AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Cette MAJ est optimisée pour Mozilla et Safari
nous faisons notre possible pour l'optimiser pour Google Chrome

Nous nous situons aux alentours de mai/juin 1556.
Il fait de plus en plus chaud les gens prennent plaisir à sortir dans les jardins.

Si vous souhaitez jouer un étranger, privilégiez les Espagnols et les Ecossais.
Nous recherchons aussi des membres du peuple.
N'hésitez pas à regarder les PV et scénarii en priorité.

Partagez|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Admin ♛ « Princesse et bâtarde d'Angleterre. »
♕ Métier : Princesse d'Angleterre ♕ Age : 25 ans ♕ Religion : Celle que me dictera ma souveraine. ♕ L'avatar a été fait par : fassophy ♕ Mon nombre de messages est : 3467 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 14 ♕ Je suis arrivé(e) sur TTB le : 11/09/2012 ♕ Mon pseudo web est : Mari-Jane ♕ Mes autres visages : Antanasya Cavendish - Constance Bennet - Edward Seymour

MessageSujet: I AM INNOCENT ♣ with Mark Earnshaw  Lun 21 Juil - 14:02

I am innocent.


Elle était innocente. Cela faisait maintenant deux mois qu’elle se trouvait dans cette prison, deux mois qu’elle avait tout remis en cause, deux mois qu’elle attendait. Elizabeth Tudor n’avait plus peur maintenant, elle savait que si on avait voulu la condamner à mort, à cause de la révolte Wyatt, on l’aurait fait il y a bien longtemps. La jeune femme avait pu apprivoiser ses gardes, elle avait fait la connaissance de tous, sachant apprécier ceux qui montrer de la gentillesse envers elle, mais elle avait aussi appris à mentir et à se modérer, face à ses pires détracteurs. Même si les premiers temps avaient été difficiles, la rousse était parvenue à s’adapter à cette nouvelle vie, en prison. Chaque matin, en se levant, elle faisait ses prières, puis une fois préparé, on lui apportait son petit déjeuner. Par la suite, la jeune femme passait sa matinée à étudier et cela jusqu’au repas du midi. L’après-midi, il lui arrivait de broder ou de faire quelques pas de danses, pour ne pas rester inactive. Parfois, elle avait le droit de faire quelques pas dans la petite cour, seulement quand le temps était convenable. Sinon elle laissait le temps filer en bavardant avec un garde ou sa servante. Son rythme de vie était aussi ponctué par les interrogatoires qu’elle recevait des conseillers de sa sœur la reine Mary Ière. Cependant, bien souvent, Elizabeth s’ennuyait, n’ayant pas d’activité que l’on pouvait appelé intelligente. Depuis son emprisonnement, elle n’avait pas pu voir Robert Dudley, celui qui avait su toucher son cœur, mais qu’elle se refusait d’atteindre. Elle aurait apprécié échanger quelques mots avec lui, même si tout cela finirait en dispute. L’homme semblait inaccessible, surtout depuis la mise à mort de son frère et de sa belle-sœur.
En ce jour du 15 mai 1554, Elizabeth Tudor était au meilleur de sa forme, même si elle trouvait le temps vraiment long dans cette Tour. Les souvenirs des morts de son passé ressurgissaient trop souvent à son goût et elle craignait aussi de partager le même destin que sa cousine Jane Grey. La malheureuse avait vécu à la Tour durant de longs mois, ayant l’espoir de pouvoir en sortir, mais quand cela était arrivé, c’était pour rejoindre la mort. Toute sa famille y avait cru, la petite Mary Grey la première qui espérait la sortie de sa sœur, Elizabeth aussi n’aurait jamais pu imaginer un tel destin funeste. Tout cela ne serait pas arrivé, si elle avait prévenu sa sœur, dès qu’elle avait reçu une lettre de Wyatt. Maintenant, c’était elle qui devait subir les conséquences de cette révolte, qui n’avait abouti à rien.
En fin de matinée, l’un de ses gardes, Arthur Wayne vint la chercher pour la conduire à un nouvel interrogatoire. Elizabeth entourée de deux gardes, le suivie et descendit les marches qui la conduisait dans la cellule où elle avait l’habitude d’être interrogé. Elle connaissait l’endroit par cœur, ses pierres brises, la petite table de bois brut, la chaise. Elle y avait déjà passé plusieurs heures ces deux derniers mois, pour elle, s’était devenue une habitude. Après quelques escaliers et couloirs parcourut, ils arrivèrent dans la fameuse pièce où ils escortèrent la princesse, avant de la laisser seule, dans cet endroit froid. Avant que les gardes ne sortent, elle leur demanda :

« Savez-vous qui va m’interroger aujourd’hui ? »
« Non madame, nous venons seulement d’être prévenu de cet interrogatoire. » Répondit Arthur Wayne.

La jeune femme attendit donc seule, regardant le mur droit devant elle, sans ciller, comme elle avait l’habitude de le faire à chaque fois. Elizabeth n’avait pas l’intention de se laisser abattre par ce nouvel interrogatoire, comme pour les autres.





princesse Elizabeth
(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: I AM INNOCENT ♣ with Mark Earnshaw  Mar 29 Juil - 1:09
I am innocent
Elizabeth Tudor & Mark Earnshaw



Un vent venu du Sud soufflait sur tout le royaume d'Angleterre. Un mariage royal se préparait. Des espagnols venus des quatre coins de leurs chaudes terres affluaient vers la capitale, autant d'invités de prestiges qui auront le privilège d'assister à un mariage qu'on décrivait déjà comme somptueux. La Garde royale était débordée face à cette vague ibérique qui déferlait sur Londres, la reine Mary tenait à ce que les compatriotes de son promis soient protégés comme s'ils étaient ses propres sujets. En femme intelligente, elle savait que les espagnols n'étaient pas les hommes les plus populaires dans le cœur de son peuple et qu'elle se devait d'assurer leur sécurité. Mark Earnshaw n'avait jamais vraiment apprécié ces espagnols surtout depuis qu'ils se pavanaient fièrement dans le palais royal comme si l'Angleterre leur appartenait déjà. Cependant, il éprouvait déjà la satisfaction de savoir que son pays resterait une monarchie catholique même après la célébration de cette union. Mary Tudor n'avait pas encore rencontré son futur époux, et pourtant l'annonce de ce mariage la rendait plus radieuse et clémente qu'à l’accoutumée.

C'est en ce jour du 15 mai 1554 que le garde fut convoqué pour une audience spéciale avec la reine qui n'avait rien voulu révéler sur la nature de cette convocation. Elle l'avait sommé de la rejoindre dans ses propres appartement à l’abri des regards indiscrets pour une affaire des plus urgente. Intriguée par cette mission inattendue, Mark sortit des quartiers des gardes et se dirigea vers les appartements de la reine. Whitehall Palace était un vrai labyrinthe pour quiconque s'y aventurai seul mais le garde connaissait les moindres recoins de la résidence royale si bien qu'il lui fallut un rien de temps pour se retrouver devant la porte des appartements de la reine. Mark pénétra dans les spacieux quartiers de la souveraine qui l'attendait déjà de pieds fermes assise sur un large fauteuil de velours. Elle ordonna à ses garde de quitter ses appartements et c'est une fois seuls qu'elle put lui expliquer la nature de sa mission. Mark Earnshaw était tenu de se rendre sur le champ à la Tour de Londres pour procéder à un interrogatoire de la princesse Elizabeth qui était détenue prisonnière depuis presque deux longs mois. Un cheval avait été scellé pour lui aux écuries afin qu'il traverse les rues de la capitale le plus rapidement possible et sans encombres.

Pendant le trajet, il se demanda comment se portais la princesse depuis sa dernière visite. Le déferlement des espagnols sur Londres avait obligé Mary Tudor à rappeler le jeune garde ainsi que bons nombres de ses collègues à la résidence royale il y a trois semaines de cela. Depuis, il n'avait reçu aucune nouvelles de la princesse qui devait mener un train de vie bien ennuyeux tout en haut de cette sinistre Tour. La deuxième fille du feu Henry VIII avait été envoyé dans cette prison royale suite à la révolte Wyatt qui avait pour finalité de renverser le gouvernement de Mary Tudor et y installer sa demi-sœur à sa place. Cette insurrection a très vite été balayé et la reine, soupçonnant sa sœur cadette d'avoir pris part à cette tentative de coup d'états, envoya la princesse Elizabeth dans la prison où sa mère avait séjourné des années auparavant. L'histoire semblait malheureusement se répéter et l'issue de cet interrogatoire pourrait sceller à tout jamais le sort de la plus jeune des filles Tudor. Depuis son incarcération, elle ne cessait de clamer son innocence dans l'affaire de la révolte Wyatt demandant à sa chère demi-sœur de lui redonner sa liberté d'antan. Le discours de sa cadette avait peut être finalement fait écho dans l'esprit de la souveraine qui voulait s'assurer une dernière fois de la non-culpabilité d'Elizabeth.

L'ombre sinistre de la Tour se dessina à l'horizon, le moment approchait. Il s'engouffra dans cet immense bâtiment et se laissa guider par un des gardes jusqu'à la salle d'interrogatoire où devait l'attendre patiemment la princesse captive. Sur le pas de la porte se tenait Arthur Wayne, un collègue chargé lui aussi de la surveillance d'Elizabeth Tudor, qui le toisa longuement avant de rompre le silence ambiant : « La Princesse vous attend dans la salle d'interrogatoire, elle est toute à vous ». Le garde Wayne lui ouvrit la porte et Mark fit son entrée dans cette petite pièce qui pourrait être le lieu de bien des aveux en cette belle matinée de printemps. La jeune femme parut surprise de voir un de ses gardes se présenter à elle pour un interrogatoire, elle ne devait pas s'attendra à la présence de Mark.

« Chère princesse, vous avez bien meilleur mine qu'il y a trois semaines si je puis me permettre. Fit-il remarquer en voyant le visage de la jeune Tudor beaucoup moins pâle et abattu que lors de sa dernière visite. L'air de la Tour semble vous réussir. Plus sérieusement vous devez bien vous doutez de la raison de ma présence ici, s'empressa-t-il d'ajouter, votre chère demi-sœur a besoin d'entendre votre discours une dernière fois pour prendre sa décision concernant votre sort. »

Les révélations de Mark ne semblèrent pas atteindre la princesse qui restaient de marbre, prête à répondre à des questions qu'on lui avait posés des centaines de fois depuis son incarcération.

© Grey WIND.


Dernière édition par Mark Earnshaw le Mer 13 Aoû - 23:07, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Admin ♛ « Princesse et bâtarde d'Angleterre. »
♕ Métier : Princesse d'Angleterre ♕ Age : 25 ans ♕ Religion : Celle que me dictera ma souveraine. ♕ L'avatar a été fait par : fassophy ♕ Mon nombre de messages est : 3467 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 14 ♕ Je suis arrivé(e) sur TTB le : 11/09/2012 ♕ Mon pseudo web est : Mari-Jane ♕ Mes autres visages : Antanasya Cavendish - Constance Bennet - Edward Seymour

MessageSujet: Re: I AM INNOCENT ♣ with Mark Earnshaw  Jeu 7 Aoû - 18:44

I am innocent.


Des murs froids et sombres. La peur, l’odeur de la mort et de la folie. Même si ces deux derniers mois, elle n’avait pas été la prisonnière la plus mal lotie, Elizabeth Tudor avait pu constater toutes ces choses à la Tour de Londres. Les cris dans la nuit, les pleurs, les murmures des gardes, la vie dans cette prison, n’était pas comme celle qui existait au dehors. Tout était étrange, comme hors du temps. Hantée par les fantômes de ses morts, la Tour de Londres était un large spectre, trônant sur les bords de la Tamise. Elle était la prison des rois, celle qui en avait vu périr plus d’un. Petite, on lui avait souvent raconté l’histoire des princes perdus, celle des deux fils d’Edward IV et d’Elizabeth Woodville. Parfois, on lui rapportait qu’une âme salvatrice avait sauvé ces deux enfants, mais quand une vieille servante était d’humeur beaucoup plus macabre, elle lui racontait que les enfants avaient été égorgés dans leurs lits, dépouillaient de leurs atours et les corps avaient été jeté dans le fleuve. Cette histoire faisait frémir Elizabeth, surtout que ces enfants avaient vécu dans une chambre proche de son appartement, parfois, elle avait même l’impression d’entendre des rires d’enfants, dans la nuit, mais pour cela, elle avait bien peur que cela ne soit que le fruit de son imagination. La Tour de Londres avait vu des rois, des princes, des reines et des princesses mourir et elle en verrait encore. Peut-être qu’elle-même, elle disparaitrait dans son antre et deviendrait l’un des fantômes de la Tour. Même si la jeune femme commençait à avoir de plus en plus d’espoir, quant à une prochaine sortie, elle doutait toujours, sachant très bien que du jour au lendemain sa sœur la reine pouvait changer d’avis. Enfermée dans cette salle d’interrogatoire qu’elle avait déjà vu de nombreuses fois au cours de son incarcération, elle se demandait qui allait en passer la porte pour lui soutirer des choses qui étaient loin d’être la vérité. Arthur Wayne avait fini par la quitter et elle n’entendit alors que des murmures au travers de la porte. L’angoisse commençait à l’étreindre. Pourquoi tant de mystère ? Allait-on lui annoncer qu’on allait l’exécuter le lendemain même ? Sous la table, la jeune femme se frottait les mains, attendant, avec une pointe d’angoisse la personne qui allait passer la porte.
Au bout d’un certain temps, la poignée fut tournée et un homme qu’elle connaissait bien entra dans la pièce. Elizabeth Tudor n’avait pas revu Mark Earnshaw depuis le début de son incarcération, l’homme était toujours fidèle à lui-même, élégant et désinvolte à la fois.

« Mr Earnshaw, j’ignorais que ce serez-vous qui allez venir, d’habitude notre souveraine envoie ses plus fidèles conseillers. Oui je me porte mieux, mais vous, vous n’avez pas changé. » Souriait faiblement la jeune femme.

Elizabeth avait toujours apprécié le garde pour son franc parlé et depuis qu’elle était sous sa surveillance, elle s’était toujours amusée à le faire tourner en bourrique, pour lui rendre la tâche beaucoup plus pénible. La rousse n’aimait pas être surveillée et même si l’homme était charmant, elle ne l’acceptait pas. Elle était donc étonnée de le voir là, surtout qu’il était venu pour recueillir ses dernières confidences. Il lui suffisait donc d’un mot pour partir ou d’un autre pour mourir. Si l’homme était présent, c’était que Mary avait l’intention de la faire sortir, peut-être ne voulait-elle pas que sa sœur soit toujours en prison, alors qu’elle allait accueillir son futur mari. D’après ce que la jeune femme avait entendu dire, le prince Philippe était pour sa sortie de prison, mais pour le moment, sa future épouse s’était bien gardée de suivre son conseil.

« Ainsi, avec cette ultime confidence, soit je peux sortir de la Tour pour aller Dieu sait où, ou bien je termine comme cette malheureuse Jane Grey. Est-ce vraiment le but de votre visite ? Puisque la reine connait très bien les confidences que j’ai pu faire au début et j’ai toujours clamé mon innocence quant à cette rébellion. » Répondit Elizabeth sans quitter du regard l’homme qui lui faisait face.




Spoiler:
 



princesse Elizabeth
(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: I AM INNOCENT ♣ with Mark Earnshaw  Jeu 14 Aoû - 1:22
I am innocent
Elizabeth Tudor & Mark Earnshaw



En sortant des appartements de la reine, Mark ne pouvait se résoudre à comprendre les motivations de sa souveraine. Pourquoi lui avait-on donné une telle mission, à lui, un simple soldat de la garde royale ? Cette soudaine marque de confiance de la souveraine lui semblait absurde, il n'avait jamais rien fait pour mériter une telle distinction. Même si n'importe quel conseiller proche de la reine se serait vu honoré d'interroger la princesse, Mark voyait cela comme un cadeau empoisonné. Il n'était pas du ressort d'un garde d'interroger une personne aussi haut placée qu'Elizabeth Tudor en particulier dans le cadre d'une affaire aussi sérieuse. Mark ne voulait pas que son intégrité soit compromise si jamais les réponses de cet entretien se révélaient médiocres et insuffisante. Les deux partis avaient beaucoup trop à perdre dans cette histoire. La princesse avait été questionné de nombreuses fois depuis son arrivée à la Tour et à chaque fois le bilan : Elizabeth Tudor clamait fermement son innocence quant à son implication dans la Révolte de Wyatt. Son discours avait fini par en convaincre plus d'un à la Cour et même les plus proches conseillers de la Reine réclamaient sa libération immédiate. La souveraine qui était restée, jusqu'ici, bien campée sur ses positions semblait maintenant reconsidérer son jugement sur cette affaire surtout depuis qu'il se murmurait à la Cour que le prince Philippe était favorable à la libération de la jeune princesse. Depuis le donjon royal, Elizabeth devait sentir qu'un vent de liberté soufflait à ses fenêtres lui murmurant que la fin de son calvaire était proche. Mary Tudor était pourtant une reine méfiante et ,en envoyant Mark Earnshaw questionner sa royale demi-sœur, elle voulait s'assurer qu'elle ne prendrait pas la mauvaise décision.

Au loin il apercevait la Tour, majestueusement sinistre. Elle avait été le théâtre de bien des horreurs et avait accueilli en son sein de nombreuses figures royales devenues tristement célèbres. La mère de la princesse, Anne Boleyn, avait séjourné ici quelques temps en attendant son triste sort. Peut être même que la princesse séjournait dans les mêmes appartements que sa défunte mère, comme tout ceci devait être pesant. Mark pénétra dans la cour dans le silence le plus total, l'agitation de la ville semblait bien loin derrière lui. Un palefrenier se précipita à sa rencontre pour s'occuper de sa monture. La Tour se dressait devant lui, aussi grande qu'inquiétante. Il savait ce lieu charger d'histoire toutes plus angoissantes les unes que les autres et il se murmurait même que des fantômes venaient hanter les détenus une fois la nuit tombée. Mark ne croyait pas à ces ragots de tavernes. On l'escorta bien aimablement jusqu'à la salle d'interrogatoire où l'attendait la princesse afin de discuter de son sort. Son chemin croisa celui d'Arthur Wayne qui l'informa que la princesse l'attendait déjà à l'intérieur. Mark lui adressa un faible sourire avant de s'engouffrer dans la salle d'interrogatoire. Lorsqu'elle le vit, elle parût surprise de sa présence ici. Il ne lui en tint pas rigueur car il était encore perplexe quant aux raisons de cet interrogatoire.

« Je l'ignorais aussi jusqu'à ce matin, où la reine m'a appris que j'aurais l'honneur de présider cet interrogatoire. J'ignore moi-même d'où viens cette soudaine distinction, la reine se montre particulièrement généreuse en ce moment. Peut être le sera-t-elle avec vous ? C'est à vous d'en décider. » Déclara le garde afin de rendre cette discussion on ne peut plus sérieuse.

La position d'Elizabeth Tudor quant à cette affaire était publiquement connue. Elle se disait innocente et niait tout implication dans cette histoire de rébellion. Mark voulait bien croire en l'innocence de la princesse mais si sa souveraine doutait alors il le devait lui aussi. Il ne devait pas se laisser aveugler par l'affection qu'il portait à la princesse.

« Je connais la teneur de votre discours, la Cour toute entière sait que vous clamez haut et fort votre innocence. Vos déclarations ont conquis de nombreuses personnes influentes qui réclament votre libération immédiate, mais vous savez tout comme moi que la reine est une personne méfiante. Elle veut s'assurer qu'elle ne fait pas le mauvais choix. La jeune femme ne le quittait pas des yeux attendant fermement et dans le plus grand des silences que le garde poursuive sur sa lancée. Je ne fais aucun soucis concernant votre cas, votre libération semble être plutôt bien engagée. »

L'espoir se dessinait sur le visage de la princesse qui devait déjà s'imaginer retrouver la vie trépidante de la Cour d'Angleterre si jamais sa libération était annoncée. Le garde avait pourtant décider de faire son interrogatoire danss « les règles de l'art » car certaines interrogations subsistaient encore dans son esprit.





© Grey WIND.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Admin ♛ « Princesse et bâtarde d'Angleterre. »
♕ Métier : Princesse d'Angleterre ♕ Age : 25 ans ♕ Religion : Celle que me dictera ma souveraine. ♕ L'avatar a été fait par : fassophy ♕ Mon nombre de messages est : 3467 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 14 ♕ Je suis arrivé(e) sur TTB le : 11/09/2012 ♕ Mon pseudo web est : Mari-Jane ♕ Mes autres visages : Antanasya Cavendish - Constance Bennet - Edward Seymour

MessageSujet: Re: I AM INNOCENT ♣ with Mark Earnshaw  Mer 20 Aoû - 21:28

I am innocent.


Elle n’avait jamais eu le choix, elle avait toujours dû braver son destin, affronter les épreuves et tout faire pour s’en sortir. Jamais elle n’avait été aussi en danger qu’aujourd’hui, quand elle était enfant, elle n’avait pas eu le sentiment de devoir affronter des épreuves, alors que sa mère était morte et que son père l’avait renié, mais aujourd’hui, tout était différent. La voilà en prison, aux prises avec la vérité, tentant tant bien que mal à prouver son innocence. La prison l’avait changé, elle était devenue plus forte, plus fière et surtout elle était parvenue à devenir beaucoup plus manipulatrice avec son entourage. Elle ne s’était pas attendue à voir Mark Earnshaw face à elle, elle qui avait l’habitude de discourir avec des comtes et autres conseillers de sa sœur. A force, elle connaissait son discours par cœur, si bien qu’elle disait toujours la même chose. Elle avait ce talent de l’oral, une fierté, qu’elle avait perfectionné avec ses professeurs et que ses belles-mères Anne de Clèves et Catherine Parr, avaient tout fait pour qu’elle progresse. Elizabeth pouvait impressionner, jouant parfois la carte de la timidité, puis de la grandeur. Parfois modeste, tantôt rebelle. Elle connaissait ses interlocuteurs et elle savait exactement quoi faire contre eux. Mark Earnshaw n’était qu’un simple soldat de la Garde Royale, pourquoi lui ? Pourquoi maintenant ? Cette situation était étrange et la jeune femme ne parvenait pas à en comprendre le but, ou le piège. Mary cherchait-elle à la trahir pour la condamner une bonne fois pour toute à la potence ? La jolie rousse était inquiète, mais ne le montra pas, elle avait trop affiché ses faiblesses le jour de son entrée à la Tour, elle ne voulait pas en montrer plus, surtout face à cet homme si fier.

« Aujourd’hui, selon le rapport que vous ferez à la reine, vous recevrez sûrement des titres et des terres. » Riait la jeune femme nerveusement, usant de l’humour, alors que la situation ne s’y prêtait pas. « Je ne peux décider de mon avenir, en tant qu’humble servante de la reine, elle est la seule à le pouvoir. » Souriait Elizabeth, tout en récitant à nouveau son discours.

La seconde fille d’Henry VIII espérait bien pouvoir obtenir gain de cause dans cette affaire et surtout elle espérait pouvoir sortir sous peu de la Tour de Londres. Elle savait bien qu’elle n’aurait pas totalement la clémence de la reine, qu’elle quitterait cette prison pour une autre, mais loin de ce donjon royal, elle serait beaucoup plus heureuse. Un jour, elle serait totalement libre, mais elle allait devoir être patiente et faire tout pour s’en sortir. Pour cela, elle allait devoir se retirer de la vie et surtout ne pas s’intéresser à ce que les protestants pouvaient faire. Les mots de Mark la rassurèrent, elle avait des protecteurs, des personnes qui voulaient la voir sortir de ce lieu et son innocence avait fini par être prouvé par beaucoup. L’homme était même sûr qu’elle allait sortir sous peu. Un sourire illumina ses lèvres quand elle entendit cela.

« La reine, ma sœur, ne peut pas avoir plus fidèle servante, le même sang coule dans nos veines et nous avons connus les mêmes difficultés au cours de nos vies. Elle a gagné le trône en se battant, revenant ainsi sur l’œuvre de notre père, jamais je ne pourrais lui arracher ce qui lui revient de droit. » Elle repensait à l’héritage de son père, à son testament, l’honneur qui avait été bafoué par John Dudley et Henry Grey, non, elle ne pouvait pas remettre en cause cela, elle comptait beaucoup dessus pour pouvoir monter un jour sur le trône.





princesse Elizabeth
(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: I AM INNOCENT ♣ with Mark Earnshaw  Mer 3 Sep - 21:32
I am innocent
Elizabeth Tudor & Mark Earnshaw



Mark n'avait jamais eu la trempe d'un diplomate ou d'un conseiller, toutes ces bonnes manières et ces convenances propres à la noblesse ne lui ressemblaient pas. L'homme n'était pas rustre ni même une crapule sans foi ni loi mais il avait seulement plus confiance en son talent à l'épée plutôt qu'en la force de ses mots. Non pas que le garde méprisait la noblesse cependant il ne comprenait pas leur goût très prononcé pour les intrigues et les complots qui impliquaient parfois la destruction de la réputation de leurs alliés. S'il y avait bien un des sept péchés capitaux que Mark n'enfreignant jamais c'était le mensonge, c'était un homme de vérité qui préférait désappointer son interlocuteur plutôt que de le poignarder dans le dos à la première petite contrariété. Ses conflits, Mark préférait les régler à la pointe de l'épée plutôt qu'en se fourvoyant et en s'enlisant un peu plus dans le péché. Il n'était pas pourtant un grand exemple de piété pour ses congénères croyants mais il célébrait la religion à sa manière. Non, Mark n'était vraiment pas un homme de mot, la guerre était son terrain de jeu et non pas une salle d'interrogatoire. En tant que soldat de la Garde Royale il ne pouvait pas refuser un ordre émanant de la reine et c'est ainsi qu'il se vit forcé à se rendre à la Tour de Londres. La princesse n'avait pas caché sa surprise lorsqu'elle l'avait vu entrer dans cette salle d'interrogatoire miteuse, elle qui avait toujours eu affaire à des conseillers proches de la souveraine. Quel piètre enquêteur il faisait. Lui, un simple soldat qui n'avait aucun talent particulier pour l'art oratoire allait devoir interroger un membre de la famille royale, tout ceci semblait tellement déplacé et inconvenant. L'homme jouissait cependant d'une grande force de caractère et d'un charisme naturel qui était souvent utile pour s'attirer les faveurs de ses dames. Peut être que ce semblant de talent allait l'aider à lever ses doutes concernant la culpabilité de la princesse.

« - Avec cette mission j'espère au moins devenir l'heureux détenteur d'un duché, dit-il sur le ton de la plaisanterie. Il sentait que la jeune princesse n'était pas à son aise en sa présence, enfin surtout en ses lieux qui n'avaient rien de rassurant. La Reine sait que vous êtes son humble servante, elle en a pleinement conscience. » Ce discours, la souveraine l'avait entendu des dizaines et des dizaines de fois. Elle n'avait pas besoin de l'entendre une fois de plus.

Toute la Cour était au courant du discours de la princesse, si certains semblait convaincus de l'innocence d'Elizabeth, d'autres s'opposaient farouchement à sa remise en liberté. « Traîtresse » l'appelait-on parfois au détour des couloirs. Le poste de garde avait de nombreux avantages, l'un étant de pouvoir surprendre des conversations secrètes des gens de la noblesse qui ne faisaient même pas attention à leur présence. Ces informations, il les gardait pour son compte personnel ne souhaitant pas être un de ces gardes à la solde d'un quelconque comte très riche et très puissant, grâce à ce qu'il entendait il se faisait une idée sur ceux qui l'entourait et qu'il devait protéger. Les rumeurs circulaient vite dans un si grand palais et Mark devait désormais partager l'une d'elle avec la rouquine.

« - Votre sang n'est pas pour la Reine un motif valable pour prouver votre innocence, souvenez-vous des frères York, répliqua-t-il plus sèchement pour signifier qu'il n'était plus l'heure de plaisanter. Votre libération est bien engagée mais il se murmure que votre liberté ne sera pas totale. Whitehall Palace devra se passer de votre présence encore un petit moment mais tout ceci vous deviez vous en doutez. Mark laissa un moment de répit à la princesse pour digérer cette nouvelle mais elle ne semblait pas être surprise par sa révélation. Elizabeth Tudor était une femme futée, elle devait probablement s'attendre à cette révélation. Écoutez, reprit-il en affichant un maigre sourire, j'ai besoin que vous répondiez à certaines de mes interrogations. Ce ne sera pas long mais j'ai besoin d'ôté certains doutes de mon esprit avant d'être pleinement convaincu de votre innocence. »





© Grey WIND.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Admin ♛ « Princesse et bâtarde d'Angleterre. »
♕ Métier : Princesse d'Angleterre ♕ Age : 25 ans ♕ Religion : Celle que me dictera ma souveraine. ♕ L'avatar a été fait par : fassophy ♕ Mon nombre de messages est : 3467 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 14 ♕ Je suis arrivé(e) sur TTB le : 11/09/2012 ♕ Mon pseudo web est : Mari-Jane ♕ Mes autres visages : Antanasya Cavendish - Constance Bennet - Edward Seymour

MessageSujet: Re: I AM INNOCENT ♣ with Mark Earnshaw  Sam 13 Sep - 13:57

I am innocent.


La mort n’était pas pour elle, plus maintenant, pas alors que Philippe de Habsbourg, le futur mari de la reine sa sœur, voulait la voir dehors. Elle avait appris la nouvelle, par le gouverneur de la Tour, le prince avait écrit à la reine, pour réclamer sa sortie. Elizabeth était étonnée, mais elle avait trouvé un protecteur inattendu, qui allait pouvoir lui apporter la sécurité. Elle faisait partie des nombreux anglais qui désapprouvés l’union entre la reine et un Espagnol, pourtant, si elle pouvait en tirer avantage, elle profiterait de la situation, pour montrer au nouveau roi, qu’elle serait son sujet le plus fidèle. Elle n’avait pas le choix, Elizabeth se devait d’obéir et de concentrer toutes les grâces entre ses mains pour pouvoir survivre. La comédie était un jeu que tous ne maitrisaient pas, mais elle, elle avait appris à en jouer dès son plus jeune âge. Même si elle avait peur, elle montrait l’impassibilité, elle ne voulait pas satisfaire ses ennemis, ils s’étaient déjà trop réjouis de son enfermement.

« Un duché, vous êtes bien trop ambitieux, la reine ne distribue plus de duché, à moins qu’elle ait l’intention plus tard qu’on vous coupe la tête. » Elle eut un léger sourire en coin, se remémorant les hommes qui ont été fait duc et qui sont morts, Edward Seymour, Thomas Howard, Henry Grey, l’Angleterre perdait un à un ses ducs et de nouvelles terres étaient à nouveau en jeu. « Je pense que vous aurez droit à quelques terres, une petite rente, mais rien de plus. » Son sourire s’élargit, elle ne pouvait pas promettre l’enrichissement, puisqu’elle-même n’avait rien, mais plus tard, si Dieu lui permettait de devenir reine, elle ferait des nobles, des personnes qui l’ont le plus aidé à survivre, dans ce monde. Ils étaient peu, mais elle saurait les récompenser. La reine savait qu’elle était son humble servante, ce qui était normal, puisque ce discours, elle le prononçait depuis son retour à Londres et il s’était intensifié avec son arrestation. Elle n’avait jamais craqué, jamais dit un mot de trop face aux nombreux interrogatoires qu’elle avait subi, et comme elle était une princesse du sang, on ne pouvait pas la torturer. Dieu savait à quel point un homme pouvait dire des vérités, quand il était soumis à la torture, elle-même ne pourrait résister bien longtemps, le courage avait beau l’animer, elle ne pourrait pas aller bien loin.
La jeune femme ne se gênait pas, pour se moquer de Mark Earnshaw, l’homme était si présomptueux, que ça en devenait facile pour elle. L’homme avait beau contrôler la situation, Elizabeth savait déjà qu’elle était sauvée, sinon la reine ne prendrait pas la peine de choisir un simple soldat pour la questionner. Sa libération était certaine, mais la jolie rousse quitterait cette prison de fer, pour une cage dorée, elle ne serait jamais libre de toute façon, depuis le règne de sa sœur, cela avait toujours été ainsi. Même si cette situation la pesait, elle devait s’en accommoder, puisqu’un jour tout prendrait fin.

« Je me doute, à ma sortie, on va certainement m’offrir un nouveau château, où je serais gardée, je connais tout cela, je n’ai jamais été réellement libre, de toute ma vie, sauf quand mon père ne voulait plus de moi. » Elle souriait toujours imperturbable. Au début la présence de l’homme l’avait rendu inquiète, mais maintenant, ce n’était plus le cas, elle était de nouveau la Elizabeth courageuse, la lionne prête à tout pour attaquer. En retour, l’homme voulait lui poser des questions, pour être certain de son innocence. Elle n’était pas étonnée, ils ont été beaucoup à poser leurs questions personnellement, que cela soit son garde Arthur Wayne, des personnes qui se disaient pour elle et la réforme, mais venant de Mark, cet homme si insouciant, cela l’étonnait. « Que souhaitez-vous me demander Mark ? » Elle appuya légèrement sur son prénom, tout en affichant un sourire amusé sur les lèvres.




princesse Elizabeth
(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: I AM INNOCENT ♣ with Mark Earnshaw  
Revenir en haut Aller en bas
I AM INNOCENT ♣ with Mark Earnshaw
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Mark Earnshaw ft. colin o'donoghue
» Justin Gabriel Vs Mark Selling Vs Rob Van Dam Vs Alex Price Vs Curt Hawkins Vs Drew McIntyre
» Mark The ugly
» Tout est innocent, jusqu'à ce que l'on décide du contraire {Alexandre}
» Mark Scheifele

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Golden Age  ::  :: Archives de la saison 1 :: ♣ Archive RP-
Sauter vers: