AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Cette MAJ est optimisée pour Mozilla et Safari
nous faisons notre possible pour l'optimiser pour Google Chrome

Nous nous situons aux alentours de mai/juin 1556.
Il fait de plus en plus chaud les gens prennent plaisir à sortir dans les jardins.

Si vous souhaitez jouer un étranger, privilégiez les Espagnols et les Ecossais.
Nous recherchons aussi des membres du peuple.
N'hésitez pas à regarder les PV et scénarii en priorité.

Partagez|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Noblesse Anglaise
avatar
♕ Métier : Dame de la Cour, Mécène et Comploteuse. ♕ Age : 26 ans. ♕ Religion : Protestants. ♕ L'avatar a été fait par : Maquizz ♕ Mon nombre de messages est : 284 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 0 ♕ Je suis arrivé(e) sur TTB le : 17/03/2013 ♕ Mon pseudo web est : Menthe. ♕ Mes autres visages : Thomas Howard

Message (F) SARAH GADON ★ Frances Radclyffe ★ "Two universities we have of men, O that we had but one of women then!" (LIBRE) ♦ écrit Ven 10 Oct - 17:00
Frances Radclyffe
feat ♦ Sarah Gadon




AGE ♦ 24 ans
DATE DE NAISSANCE ♦ 1531
ORIGINE ♦ Anglaise. Sa famille, les Sidney, a possédé des terres dans le Sussex, le Surrey, et le Kent.
SITUATION FAMILIALE ♦ Mariée dès 1555 à Thomas Radclyffe, 3ème Comte de Sussex et Vicomte FitzWalter (entre autre cousin d'Anne Boleyn et rattaché à la famille Howard du côté de sa mère), elle n'a pas d'enfant.
MÉTIER ♦ Dame de compagnie de la reine Mary Tudor (et très appréciée par cette dernière).
QUALITÉS ♦ Amusante – Cultivée – Fine observatrice – Possède un très bon sens de la répartie – Courageuse – Déterminée – Généreuse
DÉFAUTS ♦ Ambitieuse – Colérique (en privé seulement) – Manipulatrice – Cynique – Rancunière – Curieuse – Fière
RELIGION ♦ Comme tous les membres de la famille Sidney, Frances est protestante. Cependant, elle ne fait pas étalage de sa religion à la cour, si bien que beaucoup la croient catholique, étant donné sa place auprès de la reine Mary Tudor.
QUELLE EST ALLÉGEANCE DE VOTRE PERSONNAGE ♦ Après avoir grandi dans l'entourage du jeune roi d'Edward VI dont son frère Henry était très proche, Frances n'a pas montré de quelconque signe d'allégeance à Jane Grey, si bien qu'à l'avènement de Mary Tudor, elle n'a eu aucun mal se retrouver Dame de compagnie. S'il est vrai qu'elle espère en secret voir la princesse Elizabeth monter sur le trône pour rétablir le Protestantisme, elle est néanmoins plus occupée à tenter d'obtenir des faveurs pour sa famille, les Sidney, qu'elle voudrait voir sur le devant de la scène.
GROUPE ♦ Noblesse Anglaise. Elle possède les titres de Comtesse de Sussex et Vicomtesse FitzWalter depuis son mariage.
CRÉDITS ♦ Sweetie Plum (avatar) & Tumblr (gif)



Préface

Avant d'être l'épouse de Thomas Radclyffe, Frances se considère avant tout comme la fille de Sir William Sidney et Anne Pagenham. Si les Sidney n'ont pas été au cœur de toutes les attentions comme les Howard, les Seymour, les Dudley ou les Grey, ils n'ont cependant jamais été vraiment très éloignés du pouvoir royal. Sir William était autrefois un courtisan très respecté sous le règne d'Henry VIII, et c'est aujourd'hui son fils aîné, Henry, qui reprend le flambeau. Frances est la benjamine de la famille, puisqu'avant elle sont nées Mary (décédée en 1542), Lucy et Anne. Son enfance fut marquée par une éducation protestante rigoureuse et un apprentissage au curriculum varié, incluant entre autres plusieurs langues vivantes, la géographie, l'Histoire et l'art de la rhétorique, en plus des connaissances élémentaires inculquées aux jeunes filles afin d'être capable de tenir une maison. C'est en faisant son entrée à la cour que Frances se rendit compte plus tard qu'elle était une privilégiée, puisque son père, contrairement à la majorité des hommes à cette époque, encourageait autant son fils que ses filles dans l'étude.

Les efforts de Sir William ne furent pas vains, puisque sa benjamine se fit rapidement une place au sein de la cour d'Edward VI. Sans occuper le premier plan, Frances fut néanmoins très vite reconnue pour son esprit vif et son érudition. Les années passant, elle acquit une certaine confiance en elle et n'hésite pas aujourd'hui à lancer des piques violentes aux courtisans qui l'importunent. Il faut dire aussi qu'en tant que dame de compagnie de Mary Tudor, elle bénéficie d'une certaine protection. La souveraine semble apprécier chez elle son caractère joyeux, son savoir et sa fidélité, sans se douter que derrière ce visage malicieux se cache une jeune femme bien ambitieuse. Protestante jusqu'au bout des ongles, Frances se montre sous un jour catholique aux yeux de tous, et compte bien user de son statut pour servir sa famille. C'est elle qui a d'ailleurs fait taire les accusations contre son frère Henry après le coup d'état de John Dudley pour mettre Jane Grey sur le trône.

Mais à présent, un nouvel objectif se profile à l'horizon. Se souvenant de son enfance et de son apprentissage, Frances est déterminée à améliorer l'éducation des jeunes filles, qu'elles soient nobles ou pauvres. Son but ? Faire reculer l'illettrisme et l'ignorance en créant des écoles spécialement dédiées aux filles dans toute l'Angleterre. Son époux s'y oppose, mais Frances n'en démord pas et a l'intention de lever des fonds par tous les moyens. A ce jour, elle a déjà rédigé un traité non publié (puisqu'elle est une femme) concernant l'éducation et elle compte bien se faire entendre...

Liens



Henry SidneyFrère et sœur, Henry et Frances s'entendent à merveille depuis leur plus tendre enfance, partageant un goût prononcé pour les études et une insatiable curiosité intellectuelle. Depuis le décès de leur père en février 1554, Henry a pris la tête de la famille Sidney, étant l'unique héritier mâle de Sir William. S'il arrive souvent à Frances de remettre en question le patriarcat, elle est néanmoins ravie de voir son frère obtenir de nouvelles responsabilités. D'ailleurs, elle aimerait bien le voir gravir les échelons à la cour, et fait tout pour favoriser son éventuelle ascension. Depuis qu'elle est parvenue à faire entendre l'innocence de son aîné lors du coup d'état des Dudley et des Grey pour mettre Jane Grey sur le trône, elle sait qu'elle a l'oreille de la reine et joue de son influence et de sa faveur auprès de celle-ci pour hisser son frère au sommet. De son côté, Henry sent bien toute l'aide que Frances lui apporte et si les perspectives qui s'offrent à lui le grisent, il reste néanmoins hésitant et demeure la plupart du temps le courtisan sage et discret qu'il a toujours été, préférant étendre son influence en nouant petit à petit des contacts et amitiés avec les Espagnols. Sans vraiment se quereller, frère et sœur se reprochent parfois mutuellement leurs actions, Frances se montrant trop ambitieuse, et Henry trop timide. A cela s'ajoute une autre difficulté, puisque Frances se dispute très souvent en privé avec son époux, Thomas Radclyffe, ce dernier l'accusant de plus favoriser son frère que lui, et les relations entre Radclyffe et Henry son terriblement tendues.

Mary SidneyLorsqu'Henry a épousé Mary en 1551, Frances était aux anges. Que son frère devienne le gendre du Duc de Northumberland, alors si puissant à l'époque, elle ne pouvait rêver mieux en terme d'ascension sociale ! D'ailleurs, c'est même elle qui suggéra à Henry l'idée d'un premier mariage tenu secret après avoir remarqué qu'il faisait la cour à Mary. Terre à terre, Frances ne voulait pas manquer une chance pour son frère de gravir les échelons de la noblesse en s'attachant aux Dudley. Au départ, elle ne s'intéressait guère à Mary, la considérant juste comme une dot et un rang important pour Henry, mais c'était avant de faire sa connaissance. Aujourd'hui, les deux jeunes femmes s'entendent à merveille, du fait de leur éducation érudite et d'un intérêt commun pour les arts et les sciences. Il n'est d'ailleurs pas rare de les entendre converser dans différentes langues et de se moquer gentiment des quelques courtisans ne partageant pas leur savoir. Mary soutient Frances dans sa lutte pour l'éducation des jeunes filles tandis que celle-ci joue de son influence auprès de la reine pour faire libérer les frères Dudley de la Tour. Même lorsqu'elle est en service auprès de Mary Tudor, Frances ne manque jamais de saluer son amie si elle la croise, faisant fi des commérages que l'on colporte à propos de ses relations avec les Dudley. Leur amitié serait en somme parfaite s'il n'y avait chez Frances cette ambition de voir les Sidney gravir à tout prix les échelons de l'échelle sociale à la cour et qui sait, peut-être prendre la place qu'occupaient autrefois les Dudley ?

Anne FitzwilliamAnne et Frances ont beau être soeurs, elles partagent autant de points communs que le jour et la nuit. L'aînée a toujours préféré la vie modeste de la campagne, rythmée par les saisons et les moissons, tandis que la benjamine s'est prise de passion pour le mode de vie de la cour à l'instant même où elle y fut introduite, s'étourdissant au milieu des tenues élégantes, des intrigues, et surtout du calendrier chargé en bals et autres célébrations. Autant dire que lorsque les deux soeurs se rencontrent, il leur est difficile de trouver un sujet de conversation sur lequel s'entendre. Frances n'a que faire des mille et uns conseils que son aînée lui débite à propos de son mariage (qui n'a toujours pas donné d'héritier) et de son existence soi-disant trop futile, et préfère d'ailleurs la compagnie de sa belle-soeur Mary, chose qui vexe beaucoup Anne. Loin de se détester, les deux soeurs ne se comprennent tout simplement pas et ce, en dépit de l'éducation pourtant similaire qu'elles ont reçue. Mais depuis qu'Anne a été appelée à devenir la gouvernante du futur enfant du couple royal et que son époux a été nommé par le plus grand des mystères au poste de Gouverneur de la Tour de Londres, la relation entre les deux jeunes femmes a pris un autre tournant. Très affectée par l'obligation de quitter sa campagne pour venir vivre à la Tour, Anne n'a de cesse d'accabler sa soeur de reproches, sûre et certaine que ces étranges nominations sont le fruit de ses intrigues auprès de la reine. De son côté, Frances se sait innocente et supporte tant bien que mal les piques de sa soeur qu'elle côtoie presque tous les jours, ayant été chargée par Mary Tudor de lui ré-enseigner l'Etiquette de la cour. Et si Anne finissait par apprendre qu'elle doit ces maudites nomination pour elle et son époux à son frère bien-aimé ?

Helen Birdbla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bladescription bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla





Dernière édition par Mary Sidney le Lun 29 Fév - 1:06, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La Noblesse Anglaise
avatar
♕ Métier : Dame de la Cour, Mécène et Comploteuse. ♕ Age : 26 ans. ♕ Religion : Protestants. ♕ L'avatar a été fait par : Maquizz ♕ Mon nombre de messages est : 284 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 0 ♕ Je suis arrivé(e) sur TTB le : 17/03/2013 ♕ Mon pseudo web est : Menthe. ♕ Mes autres visages : Thomas Howard

Message (F) SARAH GADON ★ Frances Radclyffe ★ "Two universities we have of men, O that we had but one of women then!" (LIBRE) ♦ écrit Ven 10 Oct - 17:01

Coucou, toi qui sembles intéressé(e) par Frances !
Merci de t'être attardé(e) sur ce scénario attendu avec impatience What a Face .

Si tu te décides à jouer Frances, j'ai quelques petites exigences :

Tout d'abord, le nom et le prénom ne sont pas négociables, tout comme les titres que porte Frances, puisque cette dernière est un personnage historique.

L'avatar est en revanche tout à fait négociable pour une autre actrice qui collerait bien à Frances et à sa nature un peu comploteuse et sûre d'elle. Je me garde cependant un droit de réserve.

A propos de l'histoire et de la personnalité de Frances, je tiens à préciser que la majeure partie a été imaginée, extrapolée à partir du peu d'informations que j'ai pu trouver à son sujet. Hormis l'Histoire de sa famille, son mariage avec Thomas Radclyffe et l'argent qu'elle a laissé dans son testament pour fonder le Sidney Sussex College à Cambridge, je n'ai pas déniché de biographie plus complète sur elle. Le personnage a donc été créé à partir de fragments et la personnalité a été adaptée afin de donner un peu de relief à Frances sur le forum. Ce n'est certes pas essentiel, mais je préférais néanmoins le préciser. N'hésite pas à t'approprier le personnage en lui inventant des souvenirs et des anecdotes (tout en restant logique et cohérent(e) par rapport à l'histoire donnée ici) !

Concernant le "féminisme" de Frances, je préfère ici utiliser des guillemets puisque, comme tu t'en doutes, on ne peut malheureusement pas encore parler d'un tel mouvement à l'époque très patriarcale de Mary Tudor. Frances a des idées certes un peu plus évoluées sur son temps au niveau de l'éducation des femmes, qu'elle estime aussi capables que les hommes sur le plan intellectuel, mais elle n'est néanmoins pas libre de s'émanciper totalement ou clamer haut et fort ses idéaux. Même si elle se dispute avec son époux, elle en est dépendante financièrement puisqu'aux yeux de la loi, c'est lui qui tient les cordons de la bourse et les rennes du foyer. Cela dit, il y a quand même quelques moyens pour Frances de se 'rebeller'...

Pour le niveau de RP, j'aimerais une personne qui soit suffisamment à l’aise pour écrire sans pondre une faute d’orthographe ou de grammaire tous les trois mots et en mesure de rédiger des posts de 600-700 mots ou plus.

Enfin, côté recherches, il n'est bien sûr pas essentiel de connaître par cœur l'arbre généalogique des Sidney ou des Radclyffe, mais peut-être y jeter un petit coup d'œil, histoire de pouvoir y situer Frances.

Si tu as besoin d'un renseignement quelconque sur le personnage de Frances, n'hésite pas à me solliciter, je serais ravie de pouvoir t'aider.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
(F) SARAH GADON ★ Frances Radclyffe ★ "Two universities we have of men, O that we had but one of women then!" (LIBRE)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» (f) SARAH GADON, alliée du ministère, future petite amie
» ALASKA-LEA HOLDRIX ♫ SARAH GADON
» GINNY PENDERGHAST ► SARAH GADON
» (F) Sarah Gadon (Avatar Libre) - Sister where are you going
» Elections US: Sarah Palin plus populaire que McCain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Thorn Birds ::  :: Les titres de Noblesses :: ♣ Les Scénarii des Membres :: ♣ Les Ladies-
Sauter vers: