AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Cette MAJ est optimisée pour Mozilla.

Nous nous situons aux alentours de mai 1558.
Il fait de plus en plus chaud les gens prennent plaisir à sortir dans les jardins.

Si vous souhaitez jouer un étranger, privilégiez les Espagnols et les Ecossais.
N'hésitez pas à regarder les PV et scénarii en priorité.

Partagez|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Rencontre au détours d'un couloir (pv Agnès Leslie)  Lun 26 Sep - 18:44


Rencontre au détours d'un couloir
FT. Agnès Leslie

L'Ecosse me manquait terriblement, je ne savais même pas depuis combien de temps j'étais présente ici. Des mois et des mois c'était écoulé et par chance les beaux jours revenaient peu à peu. George avait fini par repartir dans notre pays et je n'avais pas eu de nouvelles depuis. J'avais espoir qu'il soit bien rentrée et que rien ne lui était arrivé. J'avais aussi reçu un courrier de James et je devait d'ailleurs lui répondre, j'avais prévu de me rendre dans ma chambre pour relire sa lettre et écrire à mon tour lorsqu'un jeune femme attira mon attention.

Elle m'adressa d'abord un jolie sourire avant de me salué. Pendant, un petit moment, je restais interdit face à elle avant de finalement, la reconnaître. Je l'avais croisé lors d'un des banquets du château et nous avions échangé quelque mot ensemble. La pauvre était elle aussi seule car, son mari avait du partir avant la fin de la soirée. Nous nous étions tenue compagnie et avions bien rit. Je la saluais à mon tour et lui adressais une jolie révérence avant de continuer mon chemin.

Mais, alors que je me retournais pour lui adresser un dernier regard, je l'aperçus. Elle était écossaise et nous avions eut beaucoup de mal à nous entendre. Nous n'avions aucun point commun et elle n'aimait pas James Stuart alors qu'il était mon ami. Pendant, très longtemps j'avais prit sa défense face à cette petite fille. Mais, les histoires de la cours d'Ecosse n'avait rien à faire dans la cours anglaise et je me devais d'être aimable et polit.

Je me dirigeais donc vers elle et vint la saluer convenablement. "Je vous souhaite une très belle journée Mademoiselle Agnès Leslie. Je ne savais point que vous deviez venir en Angleterre, j'espère que votre trajet n'a pas était trop difficile et que vous avez prit votre place dans vos quartiers."
Je regardais autour pour voir, si une personne que je connaissais l'avais accompagné mais, elle semblait seule ici. Je trouvais cela triste, nous étions toutes les deux seules en Angleterre, c'est alors que je fus prise d'une culpabilité. Alors pour lui mettre un peu de baume au coeur, je lui lançais un sourire amicale et chaleureux digne de notre peuple.
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Rencontre au détours d'un couloir (pv Agnès Leslie)  Sam 1 Oct - 12:15


Anne & Agnès

Rencontre au détours d'un couloir





Agnès revenait tout juste de la salle des gardes. Elle n'aimait toujours pas le regard qu’avaient les hommes sur elles. Cela lui rappelait que trop bien ce qui avait failli se passer la veille si Arthur n'avait pas été là. Arthur. Le garde était quelqu'un qu'Agnès appréciait déjà beaucoup. Le fait qu'il l'est sauvé des griffes de son assaillant y était pour beaucoup. Mais son personnage aussi. Il était d'une douceur et d'une gentillesse incomparable. Et elle était déjà ravie de se dire qu'elle le reverrait, et qu'elle rencontrerait surement sa femme. Et ses jumelles. Elle leur offrirait des cadeaux. A toutes les trois. La journée apparaissait soudain moins sombre que lorsqu'elle avait commencée. Au lieu de rentrer dans sa chambre et s'enfermer toute la journée comme elle l'avait prévue, la jolie écossaise décida de faire un tour dans les couloirs, elle n'avait pas vraiment été se montrer depuis son arrivée. La jeune femme se redressa, et marcha la tête haute, et prête à montrer au monde que c'était une femme qui n'avait pas peur. Personne ne savait qu'elle avait été à deux doigts de perdre toute sa réputation la veille au soir. Mais elle, elle le sentait, et savoir qu'elle avait l'air d'une femme forte la rassurait beaucoup. Elle était entourée d'anglais, et ça ne la gênait pas vraiment. Au moins cela était catholique. Ou presque tous. Au moins elle n'était pas avec James. Même si elle lui était reconnaissante d'avoir bien consenti à l'amener avec lui. Il n'avait pas du dire oui par simple plaisir. Bien au contraire. En pensant à son beau-frère, elle fut surprise de reconnaître au loin une écossaise, une écossaise avec qui elle ne s'entendait pas. Anne. Anne Hamilton. Elle qui soutenait depuis toujours James. Voilà longtemps qu'elle ne l'avait pas vu. Et elle ne lui avait pas vraiment manqué. Mais la belle blonde l'avait vu aussi et elle s'approchait. L'échange serait surement bref, et froid. Et heureusement, Agnès même si elle voulait paraître forte, n'avait pas vraiment la force de se battre aujourd'hui.

"Je vous souhaite une très belle journée Mademoiselle Agnès Leslie. Je ne savais point que vous deviez venir en Angleterre, j'espère que votre trajet n'a pas était trop difficile et que vous avez pris votre place dans vos quartiers."

Avant même qu'elle put répondre quoi que ce soit, le visage de la jolie Anne changea d'expression, et après un bref regard autour d'elles, Agnès y trouva de la gentille, et un sourire des plus chaleureux, comme ceux qu'elle offrait autrefois à James, son ami. La petite brune était des plus surprise, elle qui s’apprêtait à être froide et brèves. Alors elle décida de se montrer un peu chaleureuse. Si elle se trompait sur Anne, cela passerait simplement pour la politesse. Elle s'inclina un peu puis à son tour, offrit un joli sourire à son interlocutrice.

"Lady Anne Hamilton. Je vous remercie, le trajet n'a pas été trop désagréable, j'étais en la compagnie de mon beau-frère, Lord Stuart, et je me suis bien vite installée. J'espère que de votre côté la vie à la cour anglaise vous sied et que vous y trouvez vos repères, loin de notre cour Écossaise. "

Elle ne savait pas trop si James et Anne se parlaient toujours depuis que celle-ci était en Angleterre. Était-elle au courant que la petite fille qu'elle n'aimait point était devenue la belle-sœur de son ami. Elle n'en savait rien. Et puis Agnès était suffisamment surprise par la gentillesse du sourire d'Anne pour se soucier de ce qu'elle savait ou non.


Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Rencontre au détours d'un couloir (pv Agnès Leslie)  Lun 3 Oct - 13:47


Rencontre au détours d'un couloir
FT. Agnès Leslie

"Lady Anne Hamilton. Je vous remercie, le trajet n'a pas été trop désagréable, j'étais en la compagnie de mon beau-frère, Lord Stuart, et je me suis bien vite installée. J'espère que de votre côté la vie à la cour anglaise vous sied et que vous y trouvez vos repères, loin de notre cour Écossaise. " Je restais un moment étonné de ce qu'elle venait de m'indiquer. J'ignorais que James était devenu le beau-frère de Agnès eux qui ne pouvaient pas se supporter et j'ignorais également qu'il était arrivé en Angleterre. Je préférais ne pas en parler à Agnès, j'avais toujours des contacts avec James mais, il semblait très débordé depuis, qu'il c'était mis en tête de récupérer l'Ecosse et d'en faire un pays libre et indépendant. Je lui fournissais régulièrement des nouvelles de la reine, si les gens venaient à apprendre que je complotais contre notre souveraine, je risquais le bûcher.

Je lançais simplement un sourire à Agnès et rompit alors le long silence. "Et bien je suis ravis de vous voir en Angleterre, vous allez voir que les protocoles ne sont pas tout a fait les même ici. Je dois bien avouer que j'ai eu beaucoup de mal à m'adapter et que l'Ecosse me manque terriblement. J'espère que l'hiver n'a pas été trop rude pour les gens du peuple et qu'aucune maladie n'est venu troublé la vie des petits gens ?!" Je me demandais bien pourquoi elle avait suivi James dans ce voyage et surtout pourquoi avait-il accepté de la prendre avec lui, enfin, c'était surement pour une bonne raison et après tout c'était son problème pas le mien.

"Voudriez-vous marcher un peu avec moi mademoiselle Leslie ? Il y a des pièces très intéressante ici et très belle ! Les anglais ont quand-même une certaines forme de raffinement, il faut tout de même le reconnaître !" Je lui lançais un petit sourire complice, elle avait du entendre les mêmes histoires que moi sur les décors et les goût anglais. D'ailleurs, les anglais avaient eut aussi des préjugés sur notre façon de nous habiller et de décorer nos palais. Bizarrement, j'étais très heureuse de pouvoir discuter avec une écossaise même si, nous n'étions pas spécialement amies. Parfois, il fallait faire preuve de maturité et mettre les rancoeurs et les désaccord de côté pour pouvoir avancer et puis, ici on devait se soutenir. Je lui tendis donc, mon bras pour la mettre en confiance et lui sourit. J'avais très envie d'avoir des nouvelles du pays et des différentes famille présente à la cours.
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Rencontre au détours d'un couloir (pv Agnès Leslie)  Ven 14 Oct - 8:55


Anne & Agnès

Rencontre au détours d'un couloir





"Et bien je suis ravis de vous voir en Angleterre, vous allez voir que les protocoles ne sont pas tout a fait les même ici. Je dois bien avouer que j'ai eu beaucoup de mal à m'adapter et que l'Ecosse me manque terriblement. J'espère que l'hiver n'a pas été trop rude pour les gens du peuple et qu'aucune maladie n'est venu troublé la vie des petits gens ?!"

Agnès allait de surprise en surprise, Anne Hamilton? Ravie de la revoir? C'était le monde à l'envers. Et c'est q'en plus elle avait l'air sincère. C'était le plus surprenant. Un moment elle se contenta d'observer la belle blonde qui se trouve face à elle. Histoire de savoir si elle n'allait pas, dans la minutes qui suivait chercher à lancer une quelconques piques à la comtesse de morton. Mais elle ne semblait pas en avoir l'intention.

"L'hiver à été rude , les gens ont bu, le froid à pris en otages nos terres, mais il en faut plus pour éloignés des Écossais, vous le savez bien. Les gens près du domaine de mon mari se portent très bien. Et aucune maladie n'est venue rendre l'hiver plus rude. Cependant je ne pourrais pas vous informer de ce qu'il en était près de la cour depuis mon mariage il y a deux ans, mon mari n'aime point que j'aille en dehors du domaine."


Son mari. Ou James. Elle ne savait pas. Quoi qu'il en soit le résultat était le même, elle ne voyait que rarement les gens qu'elle appréciait, a dire vrai elle voyait presque plus James que ses amies. Un sourire de la part d'Anne et elle se retrouvait inviter à marcher avec elle. Voilà une surprise de plus. Agnès ne pensait plus à son agression de la veille, c'était une bonne chose, mais de là à passer du temps à quelqu'un qui dirait tout de ses moindres mots à James Stuart. Cependant si elle refusait elle serait alors impolie. Elle n'avait pas vraiment le choix a priori. Anne lui parlait du raffinement des anglais, et pour l'écossaise, c'était un échappatoire. L'art, le décors, si elle gardait la conversation sur cela, tout irait bien. Anne avait beau êre chaleureuse et étrangement gentille avec elle, Agnès en restait méfiante.

"C'est avec plaisir Lady Hamilton. Je vous prie de bien vouloir me montrer ces pièces alors. J'en ai eu un brève aperçus dans le Kent chez Lady Anne de Clèves et je n'ai qu'un vague souvenir de ce palais, trois ans plus tôt."


Et il faut dire qu'elle avait passé beaucoup de temps dehors. Avec Edouard. Mais cela seul son cœur le savait.


Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Rencontre au détours d'un couloir (pv Agnès Leslie)  Sam 22 Oct - 21:05


Rencontre au détours d'un couloir
FT. Agnès Leslie

Bon il fallait bien reconnaître que je n'avais jamais été vraiment très agréable avec Agnès mais, maintenant, que j'étais en Angleterre et face à elle, je me sentais vraiment soulager de la voir. Peut-être, que j'aurais du lui présenter des excuses pour ce que je lui avais fait vivre mais, nous étions bien plus jeune. En cette période, c'était totalement différent, les enfants sont parfois méchant entre eux mais, je n'étais pas sur qu'elle ait oublié tout ceci. C'était surement, ceci que je voyais actuellement dans son regard, une certaine hésitation à venir avec moi. J'aurais parfaitement compris, si elle avait refusé. Je ne lui en aurais pas voulu après tout c'était totalement légitime. "C'est avec plaisir Lady Hamilton. Je vous prie de bien vouloir me montrer ces pièces alors. J'en ai eu un brève aperçus dans le Kent chez Lady Anne de Clèves et je n'ai qu'un vague souvenir de ce palais, trois ans plus tôt." Je commençais à marcher à ses côtés, je n'avais aucune de ce dont on pouvait parlé. Je ne voulais pas paraître impolie avec mes divers question. En tout cas, j'avais bien retenu ce qu'elle m'avait indiqué sur l'Ecosse.

"Le pays me manque terriblement...Je dois bien reconnaître que j'espère que la reine m'enverra quelqu'un pour me ramener chez nous...Les choses sont étranges en Angleterre, il y a un drôle de climat ici et je dois bien avouer que j'évite de sortir en ville. Finalement, nous sommes très loin des soucis de l'Angleterre même-ci, nous sommes un pays voisin." Je marquais une pause réalisant alors que ce n'était peut-être pas bien vu de parler de tout ceci, nous devrions surement, nous en tenir à des discussions plus futile. Les femmes n'avaient aucun avis à tenir sur la politique et les problèmes du pays, surtout ici. "Pardonnez-moi Agnès, je ne sais pas pourquoi j'ai abordé ce sujet...Alors dites moi, si je puis me permettre qu'est-ce qui vous conduits ici ? En terre anglaise !" Je lui sourit chaleureusement alors que nous arrivions dans une pièce un peu plus animé par les personnes de la cour. Heureusement, que j'avais changé de sujet, sinon, j'aurais pu avoir des soucis. Surtout en tant qu'écossaise.
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Rencontre au détours d'un couloir (pv Agnès Leslie)  Ven 4 Nov - 22:36


Anne & Agnès

Rencontre au détours d'un couloir





"Le pays me manque terriblement...Je dois bien reconnaître que j'espère que la reine m'enverra quelqu'un pour me ramener chez nous...Les choses sont étranges en Angleterre, il y a un drôle de climat ici et je dois bien avouer que j'évite de sortir en ville. Finalement, nous sommes très loin des soucis de l'Angleterre même-ci, nous sommes un pays voisin."


Agnès hocha simplement la tête. Que pouvais-t-elle bien dire. Elle avait été agressée la veille seulement. Alors oui elle avait appris, à ses dépens que les rues de Londres n'étaient pas des plus sure. Et Lady Anne De Clèves lui avait bien dit que le climat de Londres, de l'Angleterre avait bien changé depuis trois ans. Force est de constaté que malheureusement elles ont toutes deux raisons. Une partie d'elle espère que de cette façon, parce que l’Angleterre est trop divisée, les anglais laisseront les écossais. Enfin. C'est un rêve de fervente écossaise. Elle pense un instant à Anne, Anne qui est en Angleterre seule, et elle comprend mieux ces dires, son attitude. Oui. Parce que la jolie blonde est seule ici, au milieu de ceux qui ont été si souvent les ennemis ouvert des écossais. Ceux qui le sont encore, mais non officiellement. Elle est seule et elle ne doit pas souvent voir des écossais. Alors elle comprend mieux. Elle comprend ces sourires, son envie de marcher avec la jeune Leslie. Son envie de parler avec une écossaise. Même si c'était une écossaise qu'elle n'avait jamais apprécié avant. Alors pour la première fois de toute la conversation elle offrit à l'écossaise exilée un beau sourire. Un vrai, pas un teinté de méfiance. C'est à ce moment que la jeune blonde change de sujet. Ce qui est plus sage puisqu’elles rentrent dans une pièce plus agitée, plus occupée. Et puis ce sont des femmes, des femmes écossaises qui plus est. Alors les anglais se sentiraient particulièrement insultés s'ils entendaient une conversation comme celle-là.

"Il n'y a pas de mal. Je vous comprends plus que vous ne pouvez l'imaginer. Eh bien, mon beau-frère qui est votre ami, James Stuart se rendait en en Angleterre, et puisque Lady Anne de Clèves me demandait depuis un certain moment de venir lui rendre visite, j'en ai pour ainsi dire profité. Et puis j'ai séjournée à Londres trois ans plus tôt, et j'avais envie d'y revenir pour un cours séjour. Bien sûr je rentrerais dans quelques jours chez mon mari. Et vous, quand pensez-vous rentrez au pays? Avez-vous une date? "

Bizarrement la jeune femme s'y intéressait vraiment. Elles n'étaient plus des enfants, elles pouvaient peut être bien s'entendre à présent?




Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Rencontre au détours d'un couloir (pv Agnès Leslie)  Mer 16 Nov - 11:05


Rencontre au détours d'un couloir
FT. Agnès Leslie

La vie réservait vraiment des surprises parfois et je n'aurais jamais imaginer qu'un jour, je serais entrain de parler avec Agnès. Et le pire, c'est que mes paroles étaient sincère et que j'étais réellement heureuse de la voir ici. Savoir qu'il avait des écossais à la cour anglaise me réjouissait mais, c'était encore mieux quand, j'avais grandit avec eux. Bien sur, je ne suis pas sur qu'Agnès est réellement des bons souvenirs de notre enfance, nous avions moi et James passaient bon nombre d'heure à la taquiner. C'était pour nous un jeu drôle qui nous permettait de bien rire mais, dans le fond, à l'heure actuelle, je trouvais que nous avions étaient cruelle. Je regrettais d'avoir ainsi agit avec elle et je mettrais un point d'honneur à me faire pardonner. Bien sur, ça prendrait du temps mais, le temps n'avait pas d'importance quand on voulait sincèrement arranger les choses. "Il n'y a pas de mal. Je vous comprends plus que vous ne pouvez l'imaginer. Eh bien, mon beau-frère qui est votre ami, James Stuart se rendait en en Angleterre, et puisque Lady Anne de Clèves me demandait depuis un certain moment de venir lui rendre visite, j'en ai pour ainsi dire profité. Et puis j'ai séjournée à Londres trois ans plus tôt, et j'avais envie d'y revenir pour un cours séjour. Bien sûr je rentrerais dans quelques jours chez mon mari. Et vous, quand pensez-vous rentrez au pays? Avez-vous une date? " Je lui sourit sincèrement et continuer de marcher dans cette pièce remplit d'anglais. J'estimais donc qu'il était temps de sortir le gaélique notre langue natale, celle qui nous réunissais et qui nous permettais d'avoir un lien important et unique. "J'espère bientôt, hélas je n'ai pas de nouvelle de notre reine donc pour l'heure, je suis complètement coincé ici. Pourtant, je rêve de revenir au château et de revoir ma famille. " Je jouais avec le bout de mes doigts tout en souriant à Agnès, c'était incroyable les années qu'on avait perdu à se chamailler. Finalement, elle semblait être vraiment gentille et sincère, alors qu'elle avait toute les raisons de m'envoyer sur les roses. Je laissais un silence entre nous avant de reprendre la parole. "Agnès...Je tenais à vous présentez mes excuses pour nos jeux d'enfants qui vous ont tourmenté pendant votre jeunesse. Moi et James n'étions vraiment pas drôle à cette époque et je suis vraiment désolé. J'espère que nous pourrions apprendre à nous connaître et effacer le passé. Nous étions des enfants infernal et un peu stupide quand même." Je lui sourit avec de rire un peu, j'étais sincère, je voulez vraiment qu'elle sache que j'étais désolé pour tout ceci et que j'avais vraiment envie de la connaître.
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Rencontre au détours d'un couloir (pv Agnès Leslie)  
Revenir en haut Aller en bas
Rencontre au détours d'un couloir (pv Agnès Leslie)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Agnès Leslie ~~ Croire en soi, c'est déjà presque réussir.
» Dîner en tête à tête [PV Agnès]
» Les Voies de la Damnation (2) - Les Tours d'Altdorf
» Viens voir sa mère {Agnès
» Et le château de Tours ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Golden Age  ::  :: Archives de la saison 1 :: ♣ Archive RP-
Sauter vers: