AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Cette MAJ est optimisée pour Mozilla et Safari
nous faisons notre possible pour l'optimiser pour Google Chrome

Nous nous situons aux alentours de mai/juin 1556.
Il fait de plus en plus chaud les gens prennent plaisir à sortir dans les jardins.

Si vous souhaitez jouer un étranger, privilégiez les Espagnols et les Ecossais.
Nous recherchons aussi des membres du peuple.
N'hésitez pas à regarder les PV et scénarii en priorité.

Partagez|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Invité

Message Agnès & Francis ♔ Entre ciel et terre ♦ écrit Ven 24 Juil - 16:27




entre ciel et terre
Agnès Livingstone & Francis Drake

La journée était bien entamée lorsque Francis posa enfin le pied sur la terre ferme. Il avait rejoint la barque avec Hawkes avant même le lever du soleil, et depuis il travaillait sans relâche à l'entretien du bateau, ce qui au juste ne servait à rien puisqu'ils n'étaient pas prêts de revoir les rivages français de sitôt. Mais Hawkes tenait à ce que tout soit prêt au cas où ils devraient mettre les voiles. Comme si c'était seulement possible... Pestant une énième fois contre l'omniprésence espagnole qui les empêchait de reprendre le chemin du commerce et des affaires, le jeune garçon rangea chacune des cordes à leur place attitrée, sachant bien qu'autrement, Hawkes lui taperait sur les doigts. Une fois tout en ordre, il sauta à bas de l’embarcation et rejoignit le plancher des vaches. Les bords de la Tamise se chargeaient de monde, des visages souvent connus du garçon, au moins de vue. Il slaloma entre les uns et les autres, profita d'un vendeur de tourtes de poisson pour s'en offrir une et mordre dedans à pleines dents. Son dernier repas remontait à plusieurs heures et pour une raison soi-disant liée à son âge, son besoin de nourriture semblait s'accroître avec les années. Hawkes avait quitté la barque pour affaires plus 'terrestres' plusieurs minutes avant que son protégé n'ait achevé sa besogne, ce qui lui laissait un répit de quelques heures encore. Il se décida assez rapidement pour marcher jusqu'à Whitehall et croiser Katherine, son amie qu'il n'avait pas revu depuis plusieurs mois déjà. Et alors qu'il continuait à manger sa tourte en marchant vers la sortie du port, c'est une tache blonde qui interpella son regard.

'Lady Agnès ?'

C'était bien elle, oui, la jeune écossaise qu'il avait joliment percuté lors de la foire, survenue quelques jours plus tôt. Guère rancunière, cependant, la bien-née semblait l'avoir quelque peu pris en affection, même si ils ne se connaissaient pas encore très bien. Du peu qu'il savait d'Agnès, elle lui semblait être une jeune femme comme toutes les femmes du monde, avec ce petit rien de générosité et d'intelligence qui n'était pas pour déplaire au jeune garçon. 'Vous allez bien ? Pas d'accidents imbéciles, cette fois ?' rit-il, faisant allusion à cette petite altercation à la foire. 'Vous voulez de la tourte ?' Il désigna la sienne dont il ne restait que la moitié, et le vendeur un peu plus loin. 'Qu'est-ce qui vous amène sur les ports ? Je vous fait visiter, si vous voulez !'

Voilà au moins une chose qu'il était capable de faire : étant donné les heures qu'il passait à arpenter les bords de la Tamise, il commençait à les connaître par coeur.

CREDITS IMAGES: Alaska ○ CREDITS FICHE: ROMANE

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Agnès & Francis ♔ Entre ciel et terre ♦ écrit Lun 27 Juil - 12:26

Agnès

ft. Francis
chapitre un

Une nouvelle journée en Angleterre commence, je me lève de mon lit. Il n'y a pas William, il doit être à la chasse sans doute ou avec d'autres membres de notre famille. Je soupire, je m'étire doucement. Une servante arrive et me demande si j'ai bien dormir, je lui répond oui. Je lui ordonne de préparer le bain. Je me masse la nuque, et, je soupire.
J'ai plusieurs choses à faire aujourd'hui, aller voir Miss Joane Barrow pour les derniers essayages de la robe pour le mariage d'Edward et Elizabeth. Ce dernier a lieu dans quelques jours, j'ai hâte car je reverrais mes amis musiciens. Et que je pourrais bavarder avec Katherine.
La servante revient et me dit que le bain est prêt, je me lave, je chantonne. Puis, on me sèche, on m'habille d'une chemise de jour et après je m'installe près du paravent. Je m'habille d'une robe couleur crème. Par la suite, les servantes me font un chignon avec des rubans de couleur blanc. Je souris puis je pars, accompagnée d'une de mes dames de compagnies.
Nous prenons le carrosse en direction le port. Nous marchons par la suite, soudain, une voix m'interpella. Il s'agit de Francis, un batelier. Il m'avait percuté lors de la foire, il y a quelques jours. Je souris.

Francis - Vous allez bien ? Pas d'accidents imbéciles, cette fois ?' Dit-il en riant. Vous voulez de la tourte ? Il me désigne la sienne. Puis, il me montre le vendeur plus bas. Qu'est-ce qui vous amène sur les ports ? Je vous fait visiter, si vous voulez !

Agnès – Je vais bien, je vous remercie et vous Francis, comment allez-vous ? Pas pour l'instant ! Dis-je en riant doucement. Je veux bien merci, elle a l'air délicieuse ! Je vous laisse finir votre tourte. Vous en voulez une autre Francis ? Je vais vous la payer. Je souris et je regarde ma dame de compagnie. Et vous, Lucy ?
Je reviens par la suite à Francis. Nous promenons, j'ai un rendez-vous chère Madame Barrow pour une robe pour un mariage. Sinon, je serais ravie de visiter les ports. Je souris avec joie.

Je le regarde avec bienveillance, Lucy parle en écossais et elle me dit de ne pas faire confiance à ce jeune homme. Je lui répond que je peux lui faire confiance et que c'est qu'un enfant lui dis je dans la même langue. Je soupire et j'observe Francis.

Agnès – Avez-vous déjà voyagé Francis ? Avez-vous été en France ? Ou au Nouveau monde ? Lui demande-je avec un sourire.


Je m'approche de Francis, je lui souris. Je veux être gentille avec lui et puis, il n'a pas l'air méchant. J'observe le ciel, un temps radieux pour faire une visite près des ports, en espérant qu'on ne tombe pas sur des pirates !


agnèsentre ciel et terre
(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Agnès & Francis ♔ Entre ciel et terre ♦ écrit Lun 27 Juil - 17:59




entre ciel et terre
Agnès Livingstone & Francis Drake

Normalement, il n'aurait jamais du faire la connaissance d'Agnès Livingstone. Certes, il n'était pas pauvre, loin de là, il n'avait rien à voir avec les miséreux qui faisaient la manche sur les bords des routes et volaient pour se nourrir. Lui, quand il volait, c'était pour son plaisir. Mais il était un garçon du peuple d'Angleterre, qui sans cette foire et l'accident imbécile qui leur était arrivé, il n'aurait jamais fait la connaissance d'une Lady d'Ecosse. Et pourtant, voilà qu'il engageait la conversation comme si ils étaient amis. Francis n'avait jamais été un garçon timide, toutefois, et il avait apprécié la jeune blonde au premier coup d'oeil. Passée outre la part de non-dits qui marquaient toutes les relations en ces temps de persécutions religieuses - il ignorait de quel côté penchait le coeur de la jeune femme, aussi il préférait ne rien dire quand à son protestantisme - ils pouvaient s'entendre sur quelques sujets.

'Je vais très bien, merci. J'ai quelques heures de pause, le chef est parti commercer Dieu sait où en ville,' expliqua-t-il, justifiant ainsi son inaction momentanée. Constatant que la dame de compagnie d'Agnès l'observait avec suspicion, il leva un sourcil dans sa direction. Le prenait-elle pour un gamin de bas-étage ? Il fallait croire que oui. Cela le fit plus rire qu'autre chose, intérieurement toutefois : sans vraiment le vouloir, il était comme tous ces jeunes gens arrogants qui marchaient sur la corde raide, quelque part entre sincérité et malhonnêteté, et se savait capable du pire comme du meilleur. Sans que cela ne lui pose aucun problème, car malgré son jeune âge, il croyait dur comme fer au fait que si il voulait avancer dans la vie et tracer sa route selon sa propre volonté, il lui faudrait tôt ou tard apprendre à faire taire sa conscience. Alors autant commencer tôt.
'Vous avez raison, elles sont drôlement bonnes,' sourit le jeune garçon en mordant à nouveau dans sa tourte, 'même si je ne sais absolument pas ce qu'il met dedans. Vous êtes sûre ? C'est très gentil à vous, mais je peux payer,' dit-il avec un brin d'étonnement lorsque la Lady lui proposa de lui en offrir une seconde. Apercevant le mouvement d'humeur de la dame de compagnie d'Agnès, il eut un sourire en coin : 'elles ne sont pas empoissonnées, je vous rassure. Je mange chez lui presque tout les jours et je ne me suis jamais aussi bien porté.'

Toutefois, Francis ne put retenir une mimique agacée lorsque les deux dames échangèrent quelques mots en écossais. Il n'en voulait à personne, et certainement pas à Agnès, mais il ne comprenait pas un traitre mot de ce qui était raconté... Et Francis n'aimait pas ne pas comprendre. Il n'aimait pas ne pas savoir. Un court instant, il aurait aimé que son père lui enseigne l'écossais au lieu du latin, au moins il aurait pu répondre aux deux dames. Mais songeant que cela n'aurait servi à rien, il s'apaisa presque sur-le-champ. Après tout, beaucoup de gens éduqués comprenaient le latin, cela faciliterait le commerce. Apprendre l'écossais ne lui aurait servi à rien, ils n'avaient même pas de flotte par là-haut. Lorsque la blonde Agnès lui demanda si il avait déjà voyagé, son agacement s'évapora aussi vite qu'il était arrivé : si un sujet pouvait mettre le jeune Drake d'excellente humeur, c'était celui-ci.
'Plusieurs fois en France, Lady Agnès, surtout à Calais. Mais jamais au Nouveau Monde, pour l'instant. Mais j'y irais un jour, j'en ai bien l'intention. En fait, je compte même faire le tour du monde... Dans quelques années.' Quand il aurait repris le bateau de Hawkes pour son compte et qu'il aurait fait prospérer son commerce. Le souci de Hawkes à toujours vouloir suivre les règles était exaspérant pour le jeune homme. Si ils voulaient continuer leur échanges avec les terres d'Henri II, il leur fallait l'aval de Philippe d'Espagne, lequel était loin d'être favorable à ce commerce anglo-français. Bien des fois Francis avait suggéré à son maître de faire fi des décisions de l'espagnol et de continuer à commercer, mais celui-ci avait refusé tout net. Il était un commerçant, pas un pirate, disait-il. Ce qui avait le don d'énerver son protégé, même si il n'en montrait rien. Il sourit à Agnès.

'Ne vous en faîtes pas, personne ne devrait s'en prendre à vous en plein jour, et avec tout ce monde sur les quais. Il y a des gens très respectables, ici, dans la journée. Vous me suivez ?'

CREDITS IMAGES: Alaska ○ CREDITS FICHE: ROMANE

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Agnès & Francis ♔ Entre ciel et terre ♦ écrit Jeu 30 Juil - 16:46

Agnès

ft. Francis
chapitre deux

Notre vie est fondée sur des choix qu'on doit faire, nous tissons la toile de notre avenir. Certes, notre Destinée est écrite par Dieu, mais, je pense que nous pouvons choisir de faire confiance ou non à des gens ou même que certains éléments de notre vie, c'est nous qui décidons avec notre cœur et non la Volonté Divine. En effet, c'est mon choix de faire confiance à Francis, ce jeune batelier m'a basculé autrefois à la foire. Il ne m'a rien fait de mal mais pour Lucy, une de mes dames, c'était une preuve qu'il ne faut pas faire confiance à ce jeune anglais. Je rencontre cet anglais sur le bord de la tamise, nous parlons. Il me demande si j'allais bien et si je n'avais pas rencontré d'autres accidents, je lui dit que j'allais bien et que je n'ai pas encore eu d'accident. Il me parla également d'une tourte. Je souris en attendant que ce jeune garçon me réponde. J'ai foi en lui.

Francis - 'Je vais très bien, merci. J'ai quelques heures de pause, le chef est parti commercer Dieu sait où en ville,.

Agnès – Je suis ravie que vous allez bien Francis. Tant mieux alors ! Dis-je avec un sourire.

Francis - Vous avez raison, elles sont drôlement bonnes. Il sourit et mord dans la tourte. Même si je ne sais absolument pas ce qu'il met dedans. Vous êtes sûre ? C'est très gentil à vous, mais je peux payer. Un sourire en coin se lit sur cette frimousse. 'elles ne sont pas empoissonnées, je vous rassure. Je mange chez lui presque tout les jours et je ne me suis jamais aussi bien port rajoute-il par la suite.

Agnès – Je me laisse tenter alors dis-je après ces paroles. Cela ne me dérange pas Francis. Je souris. Concernant si les tourtes sont empoisonnée ou non, nous verrons ce soir et si je meurs, ça sera votre faute mais je ne le pense pas que ce soit le cas. Dis-je avec un grand sourire.

Par la suite, Lucy et moi, nous parlons en gaélique. La demoiselle craint pour ma vie, je la rassure. Par la suite, je reviens sur Francis et je lui demande s'il avait voyagé. Peut-être avait-il déjà vu ma chère France. Je garde mon éternel sourire bienveillant.

Francis - Plusieurs fois en France, Lady Agnès, surtout à Calais. Mais jamais au Nouveau Monde, pour l'instant. Mais j'y irais un jour, j'en ai bien l'intention. En fait, je compte même faire le tour du monde... Dans quelques années.

Mon regard s'illumine face à ce qu'il me dit. Il a donc visité ma chère France ou plutôt commercer. Je l'observe. Je respire doucement. Le jeune anglais me déclare par la suite que nous avons rien à craindre des gens car le soleil est levé. Il nous demande de le suivre.

Agnès – Je suis allée en France, il y a quelques années. La cour de France est différente des mœurs anglaises ou écossaise. Elle est disons plus raffinée …. Nous les écossais, on pense qu'on est des brusques ! Dis-je en riant. Pour la France, avez-vous appris quelques mots de français ? Nous pouvons parler en français si vous voulez bien. Oh, c'est dommage pour le nouveau monde. Si un jour, vous allez là-bas, vous me raconterez Francis ? J'aimerais tant visiter ces contrées mystérieuses ! Je regarde par la suite Lucy. Lucy, tu peux nous laisser seul ? Je risque rien avec Francis. La demoiselle s'écarte, je m'approche de Francis. Allons y mais avant, j'aimerais acheter la tourte et la goûter. Vous avez une gourde d'eau Francis ?

Nous sommes près du marchand de tourte. Je souris à Francis. Que pouvons-nous parler ? Pas de la religion, c'était un sujet trop sensible. Et puis, je ne connaissais pas son parti. Je paye deux tourtes, je tend la première à Francis et je garde la mienne dans du tissus.

Agnès – Cela ne me dérange pas, je vous prie de ne pas vous fâcher Francis. Lançais-je avec un léger sourire timide.


agnèsentre ciel et terre
(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Message Agnès & Francis ♔ Entre ciel et terre ♦ écrit
Revenir en haut Aller en bas
Agnès & Francis ♔ Entre ciel et terre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Entre Ciel et Terre [pv Nuage d'Or et Nuage Enneigé]
» Françoise d'Aubigné, un pont entre Ciel et Terre ...
» A mi-chemin entre Ciel & Terre [ Pv Pépé ] [TERMINE]
» La TERRE vue du ciel par la NASA en 2010
» la frontière entre l'amour et la haine est aussi fine que celle entre la terre et le ciel — femme de femme only ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Thorn Birds ::  :: Archives de la saison 1 :: ♣ Archive RP-
Sauter vers: