AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Cette MAJ est optimisée pour Mozilla et Safari
nous faisons notre possible pour l'optimiser pour Google Chrome

Nous nous situons aux alentours de mai/juin 1556.
Il fait de plus en plus chaud les gens prennent plaisir à sortir dans les jardins.

Si vous souhaitez jouer un étranger, privilégiez les Espagnols et les Ecossais.
Nous recherchons aussi des membres du peuple.
N'hésitez pas à regarder les PV et scénarii en priorité.

Partagez|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Noblesse Anglaise
avatar
♕ Métier : Duc de Norfolk & Comte de Surrey ♕ Age : 20 ans. ♕ Religion : Catholiques, enfin pour l'instant. ♕ L'avatar a été fait par : Maquizz ♕ Mon nombre de messages est : 133 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 2 ♕ Je suis arrivé(e) sur TTB le : 30/11/2014 ♕ Mon pseudo web est : Menthe. ♕ Mes autres visages : Mary Sidney

Message (F) SAOIRSE RONAN ♛ Katherine Howard ♛ "She speaks poniards, and every word stabs" (LIBRE) ♦ écrit Mar 10 Fév - 16:16
Katherine Howard
feat ♦ Saoirse Ronan




AGE ♦ 18 ans
DATE DE NAISSANCE ♦ 1538
ORIGINE ♦ Anglaise. Les Howard se considèrent comme l'une des plus anciennes familles de la noblesse anglaise et s'estiment bien au dessus de nombreux aristocrates.
SITUATION FAMILIALE ♦ Fille de Henry Howard, Comte de Surrey, et Frances de Vere & petite-fille de Thomas Howard, 3ème Duc de Norfolk. Epouse d'Henry Berkeley, 7ème Baron Berkeley depuis septembre 1554.
MÉTIER ♦ Baronne Berkeley, mais membre de l'illustre famille Howard avant tout !
QUALITÉS ♦ Intelligente – Charismatique – Rusée – Elégante – Excellent sens de la répartie
DÉFAUTS ♦ Orgueilleuse – Médisante – Fière – Manipulatrice – Extrêmement colérique
RELIGION ♦ D'abord élevée selon les strictes préceptes du Protestantisme, Katherine s'est convertie au Catholicisme avec l'arrivée au pouvoir de Mary Tudor, par obligation plus que par conviction. Elle trouvait d'ailleurs ridicule le concept de la confession, mais depuis qu'elle a commis le péché de chair, il lui apparaît de plus en plus comme la seule solution pour sauver son âme.
QUELLE EST ALLÉGEANCE DE VOTRE PERSONNAGE ♦ Les Howard ont toujours su préserver leur place et leur prestige au sein de la noblesse en servant le monarque, quel qu'il soit. A présent, ils ont voué allégeance à Mary Tudor et Katherine a suivi le mouvement, ce qui ne l'empêche pas de se moquer ou de critiquer la nouvelle reine en privé. En vérité, peu lui importe le souverain, du moment que sa famille continue de recevoir les honneurs.
GROUPE ♦ Noblesse Anglaise.
CRÉDITS ♦ Insuline & Tumblr



Préface

Katherine avait à peine huit ans lorsqu'elle fut plongée bien malgré elle dans les tourments politiques du clan Howard au début de l'année 1547. Deuxième enfant née de l'union d'Henry Howard, Comte de Surrey et Frances de Vere, elle a assisté avec impuissance à la perquisition de la demeure familiale, Kenninghall (Norfolk), peu de temps après que son père soit accusé de haute trahison envers la couronne pour une sombre histoire de blason orchestrée vraisemblablement par les Seymour. Et comme un malheur ne s'abat jamais seul, son grand-père, le célèbre Thomas Howard, 3ème Duc de Norfolk et chef de la famille, suivit son fils à la tour à la même occasion. Katherine fut arrachée à sa mère (enceinte à cette époque de la petite dernière, Jane) et envoyée chez le Baron Thomas Wentworth en compagnie de son frère Henry (né en 1540) et de sa jeune sœur Margaret (née en 1543). Quant à son frère aîné, Thomas (né en 1536), il fut quant à lui expédié chez Sir John Williams et elle ne le retrouva que bien plus tard, lorsque leur tante, Mary Fitzroy, Duchesse de Richmond, parvint à obtenir la garde de ses neveux et nièces.

Jusqu'en 1553, les enfants Howard vécurent ainsi chez leur parente, recevant une éducation Protestante au curriculum varié, digne de leur rang et du prestige dont jouissait autrefois leur famille. Orpheline de père (Surrey est exécuté en 1547) et ne voyant que très rarement sa mère, Katherine s'attacha beaucoup à Lady Fitzroy, qu'elle prit très vite pour modèle et s'attela depuis ce jour à suivre son exemple, se fixant du même coup l'objectif de devenir une parfaite femme du monde et de faire un mariage prestigieux. Peu importe l'amour, pourvu que son prétendant soit riche et titré.

A l'avènement de Mary Tudor, le grand-père de Katherine fut délivré de la Tour (où il avait été enfermé en 1546) et reprit en main la famille. Terminée l'éducation Protestante : chacun fut prié de se convertir au Catholicisme, la religion de la nouvelle reine. La chose ne dérangea guère Katherine, déjà au fait des manœuvres et autres intrigues de sa famille au cours des siècles derniers. Chez les Howard, une seule chose compte : être au plus près du pouvoir. Et avec la chute des Dudley et des Seymour quelques années auparavant, la voie est libre à présent !

Suivant les pas de sa tante, autrefois belle-fille du roi Henry VIII, Katherine fit son entrée à la cour où elle fut très vite remarquée. Extrêmement cultivée et brillante duelliste lorsqu'il s'agit de joutes verbales, elle évolue désormais dans ce nouvel environnement avec toute l'assurance que lui fournit son prestigieux patronyme. Poètes et musiciens lui dédient régulièrement des odes la comparant à une amazone, ou encore—et Katherine en est très fière—à une Diane chasseresse. Car en effet, la jeune femme a développé dès l'enfance une passion pour la chasse et la fauconnerie et garde auprès d'elle, peu importe sa résidence, deux faucons Merlin qu'elle a dressés toute seule. Elle est capable de se lever aux aurores pour monter à cheval ou s'occuper de ses oiseaux, et rien ne lui fait plus plaisir que de surpasser les hommes à la chasse.

En 1554, son grand-père arrangea son union avec Henry Berkeley, 7ème Baron Berkeley, peu de temps avant de mourir. Si les premiers mois de ce mariage de raison se déroulèrent sans encombre, Berkeley mettant tout en œuvre pour satisfaire son épouse, Katherine finit par se lasser des platitudes de sa nouvelle existence. Les plaintes succédèrent aux politesses, puis les premières disputes survinrent. La jeune femme ayant hérité du caractère colérique de son père, elle n’hésitait pas à user de la voix pour se faire entendre et refusa toujours le rôle de l’épouse obéissante et silencieuse.

Agacée par cet époux qu’elle juge trop sage et sans ambition—des défauts majeurs aux yeux du clan Howard—Katherine passe désormais son temps à le fuir, paraissant seule à la cour pour mieux briller, ou se confortant dans un exil solitaire à la campagne, chassant et chevauchant pendant de longues journées. En vérité, elle craint surtout que cet époux trop prévenant ne découvre qu’elle s’est donnée à un autre avant leur mariage. Le souvenir de cette unique nuit dans les bras d’un autre la ravit et l’épouvante à la fois, car si cela venait à s’ébruiter, sa réputation serait ternie à jamais.

En 1555, des langues se délièrent et jasèrent si bien à propos du couple Berkeley toujours sans héritier que Katherine jugea bon de remettre à leur place les importuns. La scène se déroula au beau milieu de célébrations à la cour et fit tant de bruit que la baronne de Berkeley fut ‘priée’ de se retirer à la campagne et de n’en revenir qu’une fois calmée et prête à faire la paix avec son époux. Il fallut plusieurs mois à l’Amazone pour faire passer sa colère lors de son ‘exil’ et beaucoup d’abnégation pour renouer avec son époux. 1556 marqua le grand retour du couple à la cour, uni seulement en apparence puisque Katherine garde toujours en tête son amant d’un soir. Elle brille et rayonne comme autrefois, mais en son cœur nourrit de sombres projets de vengeance à l’égard de la souveraine, responsable de son humiliation et de cet exil forcé. Il ne manquerait plus qu’elle entende ici ou là quelque rumeur de complot pour s’y jeter à corps perdu…

Liens



Thomas HowardQui aime bien châtie bien dit l'adage, et quel meilleur exemple que celui de Katherine et Thomas Howard pour illustrer cette devise ? C'est en effet un amour un peu particulier qui lie le frère et la sœur dont l'un des passe-temps favoris consiste à se disputer pour un oui ou pour un non. Thomas se moque généralement de Katherine et de ses galants, tandis que celle-ci plaisante volontiers sur ses sentiments à l'égard de Mary Fitzalan. Les piques et les réparties cinglantes fusent des deux côtés, et il n'est pas rare que les murs de Kenninghall portent l'écho de leurs nombreuses querelles, au grand dam de leur tante, Mary Fitzroy. Mais aux yeux de Katherine et Thomas, ces disputes ne sont en fait qu'un jeu, une manière de s'exercer à l'art de la répartie, car au fond, ils s'adorent. D'ailleurs dès qu'ils se trouvent à la cour et qu'il est question de défendre l'honneur des Howard, frère et sœur forment une équipe du tonnerre et gare à ceux qui se trouvent sur leur liste noire !

Mary FitzRoySi Katherine est devenue ce qu'elle est aujourd'hui, c'est bien grâce à sa tante. Non seulement Mary est parvenue à récupérer la garde de ses neveux et nièces après que ces derniers furent arrachés à leur famille, elle a en plus fourni aux enfants une excellente éducation. Katherine le sait et s'est toujours montrée particulièrement reconnaissante envers elle. D'ailleurs, la Duchesse de Richmond est un peu devenue son modèle par la force des choses, et l'une des rares personnes à laquelle elle obéit sans poser de questions. De son côté, Mary aime Katherine comme si elle était sa propre mère, sentiment qu'elle éprouve aussi pour le reste de la fratrie, mais qui trouve un écho particulier chez l'aînée des filles Howard. Et si elle est très fière de voir la jeune femme évoluer à la cour avec grâce et intelligence, elle n'en déplore pas moins son caractère orgueilleux, ses médisances et ses colères mémorables qui risquent de lui faire faire bien des écarts un jour. Ce que Mary ignore, c'est que Katherine a déjà franchi les limites en passant une nuit avec un homme avant son mariage...

Margaret SeymourIl est de notoriété publique que Seymour et Howard ne font pas bon ménage. Et si autrefois Henry Howard et Edward Seymour n'avaient de cesse de se quereller en public, c'est à présent au tour de leurs filles de prendre le relais. Depuis son arrivée à la cour, Katherine n'a eu de cesse de déplorer la présence des filles Seymour, qu'elle ne juge pas assez nobles pour fréquenter un tel lieu. Elle pensait pouvoir les exclure de toute mondanité à coup de sarcasmes et de piques bien placées, et fut d'autant plus surprise de découvrir en Margaret une adversaire redoutable. Depuis, les joutes verbales entres les deux jeunes filles sont devenues une habitude à la cour, voire un spectacle où Margaret rappelle sans cesse à qui veut l'entendre la condamnation d'Henry Howard pour trahison envers la couronne, tandis que Katherine s'amuse à propager la rumeur selon laquelle les compliments reçus par les demoiselles Seymour pour leur Hecatodistichon ne leur auraient été adressés qu'en raison du statut de leur père, alors Duc de Somerset. En somme, il semblerait que le conflit Howard/Seymour soit encore loin d'être résolu, car ni Margaret, ni Katherine n'est prête à abandonner la bataille.





Dernière édition par Thomas Howard le Jeu 28 Juil - 23:30, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La Noblesse Anglaise
avatar
♕ Métier : Duc de Norfolk & Comte de Surrey ♕ Age : 20 ans. ♕ Religion : Catholiques, enfin pour l'instant. ♕ L'avatar a été fait par : Maquizz ♕ Mon nombre de messages est : 133 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 2 ♕ Je suis arrivé(e) sur TTB le : 30/11/2014 ♕ Mon pseudo web est : Menthe. ♕ Mes autres visages : Mary Sidney

Message (F) SAOIRSE RONAN ♛ Katherine Howard ♛ "She speaks poniards, and every word stabs" (LIBRE) ♦ écrit Mar 10 Fév - 16:16

Salut à toi, Invité(e) qui pointe par ici le bout de son nez !

Merci de t'être attardé(e) sur le scénario de Katherine, une demoiselle haute en couleurs et très attendue par son frère, ainsi que par les Seymour (oui, tout à fait What a Face ).

Si l'envie te prend de venir rejoindre le clan Howard, j'ai quelques exigences :

Le prénom n'est bien sûr pas négociable, Katherine étant un personnage historique, mais en ce qui concerne le nom, tu es libre de garder le patronyme de Howard ou d'adopter celui de l'époux de Katherine, Berkeley. J'ai mis Howard car je trouve que ça fait plus famille, mais si tu préfères Berkeley, pas de souci.

L'avatar est quant à lui très peu négociable. Je trouve Saoirse Ronan parfaite pour le rôle mais s'il t'est vraiment impossible de l'encadrer et que le personnage de Katherine te tient à cœur, alors tu peux choisir quelqu'un d'autre, à condition que ce soit une jeune femme avec un petit air mutin, qui puisse correspondre au caractère de la demoiselle Howard. Dans tous les cas, j'aimerais bien être consultée avant plutôt que d'être mise devant le fait accompli Wink .

Au niveau de l'histoire et de la personnalité de Katherine, je tiens à préciser qu'une grande partie à été inventée, extrapolée à partir des rares informations trouvées à ce sujet. Le mariage avec Henry Berkeley et le goût de la demoiselle pour la fauconnerie sont réels, tout comme l'anecdote des faucons Merlin qu'elle garde toujours auprès d'elle dans ses déplacements. En revanche, l'intrigue autour de son adultère est fictive. Quant au caractère de Katherine, je me suis basée sur quelques traits de celui de son père, Henry Howard, ainsi que sur l'ambiance générale chez les Howard à cette époque et le type de personnalité qu'ils pouvaient avoir (la fierté de leur nom, l'attrait pour le pouvoir, l'orgueil...). Tu es bien entendu libre d'inventer des anecdotes et de t'approprier le personnage (en respectant néanmoins le caractère donné).

Concernant le niveau de RP, j'aimerais un joueur ou une joueuse qui maîtrise bien la langue française et qui soit en mesure de rédiger des posts de 800-900 mots ou plus sans pondre une faute d’orthographe ou de grammaire tous les trois mots.

La famille Howard étant assez célèbre à l'époque à cause de leur démêlées avec la couronne et leurs sempiternelles querelles avec les Seymour (ennemis jurés numéro un, si je puis dire, depuis la chute d'Henry Howard Razz ) et les Dudley, il serait bien de s'informer un tantinet à leur sujet, afin de bien s'imprégner de leur mode de vie et des évènements qui ont marqué l'existence de Katherine. Entre autre, survoler les pages Wikipédia sur Henry Howard (le père de Katherine) ou Thomas Howard, 3ème Duc de Norfolk (le grand-père) pourrait s'avérer utile.

Si jamais tu as la moindre question, sur le personnage en lui-même ou sur les Howard, n'hésite pas à me contacter. Je suis bien loin d'être incollable sur la famille mais je serais ravie de pouvoir t'aider .


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
(F) SAOIRSE RONAN ♛ Katherine Howard ♛ "She speaks poniards, and every word stabs" (LIBRE)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» (F) SAOIRSE RONAN ♛ Katherine Howard ♛ "She speaks poniards, and every word stabs" (LIBRE)
» Katherine S. Jung ❞ May the Force be with you.
» ─ Liste des Avatars Pris.
» Recherche d'avatar
» Une information pour toi, mon ami (PV Tom)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Thorn Birds ::  :: Les titres de Noblesses :: ♣ Les Scénarii des Membres :: ♣ Les Ladies-
Sauter vers: