AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Cette MAJ est optimisée pour Mozilla.

Nous nous situons aux alentours de mai 1558.
Il fait de plus en plus chaud les gens prennent plaisir à sortir dans les jardins.

Si vous souhaitez jouer un étranger, privilégiez les Espagnols et les Ecossais.
N'hésitez pas à regarder les PV et scénarii en priorité.

Partagez|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Retrouvailles inattendues [Priam & Lyra]  Sam 27 Déc - 20:36
Lyra ferma les yeux d’émotion et de trac. Malgré les rires gras de quelques ivrognes qui avaient réussi à s’infiltrer dans cette maison pourtant respectable, elle ne voulait entendre que les applaudissements. Derrière le rideau qui cachait l’accès au réduit où elle se préparait, la jeune femme se sentait déjà communier avec le public. On venait d’annoncer son entrée en scène. Ah la scène... Elle se pencha, déposa un baiser sur le bout de ses doigts et bénit ainsi les planches sur lesquelles elle s’apprêtait à danser.

Oui danser et non chanter … Mon Dieu, c’était toujours mieux que rien ! La chanteuse maudite par le sort se réfugiait dans cet autre art dans lequel elle excellait moins malgré un bon niveau, pour exorciser sa souffrance. Il lui fallait au moins ça pour tenter de survivre ! Elle n’avait pas pu tout quitter, sa situation était déjà tragique ainsi ! Oui bien sûr, elle prenait là un risque certain à faire ce spectacle, des soldats donc des camarades, venaient de temps à autre boire, et si on la reconnaissait … Elle y pensait quelques minutes avant de se montrer aux consommateurs dans sa tenue de bohémienne, mais une fois qu’elle tourbillonnait au son de la viole ou du luth, ses pensées étaient tout autre. Elle oubliait sa peur, sa peine et même souriait, elle qui ne souriait plus depuis des mois ! Un vrai miracle !

Ce soir là ne fit pas exception, la belle brune exécuta ses pas avec délicatesse et grâce pendant une bonne demi-heure, puis attaqua une dernière danse endiablée : celle qui lui déplaisait le plus. Pourquoi ? Non pas parce que la musique n’était pas de son goût, bien au contraire, mais parce qu’elle n’aimait pas quitter l’estrade. Or, comme il fallait contenter ces messieurs-dames et leur donner l’envie de revenir, elle se devait de le faire. John et Melody O’Neil étaient des patrons au grand cœur mais il était logique qu’ils soient sensibles aux bénéfices que le Majestic Rose pouvait faire. Et quelle meilleure façon de fidéliser les clients que d’aller à la rencontre des gens ? Par conséquent, au cours de ce fameux saltarello. Lyra accomplissait ses petites prouesses autour des tables ou des tabourets, et invitait bien souvent un homme à l’accompagner. Alors l’assemblée se mettait à taper des mains et des pieds pour suivre le rythme.

Ce soir-là, la jeune femme n’avait pas encore choisi l’heureux élu, mais du coin de l’œil elle jugeait qui pouvait être son partenaire. Celui-là ? Non trop gros. Cet autre ? Non, trop empoté, ne venait-il pas de renverser sa chope ? Son regard balaya alors plus à gauche et c’est alors qu’elle le vit, droit devant elle ! Lyra s’apprêtant à tournoyer soudain chancela, à la ronde on entendit sa cheville craquer et elle ne put que tomber. PRIAM ! PRIAM D’ANJOU, l’homme si aimable, si séduisant qu’elle avait rencontré lors d’une soirée. Que faisait-il là ? N’était-il pas revenu en France ? Ses yeux plantés dans ceux du gentilhomme, elle ne sentait pas vraiment la douleur de l’entorse qui pourtant faisait déjà enfler son pied. Et si elle déglutit c’est par honte, l’avait-il reconnue ? Que devait-il penser d’elle, lui qui l’avait connue au sommet de sa gloire ? Elle rougit, pâlit et verdit sans doute en l’espace de quelques secondes. Mais déjà dans la foule qui se pressait autour d’elle, un homme se précipita pour la relever et l’emporter dans ses bras, dans la salle de derrière.

- Miss, allez-vous bien ? Est-ce que je peux vous apporter quelque chose ? A boire ? Des sels ?

Elle secoua fermement la tête en guise de non et s’appuyant sur son avant-bras, elle se dirigea vers la porte donnant sur la ruelle de derrière !

- Mais vous ne pensez pas à partir, vous ne pouvez pas marcher ! s'exclama l'inconnu salvateur en comprenant ses intentions.

Voilà qu’elle fuyait ! Il ne pouvait pas la voir ainsi ... diminuée ... Une danseuse d'auberge, pensez donc ! Elle ramperait même, si ça devait lui permettre de quitter cet endroit ! Demain, elle donnerait sa démission aux O’Neil, elle ne reviendrait jamais !

Alors quelle bénédiction que de pouvoir prendre la porte des « coulisses » justement pour filer en douce, il ne comprendrait rien lorsqu'il demanderait à lui parler, mais qu'importe, elle serait déjà loin !

Hélas, Priam avait-il lu dans ses pensées ? Car une nouvelle fois, tandis qu’elle prenait le tournant d'impasse, il se retrouva face à elle, lui barrant tout passage de son corps. Que pouvait-elle faire ? Parler ? Certainement pas ! Avec cette voix d’homme …

Dieu ! Le destin ne la préserverait jamais donc de rien ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCG1AedRYpW4jHVW5FMrgJHQ
knowledge is power
♕ Métier : évêque d'Oxfordshire et frère cadet du comte d'Hundington ♕ Age : 48 ans, je ne me fais pas tout jeune ♕ Religion : catholique, mais il n'est pas un puriste. Il reste tolérant à l'égard des protestants. ♕ L'avatar a été fait par : fassylover (ava) & astra (signa) & frimelda (icons) ♕ Mon nombre de messages est : 1084 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 11 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 12/10/2014 ♕ Mon pseudo web est : proserpina ♕ Mes autres visages : William Cavendish

MessageSujet: Re: Retrouvailles inattendues [Priam & Lyra]  Jeu 22 Jan - 1:35
Lyra & Priam ♦ Retrouvailles inattendues.


Londres, une ville que je ne cessais de penser pour une raison assez particulière. J'avais eu, en vérité l'occasion d'y venir une première fois il y a bien longtemps et ce séjour m'avait laissé un souvenir assez marquant. Sa Majesté le Roi Henri m'avait fait l'honneur d'y aller en vue des relations entre l'Angleterre et La France. Je savais simplement que j'allais y séjourner que pendant peu de temps. Ce que je n'avais pas prévu, c'était de rencontrer une certaine jeune femme. Lyra. J'allais toujours me souvenir de ce doux prénom qui sonnait harmonieusement à mon oreille lorsque je l'entendais. Je pensais beaucoup de fois à elle, qui était si différente des autres jeunes filles. J'aurais pu oublier ce qu'il s'était passé entre nous, bien qu'il ne se soit pas passé grand chose. J'aurais pu l'oublier totalement, mais il m'était impossible de le faire. Je réfléchissais trop, et je ne savais plus quoi faire, même si lorsque j'étais retourné dans mon pays natal je trainais de lit en lit pour me consoler et me dire que de toutes façons jamais je n'allais la revoir. Mais j'étais de retour en Angleterre. Je pensais aussi que mon premier séjour dans la ville était bien trop court.

Je pensais toujours que je pouvais continuer ma vie comme auparavant, faire comme si rien ne s'était passé au final. Il fallait aussi que j'aille découvrir au plus vite ce que la ville avait à m'offrir. Pour cela je pouvais compter sur un garde royal désormais ami qui connaissait bien la ville. Après être bien reposé, j'étais parti avec ma soeur pour me promener dans les rues de Londres dans l'après-midi accompagnés du garde bien entendu. La ville était plutôt agréable, mais il était vrai qu'elle ne valait pas les grandes villes françaises à mon goût. Les rues de Londres était pleines, ses marchands criaient pour attirer de la clientèle et l'odeur était bien présente. Au final ça ne changeait pas vraiment de Paris. Mais il y avait bien établissement qu'il fallait que je visite, c'était bien le Majestic Rose qui avait une assez bonne réputation. C'est alors que j'y rentrais avec mon ami et ma soeur, pour y diner. La nuit allait bientôt tomber en ce début de soirée. Ce soir-là il y avait pas mal de monde dans cette auberge. J'avais de la chance, il proposait un petit spectacle, annonçant une danseuse. Cela me rappela Lyra, qui m'avait tant envouté par sa voix sur la scène il y a trop longtemps maintenant. Si seulement je pouvais l'entendre à nouveau. Je n'arrivais pas à me faire à l'idée qu'elle devait partir de mes pensées pour de bon.

On m'apporta un plat qui me semblait déclicieux et que je n'hésitais pas à goûter. Puis, le moment arriva, une jeune femme s'apprétait à dancer. Je m'arrêtais de manger, et relevais alors la tête. Non de dieu ! J'avais reconnu la jeune femme. Je ne manquais pas de m'étouffer par mon grand étonnement. Je me pinceais, clignais des yeux pour voir si ce que je voyais était bien réel. Lyra se trouvait en face de moi, littéralement en train de danser. Mais que faisait-elle ici ? me demandais-je. Qui aurait cru que j'allais la revoir ? Tant de questions me vint à l'esprit.

En la voyant danser, elle avait l'air si gracieuse, ce qui ne m'étonna point, mais encore une fois, je restais émerveillé et ne la quitta pas des yeux un instant. Mon plat finit par devenir froid à la fin. Puis elle descendit de la scène, le moment que je redoutais le plus allait arriver. Elle me regarda droit dans les yeux et tomba. Au même instant, je me levais et m'empressais de la rejoindre pour tenter de l'aider. Elle devait aussi se poser beaucoup de questions quant à ma présence, mais en tout cas, il n'y avait aucun doute désormais, c'était bien Lyra que je voyais devant moi. Seulement alors qu'un homme se trouvait déjà auprès d'elle, et me voyant arriver, Lyra partie en direction de la porte. Je m'excusais auprès de mon ami et de ma soeur et m'empressa de la rejoindre. Il n'était pas question que je laisse ma chance de lui parler à nouveau. Alors qu'elle tentait de tourner vers un chemin, je me trouvais en face d'elle lui stoppant le passage. "Lyra ! Cela fait si longtemps !" lui dis-je enfin. "Mais comme tu as changée !" remarquais-je. Cela était évident, elle n'était pas la Lyra que j'avais connu auparavant, cela se voyait rien qu'à son visage.



©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCG1AedRYpW4jHVW5FMrgJHQ
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Retrouvailles inattendues [Priam & Lyra]  Ven 30 Jan - 17:11
"Lyra ! Cela fait si longtemps ! Mais comme tu as changé ! "

Le cœur de la belle brune sembla chuter sur ses côtes et elle crut bien que ce dernier venait de s'arrêter de battre ! Ainsi, sa déchéance se voyait tant que ça ? Elle aurait voulu réellement mourir à cette minute ! Elle avait fait face à tous les dangers dont les coups réservés habituellement aux soldats, mais ces quatre mots venaient de la blesser bien plus ! Priam n'avait sans doute pas dit ça dans ce but bien entendu, mais depuis plus d'un an qu'elle jouait cette mascarade, c'était la première qu'elle se confrontait ainsi avec son passé et surtout avec un visage du passé ! Deux chocs en un auquel il fallait rajouter cette remarque …

Priam était déçu ! Priam ne l'admirait plus ! Voilà quelles étaient ses conclusions, hâtives sans doute mais à cette minute tout à son pessimisme, elle ne raisonnait pas autrement !

Dire qu'il attendait une réponse en plus, quoi de plus normal c'est certain ! Mais parler signifiait exhiber sa faiblesse la plus profonde, elle en chuterait encore plus dans son estime ! Paniquée comme jamais, les yeux de Lyra balayaient le sol crasseux de l'arrière taverne. Comment se sortir de cette situation ? Elle ne pouvait tout de même pas se ruer sur lui pour l'obliger à lui céder un passage, il avait le double de sa force, c'était déjà peine perdue ! Quant à rebrousser chemin, elle n'y pensait pas avec sa cheville douloureuse !

En outre, elle était fatiguée de cette vie où il fallait faire attention à tout et se cacher de tout ! Oui, si fatiguée … Chaque jour était un jour où, elle se reniait elle-même en jouant un rôle ! Mais parfois un rôle étouffe littéralement son comédien! Elle n'en pouvait plus et puisqu'on l'avait reconnue, pourquoi lutter ?

Alors Lyra vaincue, s'assit finalement sur un des tonneaux de vin qui se trouvait là.

- Bonsoir Priam. dit-elle simplement d'un ton très bas. Pardonne-moi, je suis enrouée, j'ai dû prendre froid en me promenant sur les bords de la Tamise.

Ce mensonge lui fit honteusement baisser la tête, et elle chassa aussi vite qu'elle put une larme qui menaçait de couler sur sa joue. Elle n'aimait pas tromper les gens et encore moins un homme auquel elle tenait autant !

- Oui ça fait presque deux ans. Toi aussi tu as bien changé, mais contrairement à moi, tu es resplendissant. Tu dois être revenu pour le mariage de la reine, je suppose ? continua t-elle, toujours en murmurant.

Pour quoi d'autre ou pour qui d'autre serait-il ici, sinon ? C'était la logique même ! Mais à présent que ce dernier avait eu lieu, allait-il s'en retourner ? Telle était la question, mais à vrai dire une autre question bien plus importante lui brûlait les lèvres, mais elle la posa d'une façon détournée typiquement féminine.

- En parlant de mariage, je te présente toutes mes félicitations. J'ai entraperçu la magnifique jeune femme qui t'accompagnait tout à l'heure, elle m'a semblé douce et aimable, elle ne pourra que te rendre heureux.

Mais songeant très vite que ces propos pouvaient être mal interprétés, elle se reprit.

- Tout comme je le suis avec Geoffroy … ajouta t-elle donc avec un léger sourire qui sonnait faux.

Il ne fallait pas que Priam la croit jalouse ! Sentiment qu'elle ne ressentait absolument pas, n'est ce pas ?

En tout cas, c'était déjà son second mensonge en moins d'une minute ! Elle, comblée dans sa relation matrimoniale ? Parfois, elle s'en trompait elle-même en le pensant ! Et aujourd'hui, c'était encore le cas ! La belle brune s'en mordit les lèvres et se maudit intérieurement ! Est-ce que le seigneur d'Anjou s'en rendrait compte ? Elle l'espérait d'un côté mais le craignait de l'autre !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCG1AedRYpW4jHVW5FMrgJHQ
knowledge is power
♕ Métier : évêque d'Oxfordshire et frère cadet du comte d'Hundington ♕ Age : 48 ans, je ne me fais pas tout jeune ♕ Religion : catholique, mais il n'est pas un puriste. Il reste tolérant à l'égard des protestants. ♕ L'avatar a été fait par : fassylover (ava) & astra (signa) & frimelda (icons) ♕ Mon nombre de messages est : 1084 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 11 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 12/10/2014 ♕ Mon pseudo web est : proserpina ♕ Mes autres visages : William Cavendish

MessageSujet: Re: Retrouvailles inattendues [Priam & Lyra]  Mar 24 Fév - 15:44
Lyra & Priam ♦ Retrouvailles inattendues.


Comment ais-je pu en arriver à là ? Comment cette simple rencontre a-t-elle pu me déboussoler ? Je n'en n'avais aucune idée, et n'en parlait à personne. Non pas parce que j'avais honte, mais surement parce que rien ne s'était encore passé entre nous. De plus le fait que tout le monde ne m'aurait plus pris au sérieux. Puis mes parents surtout voudraient surement que je me marie avec une jeune femme d'une autre grande famille française, ou même pourquoi pas anglaise. Je ne pouvais pas échappés aux traditions, cela était certain d'après moi. Seulement, même après être rentré au pays, je n'ai pas pu oublié ce visage et cette douce voix qui résonnait à l'intérieur de moi. Elle me revenait tout le temps en tête, et je n'y pouvais rien faire. De retour à Londres, je n'avais pas non plus prévu de la revoir ce soir-là à l'auberge. Était-ce le fruit du destin ? Je ne pouvais le dire. À mon retour en France, je ne savais pas pourquoi je tenais tant à me souvenir d'elle. Pourtant je ne l'avais vue que le temps d'une soirée. Et pourtant. Elle a su me captiver. Je me souvenais des traits de son visages, et surtout de ses yeux après tout ce temps. Notre futur était totalement incertain, même inexistant pour nous. Il y avait des milliers de raisons pour lesquelles je devais l'abandonner et passer à autre chose. Il était vrai qu'elle était mariée, mais le coeur veut ce qu'il veut.

Ce soir-là j'avais remarqué qu'elle avait essayé de continuer sa vie, comme si rien ne s'était passé. Alors se souvenait-elle de moi, simple noble français ? J'allais bientôt le savoir. J'étais accompagné dans cette auberge. On nous promis un beau spectacle, et je n'en fus point déçu. Elle apparu comme ça, telle un cygne. J'avais des sentiments. Je n'osais me l'avouer à vrai dire, maintenant tout est clair. À la minute où je posais mes yeux sur son visage, je la reconnus bien là, il était certain. Lyra. Seulement je remarquais que quelque chose changea en elle. Je ne savais dire quoi, mais elle avait perdu une part d'elle. Cela ne changea en rien ce que je pensais d'elle. Elle restait la Lyra que j'avais connu autrefois. Mais je me demandais toujours pourquoi je voulais m'accrocher à tout ça, à elle. Je pensais qu'en vivant ma vie habituelle en rentrant en France allait changer mes pensées. Il faut croire que j'avais tord. Elle n'était pas une femme comme les autres, loin de là.

J'étais donc assis, la regardant danser gracieusement. Je la fixais, littéralement. Oui, jamais je ne l'oublierais. Alors que je me trouvais en face d'elle, dehors, elle resta silencieuse. Je ne savais pas quoi penser. Alors que je tentais de poser ma main sur ce doux visage, elle partie s'assoire sur le tonneaux qui se trouvait tout près. À quoi jouait-elle ? Je n'en avais aucune idée. Je pensais qu'elle ne voulait pas me voir, qu'elle me détestait pour une raison ou une autre. Mes pensées se trouvèrent chamboulées.

"Bonsoir Priam. Pardonne-moi, je suis enrouée, j'ai dû prendre froid en me promenant sur les bords de la Tamise". me lança-t-elle. Je m'approchais alors d'elle, restant silencieux. "Tu t'es alors souvenu de moi.. Cela fait tellement longtemps, je ne pensais plus jamais te revoir à vrai dire." lui dis-je simplement en la regardant baisser la tête. "Oui ça fait presque deux ans. Toi aussi tu as bien changé, mais contrairement à moi, tu es resplendissant. Tu dois être revenu pour le mariage de la reine, je suppose ?" continuait-elle ensuite. "Non, tu es toujours restée aussi belle, et tout à l'heure tu étais magnifique." lui avouais-je. À ce moment-là je ne pensais pas du tout à son mari. "Oui je suis revenu à la demande de sa Majesté le Roi de France Henri…" lui répondis-je. Je ne savais pas comment la soirée allait se terminer, mais le moment était aux retrouvailles apparemment. Je restais près d'elle, ne croyant toujours pas qu'elle soit là. "En parlant de mariage, je te présente toutes mes félicitations. J'ai entraperçu la magnifique jeune femme qui t'accompagnait tout à l'heure, elle m'a semblé douce et aimable, elle ne pourra que te rendre heureux" me dit-elle. "Tout comme je le suis avec Geoffroy …" reprit-elle juste ensuite. Je commençais à rire. Elle devait surement ne pas comprendre. Je ne pus m'empêcher de sourire. Je la regardais un moment. "La jeune femme que tu as aperçu près de moi est ma soeur. C'est vrai que tu ne l'avais pas vue. C'est la première fois qu'elle vient à Londres." lui dis-je. Mais mon sourire se transforma aussitôt en une déception. Elle me rappelait qu'elle était mariée, bien entendu. "Oui. D'ailleurs comment va-t-il ? Je suis bien content de te savoir heureuse." lui lançais pour finir toujours en la regardant. "Et toi, que deviens-tu ? Chantes-tu toujours ?" continuais-je.



©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCG1AedRYpW4jHVW5FMrgJHQ
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Retrouvailles inattendues [Priam & Lyra]  Mer 18 Mar - 15:46
Si elle se souvenait de lui ? Bien sûr ! Même si cela faisait longtemps comme Priam le lui faisait remarquer et qu'elle ne pensait elle aussi ne plus jamais le revoir ! Comment ne pas se rappeler de cet homme à l'élégance toute française, aux tournures de phrases charmantes et qui l'avait observée pendant son récital avec tant d'admiration ! Seul Geoffroy l'avait un jour adulée ainsi ! Il n'y avait-il pas de quoi rendre sensible jusqu'à un bloc de glace ? Surtout qu'en tant qu'artiste la jeune brune avait eu clairement ses moments d'orgueil, hier cet amour inconditionnel de son public lui était presque dû à l'écouter ...

Ah le Bon Dieu avait su la remettre à sa place et ce de la plus cruelle façon, mais apprenant la modestie, elle avait également appris l'art du mensonge.

Presque deux ans maintenant que tous les jours c'était sa croix à porter et encore ce soir, elle ne faisait que ça !

C'est sûr, si Priam l'apprenait un jour, il la regarderait avec moins d'étoiles scintillantes au fond des yeux.

"Non, tu es toujours restée aussi belle, et tout à l'heure tu étais magnifique."

Lyra baissa la tête et sourit, qu'il était rare de la voir sourire ! Pourtant, elle savait qu'elle n'aurait pas dû écouter ce genre de compliments, ce n'était pas digne d'une femme mariée, le seigneur d'Anjou n'aurait pas dû la troubler comme ça et ce depuis leur rencontre. Au fond, peut-être que Geoffroy avait eu raison de s'interposer, est-ce que ses principes auraient été une bonne frontière entre le français et elle ? Et le seraient-ils surtout à l'avenir ? Elle l'espérait ...

Par conséquent pour oublier son attraction, elle se concentra sur ce qu'il lui disait au sujet d'Henri II, son roi qui l'avait donc envoyé ici comme elle l'avait soupçonné. La question restait pour combien de temps, comptait-il rester ? Ça la taraudait depuis quelques minutes maintenant sans qu'elle ne puisse lui demander vraiment, de peur de la réponse, pourtant il lui fallait savoir !

Elle ouvrait déjà la bouche, lorsque ...

" La jeune femme que tu as aperçu près de moi est ma soeur. C'est vrai que tu ne l'avais pas vue. C'est la première fois qu'elle vient à Londres. "

Ce soulagement ! Pourquoi était-elle si soulagée qu'il ne s'agisse pas de sa femme ? Il ne fallait surtout pas qu'elle montre ce sentiment ! Et puisque ses mains posées sur ses genoux en tremblèrent, elle les posa sur ce quoi elle était assise afin qu'il ne voit rien. De plus heureusement elle avait parlé de Geoffroy, comme ça ce ne furent que des secondes d'égarement et rien d'autre !

" Oui. D'ailleurs comment va-t-il ? Je suis bien content de te savoir heureuse. "
- A merveille ! Il est heureux puisque je suis heureuse ... lui lança t-elle.

Dire que c'était vrai ... Mais avant ! Avant toute cette tragédie ! Avant qu'il ne la voit différemment comme une poupée fragile ou comme une handicapée !

"Et toi, que deviens-tu ? Chantes-tu toujours ? "

Lyra blêmit. Des larmes lui montaient aux yeux ! Quelle question malheureuse qui retournait sans le savoir le couteau dans une plaie béante.

- Oui oui bien sûr ... Demain soir justement, je serai chez une lady si ma gorge enrouée me permet de chanter. mentit-elle encore.

Soudain, un des employés de l'auberge passa dans la ruelle afin de sans doute rentrer chez lui. Il faut dire qu'il était plus que l'heure qu'en effet chacun retourne chez soi.

- Au revoir Monseigneur, et à toi aussi Lyra, à demain ! Sois là dès la nuit tombée, les premiers clients seront arrivés. D'ailleurs si tu pouvais ne plus faire cette tête enterrement que tu as chaque jour, je t'en serai reconnaissant. Ce n'est pas de la faute des clients, si ton couple est mal en point. Je te le dis parce que je t'aime bien au fond. Allez tiens pour soigner ta jambe, lui dit-il en lui lançant une sorte d'onguent, c'est ton seul gagne pain après tout !
- Merci, murmura t-elle du bout des lèvres.

Le cœur battant à l'idée de se voir insultée par Priam, Lyra observa son collègue qui venait de démontrer par cette seule phrase qu'elle n'avait dit que du faux : que non seulement elle ne chantait plus ici ou ailleurs, qu'entre son mari et elle rien n'allait plus et que seule la danse lui permettait de gagner quelques sous. Elle le vit bifurquer et n'osa plus regarder le français en face.

- Tu devrais peut-être retourner auprès de ta soeur Priam, si l'auberge a fermé. Quand rentres tu en France d'ailleurs ? balbutia t-elle comme pour changer de sujet de conversation.

Comme si cela allait marcher ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCG1AedRYpW4jHVW5FMrgJHQ
knowledge is power
♕ Métier : évêque d'Oxfordshire et frère cadet du comte d'Hundington ♕ Age : 48 ans, je ne me fais pas tout jeune ♕ Religion : catholique, mais il n'est pas un puriste. Il reste tolérant à l'égard des protestants. ♕ L'avatar a été fait par : fassylover (ava) & astra (signa) & frimelda (icons) ♕ Mon nombre de messages est : 1084 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 11 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 12/10/2014 ♕ Mon pseudo web est : proserpina ♕ Mes autres visages : William Cavendish

MessageSujet: Re: Retrouvailles inattendues [Priam & Lyra]  Sam 11 Avr - 18:39
Lyra & Priam ♦ Retrouvailles inattendues.


Je n'en croyais pas mes yeux ce soir-là. J'étais bien en face de Lyra, une jeune femme que jamais je n'aurais cru revoir un jour, et pourtant.. Je la regardais, et même si en apparance, pendant ces deux années là, elle avait changé, ça ne changeait rien pour moi. Jamais je n'aurais cru la revoir certes, mais surtout avoir un sentiment étrange dès que je l'aperçois. Ça ne m'était pas vraiment arrivé auparavant mais qu'en était-il de l'avenir ? Non, pourquoi pensais-je à cela. Il ne fallait pas, ce n'était pas possible.. Enfin, en étant Français et j'allais surement repartir dans mon pays natal et nos regards n'allaient plus se recroiser. Je frisonnais rien qu'à l'idée de ne plus la revoir, ni l'entendre chanter. Ce n'était pas en vérité ce que je voulais, seulement je ne savais plus ce que je voulais. J'étais perdu, mes pensées se brouillèrent. Tout allait bien hier, enfin presque. Pendant longtemps je sortais mes toiles, et me sentant inspiré, je donnais des tas de coups de pinceaux. Mais à chaque fois la peinture éclaboussait de larmes ma chemise blanche. La peinture pour moi avait toujours été une sorte d'escapade, où je pouvais m'exprimer le mieux. La peinture était en fait pour moi une métaphore du contrôle. À mon retour en France, il m'arrivait de peindre deux trois portraits de tête de Lyra, son visage telle que je m'en souvenais, le dernier je n'avais pas réussis à le finir tellement je ne savais pas ce que tout cela signifiait. J'avais besoin de tout extérioriser, mes sentiments étranges pour Lyra, et ma tristesse toujours aussi présente concernant la mort de mon grand-frère. Mais j'ai toujours été fasciné par toute forme d'art, et j'avais ce même sentiment quand j'avais entendu autrefois Lyra chanter.

Elle ne m'avait donc pas oublié, après tout ce temps. Je ne savais pas vraiment pourquoi mais rien que d'y penser, je souriais. La question que je me posais assez souvent était le pourquoi je m'étais attaché à cette jeune femme dont je ne connaissais seulement le prénom. Certes, sa voix m'avait captivé, littéralement, et après, je pouvais bien me contenter de cela, surtout qu'elle était mariée.. Non, il ne fallait pas, je n'avais pas le droit d'avoir des sentiments pour elle. Cela m'était interdit. Seulement mon coeur se refusait à cette idée. Mais le coeur veut ce qu'il veut, et je ne pouvais rien y faire, je n'étais pas indifférent aux charmes de la jeune femme qui se trouvait devant moi.

Je me trouvais donc à la sortie de l'auberge avec Lyra. Nous avions commencé à discuter, je voyais qu'elle allait plutôt bien, malgré sa mine qui me semblait plus grise qu'auparavant. Je souriais tout de même, content de la revoir ici à Londres malgré tout. Je ne m'attendais pas du tout à la revoir d'ailleurs. Nous étions seuls à discuter ce jour-là, dehors dans l'une des rues de Londres à la sortie de l'auberge. Cependant je n'arrivais toujours pas à y croire, était-ce le fruit du destin ? Je n'en n'avais aucune idée pour l'instant. La revoyant ce jour-là me faisait resentir tout ce que j'avais pu ressentir le premier jour de ma rencontre avec elle. J'avais l'impression d'être un homme différent à ses côtés, et pourtant je n'avais pas eu l'occasion de passr beaucoup de temps en sa compagnie. Il n'y avait rien entre nous à ce que je sache, et pourtant je ne pouvais pas nier ce sentiment étrange que j'éprouvais. Je devais malgré tout oublier tout cela, elle était mariée, apparemment heureuse, et n'avait surement aucun sentiment à mon égard. Je ne savais pas pourquoi mes pensées se perdirent dans toute cette histoire. Mais je m'attendais à une différente histoire à vrai dire, je m'étais trompé et me faisais de fausses idées idiotes.

Lyra semblait être inquiétant mais elle m'affirmait qu'elle allait bien, tout en souriant. Son sourire, ce qu'il m'avait manqué. Elle souriait comme un soleil, il m'était impossible de l'oublier. Mais à ce moment-là je me rappelais de son mari, l'homme qui était tellement en colère que je puisse complimenter. Je ne l'avais jamais aimé pour cela. J'espérais bien que Lyra n'eut pas de problème à cause de moi, je m'en voudrais tellement. "A merveille ! Il est heureux puisque je suis heureuse" me disait-elle. "Tu m'en vois ravi. Tant mieux" lui répondis-je ensuite. Je la questionnais aussi ce qu'elle était devenu. "Oui oui bien sûr ... Demain soir justement, je serai chez une lady si ma gorge enrouée me permet de chanter." me répondit-elle alors aussitôt. Mais alors que je voulais lui répondre, un homme se fit remarquer en s'adressant tout à coup à Lyra. Je ne compris pas tout ce qu'il lui disait, je fus à la fois dérouté et presque en colère. Je restais silencieux pendant un petit moment, essayant de comprendre ce qu'il se passait. Enfin je ne voulais surtout pas comprendre, c'était bien volontaire. Comment ça elle faisait une tête d'enterrement tous les jours ? Et surtout, pourquoi disait-il que son couple était mal au point !? Je voyais Lyra éviter mon regard, alors que de mon côté je ne faisais que la fixer depuis un moment. "Tu devrais peut-être retourner auprès de ta soeur Priam, si l'auberge a fermé. Quand rentres tu en France d'ailleurs ?" me lança-t-elle dès que l'homme disparût. "Non non, attends, je voudrais comprendre Lyra. Il y a à peine une minute tu m'affirmais que tout allait bien ! Est-ce bien vrai ce que disait cet homme ? Si oui, pourquoi ne m'avais-tu pas tout dit en vérité ? Et je pensais que tu vivais dans une confortable situation !" lui lançais-je en montant un peu le ton, étant un peu irrité par ce que je venais d'entendre. Je m'approchais alors d'elle, toujours en la regardant. Je ne voulais pas la laisser tomber comme cela.



©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCG1AedRYpW4jHVW5FMrgJHQ
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Retrouvailles inattendues [Priam & Lyra]  
Revenir en haut Aller en bas
Retrouvailles inattendues [Priam & Lyra]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Retrouvailles inattendues [Priam & Lyra]
» Des Retrouvailles inattendues ! Investigation au cœur des révolutionnaires !
» Des retrouvailles inattendues - 2013 [Katherine Pierce]
» [TERMINE] Retrouvailles inattendues [Chase]
» Des retrouvailles inattendues avec son cousin (pv Guillaume)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Golden Age  ::  :: Archives de la saison 1 :: ♣ Archive RP-
Sauter vers: