AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Cette MAJ est optimisée pour Mozilla.

Nous nous situons aux alentours de mai 1558.
Il fait de plus en plus chaud les gens prennent plaisir à sortir dans les jardins.

Si vous souhaitez jouer un étranger, privilégiez les Espagnols et les Ecossais.
N'hésitez pas à regarder les PV et scénarii en priorité.

Partagez|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Admin ❧ « Duchesse de vos coeurs. »
♕ Métier : Duchesse ♕ Age : 30 ans ♕ Religion : Protestante ♕ L'avatar a été fait par : fassophy ♕ Mon nombre de messages est : 2569 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 0 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 06/10/2012 ♕ Mon pseudo web est : Mari-Jane ♕ Mes autres visages : Elizabeth - Constance - Edward

MessageSujet: Une nouvelle maman ¤ avec Henriette Cavendish.  Ven 28 Nov - 23:38

Une nouvelle maman.




Dans une chambre du château de Devonshire's House.
Année 1543.


Le mariage, la nuit de noce et la voilà, depuis la veille, elle était la nouvelle duchesse de Devonshire. Un titre, un poids, un lourd fardeau, dont elle ne se sentait pas capable d’assumer à quinze ans. Elle était heureuse d’avoir épousée William, mais cette union s’était faite dans la douleur et le déchirement. Son cœur était brisé, puisqu’à tout jamais, elle avait perdu sa sœur Héléna. Elle avait versé de nombreuses larmes en constatant l’ignorance et la colère de sa sœur et celles-ci ne feraient que redoubler, tellement elle se sentait seule et pas à sa place dans ce si grand château. La duchesse douairière serait sûrement là pour lui rappeler ses devoirs, et pour faire d’elle une parfaite duchesse, et non une sauvageonne. En ce premier jour, elle était déboussolée et elle n’avait qu’une envie, prendre un cheval et partir au galop jusque chez elle. Antanasya avait peur de ne pas être heureuse malgré la présence de son mari, elle avait peur de ne pas être à la hauteur, puisque contrairement à Héléna, elle n’était pas prête pour cette tâche. Elle avait fuis lâchement sa belle-mère, qui voulait lui présenter un nouveau précepteur, elle n’avait pas eu le courage d’aller voir William, surtout que sa mère avait déjà sûrement été le voir, pour sa plaindre de son comportement de sauvage. Non, elle ne voulait pas de nouveaux précepteurs, elle voulait diriger sa vie elle-même, sans qu’une femme qui la détestait, ne la commande.

Elle s’était enfoncée dans des couloirs qui devaient être peu empruntés, des couloirs froids, comme l’atmosphère qui régnait dans ce château. Tout ici était différent de la chaleur du château Heywood. Certes, il y avait de la richesse, tout transpirait l’or, mais cet endroit ne respirait en rien la chaleur familiale. Parfois, elle entendait des serviteurs parlaient dans les couloirs d’elle, de sa jeunesse, de sa beauté, ou encore même de ses étranges manières, qui étaient loin d’être celles d’une duchesse. William avait certainement fait une erreur en l’épousant, elle se cachait donc, pour ne pas être vu d’eux et surtout pour que sa belle-mère ne parvienne pas à la localiser. Elle prenait porte dérobée sur porte dérobée, découvrant un peu plus le grand château, puis à un moment, une fois qu’elle fut certaine de pouvoir être seule, elle s’enferma dans une ancienne chambre vide, pour mieux y pleurer.
Son mariage, sa dispute avec éléments, le stresse qu’elle ressentait et la peur de ne plus être elle-même, ce trop-plein la fit craquer. Elle préférait être seule dans ces moments-là, elle ne voulait pas montrer qu’elle était faible et encore moins indigne de son rang. Jusqu’à maintenant, elle n’avait jamais voulu devenir une duchesse, son rêve était même de ne pas se marier et de pouvoir vivre sa vie tranquillement, à aider les pauvres et se battre pour ses idées. Elle était Antanasya Heywood, la petite sauvageonne de la famille, la préférée de son père et celle que personne n’arrivait à dompter. Chez elle, tout le monde l’aimait, ici, elle n’avait que William et toute cette froideur. Maintenant qu’elle était mariée, elle allait devoir faire avec tous ces problèmes, sans savoir comment, elle allait réellement s’en sortir.

Au bout d’un moment, la nouvelle duchesse de Devonshire leva les yeux et examine la pièce, un faible rayon de lumière s’échappait des tentures pourpres, ce qui lui permettait de constater que cette chambre avait autrefois appartenue à une femme, sûrement à l’une des sœurs de William. Par contre, ce qui l’étonna le plus, c’était de voir que quelques jouets jonchaient le sol, dont une poupée de chiffons toute abimée. La jeune femme prit l’objet et le serra contre son cœur, se rappelant, qu’elle n’avait jamais réellement joué à la poupée. Elle avait toujours préféré l’extérieur et ses nombreux mystères. Toujours en serrant le jouet contre elle, elle s’installa contre le lit et enserra ses jambes de ses bras. Elle ne sait pas combien de temps elle passa dans cette position à réfléchir et pleurer, mais elle sortit de sa torpeur, en entendant la porte s’ouvrir et grincer. Une petite silhouette s’engouffra dans la pièce et referma aussitôt la porte. Elle savait très bien qui s’était, maintenant, elle reconnaitrait cette petite blonde entre mille, puisqu’elle devait être sa nouvelle maman.

« Henriette ? Que fais-tu ici ma chérie ? C’est ta pièce secrète c’est ça ? Ils sont à toi tous ces jouets. » Elle posa toutes ces questions en tendant la main vers la petite, pour qu’elle ne fuit pas de la pièce. Tout comme elle, Henriette vivait des jours difficiles à Devonshire’s House, mais peut-être bien que tout cela finirait par changer.




    une guerrière portant des jupons
    code broadsword.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Une nouvelle maman ¤ avec Henriette Cavendish.  Mar 7 Avr - 21:15





Une nouvelle maman


Feat Antanasya Cavendish



Henriette avait eu le droit de veiller un plus tard, en effet il avait eu une grande fête au château. William son père venait de se marier avec une nouvelle femme, Henriette avait déjà eu l'occasion de la rencontrer et le moins qu'on puisse dire c'est qu'elle l'aimait déjà beaucoup.

Henriette ce souvenait encore du jour, où elle avait eu l'occasion de la rencontrer. C'était lors d'une des nombreuses fêtes que sa grand-mère donnait au château. Ce jour-là, Henriette avait été conviée pour montrer aux yeux de tous, son éducation et aussi pour se montrer. Mais quand on a que deux ans, on ne sait pas toutes ses choses là. La petite avait rencontré sa nouvelle maman alors qu'elle tentait de nourrir les canetons, puis elles avaient beaucoup joué et rit ensemble.

Mais maintenant tout ça était fini, les festivités avaient pris fin et Henriette, avait retrouvé sa vie d'avant. Une vie de solitude, difficile pour une enfant de deux ans. Son père ne lui porter toujours aucune attention et elle avait fini par avoir peur de lui. Sa grand-mère quant à elle, était pour le moment trop occupé pour perdre son temps avec la petite. Et de toute façon, Henriette n'avait plus trop envie de passer du temps avec sa grand-mère, ce n'était jamais drôle et elle était trop sévère.

La petite devait donc trouver une occupation seule, elle avait eu le temps de visiter le château plusieurs fois et il avait une pièce qu'elle adorait, une vieille chambre ou plus personne n'allait. Henriette attrapa sa petite poupée et ce mit à courir dans le couloir, ses rires résonnèrent dans le grand château et certains serviteurs lui demandaient de se calmer, mais la petite n'en avait que faire pour une fois, elle allait vivre comme une enfant normal.

Sa gouvernante ce mit à la prendre en chasse pour la ramener dans sa chambre suite à une plainte de la grand-mère. Henriette emprunta bon nombre de porte détournées et parvint finalement à trouver refuge dans la petite chambre abandonnée. Mais à sa grande surprise, la petite fille trouva sa nouvelle maman, assise contre le vieux lit, une poupée de chiffon dans les mains. La femme tendit les mains et Henriette ce précipita vers elle, un grand sourire sur les lèvres.

"Je viens ici quand personne ne s'occupe de moi...Vous allez devoir en parler à ma grand-mère ?" Henriette n'était pas sur de vouloir que sa grand-mère soit au courant de tout ça, mais peut-être que Anya n'avait pas le choix elle non plus ?


© Codage By FreeSpirit


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Admin ❧ « Duchesse de vos coeurs. »
♕ Métier : Duchesse ♕ Age : 30 ans ♕ Religion : Protestante ♕ L'avatar a été fait par : fassophy ♕ Mon nombre de messages est : 2569 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 0 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 06/10/2012 ♕ Mon pseudo web est : Mari-Jane ♕ Mes autres visages : Elizabeth - Constance - Edward

MessageSujet: Re: Une nouvelle maman ¤ avec Henriette Cavendish.  Mar 14 Avr - 22:29

Une nouvelle maman.




Dans une chambre du château de Devonshire's House.
Année 1543.


Elle devrait être heureuse, Antanasya le savait, elle avait tout pour l’être. Cependant, les récents évènements qui s’étaient déroulés avec sa sœur avaient fini par briser sa joie d’être l’épouse de William. Elle savait qu’elle avait brisé le rêve de son ainée, mais au grand Dieu jamais elle n’aurait imaginé qu’Héléna resta autant rancunière. Anya avait été trop naïve de le croire et aujourd’hui, elle avait le sentiment, que quelque chose s’était brisé entre elle et sa sœur et que plus jamais, elle ne pourrait le réparer. Alors qu’elle était toujours avec son ainée, la voilà maintenant seule, et elle le méritait, elle n’aurait jamais dû trahir Héléna ainsi, mais qu’aurait pu-t-elle faire ? Elle n’avait que quinze ans et ses parents n’avaient pas refusé la proposition de William, à son encontre. Même si elle avait des sentiments pour le duc de Devonshire, elle aurait préféré ne jamais briser le cœur d’Héléna et de vivre elle-même dans la souffrance.
Elle pleurait souvent, trop souvent pour une femme qui venait d’épouser l’homme dont elle était tombée amoureuse, il y a quelques mois de cela. Antanasya ne se sentait pas à l’aise dans cet univers, elle craignait de ne pas être à la hauteur et de décevoir un jour où l’autre son mari et que celui-ci regrette son choix. Sa belle-mère le lui faisait déjà sentir, elle lui avait déjà dit qu’elle n’avait pas sa place en tant que duchesse de Devonshire, que ce titre, ne lui revenait pas. Elle était peut-être une forte tête, mais Anya ne pouvait guère défier cette belle-mère, elle préférait donc obéir et fuir quand elle le pouvait. Comme aujourd’hui. Elle n’avait plus le cœur à subir les brimades, à recevoir des jugements, qui lui disaient qu’elle n’était qu’une bonne à rien, incapable de pouvoir subvenir à son rang. William n’était pas là pour voir tout cela, il ne pouvait pas toujours rester à ses côtés et Anya restait donc seule. Elle se posait toujours des questions, à savoir si elle avait fait le bon choix, elle avait peur quant à l’avenir et du jour où elle mettrait au monde un enfant. Elle n’était qu’une jeune fille de quinze ans, qui s’était mal préparé à la vie, par orgueil et par goût de toujours repousser ce moment à plus tard. Pour elle, jamais elle n’aurait eu un mari avant l’âge de dix-huit ans, elle avait encore le temps et pourtant, les choses avaient basculé.

La tête sur les genoux, elle profitait du silence, maussade, tout en pensant à son avenir à Devonshire’s House. Si elle restait ainsi, jamais elle ne serait heureuse, elle le savait, si elle ne se battait pas, elle vivrait toujours sous le joug de sa belle-mère. Des petits pas. Une fillette entra dans la pièce. Une silhouette aux cheveux blonds qu’elle connaissait bien et dont elle s’était attendrie dès le premier jour. William avait abandonné sa fille, mais Anya n’avait pas l’intention de le suivre dans ce choix. La petite Henriette Cavendish avait besoin d’elle, besoin de son amour pour être heureuse et enfin oublier sa solitude. En fait, belle-mère et fille finirait peut-être par combler leur peine ensemble. La nouvelle duchesse de Devonshire accueillit la fillette dans ses bras et lui demanda si les jouets de cette pièce étaient les siens. Anya découvrit alors que l’enfant venait souvent ici, quand elle était seule et elle craignait que la brune en parle à sa grand-mère.

« Je ne dirais rien, si tu ne dis pas que tu m’as vu ici. Cet endroit sera notre secret si tu veux. » Bien sûr, elle ne dénoncerait jamais Henriette, la petite fille était déjà bien trop seule, elle ne voulait pas que sa grand-mère la prive de cet endroit. Cependant, malgré l’âge qui les séparait, Anya serait heureuse d’avoir cet endroit secret pour elle et Henriette.
« Tu sais Henriette, je vais tout faire pour que plus jamais tu sois seule, maintenant que je suis là, les choses vont changer. » Disait-elle tout en embrassa les cheveux de sa belle-fille.




    une guerrière portant des jupons
    code broadsword.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Une nouvelle maman ¤ avec Henriette Cavendish.  Mer 15 Avr - 17:05





Une nouvelle maman


Feat Antanasya Cavendish



La petite ne savait pas tellement si elle avait vraiment le droit d'être ici, une grande personne lui aurait certainement fait des représailles et peut être que dans le fond, elle s'attendait à ce que Anya lui en fasse. Mais au lieu de ça ce fût une tout autre réponse qui sortie de la bouche de la jeune femme. Elle ne dirait rien à personne, ce serait leur secret. C'était la première fois que Henriette avait quelqu'un qui pouvait la comprendre et en même temps, elle n'avait que deux ans.

La petite blonde ce mit à sourire, elle était heureuse de pouvoir partager un secret avec sa nouvelle maman et aussi avoir quelqu'un qui serait toujours là pour elle, du moins c'est ce qu'elle espérait du fond du coeur. Henriette ce laissa tomber dans les bras de Anya et lui fit un gros câlin, elle ne savait pas vraiment si c'était de rigueur, mais la petite en avait eu tellement envie, qu'elle avait laissé son coeur lui dicter sa conduite.

Ses petits yeux ce mirent à pétiller et une joie s'inscrivit sur son visage, Henriette avait l'impression que sa vie allait changé maintenant qu'une nouvelle femme était arrivé dans le domaine. "Est ce que tu sera là pour toujours ? Et papa il fera attention à moi maintenant ?"

La petite souffrait beaucoup de l'absence de son père, elle n'en avait jamais parlé à sa grand-mère mais il avait quelque chose de différent avec Anya, c'était comme ci, elle pouvait tout lui raconter. Son père n'avait jamais prit le temps pour elle, depuis la mort de sa mère biologique. En même temps c'était surement une réaction normal après tout sa femme était morte en donnant la vie à une petite fille qui avait survécu, alors ça ne donner guère envie de faire attention à elle. C'était un peu la cause de la mort de la femme qu'il aimait et ça Henriette en avait parfaitement conscience même du haut de ses deux ans.


© Codage By FreeSpirit


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Admin ❧ « Duchesse de vos coeurs. »
♕ Métier : Duchesse ♕ Age : 30 ans ♕ Religion : Protestante ♕ L'avatar a été fait par : fassophy ♕ Mon nombre de messages est : 2569 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 0 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 06/10/2012 ♕ Mon pseudo web est : Mari-Jane ♕ Mes autres visages : Elizabeth - Constance - Edward

MessageSujet: Re: Une nouvelle maman ¤ avec Henriette Cavendish.  Mer 22 Avr - 21:02

Une nouvelle maman.




Dans une chambre du château de Devonshire's House.
Année 1543.


Elle avait peur, mais pour rien au monde, elle abandonnerait ses devoirs. Devant Dieu, elle avait juré d’honorer son mari et de le soutenir. Elle aimait William Cavendish, duc de Devonshire, malgré la peine, à propos de sa sœur, elle ne laisserait pas sa place. Maintenant, elle avait deux familles, les Heywood, avec ses parents, son frère Edward et Héléna, mais aussi les Cavendish et tous les membres qu’ils comprenaient. Anya avait tout de suite aimée Henriette, avant même de savoir qu’elle serait un jour sa belle-mère. Elle avait aimé cette petite fille dès qu’elle l’avait vu dans le parc, mise de côté. Ce jour-là marquait sûrement celui de sa plus belle rencontre, puisqu’elle s’était trouvée une nouvelle amie, qui maintenant était sa belle-fille. Même si elle devait subir la mère de William, elle ne pouvait pas laisser cette petite fille, qui malgré son jeune âge était si seule, si isolée, par le reste de sa famille. A son grand étonnement, elle avait vu son mari ignorer sa fille et ne jamais lui adresser la parole. Même si elle avait que William n’avait jamais aimé sa première femme, pour elle, ce n’était pas une raison pour abandonner une petite fille, qui ne méritait en rien cette situation. Si elle ne craignait pas autant sa belle-mère, il y avait bien longtemps qu’elle aurait plaidé la cause de la petite. Pour le moment, elle passait du temps avec elle, elle apprenait à la connaître et surtout, elle tissait des liens avec la petite fille.
Antanasya était attristée de découvrir que sa belle-fille s’isolait seule dans une pièce abandonnée. Elle-même l’avait fait pour fuir sa situation et s’éloigner de sa tyrannique belle-mère, mais pourquoi Henriette se trouvait-elle ici ? Et elle le découvrit, si la fillette s’isolait, c’était parce que personne ne s’occupait d’elle. Instinctivement, Anya prit la petite dans ses bras, malgré la différence, elles se ressemblaient tellement. Alors qu’elles continuaient à s’étreindre, la petite se laissa aller, puis demanda à sa belle-mère, si elle allait rester et qu’elle ferait en sorte que son père fasse attention à elle. Pour ce qui était de William, la nouvelle duchesse de Devonshire savait qu’elle devrait faire un travail de longue haleine, pour que celui-ci daigne s’intéresser à sa fille, mais elle y arriverait, elle pouvait être très persuasive quand elle le voulait.

« Je n’ai pas l’intention de partir Henriette, je reste ici, à tes côtés pour toujours. » Elle lui déposa un baiser sur ses cheveux et continua. « Pour ce qui est de ton papa, je ferai tout pour qu’il revienne auprès de toi. Je n’y arriverai pas tout de suite, mais un jour, tu verras, les choses seront très différentes. » Elle souriait, tout en se disant qu’elle allait aussi devoir changer sa belle-mère, pour qu’elle soit moins stricte avec la petite fille. Cependant, en ce qui concernait Henriette, elle voulait s’assurer d’une chose qui l’inquiétait.
« Par contre ma chérie, si un jour tu te sens seule et que tu t’ennuies, ne viens plus ici et viens me voir. D’accord ? Tu sais je ne te rejetterai pas, même si je ne pourrais pas remplacer ta maman, à mes yeux tu es comme ma fille. » Elle souriait, se voulait rassurante et surtout être une présence aimante pour Henriette.




    une guerrière portant des jupons
    code broadsword.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Une nouvelle maman ¤ avec Henriette Cavendish.  Lun 27 Avr - 15:18





Une nouvelle maman


Feat Antanasya Cavendish



Les choses allaient surement encore changer au domaine maintenant qu'une nouvelle femme était présente. Mais Henriette pouvait sentir que sa nouvelle belle mère n'était pas pareil que sa grand-mère et même du haut de ses deux ans, la petite savait parfaitement que les choses entre les deux femmes n'étaient pas au bon fixe. Henriette pour la plupart des gens était encore un bébé et pourtant, elle avait reçu une éducation de Cavendish.

A dix mois, Henriette sortait ses premiers mots et ce fût une avalanche de changement dans sa vie, sa grand-mère ne voulait aucunement entendre dire que la petite était trop jeune pour faire ce genre d'activité. Personne même pas les gouvernante, n'ont osées retirer Henriette des griffes de sa grand-mère. A un an, Henriette savait déjà prononcer bon nombre de syllabes et elle avait apris à manier la langue comme une grande personne. Puis ce fût le tour d'apprendre à marcher correctement, sa grand-mère ne cessait d'être exaspérée à chaque fois qu'elle voyait la petite marcher comme un bébé canard.

Maintenant qu'elle avait deux ans, Henriette savait marcher comme une princesse et parler comme une reine. Et pourtant sa grand-mère ne souhaitait pas s'arrêter maintenant, elle avait donc inscrit Henriette au cour de protestantisme, pour que la petite soit capable de parler dignement et fièrement de sa religion. Mais dans le fond, Henriette n'avait jamais rien demandé et il avait bon nombre de chose qu'elle ne comprenait pas dans cette tradition spirituelle.

Dans cette maison, il fallait obéir à la grand-mère Cavendish et Anya allait ou avait du elle aussi en faire les frais, mais Henriette ne posa jamais la question qui était trop adulte pour elle et puis Anya ne lui aurait surement jamais répondu. Au lieu de cela, la jeune femme rassura l'enfant sur le fait qu'elle serait toujours présente et qu'elle allait faire son possible pour que William s'intéresse enfin à sa fille. Anya fit ensuite promettre à l'enfant de ne plus venir ici seule, pourtant Henriette adorée cette endroit, le calme et l'ambiance qui régnait la mettait en confiance. Elle avait même prit parfois l'habitude de dormir un peu sur le vieux lit, mais puisque Anya ne voulait plus qu'elle soit ici alors elle obéirait.

"Et bien c'est promis je ne viendrais plus en ce lieu, je viendrais te voir pour qu'on joue ensemble !"

Henriette prit une mine un peu plus triste avant d'ajouter "Est ce que c'est vrai que j'ai tué ma maman ? Je vais devoir faire de la prison ? Tu sais j'ai pas fais exprès et je veux pas qu'on me mette dans un cachot froid et humide !"


© Codage By FreeSpirit


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Admin ❧ « Duchesse de vos coeurs. »
♕ Métier : Duchesse ♕ Age : 30 ans ♕ Religion : Protestante ♕ L'avatar a été fait par : fassophy ♕ Mon nombre de messages est : 2569 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 0 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 06/10/2012 ♕ Mon pseudo web est : Mari-Jane ♕ Mes autres visages : Elizabeth - Constance - Edward

MessageSujet: Re: Une nouvelle maman ¤ avec Henriette Cavendish.  Mar 5 Mai - 18:43

Une nouvelle maman.




Dans une chambre du château de Devonshire's House.
Année 1543.


Antanasya Heywood et désormais Cavendish ne savait pas ce qu’était être mère. On racontait toujours que ces choses-là venaient, quand on avait un premier enfant et qu’on apprenait, tout en lui donnant son amour, mais la duchesse de Devonshire se retrouvait aujourd’hui à être une mère, alors qu’elle n’avait pas porté cet enfant. Sa mère, même si elle s’occupait beaucoup de ses enfants, n’avait jamais été réellement un modèle de maternité. Antanasya en était la cause, puisqu’elle s’était rapidement rapprochée de son père et de son frère, s’éloignant chaque jour un peu plus de sa propre mère, qui chérissait plus que tout, l’ainée de ses filles Héléna. Même si elle se montrait affectueuse et tendre, Anya ne savait pas comment bien se comporter, avec la petite Henriette, qui n’avait jamais connu l’amour. Tantôt, elle se demandait si elle devait être comme une mère pour elle, et à d’autre moment, elle avait peur d’usurper une place qui n’était pas la sienne, mais celle de la femme qui l’avait mise au monde. Antanasya avait entendu parler de la mère d’Henriette, par sa nouvelle belle-mère. Selon elle, son ancienne belle fille était la femme la plus parfaite, pour être la duchesse de Devonshire et elle s’était aussi désolée de sa mort, trop prématurée. La nouvelle duchesse avait compris le message, elle n’était pas prête à aller à la cheville de la défunte, même si elle savait que William ne l’a jamais aimé.

La petite était dans ses bras et la jeune femme était heureuse de pouvoir lui procurer un peu de bonheur et de la protéger, envers et contre tous. Elle aimerait que la fillette soit plus heureuse, avec une grand-mère moins stricte et un père qui daigne bien vouloir lui accorder de l’attention. Elle qui avait vécu dans l’amour d’un père et d’une mère, elle ne comprenait pas l’attitude de son mari, envers sa fille et elle espérait vraiment qu’il ne soit pas ainsi, s’ils venaient à avoir des enfants.
Tout d’abord, Antanasya ne voulait plus que sa belle-fille s’enferme dans cette sinistre pièce pour jouer. Même si cette chambre abandonnée pouvait se montrer accueillante, elle ne devait pas être un refuge pour une petite fille, qui à l’âge de deux ans devrait être en train de jouer dans le parc avec les enfants des serviteurs. La nouvelle duchesse de Devonshire voulait que les choses changent pour sa belle-fille, mais elle ne savait pas comment faire pour affronter sa belle-mère, qui ne voulait pas abandonner l’éducation de la petite.

« Oui bien sûr qu’on jouera ensemble, c’est de ton âge, tu ne devrais pas passer autant de temps à étudier. Cependant, il va falloir qu’on se batte pour que ta grand-mère accepte que tu es qu’une petite fille. » Souriait la jeune femme tout en caressant les cheveux de la petite fille.
Les paroles de la petite qui suivirent, inquiétèrent beaucoup Antanasya, en effet, Henriette était persuadée d’avoir tué sa mère, ce qui choqua la duchesse, qui se demandait bien pourquoi la petite blonde avait de telles pensées.
« Henriette, pourquoi penses-tu ça ? Tu n’as pas tué ta maman et tu n’iras jamais en prison. Sa disparition est triste, mais ce n’est certainement pas ta faute. Dieu avait besoin d’un nouvel ange pour vivre à ses côtés et il l’a rappelait à lui. » Elle regardait la fillette droit dans les yeux, tout en lui caressant la joue, pour qu’elle n’ait plus cette peine sur le cœur.




    une guerrière portant des jupons
    code broadsword.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Une nouvelle maman ¤ avec Henriette Cavendish.  Ven 8 Mai - 20:53





Une nouvelle maman


Feat Antanasya Cavendish



La nouvelle maman d'Henriette, Antanasya Cavendish, était une femme très belle et même ci Henriette ne la connaissait pas encore totalement. Elle voyait dans cette nouvelle maman, une femme bonne et de toute évidence prête à beaucoup de chose pour la petite.

Henriette était d'ailleurs très heureuse de pouvoir passer un moment intime avec sa nouvelle maman et elle espérait sincèrement qu'il y en aurait d'autre. Anya rassura alors la petite, lui assurant qu'elle n'irait nullement en prison pour la mort de sa mère génétique. Mais la petite était persuadé que la distance de son père, était du à ça, tout ceci n'était pourtant pas un sujet dont Henriette devait s'inquiéter.

Et pourtant du haut de ses deux ans, Henriette connaissait déjà beaucoup de chose et savait distinguée les choses qui était de sa condition et celle qui ne l'était pas. La petite Cavendish répondit part un petit sourire avant d'exposer ses inquiétudes : "J'ai l'impression que père m'en veut et je n'ai pas l'impression que ma grand-mère n'a plus vraiment envie de s'occuper de moi. Pourquoi ce sont mes servantes qui me font réviser mes leçons maintenant ? Y a t'il autant à faire dans le domaine ? Pour qu'on me délaisse ainsi ? Et pourquoi Dieu rappelle à lui des anges ? A quoi servent les anges ? Est ce qu'ils nous protègent ? Est ce que maman sera toujours avec moi ?"

Autant de question qu'une enfant de deux ans ne devrait pas se poser et pourtant Henriette était différente, elle était déjà plutôt bien éduqué et avait un goût certains pour la connaissance et la vie. La petite était curieuse et aimait apprendre, c'était là une des compétences que sa grand-mère avait réussi à lui donner et qui assuré une éducation digne de la famille. Une éducation que beaucoup de famille finiront par vouloir dans leur rang, mais tout ceci est une autre histoire et pour le moment la petite Cavendish était loin de se marier.

Henriette se resserra dans les bras de Anya et ferma les yeux, respirant le parfum de cette nouvelle maman. Il avait bien longtemps que la petite n'avait pas eu autant d'attention et de contact autre que sa gouvernante. "J'espère que vous serrez toujours avec moi...Maman." C'était la première fois que Henriette utilisa ce mot si fort et puissant en faveur de Antanasya et Henriette fût quelque pu ému, qu'une petite larme coula le long de sa joue.


© Codage By FreeSpirit


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Admin ❧ « Duchesse de vos coeurs. »
♕ Métier : Duchesse ♕ Age : 30 ans ♕ Religion : Protestante ♕ L'avatar a été fait par : fassophy ♕ Mon nombre de messages est : 2569 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 0 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 06/10/2012 ♕ Mon pseudo web est : Mari-Jane ♕ Mes autres visages : Elizabeth - Constance - Edward

MessageSujet: Re: Une nouvelle maman ¤ avec Henriette Cavendish.  Ven 15 Mai - 21:42

Une nouvelle maman.




Dans une chambre du château de Devonshire's House.
Année 1543.


Elle n’avait même pas seize ans et Antanasya avait le sentiment de tout juste sortir de l’enfance. Son cœur était encore au domaine Heywood, en compagnie de ses parents, de son frère et de sa sœur. En peu de temps, la jeune fille qu’elle était, était devenue une femme et plus rien n’était comme avant. Anya avait eu le sentiment, le jour de son mariage, d’être projeté dans une autre vie qui n’était pas la sienne. Il y a encore quelques mois, elle galopait à travers champs et maintenant, on lui interdisait, pour éviter tout risque, au cas où elle aurait des enfants. Loin de son mari, la jeune fille était menée à la baguette par sa belle-mère et cela lui déplaisait. Elle n’aimait pas ce manque de liberté et pour une femme qui était duchesse de Devonshire, elle se sentait trop impuissante. Cependant, la jeune duchesse avait maintenant une alliée, qui même du haut de ses deux ans pouvait être précieuse, puisqu’elle pouvait la soutenir. La petite Henriette Cavendish apportait un vrai baume au cœur à sa nouvelle belle-mère et Anya était heureuse de l’avoir à ses côtés. La petite avait vécu beaucoup de malheur et la jeune fille n’avait qu’une idée en tête lui apportait que du bonheur, pour le restant de ses jours. Antanasya était ainsi, généreuse et surtout aimante envers ses proches et protéger Henriette de sa grand-mère et de l’indifférence de son père était un vrai but pour elle. La petite fille était pleine d’incertitude et de peur, la fillette lui posa d’innombrables questions, se demandant pourquoi elle avait une telle vie. Dans un premier temps, Anya ne sut quoi dire, après tout, elle ne pouvait pas rassurer la fillette sur l’amour de son père et de sa grand-mère, pour le reste oui, elle pourrait l’aider, mais pour ce qui était de ses proches, elle n’était sûre de rien. La jeune duchesse ne comprenait pas pourquoi son mari ignorait sa première née, c’était une incompréhension et ça depuis qu’elle avait rencontré les Cavendish.

« Henriette, je ne peux pas te promettre des choses pour ton père et ta grand-mère, mais tout ce que je sais, c’est qu’ils t’aiment, même s’ils ne te le montrent pas. Mais maintenant, tu m’as moi, je serais là pour t’aimer, mais aussi pour t’aider dans tes leçons et jouer. » Souriait la jeune femme tout en caressant les cheveux blonds de la petite. Puis la continua pour parler d’un sujet plus sensible. « Les anges sont dans le ciel, ils nous observent et nous protègent, puis un jour, quand Dieu voudra te rappeler à lui, tu seras parmi tous ces anges, dont ta maman. Ce soir nous regarderons les étoiles et tu verras, nous pourrons la voir. » La jeune duchesse souriait à nouveau, tout en pensant aux personnes qu’elle a perdu.
Antanasya fut étonnée d’entendre Henriette l’appeler « Maman », elle ne savait pas quoi répondre et surtout elle ne savait pas si elle devait accepter un tel nom de la part de la petite fille. Elle n’était pas sa maman et la duchesse ne savait pas si elle était encore prête pour voir Henriette comme sa fille, tout ce qu’elle savait, s’était qu’elle voulait la protéger, prendre soin d’elle et l’aimer. Tout ce qu’elle put dire, c’était un simple :
« Je prendrais soin de toi et je ne partirais pas. » Disait la jeune femme, sur un ton ému.




    une guerrière portant des jupons
    code broadsword.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Une nouvelle maman ¤ avec Henriette Cavendish.  Dim 17 Mai - 14:06





Une nouvelle maman


Feat Antanasya Cavendish



Il était préférable d'éviter de faire des promesses à des enfants, surtout quand on était pas sur de pouvoir les respecter. Mais, Henriette n'en voulait pas à Anya, elle savait parfaitement que la jeune femme venait tout juste d'arriver et qu'elle n'aurait peut être pas grand chose à dire. Henriette n'avait jamais vu son père comme quelqu'un de très ouvert, il fallait aussi dire que la petite fille n'avait pas eut l'honneur ni le privilège de passer beaucoup de temps avec son père. Du coup, elle avait fini par en avoir peur et le craignait. C'était un étranger et elle ne voyait en lui aucune figure paternelle.

Henriette profita du contact avec Anya, son petit coeur était remplit d'amour et de joie de savoir que cette nouvelle maman allait lui offrir ce qu'un enfant désiré le plus au monde, l'amour. Peut être que Henriette avait précipité les choses en lui donnant le nom de "maman" mais, elle le pensait et en avait tellement besoin. Anya était loin de la figure maternelle, que la petite avait connu avec sa grand-mère ou ses gouvernante. Tout le monde au domaine, prenaient un malin plaisir à lui rappeler qu'il n'était pas sa mère.

Henriette avait conscience que jamais Anya, ne serait sa vrai mère mais, si elle pouvait faire comme telle. Alors Henriette serait la plus heureuse des enfants et c'était tout ce qu'elle voulait pour le moment. Anya expliqua alors que les anges étaient présent dans le ciel et que Henriette pourrait voir sa maman ce soir dans le ciel étoilé. La petite surveillerait donc l'arrivé des étoiles tous les soirs et ferait un coucou à sa maman qui certes partie dans un autre monde, serait toujours présente à ses côtés.

La voix de Anya changea alors et Henriette put percevoir une pointe d'émotion, la petite sentit une larme couler le long de sa joue. Elle était tout aussi ému que cette nouvelle maman et espérait sincèrement qu'elle ne partirait pas. "J'espère que vous ne serez jamais une étoile et que vous resterez toujours avec moi et mon papa !" Même ci, l'homme qui lui servait de papa était un étranger, Henriette ,voulait uniquement son bonheur et ci c'était cette femme qui devait lui offrir, alors il fallait qu'elle reste au domaine. Henriette se promis alors d'être une petite fille bien élevée et sage pour que Anya soit toujours à ses côtés.


© Codage By FreeSpirit


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Admin ❧ « Duchesse de vos coeurs. »
♕ Métier : Duchesse ♕ Age : 30 ans ♕ Religion : Protestante ♕ L'avatar a été fait par : fassophy ♕ Mon nombre de messages est : 2569 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 0 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 06/10/2012 ♕ Mon pseudo web est : Mari-Jane ♕ Mes autres visages : Elizabeth - Constance - Edward

MessageSujet: Re: Une nouvelle maman ¤ avec Henriette Cavendish.  Mer 3 Juin - 19:00

Une nouvelle maman.




Dans une chambre du château de Devonshire's House.
Année 1543.


L’enfance était un stade que l’on connaissait peu dans une vie. Les traités d’éducation montraient la bonne conduite à suivre. Jusqu’à l’âge de sept ans, les enfants étaient considérés comme tel, puis, ils devenaient de petits adultes. Antanasya Cavendish avait le sentiment d’avoir peu vécu son enfance, bien sûr, elle en avait profité, elle avait eu de nombreux moments de jeux, mais très vite, il fallait commencer son instruction et apprendre à devenir un adulte. La jeune femme qui était à l’aube de ses seize ans avait l’impression d’avoir passé un gros cap de sa vie. Elle qui était tranquille dans le domaine familial, à jouer les rebelles, à apprendre comment devenir une jeune femme, elle avait été propulsé dans un mariage dont elle ne s’attendait pas. Pour elle, William Cavendish était à l’époque le fiancé de sa sœur et il était censé devenir son beau-frère. Les choses avaient basculé et elle était devenue en plus d’une épouse, une belle-mère. La nouvelle duchesse de Devonshire ne savait pas comment se comporter pour être une bonne mère, mais elle avait vite compris que l’éducation de la petite Henriette n’était pas faite pour son âge. La fillette avait besoin de plus de jeux et surtout d’autres enfants, avec qui s’occuper et vivre. Il devait bien y avoir quelques enfants du village d’à côté ou bien des enfants de serviteurs qui pourraient faire l’affaire ? Antanasya ne comprenait pas les enjeux de sa belle-mère qui était en train de gâcher l’enfance de la petite. Cela se voyait, Henriette manquait terriblement d’affection et sur la longueur, cela ne ferait vraiment pas du bien à l’enfant. Ce n’était pas sa belle-mère et encore moins son époux qui allaient jouer ce rôle, non c’était à la nouvelle duchesse de Devonshire qu’incombait ce rôle. Elle ferait sûrement des erreurs, mais Anya en était certaine, Henriette finirait par être heureuse, pas comme aujourd’hui, où elle était une enfant renfermée sur elle-même. La fillette était courageuse, mais elle avait aussi beaucoup de peur, comme celle de perdre à nouveau un être cher. Antanasya fut émue quand la petite lui avoua qu’elle ne voulait pas qu’elle rejoigne les étoiles. La jeune femme serra la main de la fillette et lui sourit.

« Je ne partirais pas Henriette, je resterai à tes côtés et peut-être même qu’un jour un petite frère ou une petite sœur te rejoindra pour jouer avec toi. Tu verras, à partir de maintenant, tu seras heureuse, je ferais en sorte que chaque jour ressemble au Paradis pour toi. » Oui cette tâche était la sienne et même si elle n’était pas la mère d’Henriette, la rendre heureuse était une priorité pour elle.




    une guerrière portant des jupons
    code broadsword.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Une nouvelle maman ¤ avec Henriette Cavendish.  Lun 15 Juin - 13:07





Une nouvelle maman


Feat Antanasya Cavendish



La petite Henriette avait parlé avec son coeur, un petit coeur pur qui avait hélas connu la mort de sa maman. Henriette ne le savait pas encore mais, elle aurait du mal à s'en remettre. Les enfants qui perdent leurs parents très jeune, vivait avec un poids dans le coeur celui de n'avoir jamais connu la chair qui nous avais mis au monde. Henriette fixa Antanasya cette nouvelle maman, bien jeune mais, avec un coeur en or.

La petite Cavendish espérait sincèrement que cette nouvelle maman ne partirait pas car, Henriette n'était pas sur de pouvoir le supporter une fois de plus. Un premier abandon était suffisant, surtout que le père de la petite n'était pas des plus présent pour elle et sa grand-mère lui faisait vivre dans un monde trop adulte.

"J'espère que ce que vous dites sera réelle un jour et que je pourrais jouer avec mes petites soeurs. Tout ceci mettra de la vie dans la maison !" décidément Henriette vivait dans un monde trop grand pour elle et il allait vraiment falloir qu'elle apprenne à vivre dans sa petite bulle d'enfant. La petite Cavendish se serra contre Anya avant de la regarder une nouvelle fois.

"Vous êtes très jolie ! Est ce que vous avez envie de jouer dans les couloirs avec moi ? Ou dehors aussi ?" Henriette avait parlé avec une telle joie de vivre et d'envie qu'elle était surexcité et sautillé un petit peu.
La petite attrapa la main de sa nouvelle maman et la tira vers la porte de la chambre, elle avait envie d'aller courir dehors et d'aller voir les animaux dans le parc. "Venez venez on va voir les canards au parc !" La petite bouille se mit à rire. Elle tirait Anya dans le grand couloir de la maison du domaine. "Vous vous souvenez la première fois qu'on a fait connaissance ? Nous avons nourris les canetons ensemble. C'était ma plus belle après midi, et j'ai beaucoup rit avec vous !"

La petite espérait retrouver un moment comme celui qu'elle avait vécu la première fois avec Antanasya mais, elle n'était pas sur que la jeune femme avait vraiment le temps pour ça. Et même-ci elle était très excité et heureuse, Henriette s'attendait à ce que Anya lui demande de retourner dans sa chambre comme à chaque fois qu'elle voulait s'amuser.

© Codage By FreeSpirit


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Admin ❧ « Duchesse de vos coeurs. »
♕ Métier : Duchesse ♕ Age : 30 ans ♕ Religion : Protestante ♕ L'avatar a été fait par : fassophy ♕ Mon nombre de messages est : 2569 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 0 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 06/10/2012 ♕ Mon pseudo web est : Mari-Jane ♕ Mes autres visages : Elizabeth - Constance - Edward

MessageSujet: Re: Une nouvelle maman ¤ avec Henriette Cavendish.  Ven 10 Juil - 22:49

Une nouvelle maman.




Dans une chambre du château de Devonshire's House.
Année 1543.


Il y avait des choses qui ne s’expliquaient pas, comme l’amitié, puis l’amour qu’Antanasya avait ressenti pour le duc et sa fille, dès le premier regard. Le duc, parce qu’elle le trouvait charmant, la petite Henriette, parce qu’elle lui rappelait un petit oiseau en cage. Cet amour, la jeune femme voulait lui procurer pour que la petite se sente à jamais bien dans sa vie, tant qu’elle serait à ses côtés. Cet instinct, la nouvelle duchesse de Devonshire l’avait ressenti très rapidement envers cette petite et depuis, elle avait le sentiment qu’elle aurait beaucoup de mal à ressortir de sa vie. Elle était devenue une Cavendish et c’était pour ne plus jamais devenir une Heywood. Même si elle restait très attachée à sa première famille, Anya avait eu le sentiment en quittant sa maison d’enfance, qu’une page s’était tournée pour elle et qu’elle ne pourrait plus jamais revenir en arrière. La haine d’Héléna était bien ancrée dans l’histoire de la famille et auprès du couple Cavendish, mais Antanasya restait toujours très attachée à ses parents et à son frère Edward, de qui elle s’était toujours sentie la plus proche. L’enfance était désormais loin derrière elle et tous attendaient de la duchesse de Devonshire à ce qu’elle construire une famille et produise un héritier. Elle détestait le mot produire, mais après l’avoir entendu de nombreuses fois de la bouche de sa mère et de sa belle-mère, Anya avait eu le sentiment qu’elle ne servait qu’à cela, concevoir des enfants. Elle aimait la petite Henriette, mais elle ne pouvait pas nier qu’offrir un fils à son mari la comblerait de joie. Elle voulait rendre William heureux, bien plus qu’il ne l’était lors de son précédent mariage et elle voulait surtout que tous les Cavendish forment une famille unie. William avait une sœur qui ne l’aimait guère et Anya avait bien l’intention de bien s’entendre avec elle, tout comme elle était parvenue à le faire avec le frère de son mari.

« Vous verrez d’autres enfants arriveront, un petit frère, ou une petite sœur, cela dépendra du choix que Dieu fera pour nous. Et à partir de maintenant, ce sinistre château reprendra vie, je veux que vous souriez, que vous éclatiez de rire et surtout que vous jouiez. Je demanderai à votre de superviser votre éducation, il ne pourra guère me refuser cela. » Souriait la jeune femme, tout en caressant les joues de la fillette. Antanasya savait qu’elle avait un grand ascendant sur son mari et que grâce à cela, elle pouvait aussi améliorer le quotidien de la petite Henriette.
Ces nouvelles perspectives semblèrent enjouer la petite fille qui aussitôt se leva et entraina avec elle sa nouvelle maman, pour la conduire dehors.
« Oui nous pouvons aller jouer dès maintenant ! » S’exclama la jeune femme, tout en éclatant de rire, face à l’enthousiasme de sa belle-fille. « C’était pour moi aussi une magnifique journée, puisque j’ai fait ta connaissance, mais aussi celle de ton père. » Renchérit la duchesse de Devonshire. « Nous pourrions peut être demandé aux cuisines, s’ils n’auraient pas du vieux pain que l’on pourrait donner aux cannetons. Vous en pensez quoi Henriette ? » Demanda la jolie brune.




    une guerrière portant des jupons
    code broadsword.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Une nouvelle maman ¤ avec Henriette Cavendish.  Jeu 16 Juil - 13:27





Une nouvelle maman


Feat Antanasya Cavendish



La petite Henriette n'avait jamais connu une joie si intense, elle avait une nouvelle maman qui souhaitait jouer avec elle et en plus qui lui promettait des frères et soeurs. Henriette était enchanté par cette idée, elle avait toujours eu un caractère à partager. La petite adorait quand sa grand-mère organisé des fêtes car il avait toujours plein d'enfant avec qui jouait et Henriette aimé bien jouer les nounous. Elle aimait tellement les enfants qu'elle était sur de faire une bonne mère plus tard mais, pour l'heure ce n'était pas tellement le moment de penser à ça.

Lorsque sa nouvelle maman lui indiqua qu'il fallait du pain pour les canards, Henriette se leva rapidement et se dirigea rapidement vers la porte. "Oui il faut du pain, plein de pain pour qu'ils soient content de nous voir !" La petite ouvrit la porte et fila dans le couloir. "Venez vite venez !" Elle prit la direction des cuisines suivi par Anya, la petite Henriette glissa sa main dans celle de la jeune femme et marcha tranquillement à côté d'elle. "Dites moi, quel est votre animal préféré ? Moi j'ai du mal à choisir, j'aime bien les canards mais, on ne peut pas dire qu'il soit très royaux. Vous en pensez quoi ? Après j'aime bien les petits oiseaux, ils ont une jolie voix et chante bien mais, je trouve que parfois ils sont trop...Hautain. Les chiens sont de fidèles animaux mais, surement un peu trop qu'est ce qui peut les pousser à être si fidèle ?"

Les deux femmes arrivèrent rapidement dans les cuisines et Henriette cessa ses questions. Elle était d'une nature curieuse et apprécié connaître le monde. Plus tard, elle serait une très bonne étudiante et surement une grande voyageuse. Du moins c'est ce qu'elle s'imaginé car, Henriette était loin de se douter qu'on lui avait prévu une autre vie et que jamais elle ne pourrait faire ses propres choix. Chose qui la pousserait à se rebeller contre le système mais, son père verrait d'un mauvais oeil tout ceci. Enfin pour l'heure, elle allait donné à manger aux canards avec sa nouvelle maman. "Et les fleurs vous aimez les fleurs ? Moi je trouve que les roses sont trop belle et fausse. Je préfère les petites fleurs discrète !" Lança t'elle en passant devant la roseraie du domaine.


© Codage By FreeSpirit


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Admin ❧ « Duchesse de vos coeurs. »
♕ Métier : Duchesse ♕ Age : 30 ans ♕ Religion : Protestante ♕ L'avatar a été fait par : fassophy ♕ Mon nombre de messages est : 2569 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 0 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 06/10/2012 ♕ Mon pseudo web est : Mari-Jane ♕ Mes autres visages : Elizabeth - Constance - Edward

MessageSujet: Re: Une nouvelle maman ¤ avec Henriette Cavendish.  Mar 11 Aoû - 22:08

Une nouvelle maman.




Dans une chambre du château de Devonshire's House.
Année 1543.


Henriette était comme un petit ange tombé du ciel. Une petite vie qui avait perdu sa mère le jour de sa naissance. Ce petit ange, Antanasya l’avait trouvé à deux ans, presque brisé, en peine, seule et sans maman. Elle ne savait pas encore si elle pourrait assumer ce rôle de mère, mais la nouvelle duchesse de Devonshire voulait apporter du bonheur à cette petite fille, qui ne souriait pas assez pour une enfant de deux ans. En voyant l’enthousiasme de la petite fille à l’idée d’aller nourrir des canetons, elle se disait qu’il ne serait guère difficile de rendre Henriette heureuse, le tout était maintenant d’affronter sa belle-mère, ce qui n’était pas gagné. Avec le temps, peut-être parviendrait-elle à influencer William et à se positionner au-dessus de la duchesse douairière. En tout cas, pour son bonheur, Anya espérait parvenir à cela. On disait souvent que les femmes avaient beaucoup de pouvoir sur leurs maris, il était temps pour la duchesse de tester cet adage auprès du sien.
Henriette sortit précipitamment dans le couleur et Anya la suivit aussitôt à bonne allure, pour pouvoir suivre la fillette qui semblait galoper de bonheur. La duchesse souriait en voyant toute cette joie au sein de la maison et elle prit avec beaucoup de tendresse la main de la petite, quand celle-ci lui tendit. Sur le chemin Henriette se mit à babiller sur les animaux, en disant qu’elle aimait beaucoup les canards, mais qu’elle ne les trouvait pas royaux, les oiseaux aussi pour leurs chants et le chien pour sa fidélité. La fillette cherchait à savoir quel était son animal préféré et elle demanda son avis à sa nouvelle belle-mère.

« J’aime beaucoup les chevaux, même si les petits chiens sont adorables. » Disait la jeune femme qui avait reçu pour cadeau de mariage un petit chien anglais, de la part de son frère. Le même chien qui l’avait accompagné durant son enfance. Elle adorait cet animal, mais il était vrai qu’Antanasya préférait la liberté que lui procurait l’équitation. « Si vous le souhaitez, quand vous serez un peu plus grande, je vous achèterai un poney et vous pourrez apprendre comme moi à monter. Vous en pensez quoi Henriette ? » Demanda la jeune femme qui serait ravie de pouvoir partager sa passion pour le cheval avec sa belle-fille. Henriette était déjà grande, d’ici un an, elle pourrait sûrement apprendre tout doucement à se positionner sur un poney et le monter avec le soutien d’un serviteur et surtout sous sa surveillance.

Une fois aux cuisines, elles prirent assez de pain pour pouvoir nourrir toute une armée de canard. Henriette était très enjouée et tenait dans ses petites mains un panier rempli de mets pour les volatiles qui occupaient le lac du domaine. Henriette était curieuse et Antanasya s’en était rapidement rendue compte au contact de la fillette qui lui posait de nombreuses questions. Cette fois-ci Henriette, qui admirait la roseraie, lui demanda si elle aimait les fleurs.

« Oui je les adore. C’est pour cela que je veux qu’il y en ait chaque jour dans nos pièces de vie au château, je trouve que les fleurs apportent beaucoup de bonheur. Avant quand j’étais une enfant, j’allais toujours cueillir des fleurs des champs. » Maintenant elle ne pouvait plus, mais la duchesse pouvait toujours contempler les nombreux bosquets de Devonshire’s House et ses magnifiques fleurs.




    une guerrière portant des jupons
    code broadsword.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Une nouvelle maman ¤ avec Henriette Cavendish.  Ven 11 Sep - 23:12





Une nouvelle maman


Feat Antanasya Cavendish



Henriette était resté très longtemps murait dans son silence, elle n'avait jamais eu de réelle conversation avec sa grand-mère ni avec les domestiques. D'ailleurs c'était simple la plus part ne souhaitaient pas lui parler, c'était soit disant un ordre de sa grand-mère. La seule personne qui lui faisait la conversation était sa gouvernante mais, que vouliez vous apprendre d'une personne à qui vous aviez déjà tout demandé ? Et puis Henriette était une petite fille, elle avait donc des conversations d'enfant. C'était surement fatiguant de faire la discussion à une enfant de deux ans. Du coup quand Anya montra un peu d'attention à cette petite, Henriette ne put retenir sa joie et une déferlante de question s'abattit sur la pauvre Duchesse.

Cependant, la petite fille était très heureuse de voir que Anya lui répondait, elle se sentait mise en avant et en plus elle apprenait à faire connaissance avec cette nouvelle maman. Peut être aurait elle eu la même conversation avec sa mère de sang si celle-ci n'avait pas rejoint les étoiles ? Enfin tout ceci, Henriette ne le saura jamais et ce n'était pas tellement la préoccupation de la jeune fille au moment précis. Elle sautillait de joie sa petite main glisser dans celle de Anya en direction du petit lac pour donner à mangé aux canards tout en parlant de fleurs. D'ailleurs, Henriette appris que cette nouvelle maman adoré les fleurs et qu'elle voulait qu'il y en est chaque jour au domaine. "D'accord mais pas de rose !"

Sous ses yeux de petite fille, Henriette avait déjà des idées bien arrêté et même-ci cela concerné les fleurs, on pouvait facilement comprendre que du haut de ses deux ans, elle était déjà bien plus cultivé qu'une autre enfant. Les cours que lui avait donné sa grand-mère avait tellement été intensif. Finalement, pourquoi forcé une enfant à apprendre autant de chose ? Henriette était trop petite pour se poser cette question mais, plus tard, elle comprendrait rapidement que sa grand-mère voulait simplement se faire bien voir et l'avait utilisé.

Lorsque, Henriette aperçu les canards, elle lâcha la main de Anya et courut vers eux. Elle adorait cet animal, certains pouvait voir uniquement un repas ou un animal bête mais, Henriette été fasciné par eux. Ils avaient quelque chose de noble et digne, surtout les mâles avec ce bleu si magnifique dans leurs plumes. "Venez vite ! Ils attendent le pain !" Henriette faisait de grand geste à cette nouvelle tout en lui souriant. Henriette respirait la joie de vivre et ce n'était pas prêt de s'arrêté maintenant que Anya était là.


© Codage By FreeSpirit


Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Une nouvelle maman ¤ avec Henriette Cavendish.  
Revenir en haut Aller en bas
Une nouvelle maman ¤ avec Henriette Cavendish.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Dévouée comme une fille envers sa mère
» Jain | One day baby we'll be old and think about all the stories we could have told
» Henriette Cavendish ❧ On dit que les rêves sont les souvenirs d'une autre vie.
» Le Mariage du Joker [Sur Invitation]
» Comment créer sa nouvelle équipe ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Golden Age  ::  :: Archives de la saison 1 :: ♣ Archive RP-
Sauter vers: