AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Cette MAJ est optimisée pour Mozilla.

Nous nous situons aux alentours de mai 1558.
Il fait de plus en plus chaud les gens prennent plaisir à sortir dans les jardins.

Si vous souhaitez jouer un étranger, privilégiez les Espagnols et les Ecossais.
N'hésitez pas à regarder les PV et scénarii en priorité.

Partagez|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
Admin
♕ Mon nombre de messages est : 956 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 1393 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 28/02/2012

MessageSujet: ❧ EVENT n°12 ♠ Royal Baby is coming  Dim 8 Mar - 22:00


Royal Baby is Coming.



" L'hiver, cette saison de silence froid, mais aussi d'attente féconde. "


8 décembre 1554 ♣ hiver, début d'après-midi

Contrairement à l'Angleterre, l’Écosse avait l'âme en berne. La nouvelle de la grossesse de Mary Tudor était très mal accueillie, c'était la pire chose qui pouvait arriver pour eux qu'elle donne un héritier à Philippe. La rumeur circulait déjà dans tous les couloirs. Les espoirs de voir Mary Stuart un jour, reine d'Angleterre était anéantie par ce fils qui allait naître... Un miracle pour Mary Tudor qui attendait cela comme la prunelle de ses yeux, qui chérissait déjà cet enfant comme s'il était déjà dans ses bras. Le parc immense du château de Linlithgow était bondé de monde, la Cour était réunie autour de Marie de Guise qui venait d'annoncer la nouvelle. La Régente, fraîchement revenue d'Angleterre avait décidé d'y séjourner quelques jours afin de célébrer ici-même là où il y a treize ans la Reine Mary Stuart était née, l'anniversaire de la Reine. Un cadre idyllique, un brouhaha, les tumultes des serviteurs qui défilaient avec de la nourriture, de la décoration, des fleurs. Une réception en l'honneur de la Reine Mary Stuart se préparait. Des statues de glaces avaient été installées pour l'occasion. Une fête où la principale intéressée n'était pas présente mais, les préparatifs étaient malgré-tout somptueux. Les préparatifs de la réception en l'honneur de l'anniversaire de la souveraine battait son plein.

Si jusqu'à présent, on ne parlait que de Mary Stuart, si telle ou telle chose lui aurait plu, depuis l'annonce l'attention avait changé de Mary. Mary Tudor était le prénom que tout le monde avait à la bouche, les répercussions de cet enfantement, certains doutaient que ce soit réellement vrais, certains avaient l'espoir que la Reine perde son enfant, certains ne croyaient pas qu'un enfant royal anglais allait arriver... Désillusion totale pour l’Écosse qui avait de grand projet pour leur petite Reine. Destinée à devenir Reine de France, d’Écosse et d'Angleterre. Pas de langue de bois aujourd'hui, tout le monde y allait de bon cœur avec ses opinions, ses avis, son ressenti.

Information sur le jeu : Vous avez jusqu'au 22 mars 2015 pour répondre à cet événement, les inscrits sont Priam d'Anjou, Margaret Fleming, Marie de Guise, Janet Beaton, Duncan Donald, Rosemary De Roy et il n'y a pas d'ordre de passage. Nous sommes en hiver, il fait très froid et en plus vous êtes dehors.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: ❧ EVENT n°12 ♠ Royal Baby is coming  Sam 14 Mar - 12:48

Tout ce tapage.



8 décembre 1554.
Edimbourg - Château de Linlithgow


La rousse grimait en parfaite lady, préféra rester seule un moment, observant son monde, observant les différentes personnes, qui composaient l’assemblée réunie. Elle n’était pas dans son élément, mais Janet avait appris à jouer avec les mondanités, à s’en moquer et à tout faire pour se trouver toujours au-dessus d’elles. En fait, dans son rôle de femme sauvage, Janet s’y était toujours plu, surtout quand elle pouvait contrer son genre et son sexe, en faisant honte à sa mère et à sa sœur Elizabeth. Cependant, Janet ne pouvait pas toujours se moquer de tout le monde, surtout quand elle avait entre les mains, les rênes du clan Scott, qui avait besoin de sa ténacité pour se maintenir à flot, après les épreuves qu’il avait subi.
Lady of Branxholme and Buccleugh continua un temps à naviguer autour des convives, observant du coin de l’œil ses ennemis et saluant par moment ses quelques amis. Janet savait qu’elle ne pouvait se fier à personne, les clans écossais étaient tous ennemis et parfois, quand on avait un ami, il pouvait rapidement devenir notre ennemi. La méfiance était constante en Ecosse, qui pouvait rapidement devenir un pays en guerre, entre ses ennemis les Anglais, les guerres entre les clans et le conflit avec les Réformés, la couronne avait beaucoup à faire pour stabiliser le pays. Janet en voulait à cette même couronne qui ne lui avait pas satisfait dans son affaire qui concernait le meurtre de son mari, elle n’avait pas obtenu justice et personne ne semblait vouloir la lui donner. Une rage intérieure ne cessait de la consumer et Janet était plus que jamais prête à prendre les armes pour se venger définitivement des Kerr qui avaient tué son mari, dans les rues de la capitale anglaise, que Marie de Guise était censée protéger. La lady était rancunière et sa rage ne cesserait pas tant qu’elle n’aurait pas obtenu justice. Elle serait le fantôme derrière les pas de la reine douairière et dès qu’elle le pourrait, elle ferait en sorte de lui mettre les mêmes obstacles que cette dernière lui mettait.
Son regard noir tomba sur la silhouette majestueuse de la reine, qui était entourée de certains de ses sujets. Elle hésita, mais guère longtemps, puisque bien vite, un verre de whisky à la main, elle se dirigea vers le groupe, pour s’incliner, bien hypocritement, vers cette Française, qui aurait mieux fait de retourner dans son pays, au lieu de s’occuper des affaires d’une patrie qu’elle ne connaissait pas.

« Mes hommages votre Majesté. » Commença la rousse tout en s’inclinant et en se moquant bien de la présence des autres personnes, aux côtés de la reine douairière. En cet instant, il n’y avait que cette femme qui l’intéressait. « Même si nous ne pouvons la voir en personne, je souhaite un agréable anniversaire à votre fille, et je prierai pour que Dieu vienne à nous rendre notre souveraine, qui manque à sa patrie. » Elle baissa humblement le visage, avec une incroyable hypocrisie et continua sans attendre une réponse de la reine. « Je suis d’ailleurs étonnée de voir de tels festivités, sachant que notre pays est en grande difficulté avec tous ces criminels qui peuplent les rues d’Edimbourg, ne devriez-vous pas user de votre temps pour tâcher de protéger votre peuple et non pour célébrer notre reine absente ? » Cette première pique envoyait, Janet espérait bien qu’elle toucherait la reine douairière droit au cœur. Elle s’en moquait bien de savoir qu’elle avait la reine en face d’elle, ici en Ecosse, c’était la loi des clans qui primaient, surtout depuis que le pays était sans souverain. Pour cela, la reine douairière allait devoir vite s’en souvenir, si elle ne voulait pas finir la tête tranchée par son propre peuple.



Dernière édition par Janet Beaton le Mer 8 Avr - 19:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: ❧ EVENT n°12 ♠ Royal Baby is coming  Mer 18 Mar - 12:31
Royal Baby is Coming
“There was no moon, and everything beneath lay in misty darkness. Not a light gleamed from any house, far or near - all had been extinguished long ago; and those at Wuthering Heights were never visible- still she asserted she caught their shining.”
Jamais, au grand jamais, je ne serais venue à cette fête d'anniversaire totalement saugrenue si Marie de Guise ne m'avait pas conviée. Enfin convié ... plutôt forcé à attendre patiemment que le temps passe, assise sur une chaise, emmitouflée dans une robe inconfortable au beau milieu de personnes frigorifiées. Pour ma part, je ne ressentais guère le froid qui me giflait les joues tant j'avais passé de temps à l'extérieur, dans mes Highlands aujourd'hui si loin. Je me devais de vivre à la cour pour me trouver un nouveau mari, tel était le pathétique discours que me répétait inlassablement ma mère. Or à dix-huit, j'avais déjà été veuve deux fois et j'étais mère d'un enfant mâle héritier de mon premier mariage. Alors pourquoi fallait-il que je m'unisse encore une fois à un homme que je n'aimerais probablement pas et qui me volerait cette liberté que je chérissais ? Ah ! Je ne comprendrais certainement jamais pourquoi les personnes de mon rang s'évertuaient à se compliquer autant la vie. N'était-il pas plus simple de se laisser bercer par le doux murmure du vent qui nous guidait vers une vie merveilleuse emplit d'êtres fantastiques ? Sûrement parce qu'ils étaient aveugles, suivant comme des moutons la direction qu'on leur avait apprise à suivre depuis leur plus tendre enfance. Mais moi, je savais que c'était là le mensonge et que ce que je racontais n'était que la plus humble des vérités. Ils pouvaient me traiter de folle ou de sorcière, j'étais intimement convaincu que mes dires étaient véridiques.
La cour s'agitait autour de moi. Tous étaient heureux de fêter l'anniversaire de ma cousine Mary, future Reine de France et d’Écosse. Je ne comprenais pas l'utilité de fêter la naissance de quelqu'un qui n'était pas là, mais sur le continent. Marie de Guise s'était peut-être sentie obligée de rappeler à tout le monde qu'elle aussi avait un enfant. En effet, depuis quelque temps, tout le monde causait sur la prétendue grossesse de la reine Mary Tudor. Pour ma part, je préférais me dire qu'elle mettrait au monde une fille, histoire de mettre les deux nations à égalité. Après tout, pourquoi souhaiter la mort d'un être totalement innocent ? Cela relevait de la barbarie.

Je regardais autour de moi, d'un regard absent, mes boucles noires se soulevant à chaque bourrasque de vent. Le sol du parc du château de Linlithgow était recouvert de neige et chaque pas des invités y était marqué. Un brouhaha infernal envahissait l'extérieur de la demeure royale. Tout le monde paraissait heureux, épanouit dans cette vie faite de règles. La nourriture contribuait certainement à leur joie enfantine. Même si quelques visages étaient préoccupés par la nouvelle de la grossesse de Mary Tudor, la plupart d'entre eux aimaient montrer leur affection envers leur petite reine Mary Stuart. Je n'avais jamais réellement connu cette petite cousine que tout le monde appréciait tant. Après tout, ce n'était qu'une fillette exilée dans un pays inconnu et fiancée a un enfant chétif et fils d'une femme bien cruelle. J'avais plutôt fait de la plaindre que de l'envier.
Je connaissais peu de monde, préférant la solitude, mais cela me convenait. Certains visages ne m'étaient pas totalement étrangers, mais je regrettais toutefois l'absence d'Agnès, contrainte par la naissance de son enfant à rester chez elle. Je ne me sentais guère à l'aise au milieu de tous ces gens et priais pour que tout cela se termine le plus rapidement possible. J'aimais ma tante Marie de Guise, mais à certains moments, elle m’exaspérait...
crackle bones


Dernière édition par Margaret Fleming le Dim 22 Mar - 13:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: ❧ EVENT n°12 ♠ Royal Baby is coming  Ven 20 Mar - 18:14

C’était dans une robe noire et rouge que je déambulais dans le jardin du Château de Linlithgow, la nouvelle de la grossesse de la Reine d’Angleterre ne me réjouissait guère. Si certains n’y croyaient pas, je voyais la malchance s’abattre sur le royaume d’Ecosse menacé par les révoltes et le protestantisme. Je me demandais parfois comment le pays pouvait tenir, comment de ma main de fer je pouvais maintenir de l’ordre dans cette pagaille ambiante à l’atmosphère de guerre de religion. Reine tourmentée. Je cachais bien mes contrariétés, de nombreuses choses me perturbaient à commencer par cet héritier que la reine Mary Tudor portait. J’avais annoncé la nouvelle, le matin-même, ayant reçu une missive pour m’annoncer de cet heureuse événement… Linlithgow était ma résidence d’hiver, j’aimais y vivre à l’approche de l’anniversaire de ma fille. De nombreux messagers étaient partis vers la France, les bras chargés de présents pour cette petite Reine que je craignais ne plus jamais revoir. La situation de l’Ecosse m’inquiétait et je voyais le sort de l’Angleterre nous échappait peu à peu des doigts alors que Mary Tudor m’avait confiée que si elle n’avait pas de descendance, elle souhaiterait que l’Angleterre reste catholique et donc aux mains de Marie Stuart plutôt que de voir cette hérétique d’Elizabeth au pouvoir ! J’imaginais que ce souhait n’était plus d’actualité, on m’avait reportée que la Reine avait considérablement grossi et qu’elle affirmait avoir les symptômes d’une grossesse. J’avais voulu une réception somptueuse pour les treize ans de ma fille, je ne lésinais pas sur les moyens et qu’en déplaise à certains, je voulais fêter comme il se devait l’anniversaire de la Reine d’Ecosse. Le cœur n’y était pourtant plus… la moitié de mes plans venait de tomber à l’eau – la seule chose qui me réconfortait encore c’était que cet enfant n’était pas encore né.

Dans la foule, au loin, j’aperçus Janet Beaton, si je prenais de l’âge ma vue et mon ouïe fonctionnaient parfaitement bien. Je pris soin de soigneusement l’éviter… J’avais imaginé qu’elle ne se donnerait pas la peine de faire le déplacement et resterait auprès de son clan… Mais visiblement, elle avait préféré venir se mêler à la cour. Rosemay était à mes côtés. J’allais m’asseoir près de Margaret Fleming qui était toute seule pour lui tenir compagnie. Il faisait froid dehors mais, j’avais choisis de faire les festivités dehors malgré tout – les statues de glace étaient magnifiques, je voulais que l’on profite. Quelques flocons avaient montré le bout de leur nez le matin même. J’aimais décembre sous la neige, que mes pieds qui s’enfonçaient dans la neige, voir mes pas marqués dans la neige – des plaisirs simples de la vie que j’aimais et qui faisaient partis de ces détails que je taisais. Une reine ne devait pas aimer tous ses enfantillages et pourtant… c’était bien le cas.

« Que faites-vous ainsi, toute seule Margaret ? Vous n’êtes pas heureuse d’être là ? Ce n’est pas l’annonce de la grossesse de Mary Tudor qui vous affecte autant, si ? »

Je faisais tout pour être une bonne reine mais, c’était comme être une bonne mère. On pense que c’est facile, alors que pas du tout. J’avais conscience que mes choix déplaisaient à certains, le courant n’était jamais passé entre moi et les clans Ecossais. Une Reine française, certains s’y étaient fait trouvant des points positifs mais, d’autres me haïssaient parce que j’étais de France. Je jonglais entre mes sujets, alliant le cœur et la raison, tout en ayant une poigne de fer. Beaucoup trop de monde convoitait mon trône et ma couronne. Je me l’étais jurée, personne à part ma fille ne siégerait à ma place à la cour d’Ecosse. Que vous en déplaise.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: ❧ EVENT n°12 ♠ Royal Baby is coming  Ven 20 Mar - 22:01

Royal baby is coming


Un froid glacial s’était installé sur l’Ecosse, mais cela ne dérangeait pas Duncan. Au contraire, il retrouvait là son pays natal, et prenait plaisir à profiter des récentes chutes de neiges en errant à l’extérieur. Lorsqu’il s’éloignait de la foule présente dans le parc, il pouvait presque entendre le bruit de sa botte s’écrasant sur la neige fraiche. Décidant de socialiser un peu, il retourna sur ses pas et s’approcha des nombreux nobles présents en ce début d’après-midi. L’anniversaire de la petite reine d’Ecosse était l’objet de somptueuses célébrations qui avait attiré le beau-monde écossais dans le parc du château Linlithgow. Il passa devant une statue de glace et la dévisagea avec un air perplexe. Ses sourcils se froncèrent légèrement pendant que sa bouche formait une moue dubitative. Il avait un peu de mal à voir ce que cela représentait. Il s’éloigna de quelques pas pour prendre un peu de recul, mais aucun éclair de lucidité ne lui vint. Il se détourna sans chercher plus d’explications et aperçut au loin Margaret Fleming, semblable à une âme esseulée. Il se mit en marche pour la rejoindre, il ne voulait pas laisser sa compatriote des Highlands seule. Ils se comprenaient bien tous les deux, regrettant leurs contrées sauvages, étouffant dans l’atmosphère policée de la cour.

En slalomant entre les nombreux illustres personnages présents en ce début d’après-midi, il releva un qui revenait souvent dans les conversations. Mary, toujours ce maudit prénom. Il leva les yeux au ciel de manière compulsive, pourquoi fallait-il que toutes ces femmes s’appellent de la même manière ? Mary Stuart, Marie de Guise, Mary Tudor. L’originalité n’était certainement pas le point fort des monarques. En tendant adroitement l’oreille il remarqua que la plupart des conversations évoquait la grossesse de la reine anglaise. Cette fois-ci il réussit à retenir son tic d’exaspération et ces yeux restèrent impassibles. Il ne voyait pas l’utilité de tout ce raffut autour d’un enfant qui n’avait pas encore vu le jour. Bien des choses arrivaient en neuf mois, la reine n’était plus très jeune, l’hiver s’annonçait rude et un accident était très vite arrivé, surtout lorsqu’on était entouré d’ennemi comme l’est tout monarque qui se respecte.

Lorsqu’il reposa les yeux sur Margaret il remarqua qu’elle était depuis peu bien entourée … Il continua son chemin, impassible, et se présenta devant la régente, sa nièce et sa dame de compagnie. « Votre majesté, Madame. Margaret, permettez-moi de vous tenir compagnie. » . Il était imperturbable, pas intimidé pour deux sous par la régente. Il n’était pas sûr que son attitude soit très protocolaire, bien qu’étant à la cour depuis maintenant plusieurs années, l’étiquette restait en partie pour lui un mystère qu’il ne cherchait pas vraiment à découvrir. Il apprenait de ses erreurs sur le tas, et si ces manières s’étaient certes arrangées, elles étaient encore bien imparfaites.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCG1AedRYpW4jHVW5FMrgJHQ
knowledge is power
♕ Métier : évêque d'Oxfordshire et frère cadet du comte d'Hundington ♕ Age : 48 ans, je ne me fais pas tout jeune ♕ Religion : catholique, mais il n'est pas un puriste. Il reste tolérant à l'égard des protestants. ♕ L'avatar a été fait par : fassylover (ava) & astra (signa) & frimelda (icons) ♕ Mon nombre de messages est : 1084 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 11 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 12/10/2014 ♕ Mon pseudo web est : proserpina ♕ Mes autres visages : William Cavendish

MessageSujet: Re: ❧ EVENT n°12 ♠ Royal Baby is coming  Sam 21 Mar - 13:38
Priam d'Anjou ♦ Royal Baby is coming.


L'hiver était bien arrivé ce jour-là. Cela faisait pas mal de temps que je me trouvais à Londres. Je commençais à vraiment connaître les différentes personnes à la Cour, mais aussi la vie que l'on pouvait mener dans la capitale. À ce moment-là je me trouvais confortablement installé dans un fauteuil dans mes appartements au palais principal. J'étais malgré tout heureux, même si la France en particulier, mon cher pays natal, me manquait. Je me doutais que je n'allais pas rester très longtemps. Pour l'instant je n'avais pas vraiment de nouvelles du Roi Henri, mais de mon côté, j'allais pouvoir lui communiquer ce qu'il se passait chez les Anglais. Il est vrai que je ne portais pas vraiment ceux-là dans mon coeur, ce qui n'était pas le cas des Écossais qui étaient mes amis. En parlant d'eux, j'appris qu'il était temps que je quitte pendant un petit moment l'Angleterre pour me rendre en Écosse. Un évènement assez spécial m'attendait. À vrai dire, en Angleterre aussi on se languit tous de la grande nouvelle qui secoua le pays, y compris à l'étranger. En effet, la Reine Mary Tudor était enceinte. Beaucoup se réjouissaient qu'elle ait un héritier, mais ce ne fut pas le cas de tous, surtout pour nous. C'était ce que nous, Français et Écossais, redoutions le plus. Cela posait en effet problème. En France, on préparait un plan qui consistait à ce que Mary Stuart, Reine d'Écosse, puisse prendre la place de la Reine d'Angleterre.

Ce matin-là je me préparais pour quitter le pays. J'entrepris alors de dire au revoir à tous mes amis à Londres. Je leur promettais de revenir rapidement. Une voiture m'attendait, et j'étais alors parti pour un long voyage jusqu'en Écosse, à Edimbourg plus précisément. Je n'avais aucune crainte, puisque je savais que j'allais revoir de grands amis à qui je pouvais faire confiance. J'étais même assez heureux de pouvoir les saluer à nouveau, après tant de temps. Cela faisait assez longtemps que je n'avais pas mis les pieds sur les terres écossaises. Le voyage fut en effet long, mais d'un coup j'aperçu un château au loin. Je le reconnaissais, il s'agissait du Château de Linlithgow, le palais royal. Je souriais rien qu'en voyant la beauté des paysages. Cependant, je remarquais qu'il faisait encore plus froid qu'à Londres, ce à quoi je ne fus pas tellement habitué. Heureusement je m'étais habillé chaudement, ayant prévu cela. On me dirigea ensuite vers le parc du château où je vis quasiment toute la Cour écossaise. Il y avait énormément de monde présent. Ici, on ne fêtait pas la grossesse de Mary Tudor mais bien l'anniversaire de la Reine d'Écosse qui porta le même prénom que la Reine d'Angleterre, malgré son absence puisqu'elle se trouvait en France. Le décor était magnifiquement majestueux, et cela ne m'étonna point. Je me promenais alors dans ce parc, à la recherche de visages connus. Je vis alors la Régente Marie de Guise, qui venait de faire l'annonce de la grossesse de Mary Tudor. Tout le monde s'alarmait et commençait à parler entre eux. L'ambiance joviale y était quand même au rendez-vous, malgré la nouvelle. Peu de temps après, je me dirigeais donc vers la Reine Régente. "Votre Majesté, je suis bien heureux de vous revoir, votre robe vous va à ravir." lui lançais-je tout en souriant, me trouvant en face d'elle. "Comment allez-vous en ces temps.. assez difficiles ?" continuais-je. Un autre noble se trouvait près de moi et de Marie de Guise. Je le saluais de même. "Bien le bonjour ! Je suis Priam d'Anjou, comte du Maine" lui dis-je ensuite.


©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCG1AedRYpW4jHVW5FMrgJHQ
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: ❧ EVENT n°12 ♠ Royal Baby is coming  Sam 21 Mar - 19:48


Royal Baby Is Coming
Rosemay
L'effervescence se faisait sentir dans le palais royal, ces jours-ci. L Ecosse semblait perturbé par l'anniversaire de la petit reine, bien qu'elle était absente. Une autre nouvelle venait perturber la cour Royale et plus précisément la régente Marie de Guise. Certaines personnes semblaient s'y méprendre, mais quand on ne s'intéressait pas vraiment à la politique , ou encore à la royauté, tout le monde pouvait bien que le prendre. Malgré l'âge avancé de cette Reine, elle espérait que l'enfant soit en vie ainsi que la reine d'Angleterre. Rosemay se taisait, suivant sa reine, vêtue d'une magnifique robe violette, quelque peu en gourgandine avec un décolleté carré qui restait sage. Ses cheveux bruns aux reflets roux, étaient coiffés en un élégant chignon. Elle tranchait avec sa reine, qui faisait plutôt ténébreuse avec sa robe rouge et noire. Elle marchait sagement à ses côtés, regardant le paysage en pensant à son bel amant, et aux aventures qu'il devait écrire pour la faire rêver par les mots. Ce livre qui lui était dédié, elle était euphorique d'autant plus que toutes ses nouvelles venaient bouleversées la cour écossaise. Le retour de son aimé, la comblait. Elle regardait sa Reine Régente, semblant d'être un peu contrariée, était-ce à cause de cette grossesse ? Qu'à cause de celle-ci, cela venait perturber ses plans d'avoir pour elle et sa fille, l'Angleterre. Qu'à cause de cette grossesse, l'Angleterre risquait de lui glisser entre les doigts ? Probablement, c'était cela. Rosemay se fichait bien de la politique, elle était heureuse pour la reine anglaise, bien qu'elle soutenait sa reine dans ses démarches. Elle était heureuse de cette nouvelle et à la fois perplexe, car cela n'était pas loyale envers elle.

Bien sûr, cela n'était pas de mauvaise foi , de sa part, au contraire de cela. Rosemay n'avait pas l'esprit fourbe ou de politique. Élevée comme une charmante lady, c'était juste le fait qu'une femme allait avoir un bébé, un petit bout de chou à éduquer. Non, elle ne voyait pas d'aspect politique et ne voulait pas rentrer dans les affaires de sa reine. Il ne fallait pas avoir un coeur innocent comme le siens pour rentrer dans ses affaires. La réception était vraiment magnifique à voir, sa régent n'avait regardé les prix pour fêter l'anniversaire de sa charmante fille, même si celle-ci était absente pour voir cela. Avec une mine compatissante, elle venait poser une main sur l'épaule de sa reine.

-Tout va bien se passer, votre Majesté, ne perdez pas espoir, vous aurez ce que vous voulez, comme toujours, sourit-elle avec un petit sourire amical, d'une voix cristalline et sincère.

Suivant sa reine comme son ombre , sans vouloir la déranger, elle aperçut des courtisans, courtisanes, des nobles et même son très cher ami, Priam d'Anjou, elle lui fit un simple signe de tête pour le saluer, se tenant aux côtés de Marie de Guise. Elle se sentait toujours timide et intimidée lors des réceptions , surtout depuis le fiasco de la fête, qui avait eu. D'ailleurs, elle s'était montrée héroïque, sans le vouloir et ceci l'avait perturbé et profondément bouleversé. Les images sanglantes et sataniques lui revenaient souvent en mémoire. Elle eut un sourire timide et sincère en regardant partout autour d'elle.




© Pando


Dernière édition par Rosemay De Roy le Mer 29 Avr - 20:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: ❧ EVENT n°12 ♠ Royal Baby is coming  Dim 22 Mar - 13:36
Royal Baby is Coming
“There was no moon, and everything beneath lay in misty darkness. Not a light gleamed from any house, far or near - all had been extinguished long ago; and those at Wuthering Heights were never visible- still she asserted she caught their shining.”
Il était drôle de voir comment quelque chose que l'on recherchait avidement pouvait nous glisser des doigts aussi facilement. Moi, la recluse, la laissée pour compte. Moi qui recherchais la solitude afin de ne plus avoir à subir le regard des autres, j'étais à présent entourée d'une petite foule. Lorsque je m'étais assise sur cette chaise, j'avais eu l'intime conviction que personne ne viendrait me parler, me laissant dans mon coin telle une enfant punie. Je m'étais bien gardé d'aborder un air amical, espérant ainsi que quiconque me voyait, voudrait passer son chemin. Or, ce ne fut guère le cas et Marie de Guise, ma très chère tante, ne tarda pas à venir me rejoindre. Peut-être voulait-elle savoir pourquoi ma mine était si sombre. J'aurais dû donc essayé une autre tactique. Mais à présent il était trop tard. Sa majestueuse personne était assise à mes côtés et elle me fixait de son regard inquiet. Elle était bien l'une des seules personnes à se faire du souci pour moi, non pour ma santé santal, mais bien parce que je me retrouvais seule aux festivités données en l'honneur de sa seule et unique fille Mary. Sa demoiselle ou sa dame de compagnie- je n'arrivais guère à déterminer son âge – se tenait droite comme un « i » à ses côtés. Malgré cela, je voyais bien la timidité qu'elle essayait en vain de cacher.
Je me tournais alors vers ma tante, la nuque un peu raide d'être restée assise. Bien qu'elle ne l'était que par mariage, je considérais Marie de Guise comme une réelle membre de ma famille, qu'importe que ma mère soit une putain bâtarde ou que la reine douairière soit étrangère.

« Ma tante, vous savez tout comme moi que l'atmosphère de la cour m'oppresse. Voilà presque deux ans que j'y vis à vos côtés et j'ai toujours autant de mal à m'y habituer … Mais ne vous inquiétez pas, la fête est sublime ! Notre petite Reine Mary serait bien heureuse de s'y trouver en cet instant. »

Pas de Votre Majesté ou de votre altesse. Je ne savais guère quand et comment les utiliser. Je lui offris un sourire avant de retourner à ma contemplation des grandes statues de glaces qu'elle avait fait venir pour l'occasion. L'air glacial de l’Écosse était propice à les conserver et dans un clignement de paupière, je vis Duncan observer l'une d'elles avec un air dubitatif. Mon attention se reporta ensuite sur Marie de Guise.

« Loin de moi l'idée de me rendre malade pour la grossesse d'une reine comme le font certains. Disons juste que j'espère que Mary Tudor mettra au monde une fille et non à garçon, pour que notre nation ne soit ainsi pas désavantagée. Et vous ma tante ? Cette annonce doit vous peser n'est-ce pas ? »

Mes yeux d'un bleu éclatant la fixaient. Je savais que ces festivités n'étaient que pour distraire l'esprit oisif des nobles et également pour rappeler que l'absence de sa fille Mary ne lui enlevait pas pour autant son statut de reine d’Écosse. D'un côté je pouvais à comprendre. Cela ne devait pas être facile de diriger un pays aussi tourmenté que l'était le nôtre. Je repensais un instant à John, mon enfant, celui que j'avais délaissé comme on m'avait délaissé. Finalement je ne valais pas beaucoup mieux que ma mère. Mais ma réflexion ne dura qu'un court instant, car l'arrivée de Duncan Donald parvint à me redonner le sourire.

« Je suis ravie de vous voir Duncan. Je pense que cela ne dérangera pas sa Majesté si vous vous joigniez à nous, n'est-ce pas ma dame ?»

En vérité, je n'en étais pas du tout sûre. Duncan appartenait à un clan Écossais et Dieu savait que Marie de Guise n'était pas très appréciée de ces derniers. Mais Duncan était l'un de mes rares amis et le voir me réchauffait le cœur. Ainsi, je ne serai plus la seule « intruse » dans cette Cour qui vous jugeait au moindre écart. Je n'utilisais d'ailleurs le « Majesté » seulement parce que j'avais entendu mon ami le dire et parce qu'il me semblait bien irrespectueux envers ma tante de la nommer ainsi en présence d'un représentant politique.
Puis un énième homme vint s'ajouter à notre petit groupe. Il n'était pas Écossais. Je le devinais à son accent que je saurais reconnaître. Il m'ignora d'ailleurs royalement, mais son attitude ne me surpris guère. Priam d'Anjou était son nom. Il était donc français . Il est vrai qu'il possédait un charme certain. Mais, j'avais eu mon compte d'homme dans ma vie pour ne plus croire qu'en l'amitié et non en l'amour. Cette chose ridicule que toutes les jeunes filles idolâtraient. Sottes. Elles étaient toutes aussi sottes les unes que les autres.
Je l'ignorais donc aussi et posais mon regard sur une femme rousse, le regard aussi dur que la pierre. Elle aussi venait des Highlands. Je le sentais. Et puis la petite créature sur mon épaule me le chuchota également à mon oreille. Je ne bronchais cependant pas. Discrétion était mère de toutes les vertus. Ce n'était pas le moment d'attirer tous les regards.

crackle bones


Dernière édition par Margaret Fleming le Ven 17 Avr - 20:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
Admin
♕ Mon nombre de messages est : 956 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 1393 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 28/02/2012

MessageSujet: Re: ❧ EVENT n°12 ♠ Royal Baby is coming  Mer 25 Mar - 23:41


Royal Baby is Coming.



" L'hiver, cette saison de silence froid, mais aussi d'attente féconde. "


8 décembre 1554 ♣ hiver, début d'après-midi

Des rêves brisés. Des rumeurs divertissantes. Une lueur d’espoir éteinte.

Les avis divergeaient concernant la grossesse de la Reine d’Angleterre. Certains, comme Duncan Donald ne comprenait pas bien tout ce raffut au sujet d’un enfant qui n’était pas encore né. Si un garçon naissait et que ce dernier survive alors le destin de l’Angleterre serait, à tout jamais, scellé.

L’espoir de voir une Angleterre Catholique, descendante de la vraie lignée des Tudors et de Catherine d’Aragon. Les catholiques resteraient au pouvoir et les désirs de Mary Tudor seraient à écouter. Son héritage. Ses souhaits – tout serait conservé. Les espoirs de voir, un jour, Elizabeth Tudor sur le trône seraient alors réduits à néant et les protestants devraient fuir l’Europe, la répression ferait rage. Les espoirs de l’Ecosse de voir trois couronnes sur la tête de Mary Stuart anéanties. Réunir l’Angleterre, la France et l’Ecosse sous un seul drapeau, une union parfaite de part et d’autre de la Manche. D’autres…comme Janet Beaton ne comprenait même pas l’utilité d’une fête en l’honneur d’une reine absente, blasphème si on avait entendu ses pensées prononcées à voix haute. Margaret Fleming fut rejointe par Marie de Guise et Rosemay de Roy, puis Duncan se joigna à elles suivi du comte du Maine, Priam d’Anjou. La Reine d’Ecosse avait lancé ce sujet qui brûlait les lèvres de tous les Ecossais : Mary Tudor et son futur enfant. La cour raffolait de ces nouveautés à se mettre sous la dent.

On racontait que la Reine était malade, vivant très mal cette grossesse et restait éloigner de la Cour si bien que personne ne l’avait pas encore vue ‘enceinte’. Cela donnait lieu à de nombreux commérages. Même si certains n’y croyaient absolument pas, même si cette nouvelle avait crée l’effervescence au palais, l’anniversaire de Mary Stuart ne serait pas le plus heureux cette année. Cette réception était ternie par ce futur petit héritier à venir. Entre la guerre des clans et les partisans de la Guise – chacun avait un avis très clair sur la question, l’Écosse était tiraillée entre plusieurs bords, chacun abordait le problème à sa manière. L’impact que pourrait avoir cette grossesse serait déterminant pour la suite des événements, les discussions politiques battaient son plein. Un moyen comme un autre pour tuer le temps en attendant les festivités prévues dans la soirée…

Information sur le jeu : Vous avez jusqu'au 5 avril 2015 pour répondre à cet événement, les inscrits sont Priam d'Anjou, Margaret Fleming, Marie de Guise, Janet Beaton, Duncan Donald, Rosemary De Roy et il n'y a pas d'ordre de passage. Nous sommes en hiver, il fait très froid et en plus vous êtes dehors.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
avatar
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCG1AedRYpW4jHVW5FMrgJHQ
knowledge is power
♕ Métier : évêque d'Oxfordshire et frère cadet du comte d'Hundington ♕ Age : 48 ans, je ne me fais pas tout jeune ♕ Religion : catholique, mais il n'est pas un puriste. Il reste tolérant à l'égard des protestants. ♕ L'avatar a été fait par : fassylover (ava) & astra (signa) & frimelda (icons) ♕ Mon nombre de messages est : 1084 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 11 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 12/10/2014 ♕ Mon pseudo web est : proserpina ♕ Mes autres visages : William Cavendish

MessageSujet: Re: ❧ EVENT n°12 ♠ Royal Baby is coming  Sam 11 Avr - 14:20
Priam d'Anjou ♦ Royal Baby is coming.


Il faisait assez froid à ce moment-là. L'hiver était bien là, et à vrai dire je ne m'étais pas bien habitué à ce genre de climat. Je me trouvais en Écosse, un pays que j'appréciais tout particulièrement, ainsi que ses habitants. Je m'étais lié d'amitié avec la Reine régente, mais aussi avec des membres de la Cour, cependant je ne connaissais pas tout le monde puisque je n'avais pas pu rester bien longtemps là-bas quand j'avais eu l'occasion de partir il y a quelques années. J'apportais une affection envers les Écossais, en vérité depuis l'arrivée de la petite Mary Stuart dans notre Cour en France. D'ailleurs, ce jour-là était le temps de fêter son anniversaire. C'est pourquoi je m'étais expressément déplacé au château à Édimbourg. Cela faisait pas mal de temps que je n'avais pas revu le beau paysage écossais. Il m'avait fallu plusieurs jours de voyage, et à mon arrivée, j'avais pu me reposer une journée. Il fallait laisser place à la fête le lendemain. J'étais assez heureux de revenir ici, où l'humeur était bien différente que celle à la Cour anglaise. C'était donc avec plaisir que j'avais accepté l'invitation à la fête en l'honneur de la Reine Mary Stuart, toujours en France. D'ailleurs, lorsque je revis la Reine régent Marie de Guise, compatriote qui plus est, je n'hésitais pas à donner quelques nouvelles de sa fille.

Ce jour-là je me rendais donc au château de Linlithgow à Édimbourg. Il y avait beaucoup de gens présents, dont la plupart je ne connaissais pas le visage. Malgré la grande nouvelle venant de l'Angleterre qui brisera peut-être le destin de la jeune Mary Stuart, les personnes présentes n'effaçaient pas leur sourire malgré tout, et moi non plus. Je me promenais donc dans l'immense parc du château s'étendant à perte de vue. Je rencontrais alors la reine régent Marie de Guise, accompagnée de dames et d'un homme. J'étais tout d'abord présentée à la jeune dame dont je n'avais pas le souvenir de l'avoir déjà croisée, mais elle m'ignora, ne sachant pourquoi. "Et vous, quel est votre nom madame ? Je ne crois pas vous avoir déjà croiser auparavant." continuais-je alors. Je me tournais ensuite vers la jeune Rosemay que je connaissais déjà et la saluais. "Bonjour ma chère Rosemay, comment vas-tu ?" lui dis-je simplement. Je l'avais en effet déjà rencontrée auparavant, lors de mon précédent voyage à la Cour d'Écosse puisqu'elle se trouvait avec la Reine régente. En toute élégance, me présentant aux femmes d'abord, mon attention se portait par la suite vers le cet homme que je ne connaissais pas encore puisque je n'avais pas encore eu le temps de le rencontrer à la Cour écossaise. "Salutation à vous de même monseigneur" lui dis-je alors. "Il fait très froid ces derniers temps vous ne trouvez pas ? Mais c'est avec grand plaisir que je me trouve ici, à la santé de la Reine Mary Stuart !" continuais-je en m'adressant au groupe entier tout en souriant dans un anglais très correct.


©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCG1AedRYpW4jHVW5FMrgJHQ
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: ❧ EVENT n°12 ♠ Royal Baby is coming  Sam 11 Avr - 18:39

Royal baby is coming


Il s’était à l’origine dirigé vers la jeune demoiselle Fleming parce qu’elle était seule et qu’il savait que leur compagnie mutuelle serait sans doute silencieuse et peu envahissante. Il n’était pas vraiment prédisposé à faire la conversation et il trouva rapidement la situation pénible, mais il fit son possible pour ne rien montrer. Ainsi lorsqu’un nouveau venu se présenta, il le salua poliment et déclina son nom en essayant de rendre sa voix la plus neutre possible « Duncan Donald of Isle. » Il se retint de lever les yeux au ciel lorsque Priam d’Anjou précisa qu’il était comte du Maine. Duncan avait ce petit défaut qui consistait à mépriser les titres de noblesse. Cela s’expliquait sans doute du fait que son clan avait perdu ses lettres de noblesse un siècle auparavant et que faute de titre à aborder, Duncan jugeait la noblesse de titre prétentieuse et ridicule. Un comportement plus revanchard que censé, mais jamais Duncan n’avait prétendu être particulièrement censé.

Lorsque Margaret voulut s’assurer que la présence du jeune Highlander n’incommodait pas la Régente, un sourire amusé s’étira sur le visage de Duncan et il se tourna vers Marie de Guise et prit la parole avec une pointe d’ironie dans la voix. « Ma présence vous indispose-t-elle, ma dame ? Un gentleman ne saurait s’imposer. ». En fait, il trouvait actuellement qu’il avait y avait soudain trop de monde autour de lui, et c’était plutôt lui qui était indisposé par tout ce beau monde. C’était sans doute dû au fait de la présence de la régente parmi eux. Le pouvoir attire les courtisans.

Priam d’Anjou évoqua ensuite la météo qui visiblement lui semblait rude. Duncan se demanda silencieusement d’où cet homme était-il originaire. Bien qu’il ne parle un anglais tout à fait acceptable, Duncan détectait un petit accent étranger, mais il se garderait bien d’émettre un quelquonque commentaire à ce sujet, ayant lui-même parfois un accent gaélique à couper au couteau lorsqu’il parlait en anglais. « C’est un temps plutôt commun dans nos régions, nous ne sommes même pas encore au cœur de l’hiver. Vous êtes sans doute habitué à des hivers plus cléments. ». En vingt-huit ans, Duncan estimait avoir vu pire que cela. Il trouvait que la météo à Edimbourg était un peu moins rude que dans les îles des Highlands où était installée sa famille. Mais le temps dans la capitale écossaise n’en restait pas moins ingrat pour qui n’y était pas habitué, il l’imaginait bien volontiers. La petite reine Mary Stuart devait sans doute profiter d’un temps plus agréable en France, pensa-t-il en entendant Priam évoquer leur petite monarque.

Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: ❧ EVENT n°12 ♠ Royal Baby is coming  Lun 13 Avr - 20:22

Tout ce tapage.



8 décembre 1554.
Edimbourg - Château de Linlithgow


La rousse grimait en parfaite lady, préféra rester seule un moment, observant son monde, observant les différentes personnes, qui composaient l’assemblée réunie. Elle n’était pas dans son élément, mais Janet avait appris à jouer avec les mondanités, à s’en moquer et à tout faire pour se trouver toujours au-dessus d’elles. En fait, dans son rôle de femme sauvage, Janet s’y était toujours plu, surtout quand elle pouvait contrer son genre et son sexe, en faisant honte à sa mère et à sa sœur Elizabeth. Cependant, Janet ne pouvait pas toujours se moquer de tout le monde, surtout quand elle avait entre les mains, les rênes du clan Scott, qui avait besoin de sa ténacité pour se maintenir à flot, après les épreuves qu’il avait subi.
Lady of Branxholme and Buccleugh continua un temps à naviguer autour des convives, observant du coin de l’œil ses ennemis et saluant par moment ses quelques amis. Janet savait qu’elle ne pouvait se fier à personne, les clans écossais étaient tous ennemis et parfois, quand on avait un ami, il pouvait rapidement devenir notre ennemi. La méfiance était constante en Ecosse, qui pouvait rapidement devenir un pays en guerre, entre ses ennemis les Anglais, les guerres entre les clans et le conflit avec les Réformés, la couronne avait beaucoup à faire pour stabiliser le pays. Janet en voulait à cette même couronne qui ne lui avait pas satisfait dans son affaire qui concernait le meurtre de son mari, elle n’avait pas obtenu justice et personne ne semblait vouloir la lui donner. Une rage intérieure ne cessait de la consumer et Janet était plus que jamais prête à prendre les armes pour se venger définitivement des Kerr qui avaient tué son mari, dans les rues de la capitale anglaise, que Marie de Guise était censée protéger. La lady était rancunière et sa rage ne cesserait pas tant qu’elle n’aurait pas obtenu justice. Elle serait le fantôme derrière les pas de la reine douairière et dès qu’elle le pourrait, elle ferait en sorte de lui mettre les mêmes obstacles que cette dernière lui mettait.
Son regard noir tomba sur la silhouette majestueuse de la reine, qui était entourée de certains de ses sujets. Elle hésita, mais guère longtemps, puisque bien vite, un verre de whisky à la main, elle se dirigea vers le groupe, pour s’incliner, bien hypocritement, vers cette Française, qui aurait mieux fait de retourner dans son pays, au lieu de s’occuper des affaires d’une patrie qu’elle ne connaissait pas.

« Mes hommages votre Majesté. » Commença la rousse tout en s’inclinant et en se moquant bien de la présence des autres personnes, aux côtés de la reine douairière. En cet instant, il n’y avait que cette femme qui l’intéressait. « Même si nous ne pouvons la voir en personne, je souhaite un agréable anniversaire à votre fille, et je prierai pour que Dieu vienne à nous rendre notre souveraine, qui manque à sa patrie. » Elle baissa humblement le visage, avec une incroyable hypocrisie et continua sans attendre une réponse de la reine. « Je suis d’ailleurs étonnée de voir de tels festivités, sachant que notre pays est en grande difficulté avec tous ces criminels qui peuplent les rues d’Edimbourg, ne devriez-vous pas user de votre temps pour tâcher de protéger votre peuple et non pour célébrer notre reine absente ? » Cette première pique envoyait, Janet espérait bien qu’elle toucherait la reine douairière droit au cœur. Elle s’en moquait bien de savoir qu’elle avait la reine en face d’elle, ici en Ecosse, c’était la loi des clans qui primaient, surtout depuis que le pays était sans souverain. Pour cela, la reine douairière allait devoir vite s’en souvenir, si elle ne voulait pas finir la tête tranchée par son propre peuple.

Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: ❧ EVENT n°12 ♠ Royal Baby is coming  Lun 13 Avr - 21:08
L’Ecosse pleure.
Rosemay était à mes côtés, toujours présente, toujours compatissante. Je lui lançais un regard amical et un doux sourire, elle me rassurait et me réconfortait à sa manière. En avait-t-elle conscience ? Savait-elle que sa présence comptait énormément pour moi ? Une autre qui m’importait – Margaret Fleming. Notre relation était assez ambiguë, cela m’étonnait de la voir ainsi effacée et fermée à la fête. Agnès vivait dans ses appartements à la Cour, prête à accoucher d’un jour à l’autre, Margaret devait être contente pour elle… et pourtant, ce n’était pas le cas. « Je vous remercie de ce compliment, Margaret. » Je m’arrêtais un instant, regardant Rosemay, flattée des propos tenus par Margaret. « Ah l’atmosphère de la cour ! A qui le dites-vous ma chère enfant… à qui le dites-vous… Vous vous y ferez, on s’y fait tous. » Las de cette cour.

L’Ecosse a mal.
L’arrivée de Duncan Donald me permit d’esquiver la question de Margaret. Oui, cette nouvelle me pesait. C’était ce que je craignais. Je me levais pour leur rendre hommage. Ce que je redoutais. Je saluais Duncan Donald qui nous avais rejoins ainsi que mon ami Priam D’Anjou qui était là aussi. « C’est toujours un plaisir. » Duncan avait été envoyé par son père à la Cour d’Ecosse pour polluer mon air un peu comme cette Janet Beaton ! Les clans s’armaient contre moi. L’étau se refermait sur moi. Il était là pour négocier des titres de noblesse, de grâce cette discussion n’avait eu lieu qu’une seule fois et en cela je l’en remerciais. Les clans étaient une menace que je devais, au plus vite, éradiquer. L’ambiance était très tendue entre lui et moi, depuis que je l’avais contraint à rester ici… J'aurais préféré qu’il retourne auprès de son clan, je ne pouvais pas risquer de froisser un membre de son clan. Un paradoxe qui me rendait malade de devoir supporter des personnes à la Cour qui ne souhaitaient même pas en faire partie. Mes mots étaient donc purement une mise en scène pour paraitre aimable. C’était une règle que je m’étais fixée, restée courtoise et souriante en toute occasion ! Même les pires. Sa présence ne me dérangeait pas, j’avais appris à vivre avec.

L’Ecosse souffre.
J’écoutais les paroles avisées de Priam, toujours le petit compliment bien mesuré et bien placé. Tout pour me plaire. « J’ai connu de meilleurs jours, mon ami. » Ainsi Margaret avait également la réponse à ses interrogations. On nous apporta à boire, mes hôtes devaient être pleinement comblés. Je préparais l’anniversaire de ma fille pour prouver à toutes les Ecosses que nous étions encore au pouvoir que cette effroyable nouvelle venue d’Angleterre ne changeait rien à cela. Certes, nos plans s’en voyaient fortement compromis et contrariés. J’écoutais la conversation de mes compatriotes tout en gardant un œil avisé sur les préparatifs de la cérémonie. Tout était soigneusement organisé et préparé. Aucuns détails n’avaient été laissés au hasard et pourtant…

L’Ecosse crie.
Janet Beaton. Une harpie, une sangsue rancunière qui pompait mon air vital. Je levais les yeux au ciel, priait Dieu notre père de me venir en aide en cet instant présent. Janet arriva vers nous, un verre de whisky à la main. Je soupirais. Elle n’avait pas encore ouvert la bouche qu’elle m’insupportait déjà. Je me figeais face à ses affirmations, cela ne m’étonna guère. « Lady of Branxholme and Buccleugh ! Si vous faites une nouvelle fois allusion au meurtre de votre époux, au risque de me répéter, nous avons fais le nécessaire. Modérez vos propos, quelle patrie nous serions si nous ne célébrions pas l’anniversaire de notre souveraine ! » Un ton sec et agacé. Je l’avais ignorée, espérant qu’elle en fasse de même mais, son audace était grande. Elle se croyait intouchable et avait choisi de me tenir tête. Libre à elle. Je n’étais pas prête à m’incliner devant elle pour un crime dont elle me tenait pour responsable alors qu’il n’en était rien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
Admin
♕ Mon nombre de messages est : 956 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 1393 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 28/02/2012

MessageSujet: Re: ❧ EVENT n°12 ♠ Royal Baby is coming  Mar 14 Avr - 20:11


Royal Baby is Coming.



" L'hiver, cette saison de silence froid, mais aussi d'attente féconde. "


8 décembre 1554 ♣ hiver, début de soirée.

Le temps passé et bien du monde s’était amassé auprès de Margaret Fleming. D’abord Marie de Guise et son ami Priam D’Anjou puis Duncan Donald et enfin la diabolique Janet Beaton qui n’en a rien à faire des convives, obsédée par sa rage envers la Régente. Le temps file, les serviteurs distribuent les victuailles et la nuit tombe. Des feux sont allumés pour réchauffer l’atmosphère morose. Il fait bon. La régente avait annoncé plus tôt dans la matinée qu’un grand feu d’artifice allait avoir lieu pour célébrer l’anniversaire de Marie Stuart et par la même occasion… l’enfant à venir pour Mary Tudor. Nul besoin de bouger, le feu d’artifice a lieu dans le parc. Tout le nécessaire est prévu pour ne pas que les invités meurent de faim ou de soif.

Les premiers feux sont lancés, les yeux des personnes présentes commencent à s’émerveiller et à briller. Des coups de tonnerre résonnent dans le ciel. Et une femme se met à crier. Une statue de glace à côté d’elle se met à fondre touchée par des étincelles. Puis, c’est un autre feu d’artifice mal dirigé qui tombe au milieu du petit groupe au pied de Margaret Fleming. Les gens se mettent à crier ce qui crée un affolement général. La panique s’installe dans le parc du Château de Linlithgow. Certains se précipitent pour se réfugier à l’intérieur tandis que d’autres essaient d’éteindre les flammes. Le parc du château est en feu.

Et décidément… cet anniversaire est complètement gâché.

Information sur le jeu : Vous avez jusqu'au 26 avril 2015 pour répondre à cet événement, les inscrits sont Priam d'Anjou, Margaret Fleming, Marie de Guise, Janet Beaton, Duncan Donald, Rosemary De Roy et il n'y a pas d'ordre de passage.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: ❧ EVENT n°12 ♠ Royal Baby is coming  Ven 17 Avr - 20:36
Royal Baby is Coming
“There was no moon, and everything beneath lay in misty darkness. Not a light gleamed from any house, far or near - all had been extinguished long ago; and those at Wuthering Heights were never visible- still she asserted she caught their shining.”
Plus les minutes passées, plus les gens semblaient s'amasser autour de moi comme des mouches à du miel. Je n'avais rien d'une gourmandise sucrée qu'on aurait envie de goûter et cela ne m'aurait guère surprise que ce fut la présence de Marie de Guise à mes côtés qui les attirait. Leur comportement m'exaspérait. Ils étaient là, à épier la moindre occasion de se faire bien voir par ma tante qui au final s'en fichait bien d'eux. Les privilèges, le pouvoir et l'argent étaient tout ce qui intéressait un noble et qu'importe ce qu'on pourrait me dire, je ne changerais jamais d'avis à ce propos. Mais après tout qu'étais-je à côté de la grande régente d’Écosse ? Une pâle lady inconnue qu'on saluait à peine car forcément inintéressante. Par ma différence, beaucoup de personnes m'ignoraient ou bien alors s’intéressaient à moi pour de mauvaises raisons. On chuchotait après mon passage dans les couloirs ou bien on me dévisageait en me traitant de sorcière. Cette atmosphère malsaine persistait à m'entourer depuis plus de deux ans et cela m'empêcha de croire en les paroles de Marie de Guise. On était fait pour la vie de Cour ou on ne l'était pas et en l’occurrence, ce n'était pas mon cas. Jamais je ne me ferais à la vie de cour, quoiqu'en dise ma tante. Je lui souris pourtant, reconnaissante pour ces mots réconfortants qui semblaient la toucher elle aussi.
La venue de Duncan me réchauffa quelque peu le cœur. Il faisait partie de mes rares amis. De plus, avec lui, je n'avais guère besoin de tenir une conversation, ce qui m'arrangeait. Je sentais bien que ses rapports avec ma tante étaient quelque peu tendus, mais au fond je m'en fichais. Les guerres incessantes entre les clans Écossais et Marie de Guise me passaient bien au-dessus et c'est avec un certain plaisir que je vis qu'ils tentaient de rester civilisé l'un envers l'autre. La cour n'était pas faite tout de noir finalement.
L'homme apparemment français qui nous avait rejoints entre-temps semblait avoir remarqué que je l'avais royalement ignoré à son arrivée. Lorsqu'il me posa cette question si commune portant sur mon identité, je me tournais vers lui. Mes yeux bleus le fixèrent et je pus ainsi l'observer à ma guise. Certes, cela n'avait rien de « correct », mais comme je l'avais dit, la vie de cour n'était pas faite pour moi et je me comportais donc comme je l'avais toujours fait : avec naturel. Ce comte du Maine possédait un visage charmant dotait d'un sourire légèrement sarcastique. Son visage m'apparut peu à peu et je me souvins alors de l'avoir croisé à l'accouchement d'Agnès. Cette dernière, ainsi que Marie de de Guise avait l'air de l'apprécier. Je me décidais donc à ne pas porter un jugement trop hâtif sur sa personne.

« Margaret Fleming, monsieur. Désolée de vous détromper, mais nous nous sommes déjà croisés à l'accouchement de ma sœur aînée Lady Livingstone. Vous êtes le parrain d'Alexander, me semble-t-il. »

Je doutais qu'il ait compris quoique ce soit à ma réponse. Je n'avais jamais fait l'effort d'apprendre une autre langue que mon écossais natal et mon accent était très prononcé. Si un anglais pouvait à la limite me comprendre, il n'en allait pas de même pour un étranger, quand bien même son anglais était irréprochable. Avec ma tante, cela était un peu différent. En effet, cela faisait un bon bout de temps qu'elle habitait en Écosse et son oreille s'était habituée à l'accent rude des Highlanders. Je ne pus cependant m'empêcher de sourire à la réflexion de Lord Priam quant à la météo. Ici, on aurait pu qualifier ce climat hivernal d'assez doux. Duncan le lui fit bien comprendre d'ailleurs.

« En effet monsieur, si vous trouvez le climat d’Édimbourg peu clément, je n'ose vous imaginer dans les Highlands ! Mais, si les températures sont plus élevées en France, cela ne peut être qu'un point fort pour votre pays. »


Ce n'était pas le meilleur compliment que j'aurais pu trouver, mais je ne me voyais pas terminer ma phrase avec cette remarque sur sa frilosité. Certes, nous autres écossais avions l'habitude de côtoyer un climat difficile, mais ce n'était pas le cas de tout le monde. Si je sortais en chemise le soir dans les terres reculées de ma famille, j'avais remarqué que ce n'était pas le lot de tous. De plus, comment pouvais-je le juger, alors qu'on faisait de même avec moi et que je dénigrais un tel comportement ?
Après quelques minutes de conversation courtoise, la femme rousse que je fixais vint nous rejoindre d'un pas décidé. Elle semblait sûre d'elle et de l'assurance qu'elle dégageait. Je vis le regard las de ma tante à l'arrivée de cette Lady of Branxholme and Buccleugh, selon ses dires. Je n'avais pas souvenance de l'avoir vu à la cour ces dernières années, mais peut-être que comme moi, elle cherchait à éviter la cour le plus possible. L'échange qui suivit entre Marie de Guise et cette dame sentait le roussi. Mais elles n'eurent guère le loisir d'aller plus loin dans leur petit jeu. En effet, le feu d'artifice qu'avait prévu la régente en l'honneur de notre reine débuta. Or, cet événement qui se voulait festif tourna très vite au drame. Les feux commencèrent à partir dans tous les sens. La première victime fut une statue de glace qui fondit à une allure impressionnante. Dès lors, je me levais prête à quitter les festivités. Or, avant même que je compris ce qu'il m'arrivait, des feux tombèrent à mes pieds. Ma robe prit instantanément feu et dans un cri, je tâchais d'arrêter les flammes de se répandre.
Décidément, je n'aurais vraiment pas dû venir à cet anniversaire aujourd'hui !
crackle bones


Dernière édition par Margaret Fleming le Jeu 14 Mai - 22:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCG1AedRYpW4jHVW5FMrgJHQ
knowledge is power
♕ Métier : évêque d'Oxfordshire et frère cadet du comte d'Hundington ♕ Age : 48 ans, je ne me fais pas tout jeune ♕ Religion : catholique, mais il n'est pas un puriste. Il reste tolérant à l'égard des protestants. ♕ L'avatar a été fait par : fassylover (ava) & astra (signa) & frimelda (icons) ♕ Mon nombre de messages est : 1084 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 11 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 12/10/2014 ♕ Mon pseudo web est : proserpina ♕ Mes autres visages : William Cavendish

MessageSujet: Re: ❧ EVENT n°12 ♠ Royal Baby is coming  Ven 24 Avr - 12:17
Priam d'Anjou ♦ Royal Baby is coming.


J'étais heureux de revenir ici en Écosse, plus particulièrement à Édimbourg. J'appréciais de même la compagnie des écossais, et je fus heureux de retrouver des amis. Certes, j'étais venu en étranger, mais pas totalement inconnu. Le voyage fut long en effet, et je pensais à mon dernier voyage purement politique, où j'avais appris à connaitre la Reine douairière Marie de Guise, maintenant amie. De toutes façons il était dans l'intérêt des deux nations, française et écossaise, de nous entendre, au vue du prochain mariage de la jeune Mary Stuart. Cela faisait déjà plusieurs jours que je me trouvais en Écosse. J'étais arrivé bien tôt, à l'annonce si soudaine de l'accouchement d'Agnès. Ce jour-là, j'arrivais alors rapidement au château de Linlithgrow, que j'avais par ailleurs du mal à prononcer parfois. Je souriais et pensais à mon pays natal, où ce trouvait celle qui était à l'honneur de cette fête. Accompagné de ma soeur, je me dirigeais vers le groupe où se trouvait Marie de Guise. Je me présentais, j'avais presque omis de présenter ma jeune soeur. Alors que je m'adressais à la Reine douairière, alors que je lui demandais comment elle allait, je lui répondis "Ne vous inquiétez pas Votre Majesté, nous saurons y faire face, j'en suis certain", avec un certain optimisme. Oui j'y croyais, bien sûr je voulais voir cette jeune Mary Stuart devenir la prochaine Reine d'Angleterre, pour ainsi unifier les trois Nations, c'était de même la grande volonté de Sa Majesté Henri II. Je me tournais ensuite vers Margaret Fleming. "Oh veuillez m'excusez, je ne vous avez pas reconnu. Bien sûr, ravi de vous revoir ici Lady Fleming" m'exclamais-je presque à son égard. Il faut dire qu'avec tous ces évènements, je commençais à oublier certains visages. "Oui en effet, je suis le parrain du petit Alexander." me repris-je. "Oui, les hivers en France sont un assez plus cléments qu'ici je dois vous l'avouer" répondis-je ensuite à Lord Duncan et à Lady Fleming avant de me reprendre. "Par ailleurs, voici ma jeune soeur Aliénor d'Anjou" lançais-je sans rien ajouter. Nous étions donc venu fêter à cette occasion l'anniversaire de la jeune Mary Stuart, qui se trouvait à la Cour Française et que j'avais eu le temps de rencontrer là-bas. C'était toujours un plaisir de me trouver auprès des Écossais, que j'appréciais bien plus que les Anglais pouvais-je avouer.

La neige tombait, et rendait l'ambiance assez magique et qui embellissait les terres écossaises. N'ayant pas vu le temps passer, je remarquais que la nuit ne tardait pas à tomber. Un feu d'artifice fut annoncé plus tôt dans la journée, et je commençait à m'impatienter à vrai dire. "C'est magnifique" m'émerveillais-je auprès de ceux qui étaient en ma compagnie. "Cette fête est réussie Votre Majesté" continuais-je en me tournant vers la Reine Marie de Guise, tout en souriant. Je restais honnête, c'était vraiment ce que je pensais. Mais les mots dépassaient ma pensée. Nous nous trouvions interrompus tout à coup par des coups de tonnerre, bruit qui me paraissait inhabituel à vrai dire. "Que se passe-t-il" lançais-je alors que je venais d'entendre une jeune femme crier. Je restais auprès d'Aliénor, que j'avais promis de protéger quoiqu'il arrive. Un mouvement de panique se fit sentir, mais malgré ça je gardais mon calme pour mieux analyser la situation. Je sursautais à la vue de l'arrivée d'un feu d'artifice vers notre groupe. Serais-ce un acte de rebellion envers la Reine douairière ? Je n'en savais rien. "Vas à l'intérieur Aliénor, je te retrouverais, promis" criais-je à ma soeur, avant de me tourner vers Lady Fleming en voyant que sa robe commençait à prendre feu. Je me précipitais pour essayer de l'éteindre. Je me trouvais presque à genoux devant elle, mais dans ces moment-là, je me fichais bien des bonnes manières. J'enlevais ma veste et commençais à tapoter sur les flammes, pour éviter qu'elles ne brûlent entièrement la robe de Lady Fleming.



©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCG1AedRYpW4jHVW5FMrgJHQ
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: ❧ EVENT n°12 ♠ Royal Baby is coming  Sam 25 Avr - 13:35

Tout ce tapage.



8 décembre 1554.
Edimbourg - Château de Linlithgow


Janet Beaton n’était pas au meilleur de son humeur. Les mois passés et elle, elle qui protégeait le clan Scott, ce même clan qui protégeait la frontière anglaise, face à l’envahisseur anglais, ne parvenait pas à obtenir gain de cause et encore moins la vengeance de son mari. Sa rancœur envers la reine douairière d’Ecosse ne cessait de s’accroître, rendant la rousse plus que jamais dangereuse. Si elle le voulait, elle pouvait très bien faire revenir la garnison, postée à la frontière, pour que celle-ci laisse passer les Anglais. Elle pouvait très bien utiliser son armée personnelle, ses hommes, qui étaient prêts à se battre pour défendre leur honneur, pour enfin obtenir la vengeance de leur maître. Janet savait qu’elle pourrait causer la perte de la souveraine, mais elle aimait son pays, elle aimait sa terre et elle ne voulait pas gâcher, par sa folie, l’œuvre que son cher époux a construit pour son clan. Si la reine douairière ne voulait pas lui accorder sa vengeance, Janet la préparerait seule et prendrait tout son temps pour la réaliser.
Provoquer la reine lui procurait une certaine joie. Elle aimait planter la lance là où cela faisait le plus mal, elle aimait dire tout haut, ce que certains pensaient tout bas. Janet voyait la reine douairière comme une incompétente, une Française, une femme sans talent, qui ne comprenait pas l’Ecosse. De façon générale, les rois n’avaient jamais compris les clans écossais et les traditions du royaume, si bien que depuis plusieurs têtes, ils finissaient toujours très mal.
L’échange devait en étonner plus d’un, sauf ceux qui connaissaient réellement la lady. La provocation était une habitude, cependant, c’était bien la première fois que la lady prenait un malin plaisir à provoquer la souveraine, tout en sous entendant devant la cour, qu’elle était qu’une incompétente. Néanmoins, il en fallait peu pour enflammer cette rousse au cœur si sauvage.

« Le nécessaire… Le nécessaire. » Répéta-t-elle d’une voix sifflante, tout en toisant la souveraine, d’une manière effrontée. « Les meurtriers courent toujours et vous me dites que vous avez fait le nécessaire. Il est loin le temps où les Stuart défendaient l’honneur des clans. Croyez-moi, vous entendrez parler des Scott. » Elle tourna les talons, tout en oubliant volontairement les politesses que l’on devait à une reine. Oui la reine douairière finirait par entendre parler d’elle. Janet Beaton n’en avait pas fini avec la couronne, surtout que celle-ci était en position de faiblesse depuis trop longtemps. Marie de Guise n’avait pas encore compris qu’on ne devait absolument pas provoquer des clans, qui protégeaient son pays. Elle le regretterait.
Janet rejoignit sa sœur et rassembla les membres de son clan, elle n’avait pas l’intention de cautionner cette mascarade, bien plus encore, quand une reine ne voulait pas honorer l’un des clans les plus anciens d’Ecosse.
Alors qu’elle rassemblait ses hommes et les membres de son clan, une première fusée de couleur fut tirée. La lady leva les yeux au ciel et s’en détourna bien vite. Pourtant, avant de quitter la soirée, des hurlements se firent entendre. Janet se retourna pour voir des fusées être tiraient sur les spectateurs, notamment vers le groupe que formait la reine douairière. Avec le sourire sur les lèvres, Janet resta là, à regarder le spectacle, ordonnant à ses compagnons de ne pas lever le petit doigt. Le chaos se jouait devant eux et à nouveau, la Lady of Branxholme and Buccleugh eut la preuve que la lignée Stuart était maudite.

Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: ❧ EVENT n°12 ♠ Royal Baby is coming  Mer 29 Avr - 20:21
Rester maître de soi-même, toujours. En toute circonstance.

Janet Beaton ne me laissa pas le temps de rétorquer qu’elle avait déjà tourné les talons – cette femme était détestable. Elle cherchait un bouc émissaire, un coupable à son malheur. J’étais cette personne. Elle faisait fausse route et n’avait pas conscience du poids que j’avais sur les épaules. Des comme elle, il en défilait par centaine. Des gens qui voulaient mon trône, également. Je ne prêtais guère attention à ces jérémiades infondées. Elle voulait se rendre intéressante devant la Cour en me provoquant comme elle le fit. Des gardes me regardèrent, prêts à répondre à mes ordres. Je n’ordonnais rien. Je n’entrais pas dans son petit jeu puéril. Elle voulait la guère cela je l’avais bien compris. Elle n’était pas la seule. Elle ne m’impressionnait pas. Si elle pensait me faire peur en me rabâchant toujours le même refrain, elle faisait fausse route. « Certains devraient revoir leurs manières. » dis-je d’un air las.

La suite, je ne la compris pas. Le feu d’artifice commence alors que cette vipère s’éloigne. J’essaie de me détendre, de penser à autre chose. Le premier coup me fit sursauter. Des flocons tombaient alors que je jubilais devant tant de compliments. Priam d’Anjou était le premier à me complimenter, ce n’était pas pour cela que je l’appréciais mais cela y contribuer. Il me rappelait cette France que je n’avais pas oubliée et que je ne reverrais jamais. Je n’avais pas prévu le drame qui allait se produire. La robe de Margaret s’enflamma suite à un feu mal dirigé. Priam, à ses pieds, essayait d’éteindre les flammes. Par reflexe, je saisis une carafe pleine d’eau et je lui jetais sur la robe - mouillant à la fois Margaret et la veste de Priam. Les flammes s’éteignirent mais, les nappes des tables s’enflammèrent. Mon regard tomba sur Janet qui avait rejoins son clan. Hautaine, je me raidis et je remarquais qu’elle était partie à temps pour ne pas être touchée par les flammes. Je lui lançais un regard de défi. Elle était la coupable idéale, ce feu n’était pas d’elle tout du moins j’espérais pour elle et son clan que cela ne soit pas le cas.

« Venez ! Rentrons-nous mettre à l’abri. » J’étais choquée par ce qu’il venait de se passer. Si j’avais été seule dans mon coin, j’aurais fondu en larmes. Tout le monde dans la salle se demandait ce qu’il s’était passé et qui avait pu faire une chose pareille. Je me le demandais aussi. Suivant mes ordres, la musique reprit à l’intérieur et j’ordonnais qu’on continue à servir à boire et à manger. Dehors, les serviteurs s’affairaient à éteindre les dégâts causés. Cela sentait le roussi. « Vous devriez aller vous changez, Margaret. » Je la regardais d’un regard désolé pour sa robe que j’avais saccagé. Il le fallait et Priam avait bien agi. Que valait une robe contre la vie de ma nièce ? Je me mettais au centre de la Cour et annonçais-je : « Mes amis. Nous avons la situation bien en main, si une ou plusieurs personnes ont voulu nous blesser, ils ont échoué. N’ayez-crainte. Vous êtes en sécurité. »

Je soupirais. Encore une mésaventure… J’étais las, tellement las.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: ❧ EVENT n°12 ♠ Royal Baby is coming  Mer 29 Avr - 20:32


Royal Baby Is Coming
Rosemay

Rosemay regardait les aléas de la cour face à la reine. Elle se sentait chanceuse et reconnaissant envers elle, envers cette femme. Que serait devenue sa vie sans la pitié de la reine à son égard ? Elle serait devenue une paria, une simple paysanne, une petite noble déchue et condamnée à vivre comme une simple paysanne. Il ne fallait jamais regarder les actes mépréhenssibles de la reine mais plutôt les bons. Il ne fallait pas regarder les défauts d'une personne pour l'aimer mais ses qualités. La reine avait beau être une française avec toute la classe et son élégance, elle était celle qui l'avait sauvée d'une vie misérable et remplie de péchers. Un simple acte de bonté que celle-lui lui avait fait. Elle adressait un simple sourire en retour. Elle se sentait proche de la reine, comme jamais d'ailleurs. Ce sourire qui lui adressa sa reine lui offrit un peu plus de convenances. Peu importe ce que sa famille disait à propos d'elle, les propos qu'on avait sur Marie de Guise, Rosemay savait que cette jeune reine faisait tout pour un peuple et qu'elle était dans son cœur, une femme remplie de bonté et de merveilles. Tout ce qu'elle savait, c'était que tant que la reine voulait d'elle, Rosemay sera là pour elle. Elle lui devait cette vie, la dame Rosemay le savait et elle lui en était tellement reconnaissante de cette bonté. Rosemay ne savait pas vraiment ce qui avait touché sa reine en elle, mais elle en était bien curieuse. Peut-être cette envie de liberté ? De trouver l'homme qu'elle aimait ? Cette culture que Rosemay aimait partager ? La belle et magnifique jeune fille adressait un sourire rempli de sincérité et de soutien envers sa reine avant de se tourner vers Priam, une pirouette adressée à son cher ami venu de France, qu'il devait être frileux en ce temps-ci. Le temps en Ecosse était plus rude qu'en France, l'Hiver était glacé et rude, beaucoup de personnes en mourraient en Ecosse. La rudesse de la neige et le vent impitoyable de celui-ci décourageait certaines personnes à établir leurs quartiers en Ecosse. Mais l'Ecosse a beau être rude, tout était beau là-bas. Les paysages en été, au printemps, en automne , ou même en hiver sont à couper le souffle et devrait inspirer un homme honorable et intelligent tel que Priam. Elle sourit à ce bel homme Priam, heureuse de voir un visage parmi cette foule.

-Je vais fort bien, mon cher, j'espère vous aussi et que vous trouvez l'Ecosse inspirante en ces temps magnifiques, s'enquit-elle à son cher ami avec un sourire reconnaissant.

Plus le temps passait, plus une masse de gens s'attroupaient autour de sa reine, elle aurait aime être forte pour les repousser. Quelle hypocrisie ! Quelle cupidité ! Cela s'émanait dans beaucoup d'entre eux. Ils n'aimaient pas la reine, trop étrangère à leurs goûts. La régente faisait son possible pour garder le sourire et la sagesse qui lui étaient dû. Une, se détachait du lot, elle était rancunière et en colère contre la reine, à cause du meurtre de son mari. Elle compatissait pour elle, Rosemay ne s'imaginait même pas comment aurait-elle pu vivre sans le visage honorable et noble de Damian qui hante ses pensées. Damian, qui réchauffait son cœur refroidi par les températures extrêmes de l'Ecosse. Elle peinait pour cette jeune femme, sincèrement mais les attaques et l'hypocrisie dont elle avait fait preuve, l'avait troublé et énervé. Marie de Guise n'était pas toute vierge, question de meurtre mais ce n'était pas de sa main, qu'ils étaient morts, ce n'était pas elle qui était sur le champs et qui avait poignardé cet homme. Cela l'attristait et l'énervait profondément, de voir une telle ingrattitude. Si elle aurait pu, si son rang lui avait permit, elle lui aurait dit avec toute la franchise qu'il ne fallait pas voir les choses ainsi. Ce bal était là pour donner de l'espoir en une Ecosse meilleure, pour fêter et commémorer la belle Mary Stuart. Les outrances et ces propos n'avaient rien à faire là. Oui , ce pays était en difficulté mais il fallait montrer que même dans des dures épreuves, ils restent puissants et donnaient de l'espoir aux peuples. N'était-ce pas cela , la vraie beauté de la noblesse et la royauté. Le temps passait et Rosemay regardait les autres s'amuser avec efferverscence, peu habituée à danser bien qu'elle adorait cela. Elle rêvassait de la compagnie de ses livres. Toujours aux côtés de Marie de Guise, qui semblait regarder ce bal avec fierté, il était réussit, ce feu d'artifice l'avait été et avait coupé court à la conversation. Elle applaudissait, la régente n'avait pas modéré sa monnaie pour un tel spectacle. Elle hésitait à dire quelque chose envers sa reine mais se ravissa, ne sachant par où commencer. L'effervescence de la foule lui un peu mal à la tête mais la grisait, mangeant certains mets. L'avantage à être une dame d'honneur de la reine, c'était de ne pas avoir de problèmes pour la nourriture ou autre. Rosemay regardait ce monde, tournoyer autour d'elle comme un tableau vivant, se sentant quelque peu à l'aise dans cette euphorie.



© Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
Admin
♕ Mon nombre de messages est : 956 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 1393 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 28/02/2012

MessageSujet: Re: ❧ EVENT n°12 ♠ Royal Baby is coming  Mer 29 Avr - 21:02


Royal Baby is Coming.



" L'hiver, cette saison de silence froid, mais aussi d'attente féconde. "


8 décembre 1554 ♣ hiver, début de soirée.
Après avoir provoqué Marie de Guise, Janet Beaton s’éloigna. Rosemay bouillonnait intérieurement suite aux accusations de Janet. Rosemay toujours là pour soutenir la Régente et Priam d’Anjou toujours présent pour la complimenter. Les feux d’artifices mal dirigées tombèrent sur la robe de Margaret, cette dernière s’enflamma dans la panique la plus complète. Priam essayait de l’éteindre avec sa veste, tandis que Marie de Guise préféra l’eau. Heureusement plus de peur que de mal.

Les Écossais regagnèrent l’intérieur du Palais sain et sauf. Même si la Régente sauva l’honneur, la musique continuait histoire de faire oublier à tous cette mésaventure. Des gardes étaient d’or-et-déjà en train de cherchés le coupable. Qui avait pu faire une chose pareille ? Il était temps pour les invités de regagner leurs appartements. La fête se terminait sur une fausse note. L’Ecosse avait l’âme en berne. Et ce feu d’artifice n’avait rien à arranger à la situation et aurait pu empirer les choses.

Heureusement tout le monde était saufs.


Information sur le jeu : Vous avez jusqu'au 10 mai 2015 pour répondre à cet événement, les inscrits sont Priam d'Anjou, Margaret Fleming, Marie de Guise, Janet Beaton, Duncan Donald, Rosemary De Roy et il n'y a pas d'ordre de passage.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: ❧ EVENT n°12 ♠ Royal Baby is coming  Mer 6 Mai - 21:19

Tout ce tapage.



8 décembre 1554.
Edimbourg - Château de Linlithgow


Elle était entourée de son clan et assistée aux évènements qui se produisaient, sans réagir. La reine douairière avait voulu faire la sourde oreille, Janet Beaton serait le glas qui sonnerait la fin de son règne. Un sourire en coin, une joie qu’elle partageait qu’avec elle-même. Janet Beaton n’avait rien à voir avec les malheurs que connaissaient la cour, mais elle s’en réjouissait ardemment, pour toutes les peines qu’elle subissait. Voir la souffrance de l’ennemi lui apportait un tendre bonheur, rien ne pouvait l’exalter plus que de voir la robe, d’une des proches de la reine s’enflammer. Janet regretta même que cela ne provoqua pas la mort de la jeune femme, pour frapper un peu plus le cœur meurtri de la reine douairière, qui avait été contrainte d’abandonner son enfant. Les regards se croisent. Deux paires d’yeux sombres appartenant à une flamboyante rousse et à une ténébreuse brune. Elles se jaugent, se méprisent. L’une cherche un coupable, l’autre provoque affichant sa joie certaine, face à cet évènement, qui une fois de plus avait mal terminé. C’était tout un symbole, l’anniversaire de la reine absente se finissait dans les flammes. Janet y voyait un signe, les choses iraient encore plus mal pour les Ecossais, qui n’auront de cesse de souffrir à cause de la présence française. Elle crachait presque son nom, celui de Marie de Guise, la française qui ne comprenait rien aux affaire des Ecossais. La femme qui n’avait pas été capable de juger une affaire de meurtre, ni de trancher pour le bon camp. Janet appelait à une vendetta, une faide funeste et elle n’en voudrait la fin, qu’une fois que tout cela sera terminé. Elle n’aurait pas le repos, la vengeance était son seul élixir. Elle voulait détruire, marcher sur les corps de ses ennemis, éclabousser ses bas et ses bottes de leur sang. Le sang serait son unique remède. La mort son repos. Les Kerr avaient tué le chef d’un clan, elle en tuerait un. La reine douairière ne lui avait pas rendu justice, elle la ferait elle-même, tout en nuisant à la couronne écossaise. Depuis toujours, les rois ne prenaient pas à cœur les principes des clans, Janet serait le Cerbère qui viendrait les mordre, pour rappeler ses droits. Elle n’avait peur de rien et sur les lèvres, elle n’avait qu’un seul mot vengeance. Elle le mima avec ses lèvres, à l’encontre de la reine, qui les comprit très bien. Janet détourna ses yeux noirs, vers sa sœur. Elle se mit à rire et pour son clan, elle prononça :

« Partons, la reine douairière n’a guère besoin de nous et désormais, elle n’aura plus notre présence, ni notre protection, tant que nous n’aurons pas justice. » Elle prononça ses mots à voix forte, pour se faire entendre d’un grand nombre de personne. « Que Dieu protège l’Ecosse de nos ennemis. » Hurla-t-elle à nouveau, avant de tourner les talons. L’ennemi s’était le français, celui qui voulait détruire les traditions écossaises et mettre à mal des siècles de mystère. L’ennemie des Scott venait de prendre le visage de Marie de Guise. Avec son départ, la fureur quitta l’assemblée, qui à nouveau pouvait souffler. Cependant, tous savaient qu’on entendrait à nouveau parler des Scott et de leur sorcière de Janet Beaton.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCG1AedRYpW4jHVW5FMrgJHQ
knowledge is power
♕ Métier : évêque d'Oxfordshire et frère cadet du comte d'Hundington ♕ Age : 48 ans, je ne me fais pas tout jeune ♕ Religion : catholique, mais il n'est pas un puriste. Il reste tolérant à l'égard des protestants. ♕ L'avatar a été fait par : fassylover (ava) & astra (signa) & frimelda (icons) ♕ Mon nombre de messages est : 1084 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 11 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 12/10/2014 ♕ Mon pseudo web est : proserpina ♕ Mes autres visages : William Cavendish

MessageSujet: Re: ❧ EVENT n°12 ♠ Royal Baby is coming  Sam 9 Mai - 10:59
Priam d'Anjou ♦ Royal Baby is coming.


Édimbourg, une bien belle ville, pensais-je. J'avais l'impression que cela faisait une éternité que je n'étais pas revenu ici. L'hiver était bel et bien présente, je ressentais les vents froids souffler sur mon corps, je tremblais presque. Il est vrai que je n'avais pas tellement l'habitude de ce genre de climat, mais je tentais de m'y faire malgré tout. Oui j'étais heureux de revoir mes amis, je savais que j'étais sans crainte en Écosse, surtout en la présence de la Reine douairière en qui je pouvais avoir une totale confiance. Ce jour-là était en effet un jour spécial puisque nous fêtions l'anniversaire de Marie Stuart, qui allait surement être notre Reine de France quand elle épousera notre dauphin François. Je pensais que c'était une bonne chose, pour l'intérêt de nos deux pays face à l'Angleterre. Au passage au pays du lion on fêtais de même la grossesse de la Reine Mary, mais toute cette histoire ne nous arrangeait pas tellement à vrai dire. On espérait pouvoir unir les trois pays grâce à Marie Stuart la Reine d'Écosse. La nouvelle ne réjouissait donc pas tout le monde, mais il faut dire que l'ambiance était quand même au rendez-vous ici, et tout était bien organisé. Je ne fis pas attention à la jeune Lady qui avait l'air d'être en tension avec la Reine douairière pour je ne sais pas quelle raison d'ailleurs. Mais j'étais assez surpris de son attitude, comment pouvait-elle oser ? Je décidais après tout de ne pas intervenir après avoir entendu le ton sur lequel elle parlait.

Je me trouvais alors aux côtés de Rosemay, une amie, et de Marie de Guise, tout en observant les alentours. "Tant mieux. Oui l'Écosse est un pays que j'apprécie tout particulièrement" répondis-je à Rosemay. Cependant un bien malheureux évènement arriva. Alors que les feux d'artifice éclataient, avec grande stupeur, ont vit ceux-ci se diriger vers nous. Tandis que j'enlevais ma veste pour éteindre les flammes qui apparurent sur la robe de lady Margaret, je remarquais que la Reine balança par la même occasion de l'eau. Cela devrait aider à ce que les flammes ne brûlent pas totalement la robe de lady Margaret. Je me relevais donc ensuite, voyant qu'elle n'avait plus à craindre le feu. "Voici, Lady Margaret, tout ira bien désormais" lançais-je. Mais ce n'était pas le cas des tables qui étaient littéralement en feu. Mais que ce passait-il me disais-je. Je me demandais bien si ces actes étaient volontaires. J'en avais bien l'impression. Marie de Guise avait bien raison, il fallait nous mettre à l'abri à l'intérieur du palais. J'étais un peu sous le choc aussi, surtout en ce jour, je me demandais bien qui aurait pu oser faire cela. La Reine douairière savait quoi faire, et avait bien réagit. Je la suivais, ainsi nous étions déjà à l'intérieur, et la musique continuait malgré tout. La Reine douairière fit une annonce, et je l'écoutais avec attention. Elle prenait les choses en main et rassurait la Cour Écossaise. La fête étais malheureusement gâchée par ce terrible évènement. Je quittais la salle pour regagner mon appartement tout en saluant le monde autour, en premier la Reine douairière, la remerciant tout de même pour cette fête. En chemin je pensais. Décidément la rebellion était dans les pensées de beaucoup de gens ces derniers temps. Je craignais l'avenir de nos pays.



©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCG1AedRYpW4jHVW5FMrgJHQ
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: ❧ EVENT n°12 ♠ Royal Baby is coming  Jeu 14 Mai - 22:30
Royal Baby is Coming
“There was no moon, and everything beneath lay in misty darkness. Not a light gleamed from any house, far or near - all had been extinguished long ago; and those at Wuthering Heights were never visible- still she asserted she caught their shining.”
Je n'avais jamais compris pourquoi la vie s'acharnait autant contre moi, bien que je ne me sois jamais réellement posé la question. Peut-être étais-je tout simplement maudite et que ma triste existence était vouée à demeurer un enfer perpétuel. Ou bien alors je devais réparer l'erreur commise par ma mère, celle de tromper son mari. Bien que je doutasse cruellement de cette rumeur qui racontait ô combien j'étais illégitime, je ne pouvais cesser de penser qu'elle ne pouvait qu'être véritable à cet instant précis. Rien de bon ne s'était produit à la cour depuis que j'y étais arrivée et une seule envie me prenait depuis bientôt trois ans : la quitter. Ce voeux demeurait cher à mon cœur, quand bien même je m’efforçais de rester auprès de ma tante Marie de Guise et de ma sœur Agnès, qui comptaient énormément pour moi. Si ce ne fut le cas, j'aurais déjà depuis bien longtemps rejoint mes tendres Highlands.
Lors de mon arrivée aux festivités en l'honneur de notre petite reine et royale cousine Marie Stuart, je m'étais tranquillement éloignée des gens, espérant pouvoir demeurer seule sur ma chaise, à attendre que le temps passe. Or, un groupe avait commencé à se former autour de ma personne, sûrement à cause de la présence de la reine douairière à mes côtés. J'aurais dû, dès cet instant, m'éloigner. En effet, lorsque je restais trop longtemps auprès des personnes de la cour, les ennuis arrivaient sur moi tels le jugement dernier. Mais non, je n'avais pas bougé. J'avais trouvé un soutien en la personne de Duncan et m'étais secrètement dit que finalement, je n'étais pas si mal tombée. Or, voilà ce qui devait arriver, arriva et après l'apparition fugace, mais remarquée d'une femme à la chevelure flamboyante, le lancé des feux d'artifice ne tardèrent pas à dégénérer. Ma robe prit feu en une fraction de seconde et avant que je comprenne ce qui se passait, je me mis à crier de toutes mes forces.
Ce moment fut bien le plus long de toute ma vie. Je sentais la chaleur dévorer le bas de mes jupes et avais la conviction que mon heure était venue. Pourtant, bien que la peur me rongeât l'estomac de mourir par les flammes, je ne redoutais pas la mort en elle-même. Elle apparaissait comme une certaine délivrance à mes yeux et je n'aurais plus ainsi à supporter les murmures dans mon dos et les reproches faites à mon égard sur la façon d'élever mon seul et unique enfant. J'avais dix-neuf ans et mon quotidien de princesse de sang ressemblait plus à un supplice qu'à une vie de conte de fées. Les histoires que me comptait Agnès alors que nous étions enfants étaient totalement fausses. Jamais un preux chevalier m’enlèverait sur son cheval blanc. Jamais je ne vivrais heureuse. Seuls le désespoir et la solitude m'attendaient au bout du chemin. J'avais dix-neuf et j'allais mourir, un goût amer au fond de la bouche.
Heureusement pour moi, ou non d'ailleurs, ma tante ainsi que le Français commencèrent à essayer toutes sortes de techniques afin de supprimer les flammes qui avalaient ma robe à une vitesse atrocement rapide. Ils y arrivèrent et ce fut un spectacle bien minable qui s'afficha devant leurs yeux. Les cheveux en bataille, mes jambes découvertes au monde, je tremblais devant eux, misérable. Quelques brûlures partielles parcouraient mes mollets. Je croisais les bras sur ma poitrine pour me protéger des regards qui me fixaient avec insistance tandis que je suivais ma tante dans le château de Linlithgow. Les festivités reprirent à l’intérieur comme s'il ne s'était rien passé. Priam d'Anjou prononça quelques mots de réconfort à mon égard et sans tarder je suivais la proposition de Marie de Guise.

« Ma tante, si vous le permettez, je préférerais ne pas redescendre. Ce tragique événement m'a grandement éprouvée et je ne veux pas demeurer au milieu de ces gens telle une bête de foire. »


Un sentiment de frustration se rependît en moi et ce fut presque en courant que je rejoignis la chambre qui m'était attribuée. J'étais secouée de sanglots et enlever ma robe fut bien difficile. Dès que cela fut fait, je me cachais au plus profond de mes draps, comme lorsque j'étais petite.
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: ❧ EVENT n°12 ♠ Royal Baby is coming  
Revenir en haut Aller en bas
❧ EVENT n°12 ♠ Royal Baby is coming
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» ❧ EVENT n°12 ♣ Royal Baby is Coming.
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» Baby Doc et Michèle Bennett, un couple très détesté des Haïtiens.
» L'étendard royal du Rohan
» Labadie: Contrat entre l'etat haitien et la Royal Carribean

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Golden Age  ::  :: Archives de la saison 1 :: ♣ Archive RP-
Sauter vers: