AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Cette MAJ est optimisée pour Mozilla.

Nous nous situons aux alentours de mai 1558.
Il fait de plus en plus chaud les gens prennent plaisir à sortir dans les jardins.

Si vous souhaitez jouer un étranger, privilégiez les Espagnols et les Ecossais.
N'hésitez pas à regarder les PV et scénarii en priorité.

Partagez|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Alasdair Stewart à Elizabeth Clinton  Ven 15 Aoû - 20:34
Ma chère Elizabeth,
J'ai quitté Londres honteusement, sans même vous avertir ou avoir le temps de vous laisser un mot. Je sais que ma conduite est inqualifiable, mais j'espère que vous aurez la bonté de me pardonner ce départ si précipité et imprévu. J'ignore s'il est nécessaire que je vous décrive les raisons qui m'ont poussés à tout laisser derrière moi et à rentrer précipitamment en Écosse.
Je vais néanmoins le faire, espérant que vous serez ainsi plus apte à me pardonner, même si, comme je l'ai dit, ne pas vous avoir prévenu a été une faute que je reconnais volontiers.

La vie en Ecosse, je ne sais si vous le savez, est difficile. Beaucoup plus rude qu'en Angleterre ou même en Irlande, car c'est un pays sauvage, notamment les Highlands. Les Clans se déchirent entre eux, entraînant nombres de troubles. C'est à cause de l'un de ces Clans que j'ai du rentrer en Ecosse, afin de régler le problème. C'est désormais chose faite, raison pour laquelle je suis de retour à Londres, mais pas encore à la Cour, car ma douce Lizzie, je n'ose vous imposer ma présence avant que vous m'ayez pardonné, ou du moins, assurer que vous n'aurez aucun problème quand à ma présence. Je ne voudrais surtout pas vous mettre mal à l'aise. Et, encore une fois, je vous réitère mes excuses.

Notre amitié m'est précieuse, tout comme votre personne. Je vous demande humblement de me pardonner.

A.

PS: je comprendrais votre refus de me répondre, et en ce cas-là, vous n'entendrez plus parler de moi.

Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Alasdair Stewart à Elizabeth Clinton  Mer 1 Oct - 18:49
Lettre écrite le 5 août de l’an 1554 à Londres

Mon cher Alasdair,
Je ne sais quoi penser de votre lettre, je dois avouer que je suis furieuse que vous êtes parti sans dire un mot mais de surcot que vous êtes passé pour un autre [ici, je fais référence à notre topic, quand Alasdair était le curé]. Je ne sais plus quoi penser de vous, je ne peux pas continuer à vous faire confiance. Je vous faisais confiance Alasdair et vous avez détruit toute confiance. Je ne pourrais vous le pardonner de cet acte envers moi, c’est la raison pour laquelle, il nous faudra du temps pour que je puisse accepter de vous revoir ou même de vous parler. C’est une de ses raisons que je rentre dans mon comté pour quelques temps, j’ignore combien de temps je resterais sur mes terres, mais, j’ai besoin de retourner chez moi.

Pourquoi ne pas me l’avoir dit avant votre départ ? Vous êtes parti comme un voleur, dérobant quelque chose, et cette chose n’est pas un objet ni quelque chose de compromettant mais l’honneur d’une jeune femme. Ne m’appelez plus ma douce, ce sont les gens que j’apprécie peuvent me nommer ainsi, hélas, vous n’êtes plus de cette catégorie.

Seulement mon amitié ? Je pensais que vous m’appréciez et que vous me voyez comme une personne désirable. Toutes vos paroles sont de l’air, tous vos gestes sont des simples murmures. Vous voulez juste courtiser des femmes et partir sans un mot. Vous me rappelez ce grotesque personne … Je pensais retrouver une flamme de joie mais celle-ci devient cendre et amère. Combien de temps vous pardonner ? Je ne le sais … J’ai mis moins de temps à pardonner cette personne [ Je refais une référence à notre rp, il s’agit de Thomas] qu’il me faudra pour vous pardonner. Vous les hommes, vous dérobez l’étincelle de joie d’une demoiselle et vous la réduisez en cendre. Je ne pourrais pas vous pardonner, et je ne sais pas ce que je ferais si le Ciel nous donnait cette chance de nous revoir. Je ne pense pas retourner à Londres avant quelques mois sauf si notre Reine décide que je sois là ainsi que la présence de mon cher et honorable époux.


Que Dieu vous garde,

Elizabeth Clinton
Revenir en haut Aller en bas
Alasdair Stewart à Elizabeth Clinton
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [DEFI N°5] Le passé appartient au passé ♣ Elizabeth Tudor & Elizabeth Clinton.
» Bill Clinton will be named a U.N. special envoy on Haiti
» Bill Clinton, UN chief seek aid for Haiti
» Echanges entre Rene Preval et Hillary Clinton
» Pétition pour supporter Hillary Clinton

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Golden Age  ::  :: Archives de la saison 1 :: ♣ Archive RP-
Sauter vers: