AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Cette MAJ est optimisée pour Mozilla et Safari
nous faisons notre possible pour l'optimiser pour Google Chrome

Nous nous situons aux alentours de mai/juin 1556.
Il fait de plus en plus chaud les gens prennent plaisir à sortir dans les jardins.

Si vous souhaitez jouer un étranger, privilégiez les Espagnols et les Ecossais.
Nous recherchons aussi des membres du peuple.
N'hésitez pas à regarder les PV et scénarii en priorité.

Partagez|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Invité

Message " Des bâtards à chaque coin du cimetière. " avec Meg Claypole. ♦ écrit Jeu 15 Jan - 20:30

Des bâtards à chaque coin du cimetière.



Octobre 1554.
Cimetière de Londres.


Le soleil se couchait apportant une atmosphère colorée dans le ciel de Londres, en ce jour d’automne. Les feuilles étaient tombées, la ville se recouvrait de boues et de crasse, comme à chaque fin d’été. Comme toutes les villes, Londres était une puanteur, bien loin de l’océan, propre, clair, infini, qui était l’élément naturel le plus beau pour le capitaine du Blacklantern. Jack Mortimer quittait rarement son navire, sauf pour faire affaire en ville, boire en taverne, ou sinon se rendre dans les bordels de la ville. Depuis son retour dans la vie active anglaise, il était reparti, une fois en France pour commercer et une autre fois, pour intercepter et piller un navire espagnol, au nez et à la barbe de tous. Telle une fleur, il était revenu avec l’or et l’argent, pour s’offrir de la marchandise et la revendre en Angleterre, aux Espagnols ! Il était culoté, mais le culot lui permettait de survivre et surtout de s’enrichir. Il était revenu depuis quelques jours, écumant les rues de Londres, le Redlantern et sa chère maquerelle. Il buvait, moins que d’habitude
En cette fin de journée, c’était seul que le capitaine Mortimer était. Il avait laissé une partie de son équipage à bord de son navire, et l’autre devait profiter de la bonne ambiance des tavernes londoniennes. Il y avait quelques jours, il était retourné, là où autrefois sa mère travaillait. Une belle femme, qui avait eu l’honneur d’être l’amante de son père et de lui donner un fils. Il ne l’avait pas revu depuis ses six ans et il la savait morte. Contrairement à ce qu’il pensait, sa génitrice était sortie de la maison close, pour épouser un petit marchand londonien, qui était mort à ce jour. Au début, il avait feins l’ignorance, mais très rapidement il fut pris d’une certaine curiosité. Il alla voir le fils de ce marchand, qui très étonné l’accueilli froidement, jusqu’au moment où il parla de sa génitrice. Il ne resta pas longtemps, mais il apprit l’essentiel, sa mère était morte, au chaud, dans un lit, peu de temps avant son mari. Le marchand lui avait indiqué sa sépulture et Jack se trouvait en ce moment dans le cimetière, pour voir de ses propres yeux, la tombe de sa génitrice. Il n’était pas un grand sentimental, mais cette femme l’avait élevé durant six ans et l’avait gardé à ses côtés, ce qu’il ne pouvait que lui remercier.

Il mit peu de temps à trouver la tombe, les indications du marchand étaient précises. Il y avait un nom, le sien. Un nom qu’il avait même fini par oublier avec le temps. Il ne connaissait même plus son visage, était-elle blonde ou brune ? Il ne savait pas. Une simple croix, un nom et une autre à côté qui devait être celle de son mari. Jack resta que quelques minutes, sans parler, après tout que pouvait-il bien dire ? Il n’était pas quelqu’un qui s’attachait aux choses de la famille, il n’avait pas de femme et il n’en voulait pas, il avait une fille qu’il avait reconnu, mais qu’il n’aimait pas. La môme était seulement intéressante à ses yeux, parce qu’elle lui permettait d’avoir un héritier Mortimer pour le navire. Il avait cinquante ans, à cet âge son père était presque mort. Il aussi mourrait un jour et il ne savait pas réellement quand, mais cela viendrait. Au combat, de maladie ou de vieillesse, sa bonne amie la Faucheuse viendrait lui rendre visite. Il s’en moquait bien quand, la seule chose qu’il voulait c’est que son tombeau, soit l’océan.
Il finit par partir, sans rien dire, comme au tout début, puis il déambula entre les tombes, la pénombre ne cessait de gagner du terrain, tout comme le brouillard, qui enveloppait les tombes dans un doux manteau de fumé. Il finit par voir une ombre. Une silhouette fantomatique aux cheveux bruns, de loin il crut faire face à la Faucheuse, mais en s’approchant à une dizaine de mètre d’elle, il aperçut la silhouette d’une femme. Comme à son habitude, il alla au-devant. La silhouette recula, il l’interpela.

« Hey, ne va pas trop loin, je ne vais pas te faire de mal ma jolie. » Il s’approcha et vit alors un visage fantomatique, des traits qu’il connaissait, il eut un mouvement de recul, dévisageant la jeune femme qui lui faisait face. Pourtant, il n’avait presque pas bu, comment cela se pouvait-il, voyait-il un fantôme ? Une hallucination ?
« Tu n’es pas morte ? » Demanda-t-il à cette apparition du passé, tout en la regardant, comme si elle était un étrange insecte.

Revenir en haut Aller en bas
" Des bâtards à chaque coin du cimetière. " avec Meg Claypole.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» BARRE DE COUPE
» Le bon coin
» Cimetière de Konoha
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» Colline de coin de table

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Thorn Birds ::  :: Archives de la saison 1 :: ♣ Archive RP-
Sauter vers: