AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Cette MAJ est optimisée pour Mozilla.

Nous nous situons aux alentours de mai 1558.
Il fait de plus en plus chaud les gens prennent plaisir à sortir dans les jardins.

Si vous souhaitez jouer un étranger, privilégiez les Espagnols et les Ecossais.
N'hésitez pas à regarder les PV et scénarii en priorité.

Partagez|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
Admin
♕ Mon nombre de messages est : 965 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 1393 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 28/02/2012

MessageSujet: L'EGLISE [06/08]  Jeu 3 Sep - 11:23
L'Eglise


Autre grande puissance du royaume, l'Eglise est pourtant un domaine bien troublé, surtout depuis le retour au catholicisme. Entre prêtres catholiques et anglicans, la guerre commence seulement. Le royaume est de nouveau catholique et aucune autre religion ne doit primer en Angleterre. Le culte anglican est désormais interdit. Étienne Gardiner est le grand évêque proche de la reine et il entend bien aider cette dernière à réprimer l'hérésie. L’Église d'Angleterre promet de bien belle guerre en son antre.

Liste des Personnages


♣ Mélody O'Neil feat Hayley Atwell ▬ libre
♣ Isabelle Marellefeat Jennie Jacques ▬ libre
♣ Alice de Vere feat Claire Foy ▬ libre

♣ Reginald Pole feat Damian Lewis ▬ libre
♣ John O'Neil feat Sean Bean ▬ libre
♣ Théodore Wolmar feat François Arnaud▬ pris
♣ Patrick Bergman feat Joe Doyle ▬ libre
♣ George Hastingsfeat Aidan Gillen ▬ pris








Dernière édition par The Majestic Rose le Sam 12 Mar - 9:15, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
Admin
♕ Mon nombre de messages est : 965 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 1393 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 28/02/2012

MessageSujet: Re: L'EGLISE [06/08]  Jeu 3 Sep - 11:24
Reginald Pole

feat ♦ Damian Lewis




" La passion de la religion. "

AGE ♦ 55 ans
DATE DE NAISSANCE ♦ Il naquit en mars 1500, à une date inconnue
ORIGINE ♦ Anglaise
SITUATION FAMILIALE ♦ Célibataire
MÉTIER ♦ Il est cardinal de l’Église catholique de Rome, légat pontifical. Il est pour la reine Mary d'Angleterre son premier ministre, mais aussi son principal conseiller.
QUALITÉS ♦ Studieux - Réfléchis - Patient
DÉFAUTS ♦ Revanchard - Haineux - Calculateur
RELIGION ♦ Catholique
QUELLE EST ALLÉGEANCE DE VOTRE PERSONNAGE ♦ Reginald a prêté allégeance en Dieu qui est son seul maître avec le pape. En Angleterre, il soutient bien sûr la reine Mary.
GROUPE ♦ L’Église
CRÉDITS ♦ Mari-Jane



Préface

Le sang de Reginald est royal et ses origines prestigieuses marqueront à jamais son existence. Troisième fils de Sir Richard Pole, descendant d’une ancienne famille du Pays de Galles, il avait pour mère Margaret Plantagenêt, comtesse de Salisbury, fille de George, duc de Clarence, ce qui faisait de cette illustre femme la nièce de feu le roi Edouard IV. Représentant de la famille Plantagenêt, qui n’était plus sur le trône, Reginald comme ses quatre frères et sa sœur était promis à un brillant avenir.
En raison de ce que son père avait fait subir aux Plantagenêt, Henry VIII, une fois roi désirait redonner une place à ses cousins et il se plaça comme protecteur des enfants de Margaret. Cette protection permis à Reginald de recevoir une brillante éducation, notamment à l’université d’Oxford. Bachelier le 17 juin 1515, Henry VIII le fait à la suite de cela en février 1518, doyen de la cathédrale de Wimborne dans le Dorset. Voulant compléter sa formation humaniste, Reginald demanda Henry VIII de se rendre à Padoue, qui contenait une célèbre université où se retrouvaient les plus brillants esprits de l’époque. Le roi accepta son départ, aillant pour grande estime ce brillant cousin.
En juillet 1526, Reginald était de retour en Angleterre où grâce à ses capacités il aurait pu occuper une place politique importante. Néanmoins, l’homme refusa et s’éloigne de l’entourage du roi, pour mener une vie plus paisible et s’adonner à ses études.
En 1529, l’affaire du divorce du roi avec Catherine d’Aragon ébranla tout le pays. Bien sûr, Pole était opposé à ce divorce et petit à petit le roi commença à s’éloigner de l’Eglise de Rome. Malgré l’opposition de son cousin quant à son divorce, Henry VIII lui permit de quitter le royaume, pour lui permettre de rejoindre l’Italie et ses universités.
Durant les années 30, Henry VIII épousa secrètement Anne Boleyn et rompit avec l’Eglise romaine. Pole devait prendre position et comme ses convictions ne lui permettaient pas de soutenir son cousin, il s’opposa à lui. Furieux, Henry VIII persécuta les Pole présents en Angleterre. En novembre 1538, deux de ses frères et plusieurs de leurs parents furent arrêtés, accusés de trahison, incarcérés à la tour de Londres et exécutés en janvier 1539. Margaret Pole fut également arrêtée et elle passa plusieurs années dans des conditions de détention très dures à la Tour, avant d’être exécutée le 25 mai 1541.
Refusant de prendre la pourpre, Reginald en fut néanmoins contraint par le pape Paul III, qui le nomma cardinal le 23 décembre 1536.
Pole mena sa vie de cardinal et ne retourna pas en Angleterre. D’Italie, il apprit l’arrivée au trône de Mary Tudor, qui mit un terme à son exil en lui permettant de revenir en tant que légat pontifical. Cependant, pour apaiser les Anglais, Mary le fit patienter jusqu’au 20 novembre 1554. Depuis son arrivée en Angleterre, Pole est devenu l’un des principaux conseillers de la reine Mary, mais également de son époux le roi Philippe.

Liens



Patrick BergmanPatrick est le secrétaire de Reginald Pole depuis maintenant plusieurs années. Il respecte cet homme et il aime travaille pour lui. Le jeune homme ressent une quasi dévotion pour cet homme qui a tant sacrifié pour sa religion. Il pense être dans sa confidence, mais ce n'est vraiment pas le cas. Menacé par le passé par Henry VIII, Reginald est un homme méfiant, qui ne compte que sur lui-même. Même s'il trouve ce jeune secrétaire doué et dévoué, jamais il n'irait lui confier des affaires plus personnels. Il n'a pas assez confiance en lui.

William CecilQuand il retourna en Angleterre, Reginald fut accompagné par Cecil, un homme brillant et intelligent, mais dont la carrière porte à la méfiance. En effet, Pole connait les antécédents de l'homme, il apprit qu'il était proche des plus importants cercles protestants et surtout que la trahison était familière chez lui. Pole tâche de garder Cecil à l'oeil tandis qu'il lui donne des tâches à accomplir pour la cour. Cecil de son côté sait à quoi s'attendre de ce cardinal et bien qu'il ne l'aime pas il respecte son service.

Katherine LennoxPole n'aime pas la petite Katherine il se méfie de l'amour que la reine lui voue, cela pourrait s’avérer mauvais pour la pays. Il ne cesse donc de faire suivre la petite afin de tout connaitre d'elle et de savoir si elle est réellement si innocente et si douce qu'elle y parait, il n'a qu'une envie la faire tomber et l'éloigner de la reine dans le seul but de protéger l'Angleterre car si cela se trouve la petite garce lorgne elle aussi sur le trône et Mary serait encore capable de la coucher sur son testament. Que dieu vienne en aide à l'Angleterre si cela arrivait un jour. De son côté Katherine n'aime pas trop la froideur de l'homme elle le trouve peu courtois envers elle et pas très gentil. Pourtant elle ne se méfie pas de la menace qui plane sur elle.

Henry StaffordLes deux hommes appartiennent à la même famille, puisque Reginald est l'oncle d'Henry. Le plus jeune n'a jamais connu son oncle, celui-ci était en disgrâce, mais dans la famille, on a toujours aimé cultiver l'image de l'oncle Reginald qui combattait la mauvaise foi du roi Henry VIII. Le jeune Henry a donc toujours admiré cet oncle, mais cela jusqu'à ce qu'il le découvre et voit en lui un homme froid et profondément dévot. La désillusion est grande, surtout que Reginald se montre très exigeant envers ses proches, parfois trop exigeant.





Dernière édition par The Majestic Rose le Ven 11 Mar - 21:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
Admin
♕ Mon nombre de messages est : 965 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 1393 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 28/02/2012

MessageSujet: Re: L'EGLISE [06/08]  Jeu 3 Sep - 11:24
Melody O'Neil
feat ♦ Hayley Atwell




" Comme un doux chant dans nos coeur. "

AGE ♦ 38 ans
DATE DE NAISSANCE ♦ 30 mai 1517
ORIGINE ♦ Anglaise
MÉTIER ♦ Elle s'occupe de l'auberge Majestic Rose avec son mari.
SITUATION FAMILIALE ♦ Elle est mariée à John O'Neil et elle est mère.
QUALITÉS ♦ Forte - Tendre - Généreuse
DÉFAUTS ♦ Soumise - Méfiante - Curieuse
RELIGION ♦ Protestante, tout comme son mari elle accepte l'anglicanisme, mais elle n'est pas contre le catholicisme. Pour Mélodie, chacun devrait pouvoir vivre en paix avec sa religion.
QUELLE EST ALLÉGEANCE DE VOTRE PERSONNAGE ♦ Elle est pour l'Angleterre, peu importante son souverain.
CRÉDITS ♦ Elizabeth Tudor



Préface

Melody naquit dans une bonne famille de Londres, un charmant couple d’artisan joaillier, qui confectionné les bijoux des rois. C’est entouré de pierreries et d’amour que la belle grandit, une enfance heureuse d’une enfant unique à qui on donnait tout ce qu’on pouvait. Elle reçut une éducation complète de la parfaite femme au foyer, catholique et très pratiquante, elle se destinait enfant à devenir religieuse, pour ne point trop encombrer ses parents. Mais bien vite, avec l’anglicanisme d’Henry VIII, elle dut revoir ses plans et oublier sa carrière de religieuse, elle ne pouvait désormais plus pratiquer et avec dépit, elle se réfugia dans les thèses de Luther, découvrant ainsi une toute autre religion. Elle se donna alors corps et âme pour aider ses parents, mais aussi pour des œuvres de charités, donnant son temps aux plus pauvres, comme elle l’aurait fait en tant que religieuses. Lors des épidémies, elle était la première présente pour aider les plus démunis et soigner les malades.
Melody avait toutes les qualités pour devenir une épouse parfaite, si bien que ses parents avec leur maigre fortune tentèrent de lui faire une dot. Malheureusement, un incendie finit par frapper tout le quartier et ses parents périrent dans les flammes. Elle n’avait qu’une vingtaine d’année et se trouvait démunie sans argent et logement. Ce fut ainsi, qu’elle rencontra son sauveur, John O’Neil, un pasteur protestant qui prêché la bonne parole. Il trouva la jeune femme dans la rue et l’accueillit chez lui. Plus tard, une histoire d’amour finit par naître, ils se marièrent et ils eurent des enfants. Melody retrouva enfin le bonheur avec sa famille, tout en partageant la foi de son mari, elle continua ses actions charitables.
Mais un bonheur à toujours une fin et la vie de Melody est étroitement liée à celle de l’Angleterre. En 1553, l’Angleterre changea de reine, mais aussi de religion. Même si Mrs O’Neil n’était pas contre le catholicisme, son mari oui et Melody voulait tout faire pour le soutenir et le protéger. Ensemble, ils firent des messes protestantes clandestines, en toute discrétion. Et ils dirigent aussi une petite auberge pour mieux faire oublier leur passé. Les risques étaient pourtant trop grand et la chasse aux hérétiques bien trop proche. En ce début d'année 1555, Melody vit ses premiers amis périrent dans les flammes, en raison de leur religion. Effrayée, elle voulut partir du pays, mais face à l'intransigeance de son mari, ceci ne resta qu'un souhait. Melody vit aujourd'hui dans le peur, de perdre à nouveau tous ceux qu'elle aimait dans les flammes de la mort.

Liens



John O'NeilIl y a plusieurs années, John recueillit Melody alors qu'elle était démunie. Ils se marièrent une fois la réforme passée et depuis, ils vivent une tendre histoire d'amour. Le couple a des d'enfant. Ils se soutiennent et font tout ensemble. Melody aide John a continué son culte, mais elle a peur pour lui et pour leur vie si dangereuse. Et si un jour on venait les arrêter? John de son côté veut tout faire pour protéger sa femme, mais sa passion de Dieu est parfois trop forte et le conduit à de grands dangers, en tout cas, s'il doit finir sur le bûché, il fera tout pour que Melody ne soit pas inquiétée. De plus, il espère ne pas faire courir de risques à ses enfants qui n'y sont pour rien dans tout cela.

Lisbeth AndrewsLisbeth était sur les chemins, quand elle rencontra Melody et son mari. C'est grâce à cette femme, qu'elle finit par s'en sortir et aussi à se remettre de la perte de son mari, sans elle, elle serait probablement morte à l'heure qu'il est. Melody l'hébergea quelques temps et lui apporta un vrai soutient spirituel. Puis, quand Lisbeth dut prête, Melody lui fit rencontrer la Duchesse de Devonshire, qui eut un vrai coup de cœur pour cette jeune femme et elle la prit à son service. Lisbeth et Melody se voient moins souvent, mais les retrouvailles sont toujours un vrai bonheur pour elles.

Nicholas SmithIl était tard et Melody rentrait chez elle, après avoir été aider une pauvre famille. Sur le chemin du retour, elle eut la malchance de croiser Nicholas qui errait seul, il était en pleine crise de folie. Généreuse, elle voulut l'aider, mais grand bien lui en fasse, il s'en prit à elle. Il voulut la tuer, mais grâce à une pierre qui traînait là, elle s'en sortit. Depuis ce jour, Melody veut faire payer à cet homme et montrer au monde ce qu'il est. Alors que de son côté, Nicholas ne se souvient même plus d'elle.

Margareth DouglasMargareth n'est pas connu pour être une femme des plus agréables et pourtant, elle apprécie beaucoup Melody O'Neil. La comtesse voit en elle une femme de qualité à qui elle aimerait ressembler, mais cela, elle le sait, quand on est proche du pouvoir, c'est impossible. Avant l'arrivée de Mary au pouvoir, elles se voyaient de temps en temps pour faire l'aumône, tentant de devenir une bonne personne, mais désormais, elle a complètement abandonné cette idée, ce qui désole Melody, qui entend bien la remettre sur un chemin plus doux.


A propos ♦
La copie partielle ou intégrale est interdite, ne l'oubliez pas. Pour ce personnage n'oubliait pas que même si elle ne fait pas les offices comme son époux, elle fait tout de même partie de l’Église.





Dernière édition par The Majestic Rose le Mer 17 Fév - 14:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
Admin
♕ Mon nombre de messages est : 965 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 1393 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 28/02/2012

MessageSujet: Re: L'EGLISE [06/08]  Jeu 3 Sep - 11:25
John O'Neil
feat ♦ Sean Bean





" La foi éloignée des superstitions est la seule acceptable. "

AGE ♦ 45 ans
DATE DE NAISSANCE ♦ 5 juillet 1510
ORIGINE ♦ Irlandaise
SITUATION FAMILIALE ♦ Marié à Melody O'Neil, il est aussi père.
MÉTIER ♦ Prêtre protestant, mais il agit dans la plus grande clandestinité. Il s'occupe de l'auberge Majestic Rose avec sa femme.
QUALITÉS ♦ Battant - Généreux - Doux
DÉFAUTS ♦ Provoquant - Têtu - Mystérieux
RELIGION ♦ Protestant, il approuve les dogmes de Luther, il n'est pas contre l'anglicanisme.
QUELLE EST ALLÉGEANCE DE VOTRE PERSONNAGE ♦ Il est contre Mary Tudor, dont il sait qu'il va faire régner la terreur dans la religion protestante. Il aimerait voir sur le trône, un protestant.
CRÉDITS ♦ Elizabeth Tudor



Préface

Ce fut dans cette mystérieuse terre irlandaise que John naquit, il y a voilà quarante-trois ans. Fils de fermier, il était le premier enfant à naître de la famille O’Neill. Choyé, aimé par ses parents, sa famille fut un véritable bonheur pour lui, surtout après l’arrivée de sa petite sœur, trois années après lui. Il le savait, plus tard, il serait fermier, comme son père et son grand-père avant lui. Ce n’était pas par manque d’ambition, non John ne connaissait pas un autre mode de vie que celui-ci. Son éducation, il n’en eut pas vraiment, à part auprès du prêtre du village, qui lui apprit à lire et à écrire, de quoi pouvoir aider la famille, administrativement parlant. John n’était pas bien intelligent, en fait, il ne vivait que pour la ferme et aider ses parents. Pourtant, la guerre vint à arriver. Henry VIII le nouveau roi anglais avait dans l’idée de gouverner l’Irlande, s’octroyant le titre de roi de cette terre. Il avait les soldats, les irlandais pas grand-chose. Le village de John fut brûlé et ses habitants tués, il ne put que sauver sa petite sœur à temps, regardant au loin sur une colline, sa vie partir en flamme.
Il choisit alors de fuir vers l’ennemi, l’Angleterre. Il ne savait pas comment lui et sa sœur survivrait, mais il savait qu’il pouvait le faire. Cependant, un nouveau malheur frappa le jeune enfant, alors qu’il marchait vers Londres, sa sœur fut prise d’une violente fièvre et mourut. Désespéré, il pensait tout abandonner, mais il rencontra un homme, celui qui deviendrait son presque père. C’était alors qu’il venait de s’évanouir dans les rues, sous une pluie battante, qu’un homme ayant pitié de ce petit garçon, l’emporte. Quelle ne fut pas la surprise de John, quand il se réveilla dans une paillasse, avec une couverture bien chaude. Père Erik Barton, un homme généreux, qui adopta presque John, c’était un prêtre catholique, mais qui avait de grandes tendances protestantes, grâce aux écrits de Luther. Avec cet homme, John découvrit la foi et voulut se battre pour la cause protestante. Il passa son temps avec Erik, avec qui il travailla dans une petite église de Londres, tout en donnant clandestinement des messes protestantes.
Les années passèrent et contre toute attente, Henry VIII rompit avec le catholicisme, John put enfin pratiquer comme il l’attendait. Il en profita même pour se marier avec une jeune femme qu’il avait rencontrée depuis quelques années et avec qui il entretenait une relation secrète. Désormais, il pensait pouvoir oublier les heures sombres de sa vie. Pourtant, il fallut d’un conflit de succession entre Jane Grey et Mary Tudor, pour que tout bascule à nouveau. Pour sa vie et celle de sa femme, John abandonna son église pour continuer à mener une vie paisible avec son épouse et leurs enfants. Il se mit alors à travailler dans une auberge avec sa femme et dans laquelle il pouvait donner quelques messes clandestines. Cependant, John savait qu’il allait devoir faire attention pour le bien être de sa famille.
En 1555, les premiers protestants périrent dans les flammes, pour la plus grande peine de John qui vit ses premiers amis mourir. L'homme dévasté dans un premier temps reprit son courage et s'allia avec une jeune duchesse, Antanasya Cavendish, pour rejoindre son groupe de protestant anti-Bloody Mary. John sait qu'il court de nombreux dangers, mais il n'en a que faire, il refuse de voir mourir d'autres de ses amis, quitte à finir lui-même sur le buché.

Liens



Melody O'NeilIl y a plusieurs années, John recueillit Melody alors qu'elle était démunie. Ils se marièrent une fois la réforme passée et depuis, ils vivent une tendre histoire d'amour. Le couple a des d'enfant. Ils se soutiennent et font tout ensemble. Melody aide John a continué son culte, mais elle a peur pour lui et pour leur vie si dangereuse. Et si un jour on venait les arrêter? John de son côté veut tout faire pour protéger sa femme, mais sa passion de Dieu est parfois trop forte et le conduit à de grands dangers, en tout cas, s'il doit finir sur le bûché, il fera tout pour que Melody ne soit pas inquiétée. De plus, il espère ne pas faire courir de risques à ses enfants qui n'y sont pour rien dans tout cela.

Elizabeth TudorLes deux protagonistes se sont rencontrés lors du dernier déjour d'Elizabeth à Londres. Une rencontre secrète dont ils sont les seuls à en garder le secret. Une nuit dans les jardins du palais, John est venu à elle pour lui jurer son allégeance et lui promettre que dès qu'elle serait sur le trône, il la protégerait. C'était la première fois que le protestant se prononçait en faveur de la jeune femme. Elizabeth pleine de gratitude promis de tout faire pour que les protestants soient en sécurité une fois qu'elle serait sur le trône. Un pacte secret, mais qui sera sûrement le précurseur d'un brillant avenir pour la réforme.

Théodore WolmarLes deux hommes sont en contact depuis que la reine Mary a commencé à mettre sur le buché des protestants. Ces deux hommes de valeur ne comprennent pas cette situation, ni cette purification, voilà pourquoi ils mènent le combat ensemble. Pour le moment, ils écrivent de nombreux pamphlets contre la reine, les diffusent à travers le pays et ils aident également certains protestants à fuir le pays.

Samuel BackerJohn a eu une fière chandelle que Samuel découvre un jour son nom parmi de nombreux papiers de perquisition. Un nom sur une liste parmi tant d'autre, mais Samuel savait ce que ça représentait pour O'Neil. Si on découvrait quelque chose de compromettant chez lui, il finirait très certainement au buché. Le feuillet disparu, Samuel l'a apporté à John pour l'informer d'être plus discret. En effet, même si Samuel est là, il ne sera pas toujours en mesure de protéger l'ancien pasteur protestant.

A propos ♦
Le plagiat est interdit. L'avatar pour ce personnage est négociable. Vous aimez les personnages ambigus qui aiment leur foi et aussi se défendre pour protéger ses valeurs, vous allez être servis avec lui. Faites attention à ne pas le dénaturer.





Dernière édition par The Majestic Rose le Sam 2 Jan - 15:22, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
Admin
♕ Mon nombre de messages est : 965 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 1393 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 28/02/2012

MessageSujet: Re: L'EGLISE [06/08]  Jeu 3 Sep - 11:25
Isabelle Marelle
feat ♦ Jennie Jacques




" Plus doux est le refuge de la prière. "

AGE ♦ 30 ans
DATE DE NAISSANCE ♦ 12 Octobre 1524
ORIGINE ♦ Française
SITUATION FAMILIALE ♦ Célibataire, elle a des frères et sœurs en France.
MÉTIER ♦ Religieuse
QUALITÉS ♦ Vaillante - Douce - Généreuse
DÉFAUTS ♦ Timide - Sensible - Froide
RELIGION ♦ Catholique
QUELLE EST ALLÉGEANCE DE VOTRE PERSONNAGE ♦ Isabelle est présente en Angleterre pour aider les catholiques à ramener la vraie religion dans le pays. Elle est favorable à la reine Mary.
CRÉDITS ♦ Elizabeth Tudor



Préface

Il y a vingt-huit ans, Isabelle Marelle naquit à Paris, en France, dans une famille de modestes bourgeois. Entourée de ses parents et ses frères et sœurs, elle eut une enfance heureuse et une éducation sommaire. Elle apprit à lire, écrire et compter, grâce à la persévérance de sa mère, qui voulait inculquer des valeurs à ses enfants. Très catholique, la famille Marelle se rendait toujours à l’Eglise et voyait en Dieu un saint protecteur. Assez rapidement, Isabelle ne voyait son avenir que dans la dévotion, elle voulait devenir religieuse et rester pure à jamais, pour se consacrer qu’à Dieu. Dans un premier temps, sa famille tenta de l’en dissuader, mais bien vite, tous comprirent que les envies d’Isabelle n’était pas qu’un caprice. A l’âge de quinze ans, la jeune femme finit par entrer dans un couvent où elle passa toutes les étapes pour devenir une religieuse. Très vite, elle ne revit plus sa famille, puisque sa nouvelle condition lui interdisait. Isabelle était heureuse dans cette demeure de Dieu et elle aimait par-dessus tout vivre dans la dévotion et la paix. En compagnie des autres religieuses, la jeune femme accomplissait de nombreuses générosités, elle participait aux aumônes, mais aussi s’exerçait en tant qu’infirmière. Elle aimait aussi s’occuper des jeunes orphelins qui venaient parfois peupler le couvent. Cette vie parfaite, Isabelle ne pensait pas la quitter, pourtant, elle qui avait peur de la vie en extérieur, dû partir à tout jamais. Elle venait tout juste d’avoir vingt-sept ans, alors qu’elle accomplissait son travail de la journée, qui était de rendre visite à une pauvre famille, elle fit une mauvaise rencontre. La rue était étroite sombre, Isabelle ne put rien faire et se fit violer. Brisée, celle qui voulait à tout jamais rester vierge erra quelques temps dans les rues de Paris, avant de trouver le chemin de la maison, qu’elle n’avait franchi le seuil depuis son départ. Apathique, aphone, Isabelle ne mangeait plus, et restait de longues heures prostrée dans son coin, ce qui commençait à faire peur à sa famille. Les seuls moments où elle daignait parler, c’était pour réciter une quelconque prière. Après plusieurs jours de ce régime, son frère ainé finit par se rendre au couvent et on vint chercher Isabelle, qui retourna dans sa seconde famille. Au couvent, les sœurs tentèrent tant bien que mal de lui rendre sa joie de vivre, mais rien de fonctionna. Ce ne fut qu’après plusieurs mois, que la jeune femme se remit à parler clairement, évoquant son désir de partir du pays. Elle ne voulait plus rester ici, dans cette ville qui lui avait causé tant de malheur. La mère supérieure accéda à sa requête et Isabelle quitta Paris pour Rome. Là-bas, la jeune femme se confessa et avec l’aide d’une autre sœur finit par reprendre confiance en elle. La française passa quelques temps en Italie, avant de se voir confier une mission : partir en Angleterre pour soutenir la nouvelle reine Mary Tudor et faire revenir la vraie foi dans ce pays perdu. Isabelle accepta avec joie et pensait vraiment que cette mission d’évangélisation, lui accorderait le pardon de Dieu. Aujourd’hui, elle vient tout juste d’arriver à Londres et elle tente de se faire une place dans ce chaos religieux.

Liens



Mary-Ann PatonIl y a peu les deux femmes ont eu une altercation alors que Mary-Ann se rendait à l'église. Chose étrange pour une maquerelle, mais la femme a toujours été croyante. A la sortie de l'église, la pieuse Isabelle ne put s'empêcher de faire une remarque à cette pécheresse, ce qui rendit furieuse Mary-Ann. Les choses n'allèrent pas jusqu'aux mains, mais depuis ce jour, les deux femmes ne se supportent plus. Au nom de Dieu, Isabelle veut essayée de faire fermer le Red Lantern et de son côté, Mary-Ann entend bien mettre en avant ses relations hauts placées pour calmer la religieuse.

John HerbertJohn était en mission nocturne dans Londres lorsqu'il a rencontré cette religieuse. En effet, Isabelle avait dû sortir pour réconforter un mourant. Mais la malheureuse semblait tétanisée dans l'une des ruelles. Elle prétendait avoir été suivie , après vérification John n'avait trouvé aucun trace d'un poursuivant. Il demanda des explications alors à cause de la terreur qu'elle avait subie, elle lui avoua tout sur son ancien viol. Une histoire qui fit tinter une corde très sensible au coeur du capitaine, celle du déshonneur et de la mort de sa mère. Depuis cette nuit là, très touché, il s'est fait défenseur de la dame et l'accompagne dès qu'il le peut. Il la protègera coûte que coûte ! Isabelle lui en est extrêmement reconnaissante et se sent rassurée quand il est à ses côtés mais être vue en compagnie d'un homme commence à être mal perçu. Quelques remarques ont été déjà fusé à ce sujet par ceux qu'elle tente de convertir et même les instances supérieures de l'Eglise. Devra t-elle renoncer à cette aide au nom de sa mission ?

Robert DudleySauver les âmes pécheresses voilà un rôle parfait pour la belle Isabelle Marelle. La religieuse a trouvé un lieu parfait pour prêcher la bonne parole: La Tour de Londres. C'est là-bas qu'elle rencontra Robert Dudley. Voilà un cas très spécial, qui n'hésites pas à la charmer, alors que de son côté Isabelle tente de le convertir à nouveau au catholicisme. L'homme est réfractaire et Isabelle ne supporte pas les allusions sexuelles qui lui fait constamment. Elle est prête à abandonner et laisser l'homme moisir en prison. Dans tous les cas, elle va tenter une dernière fois de le sauver en espérant que l'homme réponde à la bonne parole.
Maintenant que Robert est sorti de prison, ils se voient peu, mais étrangement ils ne parviennent pas à s'oublier l'un l'autre.

Geillis SanchezQuand elle a croisé cette femme espagnole dans les rues de Londres, Isabelle a ressenti un frisson, comme si elle venait de rencontrer le Diable en personne. Une chevelure rousse, une allure qui ne présage rien de bon, Isabelle a peur et elle craint que cette femme apporte le mal sur l'Angleterre. Simple religieuse, elle n'a aucun moyen pour informer personne, de peur de passer pour une sorcière. Geillis de son côté n'a jamais vraiment remarqué cette femme, pour elle, elle n'est pas assez importante, pour qu'elle s'en soucis.

A propos ♦
Le plagiat partiel ou complet est interdit. N'oubliez pas qu'Isabelle est une religieuse, vous devez respecter la foi et les convictions de ce personnage et donc ne pas la dénaturer. Nous ne vous interdisons pas de faire une bonne évolution, mais pour le moment, je ne vois pas Isabelle quitter les ordres, après c'est à vous de voir. L'avatar de ce PV peut être négociable.





Dernière édition par The Majestic Rose le Ven 11 Mar - 21:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
Admin
♕ Mon nombre de messages est : 965 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 1393 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 28/02/2012

MessageSujet: Re: L'EGLISE [06/08]  Jeu 3 Sep - 11:26
Théodore Wolmar
feat ♦ François Arnaud




" Le père sème, le fils récolte "

AGE ♦ 28 ans
DATE DE NAISSANCE ♦ 14 août 1527
ORIGINE ♦ Allemande
SITUATION FAMILIALE ♦ Célibataire
MÉTIER ♦ Érudit protestant allemand et réformateur
QUALITÉS ♦ Persuasif, généreux, grand orateur
DÉFAUTS ♦ Parfois fanatique, paranoïaque, sournois
RELIGION ♦ Protestante
QUELLE EST ALLÉGEANCE DE VOTRE PERSONNAGE ♦ Elle sera pour la personne qui ne condamnera pas le protestantisme. Mary Tudor est déjà hors jeu.
CRÉDITS ♦ Gypsy



Préface

Quand on est le fils de Melchior Wolmar qui a été le professeur de langue grecque de Calvin, on doit se montrer digne de son nom. C'est presque un devoir. Comme le fera plus tard, le père de Mozart avec son rejeton, Melchior a été un père très exigeant et l'enfance de Théodore ne s'est passée que dans les bibliothèques. Thédore est une encyclopédie vivante à lui tout seul, en théologie, en sciences, en lettres, en langues mortes ou vivantes pour lesquelles il n'a aucun accent. Son élocution est parfaite. Maintenant que son père vieillissant se meurt peu à peu, il a repris le flambeau de la cause protestante. Il s'est lui aussi mis à voyager beaucoup. Récemment, il a rencontré la reine de Navarre, Jeanne d'Albret qui se sent attirée par la religion reformée. Mais Théodore veut faire face à la difficulté, il n'a aucune gloire à prêcher des gens déjà convaincus. Alors Jeanne d'Albret lui a parlé de l'Angleterre. C'est dangereux, très dangereux, la reine Mary Ière est une catholique acharnée qui n'hésitera pas à exterminer les protestants de son pays. Il le sait très bien, mais il a pris quand même son baluchon et a décidé de traverser la Manche. En Angleterre, c'est le père Clinton Ashby. Pour combattre une religion, on doit tout connaître d'elle alors il s'est fait faux moine catholique pour pouvoir attaquer de l'intérieur le catholicisme anglais. Il est conscient des risques qu'il prend en ayant usurpé une identité, en donnant la messe alors qu'il n'est pas prêtre et en faisant des discours pro-protestantisme dans certaines provinces, sous son véritable nom. Mais pour lui, le jeu en vaut la chandelle et au pire des cas, on ne peut pas l'attaquer comme ça. Il a des soutiens politiques puissants grâce à son père. La question qui se pose est : est-ce qu'il pourra toujours compter sur eux ?

Liens



Anne de ClèvesC'est une amitié remontant à longtemps qui unit Théodore et Anne. Le père de Théodore était profondément lié au père d'Anne : Jean III puis à Guillaume, son frère pour lequel il a été presque un précepteur. Anne encore en Bohême était une très grande admiratrice des travaux de Melchior Wolmar. Alors quand Théodore est venu la trouver dans son château pour lui demander son aide et sa protection en cas de coup dur, elle n'a pu qu'accepter au nom de l'ancienne amitié des deux familles. Ça ne l'empêche pas de se sentir très coupable envers Mary Tudor qu'elle aime beaucoup également. En effet, Anne depuis ses retrouvailles avec Théodore est très torturée, elle l'a supplié de ne rien faire contre la reine car elle croit en Mary plus que jamais. Mais elle le sait pour Théodore, elle ferait tout et si un jour il est fait prisonnier, elle l'aidera jusqu'au bout quitte à se faire décapiter avec lui. L'admiration est parfois plus forte que l'amour.

Frances BrandonDepuis l'arrivée de Théodore en Angleterre, Frances Brandon en a fait son confesseur, celui à qui elle dit tout. Frances est une femme triste qui a besoin de son soutient. Tout a commencé après le mariage de ses deux ainées, abandonnée. Puis arriva Mary Tudor, Théodore fut obligé de faire semblant d'être catholique et Frances perdit Jane et son mari qui sont emprisonnés, de plus sa cadette fut mise à la porte par son mari. Frances a pratiquement donné son âme à Théodore en lui racontant tout cela, qui l'écoutait et l'apaisait avec bienveillance. Plus que d'habitude elle a besoin de lui, pour calmer ses peur et sa tristesse. Au fil du temps, une véritable obsession s'installa en elle, alors qu'elle n'a jamais vu le visage de cet homme. Pour elle le confessionnal devient une barrière qu'elle doit absolument surmonter, elle veut le voir, elle en a besoin.

John O'NeilLes deux hommes sont en contact depuis que la reine Mary a commencé à mettre sur le buché des protestants. Ces deux hommes de valeur ne comprennent pas cette situation, ni cette purification, voilà pourquoi ils mènent le combat ensemble. Pour le moment, ils écrivent de nombreux pamphlets contre la reine, les diffusent à travers le pays et ils aident également certains protestants à fuir le pays.

William BrookeLors de ses nombreux voyages, la curiosité de William lui a fait souvent pousser les portes des liens de théologie. Lors de l'une de ses explorations, le jeune noble rencontra la route de Théodore qui était en train de défendre un discours en faveur de la réforme. Bien que William l'ait trouvé intéressant, il n'a jamais été pour cette hérésie qui allait à l'encontre des valeurs du Seigneur. Il n'a pas oublié le visage de Théodore et aujourd'hui, maintenant que le protestant est en Angleterre, il ne sait pas s'il doit divulguer son information à la cour, ou se taire.


A propos ♦
Une copie même partielle de ce personnage est bien entendu interdite. N'oubliez pas que le plagiat est sévèrement puni. L'avatar est négociable, même si François Arnaud colle assez bien au rôle. Vous pouvez proposer un autre visage mais l’auteur de ce personnage se réservera un droit de véto. Un bon niveau d'écriture et un membre faisant très peu de fautes d'orthographe sont demandés pour incarner Théodore et bien sûr une présence régulière.





Dernière édition par The Majestic Rose le Ven 11 Mar - 19:29, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
Admin
♕ Mon nombre de messages est : 965 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 1393 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 28/02/2012

MessageSujet: Re: L'EGLISE [06/08]  Jeu 3 Sep - 11:27
George Hastings

feat ♦ Aiden Gillen




" La religion n'est qu'un passe temps pour l'homme, l'excès fait vivre l'homme. "

AGE ♦ 47 ans
DATE DE NAISSANCE ♦ George est né le 18 avril 1508 dans le comté de Hundington
ORIGINE ♦ Anglaise
SITUATION FAMILIALE ♦ Célibataire parce que Dieu le veut, mais sinon George a de nombreuses maîtresses.
MÉTIER ♦ Fils cadet de feu le comte de Hundington, il a été dirigé vers la voie catholique par son père. Depuis, il est évêque.
QUALITÉS ♦ Passionné - Aimable - Patient
DÉFAUTS ♦ Menteur - Fourbe - Arnaqueur
RELIGION ♦ Catholique
QUELLE EST ALLÉGEANCE DE VOTRE PERSONNAGE ♦ En tant que catholique, l'allégeance de George va pour Mary d'Angleterre. Néanmoins, il est un homme modéré et il serait plus du genre à prôner pour un catholiques moins intransigeant.
GROUPE ♦ L’Église
CRÉDITS ♦ Mari-Jane



Préface

George Hastings naquit en l’année 1508 au sein de la famille du comte de Hundington. George n’était pas le premier fils, mais le second. Malheureusement pour lui, son frère était en excellente santé et jamais il ne lui laissa sa place d’héritier. Comme vous le comprendrez, George n’a jamais aimé son frère ainé. Toujours comparé à lui. Constamment en rivalité. George qui avait un tempérament calme prit cette situation avec philosophie. De toute façon, même s’il aurait bien voulu les terres de son cher père, jamais il n’aurait voulu partir à la guerre et se battre. Il était nul avec les armes, il se tenait très mal à cheval. Enfant, il se dirigea vers les études, mais le glas tomba, quand son père lui annonça que sa destinée était entre les mains de Dieu. George se refusait à une telle vie et pourtant il n’eut pas le choix, surtout quand son père le fit envoyer à Rome, à l’âge de douze ans. A partir de ce moment-là, il quitta le confort du château familial, pour une vie modeste, dans une petite école romaine. Son père n’avait jamais voulu gaspiller son argent, pour en faire un grand ecclésiastique.
Cependant, encore une fois, George ne fit pas de lui ce qu’on attendait. Esprit fin, intelligence vive, il attira rapidement l’œil d’un cardinal qui voulut lui donner plus. Grâce à cet homme, George put obtenir beaucoup plus et accumuler les connaissances.

Après avoir travaillé auprès des plus grands, George quitta Rome pour la France et travailler auprès de l’évêque de Reims. Loin de la solennelle Rome, il commença à prendre goût à la frivolité, à la richesse, mais surtout aux femmes. George les avait toujours aimée. Avant de faire ses vœux, il avait bien fréquenté quelques bordels et depuis, il n’avait jamais pu oublier la douceur féminine.
La France changea cet homme qui apprit à concilier plaisirs et carrière religieuse. Ce fut seulement trente-trois ans après son départ, qu’il revint en Angleterre, à la demande du pape, pour prendre un diocèse, dans l’Oxfordshire. George ne se formalisa guère avec son frère, nouveau comte de Hundington. Il alla simplement le saluer, puis il prit place dans son nouveau domaine. A défaut de gouverner sur la terre, il gouvernait sur les esprits. Même avec une reine intransigeante, George parvient à maintenir ses petites activités. Il participe également à de nombreuses festivités où il se trouve être très apprécié par la noblesse, notamment par les femmes. Sans titre, sans terre, George est parvenu à se faire une place dans le monde et il n’est pas prêt de la céder.

Liens



Thomas TallisGeorge connait très bien le prodige qu'est Thomas Tallis. L'homme a déjà joué plusieurs fois de l'orgue dans sa cathédrale et sur le coup, tous les deux ce sont très bien entendus. Cependant, cela c'était avant que Thomas découvre que George n'est pas l'évêque aussi pieu qu'il prétend l'être. Thomas l'a déjà vu dans les bras d'une maîtresse et en grand timide il ne s'est pas quoi faire de cette information. Doit-il informer la reine du comportement peu catholique de son évêque ou doit-il se taire ? George pour le moment ignore que son secret a été dévoilé et il n'a aucunement conscience du danger.

Robert DudleyIls n'ont pas du tout la même religion, mais les deux hommes s'entendent très bien. Robert et George se sont rencontrés la première fois dans un bordel et bien sûr, ils se sont reconnus. Ils gardent tous les deux le secret de l'évêque puisqu'ils s'entendent très bien. Grâce à George, Robert a eu des conditions plus décentes en prison et Robert ne sait comment le remercier. Depuis sa sortie en prison ils leurs arrivent de se croiser et de boire de bons verres de vins en compagnie de belles maîtresses.

Alice de VereEtonnante Alice, George admire son aplomb à pouvoir jouer aussi bien la comédie. Elle est forte la petite et George est prêt à la protéger, ce qu'il fait depuis maintenant quelques années. George l'a présenté aux plus grands et il a su tirer profit de cette menteuse. Cependant, il ne sait pas encore pour combien de temps le mensonge pourra durer et si Alice aura la capacité de ne pas chuter. Alice de son côté adore son protecteur, mais il se pourrait bien qu'elle l'abandonne si un jour elle venait à découvrir les penchant libertin de l'homme.

Geillis SanchezDe belles femmes rousses l'Angleterre en regorge, mais cela n'a jamais été le cas pour l'Espagne. Quand il rencontra pour la première fois la flamboyante Geillis, c'était pour lui donner la confession. Elle parlait très bien l'anglais, elle était rousse, mais elle n'était pas Anglaise, mais Espagnole. Cela intrigua et attira très rapidement le prêtre qui loua quelque fois les services de la servante, pour obtenir des plantes médicinales. L'homme est très paranoïaque et il aime s'entourer de tout ce qui peut l'aider à se soigner, en cas de maladie. Le souhait de George serait d'engager à son service la belle espagnole, mais encore faudrait-il qu'il parvienne à la dompter.





Dernière édition par The Majestic Rose le Ven 11 Mar - 18:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
Admin
♕ Mon nombre de messages est : 965 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 1393 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 28/02/2012

MessageSujet: Re: L'EGLISE [06/08]  Jeu 3 Sep - 11:28
Patrick Bergman

feat ♦ Joe Doyle




" Dieu à n'importe quel prix "

AGE ♦ 32 ans
DATE DE NAISSANCE ♦ Patrick est née le 25 septembre 1523
ORIGINE ♦ Anglaise
SITUATION FAMILIALE ♦ Célibataire, il n'a jamais été intéressé par aucune femme avant de prononcer ses voeux.
MÉTIER ♦ Fils d'un petit bourgeois anglais, il a été encouragé par son père à poursuivre son rêve et donc entrer dans les Ordres. Aujourd'hui, il est le secrétaire personnel de Reginald Pole.
QUALITÉS ♦ Passif - Patient - Serviable
DÉFAUTS ♦ Sensible - Faible - Naïf
RELIGION ♦ Catholique
QUELLE EST ALLÉGEANCE DE VOTRE PERSONNAGE ♦ Son allégeance va pour Dieu, Reginald Pole et donc la reine Mary d'Angleterre.
GROUPE ♦ L’Église
CRÉDITS ♦ Mari-Jane



Préface

Il y a trente-deux années naquit Patrick Bergman Jr, de l’union entre Patrick Bergman Sr et de son épouse Elizabeth. La famille était nombreuse puisqu’elle comptait pas moins de huit enfants, dont six fils. Patrick était un garçon parmi tant d’autres et il grandit sous l’influence de ses ainés. Le père de famille était un petit bourgeois, un avocat que l’on voyait régler tantôt des affaires de la noblesse, ou sinon les histoires des petites gens.
Le jeune Patrick fut un garçon éduqué, mais fragile, faible quand on le comparait à ses autres frères. Il était très sensible et il enchaînait les phases de dépression et de bonne humeur. Aujourd’hui, on dirait que Patrick est une personne bipolaire. Patrick trouva le réconfort dans les paroles du Seigneur et son père fit en sorte de le faire entrer dans les Ordres. Le jeune garçon qu’il était débuta d’abord comme enfant de chœur, tout en étudiant en même temps, le latin, la théologie… Les études, les prières l’aidèrent beaucoup.
Patrick eut un parcours honorable dans les ordres, il voyagea, en France pour fréquenter l’université de Paris. En Espagne où il suivit un évêque en mission, en tant que secrétaire. Il était travailleur, mais par moment, sa mélancolie était trop forte et Patrick avait tendance à se laisser aller aux larmes et à la peine. Il doutait beaucoup de lui, alors que ses capacités intellectuelles étaient très bonnes pour l’époque.
A Rome, il rencontra Reginald Pole qui souhaita l’avoir à ses côtés. A partir de ce moment-là, Patrick devint son secrétaire, son homme de confiance et il le suivit dans tous ses déplacements, comme pour son retour en Angleterre. Cela faisait dix ans que Patrick n’avait pas revu ses proches et le choc était immense. Sa famille avait évolué sans lui, ses frères s’étaient mariés, ils avaient eu des enfants et ses parents étaient morts. Trop de changement, c’était trop lourd à supporter pour Patrick qui pensa même à se mettre la mort. Une main passa par-là, un visage d’ange le tira de sa déprime et depuis le jeune homme revit.

Liens



Reginald PolePatrick est le secrétaire de Reginald Pole depuis maintenant plusieurs années. Il respecte cet homme et il aime travaille pour lui. Le jeune homme ressent une quasi dévotion pour cet homme qui a tant sacrifié pour sa religion. Il pense être dans sa confidence, mais ce n'est vraiment pas le cas. Menacé par le passé par Henry VIII, Reginald est un homme méfiant, qui ne compte que sur lui-même. Même s'il trouve ce jeune secrétaire doué et dévoué, jamais il n'irait lui confier des affaires plus personnels. Il n'a pas assez confiance en lui.

Katherine LennoxEn tant que pupille de la reine, Katherine est toujours en sa compagnie et à la cour. Il ne fut pas étonnant qu'un jour elle croise le regard timide et le visage tendre de Patrick Bergman. Le jeune homme l'attira tout de suite et la petite pupille de la reine chercha à croiser son chemin le plus possible. Pour le moment Patrick ne comprend pas le manège de la petite blonde, mais elle ne le laisse pas en reste. Il ne le sait pas encore, mais à force de voir ce rayon de soleil, il en tombe amoureux. Une histoire presque impossible.

Diane TyburnIl y a des visages terrifiants qui peuvent mettre mal à l'aise un homme, la froideur d'une femme peut le rendre toute chose. Quand Patrick voit le visage de Diane Tyburn, il n'a qu'une envie se cacher dans un trou profond. Cette femme est forte, elle pourrait écraser n'importe qui et elle le terrifie et le met mal à l'aise. Diane a bien sûr remarquer le pouvoir qu'elle avait sur le secrétaire de Reginald Pole et elle n'hésite pas à en jouer. Terrifier le jeune Patrick est presque un jeu pour elle, enfantin certes, mais il est toujours amusant de jouer de son pouvoir sur un homme.

Henry SeymourHenry Seymour est un grand homme, appartenant à une famille de protestant, mais qui est lui-même catholique. Patrick trouve cet homme intéressant et il aime travailler avec lui, quand Reginald Pole l'envoie à ses côtés. Seymour apprécie l'efficacité de l'homme et n'hésite pas à demander de temps en temps à Pole l'emprunt de son secrétaire.





Dernière édition par The Majestic Rose le Sam 12 Mar - 11:25, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
Admin
♕ Mon nombre de messages est : 965 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 1393 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 28/02/2012

MessageSujet: Re: L'EGLISE [06/08]  Sam 2 Jan - 14:57
Alice de Vere

feat ♦ Claire Foy




" Ce que la religion m'a pris, Dieu me le rendra pour mon salut "

AGE ♦ 31 ans
DATE DE NAISSANCE ♦ Alice naquit en 1524 à une date inconnue.
ORIGINE ♦ Anglaise
SITUATION FAMILIALE ♦ Célibataire, Alice a fait il y a longtemps voeux de chasteté.
MÉTIER ♦ Alice est protégée par un évêque, ses "prédictions" servent pour la cause des catholiques. Elle est également un soutien moral pour les plus pauvres.
QUALITÉS ♦ Généreuse - Sensible - Pieuse
DÉFAUTS ♦ Fragile - Mythomane - Imprudente
RELIGION ♦ Catholique
QUELLE EST ALLÉGEANCE DE VOTRE PERSONNAGE ♦ L'allégeance d'Alice va pour son protecteur, mais également la reine Mary, seule protectrice du Seigneur en Angleterre.
GROUPE ♦ L’Église
CRÉDITS ♦ Mari-Jane



Préface

Alice de Vere naquit il y a trente et un ans, dans une famille de haute naissance, la famille de Vere. Nièce du comte d’Oxford, elle n’a jamais manqué de rien tout au long de son enfance. Alice était fille unique, sa mère était morte en la mettant au monde et son père mourut plusieurs années plus tard, au combat, en se battant pour le roi Henry VIII. Alice vécut alors toute sa vie en compagnie de son oncle John de Vere et de ses cousins.
Quand son oncle mourut en 1540, ce fut au tour de son cousin, un autre John de Vere, de prendre soin d’elle. Par ces deux hommes, Alice reçut une bonne éducation, mais elle était comme prisonnière. Aucune dot pour se marier, pas d’héritage. Alice devait passer sa vie enchaînée à la famille de Vere, avec pour différents rôles, dame d’honneur de la comtesse, gouvernante des enfants qui viendraient au monde.
Alice vécut durant vingt-neuf année ainsi, au crochet de cette famille. Très pieuse, très catholique, elle ne trouvait que le repos dans la religion. Pour elle, l’arrivée de Mary d’Angleterre sauva le royaume et la sauva elle-même. Alice voyait en cette reine une sainte, une guerrière venue pour sauver l’Angleterre. Ce fut alors, que lady de Vere eut comme idée, pour soutenir la reine de prédire de fausses prédictions. Seule, elle commença à se rendre dans de petites églises, prêcher la bonne parole, la bienveillance de la reine et surtout elle se mit à aider les pauvres, dépensant le peu de pension qu’elle avait.
Son attitude commença à être remarquée par beaucoup. Le comportement pieux de la jeune femme, sa virginité en firent presque une sainte auprès des plus pauvres. Encouragée dans son mensonge, Alice continua à prédire, disant que ses visions lui provenaient d’une sainte.
Son comportement inquiéta sa famille, qui voulut l’éloigner de tout cela, mais Alice s’enfuit auprès d’un nouveau protecteur, un évêque qui n’avait aucun scrupule pour l’utiliser et attirer du monde dans sa paroisse. Alice était aimée, mais combien de temps son petit mensonge allait-il durer ?

Liens



Margareth DouglasMargareth ne croit pas en les prédictions de cette femme, mais elle l'amuse et son influence intrigue beaucoup la petite fille d'Henry VII. Elle se prête donc au jeu et s'amuse à l'inviter lors de diné, pour que la jeune femme amuse tout le monde. Margareth ne l'aime pas, elle se moque seulement de la pauvre Alice qui a le sentiment d'avoir trouvé une protectrice en Margareth. L'avantage pour Alice, c'est qu'elle rencontre beaucoup de monde et elle gagne de l'argent pour ses venues.

George HastingsEtonnante Alice, George admire son aplomb à pouvoir jouer aussi bien la comédie. Elle est forte la petite et George est prêt à la protéger, ce qu'il fait depuis maintenant quelques années. George l'a présenté aux plus grands et il a su tirer profit de cette menteuse. Cependant, il ne sait pas encore pour combien de temps le mensonge pourra durer et si Alice aura la capacité de ne pas chuter. Alice de son côté adore son protecteur, mais il se pourrait bien qu'elle l'abandonne si un jour elle venait à découvrir les penchant libertin de l'homme.

Bess SmeatonL'espoir est ce qui manque le plus aux pauvres gens. Avec ses prédictions, Alice parvient à donner de l'espoir à tous et elle le fit également avec Bess. La jeune prostitution avait entendu plusieurs fois avant d'avoir enfin la chance d'écouter la presque sainte. Alice lui promit la rédemption, une vie meilleure loin de la prostitution, un mari, une maison. Elle redonna de l'espoir à Bess qui désire ardemment se construire une vie plus douce. Le temps passe, la prédiction ne s'exécute pas, l'espoir devint vain. Alice de Vere, la presque sainte est une menteuse.

Jack MortimerEncore une belle parleuse qui aime se faire passer pour une sainte. Mortimer s'est amusé une fois à se placer sur le chemin de cette femme, elle lui a promis une belle vie pieuse. Pieuse ! Il y a rien de moins pieux que lui. Il a bien ri et depuis il n'hésite pas à casser l'espoir des autres, à la faire passer pour une affabulatrice auprès du peuple. Mortimer n'est pas entendu, mais certains comme lui n'hésite pas à critiquer cette femme.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: L'EGLISE [06/08]  
Revenir en haut Aller en bas
L'EGLISE [06/08]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Voie de l'Eglise
» Communiqués de l'Eglise de la Lumière
» Les personnalités de l'Eglise d'Altamira
» Eglise de Dax
» Armorial des Clercs de l'Eglise Pascalienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Golden Age  :: Archives administratives de la saison 1-
Sauter vers: