AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Cette MAJ est optimisée pour Mozilla et Safari
nous faisons notre possible pour l'optimiser pour Google Chrome

Nous nous situons aux alentours de mai/juin 1556.
Il fait de plus en plus chaud les gens prennent plaisir à sortir dans les jardins.

Si vous souhaitez jouer un étranger, privilégiez les Espagnols et les Ecossais.
Nous recherchons aussi des membres du peuple.
N'hésitez pas à regarder les PV et scénarii en priorité.

Partagez|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Tout est une question d'apparences [PV John Herbert]  Dim 11 Jan - 13:38
**Je me trouve dans un palais, je ne sais pas lequel, mais il est somptueux, la salle principale, où je me trouve pourrait abriter pas loin d'un demi millier de personnes. Les lustres au plafond illuminent la pièce et les piliers gravés soutenant le plafond, créant de nombreuses ombres. Je suis tapi tel un prédateur, près à bondir sur ma proie. Bizarrement je ne sais même pas ce que je fais là. La salle est vide, des gardes passent durant leur ronde, je ne les connais pas. En revanche la jeune dame s'aventurant ensuite, elle je la connais. La jeune princesse, tout prend son sens. Je suis la pour elle, je m'approche lentement. Elle fini par me voir, ses yeux s’agrandissent sous la peur, et puis toute la salle semble trembler, nous tombons. Les lustres s'écrasent au sol, je manque de crier lorsque l'un d'eux me tombe dessus.**

Je me dresse en sursaut, un autre de mes compagnons garde à mes côtés me dévisageant. L'aube, oui il va être l'heure de prendre la relève, voyant que je me réveillai pas il m'a secoué. Je l'aurai bien étripé cet idiot, mais ici ce serait vraiment suicidaire de ma part. Je me lève, observant mes camarades s'agiter, s'habiller et plaisanter avant de se sortir prendre leur déjeuner. Je soupire avant de mettre mes vêtements, cependant mettre mon armure seul risque de poser quelques problèmes, je met ce que je peux tout seul, prend mes armes à la main et sort ainsi vêtu. Je déambule dans les couloirs vers la salle commune, croisant ici et là quelques dames sur lesquelles mon regard se prolonge un peu plus que nécessaire, mon rêve m'a vraiment laissé sur ma faim. Un sentiment d’inachevé, auquel je vais devoir palier avant qu'il ne se fasse trop pressant.

Je me rend compte m'être légèrement égaré de mon chemin. Je pense trop. Je retourne sur mes pas, toujours à moitié équipé, le reste dans les mains. Malheureusement pour moi je tombe sur mon commandant, John Herbert, qui ne semble pas apprécier ma tenue. En même temps si les autres étaient partis sans penser à m'aider je n'y suis pour rien. Mais je suis sûr qu'il se méfie de moi, c'est lui qui m'a accepté dans la garde de justesse. Seulement car je savais manier un épée sous ma carrure imposante. Ne souhaitant pas perdre la face j'engage la conversation le premier.

- Commandant, vous tombez bien, j'aurais bien besoin d'aide pour finir de m'équiper !

Je lui sort mon plus beau sourire forcé, tout en soutenant son regard. A coup sur il n'aimerait pas cette tâche, mais il aimerait sans doute encore moins voir un garde se balader dans cet accoutrement. Néanmoins, je dois faire attention à ne pas trop le vexer, je risque de l'avoir sur le dos un moment.


Dernière édition par Grégoire Bellay le Mer 21 Jan - 18:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Tout est une question d'apparences [PV John Herbert]  Sam 17 Jan - 9:13



Tout est question d'apparence
Grégoire et John
Ce cauchemar ne cessera donc jamais. Son teint pâle, ses yeux vides et ce sang, tout ce sang. Cette image résonne toute les nuits comme un gong brutal dans mon esprit. Hantant mes songes sans aucuns répits. Dois je mourir pour oublier? Pour passer à autre chose, pour tourner la page.

Je suis donc debout avant tout le monde, comme chaque matin depuis ce jour. Je me suis cependant levé de bonne humeur. A quoi bon se morfondre sur le quotidien. Après m'être débarbouillé et avoir grignoté quelque chose, je suis allé vaillamment combattre le froid pour m'occuper de mon fidèle étalon, Scar, que je souhaite utilisé plus tard dans la journée. Puis, après cela, suis allé me changer afin de ne pas rater le levé de mes hommes. Je me suis vêtu de ma tenu de combat, essentiellement composé de maille écailleuse surplombé d'un torse en argent au motif élégant. Sans oublié ce petit ornement représentant une rose blanche et rouge placé au niveau de mon cœur, emblème des Tudor. Je ne prend pas la peine d'ajouter mon élégante cape rouge. Aujourd'hui, je n'ai en effet pas besoin d'élégance.

Alors que je m'apprete à rejoindre mes hommes, mon enthousiasme est brutalement stoppé par une vision d'horreur. Je me fixe alors en le dévisageant, quelque peu surpris. Une de mes nouvelles recrues, Grégoire, est dans un accoutrement pitoyable. Je remercie Dieu qu'il n'y ai que nous ici. Si la reine le voyait ainsi...
Il s'adresse alors à moi, un regard niais sur le visage. Je lève un sourcil en m'imaginant l'habiller. Pour qui il se prenait celui là?

    « Il faudra apprendre à vous imposer Grégoire. » Dis je sévèrement. « La garde n'a pas besoin de retardataire. »

Mon regard est planté dans le sien. Qu'il ne s'attende pas à ce que je le détourne. Ce n'est pas mon genre, loin de là. Surtout pour lui. J'ai en effet hésité à accepter son intégration à la garde. Il me parait louche et je suis certain qu'il cache quelque chose. Nous avons cependant besoin d'avoir quelqu'un comme lui. Puissant de part sa carrure et doué à l'épée. Il faut que je garde un œil sur lui.
Je souffle alors, dépité.

    « Ne prenez pas la peine de vous alourdir avec votre armure. » Ajoutais je tandis que je me retourne et commence à marcher dans la direction opposée à lui. « Enfilez quelques choses de plus léger. Les nouvelles recrues s'entrainent avec moi aujourd'hui! »

Sans attendre sa réponse ou une quelconque réaction, je disparais dans l'angle d'un couloir.
Je me dirige en effet vers la caserne afin de préparer l'entrainement. Il n'est pas rare que j'organise de telle journée. La garde ne doit cesser de s'entrainer. Ne pas perdre le fil et surtout, ne cesser de progresser.



Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Tout est une question d'apparences [PV John Herbert]  Mer 21 Jan - 18:27
Ah ce John Herbert, je dois bien avoue qu'il mérite son grade de commandant de la garde. Il ne se démonte pas facilement, mais je n'en attendais pas moins de lui, ça aurait été bien trop simple sinon. Mais il semble bouillonner intérieurement et je m'en réjouis. Je n'ais plus qu'a continuer comme ça et il va m'avoir dans le nez. Il faut vraiment que je trouve une information croustillante sur lui, qu'est-ce que j'aime ça. Je fais ainsi ce qu'il me dit, me rend à l'entrainement qu'il doit superviser, dans une tenue ... légère. Ayant pris au mort mon commandant je me contente donc de mettre un simple pantalon et prend un vêtement léger que je prend à la main. Une fois arrivé à bon port, je fais un clin d’œil à une jeune noble qui semble apprécier ma tenue décontracté. Quelques autres curieuses non loin sourient aussi tandis que d'autres semblent plutôt révoltée. Tout ça sous l’œil consterné de John. Je m'adresse à lui :

- Vous m'avez bien dis quelque chose de plus léger non?

Je savoure encore ce moment avant d'enfin enfiler quelques affaires adéquat à un entrainement, ma tenue de mercenaire. A savoir des épaulettes, des gants, des bottes en cuir ainsi que l'armure de maille qui va avec. Je suis assez fier de cet ensemble, qui malgré son manque de robustesse lorsque l'on se prend un vrai coup d'épée ou de hache mais parfais contre des lames courtes ou contondantes. Mais ce que je perd en résistance je le gagne en agilité. Je prend ensuite mes deux lames courtes que je manie aussi bien des deux mains, à la limite de l'ambidextre. Une autre recrue me propose un échauffement, que j'accepte. Je le laisse tourner autour de moi sachant pertinemment qu'il attaquera dans mon angle mort. La plupart des recrues manquent pas mal d'ingéniosité je dois bien le dire même s'ils manient les armes assez bien. Néanmoins il ne me faut pas beaucoup d'efforts pour envoyer au tapis mon adversaire, une lame sous la gorge. Je m'approche de John et lui tapote l'épaule.

- Commandant, il serait peut être temps que vous nous montriez un peu ce que vous savez faire. Y en a qui en ont besoin, en attendant peut être pourrais-je aller faire un tour?
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Tout est une question d'apparences [PV John Herbert]  Lun 26 Jan - 13:04



Tout est question d'apparence
Grégoire et John
Tandis que je sors de l'armurerie avec un tonneau remplit d'épée dans les bras, je me fixe brutalement. Je viens de voir mes hommes entrain de rire, certain sont même pliés en deux tant leur ventre leur fait mal. Je suis alors leurs regards puis, consterné, aperçoit Grégoire Bellay vêtu d'un simple pantalon. Les yeux écarquillés d'incompréhension, je reste un instant ahuri devant ce spectacle ridicule. Il s'adresse à moi le sourire aux lèvres, il semble fière de son petit manège et ravie de ma réaction. La remarque de Grégoire envers moi fait tout de même taire tout le monde. Il me manque de respect et chacun sait que la première chose a faire ici est de respecter son supérieur, comme je les respecte moi, en échange. Je fronce les sourcils, mécontent. Mais contre toute attente, je ne m'adresse pas à lui. Je décide en effet de l'ignorer et d'avancer vers la carrière de sable nous servant de rond pour nos duels.

J'ordonne ensuite aux hommes de s'échauffer tandis que je prépare la suite de l'entrainement. L'un d'eux propose un duel au malotru, qui accepte volontiers. Je stop mes petites affaires pour les observer. Le combat ne dure pas longtemps. Grégoire ne tarde pas a mettre au sol son adversaire sans daigner lui accorder la moindre marque de respect. L'aider a se relever par exemple. Je ne peux pas laissé passer ça. D'autant plus qu'une nouvelle fois, il s'adresse a moi orgueilleusement, en me tapotant l'épaule.

    « Si c'est ce que vous désirez votre seigneurie! » Dis je ironiquement, d'une façon très sèche, tandis qu'il commence a s'éloigner en croyant avoir mon accord de faire un tour. « Grégoire! Sur le terrain! » Ordonnais je brutalement.

Un grand froid s'installe dans la caserne alors que, après avoir d'un geste habile détaché mon torse en argent pour le retirer, je m'avance dans la carrière. Je n'avais pas l'intention de me battre aujourd'hui, mais je décide maintenant qu'il doit en être autrement. Une recrue me tend une épée.

    « Non, apporte moi plutôt mes haches s'il te plait... » Demandais je. « ... puisque M. Bellay veut faire dans l'ambidextrie. » Ajoutais je en plantant mon regard dans le sien.

Je ne doute pas un seul instant qu'il va s'enfuir. Il est trop fière et trop imbu de sa personne pour le faire, pour refuser ce duel. Je ne veux pas d'un homme comme lui dans la garde. Il faut donc que je le change, et cela par tout les moyens. Si seulement il est encore rattrapable.
La recru a qui j'ai demandé mes lames me les apporte. J'en prend une dans chaque mains. Ces haches sont celle d'un traqueur, crées par mes soins lorsque j'étais enfant forgeron. Légères, de taille moyenne et très bien équilibrées, de façon à se transformer également en projectile tranchant. Je combat rarement avec ces armes devant mes hommes, je peux ainsi leur montrer qu'il existe une puissance autre que dans l'épée.

    « Qu'est ce que tu attend Grégoire? Tu ne veux plus que je montre de quoi je suis capable? » Dis je, d'une façon provocatrice et arrogante.




Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Tout est une question d'apparences [PV John Herbert]  Mar 27 Jan - 18:57
Ce cher commandant commence enfin à s'énerver, et surtout à comprendre comment je fonctionne, du moins je l'espère. Le respect se mérite, et peu de gens le méritent en ce qui me concerne. Il va devoir me prouver ce qu'il vaut vraiment et que son titre n'est pas usurpé, en même temps j'espère en voir suffisamment pour me faire une idées de ses compétences. Connais ton ennemi, bien que je ne considère pas John comme tel pour le moment, ce vieil adage que j'applique depuis mes débuts de mercenaire. Je dois aussi avouer que son choix d'arme me surprend, il n'est pas très commun de voir un garde royal avec une hache, alors deux ! Peut être souhaite t-il me déstabiliser, ça ne fonctionne pas, j'ai déjà affronter des adversaires équipé de haches. De mon côté j'opte pour une de mes lames courtes ainsi qu'une lame semi-longue, je gagne légèrement en allonge tout en gardant une vitesse de frappe, m'offrant ainsi un net avantage a très courte distance, le tout allait d'être s'approcher. Je me place au centre de la salle, attendant John qui semble bouillonner intérieurement.

- Je vois que vous êtes enfin disposé à montrer pourquoi vous êtes notre commandant, j'espère que ce titre n'est pas usurpé. Je suis prêt !

Je me rue à l'attaque, tentant quelques passes simples, aisément détournées par mon adversaire. Je tourne immédiatement pour atteindre son dos, mais sa posture lui permet de me suivre, peut être un peu plus lentement que moi, mais assez pour encore détourner mes coups. Je continue mon assaut tentant d'obtenir une ouverture dans sa garde afin de m'y faufiler. Mais John sait parfaitement qu'au vu de mes armes, si je parviens jusque là je gagne, aussi ne me laisse t-il aucune ouverture, rendant même des coups particulièrement rapides et violents, que j'esquive. Heureusement que je ne porte pas d'armure complète, sinon je n'aurai surement pas réussi ces esquives. Tandis que mes lames rencontrent une de ses haches, je pivote pour décocher un coup de pied dans l'arrière de son genou. Un coup bas certes mais un combat n'est pas un lieu où l'on se fait des bisous, le but est de vaincre et n'importe quel moyen est bon pour moi. John trébuche sous le coup mais parviens encore à détourner mes lames, un peu plus de justesse cette fois mais avec encore assez de marge. Je vais devoir utiliser les grands moyens si je veux l'atteindre il semblerait.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Tout est une question d'apparences [PV John Herbert]  Mer 4 Fév - 22:09



Tout est question d'apparence
Grégoire et John
Chacunes de ses paroles sonnent fausses à mes oreilles. En plus de me provoquer arrogamment devant mes hommes, voila qu'il me traite presque d'usurpateurs. Quel chien! Il veut par tout les moyens me faire craquer. Mais pourquoi ? Pourquoi s'obstine t-il à me mettre contre lui, alors qu'il a tout intérêt à faire le contraire ? Il ne va cependant pas me faire sortir de mes gonds aussi facilement. Je suis peut être impulsif mais pas stupide. Ce n'est qu'un simple soldat, une recrue qui plus est, et ses reproches ne m'atteignent pas.

Les points forts de Grégoire sont sa vitesse et sa ruse tandis que je possède la force et l'anticipation. J'ai eu l'occasion de le voir combattre, lui non. Il ne sait donc pas de quoi je suis capable et s'obstine à croire qu'il est au dessus de tout. Voila une idée qui me plait et que je vais tourner à mon avantage. Je joue donc le jeu du défenseur violent. Il frappe, je contre ses attaques avec forces. Uniquement. Je n'attaque pas en retour, pacificateur. Je semble même danser avec lui, travail sa rage qui ne cesse de croitre avec mon comportement. Nos sangs bouillonnent et ses coups sont plus violent au file du temps. Il arrive parfois même à me frapper sans pour autant me déstabiliser. J'encaisse en effet sans trop de mal, mon jeu d'acteur est parfait. Son coup le plus violent et celui qu'il me porte au visage, ma lèvre se met d'ailleurs très légèrement à saigner. Je passe mon poignet sur cette dernière. Il est temps pour moi de lui montrer que ma réputation n'est pas fondé sur de simples rumeurs.

Brutalement, je contre une de ses attaques avec plus de puissance, l'obligeant à reculer d'un pas. Sans attendre, je fais un demi tour sur moi même en changeant la façon dont je tiens ma hache, mettant ma main le plus loin possible sur le fusée. Dans ma lancée, mes doigts s'ouvrent et la lame virevolte en rasant la tête de Grégoire, qui à fait un autre pas en arrière pour s'assurer de l'éviter. Il est surpris, effet recherché. Je n'attend pas une seconde de plus pour bondir, et lui afflige un coup de poing dans le ventre qui lui fait lâcher prise sur une de ses armes. Je l'attrape aussitôt par le cou, le soulève, le pousse et le plaque violemment au sol en posant mon genoux à terre -me permettant de me lever si il a encore la force et l'audace de répliquer-. Ma seconde hache se plante alors à coté de sa tête tandis que mon regard traverse sévèrement le sien. J'aperçois ses doigts prêt à récupérer la lame qu'il a lâché une fois au sol mais qui est resté tout prêt de sa main. Allait il oser alors qu'il est normalement vaincu? Je ne lui dis cependant rien à ce propos.

    « La provocation et l'arrogance n'attisent pas ma sympathie, ni mon respect d'ailleurs. Si c'est un ennemi que vous recherchez. Continuez ainsi! » Dis je, brutalement.

Je lache ensuite son cou puis me relève sans le quitter des yeux. Je reste tout de même attentif puisqu'il peut se retourner contre moi à tout moment. Je n'ai pas confiance en lui, vraiment pas.

    « Encore un faux pas comme ceux d'aujourd'hui, et je vous attribue une charmante place comme garde à la tour de Londres. » Menaçais je.

Ces places à la tour sont l'une des pires puisqu'il faut côtoyer tout les jours des hommes violents, des meurtriers et des fous. Emmener des monstres à la potence, ramasser leur cadavre et j'en passe.
Je souffle et me retourne en ordonnant aux autres de continuer l'échauffement. Je ne peux cacher que Grégoire a tendance a réussir à titiller mon calme. Peut être cherchait il a me faire plier. Il n'arrivera pas à le faire en s'attaquant à moi de cette manière.


Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Tout est une question d'apparences [PV John Herbert]  Dim 8 Fév - 13:33
Nous continuons nos passes encore quelques minutes, avant que tout ne bascule. Sans que je ne comprenne vraiment comment je vois une hache filer à toute allure vers ma tête. J'esquive en reculant, mais force est de constater que Herbert est devenu très sérieux. Dès lors je perd tout semblant d'avantage, John se fait pressant et une de mes lames m'échappe des mains. L'instant d'après je suis plaqué au sol, une main sur mon cou. Je grogne de rage, il est vraiment fort. Il me dévisage et je tente de récupérer ma lame, mon autre bras étant immobilisé. Sur le moment je ne souhaite qu'une chose, le battre, le frapper. Personne n'avait réussi a me battre aussi facilement et cela attise ma rage. Seule ma raison me pousse à retenir mon coup, pas son regard sévère qui m'inciterai plus à en remettre une couche. Je répond ensuite à sa pique.

- Personne n'a jamais été sympathique à mon égard, je vois pas pourquoi je devrais l'être.

Il me laisse ensuite me relever, les autres gardes me regardent amusés. Bah, ça ne change rien au fait qu'ils soient mauvais. De réputation seul Atrhur Paton est en mesure de me battre, et évidemment John Herbert, comme il vient si bien de me le démontrer. Au moins je sais désormais à quoi m'attendre, si jamais il me pose problème je ne pourrait le battre moi même, enfin pas l'épée à la main en tout cas. Malgré l'humiliation j'ai beaucoup appris de cet échange. Je le dévisage en souriant, je sens bien qu'il se contient. Je reprend mes affaires et m'attarde un peu sur le haches de John, notant qu'il faudrait que je m'en procure. Alors que je me dirige vers la sortie sous le regard sérieux de mon commandant, une autre recrue se permet une moquerie sur ma défaite. il s'agit du garde que j'ai affronté un peu avant. Je m’arrête en lui souriant, tout en rétorquant que mauvais comme il était, il se serait empalé tout seul sur sa propre épée avant même le début du combat. Je le vois rougir, énervé, retenu par un de ses camarades. je lui fait un signe avant de sortir. Comme je m'y attendais John me rejoins, pour quelle raison? Notre combat? Mon accrochage avec l'autre imbécile? Encore autre chose? En tout cas il est là.

- Je dois bien admettre que vous êtes balèze, vous méritez votre réputation. Bon sinon que voulez-vous?
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Tout est une question d'apparences [PV John Herbert]  
Revenir en haut Aller en bas
Tout est une question d'apparences [PV John Herbert]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [TERMINE] Tout est une question d'imprévu... [PV]
» L'amour rend aveugle ? Pourtant, je vois très bien ma patte dans ta figure si tu ne réponds pas à mes questions...
» Tout est une question de Tuyauterie !
» [Jour III] Tout est une question d'angle.
» Tout est une question de taille ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Golden Age  ::  :: Archives de la saison 1 :: ♣ Archive RP-
Sauter vers: