AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Cette MAJ est optimisée pour Mozilla.

Nous nous situons aux alentours de mai 1558.
Il fait de plus en plus chaud les gens prennent plaisir à sortir dans les jardins.

Si vous souhaitez jouer un étranger, privilégiez les Espagnols et les Ecossais.
N'hésitez pas à regarder les PV et scénarii en priorité.

Partagez|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Une visite pleine de promesse.  Dim 31 Aoû - 20:43
2G2UFS.jpg
18 mai 1554

Un cahot me fit sursauter sur la banquette de la voiture que mon père avait louée pour moi. Je me réveillais en me cognant la tête contre la paroi de la portière. Je me frottais la tête le crâne pour atténuer la douleur, en jetant un regard noir à la portière.

J'étais partie le matin-même, sous une petite bruine. Il m'avait fallu du temps pour convaincre mon père de le laisser entreprendre ce voyage. Il avait finalement cédé sans pour autant être rassuré. J'eus une pensée coupable. Je lui avais fait une scène pour obtenir son accord et je n'en étais pas fière. J'étais, cependant déterminé à aller au bout de mon projet. Le pauvre était persuadé que je ne voulais pas rester à Londres à cause de ma dispute avec Catherine. Il s'agissait en réalité de gagner Henri, mon frère à ma cause et de pouvoir faire enfin mon entrée à la cour. La seule personne qui connaissait le but précis de ce voyage, c'était Liz.

Ce voyage m'angoissait un peu quand même. Certes, mes rapports avec Henri ont toujours été cordiaux, mais ce n'était pas la même chose qu'avec Catherine. Je ne le connaissais pas aussi bien. Je ne pus retenir un soupir. Je me baissais pour ramasser, sans me cogner à nouveau, le recueil de poésie, tomber au sol quand je m'étais endormie. Il était signé Anne Seymour. Quel talent ! Ces poèmes sont de véritables enchantements. Ils avaient été ma seule compagnie durant ce long trajet.

- Mademoiselle, nous arrivons en vu du manoir Carrey, cria le conducteur de la voiture par-dessus le vacarme du véhicule.

Je me penchais par la fenêtre. Je pus découvrir le paysage de cette belle région au nord de Londres. Devant moi, un paysage verdoyant s'étendait jusqu'à l'horizon. Le ciel hésitait entre le bleu et le gris, sans pour autant être menaçant. J'aimais déjà cet endroit bien plus vaste que les ruelles étroites de la capitale. Ici, l'immensité des plaines, donnait l'impression que tout était possible.
Soudain, au coin d'un chemin, je pus distinguer les murs bruns du manoir de mon demi-frère. Le manoir Carrey s'élevait devant moi. Une boule d'angoisse se forma dans mon estomac.

J'étais à la fois heureuse de revoir Henry et inquiète. C'était la première fois que je venais dans la demeure de mon frère. Jusqu'à présent, nous nous étions toujours rencontrées à Londres ou chez Catherine.
La voiture s'engagea sur un chemin de terre menant au manoir. Elle s'arrêta dans un dernier à coups devant le porche d'entrée. La façade brune reflétée, la lumière du jour, lui donnant des reflets dorés. Je la trouvais magnifique avec toutes ses fenêtres qui miroitaient sous la lumière. Il y avait, cependant, quelque chose d'abîmer dans cette demeure. Loin d'être disgracieux, cela donner un aspect mystérieux à la bâtisse. Cet endroit me plaisait. Elle me faisait penser au demeure ancienne où l'on pouvait trouver des histoires de fantômes et des âmes perdues qui observer encore les vivants.

Le conducteur de la voiture ouvrit la portière et m'aida à descendre. Je m'invectivais silencieusement pour me donner du courage.
"Allez, ma fille, c'est maintenant ou jamais."
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Une visite pleine de promesse.  Lun 1 Sep - 1:34
Les choses sont calmes dans le domaine des Carey, mais en même temps ce n'est qu'une apparence. Henry essaie de passer des fonds discrètement à sa chère cousine Elizabeth, malgré sa position présente. Cette entreprise coute énormément d'argent et bientôt ses coffres seront complètement vidés. Il s'est endormi la tête première dans ses livres de comptes, mais malheureusement pour lui la nuit ne lui a apporté que très peu de conseils. C'est son épouse qui l'a réveillé. Elle lui demande ce qui le trouble tant, mais il reste évasif sur le sujet. Henry se dit bien qu'il réussira à régler ce problème avant que la situation devienne catastrophique. Il détesterait laisser sa femme sans le sou, heureusement pour lui il se pourrait qu'Elizabeth soit éventuellement relâchée.

Après avoir réussi à passer ses questions, elle partit au village. Elle devait faire des emplettes. Il doit s'occuper des enfants seuls pendant quelques heures. Il aurait préféré qu'elle les prenne avec lui pour qu'il puisse davantage se concentrer sur leurs problèmes. Les enfants demandent beaucoup d'attention, mais ce n'était pas comme s'il ne les aimait pas. Malgré les mauvaises nouvelles, ceux-ci réussissent toujours à le rendre plus heureux.

Peu de temps après sa demi-sœur en émerge à sa surprise. Il soupire un peu, elle ne peut pas avoir fait le chemin jusqu'ici pour rien et il ne croit pas être capable de l'aider, peu importe ce qu'elle demande. Toutefois, il sait qu'il peut bien essayer. De toute façon, il sait qu'elle est une dame gentille et cordiale. Elle vient de sa mère et donc leur sang est quand même commun. Elle fait partie de sa famille et elle est la bienvenue dans ses murs.

Il ouvrit la porte de la maison et lui accorda un sourire chaleureux. Soudainement deux petits enfants se faufilent entre ses jambes et allèrent donner un gros câlin à leur tante. Ils sont contents de la voir. Henry s'approcha d'elle et posa sa main sur son épaule.

- Content de voir petite sœur, comme tu peux voir George et Katherine était impatient de te voir. Ils ont beaucoup grandi depuis la dernière fois qu'ils t'ont vu. Ma petite dernière Philadelphia vient tout juste de commencer à marcher. Enfin, elle essaie.

Il soupira un peu ou était ses manières. Il regarda Georges et Katherine attacher aux jambes de sa demi-sœur.

- Vous pouvez là lâcher les enfants. Elle va avoir besoin de ses jambes.

Il commença à revenir vers la porte.

- Qu'est-ce qui t'amène à faire une visite si soudaine?

Ses enfants vénèrent derrière lui après qu'il eut fait le signe de venir vers l'intérieur.

- Qu'est-ce que qui t'amène ici? Tu penses rester longtemps? J'ai plusieurs chambres disponibles.

Les pas d'Henri vers la maison étaient assez lents, mais leur rythme était constant. Il ne peut pas vraiment faire un banquet en son honneur, mais au moins son garde mangé était plein et donc il pouvait l'accueillir comme il se doit. En même temps, il se doutait que c'était peut-être une visite très soudaine et qu'elle soit partie avant le coucher du soleil était possible.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Une visite pleine de promesse.  Mer 3 Sep - 12:51
Alors que je montais les premières marches du perron, la porte s'ouvrit sur un jeune homme aux traits fatigués. J'avais l'impression qu'il n'avait pas passée une bonne nuit de sommeil depuis un moment. Malgré tout, il m'adressa un sourire sincère qui me réchauffa le cœur. C'était un moment parfait, comme je les aimais, quand deux personnes qui s'appréciaient se revoient après une longue séparation.

Soudain, le moment de calme fut rompu par l'arrivé de deux jeunes enfants : un garçon et une fille. Ils se jetèrent dans mes jupons, manquant de me renverser dans les escaliers. Je réussis à me redresser au dernier moment, évitant une chute malvenue. Je me baissais en riant, pour les prendre tous les deux dans mes bras. Georges et Katherine étaient vraiment adorables. Leur visage rieur, ne pouvait que me donner le sourire. Je pouvais voir en eux des traits caractéristiques de notre famille. Il y avait quelque chose de rassurant à reconnaître des traits familiers dans ces jeunes enfants. J'enviais un peu ma sœur et mon frère. Tous les deux avaient une famille adorable avec des enfants aimants et merveilleux. Henri me fit remarquer que sa petite dernière commencer tout juste à marcher.

- Moi aussi, je suis heureuse de vous revoir, les enfants. J'ai hâte de voir les progrès de ce petit ange.

Henri posa sa main sur mon épaule me faisant me relever.

- Je suis aussi très contente de te revoir, grand frère. Tes visites à Londres se font trop rare. Tu nous manques beaucoup, lui répondis-je avec un grand sourire.

La boule dans mon estomac avait disparu. Henri avait toujours eu cet effet-là sur moi. Son caractère calme et doux avait toujours su faire disparaitre mes angoisses. C'était ça qui faisait de lui un excellent grand frère. Soudain, je notais une chose, Anne n'était pas présente. Je le fis remarquer à mon frère en remontant les marches du perron.

- Anne n'est pas là, j'espère qu'elle n'est pas souffrante ? Dis-je inquiète.

Henri m'invita à entrer dans le manoir, les enfants nous suivant de près. Il me demanda la raison de ma visite et si je comptais rester longtemps. Le moment était venu de me lancer. Je ménageais un moment de silence pour choisir mes mots et me lançais.

- Et bien, j'ai besoin de ton aide pour un projet qui me tient à cœur. Je ne pense pas rester très longtemps. En réalité, cela dépendra de toi. Je souhaiterais entrer à la cour pour rejoindre et aider notre chère cousine.

Voilà les choses étaient dites, le reste de mon avenir dépendait maintenant de sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Une visite pleine de promesse.  Mer 3 Sep - 18:24
- Anne va bien, elle est tout juste partie au marché faire quelques emplettes. Elle a pris la petite dernière avec elle. Elle devrait revenir plus tard. Je ne sais pas quand.

Un petit soupire sorti de sa bouche quand elle lui demanda de la faire entrer à la cour. Il pouvait comprendre pourquoi elle le désirait, en fait c'était parfaitement logique. Entrer à la cour était rentré dans le monde des puissants. Elle faisait toute la différence dans le chemin d'une vie entre être une roturière et être dans le luxe. Catherine et lui ont quand même eu beaucoup de chance de pouvoir garder une certaine position, mais Anne pour sa part vient d'une famille bien moins importante et surtout qui avait réussi à embarrasser la couronne. En l'aidant lui, il pouvait heurter son luxe qui était quand même plutôt faible à l'instant.

Toutefois, il devait admettre que s'il réussissait à la placer à L'échiquier. Il pourrait faire des gains et en plus cela faisait quand même quelques années depuis toute l'histoire avec Mary Boleyn c'était passé et aucune véritable conséquence n’en était sortie depuis longtemps. Peut-être était-il temps de réintégrer leur famille. En même temps c'était un peu compliqué pour une dame. Ce n'était pas comme s'il pouvait offrir sa demi-sœur en tant que maitresse à la souveraine. Autant l'idée le répugne, il est à peu près certain que sa sœur n'est pas son genre. En fait il serait surpris d'apprendre quelle soit capable du moindre désire.

- Je peux comprendre que tu veux aller à la cour, comme mère, mais disons que ce n'est pas une entreprise facile. Surtout pour des gens avec la réputation sous examen comme nous. Nos liens de parenté avec Elizabeth rendent cela bien difficile.

Il ne voulait pas sonner comme un rabat-joie.

- Toutefois, je dirais que ce n'est pas impossible. Habituellement il existe deux façons, soit travailler très dur et espérer se faire remarquer par le souverain... ou sinon il faudrait te trouver un époux. Je ne crois pas que les autres hommes, soit indifférents à tes charmes. Enfin il faudrait voir ça avec ton père.

Le fait que les mariages soient arrangés ne dérange pas vraiment, c'est comme ça qu'il a connu son épouse et cela à marcher plutôt bien pour lui. Contrairement à sa mère qui s’est mariée assez impulsivement et qui a presque ruiné sa famille.

Toutefois, elle était plutôt heureuse avec son époux.

Il ne peut pas jouer à son grand-père avec la main de sa sœur quand même. Il sent qu'il se fera tuer par ses soeurs pour avoir joué ainsi avec la main de sa demi-soeur.

- Tu as des prétendants présentement?

Il se disait quand même que c'était possible que certains eussent déjà montré leur visage. Ce n'était pas comme si elle avait loin d'avoir un joli minois et en plus sa personnalité est plaisante.¸

- Il existe peut-être un évènement social ou un bal qui nous permettrait de te présenter à quelques personnes influentes...mais disons que pour l'instant j'ignore qui.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Une visite pleine de promesse.  Ven 12 Sep - 10:35
Anne était un peu embarrassée de sa demande, elle connaissait le passé de sa famille maternelle et même si ces proches ne pensaient pas qu’elle en est conscience, elle savait ce que cela représenter pour les siens de prendre son parti. Malgré tous son envie d’entrer à la cour était la plus forte. Il le fallait, pour elle, pour sa famille et pour Lizie.

- Je n’ignore pas que la chose ne sera pas aisée et que ce que je te demande représente beaucoup d’effort, mais c’est important pour moi. Cela peut te paraitre égoïste, mais je pense que l’on peut tous tirer profit de ma présence à la cour.

Le fait que son frère lui dise que cela serait difficile, mais pas impossible la remplissait de joie et d’espoir, cela se voyait sur son visage.

Elle repensa au moyen d’entrer à la cour cité par son frère, se faire remarquer ou épouser. Dans le premier cas, il y avait peu de chance que se faire remarquer par le souverain soit une bonne chose pour elle, la reine Mary aurait tôt fait de l’envoyer séjourner à la tour ou pire lui enlever la vie. La vision de l’exécution de Jane Grey la hantait encore. Elle pâlit, mais se reprit.

Puis il y avait le mariage, elle n’y avait jamais pensé comme une manière d’entrer à la cour. Elle s’était toujours vu rencontrant le grand amour. Elle se voyait frapper par un coup de foudre réciproque et vivre un amour éternelle. L’idée d’un mariage arrangé ne lui plaisait pas.
Elle fit une moue songeuse en s’asseyant sur un des sièges du salon. Puis elle observa son frère. Il se tenait droit devant elle, c’était un beau garçon, il fallait le reconnaitre, charmant et intelligent. Il aurait mérité, lui aussi, de trouver le grand amour. Puis elle pensa à Anne, l’épouse de son frère. Elle ne semblait pas malheureuse, son frère non plus d’ailleurs. Elle songea qu’il en allait de même pour sa sœur Catherine. Tous les deux avaient été mariés, suite à un arrangement et ils n’étaient pas malheureux.

- Je crains que tu n’es raison, Henri. Je ne pense pas que se faire remarquer soit une bonne chose, dit – elle se relevant et faisait les cents pas devant son frère.
Comme tu l’as fait justement remarquer ce n’est pas le moment pour notre famille. Je pense que le mariage est donc la moins mauvaise des solutions. Pour ce qui est de mon père, j’en fais mon affaire. Il ne me refusera pas le droit de me marier. Je ne me fais pas de souci pour cela. Si tu le souhaites, quand je rentrerai, je lui parlerai et te ferais porter un billet pour signifier son accord. Cela te laissera les mains libres pour prendre toutes les décisions concernant… un futur époux. Mais j’y pose une condition, ajoutât – elle précipitamment.
Je veux connaitre tous tes choix possible et je prendrais la décision finale. Cela te va – t – il ?

Puis se rasseyant.

- En ce qui concerne des prétendants, j’avoue ne jamais y avoir fait attention. Il me semble bien que les hommes me regardent. Parfois certains me font des compliments, mais cela ne va jamais au-delà. J’avoue que de mon côté, je n’ai pas non plus d’inclination particulière pour tel ou tel jeune homme.

Puis songeant à la dernière question de son frère,

- Je connais l’endroit idéal pour cela, bientôt, le mariage de la reine aura lieu je pourrais peut être, être présenté à cette occasion. Ce serait une bonne occasion de rencontrer les bonnes personnes. Qu’en penses – tu ?
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Une visite pleine de promesse.  Ven 12 Sep - 17:05
Elle est peut-être d'un autre père, mais Anne Stafford est une digne membre de sa famille. Il est dommage que le scandale ait été si toxique au nom de leur famille. Peut-être aurait-il de la justice à aider son ascension sociale. S'il y trouve quelques bénéfices personnels, cela sera pour le mieux. Il est content qu'elle lui fasse confiance malgré le fait qu'il soit uniquement son grand frère et qu'en plus il n'avait jamais vraiment arrangé de mariage par le passé. Ses enfants sont bien trop jeunes pour qu'il trouve des prétendants et il n'est pas assez important pour planifier si longtemps à l'avance.

- Je te remercie de la confiance que tu m'accordes dans cette affaire, je t'assure que je trouverais de bons candidats.

Il réfléchit un peu essayant de trouver des hommes qui pourraient peut-être aimer la présence de la jeune femme. Il doit admettre qu'il n'en connait pas vraiment. La plupart de ses connaissances ont été mariées. Toutefois, il se pourrait qu'il ait des frères plus jeunes.

-Il faudrait parler de ta dot...

Sujet éternellement délicat, il ne pense pas qu'elle aurait beaucoup à offrir. Elle n'a même pas le mérite d'un nom prestigieux. Cela rend les choses bien compliquées. Il aurait bien voulu donner une pension généreuse à sa demi-sœur pour compenser le manque de renom associez à son père, mais ses finances ne le permettent pas vraiment à cet instant. Pourrait-il demander à Catherine de lui procurer des fonds? Il doute qu'elle soit en bien meilleure position. Son mari est bien loin et elle a tellement d'enfants à s'occuper. Autant voir ce qu'il peut prendre de ses maigres ressources pour faire une sorte d'investissement sur l'avenir de sa sœur.

- Rencontrer de bons candidats peut prendre du temps, tu as quelques pistes de suggestions?

Il se doute que sa chère demi-sœur ne connait pas vraiment de bonne candidate, sinon elle aurait déjà une bague au doit. Là caser avec quelqu'un de noble sang sera probablement difficile puisque ses affinités sont trop distantes. Il devra regarder dans la classe marchande pour trouver quelqu'un qui pourra prendre soin d'elle.

- Je ne peux pas te promettre que tu vas te marier dans la noblesse, mais peut-être à quelqu'un de riche. Si tu veux devenir dame de compagnie, il faudrait que tu migres dans le cercle de la reine....

Il ne veut pas voir la seconde Anne la plus importante de sa vie migrer dans le cercle de la reine. En même temps, il sait assez bien que c'est le poste le plus renommé. Il faut être son ami si on veut réussir à atteindre.

- Fais attention et essaie de ne pas avoir plus d'attention sur toi plus que la reine durant l'évènement. Il s'agit d'une très bonne façon d'attirer sa furie sur soit.

En même temps ce mariage serait un très grand évènement et donc la possibilité d'avoir un peu discrétion était forte. Toutefois, il est clair pour lui qu'ils doivent faire attention. Les yeux de la reine sont partout.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Une visite pleine de promesse.  Jeu 18 Sep - 10:06
Rassuré sur les intentions de son frère concernant le choix de son futur époux, elle sentit un poids en moins dans sa poitrine. Elle savait qu’elle pouvait faire confiance à Henry pour le trouver quelqu’un de bien et qui savait peut –être l’homme de sa vie. Cette pensée lui rendit le sourire. Elle se leva, fit face à son frère et lui offrit l’un de ses plus beaux sourires.

Elle ignorait s’il avait conscience de ce qu’il lui offrait, la chance de sa vie. Elle était bien décidait à la saisir à bras le corps, mais son moment de bonheur vient se briser en une seconde quand son frère aborda un sujet beaucoup plus terre à terre. La dot !

Elle se laissa retomber sur la chaise du salon, son sourire quelque peu fané. Elle n’y avait jamais vraiment pensé. Elle avait toujours imaginé qu’elle trouverait un homme qui l’aimera pour elle. L’argent n’avait jamais eu aucune place dans ces considérations. Ces parents étaient son exemple, après tout son père n’était pas très riche, sa mère l’aimait quand même de tout son cœur.

Elle se redressa, il ne fallait pas qu’elle montre son découragement, sinon on allait encore la taxait de naïveté. Il ne fallait rien montrer. Elle réfléchit. Son père bien que pas exceptionnellement riche avait fait sa place dans le commerce. Elle savait qu’il avait mis un peu d’argent de côté pour elle. Elle pourrait toujours en parler avec lui le temps venu. Il y avait aussi les bijoux que sa mère lui avait légués. La plupart des parures avait échue à Catherine, mais elle avait quand même hérité de deux magnifique parures, qu’elle n’avait jamais eu l’occasion de porter : une en pierre d’ambre et la seconde d’argent ornait de petites émeraude. Elle pourrait toujours les vendre à un bon joaillier. Cela lui permettra d’avoir une dot plus conséquente.

Elle s’en ouvrit à son frère, mais elle ne put cacher que la vente de ses bijoux la peiner beaucoup. Ils faisaient partis des quelques rares souvenirs matériels qu’elle gardait précieusement de sa mère. Mais elle savait que cette dernière, l’aurait réprimandé sévèrement de renoncer à ses rêves.

- En ce qui concerne les candidats, je n’ai pas d’idée, mais je sais à qui demander conseils. Si j’ai ton soutien, je sais que je peux aussi compter sur un bon ami à moi qui sera aussi présent au mariage de la reine. Il s’agit de Thomas H. Hertford. Tu le connais peut – être ? Il sera peut-être me présenter à quelques « candidats »potentiel.

Cela lui semblait étrange de parler ainsi de son avenir. Parler d’un futur époux en le qualifiant de candidat, la mettait mal à l’aise. Elle prit sur elle.

- En ce qui concerne entré dans le cercle de la reine, je sais que ce ne sera pas simple. Mais je compte bien me faire remarquer.

La remarque de son frère sur un trop plein d’attention la fit réfléchir.

- Dans ce cas juste assez pour me faire remarquer par un proche de la reine. Je serais ainsi proche de la reine, mais pas trop.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Une visite pleine de promesse.  Jeu 18 Sep - 22:38
Henry remarque ses changements émotionnels qui passent à travers sa demi-sœur. Il est un peu déçu qu'elle réagisse ainsi à ses déclarations, mais il sent qu'il est réaliste. Pour la plupart des gens, ce ne sera pas un mariage d'amour, il faudra qu'il passe par les parents. Il aura peut-être même à passer à travers la souveraine. Il espère que ce ne sera pas le cas. Heureusement, sa sœur est tellement sans conséquence qu'il est peu probable. Toutefois, Anne sent le besoin de prendre de l'ascension et on ne peut pas entrer dans la haute société comme dans un moulin.

Non seulement le sujet de la dot semblait l'avoir frappé un peu comme un coup de tonnerre,comme un grand problème à son ascension, mais elle voulait un peu éviter le sujet. Il semble quand même un peu évident que la jeune dame n'était peut-être pas dans la meilleure position pour devenir l'envie de toutes les débutantes d'Angleterre. Peut-être pourrait-il trouver une dame plus enviable qui elle aussi cherche un bon parti et qui a aussi plusieurs prétendants. Toutefois, la manœuvre serait probablement bien trop visible et il ne peut pas faire des amis idéaux sortir du sol malheureusement. Il aimerait être davantage ami avec la gent féminine, mais malheureusement ce n'est pas le cas. Peut-être pourrait-il demander à son épouse si elle connait quelqu'un, mais en même temps il se dit que cela quand même longtemps qu'elle a été à Londres ou à la cour. Dommage qu'elle a été tellement occupée avec les enfants.

Il se demande s'il devrait la confronter sur le fait qu'elle a apparemment décidé ne pas parler de sa dot. Il se dit toutefois que peut-être elle aimerait se sentir peut-être un peu plus "Positive" et encouragée par rapport à toute cette affaire. Elle devra voir son prochain époux avec joie, même si elle n'a jamais rencontré. Henry espère tout simplement qu'il fera le bon choix. Il détesterait voir sa demi-sœur dans un mariage sans amour ou encore pire avec un mari qui la bâterait lui et ses enfant. Cela serait tellement horrible surtout que ce serait entièrement de sa faute. La société est malheureusement quelque peu permissive sur ce genre de chose et s'il apprend que sa fiancée faisait ce genre de chose, il sent qu'il devrait prendre les choses en mains dans ce cas. De toute façon, ce n'est qu'un scénario purement hypothétique. Il s'inquiète parce que c'est beaucoup de responsabilité. Il décidera à lui tout seul du sort de sa demi-soeur.

- Hum parle-moi de ce Thomas H. Hertford. Je ne crois pas le connaître, mais je veux bien le considérer comme une possibilité. Je pourrais peut-être le rencontrer et voir s'il est disponible ou même intéressé à avoir sa main.

Il faudrait qu'il découvre sa généalogie. Il faut aussi qu'il trouve une façon de prouver sa valeur. En même temps, il doit un peu transformer l'image d'Anne pour qu'elle soit désirable même à un roi. Elle a heureusement l'un des plus jolis minois du royaume.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Une visite pleine de promesse.  
Revenir en haut Aller en bas
Une visite pleine de promesse.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [B-2] Une visite pleine de courtoisie
» Double nationalité: Une promesse dans le vent ?
» Un soir de pleine lune
» Visite au musée archéologique du Val d''Oise.
» visite chez le gynéco

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Golden Age  ::  :: Archives de la saison 1 :: ♣ Archive RP-
Sauter vers: