AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Cette MAJ est optimisée pour Mozilla.

Nous nous situons aux alentours de mai 1558.
Il fait de plus en plus chaud les gens prennent plaisir à sortir dans les jardins.

Si vous souhaitez jouer un étranger, privilégiez les Espagnols et les Ecossais.
N'hésitez pas à regarder les PV et scénarii en priorité.

Partagez|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Admin ♛ « Princesse et bâtarde d'Angleterre. »
♕ Métier : Princesse d'Angleterre ♕ Age : 25 ans ♕ Religion : Celle que me dictera ma souveraine. ♕ L'avatar a été fait par : fassophy ♕ Mon nombre de messages est : 3524 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 11 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 11/09/2012 ♕ Mon pseudo web est : Mari-Jane ♕ Mes autres visages : Antanasya Cavendish - Constance Bennet - Edward Seymour

MessageSujet: During the night ✥ Morgan Flint  Jeu 31 Déc - 18:52
Morgan ∞ Elizabeth

La nuit était tombée sur le palais d’Hampton Court. L’effervescence du printemps avait permis à certaines festivités de reprendre, pour le bonheur de toute la cour. Malheureusement, le couple royal n’avait pas le cœur à la fête. Avec le temps et même si la reine pensait toujours être enceinte, plus personne ne croyait en la venue du bébé royal. Le roi Philippe faisait grise mine et ne parlait que de son prochain départ. La reine de son côté ne quittait pas ses appartements, pour se remettre de cette déconvenue.
La princesse Elizabeth se trouvait toujours à Hampton Court. Pour combien de temps ? Elle ne le savait pas, mais elle savourait ces moments où elle pouvait rencontrer plus de monde. A Woodstock, elle se sentait seule, constamment surveillée, ici, même si elle était encore sous surveillance, elle avait la chance de pouvoir converser avec des personnes différentes, tous les jours. Depuis l’arrestation d’Alice, Elizabeth était morose. A ses côtés, elle n’avait plus de fidèles servantes. Kat avait été renvoyé et maintenant Alice, de qui elle n’avait plus aucune nouvelle. Elizabeth avait le sentiment d’être maudite et qu’elle ferait mieux de ne s’attacher à personne, pour ne pas succomber à la peine.

Après avoir fait preuve de présence aux festivités, aux côtés du roi Philippe. Elizabeth avait quitté le palais pour profiter de la douceur des jardins. Hampton Court avait été le palais du cardinal Wolsey, puis de son père. Il fut également le lieu des amours scandaleux d’Henry VIII et d’Anne Boleyn. Ici, Elizabeth se sentait bien, mieux qu’au palais de Whitehall. Face à tous ces souvenirs de son enfance, elle se sentait mieux. Seule, avec un garde qui marché au loin pour la surveiller, Elizabeth se sentait libre de mouvement, loin des badinages de ses suivantes. De toute façon, depuis l’absence d’Alice, plus rien n’était pareil, elle ne faisait plus confiance en personne.

Les premiers boutons de roses apparaissaient dans la roseraie, Elizabeth les contempla quelques instants, avant de quitter l’endroit et de s’installer sur le rebord de l’une des fontaines du parc. Le garde au loin, elle profita du silence pour fermer les yeux et écouter le calme de l’écoulement de l’eau. Elle se sentait bien, mieux depuis que l’enfant royal n’était en fait qu’un mauvais coup du sort. Même si elle ne l’évoquerait jamais de vive voix, cet enfant était une menace pour elle-même et l’Angleterre. Même si sa sœur pleurait toutes les larmes de son corps, à cause de cette malheureuse nouvelle, le cœur d’Elizabeth ne cessait de battre d’un certain espoir. Bientôt, le roi partirait et il n’y aurait donc plus de chance pour que la reine tombe enceinte. L’héritier n’existait pas et désormais, c’était elle l’unique héritière. Elle qu’on avait insulté de bâtarde, elle qui avait tant souffert de l’ignorance de son père. Elle n’était pas reine, mais Elizabeth se sentait prête pour ce rôle. Son éducation l’y avait préparé et elle-même se préparait en étudiant assidument. Elle parlait plusieurs langues. Elle pouvait suivre des conversations en français, en latin et en espagnol, sans problème. Qui pouvait désirer plus cette place qu’elle-même. On lui avait murmuré ce rêve et depuis, Elizabeth patientait pour pouvoir l’atteindre. La mort de Mary était le seul moyen pour qu’elle y parvienne, mais jamais Elizabeth ne souhaiterait cela à sa sœur. Les protestants n’étaient pas la solution, encore moins la révolte, la seule chose qui pouvait conduire Elizabeth sur le trône était la patience.
Quand elle ouvrit les yeux, Elizabeth était toujours seule, mais le garde qui se trouvait au loin avait été remplacé par un autre. Sûrement un changement. La princesse ne s’en formalisa pas et resta sur le rebord de la fontaine. Elle laissa glisser sa main sur l’eau, touchant les poissons exotiques qui ont été importé de toutes les contrées du monde.
/div>
code by Silver Lungs



princesse Elizabeth
(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: During the night ✥ Morgan Flint  Ven 1 Jan - 18:12
J'ai toujours imaginer que mon intérêt était l'argent. J'ai donc passé ma vie à courir après des contrat de toute sorte pour m'enrichir et je prêtais allégeance au noble qui avait la bourse la plus remplie, voilà pourquoi j'était au service de la Reine. Je faisait croire à qui voulais bien l'entendre que j'était catholique mais il n'en était rien, avant je pensais ne point croire, pourtant à la suite de certains événements récents, la mort de bon nombre de protestants, je me suis rendu compte que j'avais une certaine affection pour eux et que les voir ainsi bruler pour le plaisir des pieux catholiques ne me plaisait guère. Après tout, cela me rappela d'où je venais et qui j'étais, ma mère avait changé de religion pour le roi Henry VIII et je suis né de l'union d'un prêtre protestant et d'une jeune fille de marchant. j'ai été élevé dans la fois protestante et voir tout ses gens avec qui j'aurais pus partager tant de chose, tuer dans des souffrances que je n'osais imaginer de révoltait. Ce d'autant que si j'avais décidé de ne pas quitté Londres pour m'engager comme mousse sur le Red Lantern j'aurais été peut être brûlé comme eux. Très honnêtement j'étais en plein désarrois que croire ? A qui allait l'allégeance de mon coeur ? Comment survivre dans ce monde ou tout tourne autours de la politique et de la religion ? deux chose auxquels je n'entends strictement rien. J'avais l'impression d'être un oiseau s'aventurant trop près du soleil. Oui au fond de moi, je crois que j'avais peur que tout cela finisse bien mal pour moi.

Cette nuit, j'était de garde, il me fallait veiller sur la princesse Elizabeth, le plus discrètement possible. Mais j'ignore pourquoi cette mission, pourtant très simple dans les faits me semblait si difficile. La jeune princesse était de nouveau l'héritière du trône et aussi fille du roi Henry et de Anne Boleyn donc, protestante. Tout comme moi cette demoiselle a été élevée ainsi et je pense que l'on ne change pas l'éducation que nous avons reçu. Après tout la Reine Mary n'est jamais devenue protestante lorsque son père le lui a ordonné, enfin sur le papier, oui mais au fond de son coeur la Reine est née catholique et mourra catholique. Je pense que pour la princesse Elizabeth et moi c'est plus ou moins la même chose nous sommes tout deux nés protestants et même si pour ma part cela fait bien longtemps que je ne suis plus pratiquant, mon coeur restera protestant jusqu'à son dernier battement et ce peu importe si la princesse à la bourse bien remplie ou non. Je souhaite que la princesse voit en moi un allié. Que ce soit claire je ne suis pas non plus contre la Reine. Mon travail, pour le moment est et reste de la servir, cependant j'aimerais ne pas être contre la princesse non plus. Toutes ces histoires avaient tendance à m'empêcher de dormir car suivent comment la princesse prend la chose si je le lui dit cela pourrait être considérer comme de la haute trahison envers Mary et là, je ne donne pas cher de ma tête.

Je marchais dans les jardins de Hampton Court afin de rejoindre mon collègue qui finissait son service. Nous nous saluâmes d'un geste et je pris sa place, posant ma main droite machinalement sur le pommeau de mon sabre, lançant par moment des regarde à la jeune femme qui semblait profiter de cette solitude. En même temps, je n'aurais peut être jamais de meilleures occasions pour l'aborder et lui montrer mon soutien. C'était maintenant ou jamais et je sais que si je ne le faisait pas je risquerais de le regretter toute ma vie. Je pris donc une profonde inspiration avançant lentement le gravier crissant sous mes bottes de cuir. Il me fallait trouver une manière d'engager la conversation, vite, j'étais presque arrivé devant elle ! Je me penche en une reverence approximative.

« Princesse Elizabeth, je me permets de me présenter, Charles William Morgan Flint, je suis en charge de votre protection pour les heures qui viennent »

Dis-je afin d'ouvrir le dialogue, je n'avais pas eus de meilleur idée, mais je pense que la princesse doit être méfiante de tout et tout le monde après ce qu'elle a vécue, se présenter est donc surement la manière la plus délicate d'entrer en contact.
Revenir en haut Aller en bas
During the night ✥ Morgan Flint
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» And when the night is cloudy. There is still a light that shines on me. (Morgan)
» Wednesday Night Raw # 60
» Perfect night ♪
» Marie Morgane (Mary Morgan) :
» Snow Night [F, Clan de Glace]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Golden Age  ::  :: Archives de la saison 1 :: ♣ Archive RP-
Sauter vers: