AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Cette MAJ est optimisée pour Mozilla.

Nous nous situons aux alentours de mai 1558.
Il fait de plus en plus chaud les gens prennent plaisir à sortir dans les jardins.

Si vous souhaitez jouer un étranger, privilégiez les Espagnols et les Ecossais.
N'hésitez pas à regarder les PV et scénarii en priorité.

Partagez|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: I will never be youre again || Matthew S.  Dim 22 Mar - 10:57
I will never be youre again
Matthew Stuart
A
près une rencontre dans l'après midi avec Henri Morangier, je devais me rendre au château de Whitehall auprès de Sir Matthew Stuart afin que je lui rapporte ce que j'ai pus entendre et qu'il me donne de nouvelles instructions. Cela me fendait le coeur car ce que je venais d'apprendre concernais mon amant. Pourquoi m'avait-il confié son secret ? Pourquoi n'avait-il pas continué de mentir ? Ce que j'étais en train de faire était immonde mais à qui la faute ? Il me tient en otage, je suis sa prisonnière, même si physiquement je suis libre, je ne fais plus rien comme je veux. Toute femme détesterait cela on est bien d'accord mais moi bien que la condition dans laquelle je me trouve est inconfortable une partie de moi apprécie cet homme. Je crois que je l'apprécie autant que je le déteste en fait, c'est un ressentis plutôt perturbant il faut bien le reconnaitre.

Je suis arrivée au château en fin d'après midi, la fatigue commençais à me gagner j'avais marché et travaillé toute la journée depuis mon réveil. Les gardes me demande quel était l'objet d ma venue et je soupire

« Messieurs je sais que vous voyez beaucoup de monde mais je viens ici pour ainsi dire tous les jour je suis la couturière d'une grande partie des dames de la cour Madame Barrow vous vous souvenez ? »

Dis-je 'un peu agacée. Le garde s'excusa et le laissa entrer dans l'enceinte du palais royal. Afin de ne pas éveiller les soupçons, Matthew m'avait donné rendez-vous dans le roseraie, qui, soit dit en passant et un endroit fort triste en hiver mais au moins personne n'y vient, je suppose que c'est pour cela qu'il m'avait donné rendez-vous là-bas.
Lorsque je m'éloigne petit à petit de l'entrée principale pour rejoindre les jardins tout devient beaucoup plus calme, la nuit venait de se drapé sur l'Angleterre et finalement les seuls bruit que j'entendais étaient mes pas, crissant sur la neige cristalline. Au fur et à mesure que j'avançait les lumière s'amenuisaient , mais en arrivant aux abords de la roseraie je distinguai une ombre massive semblant attendre, cela ne pouvait donc être que lui. Je m'en approchai puis fis une rapide révérence.

« Mon Seigneur, je vous apporte des nouvelles de la ville »

Soufflais-je doucement en me redressant et en ramenant ma cape de laine sur mon ventre, bien que cela ne se voie pas encore c'était devenu une petite manie depuis que j'ai appris la nouvelle. Surtout que je me trouvais en face du père du moins c'est ce que je supposais. D'ailleurs j'ignorais si je devais le lui dire un jour ou pas après tout mon enfant sera un bâtard, mais en même temps pas n'importe lequel, un bâtard Stuart, donc un aristocrate. S'il le reconnait je pense qu'il pourra obtenir quelque chose, des terres, une rente j'ignore réellement comment cela ce passe mais je suppose, sinon pourquoi certains homme reconnaissent leurs bâtards et d'autre pas. Mais je reconnais que pour l'instant je n'ai aucune envie de lui en parler.
electric bird.


Dernière édition par Joane D. Barrow le Jeu 26 Mar - 12:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: I will never be youre again || Matthew S.  Dim 22 Mar - 12:08
Joane D. Barrow a écrit:
I will never be youre again
Joane D. Barrow
L
e quatrième Comte de Lennox était assez préoccupé ce jour là. De part la naissance maintenant bientôt imminente de cet héritier au trone mais aussi par la visite de sa maitresse des chuchoteurs comme il aimait à l'appeler. C'était une bien bonne opération qu'il avait fait là. Il savait que son mari était un hérétique comfirmé. Elle était couturière de tout les nobles de la Cour. C'était une main invisible que personne ne voyait et a qui personne ne prêtait la moindre attention. Une oreille donc attentive aux secrets de cours qui se répandaient comme de la vermine dans les couloirs du château. Matthew avait choisi la Roseraie. Lieu vide en hiver mais comblé de précieuses ridicules l'été. Se croyant aimées et semblant aimer. Matthew devait juste après son rendez vous aller s’entraîner au combat avec des comtes. Il était donc vêtu de hautes bottes en cuir avec un pantalon rentré dedans. Ce qui dénotait avec le style si ridicule de la cour c'était la lourde armure qu'il portait. Une grande épée reposait à son coté droit et les armoiries Stuart ornaient le plastron doré finement sculpté par un maître artisan écossais.

Sur une des tables devant accueillir les roses reposait le casque du Comte. C'était un casque intégral rappelant de part ses sculptures un tigre. Finalement cette femme Joane était ravissante et Matthew l'aimait beaucoup. Elle était très obéissante et talentueuse pour le sport de chambre. C'était presque une double acquisition qu'avait fait là Matthew. Elle lui répétait les rumeurs de chambre et lui profitait de ses charmes presque à chaque fois. A vrai dire elle n'avait pas le choix mais elle le faisait avec talent. Matthew avant même de voir la jeune femme qui lui servait d'indicatrice perçut le bruit de ses chaussures. Reconnaissable entre tous, des petits pas rapide et discret. Ceux d'une servante. Elle apparut enfin dans l'encadrement de la roseraie. Elle était jolie comme à son habitude et cela fit décrocher un sourire à Matthew. Elle s'inclina légèrement comme à son habitude et comme presque tout le monde à la cour et dit qu'elle lui apportait les nouvelles de la semaine:

"Votre visite, Joane, met mon cœur en joie, vos informations sont plus précieuses que vous ne l'imaginez. Qui a couché avec qui cette semaine ? Qui a médit sur qui ? Qu'a mangé le Comte d'Essex aujourd'hui ? Vous savez combien vous m’êtes précieuse, les informations que vous me donnez me sont d'une grande aide. J'ai d'ailleurs pensé à vous en ces temps d'hiver difficiles.

Matthew explora une de ses poches et sortit une petite bourse qui devait contenir 15-20 pièces d'or qu'il lui tendit.

"J'espère que ce petit pécule pourra vous aider à vous chauffer et à vous nourrir durant cet hiver rigoureux, je serais peiné qu'il vous arrive une quelconque mésaventure."

Il lui sourit à nouveau et la regarda avant de dire:

"Quelles sont les nouvelles de la cour ?".
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: I will never be youre again || Matthew S.  Dim 22 Mar - 23:23
I will never be youre again
Matthew Stuart
J
e me dégouttais de trahir ainsi la confiance que m'avait offerte Morangier, si seulement il n'avais rien dis, si seulement il ne m'aimait pas autant, tout serais plus simple. Mais comme tout dans ma vie, rien n'ai aisé, je me suis retrouvée dans la situation ou je devais choisir entre une passion débridée et ma famille. Il est vrai que lorsque je me suis mariée je n'aimais pas Jaime. Nous avons du construire notre amour et c'est vrai qu'il n'est pas parfais, loin de là mais il est solide et je ne suis pas comme mon époux, je pense l'aimer assez pour pouvoir le protéger de n'importe quoi et en le protégeant je sacrifie le seul homme qui m'ai aimé d'un amour passionnel.

Je m'inclinais devant Lord Stuart et l'écoutais me dire à quel point je lui étais précieuse, je me demande si c'est vraiment pour mes ragots que je lui suis si précieuse ou si c'est parve que j'accepte de coucher avec lui. J'attrape la bourse qu'il me lança et l'accrochai à ma ceinture la seconde d'après. J'inclinais la tête en signe de remerciement, c'est incroyable comme les gens fortunés n'ont pas la notion de l'argent avec ce qu'il m'a donné je pourrais faire remplacer le toit et acheter deux cochons bien gras au moins, mais 4a je ne vais pas le dire j'ai pas envie qu'il me paye moins la prochaine fois.

« Je vous suis reconnaissante de votre générosité Messir »

Répondis-je simplement puis nous commençons à marcher et la fameuse question arriva, qu'est ce que j'avais appris cette semaine. Je me mords la lèvre et je priais, pas pour qu'Henri me pardonne mais plus pour qu'il comprenne que j'était dans l'impossibilité de faire autrement.

« cela ne concerne pas vraiment la cour cette fois-ci mon Seigneur. Vous souvenez vous de ce drame survenu il y a quatre ans ou le fils de la famille Morangier c'était noyé alors qu'il venez en Angleterre pour son mariage. Il se trouve qu'il n'est pas mort. James Morangier s'appelle Henri actuellement et il se fait passé pour un fermier. Il travaille dans un ferme au abords de Londres. Je tiens cette information de sa propre bouche »

Précisais-je, sachant qu'il risquait de me demander ma source. Un noble français ce faisant passé pour un paysan anglais, j'ignore si cela avait un quelconque valeur pour le Compte mais je l'espérais, j'espérais vraiment ne pas l'avoir trahis pour rien.

« Pour ce qui est de la cour rien de vraiment nouveau vous en voyez fort attristée soyez en sûr »

Dis-je finalement joignant mes mains et attendant impassible de savoir si mon histoire valait quelque chose ou pas. J'ignore ce qui pourrais bien se passer si cette histoire ne lui convenait pas pour l'instant ce n'est encore jamais arrivé
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: I will never be youre again || Matthew S.  Lun 23 Mar - 17:57
Matthew Stuart a écrit:

I will never be youre again
Joane D. Barrow
V
raiment ? Alors comme ça l'héritier Morangier n'est pas mort ? Intéréssant...vraiment très intéréssant vous êtes une femme pleine de ressources Joane."

Matthew se demandait ce qu'il pourrait faire de cette information, à quoi cela pourrait lui servir. Si il pouvait mettre une quelconque pression sur le fils Morangier afin d'obtenir des services de sa part. Il marchait tranquilement dans la Roseraie de Whitehall. Finalement il s'appuya contre une des tables en réfléchissant. Il fallait qu'il mette un voir deux pieds dans la chambre des Lords. Il se retourna vers Joane:

"Madame j'ai une mission à vous confier, essayer de faire en sorte d'interceder en ma faveur avec le Speaker de la Chambre des Parlements. Je suis sur que vos charmes ne le laisseront pas indifférents comme ils ne me laissent pas indifférents. Vous êtes une femme pleine de ressource, je suis content de vous avoir à mes cotés."

Matthew commençait à se demander si il lui faisait vraiment confiance, si c'était seulement un pion dans ses plans ou plus que ça ? Si jamais elle était importante pour lui, plus précieuse qu'il ne le pensait auparavant. Elle lui donnait des informations, elle couchait avec lui. Et il n'y avait rien de neuf à la cour, pour une fois c'était une chose rare et non moins précieuse cela donnait à Matthew quelque chose dont il manquait souvent. A savoir du temps. Il lui fallait un minimum de recul pour préparer ses plans et les mettre en place avec les agents qu'il fallait et où il fallait. Joane semblait un peu effrayée de ne rien avoir à rapporter à Matthew. Cela le fit sourire, il se rapprocha de Joane et placa ses mains sur ses hanches avant de rapprocher sa tête et de lui dire:

"Il n'y a rien et c'est bien, cela nous laisse du temps. Ne vous en faite pas Joane vous aurez des choses à me rapporter lors de notre prochaine entrevue. Pour qui avez vous des commandes en ce moment ?"

En effet Matthew à travers Joane pourrait poser les bonnes questions, aguiller son interlocuteur vers un chemin qu'il voulait. Matthew se détacha de Joane et se retourna contemplant la neige dehors:

"Je sais que vous devez me haïr, je sais que... j'ai mis des pressions enormes sur vous, mais j'ai vraiment besoin de vous, vous serez grassement récompensé. Je suis désolé de devoir faire peser cette menace sur vos enfants et votre mari et aussi sur votre enfant qui sommeille dans votre ventre. Toutes mes félicitations à vous et votre mari."

En effet il semblait assez bien connaître le physique de Joane, il la voyait une fois par semaine, il avait vu qu'elle avait pris du ventre, elle ne mangeait pas beaucoup donc elle était enceinte

"Quelles sont les nouvelles de la cour ?".
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: I will never be youre again || Matthew S.  Lun 23 Mar - 23:13
I will never be youre again
Matthew Stuart
O
ui l'héritier Morangier était en parfait santé et il est même très heureux et je venais de détruire sa vie. Jamais je n'aurais cru un joue être réellement une mauvaise femme mais là je venais de détruire quelqu'un à qui j'ai fait la promesse de protéger son secret, je me suis engagée à le protéger, il me faisait confiance. Quelle piètre amante je faisais et les pièce d'or qu'il me donna ne me consolai en rien, Oui cela permettra de réparer notre toit voir de racheter une maison, cela nous permettra d'aménager une chambre pour le bébé mais, cela ne me permettra pas de me racheter une conscience et celle-ci me torture depuis que cette histoire à commencé, j'en suis parfois à prier pour faire une troisième fausse couche. Et puis à côté de cela Lord Stuart me fascine. Je gardais la tête basse alors que nous marchions ensemble dans la pénombre. Lorsqu'il s'arrêta je fis de même en levant la tête afin d'écouter ce qu'il avais à me dire. Je contracte la mâchoire. Jouer de mes charmes, on sait tous ce que cela veux dire.

« Messir je suis prête à faire énormément de chose j'ai trahis bon nombre de personne pour vous y compris mon époux, je ferais avec vous tout ce qu'il vous passera par la tête mais mon métier n'ai pas celui d'user de mes charme. Je suis capable de mentir, de trahir de jouer la comédie mais il est hors de question que j'aguiche le Speaker de la chambre des Lords, je suis certain que vous possédez d'autres "oiseaux" qui son plus au courant de ce genre de chose. »

Il était hors de question que je me prostitue en plus de cela, si je fais la putain j'en serais une et cela se sait très vite autant à la cour qu'en ville et il est hors de question que je salisse non seulement ma réputation mais aussi celle de mon époux et celle de mon commerce. Pour l'instant je suis peut être une mauvaise femme, mais une mauvaise femme respectable au moins. Et puis je suis fière de moi je lui ai répondu, je me suis opposée à lui et s'il est sincère en disant qu'il était ravis de m'avoir il me concèdera cela et ne me fera pas brûler juste parce que je lui ai refusé une faveur. Il s'approcha alors de moi et me pris par les hanches me rapprochant dès lors de lui. Je lève mes yeux bleu vers lui, il faut reconnaitre qu'il était un homme fort séduisant.

« Lady Lavinia Tyburn, Lady Margaret Stanley, la jeune femme au service de votre femme que vous courtisez il me semble et Lady Isabelle d'Isembourg. »

Répondis-je doucement. Je n'étais pas jalouse enfin je ne crois pas mais cela me dérangeait. Lady Stanley n'était qu'un enfant qui ne connait à ces choses-là, elle est effrayée et puis j'avoue que je n'aime pas être traitée comme une putain, car après tout c'est comme cela qu'il me traite, il me paye pour que je couche avec lui et que je lui parle. Mais en même temps cela me remettais à ma place, je n'ai aucune importance pour lui si je ne lui ramène pas de bonnes informations je ne suis que sa chose qu'il a mis enceinte malheureusement pour moi. Il je détourna alors de moi regardant la neige qui jonchait le sol que nous foulions. Je resserre ma cape autours de moi pour me tenir un peu plus chaud.

« Vous haïr Messir je n'en ai pas besoin je pense que vous avez suffisamment d'ennemis et puis vous veillez à ce qui n'arrive rien à ma famille et je vous en sais grée » Quand il me parle de l'enfant je fronce les sourcils, comment avait-il pus le voir mon ventre commençais à peine à s'arrondir. Je me suis toujours demandé si cela pouvais avoir un impact s'il savait la vérité, ou si cela n'allait rien changer. « Mon mari est totalement étranger à la venu fortuite de cet enfant bien qu'il pense que contraire... en réalité si je calculs avec le plus d'exactitude possible cet enfant est un bâtard aristocratique. »

Dis-je en détournant rapidement la tête sur les rosier endormis par l'hiver. Je suis certaine que cet endroit en été doit être un ravissement pour les yeux et le nez. Les roses sont des fleurs magnifiques, mais bien trop chère pour un forgeron et une couturière.
electric bird.


Dernière édition par Joane D. Barrow le Mar 24 Mar - 11:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: I will never be youre again || Matthew S.  Mar 24 Mar - 6:44

I will never be youre again
Joane D. Barrow
E
lle refusait de coucher avec le Lord Speaker, voulant garder l'honneur qui lui restait. Matthew ne s'était pas posé la question de combien cela avait pu détruire Joane de trahir tout ceux qu'elle aimait pour le service de Lord Stuart. Toutefois Matthew considérait comme l'ordre des choses, des choses qui n'étaient pas nécéssaires et qui arrivaient, mais l'on ne pouvait rien y faire. Toutefois, Matthew se retrouva un peu peiné à sa plus grande surprise. Mais il avait un plan de secours comme d'habitude. Il souleva Joane et la posa sur une table pour qu'elle soit à sa hauteur, ses yeux se perdirent quelques instants dans le corset de l'amante avant de dire:

"Joane, coucher avec le Lord n'était pas partie du plan. Au contraire, cet homme obtient tout ce qu'il veut, faite en sorte qu'il soit
attiré par vous, séduisez le mais surtout résistez à ses avances, il en sera fou, il vous haïra autant qu'il vous aimera."


Il fallait bien reconnaître que Joane avait des yeux bleus magnifique. Matthew passa délicatement son doigt sur la joue de la femme devant lui. Une femme absolument irrésistible. Elle était d'une rare beauté il fallait bien le dire. Il lui sourit, elle le fascinait vraiment, si fragile et dure comme de la pierre. Si seulement elle était née noble, quelle femme elle aurait faite. On en vînt ensuite à parler du bébé. Du royal bâtard en fait. Et cela surpris beaucoup Matthew, ce serait lui le père ? Après tout c'était possible vu le nombre de fois où il avait couché avec Joane et elle ne s'était jamais plainte. Peut être que c'était son héritier illégitime qui se trouvait dans le ventre de son amante. Soudain voila que Matthew songeait à lui enlever ses missions si difficiles à la laisser se reposer dans un grand château. Il lui sourit et dit:

"Vous permettez ?

Matthew n'attendit pas la réponse et écarta la cape qu'elle avait rabattue devant elle comme pour masquer son ventre. Doucement il retira son gant et avec des précautions infinies posa la paume de sa main contre le tissu recouvrant le ventre à peine bonbé de Joane. Elle serait la mère d'un de ses enfants et il en était heureux. Il resta quelques secondes comme ça avant d'approcher sa bouche de celle de Joane et de l'embrasser longuement. Il fit quelque pas en arrière et repensa aux commandes qu'elle avait passé.

"Isabelle d'Isembourg, Magaret Stanley.... mhh essayez d'obtenir des informations qu'elles aimeraient caché si vous le pouvez bien sur ma Joane."

Il lui prit à nouveau les mains en lui souriant. Tout d'un coup cela lui revenait. Il fallait qu'elle mange pour accueillir le nouvel enfant. Il sortit à nouveau 15 pièces d'or de sa poche et les glissa dans la main de Joane.

"Prenez soin de vous, cet enfant de part ma nature et votre nature peut être déstiné à de grandes choses, mon fils je le reconnaîtrais et je veillerais à ce que vous et lui ne vivez jamais dans le besoin, vous êtes importants pour moi."

Sur ce il glissa la dernière pièce dans le corset de Joane en souriant.
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: I will never be youre again || Matthew S.  Mer 25 Mar - 0:26
I will never be youre again
Matthew Stuart
S
éduir Lord Speaker ? L'ensorceler, lui faire croire que je pourrais coucher sans pour autant le faire ? Seigneur cela demande des aptitudes que je ne suis pas sûr d'avoir, je ne suis pas la belle Anne Boleyn, paix à son âme meurtrie de tant de trahisons. Je me mordille la lèvre inférieur, je détestais que l'on me donne un travail que je n'étais pas sûre de réussir, surtout lorsque la vie de ma famille est en jeu. Je soupire, je n'avais décidément pas le choix.

« Très bien, je ferais du mieux que je pourrais mais fait en sorte qu'il me contacte vantez lui mes talents de couturière ou qui sais-je mais seule je n'arriverais pas à l'approcher s'il ne me contacte pas »

Capitulais-je non sans quelques conditions tout de même, je ne suis qu'une couturière je ne peux pas approcher une personne de haute naissance si celle-ci ne m'y a pas autorisé avant, donc si Lord Stuart ne fait rien jamais je ne pourrais approcher du Speaker de la chambre des Lords et le voir en privé. Il effleura ma joue et moi je baissai les yeux. IL fallait lui laisser cela, Lord Matthew Stuart savait s'y prendre avec les femmes, il était d'une rare douceur et savait comment les faire succomber à ses charmes. Jamais je n'aurais crus penser cela un jour mais par moment je me dis qu'il n'est pas si mauvais et que je pourrais même me surprendre à l'apprécier, ce qui pouvais être très dangereux, je ne dois surtout pas.. Il est mon employeur et je travaille pour lui dans le seul but de sauver ma famille, un point c'est tout, je ne doit pas m'écarter de cela. Si je me laisse distraire cela pourrait devenir pire que tout et si mon mari l'apprends je pense qu'il me tue, non pas parce que je lui aurais été infidèle mais plus parce que je lui aurais été infidèle avec un homme de religion catholique. Oui mon époux est totalement fou à lier mais une partie de moi l'aime éperdument. Je le laisse me porter comme si je ne pesais rien et me poser sur la table, cela n'était pas désagréable de se reposer un instant après la journée que j'ai vécue. Il me demanda alors si je lui permettais, de voir mon ventre je suppose mais la question était superflue puisqu'il n'attendis aucune réponse de ma part et qu'il alla poser sa main sur mon ventre légèrement gonflé, cela ne fait que trois mois après tout. Je relève la tête vers lui et il m'embrasse longuement, je ferme les yeux prolongeant son baiser, il faut l'admettre, il embrasse très bien. Puis il s'éloigna de moi me laissant ainsi descendre de la table. Je l'écoutais et haussai les épaules.

« Bien entendu, Margaret parlera surement de vous cela dit. Pour les autres j'essayerais du mieux que je pourrais d'obtenir des information importantes à vous remettre. »

Dis-je doucement alors que je le voyais fouiller ses poche sans vraiment comprendre au départ, je ne compris que lorsqu'il pris mon poignet pour glisser dans ma mains une bonne dizaine de pièce d'or, était-il devenu fou ? Avec tout cet or, je pourrais presque me racheter une maison entière. Comment vais-je faire croire à mon époux que j'ai gagné tout cela en cousant des robes ?!

« Je vous suis reconnaissante de l'importance que vous portez à cet enfant à naitre mon Seigneur, mais j'ignore ce que je pourrais faire de tant d'or rien qu'avec les vingt premières que vous m'avez donnée je pense que je pourrais nourrir ma famille tous les mois d'hiver matin midi et soir »

Dis-je en allant récupérer la dernière pièce dans mon corsage c'était beaucoup trop. De plus il à pas intérêt à trop me payer car si j'ai de l'argent, j'aurais le moyen de m'enfuir avec ma famille sur des terres plus propices à notre religion protestante.

electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: I will never be youre again || Matthew S.  Mer 25 Mar - 6:45
Matthew Stuart a écrit:

I will never be youre again
Joane D. Barrow
M
atthew sourit encore une fois à Joane, elle avait l'air d’apprécier ses baisers et ses caresses. Elle était parfaite mis à part que c'était une fille du peuple et qu'elle était protestante. Mais finalement ce n'étaient que des détails. Matthew était presque irrésistiblement attiré par les beauc yeux, le doux visage, le corps svelte de Joane. Il la désirait physiquement, toute leurs rencontres étaient sous ce signe d'une certaine tension sexuelle. Cela fit notamment encore plus sourire quand il vit Joane partir à la recherche de la pièce qu'il avait laissé dans son corset. Matthew savait très bien qu'il rendait Joane riche et pour une bonne raison. Il continuait à l'entretenir et elle restait désirant encore et toujours de l'argent une fois qu'elle aurait commencer à y goûter. Elle ne savait pas quoi faire avec tout cet or:

"Profitez des choses que nous avons à disposition à la cour, mangez jusqu’à plus faim, buvez jusqu'à plus soif, achetez vous des robes, des tissus, des bibelots. Achetez les jouets que vos enfants auraient toujours rêvé. Vous êtes désormais sous la protection de la Maison Stuart d'Ecosse, jamais il ne vous arrivera du tort."

Matthew retira son plastron qui commençait à le déranger, tant pis pour la chasse il avait mieux à faire. Vêtu uniquement d'une tunique marron comme celles du bas peuple, elle faisait ressortir sa musculature développée à la guerre. Voila une chose auquel peut de femmes avaient su résister. Il avait vu les yeux pétillants de Joane quand il l'avait embrasser. Il la désirait même si pour le moment aucun amour ne naissait entre eux. C'était des collaborateurs de travail et de plaisir, il l'aidait à protéger sa famille de li même et elle l'aidait à conquérir la couronne. Il souhaitait qu'elle soit heureuse, il souhaitait qu'elle ne soit jamais plus pauvre, il souhaitait qu'elle soit sienne, qu'elle se détourne de son mari vers lui. Qu'elle ne soit qu'à lui. D'un coté Matthew était peut être un peu jaloux.

"Bien sur je plaiderai en votre cause aux cotés du Lord Speaker"

Il la serra dans ses bras voulant la sentir contre lui. C'était une relation plutôt étrange et malsaine qui les unissait. Lui la forçait presque à l'aimer et elle semblait adorer ça. Il l'embrassa furtivement dans le cou:

"Promettez vous d'être mienne jusqu'à la fin de nos jours ?"
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: I will never be youre again || Matthew S.  Jeu 26 Mar - 12:55
I will never be youre again
Matthew Stuart
L
ui avouer la vérité ne fut pas chose aisée, en réalité jusqu'à la dernière seconde j'ai hésité à lui avouer qu'il était le père de cet enfant à naitre. J'ignore si cela est une bonne ou une mauvaise chose en faite. Dans un premier temps je pense que c'est bien car cet enfant ne manquera jamais de rien, mais en même temps, le compte de Lennox, joue à un jeu plutôt dangereux. D'après ce que j'au pus comprendre il lorgne farouchement sur le trône d'Angleterre et celui d'Ecosse. Je ne suis qu'un couturière je ne connais pas vraiment ce qui ce passe à la cour mais pour moi cela s'apparente à une très bonne trahison et la trahison et punis de mort pour l'accusé et sa famille, mais en même temps en y réfléchissant que mon enfant à naitre soit le fils de mon époux n'ai pas non plus une si bonne chose que cela. En gros j'ai le choix d'offrir à mon enfant; un père forgerons protestant extrémiste ou un compte de Lennox qui tente de renverser la Reine. Sincèrement, je ne sais pas ce qu'il y a de pire. Cela me laisse pensive quand à l'avenir de ce bébé, attendra-t-il sa majorité avec des parents comme cela ? Rien n'est moins sûr. Naîtra-t-il seulement ? Voici également une excellente question avec toutes les personnes que j'ai trahie, je pourrais avoir ma tête sur une pique demain, jamais je ne me sentie aussi peu en sécurité je dois bien le reconnaitre. Cela amène évidemment beaucoup d'angoisses. Je regarde les pièces d'ors dans la paume de ma main légèrement pensive.

« Vous rendez-vous compte que avec tout ce que vous me donner je pourrais prendre un bateau avec ma famille pour la France, puis partir pour l'Allemagne ou nous serions en sécurité et que vous ne me verriez plus »

Dis-je finalement en haussant les épaules, j'aurais eus envie de faire cela, mais je sais que Jaime est trop patriotique pour accepter de s'exiler en Allemagne, malgré la sécurité que cela nous apporterais. Personne n'ose attaquer la ligue protestante. Pourquoi mon époux était si buté. mais je garde malgré tout espoir de parvenir à le faire changer d'avis.

« C'est fort aimable de votre part »

Répondis-je lorsqu'il m'annonça qu'il parlerais de moi au Lord Speaker, bon en même temps c'est la moindre des choses s'il souhaite que je puisse lui apporter par la suite des informations intéressantes afin qu'il puisse entrer à la chambre des Lords. Je le vois retirer son plastron, mais ne réagit pas à cela j'a passé l'âge,je sais bien que le compte de Lennox est un homme au corps soigné mais je ne m'en ébahis pas s'ébahir devant un homme c'est pour les jeunes pucelles, avec le temps on apprends que finalement le physique et très superficiel. Je le laissais me garder contre lui, je reconnais que la chaleur de son corps me faisait du bien, j'avais presque passé toute ma journée dehors alors un peu de chaleur n'était pas de refus. Bon je ne suis pas comme ses nobles qui, dès qu'il y a une légère brise, rentre presque en courant se réchauffer au coin du feu. Le froid ne me fait pas peur, mais après plusieurs heure cela deviens quelques peu inconfortable malgré tout.

«Etre vôtre ? Vous souhaitez que j'abandonne ma famille, un mariage honnête qui me rends heureuse pour être la putain du comte de Lennox ? Car je n'imagine pas que vous souhaitiez me faire comtesse de Lennox je me trompe ? »

Oui je suis une femme infidèle et je m'en reprends chaque jour que dieu fait, mais je ne quitterais pour rien au monde Jaime, entre lui et moi c'est inexplicable. Il m'énerve la plupart du temps, je me sens parfois invisible mais c'est magnétique je l'aime. Et puis le quitter pour être la maitresse d'un noble... Non j'ai trop à perdre dans cette histoire. L'amour de mon fils, une première chose, mon entreprise, ma crédibilité. Et puis que penseront les gens en me voyant ? Que je l'ai quitté parce que le comte était riche, rien de plus.
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: I will never be youre again || Matthew S.  
Revenir en haut Aller en bas
I will never be youre again || Matthew S.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Matthew "Matt" Williams
» Archibald L. Greywood [Matthew Gray Gubler]
» matthew & manuela ❝ apologize ❞
» Matthew Lombardi signe a Philladelphie
» DAMIEN J. Bradford ► Matthew Bellamy ►Montre moi ton mouchoir, je te dirais qui tu es (si j'ai envie :o)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Golden Age  ::  :: Archives de la saison 1 :: ♣ Archive RP-
Sauter vers: