AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Cette MAJ est optimisée pour Mozilla.

Nous nous situons aux alentours de mai 1558.
Il fait de plus en plus chaud les gens prennent plaisir à sortir dans les jardins.

Si vous souhaitez jouer un étranger, privilégiez les Espagnols et les Ecossais.
N'hésitez pas à regarder les PV et scénarii en priorité.

Partagez|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
Admin
♕ Mon nombre de messages est : 956 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 1393 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 28/02/2012

MessageSujet: LES ESPAGNOLS [08/10]  Mar 8 Mar - 17:37
Les Espagnols


L'Espagne est un pays chaud, au sud de la France. Pays puissant et unifié depuis les rois catholiques Ferdinand d'Aragon et Isabelle de Castille, l'Espagne ne cesse de fructifier. Ce pays possède une grande partie du Nouveau Monde et l'empereur Charles Quint a de nombreux territoires dans toute l'Europe. En l'absence de l'empereur, c'est son fils Philippe de Habsbourg qui gouverne et désormais, il va pouvoir ajouter le titre de roi d'Angleterre à la liste. Maîtres de la Terre, les Espagnols ne sont pas prêts à abandonner leurs prétentions.

Liste des Personnages


♣ Luisa del Carmen- feat Alicia Vikander ▬ libre
♣ Jeanne de Habsbourg - feat Nina Dobrev ▬ prise
♣ Eleonore de Habsbourg - feat Maria Doyle Kennedy ▬ libre
♣ Raquel Salvador - feat Indira Varma ▬ libre
♣ Geillis Sanchez - feat Lotte Verbeek ▬ libre

♣ Philippe de Hasbourg feat Eric Bana ▬ pris
♣ Gómez Suárez de Figueroa y Córdoba feat Kit Harrington ▬ libre
♣ Diego da Silva feat Santiago Cabrera ▬ libre
♣ Pedro Mendoza feat Matt Smith ▬ libre
♣ Felipe da Silva feat Luke Pasqualino ▬ libre






Dernière édition par The Majestic Rose le Sam 12 Mar - 11:46, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
Admin
♕ Mon nombre de messages est : 956 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 1393 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 28/02/2012

MessageSujet: Re: LES ESPAGNOLS [08/10]  Mar 8 Mar - 17:38
Philippe de Habsbourg
feat ♦ Eric Bana




" Par la guerre nous créons l'ambition, avec l'intelligence, nous obtenons les richesses du monde. "

AGE ♦ 26 ans
DATE DE NAISSANCE ♦ 21 mai 1527
ORIGINE ♦ Espagnole
SITUATION FAMILIALE ♦ Il est veuf depuis neuf ans et a un fils
QUALITÉS ♦ Intelligent - Méticuleux - Sensible
DÉFAUTS ♦ Sombre - Ambitieux - Calculateur
RELIGION ♦ Catholique
QUELLE EST ALLÉGEANCE DE VOTRE PERSONNAGE ♦ Philippe ne compte que sur lui même et étant un prince espagnol, il se moque un peu de ce que peut devenir l'Angleterre.
CRÉDITS ♦ Elizabeth Tudor



Préface

Chez les Habsbourg, on avait la coutume des mariages, ainsi cette famille, grâce aux alliances arriva aux sommets. Charles Quint, empereur et roi de nombreuses contrées, épousa Isabelle du Portugal et ensemble, ils eurent plusieurs enfants, dont un fils Philippe qui naquit en 1527. Prince espagnol, il reçut une excellente éducation, mais on remarqua bien vite que même dans l’enfance, Philippe était une personne austère. Il avait qu’un unique ami et préféré nettement rester seul. Enfant, on lui donna un bon nombre de précepteurs, si bien qu’il maîtrisa très tôt de nombreuses matières comme les mathématiques, ainsi que plusieurs langues, comme le français, l’italien, le latin et le castillan. On lui donna aussi une éducation plus masculine, comme en l’emmenant à la chasse, activité qu’il appréciait et la joute, chose dans laquelle, il ne brillait pas. Quand il eut douze ans, sa mère avec qui il était très proche décéda brusquement, ce qui renferma un peu plus le jeune prince sur lui-même. Il devint alors un peu plus un jeune homme méticuleux qui faisait peu confiance aux autres. Son père l’empereur était toujours en voyage et Philippe ne le vit peu, à l’âge de seize ans, son père lui confia la régence de l’Espagne quand il était absent. Cette même année, il épousa sa cousine Marie-Manuelle du Portugal, mais elle mourut deux années plus tard, en mettant au monde leur fils Don Carlos. Philippe continua son ascension politique dans l’ombre de son père. En 1546, il reçut le duché de Milan, mais le prince plein d’ambition, ne souhaitait pas se contenter que de cela.
Philippe profondément catholique détestait par-dessus tout, l’hérésie et contribua avec son père à la lutte contre le protestantisme. Il soutint l’Inquisition en Espagne qui conduisit de nombreuses personnes à la mort. Il s’intéressait aussi à la Bourgogne, entrant comme son père en rivalité avec le roi de France. En 1553, il suivit avec beaucoup d’attention les troubles qui se déroulaient en Angleterre et il fut bien heureux d’apprendre le retour du catholicisme grâce à sa cousine Mary Tudor. Ce fut alors qu’il nourrit une nouvelle ambition agrandir comme son père les territoires des Habsbourg, en devenant roi d’Angleterre. Charles Quint très favorable à cette idée, envoya des ambassadeurs, négocier un contrat de mariage. Cependant, l’orgueilleuse Angleterre n’était pas totalement prête à accueillir un espagnol en tant que souverain.

Liens



Raquel SalvadorC'est une histoire qui resta secrète entre les murs des palais espagnols. Philippe de Habsbourg est connu pour être un homme pieu, fidèle à son épouse. Or, il ne fut pas toujours marié et ses besoins, l'homme les assouvie durant plusieurs années avec la belle Raquel. Suivant de sa tante Eléonore, l'homme en fit secrètement sa maîtresse et celle-ci garde le secret, même encore aujourd'hui. Comme n'importe quel amant, Philippe a pendant longtemps couvert Raquel de cadeaux et lui a permis un certain confort de vie. Aujourd'hui, maintenant qu'il est marié, Philippe reste fidèle à son épouse, mais il se pourrait bien, que si Raquel découvre que son prince soit amouraché d'une belle anglaise, que celle-ci devienne soudainement jalouse.

Pedro MendozaPhilippe rencontra pour la première fois Pedro Mendoza, à la demande de son père. En effet, l'Espagne avait besoin d'un Inquisiteur pour l'envoyer en Angleterre et tenter d'endiguer le danger protestant. Philippe, catholique intransigeant a tout de suite vu le potentiel de cet homme et il lui a accordé le droit de se rendre en Angleterre, pour cette noble mission. Pedro est heureux de cela et plus que jamais, il croit en ce noble prince qui fera un bon roi, très Chrétien. Cependant, pour le moment, les deux hommes ne se font pas tellement confiance, Pedro craint toujours qu'on l'empêche de mener jusqu'au bout son oeuvre divine. De son côté Philippe connait le passé de l'inquisiteur et il espère que ce dernier ne causera pas trop de problèmes en Angleterre.
Gomez Suárez de Figueroa • Philippe et Gomez se connaissent depuis peu de temps et pourtant, ils sont maintenant de proches amis. Dieu sait à quel point le prince compte peu de personnes dans son entourage, il fut donc normal, qu'il requiert la présence de Gomez pour son second mariage, avec le reine Mary Tudor. Les deux hommes s'entendent très bien et partage la même religion. Très vite Gomez a appris à apprivoiser cet homme solitaire, ce qui a beaucoup joué en sa faveur. Pour son voyage en Angleterre, Philippe compte bien emmener le comte de Feria, qui sera sûrement un fidèle allié face à une cour anglaise hostile.
Jeanne de Habsbourg • Le frère et la sœur. Tous les deux déjà veufs une fois, alors qu'ils étaient si jeunes pour se marier. Tous les deux aux ordres de leur père, qui règne sur cette famille comme un patriarche, ils passaient des heures à ruminer ensemble ou à jouer pour se détendre de toute cette vie protocolaire. Ils sont très complices malgré leur dix ans de différence et ce depuis toujours, et ce qui est sans doute le plus dommage, c'est qu'ironiquement sans parler d'inceste qui ne se produira jamais, si l'un et l'autre avait eu à choisir sa moitié, ils auraient été pour chacun l'idéal rêvé. Si Jeanne a tout à gagner de son mariage avec Mary Tudor, il n'en reste pas moins, qu'elle ne veut pas voir son frère vivre un enfer auprès de sa nouvelle femme. Aussi, elle est bien décidée à veiller au grain, même si elle sait qu'elle doit faire des ronds de jambes à la reine d'Angleterre pour s'en faire une alliée.


A propos ♦
Philippe est un personnage important, et il sera certainement au cœur de cette saison 1 avec le futur mariage entre lui et Mary Tudor. Une personne qui devra bien s'entendre avec la futur Mary Tudor bien évidemment car ils seront amenés à beaucoup jouer ensemble !

Une présence régulière, et un bon investissement sur le forum est demandé =)




Dernière édition par The Majestic Rose le Sam 12 Mar - 8:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
Admin
♕ Mon nombre de messages est : 956 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 1393 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 28/02/2012

MessageSujet: Re: LES ESPAGNOLS [08/10]  Mar 8 Mar - 17:38
Jeanne de Habsbourg

feat ❧ Nina Doborev

"La liberté n'existe que là où l'intelligence et le courage parviennent à mordre la fatalité. "

AGE ♦ 19 ans.
DATE DE NAISSANCE ♦ 24 juin 1535.
ORIGINE ♦ Espagnole
SITUATION FAMILIALE ♦ Veuve de Jean Manuel de Portugal.
QUALITÉS ♦ Déterminée, patiente, mature.
DÉFAUTS ♦ Fière, méfiante, sournoise.
RELIGION ♦ Catholique.
QUELLE EST ALLÉGEANCE DE VOTRE PERSONNAGE ♦ Mary Tudor et toute personne qui pourra l'aider à contrer sa tante : Catherine de Portugal.
CRÉDITS ♦
Lyra Vaughn
Préface


La frimousse de jeune fille sage et douce, est à la fois un atout pour Jeanne mais parfois aussi quelque chose qui la dessert. A la voir, on la compare encore souvent à une poupée fragile. Pour les courtisans, c'est une personne qui ne peut pas avoir du mordant et du piquant. Grande erreur ! Lorsqu'on naît dans les plus grandes sphères du pouvoir, l'éducation garantit d'avoir au minimum une âme forte, et une volonté de fer. C'est précisément le cas de Jeanne. Fille de l'empereur Charles Quint, depuis sa plus tendre enfance, elle a été mêlée à la politique de son pays. Elle a même été comme bien d'autres princesses, une pièce de cet échiquier avec le voisin de l'Espagne, le Portugal. Le jour de son mariage, en 1552, aucune jeune femme n'a jamais été sans doute aussi joliment résignée en s'avançant vers l'autel. Là où d'autres pleuraient ou tremblaient, elle trônait au côté de son époux Jean-Manuel avec une dignité exemplaire ! Et lorsqu'elle fut veuve à simplement dix neuf ans, on ne la vit ni pleurer ou demander un quelconque siège, alors que sa grossesse arrivait quasiment à terme.

C'est à cette époque, il y a tout juste quelques mois, que Jeanne a sorti véritablement ses griffes. Sa tante et belle mère, Catherine, a voulu lui enlever pour elle-même, la régence de son jeune fils, Sébastien. Jeanne a porté l'affaire devant son père, mais à la vue de son minois d'ange et de son jeune âge, Charles Quint a tranché en faveur de la dite Catherine. Toujours ce visage doux que parfois, elle se met à détester ... Jeanne pourtant, n'a pas dit son dernier mot, loin de là. Elle a des projets très ambitieux. Puisque son frère Philippe doit épouser Mary Tudor dans très peu de temps, là voilà qui s'embarque pour l'Angleterre dans sa suite. Mary Tudor est une Habsbourg, elle aussi par sa naissance et bientôt donc par mariage, elle ne pourrait être qu'une alliée de poids dans sa lutte contre sa tante Catherine. Il faut qu'elle puisse convaincre Mary Tudor, voire même son gouvernement de lui porter secours. Elle a bien déjà un grand atout en main, la carte jésuite. Elle peut en prêter quelques uns à Mary Tudor pour continuer sa grande opération contre les protestants, en échange de bons procédés. Et puisque sa soi disant candeur ne lui donne qu'une image naïve auprès de tout le monde, elle a décidé aussi de s'en servir. Jouer les femmes-enfants, pourquoi pas, si ça peut faire avancer sa cause dans l'ombre. Sa tante ne devrait ainsi se douter de rien et penser qu'elle s'est tout simplement résignée. Toute en malice et ambition, Jeanne pourrait bien en surprendre plus d'un. "

Liens


Luisa del Carmen • Il faut entre une goûteuse et la personne qu'elle sert, une confiance absolue. Jeanne remet sa vie entre les mains de Luisa, à chaque repas. Les premières rencontres furent donc difficiles, le temps nécessaire qu'il faut pour créer une telle relation. Jeanne n'aime pas qu'on lui impose quelque chose ou quelqu'un. De plus, elle avait également suivi le procès de l'oncle de Luisa, et se posait énormément de questions. Peut-on se fier à une nièce d'empoisonneur ? N'avait-elle pas provoqué par son attitude qu'on veuille la tuer ? Peut-être était-elle haïssable au fond ? Beaucoup de méfiance donc, mais par son espièglerie, sa bonne humeur, et le fait de l'avoir sauvée en effet d'un plat assassin,Luisa réussit à se lier d'amitié avec Jeanne. Maintenant, elle la tutoie en privé, en public même, et il n'est pas rare de les voir se prendre dans les bras. Comportement dont on jalouse profondément Luisa. Certains la maudissent, d'autres veulent profiter de sa position pour être dans les bonnes grâces de la princesse. On commence même à jaser sur leur compte. Seraient-elles amantes ? Si Luisa rit de ces insinuations, ce n'est pas le cas de Jeanne qui vexée, se montre plus distante envers Luisa, pour faire taire ces rumeurs. Mais elle craint par cette attitude de blesser son amie. C'est précisément, ce qui est en train d'arriver. Luisa ne comprend pas ce soudain revirement.
Eléonore de Habsbourg • Eléonore est la tante de Jeanne, et une autre victime elle- aussi de Catherine de Portugal. En effet, elles la détestent toutes les deux. Toutes les deux savent leur enfant dans les griffes de cette femme, et elles ne la considèrent plus comme un membre de la famille, mais plutôt comme une sorcière à abattre. Mais ce que les deux femmes ignorent encore, c'est que pour contrer Catherine, elles adoptent deux stratégies très opposées. Si Jeanne veut aller dans le sens du poil concernant Mary Tudor et profiter de l'annonce de son mariage, Eléonore, de son côté, ne veut pas que l'union avec Philippe ait lieu. C'est la fille d'Eléonore qui devait normalement l'épouser, ce qui signifiait en toute logique, un retour en Espagne aux côtés de sa mère. Mais voilà que les fiançailles avec Mary Tudor viennent tout gâcher et anéantir les espoirs d'Eléonore. Il se pourrait donc que dans un avenir proche, et malgré un respect et un amour profond l'une pour l'autre, les deux femmes en viennent malheureusement à se combattre.

Philippe de Habsbourg • Le frère et la soeur. Tous les deux déjà veufs une fois, alors qu'ils étaient si jeunes pour se marier. Tous les deux aux ordres de leur père, qui règne sur cette famille comme un patriarche, ils passaient des heures à ruminer ensemble ou à jouer pour se détendre de toute cette vie protocolaire. Ils sont très complices malgré leur dix ans de différence et ce depuis toujours, et ce qui est sans doute le plus dommage, c'est qu'ironiquement sans parler d'inceste qui ne se produira jamais, si l'un et l'autre avait eu à choisir sa moitié, ils auraient été pour chacun l'idéal rêvé. Si Jeanne a tout à gagner de son mariage avec Mary Tudor, il n'en reste pas moins, qu'elle ne veut pas voir son frère vivre un enfer auprès de sa nouvelle femme. Aussi, elle est bien décidée à veiller au grain, même si elle sait qu'elle doit faire des ronds de jambes à la reine d'Angleterre pour s'en faire une alliée.

Richard Ballantrae • En voilà une gamine qui a du cran, oui car toute princesse qu'elle soit, c'est ainsi que l'appelle en secret Richard. Elle est venue ni plus ni moins, et ce à peine débarquée lui servir son argent sur un plateau. En échange de quoi, elle veut qu'il lui livre un certain nombre de protestants, pour impressionner sa future belle soeur, Mary Tudor. Rien que ça ! A lui de les trouver, de les lui amener d'abord à elle et rien qu'à elle et non plus à la garde. Mais n'ayant pas tout à fait confiance en lui et ne voulant pas que son argent soit perdu, elle lui a fait aussi clairement comprendre que dès qu'elle le pourrait, elle viendrait chasser le protestant avec lui. Pour juger de ses méthodes et de son efficacité ! Elle paie, c'est elle qui décide les clauses du contrat ! Mais ça ne plait pas doublement à Richard. Qu'est-il sensé faire, s'il lui arrive malheur à cette imbécile ? Il se ferait écarteler sans doute ! Mais par dessus tout, il déteste être accompagné ! Mais a t-il le choix pour l'instant ? Pourtant, princesse ou pas, il n'est pas si loin le temps où il mettra les points sur les i avec elle. Il n'est pas dit qu'il se laissera marcher sur les pieds.

A propos
Ce personnage a été créer par Lyra Vaughn et aucunes copies des textes ne seront autorisées, le plagiat est puni ne l'oubliez pas.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
Admin
♕ Mon nombre de messages est : 956 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 1393 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 28/02/2012

MessageSujet: Re: LES ESPAGNOLS [08/10]  Mar 8 Mar - 17:39
Eléonore de Habsbourg
feat ❧ Maria Doyle Kennedy

"Dieu ne pouvait être partout, alors il a créé la mère."

AGE ♦ 56 ans
DATE DE NAISSANCE ♦ 15 novembre 1498
ORIGINE ♦ Espagnole
SITUATION FAMILIALE ♦ Veuve.
MÉTIER ♦ Infante d'Espagne, duchesse de Touraine, ex Reine de France et de Portugal
QUALITÉS ♦ Maternelle, digne, forte, diplomate.
DÉFAUTS ♦ Hypocrite, effacée, sournoise, rancunière.
RELIGION ♦ Catholique
QUELLE EST ALLÉGEANCE DE VOTRE PERSONNAGE ♦ Celle qui servira sa fille !
CRÉDITS ♦ Lyra Vaughn


Préface


Une vie toute tracée fut celle d'Eléonore, comme pour toutes les princesses nées à l'ombre d'un trône aussi puissant que celui d'Espagne. Élevée dans la meilleure éducation qui soit, cultivée et polyglotte, on l'offre au roi Manuel Ier de Portugal, un vieillard de trente ans son aîné, dont elle a une fille : Marie. Une fille chérie, que sa propre sœur Catherine lui enlèvera pour des raisons politiques et qui l'élèvera à sa place. Une blessure qui ne s'atténuera jamais avec le temps ... Revenue en Espagne, elle refuse dans un premier temps de se remarier, mais après la capture de François Ier par son frère Charles Quint, elle est obligée de signer l'accord qui fera d'elle la nouvelle femme du roi de France. Après bien des rebondissements car son fiancé est aussi peu enthousiaste qu'elle, à l'idée de cette union, elle cède et l'épouse.

Ce fut un second mariage assez malheureux, où elle ne posséda aucun pouvoir réel. Détestée par sa belle famille, car tous voyaient en elle l'humiliation de François Ier, elle subit en silence. Trop peut-être ... Mais depuis la mort de son mari et son nouveau retour en Espagne, si sa rage ne se manifeste pas par des cris indignes d'elle, on sent qu'elle a changé. Il faut dire que le rejet de sa fille qui ne la considère pas comme sa mère, fut une douche froide. Pourtant, cela ne l'a pas découragée, bien au contraire. Elle prend alors une grande part dans les négociations du mariage de sa fille Marie et de l'infant Philippe. Mais de nouveau, elle échoue à cause des projets de son frère concernant Mary Tudor. Mais pourtant, elle n'a pas dit son dernier mot, plus discrète que sa nièce Jeanne, Eléonore n'en est pas moins déterminée à se venger de Catherine et récupérer sa fille. Elle fera tout pour ça, et commencera par empêcher le mariage royal par tous les moyens. Même si cela veut dire traiter avec les ennemis de son frère ou de Mary Tudor, et donc même avec les protestants s'il le faut !

Liens


Jeanne de Habsbourg • Eléonore est la tante de Jeanne, et une autre victime elle- aussi de Catherine de Portugal. En effet, elles la détestent toutes les deux. Toutes les deux savent leur enfant dans les griffes de cette femme, et elles ne la considèrent plus comme un membre de la famille, mais plutôt comme une sorcière à abattre. Mais ce que les deux femmes ignorent encore, c'est que pour contrer Catherine, elles adoptent deux stratégies très opposées. Si Jeanne veut aller dans le sens du poil concernant Mary Tudor et profiter de l'annonce de son mariage, Eléonore, de son côté, ne veut pas que l'union avec Philippe ait lieu. C'est la fille d'Eléonore qui devait normalement l'épouser, ce qui signifiait en toute logique, un retour en Espagne aux côtés de sa mère. Mais voilà que les fiançailles avec Mary Tudor viennent tout gâcher et anéantir les espoirs d'Eléonore. Il se pourrait donc que dans un avenir proche, et malgré un respect et un amour profond l'une pour l'autre, les deux femmes en viennent malheureusement à se combattre.

Diego da Silva • Elle ne pensait pas que son plan en arriverait à cette extrémité, elle ne le pensait pas et ne le voulait pas surtout. C'est un accident. Elle a voulu mettre la femme de Diego à l'écart, Eléonore savait que Maria était le talon d’Achille de l'ambassadeur. Elle ne souhaitait qu'une chose, qu'il échoue dans les négociations de mariage entre son neveu Philippe et Mary Tudor qui datent hélas depuis bien longtemps. Il n'aurait alors pensé qu'à elle, s'il l'avait sue en danger et ça l'aurait clairement perturbé. Mais les imbéciles de soldats qu'elle a envoyés pour la capturer, n'ont été que des brutes. S'étant débattue, la belle est tombée, s'est cognée au coin d'une table et est morte sur le coup. Quelques jours plus tard, un courrier l'apprenait à Diego. Rien ne peut aujourd'hui établir un lien entre la mort de Maria et l'implication d’Éléonore. Mais c'est oublier sa conscience. Elle se sent terriblement coupable. Soit, elle a réussi malgré tout à le tenir éloigné, elle a joué la carte de sa fille qui a failli réussir auprès de son frère, mais ça n'a pas servi à grand chose, puisque le revoilà d'attaque pour sceller ce mariage. Alors à quoi bon tout ça ? Si ce n'est à avoir eu indirectement du sang sur les mains, comme elle le pense. C'est bien simple, elle ne le regarde plus en face depuis. Lui ne s'en offusque pas pour l'instant, il est habitué à l'orgueil typique de la famille royale espagnole. Ça doit être ça ...
Raquel Salvador • Deux femmes en apparence bien différente, mais qui se rejoignent dans leur caractère. Raquel est beaucoup moins effacée que la duchesse de Touraine. Se démarquant des autres, Raquel est bien vite devenue la femme de main d’Eleonore, celle qui agit dans l’ombre pour elle. Elle est à son service et cela lui permet d'être au courant de beaucoup de choses, elle espionne pour elle, elle écoute pour elle, elle charme pour elle, elle fait parler les hommes pour elle. Raquel est un atout pour l'Infante, mais l'Infante est également une alliée de poids pour accéder au pouvoir.
Anne de Clèves • Les deux anciennes reines se sont rencontrées quand Eléonore arriva en Angleterre avec la délégation espagnole. Ce fut Anne qui se chargea de l'escorter et de la guider à travers la cour et également de la divertir. En tant qu'ancienne allemande, Anne a quelques points communs avec la soeur de l'empereur Charles Quint. Elles s'apprécient beaucoup et aiment jouer aux cartes, tout en parlant de la vie qui s'écoule.

A propos
Ce personnage a été créer par Sybille Parker et aucunes copies des textes ne seront autorisées, le plagiat est puni ne l'oubliez pas.




Dernière édition par The Majestic Rose le Mar 8 Mar - 18:52, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
Admin
♕ Mon nombre de messages est : 956 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 1393 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 28/02/2012

MessageSujet: Re: LES ESPAGNOLS [08/10]  Mar 8 Mar - 17:41
Gómez Suárez de Figueroa y Córdoba
feat ❧ Kit Harrington

" L'honneur d'être Espagnol, c'est d'avoir la chance d'être puissant. "

AGE ♦ 33 ans
DATE DE NAISSANCE ♦ 29 août 1520
ORIGINE ♦ Espagnole, il est né à Zafra dans la région de L'Extremadura, au sud ouest de l'Espagne.
SITUATION FAMILIALE ♦ Ses parents et son frère son mort, il cherche actuellement la future Comtesse de Feria.
QUALITÉS ♦ Brave - Pieux - Sociable
DÉFAUTS ♦ Timide - Impatient - Impulsif
RELIGION ♦ Catholique
QUELLE EST ALLÉGEANCE DE VOTRE PERSONNAGE ♦ Son allégeance va pour l'empereur Charles Quint et son fils Philippe de Habsbourg.
CRÉDITS ♦Mari-Jane

Préface


Ce fut sous le magnifique soleil du sud de l’Espagne que Gómez vint au monde, le 29 août 1520, dans un château, digne d’un palais d’Orient. A Zafra, la présence musulmane avait laissé des traces et ses châteaux à la parure blanche était les dernières traces de ce passé que les Rois catholiques avaient tenté de faire oublier. Le bébé était alors à cette date, le second fils de Lorenzo Suárez de Figueroa, troisième comte de Feria et de son épouse Catalina. La famille était riche, et les nombreux bateaux qu’ils possèdent et qui font la navette entre l’Espagne et le Nouveau Monde, aide à accroître leur richesse. Depuis tout petit, Gómez rêve de pouvoir se rendre dans ces lointaines contrées et y rencontrer les célèbres Indiens et leurs montagnes d’or. L’enfant vivait dans le luxe, mais n’étant pas l’héritier de sa famille, son père le destinait à une carrière militaire auprès de l’empereur Charles Quint. Très tôt, Gómez apprit à manier l’épée, comme les lettres. Il savait lire et écrire en latin, en espagnol et sa mère lui apprit quelques rudiments d’anglais et de français. A son éducation, on pouvait ajouter la religion catholique, qui était très présente au sein de cette famille. Pour les Feria, l’hérésie était une plaie dont il fallait se débarrasser. Il venait d’avoir tout juste, vingt-quatre ans, quand il participa à sa première bataille, celle de Cérisoles en Italie, aux côtés de l’un des commandants de l’empereur. Gómez se fit remarquer par sa bravoure, si bien qu’il monta rapidement en grade. Sa carrière dans l’armée était assurée, mais il dut bientôt changer ses plans, quand son frère mourut tragiquement de la peste en 1551. Cinquième comte de Feria, Gómez devait s’occuper des affaires familiales, mais aussi de son rang. Ce fut alors qu’en 1553, Philippe de Habsbourg demanda sa présence à la cour. Les deux hommes se rapprochèrent et devinrent amis. Gómez s’occupa alors cette même année, des négociations entre l’Espagne et l’Angleterre, notamment du mariage de son ami, avec la reine. Fin décembre 1553, il quitta la chaude Espagne pour ce pays froid et après plusieurs escales, comme en France, il accoste en Angleterre fin janvier 1554, apportant avec lui un portrait de Philippe à sa future épouse.

Liens


Philippe de Habsbourg • Philippe et Gomez se connaissent depuis peu de temps et pourtant, ils sont maintenant de proches amis. Dieu sait à quel point le prince compte peu de personnes dans son entourage, il fut donc normal, qu'il requiert la présence de Gomez pour son second mariage, avec le reine Mary Tudor. Les deux hommes s'entendent très bien et partage la même religion. Très vite Gomez a appris à apprivoiser cet homme solitaire, ce qui a beaucoup joué en sa faveur. Pour son voyage en Angleterre, Philippe compte bien emmener le comte de Feria, qui sera sûrement un fidèle allié face à une cour anglaise hostile.
John Herbert • L'un est garde pour la reine d'Angleterre, l'autre a combattu pour l'Espagne et l'empereur. Ces deux hommes d'armes avaient tout pour s'entendre et pourtant, un concours de circonstance, pour qu'ils se détestent. Tout se passa lors d'un tournoi donnait en l'honneur du mariage de Mary et Philippe. John et Gomez étaient face à face, comme l'Anglais fut bouté pour l'Espagnol. La pilule est mal passée, jamais John n'avait été battu auparavant. Cela se termina tellement mal, que les deux hommes en vinrent aux armes. Heureusement, leurs souverains respectifs les ont calmé, mais depuis, il ne vaut mieux pas qu'ils se croisent dans les couloirs.

Lavinia Tyburn • Elle est jeune et aussi belle qu'un ange, si bien que Gomez se fascina vite pour la belle Lavinia Tyburn. Sous le charme, sans être amoureux, il admire ses courbes de femmes enceintes. Parfois, il voit de la tristesse dans son regard et il aimerait tout faire pour redonner le sourire à cette femme. Mais que peut-il faire ? Il ne la connait pas, il ne lui a jamais parlé et pourtant, Dieu sait à quel point il aimerait le faire. En ce qui concerne Lavinia, elle connait l'existence de cet Espagnol, mais elle ne lui a jamais parlé et d'elle-même, elle ne le fera sens doute jamais.

Luisa del Carmen •L'un aurait rêvé aller au Nouveau Monde et l'autre y a vécu pendant des années. Comment ces deux là auraient-ils pu ne pas s'entendre ? Dès que Gomez a commencé à entendre ce qu'il se disait sur Luisa del Carmen, il a engagé la conversation. Et depuis, entre eux, ça ne parle plus que de choses très exotiques, allant des trésors des mayas aux habitudes des indiens. Mais plus que cela, ils ont aussi en commun le fait de n'avoir pas vraiment choisi leur voie. Lui a dû changé ses plans à la mort de son frère et elle ? Lui a t-on demandé son avis ? Elle rêvait d'aventure elle aussi, et que fait-elle sinon être confinée dans les palais ? Seulement, peut-on refuser au grand Charles Quint ? Et peut-on revenir en arrière lorsqu'on a commencé à beaucoup apprécier celle que l'on sert ? Pourtant ces deux là, si un jour l'envie leur en prenait pourrait peut-être tout quitter pour naviguer sur les océans. Il est beau parfois de rêver, mais c'est dur quand on réalise que c'est quasiment impossible. Souvent voyant qu'ils se font du mal, ils se séparent pour ne plus en parler pendant des semaines, et puis ça recommence !

A propos
Ce personnage a été créer par Elizabeth Tudor et aucunes copies des textes ne seront autorisées, le plagiat est puni ne l'oubliez pas. Vous devez aussi savoir que Jane Dormer, la future épouse de ce personnage, ce trouve dans les scénarii du forum. http://en.wikipedia.org/wiki/G%C3%B3mez_Su%C3%A1rez_de_Figueroa_y_C%C3%B3rdoba,_1st_Duke_of_Feria




Dernière édition par The Majestic Rose le Ven 11 Mar - 21:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
Admin
♕ Mon nombre de messages est : 956 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 1393 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 28/02/2012

MessageSujet: Re: LES ESPAGNOLS [08/10]  Mar 8 Mar - 17:41
Luisa del Carmen
feat ❧ Alicia Vikander

" Le remède est dans le poison. "

AGE ♦ 23 ans
DATE DE NAISSANCE ♦ 28 janvier 1531.
ORIGINE ♦ Espagnole.
SITUATION FAMILIALE ♦ Mariée.
QUALITÉS ♦ Espiègle, perfectionniste, courageuse.
DÉFAUTS ♦ Trop franche, maladroite, dépensière.
RELIGION ♦ Juive dans l'âme, mais convertie au catholicisme.
QUELLE EST ALLÉGEANCE DE VOTRE PERSONNAGE ♦ Jeanne de Habsbourg.
CRÉDITS ♦ Lyra Vaughn

Préface


La grande extradition des juifs d'Espagne se poursuivait, lorsque la jeune Luisa vit le jour par delà les océans. Son père ancien marin de très grande réputation, parti en expédition avec Christophe Colomb s'était installé aux Amériques. Il parlera toujours de 1492 à sa famille, développant en elle, un goût certain de l'aventure. Il protégea intelligemment son appartenance au peuple juif, en restant au Nouveau Monde, jusqu'à la fin de sa vie où il mourut de vieillesse. Mais il fallut rentrer au pays par la suite, car les terres découvertes par les conquistadores devaient être rendues à la couronne après la mort de ceux-ci. C'était la loi. Il fallut donc se convertir avant de passer les frontières, les inquisiteurs y veillaient. Luisa le fit pour ne pas contrarier sa famille, mais de mauvaise grâce. A Séville, tout avait changé pour la mère de Luisa.

Ses beaux-frères n'étaient pas décidés à lui rendre les commerces dont pourtant, elle devait hériter légitimement. Sauf un qui ne dit jamais rien mais qui fut le pire de tous. Pensant l'avoir de son côté et pouvoir lui faire confiance, la mère de Luisa lui ouvrit sa porte mais fut empoisonnée à petit feu, pour mourir quelques mois plus tard, officiellement de maladie. Puis ce fut au tour de Luisa, unique héritière restante. Mais ce que son oncle ignorait, c'est que son père l'avait immunisée en lui faisant boire des mixtures indiennes aux Amériques. Constatant son échec, il augmenta toujours plus les doses mais se fit dénoncer par la femme qui le fournissait en poisons, car il accumulait trop de dettes chez elle. Le procès de son oncle fit grand bruit, celui-ci cria si haut le nombre de doses qu'elle avait ingurgités sans même avoir un seul malaise, que cette prouesse remonta jusqu'à la cour. Les membres de la famille royale, sont toujours entourés de goûteurs au cas où on veuille les assassiner. Charles Quint l'a reçue donc en audience pour qu'elle le devienne, et depuis, elle est au service de sa nièce Jeanne qu'elle suit où qu'elle aille. Sans réel titre de noblesse, on lui montre des égards dus à une reine. Bijoux, vêtements luxueux, elle ne passe jamais inaperçue par ses extravagances en déboursant sans compter. Il faut dire qu'elle risque sa vie chaque jour en piquant de sa fourchette, la nourriture de la jeune fille. Il est normal de la rétribuer pour ce sacrifice et donc elle en profite pleinement, comme si tous les jours étaient son dernier !

Liens


Jeanne de Habsbourg • Il faut entre une goûteuse et la personne qu'elle sert, une confiance absolue. Jeanne remet sa vie entre les mains de Luisa, à chaque repas. Les premières rencontres furent donc difficiles, le temps nécessaire qu'il faut pour créer une telle relation. Jeanne n'aime pas qu'on lui impose quelque chose ou quelqu'un. De plus, elle avait également suivi le procès de l'oncle de Luisa, et se posait énormément de questions. Peut-on se fier à une nièce d'empoisonneur ? N'avait-elle pas provoqué par son attitude qu'on veuille la tuer ? Peut-être était-elle haïssable au fond ? Beaucoup de méfiance donc, mais par son espièglerie, sa bonne humeur, et le fait de l'avoir sauvée en effet d'un plat assassin, Luisa réussit à se lier d'amitié avec Jeanne. Maintenant, elle la tutoie en privé, en public même, et il n'est pas rare de les voir se prendre dans les bras. Comportement dont on jalouse profondément Pandora. Certains la maudissent, d'autres veulent profiter de sa position pour être dans les bonnes grâces de la princesse. On commence même à jaser sur leur compte. Seraient-elles amantes ? Si Luisa rit de ces insinuations, ce n'est pas le cas de Jeanne qui vexée, se montre plus distante envers Luisa, pour faire taire ces rumeurs. Mais elle craint par cette attitude de blesser son amie. C'est précisément, ce qui est en train d'arriver. Luisa ne comprend pas ce soudain revirement.
Pedro Mendoza • Pedro avait vingt quatre ans et Luisa encore enfant, n'en avait que douze. Et pourtant, même si cela s'est passé il y a un peu plus de dix ans, chacun se souvient de l'autre. En effet, tout juste débutant inquisiteur, il a eu bien du fil à retordre avec la jeune adolescente. Au port de Séville, il a fallu non pas des jours mais des semaines avant que celle-ci ne cède et se convertisse au catholicisme. Si Pedro a toujours été habitué à de la résistance parfois de la part d'adultes, jamais il n'a eu affaire à ça avec une enfant. Pourtant, il a fini par l'emporter mais Luisa a été claire ce jour là quand elle lui a dit qu'elle faisait ça pour sa mère et sa mère seule. Ils se sont perdus de vue par la suite, mais se sont retrouvés à la cour depuis que Luisa est goûteuse. Et si pour Luisa, ce sont des regards noirs qui fusent, lui la tient à l’œil. Il n'a jamais cru à sa conversion et pour cause, et il n'aime pas son nouveau pouvoir. Une chose est sûre, dès que l'un aura la possibilité de faire du tort à l'autre, il ne se gênera pas.

Richard Ballatrae • Elle n'est arrivée que depuis très peu de temps et légèrement en avance sur le convoi royal espagnol et ce qui s'est passé entre ces deux là est une pure folie. Sur un coup de tête, ils se sont mariés. Lui fêtait un de ses nouveaux succès, elle a essayé l'alcool anglais qui ne lui a pas du tout réussi. Dans cette soirée d'ébriété, ils en sont venus à réclamer un prêtre pour les marier. Pour s'amuser ... Ils n'ont tout à fait compris leur erreur que le lendemain. Ils veulent depuis faire annuler leur union mais ne peuvent pas jurer devant Dieu qu'il n'y a pas eu nuit de noces, ce jour là. Alors comment faire ? Ils en étaient encore à chercher une idée pour les sortir de cette situation, lorsque justement parlant et reparlant ensemble, ils se sont trouvés beaucoup de points communs. Sauf peut-être concernant leur notion de l'argent qui est à l'opposé l'une de l'autre. Mais mieux que tout, ils se font rire aux éclats l'un l'autre avec leur accent respectif et bien d'autres choses. En bref, Ils passent donc de tels moments ensemble que chacun désormais est véritablement sous le charme de l'autre. Mais ils jouent le jeu de la rupture annoncée, car c'est ce qu'il semble convenu, sans plus vraiment la vouloir. Est-ce que leur bêtise d'un soir serait au final, le début d'une belle histoire ?

Gomez Suárez de Figueroa • L'un aurait rêvé aller au Nouveau Monde et l'autre y a vécu pendant des années. Comment ces deux là auraient-ils pu ne pas s'entendre ? Dès que Gomez a commencé à entendre ce qu'il se disait sur Luisa del Carmen, il a engagé la conversation. Et depuis, entre eux, ça ne parle plus que de choses très exotiques, allant des trésors des mayas aux habitudes des indiens. Mais plus que cela, ils ont aussi en commun le fait de n'avoir pas vraiment choisi leur voie. Lui a dû changé ses plans à la mort de son frère et elle ? Lui a t-on demandé son avis ? Elle rêvait d'aventure elle aussi, et que fait-elle sinon être confinée dans les palais ? Seulement, peut-on refuser au grand Charles Quint ? Et peut-on revenir en arrière lorsqu'on a commencé à beaucoup apprécier celle que l'on sert ? Pourtant ces deux là, si un jour l'envie leur en prenait pourrait peut-être tout quitter pour naviguer sur les océans. Il est beau parfois de rêver, mais c'est dur quand on réalise que c'est quasiment impossible. Souvent voyant qu'ils se font du mal, ils se séparent pour ne plus en parler pendant des semaines, et puis ça recommence !

A propos
Ce personnage a été créer par Lyra Vaughn et aucunes copies des textes ne seront autorisées, le plagiat est puni ne l'oubliez pas.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
Admin
♕ Mon nombre de messages est : 956 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 1393 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 28/02/2012

MessageSujet: Re: LES ESPAGNOLS [08/10]  Mar 8 Mar - 17:42
Pedro Mendoza
feat ❧ Matt Smith

" Comme en Espagne, l'hérésie prendra fin en Angleterre. "

AGE ♦ 35 ans
DATE DE NAISSANCE ♦ 6 juillet 1518
ORIGINE ♦ Espagnole, il est né à Saragosse.
SITUATION FAMILIALE ♦ Pedro ne sait jamais marié, ses parents sont toujours en vie et vivent encore en Aragon.
QUALITÉS ♦ Intelligent - Fidèle - Pieux
DÉFAUTS ♦ Fanatique - Malveillant - Calculateur
RELIGION ♦ Catholique
METIER ♦ Inquisiteur
QUELLE EST ALLÉGEANCE DE VOTRE PERSONNAGE ♦ Son allégeance va bien sûr pour le prince Philippe de Habsbourg, maintenant, il a la chance d'être aux services de la noble Mary Tudor, sauveuse de l'Angleterre.
CRÉDITS ♦Elizabeth Tudor

Préface


Ce fut pendant la Reconquista que la famille Mendoza s’installa dans le royaume d’Aragon. Au temps des rois Catholiques Ferdinand d’Aragon et Isabelle de Castille, les hommes cadets de la famille se mirent aux services de la royauté pour punir les hérétiques. L’Inquisition était dans le sang des Mendoza et Pedro n’échappa pas à la règle. Les Mendoza n’étaient ni riches, ni pauvres et quand Pedro, second de la famille naquit, sa carrière était tracée. Ce fut en 1519 que l’enfant vit le jour, d’un père appartenant à la petite noblesse et d’une mère qui passera sa vie à s’occuper de ses enfants. Pedro était intelligent et sa mère lui inculqua les bonnes paroles religieuses. A l’âge de sept ans, il dut s’arracher à sa famille pour entrer dans un monastère dominicain et pour être éduquer pour devenir Inquisiteur. C’est auprès des plus grands que Pedro apprit les ficelles du métier. Sa vie était rythmée entre les prières et les procès auxquels ils assistaient. Tout au long de son éducation, il fit en sorte de se rapprocher des grands Inquisiteurs Général d’Espagne. Pedro était fier et il savait qu’il allait avoir un grand destin. Cependant, sa pensée allait parfois au-delà du fanatisme et le jeune homme qu’il était, devenait presque malade, quand un hérétique était libéré. A vingt-quatre ans, Pedro put faire ses preuves en tant qu’Inquisiteur dans le sud de l’Espagne. Musulmans, juifs et protestants étaient ses victimes et l’homme les conduisit tous sur le buché sans faire preuve de clémence. Son intransigeance le conduisit à la punition pas ses supérieurs et Pedro fut enfermé pendant plusieurs années au monastère pour faire preuve de pénitence. L’homme en ressortit encore plus fanatique que jamais, mais en reprenant son métier, il fit preuve de beaucoup plus de réserve, pour ne pas être à nouveau enfermé. Pedro était de plus en plus contrôlé et ce n’est qu’en janvier 1554, qu’il obtient sa libération. L’empereur Charles Quint voulait envoyer un Inquisiteur pour sauver l’Angleterre de l’hérésie. Pedro fut le premier à se proposer et quelques jours plus tard, il prenait un navire, qui le conduisit sur une terre qu’il ne connaissait pas et dont il ne parlait presque pas la langue. Deux semaines après son arrivée, Pedro rencontra la reine, qui lui confia la mission de dénicher les protestants. L’homme toute à son affaire, voyait en cette mission une véritable bénédiction divine.

Liens


Luisa del Carmen • Pedro avait vingt quatre ans et Luisa encore enfant, n'en avait que douze. Et pourtant, même si cela s'est passé il y a un peu plus de dix ans, chacun se souvient de l'autre. En effet, tout juste débutant inquisiteur, il a eu bien du fil à retordre avec la jeune adolescente. Au port de Séville, il a fallu non pas des jours mais des semaines avant que celle-ci ne cède et se convertisse au catholicisme. Si Pedro a toujours été habitué à de la résistance parfois de la part d'adultes, jamais il n'a eu affaire à ça avec une enfant. Pourtant, il a fini par l'emporter mais Luisa a été claire ce jour là quand elle lui a dit qu'elle faisait ça pour sa mère et sa mère seule. Ils se sont perdus de vue par la suite, mais se sont retrouvés à la cour depuis que Luisa est goûteuse. Et si pour Luisa, ce sont des regards noirs qui fusent, lui la tient à l’œil. Il n'a jamais cru à sa conversion et pour cause, et il n'aime pas son nouveau pouvoir. Une chose est sûre, dès que l'un aura la possibilité de faire du tort à l'autre, il ne se gênera pas.
Philippe de Habsbourg • Philippe rencontra pour la première fois Pedro Mendoza, à la demande de son père. En effet, l'Espagne avait besoin d'un Inquisiteur pour l'envoyer en Angleterre et tenter d'endiguer le danger protestant. Philippe, catholique intransigeant a tout de suite vu le potentiel de cet homme et il lui a accordé le droit de se rendre en Angleterre, pour cette noble mission. Pedro est heureux de cela et plus que jamais, il croit en ce noble prince qui fera un bon roi, très Chrétien. Cependant, pour le moment, les deux hommes ne se font pas tellement confiance, Pedro craint toujours qu'on l'empêche de mener jusqu'au bout son oeuvre divine. De son côté Philippe connait le passé de l'inquisiteur et il espère que ce dernier ne causera pas trop de problèmes en Angleterre.

Anne de Clèves • L'ancienne reine d'Angleterre, mais surtout, une femme de naissance germanique. Certes, Anne de Clèves s'est convertie au catholicisme, mais Pedro ne la croit pas. En plus, elle fréquente cette hérétique d'Elizabeth Tudor. L'ancienne reine est donc l'une de ses têtes de liste et Pedro rêve de pouvoir la faire brûler sur un buché pour qu'elle paye ses pêchés. La vie doit se montrer juste, même avec les monarques. L'homme enquête donc sur la femme dans le plus grand des secrets. Il a payé certains de ses servants et il la surveille, surtout quand elle se rend à l'église. Il le sait, un jour, la femme fera un faux pas et cette fois, il l'aura !

Diego da Silva • Les deux hommes sont partis sur le même navire, pour se rendre en Angleterre et il faut dire qu'ils se sont tout de suite bien entendu. Diego ne connait pas la réputation "sulfureusement" dangereuse de Pedro et ce n'est pas l'Inquisiteur, qui va lui révéler. Les deux hommes s'entendent bien et tant mieux, d'ailleurs Diego s'intéresse beaucoup au travail d'Inquisiteur de Pedro et il lui a même fait promettre, qu'il pourrait assister à l'une de ses procès. Entre les deux hommes une amitié s'est installé, mais l'ombre du secret n'est jamais loin, et elle pourrait tout gâcher.

A propos
Ce personnage a été créer par Elizabeth Tudor et aucunes copies des textes ne seront autorisées, le plagiat est puni ne l'oubliez pas.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
Admin
♕ Mon nombre de messages est : 956 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 1393 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 28/02/2012

MessageSujet: Re: LES ESPAGNOLS [08/10]  Mar 8 Mar - 17:42
Diego Álvarez da Silva
feat ❧ Santiago Cabrera

" Ce qui intéresse les rois, ce n'est pas le pouvoir, mais c'est le fait de pouvoir porter une couronne et de s'asseoir sur un trône. "

AGE ♦ 42 ans
DATE DE NAISSANCE ♦ 27 octobre 1513
ORIGINE ♦ Sa famille est d'origine portugaise, bien qu'il ait passé la plupart de sa vie en Espagne.
SITUATION FAMILIALE ♦ Il est veuf depuis deux ans maintenant.
MÉTIER ♦ Ambassadeur d'Espagne en Angleterre
QUALITÉS ♦ Fidèle - Patient - Éloquent
DÉFAUTS ♦ Trop ambitieux - Influençable - Méticuleux
RELIGION ♦ Catholique
QUELLE EST ALLÉGEANCE DE VOTRE PERSONNAGE ♦ L'allégeance de Diego va envers l'empereur Charles Quint et sa famille.
CRÉDITS ♦ Elizabeth Tudor

Préface


Ce fut le 27 octobre 1513 que Diego da Silva naquit dans la belle ville de Lisbonne, d’un père appartenant à la petite noblesse de la ville et d’une mère, qui s’occupait de la princesse Isabelle. Diego était le cinquième enfant à naître de cette famille, après trois fils et une fille. Son destin était incertain, si les autres fils ainés survivraient, il resterait l’éternel cadet. La vie était paisible, jusqu’en 1526, au moment du mariage de la princesse Isabelle avec l’empereur Charles Quint. Les da Silva devait alors quitter Lisbonne pour Madrid et suivre la futur reine. Diego apprécia beaucoup cette nouvelle vie, qui se montra plus riche que la précédente. Son père finit par devenir ambassadeur et il voyageait beaucoup entre l’Espagne et le Portugal. Les enfants reçurent tous une brillante éducation, l’ainé pour gérer les affaires familiales, le second pour embrasser une carrière religieuse, le troisième devait entrer dans l’armée et pour ce qui était Diego, la question se posait toujours. Ce n’est qu’à l’âge de quinze ans, qu’il se décida à devenir comme son père, ambassadeur. Diego se mit alors à étudier la diplomatie auprès des plus grands et il obtenue de brillants professeurs, grâce à la reine Isabelle, qui soutenait beaucoup sa famille. Ensuite, après deux ans d’étude, Diego fut envoyé dans le Saint Empire, auprès de Charles Quint qui était très souvent absent de l’Espagne. Ce n’est que cinq ans plus tard que l’homme retourna en Espagne. Il avait beaucoup voyagé, dans tout le Saint Empire, en France, en Angleterre… C’est à son retour, qu’il rencontra une charmante demoiselle, dame de parage de la reine Isabelle, la belle Maria. Un doux brin de rose, aux cheveux blonds, comme il y en avait rarement en Espagne. Diego tomba sous son charme et peu de temps après, elle était sa femme. De cette union naquit plusieurs enfants, dont un seul fils survécut à ses premières années, il se nommait Felipe. La vie continua, Diego s’absentait, pour de nombreux voyages, en sa qualité d’ambassadeur, déplorant de ne pas être souvent auprès de sa famille. Une tragédie le frappa, alors qu’il se trouvait à Augsbourg, il reçut une lettre lui indiquant la mort de sa femme. Diego retourna auprès de son fils et pendant deux ans, il abandonna son travail, pour s’occuper de lui. Ce n’est qu’en janvier 1554, qu’il reprit ses obligations, pour négocier le mariage entre Mary Tudor et le prince Philippe de Habsbourg.

Liens


Felipe Alvarez da Silva • Lorsque Diego est parti à Londres, il n'était pas seul. Dans ses bagages, c'était glissé son jeune et unique fils Felipe promu tout récemment comme Garde de Philippe de Habsbourg. Si Diego laisse respirer son fils, il veille sur lui d'un œil protecteur. Le jeune homme avait été beaucoup touché par la mort de Maria, sa mère et c'est pourquoi il avait décidé de rentrer au service de Philippe. Il ignore qu'il est entré au service de la famille qui a fait tuer sa mère. C'est un jeune homme talentueux et plein d'espoir qui ne demande qu'une chose : que son père soit fier de lui. Leurs rapports sont très bons, peut-être un peu moins quand Diego se rendra compte que Raquel tourne autour de son fils et batifole sur l'oreiller.
Frances Brandon • La mort de son mari et de sa fille a beaucoup atteint Frances Brandon, qui reste toujours une proche de la reine. Quand elle a vu ce bel homme arriver à la cour, elle en tomba rapidement sous le charme et elle fait tout pour le conquérir. Le scandale est grand, une veuve depuis peu, qui se cherche déjà un nouveau mari. Mais cela ne semble pas choquer la reine, qui serait même heureuse de voir son amie épouser un Espagnol. Cependant Diego n'apprécie pas Frances qu'il trouve trop dérangé et il fait tout pour la fuir le plus loin possible. Qui du renard ou de la proie va gagner dans ce jeu ?

Pedro Mendoza • Les deux hommes sont partis sur le même navire, pour se rendre en Angleterre et il faut dire qu'ils se sont tout de suite bien entendu. Diego ne connait pas la réputation "sulfureusement" dangereuse de Pedro et ce n'est pas l'Inquisiteur, qui va lui révéler. Les deux hommes s'entendent bien et tant mieux, d'ailleurs Diego s'intéresse beaucoup au travail d'Inquisiteur de Pedro et il lui a même fait promettre, qu'il pourrait assister à l'une de ses procès. Entre les deux hommes une amitié s'est installé, mais l'ombre du secret n'est jamais loin, et elle pourrait tout gâcher.

Eléonore de Habsbourg • Elle ne pensait pas que son plan en arriverait à cette extrémité, elle ne le pensait pas et ne le voulait pas surtout. C'est un accident. Elle a voulu mettre la femme de Diego à l'écart, Eléonore savait que Maria était le talon d’Achille de l'ambassadeur. Elle ne souhaitait qu'une chose, qu'il échoue dans les négociations de mariage entre son neveu Philippe et Mary Tudor qui datent hélas depuis bien longtemps. Il n'aurait alors pensé qu'à elle, s'il l'avait sue en danger et ça l'aurait clairement perturbé. Mais les imbéciles de soldats qu'elle a envoyés pour la capturer, n'ont été que des brutes. S'étant débattue, la belle est tombée, s'est cognée au coin d'une table et est morte sur le coup. Quelques jours plus tard, un courrier l'apprenait à Diego. Rien ne peut aujourd'hui établir un lien entre la mort de Maria et l'implication d'Eléonore. Mais c'est oublier sa conscience. Elle se sent terriblement coupable. Soit, elle a réussi malgré tout à le tenir éloigné, elle a joué la carte de sa fille qui a failli réussir auprès de son frère, mais ça n'a pas servi à grand chose, puisque le revoilà d'attaque pour sceller ce mariage. Alors à quoi bon tout ça ? Si ce n'est à avoir eu indirectement du sang sur les mains, comme elle le pense. C'est bien simple, elle ne le regarde plus en face depuis. Lui ne s'en offusque pas pour l'instant, il est habitué à l'orgueil typique de la famille royale espagnole. Ça doit être ça ...

A propos
Ce personnage a été créer par Elizabeth Tudor et aucunes copies des textes ne seront autorisées, le plagiat est puni ne l'oubliez pas.
L'avatar est non négociable.




Dernière édition par The Majestic Rose le Mar 8 Mar - 19:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
Admin
♕ Mon nombre de messages est : 956 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 1393 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 28/02/2012

MessageSujet: Re: LES ESPAGNOLS [08/10]  Mar 8 Mar - 18:28
Raquel Salvador
feat ❧ Indira Varma

“L'ambition est comme un torrent et ne regarde pas derrière soi. ”

AGE ♦ 42 ans
DATE DE NAISSANCE ♦ Au choix, en 1513
ORIGINE ♦ Espagnole
SITUATION FAMILIALE ♦ Veuve
MÉTIER ♦ Au service d'Eléonore de Habsbourg
QUALITÉS ♦ Réfléchit, Stratège, Observatrice
DÉFAUTS ♦ Infidèle, Sournoise, Manipulatrice
RELIGION ♦ Catholique
QUELLE EST ALLÉGEANCE DE VOTRE PERSONNAGE ♦ A elle-même, officiellement à la famille royale d'Espagne et Mary Tudor. Officieusement, à qui lui offrira la plus grosse bourse pour le moment Eléonore de Habsbourg.
CRÉDITS ♦ Elizabeth Tudor, Héléna Shéridan

Préface


Aînée d'une famille nombreuse, Raquel fut très tôt confrontée à aider sa mère et les gouvernantes. Elle le dit elle-même, elle n'a pas eu d'enfance. Très ouverte sur le monde, l’esprit vif Raquel comprit bien vite en observant son père que si tu ne faisais pas partie des grands de ce monde, tu n’étais rien. En effet, les actes de son père étaient insuffisants et ce n’était pas toujours très joyeux chez les Salvador. La jeune fille voyait que son père n’était pas à la hauteur de la tâche et même si les Salvador étaient une famille aisée qui ne manquait de rien, pour elle son père était une déception. Elle voulait être plus que lui, réussir à grimper les échelons là où il peinait à le faire. Friande de savoir, d’en apprendre toujours plus, Raquel fut une élève modèle auprès de ses pédagogues. Elle savait qu’elle serait bridée par son futur époux, déjà choisit par ses parents, mais qu’importe elle voulait être forte.

Raquel avait beaucoup d’ambition et c’est ainsi qu’elle épousa un Comte espagnol qui permit un temps de redorer un peu l’image de sa famille. Les années passèrent et Raquel eut trois enfants. Elle n’est pas vraiment du genre maternelle, avec le temps elle était devenue égoïste, infecte. Ses frères et sœurs lui avaient volé son enfance - même si au fond d’elle elle jubilait, car grâce à cela elle était devenue plus forte - elle leur voulait quand même et il était hors de question de refaire pareil avec ses propres enfants.
Son mari mourût d’une mort naturelle, des rumeurs disaient que des tensions entre Raquel et son mari étaient survenues et qu’elle s’en était débarrassée. Est-ce la vérité ? Personne ne le sait. Toujours est-il Raquel est prête à tout pour parvenir à ses fins et se faire un nom gravé dans la pierre.

Suite à cela, elle rentra au service de l’Infante d’Espagne : Eleonore de Habsbourg. Deux femmes en apparence bien différente, mais qui se rejoignent dans leur caractère. Raquel est beaucoup moins effacée que la duchesse de Touraine. Se démarquant des autres, Raquel est bien vite devenue la femme de main d’Eleonore, celle qui agit dans l’ombre pour elle. Quand elle lui proposa de l’accompagner avec elle pour Londres, Raquel n’hésita pas un seul instant. L’Angleterre était le berceau de l’avenir, là où tout allait se jouer avec le mariage de Philippe et de Mary Tudor. Elle abandonna ses enfants à sa famille sans aucun remords et partie avec sa maîtresse.

Depuis leur arrivée, Raquel jongle entre son devoir envers l’Infante d’Espagne et ses noirs desseins et sa religion le catholicisme. Elle attend son heure, Raquel... Elle sait que tout peut basculer à tout moment, elle est déjà prête à retourner sa veste quand il le faudra. Elle s’attend à tout, une chose est sûre elle sera du côté des gagnants quoi qu’il en coûte.

Liens


Eléonore de Habsbourg • Deux femmes en apparence bien différente, mais qui se rejoignent dans leur caractère. Raquel est beaucoup moins effacée que la duchesse de Touraine. Se démarquant des autres, Raquel est bien vite devenue la femme de main d’Eleonore, celle qui agit dans l’ombre pour elle. Elle est à son service et cela lui permet d'être au courant de beaucoup de choses, elle espionne pour elle, elle écoute pour elle, elle charme pour elle, elle fait parler les hommes pour elle. Raquel est un atout pour l'Infante, mais l'Infante est également une alliée de poids pour accéder au pouvoir.
Felipe Álvarez da Silva • Felipe est tombé dans les filets de Raquel. La belle ne recule devant rien, Felipe était une proie facile à atteindre... le fils de l'Ambassadeur d'Espagne. L'Infante d'Espagne a envoyé Raquel pour savoir ce qu'il se tramait derrière son dos. Felipe n'a rien vu venir, malgré son âge Raquel est toujours aussi séduisante et charmeuse. Malheureusement pour elle, Felipe n'a rien dit de vraiment pertinent, il était plus gêné qu'autre chose entre les mains d'une experte comme Raquel. Elle, elle compte réitérer l'opération, si le petit devenait accro peut-être pourrait-elle le manipuler à sa guise, influencer Diego Alvarez da Silva, le père de Felipe et aller jusqu'au roi.

Geillis Sanchez • Geillis a attiré l'attention de Raquel. Cette dernière est très observatrice et a découvert que Geillis savait parfaitement manier les plantes, qu'elle pouvait guérir avec et surement tuer, mais a aussi été témoin de ses agissements en tant que faiseuse d'ange. Toutefois, les deux femmes sont devenues amies lors du voyage pour l'Angleterre. Raquel doit surement y voir un atout potentiel, une carte à garder cachée dans sa manche malgré tout, c'est une amitié sincère qui unit les deux femmes. Quant à Geillis, elle a trouvé en Raquel une femme qui ne la jugeait pas, qui l'acceptait telle qu'elle était. Elle apprécie ce côté-là de leur relation.

Philippe de Habsbourg • C'est une histoire qui resta secrète entre les murs des palais espagnols. Philippe de Habsbourg est connu pour être un homme pieu, fidèle à son épouse. Or, il ne fut pas toujours marié et ses besoins, l'homme les assouvie durant plusieurs années avec la belle Raquel. Suivant de sa tante Eléonore, l'homme en fit secrètement sa maîtresse et celle-ci garde le secret, même encore aujourd'hui. Comme n'importe quel amant, Philippe a pendant longtemps couvert Raquel de cadeaux et lui a permis un certain confort de vie. Aujourd'hui, maintenant qu'il est marié, Philippe reste fidèle à son épouse, mais il se pourrait bien, que si Raquel découvre que son prince soit amouraché d'une belle anglaise, que celle-ci devienne soudainement jalouse.

A propos
Ce personnage a été créer par Love (Héléna Shéridan) et aucunes copies des textes ne seront autorisées, le plagiat est puni ne l'oubliez pas.
L'avatar est négociable, ainsi que le prénom et le nom.




Dernière édition par The Majestic Rose le Sam 12 Mar - 8:58, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
Admin
♕ Mon nombre de messages est : 956 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 1393 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 28/02/2012

MessageSujet: Re: LES ESPAGNOLS [08/10]  Mar 8 Mar - 19:59
Felipe Álvarez da Silva
feat ❧ Luke Pasqualino

" En l'honneur de ma mère."

AGE ♦ 19 ans
DATE DE NAISSANCE ♦ Au choix, en 1536
ORIGINE ♦ Sa famille est d'origine portugaise, bien qu'il ait passé la plupart de sa vie en Espagne.
SITUATION FAMILIALE ♦ Célibataire
MÉTIER ♦ Garde Royale
QUALITÉS ♦ Courageux, Inventif, Brave
DÉFAUTS ♦ Naïf, Manipulable, Tête brulée
RELIGION ♦ Catholique
QUELLE EST ALLÉGEANCE DE VOTRE PERSONNAGE ♦ L'empereur Charles Quint et sa famille.
CRÉDITS ♦ Elizabeth Tudor, Héléna Shéridan

Préface


Felipe est né de l'amour entre Maria et Diego Alvarez da Silva, portrait craché de son père, il a tout le caractère de sa mère et certaines de ses mimiques. Il était le seul enfant a avoir survécu à ses premières années, enfant chéri de ses parents, fierté de son père. Il passa son enfance auprès de sa mère, il a grandi avec comme modèle son père. L'enfant adulait sa mère qu'il trouvait remarquable, différente - une maman parfaite en d'autres termes. L'absence de son père le rendait triste, mais sa mère avait toujours paré à ce manque lui récitant les histoires des aventures de Diego, peut-être en ajoutant toujours un peu plus de péripéties et de dangers si bien que Diego était le héros de Felipe.

Un soir, le cocon dans lequel avait vécu jusque là Felipe, apprenant à devenir un homme de la même trempe que son père, bascula. Des soldats arrivèrent et dévastèrent leur maison, des brutes qui s'en prirent à Maria alors que Felipe était absent. La belle forcée de se débattre, tomba et heurta le coin d'une table, elle mourut sur le coup. C'est Felipe qui trouva sa mère gisant sur le sol ensanglanté. Le temps de prévenir son père, c'est sa grand-mère paternelle qui s'occupa de lui. Son père revint après de son fils et resta à ses côtés pendant deux ans. La famille était détruire, Diego abandonna son travail pour s'occuper de Felipe. Ce dernier décida, dans le même temps, d'entrer dans la Garde Royale du Roi pour pouvoir éviter les injustices de ce genre, se battre avec honneur pour une noble cause.

En janvier 1554, lorsque son père reprit ses obligations pour négocier entre le mariage entre Mary Tudor et le prince Philippe de Habsbourg, il dut partir pour Londres et Felipe l'accompagna. L'un comme l'autre, ils ne se sont jamais rétabli de la perte de Maria, mais la vie continue et Maria n'aurait pas voulu que les deux se laissent mourir, pleurant sa mort, désespérés. Felipe est bien décidé à servir son pays : l'Espagne, il ignore encore qui est derrière cette tragédie...

Liens


Diego Alvarez da Silva • Lorsque Diego est parti à Londres, il n'était pas seul. Dans ses bagages, c'était glissé son jeune et unique fils Felipe promu tout récemment comme Garde de Philippe de Habsbourg. Si Diego laisse respirer son fils, il veille sur lui d'un œil protecteur. Le jeune homme avait été beaucoup touché par la mort de Maria, sa mère et c'est pourquoi il avait décidé de rentrer au service de Philippe. Il ignore qu'il est entré au service de la famille qui a fait tuer sa mère. C'est un jeune homme talentueux et plein d'espoir qui ne demande qu'une chose : que son père soit fier de lui. Leurs rapports sont très bons, peut-être un peu moins quand Diego se rendra compte que Raquel tourne autour de son fils et batifole sur l'oreiller.
Raquel Salvador • Felipe est tombé dans les filets de Raquel. La belle ne recule devant rien, Felipe était une proie facile à atteindre... le fils de l'Ambassadeur d'Espagne. L'Infante d'Espagne a envoyé Raquel pour savoir ce qu'il se tramait derrière son dos. Felipe n'a rien vu venir, malgré son âge Raquel est toujours aussi séduisante et charmeuse. Malheureusement pour elle, Felipe n'a rien dit de vraiment pertinent, il était plus gêné qu'autre chose entre les mains d'une experte comme Raquel. Elle, elle compte réitérer l'opération, si le petit devenait accro peut-être pourrait-elle le manipuler à sa guise, influencer Diego Alvarez da Silva, le père de Felipe et aller jusqu'au roi.

John Herbert • Felipe est un jeune garde espagnol qui a encore beaucoup à apprendre sur son métier. En terre inconnue en Angleterre, le jeune homme a été placé sous la tutelle de John Herbert qui a pour tâche de lui apprendre toutes les ficelles du métier et lui apprendre les rouage de la vie en Angleterre. Le jeune poulain apprend beaucoup et il admire le garde anglais. Ce qu'il espère le plus au monde, c'est de pouvoir dépasser son maître et un jour se couvrir de gloire, pour rendre son père heureux.

Henry Stafford • Les Stafford sont des hommes fiers et qui ne supportent pas plier le genou devant l'ennemi. Pour Henry, l'ennemi c'est l'Espagnol, celui qui envahie son pays, celui qui est en train de prendre le pouvoir. D'ailleurs, il ne comprend pas pourquoi un Espagnol comme Felipe soit dans la garde. Orgueilleux, le jeune noble mène la vie dure à Felipe et il l'a déjà combattu dans une joute, simplement pour le plaisir de le faire tomber. Bien sûr Felipe a perdu et frappé dans son orgueil, il ne souhaite qu'une chose, prendre sa revanche une bonne fois pour toute.

A propos
Ce personnage a été créer par Love (Héléna Shéridan) et aucunes copies des textes ne seront autorisées, le plagiat est puni ne l'oubliez pas.




Dernière édition par The Majestic Rose le Sam 12 Mar - 9:08, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
Admin
♕ Mon nombre de messages est : 956 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 1393 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 28/02/2012

MessageSujet: Re: LES ESPAGNOLS [08/10]  Mar 8 Mar - 20:36
Geillis Sanchez
feat ❧ Lotte Verbeek

“Mieux vaut demeurer seule qu'aller mal accompagnée”

AGE ♦ 33 ans
DATE DE NAISSANCE ♦ Au choix, en 1522
ORIGINE ♦ Espagnole
SITUATION FAMILIALE ♦ Célibataire
MÉTIER ♦ Servante
QUALITÉS ♦ Charmeuse, Intelligente, Serviable
DÉFAUTS ♦ Morbide, Cynique, Franche
RELIGION ♦ Catholique
QUELLE EST ALLÉGEANCE DE VOTRE PERSONNAGE ♦ Charles Quint et sa famille
CRÉDITS ♦ Elizabeth Tudor, Héléna Shéridan

Préface


Geillis, sulfureuse et flamboyante. Geillis, une Espagnole rousse, c'est peu commun, elle le sait et elle en joue. Elle a toujours été mal jugée à cause de ses cheveux, de toute petite elle était celle que l'on remarquait, elle était celle que l'on attaquait. Fille unique née d'une famille désargentée, sa famille était noble avant de tout perdre ce qui explique pourquoi elle sait, entre autres, parler anglais ce qui l'a conduit à faire partit du voyage pour l'Angleterre. Elle fait partie de la noblesse, mais elle est pauvre. Elle sert comme servante à la Cour de Philippe.

Elle eut une enfance peu commune, sa mère était un peu bizarre surement un peu folle même si les Sanchez ne le reconnurent jamais, elle mourût défenestrer de sa chambre dans la demeure familiale qui tombait en ruine quand Geillis était toute jeune. La petite Geillis eut une vie de débauche et de plaisir à d'adolescence, goûtant aux plaisirs de la chair. Quand elle eut l'âge, elle entra à la Cour comme servante pour aider son père à subvenir à leurs besoins. Elle n'était pas bête, Geillis bien au contraire... elle s'était passionnée dans la connaissance des plantes et de la faune depuis toute jeune.

À force d'aller papillonner à droite et à gauche, la belle rouquine finit par tomber enceinte. Elle fit appel à une faiseuse d'anges pour interrompre sa grossesse, forcée et contrainte de le faire, qu'aurait-elle fait d'un enfant à ses côtés ? Sa vie était déjà assez compliquée comme cela... Ayant une révélation, elle devint clandestinement l'apprentie de la faiseuse d'anges qui était intervenue sur elle, apprenant les méthodes dangereuses à effectuer. Une dimension mystique auréolée Geillis, elle tenait ses activités secrètes, car elle savait que ce serait ses agissements, un peu spéciaux seraient mal vus. À la Cour, elle venait en aide clandestinement aux femmes ayant besoin de mettre fin à leur grossesse.

Quand on lui proposa d'accompagner la Cour de Philippe de Habsbourg, elle accepta. Elle voulait découvrir l'Angleterre, voir comment c'était Londres, son père était mort quelques mois plus tôt et rien ne la retenait en Espagne désormais. Elle n'avait ni argent ni famille. Finalement, depuis son arrivée, elle se plaît dans ce pays où il fait bien plus froid qu'en Espagne et où les plantes poussent bien mieux.


Liens


Raquel Salvador • Geillis a attiré l'attention de Raquel. Cette dernière est très observatrice et a découvert que Geillis savait parfaitement manier les plantes, qu'elle pouvait guérir avec et surement tuer, mais a aussi été témoin de ses agissements en tant que faiseuse d'ange. Toutefois, les deux femmes sont devenues amies lors du voyage pour l'Angleterre. Raquel doit surement y voir un atout potentiel, une carte à garder cachée dans sa manche malgré tout, c'est une amitié sincère qui unit les deux femmes. Quant à Geillis, elle a trouvé en Raquel une femme qui ne la jugeait pas, qui l'acceptait telle qu'elle était. Elle apprécie ce côté-là de leur relation.
George Hastings • De belles femmes rousses l'Angleterre en regorge, mais cela n'a jamais été le cas pour l'Espagne. Quand il rencontra pour la première fois la flamboyante Geillis, c'était pour lui donner la confession. Elle parlait très bien l'anglais, elle était rousse, mais elle n'était pas Anglaise, mais Espagnole. Cela intrigua et attira très rapidement le prêtre qui loua quelque fois les services de la servante, pour obtenir des plantes médicinales. L'homme est très paranoïaque et il aime s'entourer de tout ce qui peut l'aider à se soigner, en cas de maladie. Le souhait de George serait d'engager à son service la belle espagnole, mais encore faudrait-il qu'il parvienne à la dompter.

Isabelle Marelle • Quand elle a croisé cette femme espagnole dans les rues de Londres, Isabelle a ressenti un frisson, comme si elle venait de rencontrer le Diable en personne. Une chevelure rousse, une allure qui ne présage rien de bon, Isabelle a peur et elle craint que cette femme apporte le mal sur l'Angleterre. Simple religieuse, elle n'a aucun moyen pour informer personne, de peur de passer pour une sorcière. Geillis de son côté n'a jamais vraiment remarqué cette femme, pour elle, elle n'est pas assez importante, pour qu'elle s'en soucis.

Thomas Tallis • Thomas est un grand timide enfermé dans sa musique. Pour rien au monde, il ne se serait aventuré dans le lit de cette belle servante et pourtant c'est ce qui arriva. La belle Geillis l'a comme envouté un soir, alors qu'il était seul dans une chapelle à jouer de l'orgue. Elle s'est approchée de lui, sensuelle, elle lui a parlé et il n'a pas pu résisté. Le lendemain, elle n'était plus là, comme un enchantement. Cette nuit étrange, Thomas essaye de la composer en musique, mais pour le moment il n'y parvient pas et Geillis (sa musique) reste son unique oeuvre inachevée.

A propos
Ce personnage a été créer par Love (Héléna Shéridan) et aucunes copies des textes ne seront autorisées, le plagiat est puni ne l'oubliez pas.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: LES ESPAGNOLS [08/10]  
Revenir en haut Aller en bas
LES ESPAGNOLS [08/10]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Pétition pour sauver les galgos. (lévriers espagnols)
» IL EST VRAIMENT STUPIDE LE PAPE BENOIT 16
» PARADIS
» DÉMYSTIFIER
» EUSKALTEL - EUSKADI / CON KAISER KOS / S2 / Recrutement : ESPAGNOLS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Golden Age  :: Archives administratives de la saison 1-
Sauter vers: