AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Cette MAJ est optimisée pour Mozilla et Safari
nous faisons notre possible pour l'optimiser pour Google Chrome

Nous nous situons aux alentours de mai/juin 1556.
Il fait de plus en plus chaud les gens prennent plaisir à sortir dans les jardins.

Si vous souhaitez jouer un étranger, privilégiez les Espagnols et les Ecossais.
Nous recherchons aussi des membres du peuple.
N'hésitez pas à regarder les PV et scénarii en priorité.

Partagez|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
Admin
♕ Mon nombre de messages est : 906 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 1383 ♕ Je suis arrivé(e) sur TTB le : 28/02/2012

MessageSujet: [MISSION] Gerolama, Héléna & Annabeth ♣ " Le poison dans l'âme. "  Lun 24 Fév - 22:48
Votre mission si vous l'acceptez...



Gerolama Orsini, Héléna Sheridan & Annabeth Blackwood
La Parfumerie
26 février 1554

La parfumerie, le lieu aux mille et une senteurs. Ce commerce est très prisé par les dames de Londres et des lieux aux environs. Des senteurs de fleurs, de fruits, il y avait de tout et de quoi satisfaire les narines de ces dames. Aujourd’hui, ce n’était pas l’affluence. Londres était encore troublée par les évènements de la révolte et rien ne semble pouvoir calmer la situation, pas même les nombreuses exécutions programmées par la reine Mary Tudor. Tous le savaient, la princesse Elizabeth Tudor avait été ramené de force, encore malade, à Londres. Ce retour aurait sûrement de lourdes conséquences, surtout que le procès de Thomas Wyatt approchait à grand pas. Qu’allait-il rapporter au monde ? Quels seront ses secrets ? Tous étaient impatients de connaître enfin la vérité.

En ce jour, Hélèna Sheridan et sa suivante Annabeth Blackwood se trouvaient à la parfumerie pour découvrir de nouvelles senteurs. Selon la rumeur, le gérant du magasin avait reçu de nouvelles fleurs et par chance celle-ci était fondée. Les deux jeunes femmes profitaient de ce moment entre femme pour tester de nouveaux parfums, pour plus tard rivaliser avec les autres dames. Bientôt, elles furent rejoins par Gerolama Orsini, la belle italienne, qui se rendait dans la petite boutique, à la recherche d’un parfum très spécial, qui lui rappelait des senteurs italiennes.

Entre parfum et poison, il n’y avait qu’un pas, surtout quand on utilisait des plantes toutes aussi exotiques, les unes que les autres.


Option 1 ♣ Vous vous rendez compte de la présence de l'autre et vous vous rejoignez, pour faire les présentations.
Option 2 ♣ Vous vous rendez compte de la présence de l'autre et vous l'ignorez, tout en continuant vos achats.

♦ Déroulement de la mission : Voilà votre mission, la mise en situation a été dite et vous avez maintenant plusieurs options qui s'offrent à vous. Attention, vous pouvez en prendre qu'une, donc vous devez ensemble vous mettre d'accord sur le moyen à utiliser.
Pour le moment vous êtes libre, mais un PNJ pourra venir à tout moment perturber votre jeu. Attention, votre mission commence dès maintenant !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: [MISSION] Gerolama, Héléna & Annabeth ♣ " Le poison dans l'âme. "  Mar 4 Mar - 22:34

Le poison est la douleur de la vie.


L’argent ne faisait pas le bonheur, durant toute sa vie, sa mère avait voulu l’exploiter pour en gagner, la privant du bonheur. Aujourd’hui, Annabeth n’avait rien à elle. Elle vivait au dépend de sa protectrice et sa mère, aux dernières nouvelles, se trouvaient toujours en prison. Ce n’était pas facile pour elle de ne pas vivre de son propre argent, mais jamais son existence a été normale. Ce matin, quand Annabeth se réveilla dans sa chambre, en la demeure du comte et de la comtesse de Lancastre, elle repensa à toute cette vie perdue. Si sa mère n’était pas venue la chercher, à ses quatorze ans, elle aurait probablement épousé un gentilhomme et aujourd’hui, elle aurait plusieurs enfants. La belle aux boucles brunes regrettait cette vie, mais plus jamais elle ne pourrait retourner dans ce petit village, elle n’était qu’une catin et tout le monde s’amuserait à l’humilier pour cela. Elle n’était plus faite pour une vie calme et maintenant Annabeth savait que jamais elle ne pourrait être comme les jeunes femmes de son âge. Héléna Sheridan l’avait sauvé, cette bonne comtesse lui avait apporté un mode de vie luxueux, elle lui avait tout donné et en retour, la jeune femme lui donnait son dévouement, son amitié et sa confiance. La comtesse n’était pas une dame parfaite, elle avait de noirs secrets et un passé qui la bouleversé toujours. Annabeth savait que son amie avait perdu son fiancé, qui lui avait été volé par sa sœur cadette. Jamais, la courtisane n’aurait voulu subir une telle chose, perdre l’homme que l’on aimait, cela devait être terrible. La jolie brune n’avait pas connu l’amour, elle ne savait même pas à quoi cela ressemblait, ni si un jour, elle pourrait aimer. Les hommes l’avaient fait trop souffrir, elle n’était pas sûre de pouvoir un jour en aimer un. Annabeth était l’ombre de lady Sheridan, elle agissait pour elle et rien que pour elle. A tout jamais elle lui serait redevable et pour rien au monde, elle la trahirait.

Annabeth était vêtue d’une robe couleur crème, et portait un ravissant collier de perle. Ses cheveux étaient lâchés, lui donnant un petit air de poupée sauvage. C’est dans sa qualité de servante, qu’elle accompagnait la comtesse de Lancastre, qui voulait se rendre à la parfumerie, essayer quelques nouveautés. La nuit, la jeune femme avait eu un songe, toutes les deux allaient faire une rencontre aujourd’hui. Quelle personne ? Annabeth ne le savait, mais elle en était certaine, à la parfumerie, elle croiserait une personne. La courtisane n’avait bien sûr rien dit à sa maîtresse, elle prenait garde à ce que son secret ne soit jamais révélé, elle ne voulait pas finir sur un buché, parce qu’on l’avait accusé de sorcellerie.

« Que pensez-vous trouver comme senteurs ? J’ai ouïe dire, que le parfumeur recevait des fleurs venue du Nouveau Monde, mais je doute que cela soit fondé, les fleurs ne peuvent résister à un tel voyage. » Évoqua la jeune femme pour couper le silence, qui s’était installé, alors qu’elles marchaient. Annabeth voyait bien que la comtesse était songeuse et elle désirait couper cette monotonie.

Une fois arrivée à la parfumerie. Annabeth poussa la porte et laissa entrer Héléna qui salua le parfumeur et lui demanda ce qu’il avait à leur proposer. La jeune courtisane, de son côté fit le tour du commerce et observa chacun des flacons. Elle en prit un dans les mains. Il ressemblait trait pour trait, à un flacon, que sa mère avait possédé, mais l’objet contenait tout autre chose, du poison. Entre les parfums et les poisons, il n’y avait qu’un pas. La brune reposa aussitôt le flacon et rejoignit Héléna pour sentir un parfum. Alors qu’elles étaient affairées, une jeune femme blonde, entra dans la boutique.

Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: [MISSION] Gerolama, Héléna & Annabeth ♣ " Le poison dans l'âme. "  Mer 19 Mar - 21:39
La révolte, les événements au dehors, les exécutions, le procès imminent de Wyatt ne m’empêchait en rien de vivre. Je continuais ma routine sans me soucier de la misère environnante. J’avais des objectifs, des projets, des fils à tirer, des marionnettes à diriger et je ne m’empêchais pas de respirer pour quelques têtes coupées. J’étais une femme qui faisait attention à sa personne, comme toutes les autres femmes. Une guerre silencieuse régnait à la cour sur celle qui aurait la plus belle parure, celle qui aurait ce que l’autre n’a pas… Mon petit plaisir personnel résidait dans le parfum, les senteurs, les aromes toutes ces choses me fascinaient, m’envoûtaient et je pouvais ainsi dire que l’un de mes endroits préférés dans Londres était bel et bien la parfumerie. Aujourd’hui, j’avais mis une jolie robe violette. Des nouveautés étaient arrivées à la parfumerie, et c’est sans l’ombre d’une hésitation qu’il fallait s’y rendre sur le champ pour être la première à tester ces petites merveilles, les premières à les acquérir, et la première à faire des ravages avec.

« Je veux trouver ce qu’aucune autre n’aura. Tu pourras en profiter pour te faire un petit plaisir si tu le souhaites. » lui dis-je avec un jolie sourire. En entrant dans la parfumerie, je saluais le parfumeur, ce maître des plantes et des odeurs lui demandant en même temps ce qu’il avait de nouveaux à proposer. J’étais une habituée des lieux. Le parfumeur me proposa un parfum, je sentis. Je n’étais pas convaincue. « Qu’en penses-tu ?» demandais-je à Annabeth. La porte s’ouvrit, dans un premier temps je ne me retournais pas les yeux rivés sur les flacons devant moi. J’avais envie de rose, non de fleur d’orangers ou de bergamote. Puis, tout de même, je décidais de me retourner pour voir à qui je devais faire face, qui venait me dérober mes précieux trésors. Heureusement, je rentrais bien vite les griffes lorsque je reconnu Gerolama Orsini. « Signora Orsini » dis-je dans un accent italien peu assuré, je connaissais quelques mots que Gerolama m’avait appris mais l’Italien n’avait pas fait partie de mon enseignement. « Oh ! Vous ne devez pas connaitre ma Dame de Compagnie et amie : Annabeth Blackwood. Annabeth, je te présente Gerolama Orsini. Vous aussi, vous avez entendu les rumeurs des nouvelles senteurs … qui rappellent étrangement les anciennes ? » Je lançais un regard noir en direction du parfumeur, oui peut-être que l’hypothèse d’Annabeth sur les plantes était vraie. « J’ai ouïe dire qu’en Italie, ils excellaient en parfum, est-ce vrai ? »

Voir tous ces flacons me donnaient des idées pour faire souffrir ma sœur bien aimée, ou pire… le poison serait une manière discrète de mettre fin à sa misérable existence de petite noble protestante. J’étais prête à tout et bien plus encore. Décidément, le monde était bien petit. Je croisais et recroisais Gérolama ces temps-ci. Je me promettais silencieusement de l’inviter à mes futurs sortis, il semblait que nous ayons les mêmes centres d’intérêt visiblement. Et comme on disait, il valait mieux avoir plusieurs cordes à son arc…
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: [MISSION] Gerolama, Héléna & Annabeth ♣ " Le poison dans l'âme. "  Ven 21 Mar - 23:38

Le poison dans l'âme.

Les belles rencontres se font en dehors des chemins.
Gerolama, Héléna & Annabeth

L'odeur est un sens très précieux qui me mettait toujours en émois. Les senteurs exotiques et romantiques de la parfumerie ne pouvaient que m'enchanter. Je décidais d'y aller, comme ça, sur un coup de tête. Je me surpris à me demander moi-même pourquoi je choisissais ce magasin si particulier pour flâner. Les temps de révoltes populaires et d'exécutions sommaires me faisaient froid dans le dos. Il me fallait du divertissement, de la beauté, du charme, quelque chose de plus doux et délicat. Quoi de plus doux et délicat que le parfum d'une rose non ? Devant mon miroir, je me mis à rêver à l'odeur de la rose puis me vint à l'esprit des dizaines, voir des centaines d'odeurs. La parfumerie, voilà l'endroit dont j'avais besoin, l'endroit où je pourrais me détendre l'esprit.

Il y avait fort longtemps que je ne m'étais pas apprêtée de la sorte pour sortir. J'avais eu une soudaine envie de me faire belle. Pour qui ? Personne, juste pour moi. Et ainsi le laideron devint princesse. Sous les ravages du dépaysement et du négligé, ma beauté se révélait comme au premier jour. Il faudrait que je fasse plus attention à moi. Quoi de plus beau dans la vie d'un homme que le visage d'une belle femme au réveil. Le soleil pointa son nez, je pointai le bout de mon pied dehors. La ville était animée aujourd'hui. Les pas secouaient les pavés et l'eau ruisselait à travers les fenêtres. Je me laissais envoûter par la petite brise du matin. Les temps noirs me paraissaient si loin et si proche à la fois. Je ne me sentais pas bien dans ce pays. Je ne m'y sentais pas chez moi. Quand je suis arrivée, je ne me doutais pas qu'il y avait autant de problèmes monarchiques et moi, en bonne naïve je pense, je ne voulais pas m'y intéresser. Mais les gens voulaient tous me rallier à leur cause alors qu'à moi seule je ne pouvais régler le problème. Mon amant serait furieux que je le trompe politiquement avec toute la population londonienne.

En arrivant dans la petite boutique, j'eu l'impression de revivre un souvenir fort de mon enfance. Ma mère n’emmenait souvent dans son jardin pour me faire sentir les belles fleurs. Tous ces moments passés avec elle revenaient à la surface. Je me sentais comme prisonnière de ce souvenir, lorsque j'entendis mon nom résonné dans la boutique. En me retournant, je découvris Miss Sheridan, accompagné d'une charmante jeune femme que je ne connaissais pas encore. Oh Miss Sheridan, vous ici ! Je fus très étonnée de la voir puisque la dernière fois, je l'avais rencontré à un funèbre spectacle, l'exécution de Jane Grey. Je ne préférais pas me rappeler ce spectacle. J'appris alors que la jeune femme avec elle s'appelait Annabeth Blackwood et était sa dame de compagnie. Avec toutes les fois où je me suis rendue chez elle, je n'avais jamais rencontré Miss Blackwood. Très belle femme d'ailleurs. Enchantée Miss Blackwood ! Je ne savais pas que Miss Sheridan avait une très belle dame de compagnie. Di dove ... Désolée ... D'où venez vous très chère ? J'avais trouvé des personnes avec lesquelles je pouvais parler de parfums à l'infinie. Cette journée était vraiment un don du ciel. Ces odeurs me rappellent mon enfance à Roma. Donc je n'appelle pas ça des nouveautés.

Je me sentais comme subjuguée par l'odeur qui régnait dans la boutique. Trop de parfums différents, mal mélangés et qui donnait une odeur inqualifiable qui représentait tout et rien à la fois. Pourtant à cet instant je ne pensais qu'à cette rencontre, qui me faisait tant plaisir. C'est grâce à Miss Sheridan que j'ai appris la plupart des choses sur ce pays, mon amant étant bien trop occupé à d'autres œuvres politiques. J'avais l'impression de devoir des choses à cette femme qui ne demandait rien, ce qui rendait nos rencontres très belles. Puis cette femme était très cultivée, ce qui n’impressionnait. Je dois encore réfléchir parfois avant de parler mais maintenant mon langage se fait de plus en plus précis en anglais. Chez nous, on aime les odeurs. Surtout celles qui sont naturelles. Ma mère collectionnait ces petits flacons de parfum. Je trouve que le parfum rend belle la femme qui le porte. Qu'en pensez-vous ? Trouvez-vous cela futile ? Je ne parlais que des bons souvenirs lorsque j'évoquais l'Italie. Je n'osais pas dire que mon mari était avide de pouvoir et me délaissait pour acquérir de plus en plus de frontières. Je n'osais pas parler de mes enfants, ceux que j'ai laissé sans mère à leur chevet. Je me demande chaque jour comment ils vont mais je ne peux pas écrire, on me retrouverait facilement. Alors je parlais de choses futiles, sans importance, tout en sachant que tôt ou tard, je viendrais dans cette boutique pour chercher du poison et non du parfum.
© Grey WIND.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: [MISSION] Gerolama, Héléna & Annabeth ♣ " Le poison dans l'âme. "  Dim 30 Mar - 20:49

Le poison est la douleur de la vie.


Annabeth Blackwood savait où était sa place, jamais au-devant, toujours en retrait, pour ne pas faire d’ombre à son amie Héléna Sheridan. D’ailleurs, jamais cela ne lui viendrait à l’idée. La jeune femme trouvait que la comtesse était une femme magnifique, qui n’avait rien à envier aux autres. Elle avait toujours été admirative d’elle et cette admiration n’était pas prête de diminuer au fil du temps. Annabeth devait tout à Héléna et sans elle, elle trainerait les rues et aurait sans doute repris son métier de courtisane. Sa compagne était belle et elle voulait toujours le meilleur, qui pouvait se trouver, d’ailleurs, la courtisane se demandait même si ce n’était pas pour contrer sa sœur, que la comtesse faisait cela. Bien sûr, Anna avait beaucoup entendu parler de la sœur cadette de lady Sheridan, elle lui avait volé son fiancé et elle faisait tout pour contrarier son ainée. Cela devait aussi peiner sa compagne de voir que sa cadette avait trois enfants et elle non. L’histoire de cette comtesse touchée beaucoup Annabeth, qui voulait tout faire pour lui apporter de la bonne humeur et pour la rendre heureuse. Ainsi, la jeune femme faisait tout pour l’aider et la conseiller au mieux, comme dans ses choix de parfums.

« Celui-là a une senteur fleurie, qui t’irait à merveille. » Sourit la jeune femme, tout en sentant le parfum. « Mais j’ai l’impression de l’avoir déjà sentie ailleurs, il se pourrait que de nombreuses ladies le portent déjà. » Ajouta-t-elle, tout en jetant un œil au parfumeur, pour voir s’il ne les écoutait pas.

A croire que le parfumeur n’était pas capable de fabriquer de nouvelles senteurs, sa réputation allait en pâtir s’il continuait ainsi. Puis, alors qu’elles étaient en pleine discussion, une autre jeune femme entra dans la boutique. Aussitôt Héléna alla vers elle, il semblerait qu’elle la connaisse déjà. Cela se confirma quand elle l’appela par son nom et qu’elle fit les présentations. La femme, qui répondait au nom de Gerolama Orsini était belle. Elle avait de longs cheveux blonds et une allure qui reflétait bien son ascendance italienne. D’ailleurs, Annabeth remarque tout de suite un détail, la nouvelle arrivante était enceinte. Elle ne montra pas son étonnement, mais afficha un sourire bienveillant.

« Je suis heureuse de vous rencontrer, notre chère Angleterre doit faire pâle figure à vos yeux, par rapport à la grande Italie. » Disait-elle en souriant. Héléna lui demanda ensuite, si les italiens excellaient en parfum et cela entraina Gerolama à faire un discours passionné sur son pays et ses senteurs. Annabeth buvait ses paroles, ravie d’entendre le récit d’un pays lointain. L’Italie était un pays qui faisait rêver et qui était bien plus en avance que l’Angleterre. Les arts y foisonnaient, alors qu’ici, les quelques bons artistes se comptaient sur les doigts d’une main. Tout en l’écoutant, la dame de compagnie fit le tour des parfums et en profita pour sentir d’autres effluves, certaines étaient délicates, d’autres beaucoup plus fortes. Puis la jeune femme trouva une étagère avec d’étranges flacons, qui ne semblaient pas contenir du parfum. Elle en prit un, l’ouvrit et commença à le porter à sa narine, quand soudain le parfumeur arriva vers elle et lui arracha des mains. Choquée, Annabeth se tourna vers Héléna et Gerolama, attendant une quelconque réaction de leur part.

Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: [MISSION] Gerolama, Héléna & Annabeth ♣ " Le poison dans l'âme. "  Lun 5 Mai - 21:29
J’étais en pleine discussion avec Annabeth, nous cherchions des parfums, de quoi s’embellir, et se faire belle.

« Fais moi sentir, voyons. En effet, ça sent bon, tu as raison. »

Je souris à Annabeth qui connaissait mes goûts et mes habitudes. Elle avait, elle-même très bon goût et était une merveilleuse conseillère. J’espérais qu’Annabeth s’entende avec Gérolama, cela faciliterait grandement les choses entre nous si tel était le cas. Je portais dans mon cœur Gerolama et Annabeth, elles étaient peut-être avec Elizabeth Clinton mes meilleures amies, celles en qui j’avais confiance, et celles sur qui je pouvais compter. Elles étaient les personnes qui étaient les plus chers à mon cœur de verre. Je n’étais pas dépourvue d’amour même si mon cœur était noir de vengeance, empoisonné par ce mal qui me rongeait de l’intérieur : les Cavendish. Ici, j’humais l’odeur de la vengeance. La parfumerie, rien que le nom faisait rêver. Cela rimait avec monde à part, un monde de senteurs que le dehors n’atteignait pas, cette boutique était intemporelle. Comme si les tracas du dehors ne l’atteignaient pas. J’étais très heureuse d’être dans la parfumerie, cela me changeait, par rapport à la rencontre que j’avais fais à cet endroit précis avec ma sœur. Là j’étais comme en famille comme je ne considérais plus ma sœur comme faisant partie de ma famille. Nous ne devions pas nous éterniser dans cette boutique, elle était charmante mais toutes ces odeurs qui nous entouraient nous entêteraient bien vite. Mais pour le moment, ça allait encore, tellement de senteurs qui se mélangeaient qu’on allait finir par ne plus savoir quel odeur nous arrivait aux narines.

« Je vous approuve totalement, Gérolama. Un parfum embellit toute femme qui en porte un. C’est, à mon sens, la touche finale. Le détail en plus qu’il faut avoir. »

Après tout je n’étais guère différente de Gérolama, si aujourd’hui je venais chercher du parfum, dans mes plus sombres desseins je rêvais d’empoissonner ma sœur pour me venger de l’affront qu’elle m’avait fait. L’amour, ce poison. Je me sentais importante aux côtés de Gérolama et d’Annabeth, je me sentais le centre de l’action. L’une était mon élève sur les uses et coutumes de l’Angleterre, et l’autre ma Dame de Compagnie celle que j’avais sauvé de la misère pour l’empêcher de continuer ses activités surtout envers mon mari même si aujourd’hui notre relation a dépassé tout cela. Je me sentais importante et c’était surement cela qui me plaisait lorsque j’étais en leur compagnie. J’aimais contrôler mon monde, j’aimais imposer ma manière de percevoir les choses, j’aimais qu’on m’écoute et qu’on m’obéisse aux doigts et à l’œil. Je ne voulais pas être faible, je ne voulais pas être comme ma sœur.

Tout en parlant à Gérolama, je surveillais les faits et gestes du parfumeur ainsi que ceux d’Annabeth. Je vis du coin de l’œil Annabeth prendre des flacons sur une étagère, et le parfumeur lui arrachait des doigts. Annabeth avait un don pour s’attirer des ennuis et toucher des objets interdits ou en relation avec l’étrange et la mort. Je me dirigeais vers eux, entrainant avec moi Gérolama. Je bousculais un peu le parfumeur, prenant dans ses mains l’une des fioles.

« Mais enfin, qu’est-ce qu’il vous prend ? N’avons-nous pas le droit de prendre ces flacons ? Si tel est le cas, pourquoi les exposez-vous en boutique ? Que de manières ! Je suis offusquée. »

L’art de se faire toute une montagne de rien du tout, et de faire d’une situation anodine une véritable scène de théâtre. J’ouvris ma main, pour le moment fermé sur le flacon pour regarder de plus près ce qui avait attiré l’attention de ma Dame de Compagnie, tout en faisant en sorte que Gérolama puisse également voir. Quel étrange flacon… Je regardais Annabeth d’un air interrogateur d’une manière de dire qu’avez-vous senti en ouvrant ce flacon ? Si cela ne contient pas du parfum, alors était-ce possible que ce soit… du poison ?
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: [MISSION] Gerolama, Héléna & Annabeth ♣ " Le poison dans l'âme. "  Lun 12 Mai - 7:10

Le poison dans l'âme.

Les belles rencontres se font en dehors des chemins.
Gerolama, Héléna & Annabeth

Les senteurs de la boutique me remplissaient les narines le temps d'un instant puis je n'y fis plus attention. J'étais désormais habituée à l'odeur je pense. Je me sentais comme étrangère face à Miss Sheridan et sa dame de compagnie Miss Blackwood. Cela devait faire bien longtemps qu'elles devaient se connaître alors que moi je viens d'arriver dans ce merveilleux pays qu'est l'Angleterre. Je n'osais pas engager la conversation. Un peu de timidité me retenait et je n'avais pas envie de m’immiscer dans ce cercle intime et privé. Je les trouvais très complices toutes les deux, c'est une complicité que j'avais envie de retrouver ici et dont je jalousais Annabeth. Me laissant aller à la conversation, je lui répondis :

Votre Inghil ... Angleterre possède des trésors que nous ne possédons pas. Et le contraire fonctionne aussi bien sûr ! Si vous voulez vous y rendre une fois, n'hésitez pas à me le dire.

Il est vrai que je n'allais pas de ce pas retourner dans mon pays mais je me mis à penser à inviter des Anglais à mon retour. Cette idée me traversait l'esprit comme ça, par un éclair presque de folie, et je la trouvais très tentante. Mais il faudrait attendre que la fureur de Pier soit passée.

Annabeth passa devant une étagère très particulière ou les flacons étaient plus petits et dont l'odeur était moins forte, ce qui me sembla bizarre dans une parfumerie. Soudain le vendeur lui cria que ceci était interdit tout en lui arrachant presque les doigts. Je me surpris à pousser le bras de cet impertinent avec violence et Héléna fit la suite en lui disant avec son langage à elle ce qu'elle pensait. Il nous laissa faire après coup.

Vous avez eu raison Miss Sheridan de parler comme cela. C'est totalement illogique de laisser ce genre de flacons à la portée de tous sans pouvoir y jeter un coup d’œil.

Je me retournais maintenant vers Miss Blackwood ayant eu peur qu'elle ait reçu de la part de cet homme quelque chose de grave. J'ai toujours été sensible aux violences contre les femmes et les défends violemment. Pourtant avec Pier je me devais de me taire mais ici je suis plus libre de mes faits et gestes.

Vous n'avez rien Miss Blackwood ? Cet homme est vraiment un ingannare ... heu un imbécile !

Après avoir regardé que l'homme ne nous fixait plus et que Miss Blackwood allait bien, je me suis mise à explorer le contenu des flacons. Le problème c'est qu'il n'y avait rien de marquer dessus concernant la composition. Aucune petite fiche pouvait nous renseigner sur ce qu'il y avait dedans. Je me mis à penser alors que cela pouvait être quelque chose de nuisible comme du poison. Du poison dans une parfumerie ? Pourquoi pas mais chez nous il se vend plutôt sur les marchés, à des commerçant peu scrupuleux. Je me décidais alors à en prendre un et le sentir. Il ne sentait absolument pas bon. Cette odeur me donnait même envie de déglutir. Pourtant au vu de sa couleur il ne pouvait être qu’efficace. Je ne m'y connaissais pas en poison mais je me mis à penser qu'une de ces fioles pourrait bien me servir à mon retour ou même avant. Préférant m'enlever cette idée noire de ma tête, je dis à Miss Sheridan :

A votre avis qu'est-ce que contient cette fiole ? Je pense qu'il y a quelque chose de toxique à l'intérieur ?

Je n'aurais jamais osé parler de poison avec qui que ce soit dans mon pays natal mais cette liberté offerte par l'Angleterre me laissait parler de tout et de rien avec tout le monde en espérant que je ne fasse pas de fautes.
© Grey WIND.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
Admin
♕ Mon nombre de messages est : 906 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 1383 ♕ Je suis arrivé(e) sur TTB le : 28/02/2012

MessageSujet: Re: [MISSION] Gerolama, Héléna & Annabeth ♣ " Le poison dans l'âme. "  Sam 24 Mai - 12:15
Votre mission si vous l'acceptez...



Gerolama Orsini, Héléna Sheridan & Annabeth Blackwood
La Parfumerie
26 février 1554

Annabeth Blackwood venait de découvrir un endroit curieux de la boutique de parfum, une étagère qui était si peu intéressante, que le parfumeur n'aurait jamais pensé qu'une dame s'y intéresse, et pourtant, son secret était au bord d'être dévoilé. L'homme en voyant la jeune femme toucher le flacon, le lui avait repris brusquement des mains, s'attirant les foudres de ses deux autres compagnes. Que pouvait-il bien dire face à leurs questions ? Pouvait-il leur avouer qu'il recevait parfois des clients spéciaux ? Lady Sheridan était une femme noble, elle pouvait faire couler sa clientèle, quand elle le voulait, il allait donc devoir parler et les mettre dans la confidence.

" Pardonnez-moi mesdames pour ma brusquerie, c'est juste que ce flacon ne contient pas un parfum, mais un produit spécial, pour des clients spéciaux. " Répondit l'homme tout en appuyant bien ses derniers mots.

Il n'avait pas besoin d'en dire plus, il savait que ces dames comprendront rapidement ses paroles, mais est-ce qu'elles allaient bien les prendre ?

Option 1 ♣ Vous ne comprenez pas et posez plus de questions à l'homme.
Option 2 ♣ Vous ne voulez pas entendre parler de poison, vous appelez des hommes dans la rue pour le dénoncer.
Option 3 ♣ Vous vous intéressez beaucoup au commerce spécial du parfumeur.

♦ Déroulement de la mission : Voilà votre mission, la mise en situation a été dite et vous avez maintenant plusieurs options qui s'offrent à vous. Attention, vous pouvez en prendre qu'une, donc vous devez ensemble vous mettre d'accord sur le moyen à utiliser.
Pour le moment vous êtes libre, mais un PNJ pourra venir à tout moment perturber votre jeu. Attention, votre mission commence dès maintenant !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: [MISSION] Gerolama, Héléna & Annabeth ♣ " Le poison dans l'âme. "  Jeu 29 Mai - 19:03

Le poison est la douleur de la vie.


L’Italie, le pays des parfums, la contrée des fleurs et des couleurs. Annabeth avait entendu beaucoup de récit à propos de ce pays qui a connu la modernité et la beauté, bien avant l’Angleterre. Depuis le temps qu’elle fréquentait les plus riches, la jolie courtisane avait appris à apprécier l’art et les tableaux. Quelques artistes italiens étaient en Angleterre et elle appréciait toujours leurs compositions. Les italiens avaient du goût et cela dans toutes les belles choses de ce monde. Les parfums étaient un outil précieux, de séduction pour les femmes, avec celui-ci, elles pouvaient attirer dans leurs filets les hommes. Annabeth se souvenait encore du premier flacon qu’elle avait eu, c’était celui de sa mère, elle le lui avait confié pour son tout premier client. La jeune fille qu’elle était, était morte de peur à cette époque, mais elle avait tout de suite aimé l’odeur sucré du parfum. Depuis, elle en avait eu de toutes sortes, suivant les modes aux grés de ses envies. Les hommes étaient très réceptifs quand une femme portait du parfum, Annabeth l’avait remarqué plusieurs fois et depuis, il était un outil traditionnel de son travail. Pour plaire aux hommes, il faut être belle, mais aussi sentir bon.
Héléna et Gerolama semblaient être de très bonnes amies. C’était la première fois que la jeune femme rencontrait l’italienne et elle en était ravie. Elle adorait faire de nouvelles rencontres, surtout quand celle-ci étaient aussi sympathiques. Peut-être qu’un jour, elles deviendraient amies ? En tout cas, Annabeth sentait qu’elle pouvait lui faire bien plus confiance qu’en Elizabeth Clinton, qui cachait de nombreux secrets.
La jolie courtisane avait laissé tranquillement la comtesse et son amie discuter, elle recherchait de nouvelles senteurs dans la boutique, quand elle prit dans les mains un flacon sombre, mais le parfumeur le lui arracha des mains, attirant l’attention de ses deux compagnes. Annabeth était choquée, mais par chance elle n’avait rien, l’homme n’avait pas été violent envers elle. Les deux femmes s’enquéraient aussitôt de sa santé, pour ensuite mieux reporter leur attention sur l’étrange parfumeur.

« Je vais bien, cet homme ne m’a pas fait de mal. » Disait-elle tout en retournant vers les deux femmes, elle dévisageait cependant toujours l’homme, en quête d’un indice quant à son comportement. « J’aimerai bien avoir des réponses monsieur, tout comme mes deux amies. » Interrogea Annabeth.

Gerolama émit alors l’hypothèse intéressante qu’à l’intérieur du flacon, il était contenu un produit toxique. Au vu de la couleur, l’objet ne semblait pas être un flacon de parfum, ce qui était étrange, l’homme serait-il fou de mettre tout ceci à la vue de n’importe qui ? Bien vite, La brune eut la confirmation de la part du commerçant, en effet, il y avait bien un produit spécial dans ce flacon, pour des personnes qui le lui demandaient. Ainsi donc le parfumeur concoctait aussi des poisons, voilà un étrange retournement de situation. Jamais Annabeth n’aurait pensé cela, surtout avec des flacons aussi peu cachaient dans cette boutique. La jeune femme laissa couler un regard intrigué vers les deux femmes qui l’accompagnaient. Que pensaient-elles de tout cela ? Puis après cela, elle posa une question d’autre pratique au commerçant, même si elle n’était pas noble, comme ses deux compagnes, il y avait bien longtemps qu’elle ne se gênait plus, quand elle croisait une personne de son rang.

« Monsieur, qui sont ces clients spéciaux, dont vous parlez ? » Demanda la courtisane. Des nobles ? Des personnes de la royauté ? Des personnes qui complotaient contre la reine ? Elle savait bien que le commerçant ne répondrait pas à sa question, mais elle était bien curieuse de voir sa réaction.

Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: [MISSION] Gerolama, Héléna & Annabeth ♣ " Le poison dans l'âme. "  Sam 12 Juil - 22:45
Je m’étais également habituée à l’odeur des parfums, à cette ambiance particulière et entêtante qui se trouvait ici. Je ne pouvais plus sentir aucuns parfums et cela ne serait pas aujourd’hui que je trouverais ma perle rare, toutes ses senteurs me paraissaient si communes, si banales… aucunes n’étaient à la hauteur de la Comtesse Héléna Shéridan et ses amies.

« Oh ce serait avec grand plaisir, Gérolama. Peut-être un jour…»

Je souris à Gérolama lorsqu’elle acquiesça mes gestes. Ca me faisait plaisir d’être ainsi soutenue, surtout que j’appréciais Gérolama. Le parfumeur s’excusa, cela me suffisait. On ne touchait pas à Annabeth. Je l’avais prise sous ma protection pour lui éviter de fréquenter mon époux, je m’étais promis à moi-même de veiller sur elle, j’avais déjà failli ce n’était pas ma faute et je jurais que cela ne se reproduirait plus. Je pris le bras d’Annabeth, je lui souris pour m’assurer que tout allait bien.

« Heureusement… il n’aurait manqué que cela ! Qu’il vous fasse du mal !»

Les paroles du parfumeur résonnèrent en moi... un produit spécial, pour des clients spéciaux…il ne me restait plus qu’à faire partie de ces clients spéciaux…Je regardais la même chose que Gerolama par-dessus son épaule, ces étranges fioles… elle en sentit une, l’examina on en tira pas grand-chose.

« Vous avez reconnu une odeur particulière en sentant cette fiole ? Vous auriez pu vous intoxiquez très chère. Surtout si cela est du poison. »

Je prononçais donc le mot un peu interdit, mais tant qu’on y était autant allé jusqu’au bout. Je pris le flacon des doigts de Gerolama afin de l’examiner à mon tour, je la regardais d’un regard perplexe passant tour à tour de Gérolama à Annabeth, d’Annabeth à Gérolama. Le sujet m’intéressait plus qu’ordinaire, je songeais de plus en plus à empoisonner ma sœur et toute sa famille, comment y parviendrais-je ? Je réfléchissais encore, je devrais user de mes contacts mais rien qu’à m’intéresser aux poisons dans cette boutique me mettais en danger. Gerolama était-elle une personne de confiance ? Je serais suspecte et cette discussion ne me disculpait guère…J’ignorais à ce moment-là que Gerolama aspirait aux mêmes choses que moi. Annabeth ? J’espérais qu’elle ne me dénoncerait pas, elle n’avait pas intérêt. Je ne lui pardonnerais jamais.

En prenant la fiole des doigts de Gerolama, je fis comme si j’étais presque choquée d’avoir une telle conversation, je n’étais pas prête à avouer mes plus noirs désirs. Je risquais de me voir me balancer au bout d’une corde. Je remerciais le ciel et Annabeth de poser des questions à ma place. Si le parfumeur était une personne de parole, s’il savait tenir sa langue alors il ne dirait pas grand-chose à Annabeth. Ces clients devaient être des personnes fortunées, prête à payer cher pour que leurs noms soient oubliés et ceux de leurs victimes également. Mais qui nous dit que c’était réellement ce parfumeur qui faisait ces poisons ? Cela m’étonnait… Peut-être n’était-il qu’un pion ? Un pion qui prenait de nombreux risques. Je voulais en savoir plus moi aussi, ce sujet me passionnait. Aucunes de nous ne se précipita au dehors pour l’accuser, bien au contraire… Moi aussi, je voulais un produit spécial pour une cliente très spéciale.

Aujourd’hui, je ne trouverais pas mon parfum.
Aujourd’hui, je trouverais le poison pour tuer ma sœur.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: [MISSION] Gerolama, Héléna & Annabeth ♣ " Le poison dans l'âme. "  
Revenir en haut Aller en bas
[MISSION] Gerolama, Héléna & Annabeth ♣ " Le poison dans l'âme. "
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant
» Ordre de Mission

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Golden Age  ::  :: Archives de la saison 1 :: ♣ Archive RP-
Sauter vers: