AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Cette MAJ est optimisée pour Mozilla.

Nous nous situons aux alentours de mai 1558.
Il fait de plus en plus chaud les gens prennent plaisir à sortir dans les jardins.

Si vous souhaitez jouer un étranger, privilégiez les Espagnols et les Ecossais.
N'hésitez pas à regarder les PV et scénarii en priorité.

Partagez|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
Admin
♕ Mon nombre de messages est : 956 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 1393 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 28/02/2012

MessageSujet: NOBLESSES ANGLAISES [06/10]  Lun 18 Juin - 11:40
Noblesses Anglaises


Ils ont le titre, le domaine, tout cela obtenu un jour par un souverain. Ils sont d'anciens nobles ou de nouveaux. Dans tous les cas, pour conserver titres et richesse, ils se doivent de rester fidèles à leur souveraine. Ils peuvent être Ducs, Comtes, Marquis, Barons, Lords, dans tous les cas le titre de noblesse apporte le prestige et un peu plus de pouvoir qu'une personne du peuple. Cependant, qu'ils fassent attention, toute gloire donnée peut être très vite reprise.

Liste des Personnages


♣ Antanasya Cavendish feat Natalie Dormer ▬ prise
♣ Lavinia Tyburn feat Tamsin Egerton ▬ prise
♣ Diane Tyburn feat Eva Green ▬ libre
♣ Anne de Clèves feat Michelle Pfeiffer ▬ prise
♣ Katherine Lennox feat Tamzin Merchant ▬ libre

♣ William Cavendish feat Tom Hiddleston ▬ pris
♣ John Foster feat Michael Fassbender ▬ libre
♣ Nicholas Smith feat Sebastian Stan ▬ libre
♣ Robert Dudley feat Bradley James ▬ libre
♣ Geoffroy Whiterleaf feat Henry Cavill ▬ libre

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
Admin
♕ Mon nombre de messages est : 956 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 1393 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 28/02/2012

MessageSujet: Re: NOBLESSES ANGLAISES [06/10]  Lun 18 Juin - 11:41
William Cavendish
feat ♦ Tom Hiddleston





" Nous ne sommes pas les victimes du destin, nous sommes les seuls maîtres de notre destin. "

AGE  ♦ 43 ans
DATE DE NAISSANCE ♦ 28 janvier 1510
ORIGINE ♦ Anglaise
SITUATION FAMILIALE ♦ Il est marié et père de quatre enfants.
MÉTIER ♦ Duc de Devonshire
QUALITÉS ♦ Intelligent - Aimant - Respectueux
DÉFAUTS ♦ Manipulateur - Froid - Méprisant
RELIGION ♦ Catholique officiellement, tout cela pour mieux conserver sa tête, mais au fond de lui, il a toujours été un adepte de la Réforme.
QUELLE EST ALLÉGEANCE DE VOTRE PERSONNAGE ♦ William n'était pas favorable à prise de pouvoir de la reine Mary, mais il doit avant tout protéger sa famille, il reste donc fidèle à la couronne anglaise et en son pays.
CRÉDITS ♦ Elizabeth Tudor



Préface

Quand William naquit en 1510, il descendait de l’une des familles les plus riches et plus puissantes d’Angleterre. Titrée duc de Devonshire, la famille Cavendish était aussi une famille importante pour la couronne anglaise. William était l’héritier de Thomas et Katherine Cavendish, le premier enfant qui naissait de cette union. Par la suite naquirent d’autres enfants, mais tous ne survécurent pas à l’enfance. William eut une éducation rigide, parfois cruel, mais qu’il qualifiera plus tard de bénéfique. Son père était particulièrement violent, voulant faire de son fils un homme, un vrai, capable de pouvoir diriger et gérer un domaine. On l’envoya faire son éducation à l’armée, mais aussi auprès de théologien de l’époque que William appréciait beaucoup. Sa pensée s’aiguisa, si bien qu’il finit par devenir un homme aussi manipulateur et vil que son père. D’ailleurs, en l’an 1528, Thomas Cavendish mourut d’une forte fièvre, laissant le domaine et le titre à son fils, qui entendait bien diriger ses richesses seul. Encore sous l’influence de sa mère, il épousa une jeune anglaise de très bonne famille, deux années plus tard, une union qui devait être profitable. William détesta cette épouse sans saveur qu’il trompa sans vergogne. Malgré cela, elle donna naissance à une fille, avant de mourir en 1541, laissant William  sans héritier.
Entre son mariage et son veuvage, William se débarrassa des membres de sa famille, il envoya son frère à l’armée et maria ses deux sœurs. Cependant, sa mère était toujours vivante et tentait toujours de diriger son fils. Pour plus de paix, il accepta de prendre une nouvelle épouse. Le choix de sa génitrice se porta sur la fille ainée du comte de Salisbury, une certaine Héléna que tous disaient charmante. Lors de la rencontre, tout se passa bien, mais William n’eut aucune attirance pour cette nouvelle fiancée, si bien qu’il pensait s’engager dans une nouvelle union où il ne ressentirait à nouveau rien. Cependant, William finit par faire la connaissance de la jeune sœur de Héléna et il tomba follement amoureux d’elle. Un vent de scandale s’abattit sur Devonshire’s House, jusqu’au mariage de William et d’Antanasya. Très amoureux de son épouse, William changea du tout au tout. Il tenta bien de rester l’homme qu’il était, mais Anya n’acceptait ni l’infidélité et encore moins le mensonge. L’homme l’avait appris à ses dépens, alors que son épouse avait fui le domaine. Malgré ce petit éclat, le couple s’aimait profondément et il mit au monde cinq enfants dont trois survécurent à l’accouchement.
William était un politicien. Il soutint le roi Henry VIII durant son règne, tout comme son fils à la mort de ce dernier. Cependant, alors qu’il pensait que tout irait bien lors de la succession de la reine Jane Grey, Mary Tudor s’empara du pouvoir, contraignant William à changer de position. Il reprit sa religion passée, le catholicisme et fit tout pour soutenir la nouvelle reine, ce qui le fit entrer en conflit avec son épouse qui ne partageait pas ses positions. Aujourd’hui, William n’avait d’autres choix que de protéger la femme qu’il aimait, tout en faisant en sorte de garder une bonne position auprès de la reine Mary.

Liens



Antanasya Cavendish •  Ce n’était pas Antanasya qui était promise à William, mais la sœur de cette dernière Helena. Lors de la rencontre entre les deux familles, William tomba tout de suite amoureux de l’esprit vif d’Antanasya et du fait qu’elle n’était pas comme les autres femmes. Après un scandale sans précédent, William épousa Antanasya et très rapidement un premier enfant vint à naître, une fille. Le couple était uni, mais William finit par succomber aux charmes d’une autre femme, après qu’Anya fit sa première fausse couche. Dévastée et très rancunière, Antanasya finit par quitter son mari sans lui donner plus de nouvelles sur sa localisation. William la chercha partout pour ce faire pardonner et ce ne fut qu’après plusieurs mois qu’il reçut une lettre de sa femme lui annonçant qu’elle était enceinte. Anya finit par pardonner à son mari à la naissance de leur fils, pour elle son époux avait bien compris la leçon et elle se savait indispensable pour lui. Les années passèrent et les Cavendish eurent un autre enfant, une fille. Cependant, les troubles politiques finirent par mettre à mal l’union du couple. En effet, Anya refusait de se convertir au catholicisme, mettant ainsi une épée de Damoclès sur sa tête. William ne pouvait que faire une chose, faire en sorte que sa femme ne hurle pas trop sur les toits ses opinions.

John Foster •  En conflit depuis que le plus jeune est arrivé à la cour, ces deux hommes se détestent purement et simplement. Tout deux sont très proches de la couronne et s'illustrent à la cour, se regardant jalousement quand l'un réussi. Depuis que Mary Tudor est au pouvoir John espère bien profiter de la situation. En effet, il a tout de suite soutenu la nouvelle reine, alors que Cavendish s'est rallié à elle peu après. Leur rivalité s'est amplifié, surtout depuis que William s'en est sorti avec beaucoup de justesse. John en colère et avide d'éliminer une bonne fois pour toute son rival, veut jouer sur les faiblesses, de l'homme, en outre, sa femme, qui semble être une parfaite opposante à la reine. S'il trouve une faille, il entend bien détruire la famille et pourquoi pas récupérer sa puissance et sa richesse. Il y a peu, il a engagé un homme pour faire assassiner la duchesse, mais grâce à une intervention extérieure, elle a survécu. Cependant, de ce fait, William n'a pas été mis au courant par son épouse, ce qui risque de mettre un peu plus en danger les Cavendish.

Henry Grey •  Ils ont été beaucoup à croire que Jane Grey resterait reine d'Angleterre et que la catholique Mary Tudor resterait sur ses terres et pourtant il y eu un lourd revers de la médaille. Alors que Henry fut emprisonné, William s'en sortit avec beaucoup de hardiesse et de manipulations. Ce n'est pas pour autant que les deux hommes ne sont plus amis, en effet, William fait tout pour que Grey soit libéré au plus tôt, il a besoin de son soutient et surtout qu'il soit disculpé de tout, pour que lui même ne soit pas inculpé. Par contre, il y a une grosse différence entre ces deux hommes de pouvoirs, jamais William n'impliquerait sa famille sur l'échiquier du trône, ce qui a été au contraire les agissements de Henry. D'ailleurs ce sujet avait fait éclater auparavant une grosse dispute entre les deux hommes. Mais pour le moment, une seule chose compte avant la réconciliation, que Henry sorte de la Tour.

Rosalie Bruce •  Un riche duc, proche de la cour d'Angleterre, voilà une parfait victime pour la sulfureuse Rosalie. Elle, tout ce qu'elle souhaite, c'est obtenir des informations qui pourront convenir à la régente Marie de Guise. Cependant, Rosalie ne pensait pas un jour tomber sur un homme qui lui résistait et qui était fidèle à son épouse. Voilà un défi de plus pour la blonde, elle ne peut pas se permettre de faillir à sa mission, tout cela pour une histoire de fidélité. Après tout, la lionne a une couronne à reprendre et les bonnes occasions sont si peu nombreuses.

A propos ♦
Ce personnage a été crée par Mari-Jane, toutes copies seront interdites. N'oubliez pas le plagiat est puni. L'avatar n'est pas négociable. Des scénarii en rapport avec les Devonshire ont été crée et ont un lien direct ou indirect avec ce personnage.






Dernière édition par The Majestic Rose le Ven 31 Aoû - 10:33, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
Admin
♕ Mon nombre de messages est : 956 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 1393 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 28/02/2012

MessageSujet: Re: NOBLESSES ANGLAISES [06/10]  Mar 26 Juin - 14:53
Antanasya Cavendish
feat ♦ Natalie Dormer





" Se battre pour ses idéaux, mais mettre en péril sa vie. "

AGE  ♦ 25 ans
DATE DE NAISSANCE ♦ 16 avril 1528
ORIGINE ♦ Anglaise.
SITUATION FAMILIALE ♦ Elle est mariée à William Cavendish et a trois enfants, en plus d'une fille adoptive.
MÉTIER ♦ Antanasya n'est qu'une simple mère de famille, elle éduque ses enfants et se charge aussi des finances du duché et de sa gestion en compagnie de son mari. Elle est la duchesse de Devonshire.
QUALITÉS ♦ Généreuse - Patiente - Tendre
DÉFAUTS ♦ Fière - Têtue - Orgueilleuse
RELIGION ♦ Protestante
QUELLE EST ALLÉGEANCE DE VOTRE PERSONNAGE ♦ Antanasya soutenait le règne de Jane Grey, elle n'est pas pour la reine Mary.
CRÉDITS ♦ Elizabeth Tudor



Préface

Antanasya naquit il y a voilà vingt-cinq ans dans la très nombreuse famille Heywood, comte de Salisbury depuis une dizaine de génération. L’enfant, était la cinquième à naître de l’union entre Elisabeth et Charles Heywood, mais seulement la troisième enfant ayant survécu jusqu’à maintenant. Fragile de naissance, on ne l’imaginait pas survivre, mais heureusement elle passa le cap difficile de la première année. Avant elle, il y avait un fils, Edward et une fille Helena. Durant l’enfance, malgré les nombreuses maladies qu’elle put avoir, celle que l’on surnommait Anya eut une éducation rigoureuse, Elisabeth voulait donner à tous ses enfants une union illustre et pour elle, l’esprit vif était primordial. Edward avait déjà un destin tout tracé, puisqu’il devait reprendre le domaine, les deux cadets qui vinrent à naître après Anya étaient destinés à la politique ou à un métier d’arme. Héléna et Anya devait impérativement se trouver de bons maris. Rebelles, Anya était la préférée de son père qui faisait d’elle une véritable sauvage selon Elisabeth. Elle grimpait aux arbres avec le fils du porcher, montai à cheval avec ses frères, puis revenait à chaque fois avec des robes crottées. Un comble pour une fille de bonne famille. Avec le temps et au fur et à mesure de ses lectures, Antanasya tenait alors des discours révolutionnaire, qui faisaient crisser les dents de toute sa famille. De plus, alors que le pays entrait dans l’ère de la Réforme, elle devenait une protestante farouche, condamnant pas dessus tout, le dogme catholique, au risque de sa vie. Pour la faire taire, on voulut la marier, mais hors de question qu’elle se trouva un mari avant sa sœur. Cependant, Anya ne voulait pas prendre un époux, mais elle devait se contraindre, attendant l’heure fatidique avec crainte.
Alors qu’Anya n’avait que quinze ans, une bonne nouvelle arriva pour Helena qui se retrouvait alors fiancée au Duc de Devonshire. L’ainée était heureuse de pouvoir épouser un nom aussi prestigieux. C’est alors, que la mère et les deux filles partirent pour un séjour à Devonshire’s House pour rencontrer le fiancé et aussi l’instigatrice des fiançailles qui était la mère de ce dernier. Fidèle à elle-même, Anya se présenta comme une jeune rebelle, n’hésitant pas à critiquer le faste de la famille Devonshire. Pour les Heywood, rien ne se passa comme prévu, surtout pour Anya qui au fil des jours commença à tomber amoureuse du fiancé de sa sœur. L’homme étant tout aussi épris d’elle, il rompit les fiançailles avec l’ainée, pour mieux épouser la cadette. Un vent de scandale vint à frapper les deux familles, mais une fois l’union prononcée, Anya fut acceptée comme la nouvelle duchesse de Devonshire. Cela marqua aussi le début d’une grande haine entre elle et sa sœur. En dix années de mariage, Antanasya tomba enceinte cinq fois, mais deux grossesses se terminèrent mal, condamnant presque la jeune mère. Le duc qui était fort épris de sa femme fit tout pour la consoler, mais aussi la rendre heureuse. Ils avaient désormais trois beaux enfants, mais un vent trouble vint à s’abattre sur le royaume anglais. Après l’arrestation de Jeanne Grey, Antanasya s’opposa à la reine, même si elle le faisait discrètement pour sauver sa tête. Elle qui ne supportait pas le catholicisme allait devoir se contraindre à changer de religion, ou fuir, au péril de perdre sa vie, mais aussi sa famille.


Liens



William Cavendish •  Ce n’était pas Antanasya qui était promise à William, mais la sœur de cette dernière Helena. Lors de la rencontre entre les deux familles, William tomba tout de suite amoureux de l’esprit vif d’Antanasya et du fait qu’elle n’était pas comme les autres femmes. Après un scandale sans précédent, William épousa Antanasya et très rapidement un premier enfant vint à naître, une fille. Le couple était uni, mais William finit par succomber aux charmes d’une autre femme, après qu’Anya fit sa première fausse couche. Dévastée et très rancunière, Antanasya finit par quitter son mari sans lui donner plus de nouvelles sur sa localisation. William la chercha partout pour ce faire pardonner et ce ne fut qu’après plusieurs mois qu’il reçut une lettre de sa femme lui annonçant qu’elle était enceinte. Anya finit par pardonner à son mari à la naissance de leur fils, pour elle son époux avait bien compris la leçon et elle se savait indispensable pour lui. Les années passèrent et les Cavendish eurent un autre enfant, une fille. Cependant, les troubles politiques finirent par mettre à mal l’union du couple. En effet, Anya refusait de se convertir au catholicisme, mettant ainsi une épée de Damoclès sur sa tête. William ne pouvait que faire une chose, faire en sorte que sa femme ne hurle pas trop sur les toits ses opinions.

Lisbeth Andrews •  Leur rencontre se fit par le plus grand des hasards, sur un chemin de traverse, là où leurs destins se sont croisés. Lisbeth n'avait plus rien à part quelques sous en poche et Antanasya cherchait une nouvelle servante pour l'accompagner et accomplir des tâches domestiques. Elles n'appartiennent pas au même milieu et pourtant elles se sont bien trouvées. Anya était une femme généreuse, toujours à l'écoute, ce qui étaient des qualités que Lisbeth appréciait beaucoup. Au fil du temps, elles devinrent des amies, des confidentes et les tâches de Lisbeth s'apparentaient plus à celles d'une dame de compagnie. Cependant, depuis quelques temps, alors qu'elle liait son destin à celui de sa maîtresse, Lisbeth rêve de liberté et donc de quitter la suite de la duchesse de Devonshire.  

John O'Neil •  Antanasya a toujours fréquenté la paroisse de John, qui a fini par devenir son confesseur, mais aussi un homme qu'elle admirait beaucoup. D'ailleurs, John a baptisé tous les enfants de la duchesse de Devonshire. A la suite de l'arrivée de Mary Tudor au pouvoir, Antanasya et John se doivent d'être discrets pour suivre leur culte. Anya va toujours voir John, mais lui a permis de changer de vie et l'aide à faire des offices secrets. Ensemble, ils animent un groupe de protestant, mais tout cela dans le plus grand secret, même le duc de Devonshire n'est pas au courant. Cependant, John craint pour la vie de sa bienfaitrice et ferait n'importe quoi pour protéger cette femme si généreuse, même au péril de sa vie.

Diane Tyburn •  Les deux femmes sont unies pour le même combat, celui de la foi protestante. Depuis l'arrivée de Mary Tudor au pouvoir, elles sont sur divers fronts. Elles tentent de continuer à pratiquer leur culte, mais aussi de faire en sorte que ses pratiquants ne l'oublient pas. Les deux femmes essayent aussi de voir quels hommes politiques proches de la reine, peuvent aider dans leur lutte. Cependant, même en étant unis, par moment Diane et Antanasya ne se supportent pas. Pour Anya, la famille est tout, elle ne comprend donc pas pourquoi Diane accable tant sa belle-fille, d'ailleurs, elles se sont plusieurs fois disputées sur ce point, mais cela n'a pas séparé leur duo. Pour ces femmes, la lutte contre le catholicisme est bien trop importante.

Jasper Riddle •  Il y a peu, la belle Antanasya a échappé à une tentative d'assassinat, alors qu'elle se promenait dans la campagne autour de Londres à cheval. Qui en est la cause? Est-ce un ennemi de son mari ou encore à cause de sa religion? En tout cas, la jeune femme y a échappé seulement grâce à l'intervention de ce mystérieux homme a demi masqué. Jasper lui se trouvait dans le coin, suivant l'homme qu'il soupçonnait de vouloir porter atteinte à la couronne, il pensait qu'il allait le conduire dans un repère de protestants, mais non, l'homme s'attaqua à la duchesse de Devonshire. Il en fallut de peu, mais Jasper la sauva. Depuis, il est intrigué, pourquoi voudrait-on causer du mal à cette duchesse à l'excellente réputation? Alors qu'Antanasya lui a interdit d'évoquer cette affaire, il s'est mis à enquêter, mais aussi à la faire suivre de temps en temps, pour savoir qui est la cause de cette tentative de meurtre.

Margareth Douglas •  Margareth sait qu'elle vieillit et elle ne supporte pas cela. Autrefois, elle pouvait se vanter d'être la plus belle femme de la cour, mais aujourd'hui quelque chose a changé. Elle a mit au monde deux enfants et elle voit même apparaître des rides sur son visage. Le temps passe et elle n'arrive plus à s'empêcher de jalouser les femmes jeunes et belles. Antanasya est principalement l'une de ses victimes. Autrefois, les deux femmes s'entendaient à merveille, mais depuis plusieurs mois, Margareth éprouve une haine sans nom pour la jeune femme, surtout depuis qu'elle a vu son mari trop regarder cette duchesse. Cette sombre jalousie ne fait que commencer.

A propos ♦
Ce personnage a été créer par Mari-Jane et aucunes copies des textes ne seront autorisées, le plagiat est puni ne l'oubliez pas. Ce personnage n'est pas libre et son avatar n'est pas négociable.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
Admin
♕ Mon nombre de messages est : 956 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 1393 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 28/02/2012

MessageSujet: Re: NOBLESSES ANGLAISES [06/10]  Dim 30 Sep - 14:59
John Foster
feat ♦ Michael Fassbender





" L'argent est la seule puissance qui existe en ce monde. "

AGE  ♦ 35 ans
DATE DE NAISSANCE ♦ 15 juillet 1518
ORIGINE ♦ Anglaise
SITUATION FAMILIALE ♦ Marié
MÉTIER ♦ Comte d'Hampshire
QUALITÉS ♦ Intelligent, Franc, Combatif
DÉFAUTS ♦ Égoïste, Nonchalant, Manipulateur
RELIGION ♦ Catholique
QUELLE EST ALLÉGEANCE DE VOTRE PERSONNAGE ♦ Fervent catholique, il fut soulagé de voir enfin la princesse Mary porter la couronne d'Angleterre. Il lui accorde son allégeance, ainsi que tout son soutient. D'ailleurs, il lui a même prêté main forte, dans son combat face à Jane Grey.
CRÉDITS ♦ Elizabeth Tudor



Préface

La richesse apporte tout ce que l’on désire, la puissance, le pouvoir et la soumission, mais une chose manque à une personne qui use beaucoup trop de l’or, sans être humble : le pouvoir. John Foster a toujours eu tout ce qu’il voulait, que cela soit quand il fut enfant, mais aussi à l’âge adulte. Unique héritier du comte d’Hampshire, il fut choyé, protégé et tous ses caprices furent comblés. Les Foster avaient depuis le règne d’Henry VII Tudor gagnés en renommé, en se battant pour la future dynastie de souverain. Pour eux, cela avait été toujours une certitude, quand deux groupes se battaient, c’était toujours un troisième qui l’emporté. Ainsi, en combattant avec le futur roi, les Foster avaient assurés leur puissance auprès de la couronne anglaise et cela jusqu’à aujourd’hui.
John le dernier héritier de la famille, si on ne comptait pas les nombreuses filles, fut élevé comme un souverain, même si jamais aucun Foster n’avait prétendu à la couronne anglaise. Pour le rendre érudit, on lui confia un humaniste comme précepteur, l’un des meilleurs. Il étudia aussi l’histoire, la rhétorique, de nombreuses langues, l’art de la guerre. John Foster Senior a toujours voulu faire de son fils l’homme parfait, il était exigeant, mais juste, cependant, il finit par disparaître trop tôt, quand son fils avait  dix ans. Sous la protection de son oncle maternel, John finit par devenir un tout autre homme. Même s’il continuait l’éducation parfaite que lui avait imposé son père, son oncle lui fit découvrir un tout autre monde, celui des plaisirs, de la manipulation et du pouvoir. L’enfant qui aurait dû devenir juste, finit par devenir égoïste, sans pitié et très manipulateur. Quand il eut atteint l’âge adulte, John fit ses premiers pas sur la scène politique, se mettant totalement aux services d’Henry VIII, comme feu son père. Il l’accompagna en guerre, comme au siège de Boulogne, mais instaura aussi un jeu de manipulation condamnant ainsi des vies pour mieux s’enrichir. A cette même époque, il épousa une jeune femme riche assurant ainsi un peu plus sa position. Cette femme, qu’il voyait comme fade, il la rendit malheureuse, la trompant sans vergogne avec de jeunes beautés qui croisaient son chemin.
Sa vie changea radicalement, quand Henry VIII disparut. Alors qu’il était catholique, il avait fait l’effort d’accepter les réformes de feu le roi, mais quand son fils accéda au pouvoir, cela fut tout autre. Foster détestait les Seymour et fit tout pour les combattre. Avec beaucoup de persévérance et un sacré jeu de dupe, il finit par faire tromper Edouard Seymour, en compagnie d’autres nobles de la cour. La tête du protecteur tranchée, il se rapprocha de la princesse Mary, se soumettant à la princesse et la soutenant. Il avait confiance en cette princesse d’Angleterre et comptait l’aider à accéder à la couronne qui lui appartenait. A la mort d’Edouard VI, il accompagna Mary Tudor dans sa longue chevauchée pour reprendre le pouvoir à sa cousine Jane Grey. A grand coup d’or, qu’il mit au service de la couronne, il commença avec la princesse une lutte où elle fut victorieuse.
Désormais, avec Mary sur le trône d’Angleterre et toute l’influence qu’il a, à ses yeux, il sait qu’il va pouvoir obtenir beaucoup, mais attention, au jeu des trônes, soit tu gagnes, ou tu meurs, cher John Foster.


Liens



Nicholas Smith •  Leurs deux mères étaient des sœurs, ce qui fait de ces deux hommes de proches cousins. Et pourtant, John ne supporte pas se cousin encombrant, à moitié dérangé, il est pour lui un frein dans son ascension sociale, une épine sous son pied. Oh John a déjà pensé à s'en débarrasser, il a le pouvoir et l'argent pour le faire, mais qu'adviendra-t-il après? On risque de l'accuser, de l'envoyer à la Tour et il perdrait sa réputation. Non le meurtre est impossible et John allait devoir jouer la finesse pour éloigner cet homme de la cour. De son côté Nicholas ne supporte pas non plus son cousin, qu'il trouve trop égocentrique. Par contre, il ne sait pas que John a certains plans pour lui, ce qui risque de le faire tomber de haut, quand il l'apprendra.

William Cavendish •  En conflit depuis que le plus jeune est arrivé à la cour, ces deux hommes se détestent purement et simplement. Tout deux sont très proches de la couronne et s'illustrent à la cour, se regardant jalousement quand l'un réussi. Depuis que Mary Tudor est au pouvoir John espère bien profiter de la situation. En effet, il a tout de suite soutenu la nouvelle reine, alors que Cavendish s'est rallié à elle peu après. Leur rivalité s'est amplifié, surtout depuis que William s'en est sorti avec beaucoup de justesse. John en colère et avide d'éliminer une bonne fois pour toute son rival, veut jouer sur les faiblesses, de l'homme, en outre, sa femme, qui semble être une parfaite opposante à la reine. S'il trouve une faille, il entend bien détruire la famille et pourquoi pas récupérer sa puissance et sa richesse. Il y a peu, il a engagé un homme pour faire assassiner la duchesse, mais grâce à une intervention extérieure, elle a survécu. Cependant, de ce fait, William n'a pas été mis au courant par son épouse, ce qui risque de mettre un peu plus en danger les Cavendish.

Anne Stafford •  Un joli bouton de fleur qui est apparu un jour sur le même chemin que lui, à la cour. John et Anne se rencontrèrent quand la jeune fille put venir rendre visite à sa cousine Elizabeth sous haute surveillance. L'homme,  qui avait déjà eu de nombreuses maîtresses, vit en cette jeune fille un autre moyen pour assouvir ses désirs. Elle est belle, blonde, jeune et probablement pucelle, que demande le peuple! Ce qui risque de nuire à la jeune fille, c'est que l'homme peut se montrer très bon comédien, Anne rêve du prince charmant et bien il va lui en donner. Pour la mettre dans son lit, John va user de tous ses charmes, ce qui risque peut-être d'ébranler le coeur de cette jeune fille en fleur.

Irina Raliva •  Le charme de la Russe a fait chavirer les fantasmes de John. Ils se sont croisés à la cour, et ils ne sont pas restés indifférents l'un de l'autre. Entre John et Irina, c'est une aventure, une amourette d'un soir. Pour John, Irina représente une femme de plus à son tableau de chasse. Irina sait que John est un coureur de jupons, elle le déteste autant qu'elle l'aime ! Elle n'oubliera jamais les nuits passés à ses côtés, mais elle sait, pertinemment que cette relation n'a aucun avenir. Elle se méfie de lui, elle se méfie des hommes. Tous les mêmes....

A propos ♦
Comme vous le savez, le plagiat est interdit, donc veuillez à ne pas copier ce personnage et si vous le prenez à ne pas le dénaturer. L'avatar n'est pas négociable.





Dernière édition par The Majestic Rose le Dim 30 Sep - 16:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
Admin
♕ Mon nombre de messages est : 956 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 1393 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 28/02/2012

MessageSujet: Re: NOBLESSES ANGLAISES [06/10]  Dim 7 Oct - 19:04
Lavinia Tyburn
feat ♦ Tamsin Egerton




" L'arme des humiliés : la vengeance "

AGE ♦ 18 ans
DATE DE NAISSANCE ♦ 15 avril 1535
ORIGINE ♦ Écossaise
SITUATION FAMILIALE ♦ Veuve
MÉTIER ♦ Comtesse
QUALITÉS ♦ Pragmatique, prudente, très sociable.
DÉFAUTS ♦ Économe, rancunière, pas vraiment fiable.
RELIGION ♦ Catholique
QUELLE EST ALLÉGEANCE DE VOTRE PERSONNAGE ♦ Elle ne préfère prendre aucun parti, elle suivra la tendance quand les choses se seront calmées.
CRÉDITS ♦ Lyra Vaughn



Préface

Lavinia est née d’une famille noble : Les Garland mais ruinée à force de guerres, son grand-père avait tout déboursé pour la guerre des deux roses, c’est pour cela qu’elle a depuis toujours su la valeur de l’argent. Elle en a trop manqué pour le dilapider en futilités. Ses parents, humiliés de vivre en dessous de leur rang en sont même devenus des assassins froids et calculateurs. Ils ont monté une affaire avec le peu de fortune qui leur restait, il s’agissait d’une auberge. Si ses frères servaient au champ et aux travaux manuels de la maison, elle avait chaque semaine le même rituel à faire. Se rendre dans les malles poste, monter dans les diligences pleines à craquer de voyageurs, payer le cocher qui était du village pour qu’un essieu casse à un moment donné, pour qu’ils n’aient pas d’autres choix que de s’arrêter à l’auberge. Là, ses parents recevaient la petite troupe, ils les faisaient trop boire et lorsqu’ils allaient se coucher, ils les tuaient pour leur voler leur bourse. Bien sûr, ce trafic fut tôt ou tard découvert et les parents et les frères envoyés en prison. Lavinia était encore une fois en train d’appâter d’éventuels clients de l’auberge quand elle a vu le déploiement de gardes. Elle a continué sa route grâce à son ami cocher. Elle a passé la frontière pour se réfugier en Angleterre, elle s’est alors réfugiée dans un tout autre village où elle a gardé le même nom, personne ne semblant la rechercher. Le châtelain des lieux l’a rencontrée au bal des villageois où sa famille se devait d’assister comme chaque année. Il est tombé sous son charme et puisqu’elle était noble, le mariage ne fut qu’une formalité. Ça aurait pu rester un conte de fées, s’il n’y avait pas eu l’éternel affrontement entre belle-mère et belle fille. Lavinia ne plaisait pas à la comtesse douairière, la mère de son mari, elle a enquêté, a tout découvert de son secret familial et bien entendu a tout dit à son fils. Cette révélation s’est très mal terminée, puisque le mari s’en est suicidé ... Lavinia au bord de la folie s’est jetée sur le cercueil, au moment de l’enterrement en maudissant sa belle-mère et ce malgré le fait d'être enceinte à l'époque. C’est ce geste désespéré qui a fait prendre conscience à la mère Tyburn qu’elle aimait réellement son fils. Mais il est trop tard ! Lavinia s’est promis de lui faire payer au centuple !

Liens



Diane Tyburn Lavinia ne demandait qu'à aimer sa belle mère, mais Diane d'un tempérament toujours soupçonneux, n'a pas apprécié ce mariage fait presque dans son dos et à la va-vite. Ça a été une guerre froide au début, Diane a fait voyager son fidèle lieutenant pour qu'il enquête sur elle. Il est revenu quelques mois plus tard, et a appris à la douairière l'atroce vérité sur les Garland. Certaine que sa belle fille était un monstre et disposant des preuves du procès, sans prendre aucun gant, elle est allée trouvée son fils pour qu'il constate qui il avait épousé. Lavinia n'a pas pu nier. Elle était complice, elle ne peut pas nier mais partait loin la nuit pour ne pas assister au carnage. Mais ce n'est pas une excuse, elle sait qu'elle a déçu son mari. Elle l'a vu avaler du poison sous ses yeux. Depuis, elle est au désespoir et ce qui la retient de ne pas le rejoindre, est son enfant et le désir d'en faire baver à celle qu'elle pense plus coupable qu'elle, de ce suicide. Diane qui a compris qu'elle est allée trop loin, tente de son côté désespérément d'obtenir son pardon. Elle débourse des sommes folles pour faire plaisir à Lavinia, lui a juré le silence concernant son passé et elle l'a priée de la pardonner mais rien à faire, Lavinia reste de marbre. Dire qu'elles habitent sous le même toît ... La cohabitation sera très difficile.

Katherine LennoxMon dieu que de rires le soir quand lady Katherine et lady Lavinia se sont rencontrées. Les deux femmes ont quasiment le même âge l'une était mariée l'autre non. Un amitié sincère et une complicité infaillible naquis entre les deux jeunes nobles. Le jours ou Lavinia apprit par lettre à Katherine que son mari s'était donné la mort Katherine fut effondrée et rejoignis son amie afin de la soutenir dans le deuil immense que cela représentait. Mais après les pleures vint les choses sérieuses. Lavinia confia sont envie de se venger de sa belle-mère Lady Diane Tyburn et Katherine lui promis sur son honneur de tout faire pour l'a soutenir et l'aider dans ce combat.

Gomez de FigueroaElle est jeune et aussi belle qu'un ange, si bien que Gomez se fascina vite pour la belle Lavinia Tyburn. Sous le charme, sans être amoureux, il admire ses courbes de femmes enceintes. Parfois, il voit de la tristesse dans son regard et il aimerait tout faire pour redonner le sourire à cette femme. Mais que peut-il faire ? Il ne la connait pas, il ne lui a jamais parlé et pourtant, Dieu sait à quel point il aimerait le faire. En ce qui concerne Lavinia, elle connait l'existence de cet Espagnol, mais elle ne lui a jamais parlé et d'elle-même, elle ne le fera sens doute jamais.

James FlemingLa mère de James presse tellement son fils de se marier, que James a trouvé une solution pour avoir la paix pendant quelques temps et la satisfaire. Une jeune veuve de bonne famille était l'idéal pour ça. Il faut après tout, que le temps du veuvage soit respecté et c'est normalement un an. Largement le temps qu'il faut pour revenir en arrière, en fin de compte. Or Lavinia est une jeune veuve dont il a beaucoup entendu parler. Mais tout n'est pas aussi simple que ça en a l'air, d'abord très réticente à l'idée de se remarier, Lavinia a vu dans ces éventuelles fiançailles une aubaine. Elle veut fuir l'homme qui la poursuit : Thomas Jr. Il peut la découvrir à tout instant et elle veut fuir la région. James serait une bonne excuse pour ça. Voilà donc Lavinia même si son coeur appartient toujours à son défunt de mari, qui veut presser les choses et a demandé une rencontre en chair et en os. James ne comprend rien et commence à être rattrapé par sa propre combine.

A propos ♦
Une copie même partielle de ce personnage est bien entendu interdite. N'oubliez pas que le plagiat est sévèrement puni. L'avatar est négociable mais il faudra pour la remplacer une actrice fraîche au minois angélique dans le genre d'Imogen et de préférence blonde. Le futur membre pourra contacter la créatrice de ce personnage soit dans la partie invités ou par mp, afin d'en discuter. On ne vous demande pas pour Lavinia un niveau d'écriture sensationnel, un niveau correct suffira. Mais un membre faisant le moins possible de fautes d'orthographe, serait apprécié.





Dernière édition par The Majestic Rose le Ven 14 Mar - 19:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
Admin
♕ Mon nombre de messages est : 956 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 1393 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 28/02/2012

MessageSujet: Re: NOBLESSES ANGLAISES [06/10]  Dim 7 Oct - 19:05
Diane Tyburn
feat ♦ Eva Green





" A force de jouer avec le feu, on se brûle !"

AGE  ♦ 36 ans
DATE DE NAISSANCE ♦ 19  juin 1518
ORIGINE ♦  Française
SITUATION FAMILIALE ♦ Mariée
MÉTIER ♦ Comtesse douairière
QUALITÉS ♦ Charismatique, intelligente, sincère.
DÉFAUTS ♦ Froide, soupçonneuse, très maladroite dès qu’il s’agit de montrer ses sentiments.
RELIGION ♦ Protestante
QUELLE EST ALLÉGEANCE DE VOTRE PERSONNAGE ♦ Elizabeth Tudor
CRÉDITS ♦ Gypsy



Préface

Lorsque votre mère vous répète sans cesse que vous devez la sauver en utilisant vos charmes, c'est difficile de résister surtout lorsque vous l'aimez et que vous la plaignez au plus haut point. La mère de Diane a été une des très nombreuses maîtresses de François Ier, dont il s'est lassé très vite, on en garde pas même la mémoire à la cour. Le mari cocu et père de Diane - sur ça il en est sûr  puisqu'il a gardé enfermé son épouse dans sa chambre pendant des années - est allé très loin pour faire payer cette humiliation. Sans compter la séquestration, il l'a battue beaucoup de fois et l'a même parfois enchaînée au mur comme un animal. Le seul espoir de cette pauvre malheureuse était Diane, elle est allée jusqu'à séduire le meilleur ami de son père, qui pouvait donc s'engouffrer dans le château et lui a offert sa virginité contre le fait que les rôles s'inversent pour ses parents ! Sa mère fut libérée et c'est son père qui fut enfermé et battu. Il mourut de ses mauvais traitements et Diane ne le plaignit pas le moins du monde. Elle n'est pas vraiment vengeresse dans l'âme, mais aime la justice. Ce meilleur ami a été le premier d'une longue série de conquêtes. Elle avait pris goût à la séduction. Sa mère, toujours ambitieuse avait fait la connaissance lorsqu'elle brillait encore à la cour de la France de la jeune Anne Boleyn. Savoir qu'elle prenait de plus en plus de pouvoir sur le roi d'Angleterre, pouvait leur servir surtout lorsque leur famille détenait des informations sur une alliance franco-espagnole contre l'Angleterre. Voilà donc Diane chez Henry VIII et présentée à la nouvelle reine. Elle l'a rencontrée que peu de fois au cours de son adolescence, mais reste persuadée qu'Anne a toujours été une grande dame et que sa fille Elizabeth le sera tout autant. Elle exècre Mary Tudor et Jane Grey est trop fade. Seulement à prendre trop le parti de quelqu'un et à ne pas la laisser tomber, ça se révèle dangereux quand cette personne tombe. Le chantage fut servi sur un plateau à un de ses amants qui ne voulait pas la laisser filer car trop possessif : "Épousez moi ou je vous envoie à la Tour de Londres lui tenir compagnie." Elle a obéi, mais Diane n'est pas sa mère. Elle s'est tant révoltée, ils se sont tant disputés violemment, que le mari victime d'un accident cérébral est aujourd'hui une loque humaine. Ils ont eu un fils ensemble, alors qu'elle n'avait que dix sept ans et vers qui elle a reporté toute son affection, bien mal puisque pour le protéger de sa toute récente femme, elle a causé sa mort. Si Diane est inconsolable, elle reste un roc que rien ne semble ébranler, si ce n'est le remords, mais seule sa belle fille peut la voir à genoux devant elle.  

Liens



Lavinia Tyburn •  Lavinia ne demandait qu'à aimer sa belle mère, mais Diane d'un tempérament toujours soupçonneux, n'a pas apprécié ce mariage fait presque dans son dos et à la va-vite. Ça a été une guerre froide au début, Diane a fait voyager son fidèle lieutenant pour qu'il enquête sur elle. Il est revenu quelques mois plus tard, et a appris à la douairière l'atroce vérité sur les Garland. Certaine que sa belle fille était un monstre et disposant des preuves du procès, sans prendre aucun gant, elle est allée trouvée son fils pour qu'il constate qui il avait épousé. Lavinia n'a pas pu nier. Elle était complice, elle ne peut pas nier mais partait loin la nuit pour ne pas assister au carnage. Mais ce n'est pas une excuse, elle sait qu'elle a déçu son mari. Elle l'a vu avaler du poison sous ses yeux. Depuis, elle est au désespoir et ce qui la retient de ne pas le rejoindre, est son enfant et le désir d'en faire baver à celle qu'elle pense plus coupable qu'elle, de ce suicide. Diane qui a compris qu'elle est allée trop loin, tente de son côté désespérément d'obtenir son pardon. Elle débourse des sommes folles pour faire plaisir à Lavinia, lui a juré le silence concernant son passé et elle l'a priée de la pardonner mais rien à faire, Lavinia reste de marbre. Dire qu'elles habitent sous le même toît ... La cohabitation sera très difficile.

Antanasya Cavendish •  Les deux femmes sont unies pour le même combat, celui de la foi protestante. Depuis l'arrivée de Mary Tudor au pouvoir, elles sont sur divers fronts. Elles tentent de continuer à pratiquer leur culte, mais aussi de faire en sorte que ses pratiquants ne l'oublient pas. Les deux femmes essayent aussi de voir quels hommes politiques proches de la reine, peuvent aider dans leur lutte. Cependant, même en étant unis, par moment Diane et Antanasya ne se supportent pas. Pour Anya, la famille est tout, elle ne comprend donc pas pourquoi Diane accable tant sa belle-fille, d'ailleurs, elles se sont plusieurs fois disputées sur ce point, mais cela n'a pas séparé leur duo. Pour ces femmes, la lutte contre le catholicisme est bien trop importante.

Geoffroy Whiterleaf •  Ces deux là ont fait un pacte et il est de la taille d'une conspiration d'état. L'un des amants de Diane, celui avec lequel elle a une relation plus que passionnée et avec lequel elle oublie le plus, la mort de son fils est à la Tour. Il a commis l'erreur de supporter le couple Grey, et maintenant il le paie très cher. Geoffroy qui guette les lieux, les entrées et les sorties a remarqué les allées venues de Diane. Car si Jane Grey et son mari ont été mis au secret, les autres prisonniers peuvent recevoir des visiteurs à quelques conditions près évidemment. Pour Diane, ce n'était pas difficile pour voir son amant qu'elle prétend soi disant aimer comme le fils qu'elle a perdu, elle a couché avec le gouverneur. Geoffroy mis au courant, ne pouvait pas laisser échapper une pareille chance. Après s'être assuré que Diane était une personne de confiance, il lui a dit son plan. Diane l'a donc aidé à faire parvenir des messages à Jane Grey quand elle se rend ait à la Tour, et en retour au moment de l'évasion programmée, son amant sera aussi délivré. Diane a accepté et Geoffroy et elles se sont rejoints très souvent dans des tavernes, pour discuter des avancées de la grande opération. Malheureusement le complot a avorté faute de plus de préparation et d'une stupide erreur de la part de Diane ... Alors oui ils ont pu délivrer l'amant de Diane qui a été transféré, mais Jane Grey est bel et bien morte. Donc en résumé Geoffroy a tenu sa part du contrat, tandis que Diane n'a pas fait la sienne en perdant le mot de la reine de 9 jours pour ses sauveurs. Or on dit ce Geoffroy rancunier comme jamais, voudra t-il lui faire payer son imprudence ou peut-elle arriver à l'amadouer en lui proposant son aide pour une autre affaire ?

Henri Cleutin d'Oysel •  Henri a été la première fois de Diane. Français tous les deux, il a été un grand ami de son père puis l'a trahi voyant à quel point il pouvait être brutal envers sa femme et sa fille. Henri a été à la fois un amant passionné et son sauveur. Mais la flamme s'est peu à peu éteinte et leur romance n'a pas empêché Henri de partir en Ecosse. Diane ne s'est pas plainte, étant déjà trop dure en apparence pour courir après un homme, elle a tenté de l'oublier et a pris son propre chemin. Aujourd'hui, ils se sont retrouvés lors d'une chasse et Diane malgré leurs religions qui les opposent, malgré leur histoire qui semble enterrée depuis longtemps (ce qui ne l'empêche de se faire des illusions) lui doit un très grand service. Diane n'a jamais eu beaucoup d'alliés et le geste d'Henri même s'il date, a permis à sa vie de prendre un véritable tournant. Elle ne peut pas oublier ça. Alors même si Henri ne souhaite pas vraiment ce retour d’ascenseur, tôt ou tard une occasion se présentera et elle paiera la dette qu'elle a envers lui. Quoi qu'il lui demande, elle le fera, même peut-être de trahir quelques protestants qui sait ... Chose qu'elle ne ferait jamais en temps normal, mais une dette est une dette et elle n'a jamais été une ingrate !

A propos ♦
Une copie même partielle de ce personnage est bien entendu interdite. N'oubliez pas que le plagiat est sévèrement puni. L'avatar est très peu négociable, Eva Green allant parfaitement à ce genre de rôle. Vous pouvez proposer un autre visage mais l’auteur de ce personnage se réservera un droit de véto. Un bon niveau d'écriture et un membre faisant très peu de fautes d'orthographe sont demandés pour incarner Diane et bien sûr une présence régulière.  



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
Admin
♕ Mon nombre de messages est : 956 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 1393 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 28/02/2012

MessageSujet: Re: NOBLESSES ANGLAISES [06/10]  Jeu 1 Nov - 18:09
Anne de Clèves
feat ♦ Michelle Pfeiffer




" Reine de quelques mois, mais libre à jamais de tout droit. "

AGE ♦ 37 ans
DATE DE NAISSANCE ♦ 22 septembre 1515
ORIGINE ♦ Germanique
SITUATION FAMILIALE ♦ Divorcée
MÉTIER ♦ Ancienne reine d'Angleterre, elle vit maintenance de ses rentes et de ses nombreuses terres.
QUALITÉS ♦ Généreuse - Tendre - Maternelle
DÉFAUTS ♦ Soumise - Effacée - Timide
RELIGION ♦ Au tout début, Anne a été catholique, avant de se convertir au culte anglican. Là, pour Mary Tudor, elle s'est convertie au catholicisme.
QUELLE EST ALLÉGEANCE DE VOTRE PERSONNAGE ♦ Elle a accueillie son ancienne belle-fille quant cette dernière entra triomphalement dans Londres. Elle est pour Mary et lui restera fidèle.
CRÉDITS ♦ Elizabeth Tudor



Préface

Anne naquit dans les très lointaines contrées germaniques, bien loin de l’Angleterre qui est désormais sa terre natale. Ce fut en septembre 1515, alors qu’une douce bise venait de s’installer sur le duché de Clèves, que cette blonde, de son prénom allemand Anna vint au monde. Elle était la seconde fille du couple que formé John et Maria, duc et duchesse de Clèves. Sur cette terre troublée par la Réforme, Anna fut confrontée au grand dilemme de la religion, son père était un adepte de la Réforme, tandis que Maria restait fidèle au catholicisme. Malgré les divergences religieuses, elle eut une enfance douce avec sa sœur Sybille et son frère William. Très tôt, Anna suivit la religion de sa mère, avec sa sœur, son frère quant à lui choisit le côté protestant. A l’âge de douze ans, on fiança la jeune femme au duc François de Lorraine, mais en raison du jeune âge du fiancé, les fiançailles furent avortées en 1535. Les guerres de religions finirent par devenir un conflit d’une grande ampleur, notamment quand le duc de Clèves eut une grave dispute avec l’empereur Charles Quint. Pour le contrer, le duc fit un arrangement avec le chancelier anglais Thomas Cromwell pour proposer l’une de ses filles en mariage au roi Henry VIII, tout juste veuf. L’artiste Hans Holbein franchit alors les frontières germaniques pour peindre les portraits des deux sœurs. Au final, Henry VIII choisit Anna pour devenir sa nouvelle épouse. La jeune femme était peu rassurée de devenir la femme d’un roi qu’on déclarait comme monstre, elle avait aussi peur de finir comme la seconde épouse de celui-ci : Anne Boleyn. Pourtant le fossé entre Anna et Henry était grand, celle-ci n’avait pas reçu de grande éducation, elle savait lire et écrire, mais seulement en allemand, de même, qu’elle ne parlait pas anglais. La première rencontre fut la plus désagréable, la jeune femme déplut fortement au roi, qui voulait même la renvoyer dans son pays. Le mariage eut pourtant lieu et Anna devint Anne et se convertit au culte anglican pour son mari. La nuit de noce ? Il n’y en eut pas. La jeune femme fut même traumatisée par cette nuit qui se déroula tellement mal, le roi ne la toucha à peine, il avait du dégout envers la germanique. De son côté, Anne ne supportait pas de voir cet homme obèse dont la jambe purulente dégagé une odeur nauséabonde. Pendant de longs mois, elle crut voir sa fin, mais la délivrance arriva, Henry demanda le divorce, ce qu’elle accepta tout de suite. Par ce geste, elle reçut le respect du roi, qui l’appelait désormais « sa sœur ». Anne eut par la suite une vie confortable et des domaines à administrer, elle venait de temps en temps à la cour pour visiter le roi et ses enfants auxquels elle était très attachée. Elle reçut aussi très souvent la princesse Elizabeth dans ses différents domaines. L’ancienne reine garda une vie calme, jusqu’à ce que les conflits entre Jane Grey et son ancienne belle-fille Mary viennent chambouler sa vie. Anne était naturellement pour Mary, mais étant donné qu’elle était anglicane, elle craignit quelque temps pour sa vie. A l’arrivée de Mary et Elizabeth à Londres, elle les accueillit avec joie et à la demande expresse de la nouvelle reine, elle se convertit au catholicisme. Aujourd’hui, Anne se trouve toujours à Londres, où elle vit à la cour, assistant aux évènements qui allaient chambouler la vie des anglais.

Liens



Elizabeth TudorElizabeth n'a pratiquement jamais connu sa mère et pour elle, les différentes femmes que sont pères a eu, ont été des sortes de substitues. Elle a toujours été proche d'Anne, mais aussi de la toute dernière épouse Catherine Parr, malheureusement, elle est morte trop tôt en 1548. Anne est donc la dernière personne qui a vraiment un rôle maternel pour la jeune fille. Les deux femmes s'apprécient beaucoup et adorent passer du temps ensemble. Anne qui n'a jamais eu de filles voit en Elizabeth, l'enfant qu'elle n'aura jamais. Elle s'occupe d'elle et de son éducation et espère que la jeune princesse connaîtra un bel avenir.

Pedro MendozaL'ancienne reine d'Angleterre, mais surtout, une femme de naissance germanique. Certes, Anne de Clèves s'est convertie au catholicisme, mais Pedro ne la croit pas. En plus, elle fréquente cette hérétique d'Elizabeth Tudor. L'ancienne reine est donc l'une de ses têtes de liste et Pedro rêve de pouvoir la faire brûler sur un buché pour qu'elle paye ses pêchés. La vie doit se montrer juste, même avec les monarques. L'homme enquête donc sur la femme dans le plus grand des secrets. Il a payé certains de ses servants et il la surveille, surtout quand elle se rend à l'église. Il le sait, un jour, la femme fera un faux pas et cette fois, il l'aura !

Théodore WolmarC'est une amitié remontant à longtemps qui unit Théodore et Anne. Le père de Théodore était profondément lié au père d'Anne : Jean III puis à Guillaume, son frère pour lequel il a été presque un précepteur. Anne encore en Bohême était une très grande admiratrice des travaux de Melchior Wolmar. Alors quand Théodore est venu la trouver dans son château pour lui demander son aide et sa protection en cas de coup dur, elle n'a pu qu'accepter au nom de l'ancienne amitié des deux familles. Ça ne l'empêche pas de se sentir très coupable envers Mary Tudor qu'elle aime beaucoup également. En effet, Anne depuis ses retrouvailles avec Théodore est très torturée, elle l'a supplié de ne rien faire contre la reine car elle croit en Mary plus que jamais. Mais elle le sait pour Théodore, elle ferait tout et si un jour il est fait prisonnier, elle l'aidera jusqu'au bout quitte à se faire décapiter avec lui. L'admiration est parfois plus forte que l'amour.

Irina Raliva Anne des Clèves est une vieille amie de la famille Russe : les Raliva. Anne trouva en Angleterre une Irina désespérée, et vivant dans les bas-fond Londoniens, Irina celle qui était destinée à un si bel avenir. Anne, la bienveillante. Anne, la protectrice. Anne prit sous son aile Irina, et la sortit du bourbier dans lequel la Russe était retenue. Anne de Clèves devint la sauveuse d'Irina. Elle la recommanda auprès de Marie de Guise. Anne de Clèves est l'une des rares à connaitre la véritable histoire d'Irina. Elles se font pleinement confiances l'une et l'autre, Anne sait qu'Irina lui rendra la pareille dés que celle-ci aura besoin et la russe doit la vie à Anne de Clèves et une profonde reconnaissance.

A propos ♦
Anne de Clèves, la quatrième femme d'Henry VIII! Ce personnage est très important, vous devez donc être sûr de vouloir la jouer et d'avoir le temps pour le faire. Veuillez aussi respecter son histoire, elle a déjà du vécu derrière elle. Respectez aussi le fait qu'Anne ne participe pas activement à la vie politique, c'est une femme qui aime sa tranquillité. Sachez que vous aurez un lien d'office avec Marie de Guise, qui fait partie de la famille de Lorraine.





Dernière édition par The Majestic Rose le Ven 14 Mar - 19:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
Admin
♕ Mon nombre de messages est : 956 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 1393 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 28/02/2012

MessageSujet: Re: NOBLESSES ANGLAISES [06/10]  Dim 4 Nov - 12:51
Katherine Lennox
feat ♦ tamzin merchant





" L'ignorance permet de vivre plus heureux "

AGE  ♦ 18 ans
DATE DE NAISSANCE ♦ 30 avril 1536
ORIGINE ♦ Anglaise
SITUATION FAMILIALE ♦ Orpheline et pupille de la couronne.
MÉTIER ♦ Héritière, elle n'a plus de titre depuis que ses parents furent déchus.
QUALITÉS ♦ Souriante, enjouée, généreuse, douce, vertueuse.
DÉFAUTS ♦ Maladroite, jalouse, inexpérimentée, naïve, paranoïaque.
RELIGION ♦ Catholique
QUELLE EST ALLÉGEANCE DE VOTRE PERSONNAGE ♦ Elle a prêté allégeance à Mary Tudor.
CRÉDITS ♦ Tumblr & Bazzart



Préface

Katherine naquit un beau jour de printemps 1536 dans le comté de Northumberland dans le nord de l'Angleterre. Elle était la première enfant vivante de son père et de sa femme la baronne. En général les hommes préfèrent avoir un garçon pour la descendance. Cependant, le père était totalement épris de sa fille c'était son rayon de soleil et pour rien au monde il aurait préféré avoir un garçon.
Le baron et la baronne, fervent catholiques évitaient tout contact avec la cour du roi Henry VIII afin de protéger leur famille et secrètement ils envoyaient des lettres de soutien à Mary Tudor, dont ils avaient autrefois soutenu la mère, durant l'affaire du divorce.
Katherine, elle grandit dans l'insouciance de l'enfance et aimait beaucoup jouer avec William Gallagher le fils du cuisinier du château. Cet enfant était plutôt violent et agressif, sauf avec Katherine qui avait le don de l'apaiser. Cependant, un jour la mère de Katherine vit William torturer un des chiens de sa fille dès ce moment elle interdit à Katherine de revoir ce garçon trop dérangé. Cela brisa le cœur de la petite, car ce garçon était son seul véritable ami. Elle en voulu fort longtemps à sa mère de l'avoir ainsi privée d'un ami si loyal. Certes il était protestant et adhérait à la réforme, mais la religion, lorsqu'on a neuf ans est-ce réellement important ?
Après la mort d'Henry Tudor le 28 janvier 1547, son fils Edward fut couronné et la chose que le baron espérait était que le prince laisserait tombé la réforme. C'était sans compter sur le lord Protecteur Seymour qui était un fervent protestant. Edward traqua donc tous les catholiques d'Angleterre. Lady Lennox, sentant le danger envoya une missive à la princesse Mary la suppliant de prendre soin de son unique fille si jamais il devait lui arriver malheur. Ayant été un soutien pour elle, les Lennox espéraient qu'elle pourrait ainsi les remercier. Mary accepta de prendre la petite Katherine, alors âgée de 10 ans, comme pupille, si jamais il arrivait malheur à ses parents. Cela ne manqua pas. Le 4 avril 1547 le baron et sa femme furent arrêtés et emmené à la Tour alors que la petite Kathy était en promenade avec son chaperon. Apprenant l'arrestation et la condamnation à mort de ses proches amis Mary fit venir la petite Katherine désormais orpheline et lui offrit son amour et surtout sa protection.
Depuis lors Katherine traite la nouvelle reine comme une mère et lui est dévouée corps et âme.

Liens



Mary Tudor •  Telle une mère la reine Mary a sus prendre la place de la défunte mère de Katherine

William Gallagher •  Amour, désir, haine. Depuis toutes ses années il n'est pas parvenu à mettre des mots sur l'obsession qu'il à pour la jeune demoiselle. Katherine quand a elle ressent beaucoup d'affection pour le jeune garçon qui était son seul véritable amis de l'amour même peut être. Évidemment elle ignore tous les méfait qu'il à pus faire en pensant à elle. Elle ignore même s'il est en vie elle l'espère car il était pour elle un véritable soutiens elle se disait même qu'elle pourrait l'épouser en étant encore qu'une enfant.

Stephen Gardiner •  Le cardinal Gardiner n'aime pas la petite Katherine il se méfie de l'amour que la reine lui voue, cela pourrait s’avérer mauvais pour la pays. Il ne cesse donc de faire suivre la petite afin de tout connaitre d'elle et de savoir si elle est réellement si innocente et si douce qu'elle y parait, il n'a qu'une envie la faire tomber et l'éloigner de la reine dans le seul but de protéger l'Angleterre car si cela se trouve la petite garce lorgne elle aussi sur le trône et Mary serait encore capable de la coucher sur son testament. Que dieu vienne en aide à l'Angleterre si cela arrivait un jour. De son côté Katherine n'aime pas trop la froideur du cardinal elle le trouve peu courtois envers elle et pas très gentil. Pourtant elle ne se méfie pas de la menace qui plane sur elle.

Lavinia Tyburn •  Mon dieu que de rires le soire qui lady Katherine et lady Lavinia se sont rencontrée. Les deux femmes ont quasiment le même âge l'une était mariée l'autre non. Un amitié sincère et une complicité infaillible naquis entre les deux jeunes nobles. Le jours ou Lavinia apprit par lettre à Katherine que son mari s'était donné la mort Katherine fut effondrée et rejoignis son amie afin de la soutenir dans le deuil immense que cela représentait. Mais après les pleures vint les choses sérieuses. Lavinia confia sont envie de se venger de sa belle-mère Lady Diane Tyburn et Katherine lui promis sur son honneur de tout faire pour l'a soutenir et l'aider dans ce combat.

A propos ♦
Ce personnage est représenté par Tamzin Merchant mais l'avatar est négociable. Il a été crée par Angel's Industry  tout plagiat sera sanctionné.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
Admin
♕ Mon nombre de messages est : 956 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 1393 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 28/02/2012

MessageSujet: Re: NOBLESSES ANGLAISES [06/10]  Dim 18 Nov - 22:33
Nicholas Smith
feat ♦ Sebastian Stan





" Plus douce est la folie quand on en a conscience d'elle. "

AGE  ♦ 29 ans
DATE DE NAISSANCE ♦ 26 décembre 1523
ORIGINE ♦ Anglaise
SITUATION FAMILIALE ♦ Marié et sans enfants.
MÉTIER ♦ Baron de Burrington
QUALITÉS ♦ Bienveillant - Amusant - Fantasque
DÉFAUTS ♦ Fou - Impulsif - Maniaque
RELIGION ♦ Il suit sa propre religion, mais officiellement, il se dit catholique, pour mieux préserver son image.
QUELLE EST ALLÉGEANCE DE VOTRE PERSONNAGE ♦ Il vous déclarera "Mais, pour notre chère reine Mary". En fait, Nicholas se moque bien de qui porte la couronne, tant qu'il peut mener sa vie comme il l'entend.
CRÉDITS ♦ Elizabeth Tudor



Préface

Son père le disait idiot, qu’il aurait mieux fait de le jeter dans la Tamise. Les personnes qui le rencontrent, voit en lui un être amusant et fantasque, qui aime amuser la galerie. Ceux qui le côtoient, l’imagine fou. Mais qui est donc Nicholas Smith, cet homme qui délie toutes les langues à son passage.
Il y a vingt-neuf ans, Nicholas naquit dans une famille de petits nobles aisés. Il était l’unique enfant, qu’une femme soit disant stérile put avoir après de nombreuses prières. Cadeau de Dieu, on vit plus tard, qu’il était peut-être l’enfant du Diable. Sa mère Emma Smith était une belle femme de la petite bourgeoisie, qui avec sa beauté avait pu atteindre le titre de baronne. Son père Henry Smith était un homme dur, mais juste, qui aimait sa famille. Alors que le couple était uni, la naissance de Nicholas changea tout. Henry pour une raison que l’on ignore détestait cet enfant, qui était pourtant le sien. Toute sa vie, il fit en sorte de bien faire comprendre à son fils, qu’il n’était qu’un moins que rien. Frêle, Nicholas fut aimé par sa mère, qui dû supporter à partir de sa naissance les nombreuses maîtresse de son mari. Tout n’était pas rose chez les Smith, mais heureusement, ils avaient une vie confortable, grâce à une rente royale et les bénéfices que leur rapporté leurs terres. Quand Nicholas eut dix ans, il perdit la protection de sa mère qui finit par mourir de la suette. Par chance, aucuns membres de la famille n’attrapèrent cette maladie très contagieuse. L’enfant connut alors les pires années de sa vie en compagnie d’un père qui fit tout pour le tyranniser, le rendant presque fou. Avec un sadisme certain, l’homme jouait sur les peurs de son fils, comme celle de l’enfermement. Nicholas aimait s’évader et les grands espaces. Il avait une passion pour le dessin et passait son temps à faire des esquisses de tout ce qu’il trouvait, mais aussi de son imaginaire fantasque. Au bout de quelques mois, son père ne voulant pas que son unique héritier ne porte la honte sur leur nom, le fit enfermer dans sa chambre, espérant qu’il y meurt un jour. Nourrit tout de même, il survécut à son père, qui finit par se suicider. Nicholas étant l’unique héritier du titre de baron de Burrington, prit en possession la fortune de sa famille et se maria quelques temps plus tard, avec une jolie paysanne. On le prit pour un fou, oui il l’était. Par moment, suite à ses mauvais traitements, Nicholas avait des crises de colère par moment destructrice, mais d’une seconde à l’autre, il pouvait redevenir l’être amusant qu’il était. En effet, l’homme était le genre de personne à amuser la galerie durant les soirées, soit par sa conversation fantasque ou par quelques tours de magie. On le prit d’abord pour un sorcier, mais on comprit bien vite que ses tours n’étaient qu’une simple illusion. Il était sociable seulement avec les étrangers et les personnes qu’il ne côtoyait pas fréquemment. A sa femme et ses serviteurs, il leurs faisait vivre un véritable calvaire avec ses crises de folie. Cependant, tous restaient là sagement, espérant, qu’un jour les crises finissent par disparaître. Personne ne connaissait le secret du baron à par eux.
Aujourd’hui, avec l’avènement de Mary Tudor, Nicholas ne compte pas changer de mode de vie, il prêtera allégeance à sa nouvelle souveraine et ensuite, il retournera à sa vie normale. Pourtant, qu’adviendra-t-il si un jour, la vérité à propos de sa jolie arrive jusqu’aux oreilles de la bonne société anglaise ?

Liens



John Foster •  Leurs deux mères étaient des sœurs, ce qui fait de ces deux hommes de proches cousins. Et pourtant, John ne supporte pas se cousin encombrant, à moitié dérangé, il est pour lui un frein dans son ascension sociale, une épine sous son pied. Oh John a déjà pensé à s'en débarrasser, il a le pouvoir et l'argent pour le faire, mais qu'adviendra-t-il après? On risque de l'accuser, de l'envoyer à la Tour et il perdrait sa réputation. Non le meurtre est impossible et John allait devoir jouer la finesse pour éloigner cet homme de la cour. De son côté Nicholas ne supporte pas non plus son cousin, qu'il trouve trop égocentrique. Par contre, il ne sait pas que John a certains plans pour lui, ce qui risque de le faire tomber de haut, quand il l'apprendra.

Melody O'Neil •  Il était tard et Melody rentrait chez elle, après avoir été aider une pauvre famille. Sur le chemin du retour, elle eut la malchance de croiser Nicholas qui errait seul, il était en pleine crise de folie. Généreuse, elle voulut l'aider, mais grand bien lui en fasse, il s'en prit à elle. Il voulut la tuer, mais grâce à une pierre qui traînait là, elle s'en sortit. Depuis ce jour, Melody veut faire payer à cet homme et montrer au monde ce qu'il est. Alors que de son côté, Nicholas ne se souvient même plus d'elle.

Frances Brandon •  Cette bonne mère de famille ne comprend pas pourquoi cet homme traîne toujours à la cour, elle le trouve fou et dangereux pour ses filles. D'après certaines rumeurs ils seraient même un meurtrier et ça elle ne peut pas l'accepter. Si elle était la reine, elle l'aurait tout de suite renvoyé. Nicholas de son côté a eut le malheur de converser avec les deux ainées des filles Grey pour s'attirer les foudres de cette femme, et depuis, il adore la provoquer. Maintenant que l'une des filles est en prison, il compte bien ennuyer la seconde pour provoquer la mère, mais cela ne risque pas de lui coûter sa tête?

Robert Dudley •  Les deux hommes se sont connus à la cour et comme vous allez le voir, il est très difficile de donner un mot sur leurs relations. De nombreuses fois on a pu les voir se battre sous le joug de l'alcool, mais aussi d'autres personnes les ont vu rire ensemble, bras dessus, bras dessous. En fait Nicholas et Robert ne sont ni amis, ni ennemis, mais de simples compagnons d'amusement, quand la cour se fait trop ennuyeuse pour eux. Ils aiment assister aux tournois, pariant sans compter leur argent. En fait, c'est ça qui les lie: l'amusement. Parier, boire, draguer, voilà ce qui les anime et on peut dire que tous les deux forment un beau duo d'imbécile.

A propos ♦
La copie totale ou partielle est interdite et sera punie ! L'avatar de ce personnage est négociable, mais faites attention il est un peu spécial. Si vous le prenez, vous devez le jouer correctement selon l'époque. Certes, il est décalé, mais il ne doit pas trop l'être.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
Admin
♕ Mon nombre de messages est : 956 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 1393 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 28/02/2012

MessageSujet: Re: NOBLESSES ANGLAISES [06/10]  Mar 27 Nov - 16:11
Robert Dudley
feat ♦ Bradley James




" Rien n'est plus beau que les sommets du pouvoir, mais attention, on peut vite tomber en bas de l'échelle. "

AGE ♦ 21 ans
DATE DE NAISSANCE ♦ 24 juin 1532
ORIGINE ♦ Anglais
SITUATION FAMILIALE ♦ Il est marié à Amy Robsart, son père et son frère ont été emprisonné suite à l'affaire Jane Grey. C'est un homme qui a beaucoup de maîtresses.
MÉTIER ♦ Noble et homme d'arme, il est actuellement en prison.
QUALITÉS ♦ Franc - Ambitieux - Intelligent
DÉFAUTS ♦ Coureur - Manipulateur - Envieux
RELIGION ♦ Protestante
QUELLE EST ALLÉGEANCE DE VOTRE PERSONNAGE ♦ Envers Jane Grey qui est sa belle soeur, Robert ne supporte pas Mary Tudor, mais il sait qu'il va devoir se montrer discret par la suite, s'il veut sauver sa tête.
CRÉDITS ♦ Elizabeth Tudor



Préface

A trop vouloir atteindre les sommets, on finit toujours par se brûler les ailes, cet adage, la famille Dudley aurait mieux fait de le comprendre, avant de vouloir trop jouer au jeu des trônes. Robert naquit en 1532, il était le cinquième fils du Duc de Northumberland John Dudley et de sa femme Jane. Cette union était une union heureuse, qui vit naître treize enfants, John aimait passionnément sa femme et même s’il la trompait, il la respectait beaucoup. Robert reçut une excellente éducation grâce aux nombreux précepteurs que John confiait à ses fils et filles, on remarqua aussi qu’il avait beaucoup de talent dans l’art de la rhétorique, si bien que son père voulait le faire entrer en politique. Quand il eut quinze ans son père lui fit faire ses premiers pas à la cour d’Angleterre où il apprit beaucoup. Robert se montra aussi être un très grand amateur de femmes et beaucoup de celles qui se trouvaient à la cour finirent dans son lit. Beau parleur, charmeur, il avait toutes les qualités qui plaisaient aux femmes, il avait la jeunesse, la fougue, ce qui le rendit très célèbre auprès de ces dames. A la mort de Henry VIII, la famille Dudley commença à avoir bien plus de pouvoir, John contribua à la chute d’Edward Seymour et prit sa place auprès de l’enfant de roi, sur qui il avait une très grande influence. La réforme protestante était en marche et John accéléra le mouvement se faisant une ennemie : Mary Tudor. Robert de son côté fit la rencontre de la belle Amy Robsart dont il tomba fou amoureux, il commença à lui faire une cour passionnée, tout en continuant ses aventures avec ses nombreuses maîtresses. En 1550, Robert l’épousa tandis que son père gagnait un peu plus en influence, assurant la prospérité pour toute la famille. Le couple n’ayant pas de réelle profession vivait au crochet de leurs familles, surtout celle de Robert jusqu’à ce que ce dernier ne devienne un homme politique influent et un membre du Parlement. Au tout début de l’été 1553, John Dudley assura la position de sa famille, alors que le roi était malade. Il donna en mariage à son fils Guildford Dudley, Jane Grey, celle qui succéderait à Edouard VI sur le trône. Les pions sur l’échiquier étaient en place et à la mort du roi le 6 juillet 1553, tout était prêt pour assurer au Dudley leur suprématie sur l’Angleterre. Ce que John n’avait pas prévu, c’était que Mary Tudor se lancerait dans une campagne pour reprendre sa couronne. En quelques jours, elle réussit à reprendre le trône et à faire chuter les Dudley et sa cousine Jane. Robert, tout comme son père, ses frères et sa belle-sœur se retrouva à la Tour de Londres où il reste sous bonne garde. Son épouse étant libre, elle était son unique lien avec l’extérieur et la seule à pouvoir le sortir de cet Enfer.

Liens



Henry CareyLes deux hommes se connaissent depuis la montée en puissance des Dudley à la cour d'Angleterre. Henry et Robert partagent les mêmes convictions religieuses, mais ne soutiennent pas la même souveraine. Henry est pour l'accession au trône de la princesse Elizabeth, Robert, pour sa belle-sœur Jane. Si l'on ne compte pas cela, on peut dire qu'ils sont de très bons amis et ils s'entendent à merveille. Cependant, Robert comme la plupart des membres de sa famille se retrouve à la Tour, il a dernièrement envoyé un courrier à Henry pour qu'il plaide en sa faveur auprès de la reine. Que faire pour Henry? Se mettre en danger en se rendant auprès du femme qui l’exècre ou bien ne rien rien? En tout cas, le choix risque d'être rude, à moins qu'un miracle ne sauve la famille Dudley du billot.

Isabelle MarelleSauver les âmes pécheresses voilà un rôle parfait pour la belle Isabelle Marelle. La religieuse a trouvé un lieu parfait pour prêcher la bonne parole: La Tour de Londres. C'est là-bas qu'elle rencontra Robert Dudley. Voilà un cas très spécial, qui n'hésites pas à la charmer, alors que de son côté Isabelle tente de le convertir à nouveau au catholicisme. L'homme est réfractaire et Isabelle ne supporte pas les allusions sexuelles qui lui fait constamment. Elle est prête à abandonner et laisser l'homme moisir en prison. Dans tous les cas, elle va tenter une dernière fois de le sauver en espérant que l'homme réponde à la bonne parole.

Marie de GuiseLes ennemis de mes ennemis sont mes amis. Voilà un bel adage qui pourrait correspondre à cette relation. Robert étant en prison, il n'attend qu'une chose, sa sortie pour revenir sur le devant de la scène. Pour cela, il compte bien correspondre avec Marie de Guise pour fomenter une alliance plus que favorable. Dudley est prêt à trahir son pays pour retrouver la gloire d’antan de sa famille. Pour lui, le vieil ennemi de l'Angleterre serait une bonne alliance. Pourquoi ne pas promettre à la régente une seconde couronne pour sa fille? Ainsi avec une nouvelle guerre, Mary Tudor pourrait perdre son trône et étant l'instigateur de ce plan, il aurait une très bonne place sur la scène politique.

Nicholas SmithLes deux hommes se sont connus à la cour et comme vous allez le voir, il est très difficile de donner un mot sur leurs relations. De nombreuses fois on a pu les voir se battre sous le joug de l'alcool, mais aussi d'autres personnes les ont vu rire ensemble, bras dessus, bras dessous. En fait Nicholas et Robert ne sont ni amis, ni ennemis, mais de simples compagnons d'amusement, quand la cour se fait trop ennuyeuse pour eux. Ils aiment assister aux tournois, pariant sans compter leur argent. En fait, c'est ça qui les lie: l'amusement. Parier, boire, draguer, voilà ce qui les anime et on peut dire que tous les deux forment un beau duo d'imbécile.

A propos ♦
Ahhh Robert Dudley, quel personnage intriguant n'est-ce pas? En tout cas, toute la famille est intrigante et aime le pouvoir. Pour le moment le personnage est en prison, mais il sortira pour être sous surveillance, sinon cela sera moins amusant pour vous, pour le jouer. Renseignez-vous un peu sur lui et sa famille, c'est très important pour le jouer. Et n'oubliez pas, le plagiat est interdit.





Dernière édition par The Majestic Rose le Ven 4 Jan - 12:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
Admin
♕ Mon nombre de messages est : 956 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 1393 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 28/02/2012

MessageSujet: Re: NOBLESSES ANGLAISES [06/10]  Mar 27 Nov - 16:11
Geoffroy Whiterleaf
feat ♦ Henry Cavill





" Le pardon de mes fautes serait une insulte si on me l'offrait ! "

AGE  ♦ 27 ans
DATE DE NAISSANCE ♦ 26 juillet 1526
ORIGINE ♦ Anglais
SITUATION FAMILIALE ♦ Marié secrètement mais légitimement.
MÉTIER ♦ Trésorier de la Couronne
QUALITÉS ♦ Patient, très intuitif, rusé, parfois passionné
DÉFAUTS ♦ Dur, manipulateur, rancunier, hautain
RELIGION ♦ Protestant.
QUELLE EST ALLÉGEANCE DE VOTRE PERSONNAGE ♦ Elle était à Jane Grey jusqu'à sa mort. Il ne sait à qui la donner maintenant.
CRÉDITS ♦ Gypsy



Préface

N'importe qui à la place de Geoffroy aurait eu un goût amer dans la bouche, après avoir subi ce que son père lui a fait endurer. Arrivé à l'âge adulte après avoir vécu une enfance plutôt heureuse bercée par les cancans de la cour, les ennuis ont commencé. C'est le remords de son père à propos d'une très vieille histoire, qui l'a condamné à être déshérité. Lord Whiterleaf senior, avait retrouvé le fils de la seule femme qu'il ait jamais aimée et dont il avait détruit la vie, il y a bien longtemps par pure vengeance. Il n'avait pas supporté de ne pas être choisi par elle. Rongé par ses démons et par la maladie, le père de Geoffroy après avoir ruiné la famille de cette femme, a tout donné à cet adolescent inconnu et pour qui il n'est rien. C'était honorable de se repentir de ses fautes mais pas au point de renier sa femme et son héritier mâle. Geoffroy en a beaucoup souffert et du jour au lendemain s'est vu tout retirer. C'est une guerre ouverte qui éclata entre le père et le fils dès ce jour là. Geoffroy prit plaisir à faire tout le contraire de ce que son père faisait. Quand son père prenait le parti d'Anne Boleyn, Geoffroy alors qu'il n'était pas encore adulte soutenait le parti de Jane Seymour. Il devint comme ça très ami avec le frère de la future reine : Edward Seymour et c'est cette amitié qui lui sauva la mise in extremis.

A la mort d'Henry VIII, Geoffroy a attaqué son père en procès devant le Lord Protecteur. Le pouvoir de son allié et tous ses agissements à lui, lui a fait avoir gain de cause. Geoffroy a pu récupérer ses biens. Les tensions sont toujours là pourtant entre la mère, le fils, le père et pendant quelques temps avec la belle fille. Car Geoffroy par amour et par provocation aussi, s'est marié secrètement avec une bourgeoise pour laquelle, il a acheté une terre pour qu'elle devienne lady Godolphin afin de l'introduire au moins à la Cour. Il sait que son père est toujours aussi fou de rage pour la seule bonne raison, qu'il a élevé cette enfant et qu'il aurait aimé l'avoir lui aussi dans son lit. Sur le plan politique, ça ne s'est toujours pas arrangé, lord Whiterleaf qui change de camp comme de chemise a juré sa fidélité à Mary Tudor. C'est grâce à ce zèle paternel que Geoffroy a obtenu son poste de trésorier. Après la mort d'Edward Seymour envers qui il était fidèle, Geoffroy a décidé de soutenir dans l'ombre Jane Grey. Il a tenté de la faire enfuir de la Tour avant son exécution mais sans succès, sans doute parce qu'il n'a pas pu approcher les Dudley étant un grand ami des Seymour. Depuis cet évènement, Geoffroy ne sait quel clan rejoindre. Celui de la princesse Elizabeth ? Ou comme les Seymour, ses grands amis, celui de la reine Mary ?

Liens



Lyra Vaughn •  Sa femme reste la seule"chose" pour laquelle Geoffroy se sent à peu près redevable envers son père. Si son père n'avait pas eu le geste de l'enlever pendant les guerres du nord, il ne l'aurait jamais rencontrée. Ils ont deux ans de différence et la passion n'est venue entre eux que des années plus tard, mais ça a bien été un mariage où aucun n'a été forcé. C'est rare mais comme dit le proverbe : le bonheur ne dure pas. Lyra a été la victime d'un règlement de comptes entre les pro Mary Ière et les pro Jane Grey. Ils en sont venus à mettre le feu au cours de son spectacle. Ses cordes vocales ont été très abîmées pendant l'incendie et pour elle ça a été pire que la mort. C'est pour ça qu'elle se fait passer pour morte. Geoffroy l'aime toujours mais il y a quelque chose de cassé. Il ne peut pas faire semblant, elle l'avait séduit par sa voix avant tout et sa voix est celle d'un homme aujourd'hui. Il y a aussi les quelques brûlures sur son corps qu'elle cache comme elle peut.  Geoffroy est maladroit et la traite comme l'objet le plus fragile qui soit ou comme une très grande malade. Lyra a peur qu'il ait pitié d'elle et le rabroue en permanence. Des disputes éclatent à chaque rencontre. Les choses ne s'arrangent pas avec deux nouveaux obstacles. Le premier est la guerre entre père et fils qui a encore frappé. Whiterleaf senior  a décidé de le marier. En faire un bigame, il s'en fiche. Lyra est morte et ça a toujours été un mariage secret. Le second est un certain Priam d'Anjou qui rôde un peu trop autour de sa femme ... Femme qui ne semble pas insensible au charme du français, qui plus est. Qu'adviendra t-il de leur couple ?

Owen Faulkner •  C'était il y a une dizaine d'années, écoeuré de son père, Geoffroy a décidé de s'évader le temps d'une année au Pays de Galles pour "rencontrer" la famille à cause de laquelle il allait être déshérité. Geoffroy a rencontré Owen, apprenti et fils adoptif d'un voleur à qui il avait fait appel pour cambrioler la dite famille. Le loup était rentré dans la bergerie et le père adoptif s'en mordit très bientôt les doigts . Owen fut aveuglé par Geoffroy qu'il se mit à aduler pour son charisme et il fit tout pour lui. Il était à son servir mais il aimait le servir. Etant quasiment ruiné, Geoffroy avait entrepris de séduire des jeunes filles de bonne famille, mais il ne reculait ni devant le vol, ni devant les meurtres si ça pouvait le servir. Geoffroy était sans scrupules. Quand le père d'Owen chassa son fils, ça a été un vrai déclic, Owen comprit qu'il était allé trop loin et ce qu'il avait fait, il essaya de le réparer tout en dénonçant son maître machiavélique. Geoffroy déçu lui a juré de le retrouver et de le punir pour sa trahison. Owen garde pour cet homme autant de crainte que d'admiration. Geoffroy lui garde de la rancune de son côté mais aussi de l'affection presque fraternelle. Leur relation est très complexe.

Diane Tyburn •  Ces deux là ont fait un pacte et il est de la taille d'une conspiration d'état. L'un des amants de Diane, celui avec lequel elle a une relation plus que passionnée et avec lequel elle oublie le plus, la mort de son fils est à la Tour. Il a commis l'erreur de supporter le couple Grey, et maintenant il le paie très cher. Geoffroy qui guette les lieux, les entrées et les sorties a remarqué les allées venues de Diane. Car si Jane Grey et son mari ont été mis au secret, les autres prisonniers peuvent recevoir des visiteurs à quelques conditions près évidemment. Pour Diane, ce n'était pas difficile pour voir son amant qu'elle prétend soi disant aimer comme le fils qu'elle a perdu, elle a couché avec le gouverneur. Geoffroy mis au courant, ne pouvait pas laisser échapper une pareille chance. Après s'être assuré que Diane était une personne de confiance, il lui a dit son plan. Diane l'a donc aidé à faire parvenir des messages à Jane Grey quand elle se rend ait à la Tour, et en retour au moment de l'évasion programmée, son amant sera aussi délivré. Diane a accepté et Geoffroy et elles se sont rejoints très souvent dans des tavernes, pour discuter des avancées de la grande opération. Malheureusement le complot a avorté faute de plus de préparation et d'une stupide erreur de la part de Diane ... Alors oui ils ont pu délivrer l'amant de Diane qui a été transféré, mais Jane Grey est bel et bien morte. Donc en résumé Geoffroy a tenu sa part du contrat, tandis que Diane n'a pas fait la sienne en perdant le mot de la reine de 9 jours pour ses sauveurs. Or on dit ce Geoffroy rancunier comme jamais, voudra t-il lui faire payer son imprudence ou peut-elle arriver à l'amadouer en lui proposant son aide pour une autre affaire ?

Henri Cleutin d'Oysel •  Henri a commis un acte irréparable dans l'esprit de Geoffroy en donnant son amitié à son père. L'ami de nos ennemis est notre ennemi c'est bien connu. Mais en plus d'avoir énormément sympathisé avec lord Whiterleaf senior, Henri a été son témoin testamentaire. Il savait que Geoffroy et sa mère allaient être dépossédés et il n'a rien dit - Confidentialité oblige mais on ne peut pas raisonner Geoffroy à ce sujet - Pour lui, Henri est aussi coupable et détestable que son père. Lorsque Geoffroy ne peut pas s'en prendre à son père qui reste un grand seigneur de la Cour et à qui il doit sa charge, il se rabat sur Henri. Les coups bas fusent et le dernier en date a été de dresser le fils d'Henri contre son père. Oeil pour oeil, dent pour dent comme on dit. En effet le fils d'Henri le jugeant trop vieux a demandé au parlement Ecossais de pouvoir le remplacer. Si bien sûr, ça n'a rien donné, le fils étant beaucoup trop jeune et Henri beaucoup trop précieux, il n'empêche que la trahison de son fils l'a blessé et il veut punir le coupable. La guerre est véritablement ouverte entre les deux hommes et elle sera acharnée, c'est certain !

A propos ♦
Une copie même partielle de ce personnage est bien entendu interdite. N'oubliez pas que le plagiat est sévèrement puni. L'avatar est négociable. Vous pouvez proposer un autre visage mais l’auteur de ce personnage se réservera un droit de véto, de préférence choisissez un brun ténébreux qui soit dans le même style. Un bon niveau d'écriture et un membre faisant très peu de fautes d'orthographe sont demandés pour incarner Geoffroy et bien sûr une présence régulière. Ce personnage étant très important pour la créatrice puisqu'il est son lien principal réclame une certaine motivation de la part du futur joueur.  



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: NOBLESSES ANGLAISES [06/10]  
Revenir en haut Aller en bas
NOBLESSES ANGLAISES [06/10]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» NOBLESSES ANGLAISES [06/10]
» Arrivée du Héraut ès Généalogie pour le Poitou
» Marquages sur véhiciles britanniques WW II
» Pingouin !
» Sans culotte et négligés...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Golden Age  :: ♣ Atelier de refonte des PV-
Sauter vers: