AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Cette MAJ est optimisée pour Mozilla.

Nous nous situons aux alentours de mai 1558.
Il fait de plus en plus chaud les gens prennent plaisir à sortir dans les jardins.

Si vous souhaitez jouer un étranger, privilégiez les Espagnols et les Ecossais.
N'hésitez pas à regarder les PV et scénarii en priorité.

Partagez|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: De retour auprès de ma famille ✢ PV Isabelle d'Isembourg  Sam 5 Mar - 22:48
De retour auprès de ma famille ✢ Isabelle & Albert.


J'avais dû m’absenter durant bien trop longtemps. Cela faisait pratiquement 6 mois que j'avais été envoyé pour des affaires en Allemagne. J'y avais retrouvé mes parents et ma famille, cela faisait des années que je ne les avais pas vus. Bien que l'attente avec eux n'était pas des plus merveilleuses, j'étais content de les retrouver, mais plein de choses avaient changé. Mon père avait ouvertement changé de religion et avait clairement dit qu'il était devenu protestant. Je n'avais rien contre cette idée, je devais bien avouer que cette religion me parlait de plus en plus, je ne pouvais m'empêcher d’approuver plusieurs idées, mais je n'avais pas pour habitude d'en parler, mon épouse était catholique et restait fermée à ces idées. Je ne savais pas du tout comment lui annoncer ce retournement de situation, ça n'allait pas être facile, surtout avec ma position auprès de Sa Majesté en Angleterre.

Après un très long voyage, je revins enfin en Angleterre, j'allais pouvoir y retrouver mes jumeaux et ma femme, ils m'avaient tellement manqué, j'étais parti bien longtemps. Cependant durant ces six mois, j'avais pu correspondre avec mon épouse, mais bon cela ne remplaçait pas du tout la présence physique. Elle m'avait tellement manqué, depuis notre mariage, jamais nous avions étaient séparer autant de temps. J'étais fou amoureux de ma femme, pourtant c'était un mariage arranger, mais j'étais tombé amoureux d'elle avant même de la voir. Plus je m'approchais de chez moi, plus mon coeur battait, j'avais tellement hâte de la prendre dans mes bras, de pouvoir l'embrasser, de voir mes jumeaux, qui avaient dû beaucoup trop grandir en six mois.

Après avoir laisser mon cheval aux écuries, je me rendis à l’intérieure, j'étais enfin de retour chez moi et je me sentais coupable d'avoir laisser mon épouse aussi longtemps, puis bon je ne revenais pas avec de bonnes nouvelles pour elle. Si pour moi, le faite que ma famille ce soit proclamer protestant ne me dérangeais pas, pour mon épouse la situation allait être beaucoup plus dramatique, mais bon pour le moment, seules nos retrouvailles comptaient. Une fois dans mes appartements, je cherchai ma femme, elle était dans la chambre de nos enfants, je m'approchai doucement d'elle, passa mes bras autour de sa taille et l'embrassa tendrement dans le cou.


©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: De retour auprès de ma famille ✢ PV Isabelle d'Isembourg  Sam 26 Mar - 15:53

DE RETOUR AUPRES DE SA FAMILLE


Juillet 1555. Les jours s'écoulent doucement, sans faire de bruit. Inlassablement, le temps où je disais l'adieu à Albert, la gorge nouée de sanglot, s'éloigne pour que son absence s'installe. Bien sûr, je ne suis pas seule, le Roi Philippe a eu la bonté de m'autoriser de garder les enfants auprès de moi. Seulement, cette séparation forcée par nos devoirs est des plus dures à mesure que le temps s'écoule. Décidément, je ne serais guère de ces femmes qui se complaisent dans l'absence de leurs époux, quand bien même tous peuvent apprécier la confiance que me porte le fils de l'empereur.

Ce qui m'attriste le plus dans cette absence est le fait que mon époux ne puisse vivre ces instants si éphémères de la croissance de nos enfants. Je m'attèle sans faillir à décrire dans les moindres détails ces moments si particuliers dans nos lettres mais rien ne remplacera le bonheur de le voir. Nos enfants sont si forts maintenant que je peine à croire qu'ils étaient si petits quand ils ont quittés mon ventre. Que je regrette cette époque bénie où les enfants étaient trop jeunes pour courir partout dans la pièce ! C'était un temps infiniment plus calme que je regrette profondément.

Je ne cache pas une forte aspiration lorsque deux poids tombent brusquement sur mon ventre. Face à cette sensation pour le moins inattendu quand je lis un ouvrage d'Erasme, je me détache de la lecture pour croiser le regard de mes enfants qui ont décidé que le canapé où je m'étais étendue dans mes appartements pour profiter de leur fraîcheur face à la chaleur que connaît Londres serait un magnifique terrain de jeu. Quand ils se rendent compte qu'ils ont mon attention, ma progéniture pousse des cris suraigus de joie avant de continuer à jouer sur moi. Prenant soin de déposer l'ouvrage sur une table proche, je me décide de porter toute mon attention à ceux-ci. Ma plus grande crainte est de voir l'une de leurs facéties mal tournées et qu'ils en soient blessés. Je ne me pardonnerai surement jamais si une telle chose venait à se produire et à nous priver de nos héritiers. Et puis, je n'ai que peu l'occasion de profiter de mes enfants depuis le départ d'Albert pour l'Empire tant mon service pour Sa Majesté m'accable.

Au bout de plusieurs minutes à observer mes enfants, je décide d'interrompre leur jeu à contre coeur. Non pas que leurs présences m'indisposent, tout au contraire, seulement, les voir si près de moi par cette chaleur m'indispose fortement. Je n'ai guère la chance de pouvoir me vêtir, comme eux, de vêtements légers confectionnés avec talent par Mme Barrow. Même si j'ai des vêtements plus légers que durant les durs mois froids d'hiver, je ne me permettrais jamais de ne pas me vêtir du costume en vigueur à la Cour de Londres, même si c'est dans le secret de mes appartements. Je ne veux guère qu'une mauvaise langue ternisse ma réputation et, par mon biais, infléchit celle de sa Majesté l'Empereur. Alors, après m'être désaltérée d'un verre de vin, je prends soin de m'éventer avec un éventail qu'une domestique m'a mis en évidence avant de quitter la pièce à mon ordre. Que l'objet soit dans mes mains attire soudainement l'attention de mes enfants qui veulent soudainement aussi profiter des quelques courants d'air qu'il procure.

Seulement, je n'ai guère le temps de m'exécuter que des bras m'enlacent autour de ma taille. Normalement, j'aurais du me débattre devant un tel geste mais... L'odeur, la force dans le geste m'est si familier que je ne peux m'y opposer tellement je suis surprise. Surprise est le juste mot pour qualifier le fait que c'est Albert qui me tient dans ses bras et qui me prodigue les gestes tendres qui m'ont tant manqué depuis plusieurs mois. Avec bien des difficultés, je parviens à me retourner pour lui faire face. Emue, je ne peux que tendre ma main vers sa joue pour l'effleurer afin de m'assurer qu'il est réellement présent.

-Albert ?

Ma surprise est plus que perceptible dans ma voix, je ne m'attendais nullement à le trouver ici. Sa dernière lettre ne semblait guère refléter la possibilité d'un retour rapide.

-Oh Dieu que vous m'avez manqué ! Finis-je par souffler dans notre langue maternelle avant de l'embrasser pour la première fois depuis de longs mois.

A mon gout, celui-ci prend fin trop rapidement. Pourtant, je pense que nos enfants ne sont nullement de cet avis puisqu'ils ont également envie de babiller joyeusement avec leur père. Un sourire fleurit sur mes lèvres devant la scène.

Bien sûr que nous allons devoir évoquer les affaires qui ont été mené chacun de nos côtés au nom de la famille de Habsbourg. Seulement, je n'ai nullement le coeur à abréger trop rapidement nos retrouvailles si durement attendues... Et je suis certaine que mon époux est de mon avis. Il sera bien assez tôt l'heure de parler politique.

crackle bones


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
De retour auprès de ma famille ✢ PV Isabelle d'Isembourg
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» retour de la droite dure en Suisse
» Jacques Bernard , un retour avec le plein pouvoir ou presque...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Golden Age  ::  :: Archives de la saison 1 :: ♣ Archive RP-
Sauter vers: