AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Cette MAJ est optimisée pour Mozilla.

Nous nous situons aux alentours de mai 1558.
Il fait de plus en plus chaud les gens prennent plaisir à sortir dans les jardins.

Si vous souhaitez jouer un étranger, privilégiez les Espagnols et les Ecossais.
N'hésitez pas à regarder les PV et scénarii en priorité.

Partagez|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Fantôme du passé ✤ THOMAS & ROSEMARY  Dim 22 Mar - 13:50
La Chapelle… J’avais pris pour habitude de venir m’y recueillir depuis son départ. La foi protestante était dans mon cœur. Beaucoup de rumeurs avaient tourné sur moi, l’annonce de la grossesse de la Reine avait changé la donne et on m’avait oubliée. Ce n’était pas pour me déplaire, bien au contraire. Une nouvelle année allait commencer et il était temps de tourner la page. D’avancer. De continuer. De faire une croix sur le passé. Ce passé si douloureux que l’on aimerait oublier. J’étais venue pour prier. Prier n’importe qui, qui pourrait m’entendre, entendre mes prières et surtout me protéger. J’avais besoin d’une bonne étoile, une marraine la bonne fée. Seule. Vulnérable. Fragile. Exposée à tous les dangers. Je n’avais pas l’étoffe d’une grande dame. Je me voyais plutôt en martyr. Donner ma vie pour ma cause. Mourir en protestante plutôt que me prosterner en catholique devant une reine sanglante que je haïssais toujours plus tous les jours. Les rues de Londres étaient devenues mon nouveau chez moi, j’y passais le plus clair de mon temps. Fuyant le château comme la peste n’y étant plus à ma place. Et pourtant, j’étais là dans cette Chapelle.

J’étais à genou, je priais. Je priais quiconque m’entendrait. Je cherchais une lueur d’espoir dans la pénombre. Une petite étincelle qui m’annoncerait que ces temps troublés allaient se terminer. J’avais commencé une nouvelle vie. Je me levais, respirais et vivais en protestante. J’espérais trouver à nouveau ce bonheur perdu. Fonder une famille. Vivre sereinement, ce n’était pas exactement le chemin que j’avais choisi. J’avais décidé de mettre ma vie en danger. De prendre des risques pour faire respecter une foi depuis trop longtemps bafouée.

J’étais à genou, je priais. Je priais ce Père d’entendre mes prières. De donner aux protestants un peu de sérénité. J’avais les yeux fermés, concentrée sur mes souhaits. Je n’avais pas entendu dans la grande porte lourde de la Chapelle s’ouvrir. Je n’avais pas vu une silhouette entrée. Je priais pour qu’il protège les gens que j’aimais. Je priais pour qu’il vienne en aide aux nécessiteux. Je priais pour toutes les âmes perdues. Les esprits torturés. Je re ouvrais les yeux. J’avais perdu la notion du temps. Depuis combien de temps étais-je ici ? Depuis combien de temps étais-je perdue dans mes pensées ? Je me levais, ankylosée. Je me tournais pour partir quand mon cœur manqua un battement. Je défaillis. Je dû m’appuyer sur l’accoudoir du Prie-Dieu où j’étais installée. Toute la rangée de chaises bougea dans un bruit sourd de chaises qui raclent le sol. J’avais failli tomber mais, m’étais rattrapée de justesse.

« Thomas… » Prononçais-je à voix basse.

Je restais figer sur place. Perdant totalement mes moyens. Consciente d’avoir dérangé la paix de ce lieu sacré. Je ne savais que dire, que faire. M’excusée ? Pour encore plus me faire remarquer… Je regardais autour de moi, il n’y avait que lui et moi. Mon chagrin. Ma nostalgie. Mes doutes. Mes peurs. Ce n’était pas lui, cela ne pouvait pas être lui, il ne se serait pas mit là à prier sans venir me dire un mot. M’avait-il déjà oublié ? Je pris un instant pour le regarder attentivement. Non, il était plus jeune. Ce n’était pas lui, même s’ils se ressemblaient étrangement. Ce n’était pas mon Thomas. Penchée, avachie sur le Prie-Dieu, je me ressaisis tant bien que mal. Il le fallait. « Veuillez m’excusez… pour… tout ce bruit. » Ma voix tremblée. Je m’excusais d’avoir brisé ce silence religieux. D’avoir dérangé sa sérénité. Je restais là plantée, je n’osais même pas bouger. Je ne me sentais pas bien. Secouée par mes émotions. Bouleversée par mes souvenirs. Qui était-il ? Le destin se jouait-il encore de moi ? Après un oncle oublié, une sœur inconnue… un fantôme du passé ? ô cruel destin. Pourquoi me fais-tu endurer tout cela ? Pourquoi me mets-tu ainsi à l’épreuve ? Pourquoi ?
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Fantôme du passé ✤ THOMAS & ROSEMARY  Lun 6 Avr - 6:43
Les doigts de Thomas se refermèrent autour du vêtement qu’il tenait dans ses mains. Du bout du pouce, il caressa le tissue et poussa un soupire. Comme le temps pouvait-il passer à la fois si rapidement et si lentement? La douleur était si vive qu’il avait l’impression que c’était hier qu’il perdait son père et pourtant. Aujourd’hui marquait le premier anniversaire de son décès, si on pouvait appeler ça un anniversaire. Trois cent soixante-cinq jours qu’il était parti et la douleur était aussi vive. Il faut dire que les nouvelles s’étaient enchainées du côté de la royauté et ça avait en quelque sorte empêché la plaie de bien guérir. Parce qu’à chaque fois qu’il avait l’impression qu’il était sur le point de passer à autre chose, on venait rappeler à Thomas que si son père était parti, s’il n’était plus de ce monde, c’était en parti de la faute de la reine. Sentant la colère monter à nouveau en lui, le blondinet ferma les yeux et inspira profondément. Ne rien laisser paraitre, pas même ici. Pas même à la maison. Il posa le vêtement sur le lit, juste à côté de lui, avant de se lever et quitter sa chambre. Après avoir laissé savoir à sa mère qu’il partait pour un moment et qu’il ne savait pas quand il reviendrait, mais qu’elle n’avait pas à s’inquiéter, Thomas quitta le logis familial. L’air était froid, très froid et le trajet pouvait s’avérer long. À peine quelques secondes après être sorti, il releva le collet de sa veste et s’engouffra dans la froideur hivernale que l’on pouvait bien connaitre en contrées anglaises. La tête baissée, il fit son chemin sans trop croiser de regards. Lorsqu’une larme se fraya un chemin jusqu’à sa joue, il s’empressa de l’essuyer avant de regarder aux alentours pour s’assurer que personne ne l’ait vu pleurer. S’il y avait bien une chose pour laquelle Thomas ne voulait pas passer, c’était un faible. Il se devait, par son statut, de se faire respecter et il devait avant tout donner l’illusion d’être quelqu’un de puissant et de fort… même si c’était souvent loin d’être le cas. Après la mort de son père, après qu’il l’ait eu pleuré pendant un court moment, il le maudit tout autant. Il ne voulait pas de ce titre en fait. Il ne voulait pas de tout ce pouvoir. En fait, il ne voulait tout simplement pas grandir. Il se savait capable d’affronter les épreuves qui s’étaient présentées à lui et qui se dresseraient devant lui tout au long de sa vie, aussi longue ou courte soit-elle, mais prétendre, porter un masque, faire semblant qu’on est quelqu’un chaque fois qu’on passe le pas de la porte commençait à peser lourd sur ses épaules. Et c’est sans doute pour cette raison que ses pas le menèrent tranquillement jusqu’à la chapelle. Il se tint devant les immenses portes quelques secondes, incertain de ce qu’il allait faire par la suite. Aller prier ses morts allait-il seulement servir à quelque chose? Demander conseil à son défunt père n’était sans doute pas ce qui allait l’aider non plus.

Puis, en poussant un soupire qui en disait long sur son état d’esprit à la fois confus et désemparé, Thomas poussa la lourde porte avant de pénétrer dans ce lieu sacré. Il resta immobile un court instant, grimaçant lorsque le bruit sourd de la porte qui se ferme perturba le silence des lieux, avant de s’avancer dans l’allée centrale. C’est à ce moment qu’il vit une jeune femme qui le regarda ou plutôt le fixa. Thomas. Comment savait-elle son nom? Elle n’avait sans doute que murmurer, mais sa voix se fit légèrement écho et le blondinet ne put s’empêcher de froncer les sourcils. Il ne la connaît pas. Enfin, il n’avait pas souvenir de l’avoir vu auparavant. Peut-être s’étaient-ils croisés une fois, qui sait? Si tel était le cas, elle ne l’avait pas marqué. Ne vous en faites pas. Vous n’êtes pas blessée? Demanda-t-il après s’être avancé lorsqu’il la vit tomber.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Fantôme du passé ✤ THOMAS & ROSEMARY  Ven 1 Mai - 14:42
La ressemblance était frappante. Déroutante. J’en perdais mes mots. J’en oubliais mes convenances. Il s’était approché de moi. Ce n’était pas Thomas de près, je le voyais ce n’était pas lui. Et pourtant, si l’on m’avait dit que c’était son frère jumeau je l’aurais cru les yeux fermés. J’imaginais les problèmes que ce jeune homme aurait si on le confondait avec mon Thomas. « Thomas… » répétais-je à nouveau. Si je m’attendais à cela… La vie se jouait de moi, j’en étais certaine. Elle me mettait à l’épreuve comme la fois avec cette diseuse de bonnes aventures. « Vous ressemblez à quelqu’un que je connaissais… J’ai cru que… ». Je n’osais pas poser la question qui me brûlait les lèvres. N’était-il pas Thomas ? J’étais certaine que non mais, je devais l’entendre de sa bouche. Même si ce n’était pas lui, tant de souvenirs refaisaient surface : la tristesse, la peur, la crainte, l’amour, le manque… Je devais lui poser la question, savoir s’il n’était pas Thomas Hertford. Je me perdais dans mes pensées éparses, si c’était Thomas il m’aurait sautée au cou et embrassait. Et Thomas ne serait jamais dans la Chapelle de Whitehall… on se serait plutôt vus dans les bas-fonds de Londres. Ce que je pensais n’avait aucun sens.

J’en avais même oublié sa question, j’étais appuyée aux chaises. J’avais l’impression que si j’enlevais la main j’allais tomber. Il serait là pour me rattraper. Je me maudissais d’avoir eu cette réaction, que devait-il penser ? Qui était-il ? Je ne me souvenais pas l’avoir vu auparavant et j’espérais qu’il ne fasse pas partie de la famille de mon fiancé, les membres cachés d’une famille j’avais eu ma dose au moins pour l’année. « Je… » Je m’examinais, regardais ma robe voir si je n’étais pas blessée. Je ne savais même pas si j’avais mal quelque part. « Je vais bien. Je vous remercie de vous en soucier. J’ai du trébucher…» Ce vilain mensonge sortit de ma bouche… Je me voyais mal dans pareille circonstance lui dire la vérité. Thomas avait du changer depuis les nombreux mois où il était partie, la fuite, il était parti avec des sous mais pas assez pour vivre dans le luxe dans lequel il était habitué, il devait être méconnaissable aujourd’hui.

Des millions d’émotions m’envahirent, c’était étrange de se retrouver face à ce Thomas qui ressemblait tellement à mon ancien fiancé. Je sentais ma respiration se saccadait, j’avais besoin de sortir prendre l’air. Respirer l'air frais de l’hiver. C’était si soudain. Anodin. Inattendu. Je ne m’attendais pas du tout à cela. Comment aurais-je pu imaginer être un jour confronté à son sosie ? Impossible. Inimaginable. « Je dois sortir, veuillez m’excuser. » J’avais l’impression de répéter le même refrain et de m’être excusée au moins cent fois depuis quelques instants. Je m’ordonnais à moi-même de me ressaisir. En m’aidant des chaises, je sortis de ma rangée. Je reviendrais remettre en place tout cela, une fois calmée. Je ne me sentais pas bien. Cet homme m’avait chamboulée. Tout ceci m’avait perturbée. J’avais du attiser sa curiosité en plus… je craignais qu’il veuille me suivre. Je m’engageais dans l’allée pour, à mon tour, pousser la lourde porte. Bien trop lourde pour moi. Je passais à ses côtés, me disant que tout allait bien se passer… Je me concentrais sur chacun de mes pas. Ne pas tomber. ‘’Tout va bien Rosie, tout va bien’’
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Fantôme du passé ✤ THOMAS & ROSEMARY  
Revenir en haut Aller en bas
Fantôme du passé ✤ THOMAS & ROSEMARY
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Quand les fantômes du passé reviennent vous hanter.
» Les fantômes du passé [PV Eänlys Diansìn]
» Hortense ♣ Fantôme du passé [TERMINE]
» Les fantômes du passé [Terminé]
» Les fantômes du passé... [Pv Sonja - Peter]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Golden Age  ::  :: Archives de la saison 1 :: ♣ Archive RP-
Sauter vers: