AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Cette MAJ est optimisée pour Mozilla.

Nous nous situons aux alentours de mai 1558.
Il fait de plus en plus chaud les gens prennent plaisir à sortir dans les jardins.

Si vous souhaitez jouer un étranger, privilégiez les Espagnols et les Ecossais.
N'hésitez pas à regarder les PV et scénarii en priorité.

Partagez|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La Noblesse Anglaise
♕ Métier : Noble et chef de la famille Seymour ♕ Age : 19 ans ♕ Religion : Protestant ♕ L'avatar a été fait par : Eledhwen ♕ Mon nombre de messages est : 1071 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 0 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 14/05/2013 ♕ Mon pseudo web est : Mari-Jane ♕ Mes autres visages : Antanasya - Elizabeth - Contance

MessageSujet: Quand le soleil n'est plus là ☼ avec Katherine Grey  Mer 19 Oct - 18:30
Katherine ∞ Edward


Les jours s’écoulaient, les semaines, les mois, les années, tout avait changé par un matin de l’année 1552, alors qu’ils étaient en pleine heure de gloire, les Seymour avaient tout perdu, chutant à une marche du trône, perdant, fortune, terres et puissance. Ils étaient tombés en disgrâce et pendant plus d’une année, ils avaient évité la cour, pour vivre à la campagne, ou plutôt survivre. Edward se souvenait comme d’hier de ces sombres mois. Parfois en cauchemar, il revoyait la tête de son père tomber dans le panier, les cris enjoués de la foule, les ténèbres qui les engloutissaient tous. Il se souvenait de ses sœurs dont les robes étaient trop petites, de ses habits qu’il fallait réparer, faute de pouvoir acheter du neuf. Il se rappelait de ses jeunes frères et sœurs réclamant le père et la mère absents. Edward avait été marqué par tous ces évènements, il avait dû supporter la responsabilité du chef de famille alors qu’il était encore en âge d’apprendre. Il avait supporté les brimades, les moqueries de la foule, le désignant comme le fils du traître Seymour. Puis, tout prit fin. La reine Mary était arrivée sur le trône, sa propre mère était sortie de prison et les Seymour ont pu retrouver un semblant de paix. A partir de ce moment-là, Edward commença son apprentissage auprès de sa mère, elle fit venir le meilleur régisseur pour qu’il puisse maîtriser les nombres et les ficelles pour devenir un bon propriétaire terrien. Edward avait beaucoup travaillé, il avait épluché de nombreuses pages de compte, cherchant un moyen pour que sa famille retrouve sa fortune d’antan. Il avait beaucoup appris, puis il était passé à la pratique. Lors de la révolte Wyatt, sa mère avait voulu qu’il entre dans le feu de l’action, il avait revêtu son armure, prit ses armes et il avait combattu pour la reine, éliminant des ennemis qui autrefois étaient des amis. Les Seymour devaient se racheter et cela à n’importe quel prix disait sa mère. Edward était encore jeune à cette époque, il avait montré sa bravoure, se souvenant des récits de son père sur les champs de bataille de l’Ecosse. Son courage avait attiré la faveur de la reine et les Seymour étaient de nouveau entrés en grâce. Depuis ce moment-là, le jeune Edward n’avait pas repris les armes, il continuait d’apprendre, il se montrait à la cour, il subissait les demandes de sa mère pour qu’il se trouve une épouse et il attendait. Il serait patient pour retrouver la gloire de son père et pour pouvoir permettre un meilleur avenir pour sa famille, il serait prêt à tout.
En ce qui concernait le mariage, Edward, depuis ses sombres heures avait toujours espéré pouvoir épouser la belle écossaise, Agnès Leslie. Cette dernière était arrivée dans sa vie comme un ange tombant du ciel. Elle avait été un rayon de soleil durant son court séjour en Angleterre, puis, ils avaient continué à s’écrire. Edward lui avait fait la promesse de l’épouser, mais c’était elle qui ne l’avait pas tenu. Agnès s’était mariée et le cœur du jeune homme se brisait pour la première fois. Il ne le montrait pas bien sûr, il était trop fier pour cela, mais quand il avait appris la nouvelle, il avait eu qu’un seul désir, briser tout ce qui se trouvait autour de lui. Il ne l’avait pas fait, contenant sa rage. Edward avait tant espéré que l’union avec Agnès se concrétiserait, il était même parvenu à faire plier sa mère et à obtenir son consentement. Dans les prochains mois, il avait même envisagé de se rendre sur les terres étrangères et de demander sa main auprès de sa famille. Cependant, il était trop tard. Aujourd’hui, Edward haïssait plus que tout l’homme qui avait pu obtenir la main de la belle Agnès, William Douglas. S’il venait à le croiser un jour, il le tuerait.

Edward ne parvenait pas à contenir sa colère depuis de nombreux jours, il rabrouait tout le monde, était parfois colérique envers sa famille et il n’avait aucunement envie de participer aux évènements de la cour. Ce fut pour cela, qu’en profitant d’une minute d’inattention de sa mère, qu’il quitta la salle des banquets, pour aller respirer l’air frais dans les jardins du palais de Whitehall. Sans être dérangé, Edward marcha tranquillement, accordant son attention à personne, puis il stoppa devant un lac, il prit des cailloux et commença à les jeter rageusement dans l’eau.


code by Silver Lungs


    le fils de sa mère
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La Famille Royale
♕ Métier : Lady Katherine Grey, potentielle héritière de la couronne d'Angleterre ♕ Age : 17 années ♕ Religion : Protestante ♕ L'avatar a été fait par : zuz, tumblr & .TITANIUMWAY ♕ Mon nombre de messages est : 563 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 45 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 05/10/2013 ♕ Mon pseudo web est : Eris

MessageSujet: Re: Quand le soleil n'est plus là ☼ avec Katherine Grey  Dim 23 Oct - 18:15

❝But a voice inside her whispered : there are no heroes❞Quand le soleil n'est plus là.
La foule. Katherine était entourée par la foule. Des centaines de personnes qui allaient et venaient. Des centaines de visages qui se bousculaient dans son esprit. Elle en reconnaissait certains, d'autres lui étaient totalement inconnus. Des noms, des titres qui s'enchaînaient les uns à la suite des autres et pourtant tout cela n'était rien. Cet héritage qui faisait leur prestige pouvait disparaître à tout moment et ils retourneraient à l'état de rien en l'espace d'un battement de cils. La disgrâce les attirerait au plus profond de l'oubli et s'en serait fini d'eux. Un triste sort qui avait été celui de Katherine alors qu'elle n'était qu'une enfant à peine pubère. Son père, sa sœur, son beau-frère : mort. Du sang, des larmes, un cœur brisé. Mais certaines personnes sont nées sous une bonne étoile et Katherine n'avait pas fini totalement démunie. La fille Grey était remontée dans l'estime des puissants et même s'il ne lui restait comme titre que celui de « Lady », elle se retrouvait au plus près du pouvoir. Demoiselle de compagnie de Mary Tudor, c'était elle à présent qui assistait à la déchéance de ses compères au sang bleu. Des gens aux mines déconfites qui défilaient devant ses yeux tandis qu'elle se tenait aux côtés de la souveraine, mais dont elle ne savait rien. Oui, Katherine était constamment entourée par la foule, mais elle se sentait indéniablement seule.
Lorsqu'elle y réfléchissait, elle se disait que ses années de service auprès de sa royale cousine étaient peut-être bien les meilleures de sa courte vie. Elle était célibataire, fortunée et bien placée. Les hommes convoitaient son nom tout autant que sa beauté. Une vraie fleur cette Katherine. Un jeune bouton de rose à peine éclot. Les fêtes s'enchaînaient et elle n'avait à se soucier de rien. Pourtant, parfois tard le soir, elle se prenait à imaginer une autre vie. La vie qu'elle aurait menée si sa sœur était restée au pouvoir et si son ancien époux ne l'avait pas jetée comme une malpropre. Une vie parallèle dont elle ne connaîtrait jamais la finalité. Puis, pour ne pas craquer sous le coup du chagrin, elle se rattachait à l'idée qu'elle n'était pas la seule à avoir connu la perte, la défaveur et l'humiliation. Il y avait sa sœur, sa mère dans une moindre mesure, mais également les Seymour. Étrangement, l'aîné de cette famille attirait Katherine comme la lumière un papillon de nuit. Elle sentait en lui une colère qu'elle-même avait ressentie. Une colère qui l'avait peu à peu quitté, car ce n'était pas elle. La fille Grey n'était que douceur et calme contrairement à Edward Seymour. Néanmoins, ils partageaient indéniablement un lien dont aucun des deux n'avaient réellement pris conscience.

L'héritière l'avait observé depuis le moment où il était entré dans la salle de réception au bras de sa mère. Elle s'était sentie rougir face à tant d'audace, mais elle s'était rappelé les paroles de la sœur d'Edward, Jane et n'avait dès lors pu ôter son regard azur du jeune homme. Tous deux avaient le même âge et il est vrai qu'il était plutôt beau garçon. Certes leurs familles n'avaient jamais été très proches, cela s'était d'ailleurs vu lors de la révolte de Wyatt ainsi que dans le comportement d'Edward au début de leur rencontre. Il avait fait preuve de tant d'animosité ! Or, Katherine n'en gardait aucune rancœur. Une vraie Sainte.
Cependant, bien vite, il s'était éclipsée de la grande salle d'un pas décidé pour rejoindre les jardins de Whitehall. La jeune fille ne put retenir un élan de curiosité puis se ravisa aussitôt : ce n'était pas ses affaires. Pourtant il semblait si contrarié ! Le voir ainsi lui serra le cœur. Elle demanda donc à son tour l'autorisation à la reine de quitter l'assemblée pour retrouver celui qu'elle considérait comme un ami, même si elle se voilait clairement la face. Mais, à ses yeux, mieux valait se tenir à l'écart de tels sentiments. L'amour qu'elle avait donné ne lui avait jamais été rendue et cela avait eu pour conséquence de la rendre méfiante. Elle n'en demeurait pas moins une jeune fille naïvement romantique qui ne rêvait que de rencontrer le grand amour. Et c'est sûrement pour cette raison qu'elle s’efforça de retrouver Edward. Elle ne tarda pas à l'apercevoir au bord d'un lac, lançant furieusement des pierres dans l'eau. Le battement de son cœur s’accéléra malgré elle et elle se sentit bête de s'émouvoir autant. Mais, après tout, s'il ne voulait pas la voir. S'il voulait être seul. Tandis qu'elle se rapprochait dangereusement du jeune homme, son hésitation augmentait croissante. Elle craignait d'être rejetée.
Lorsqu'elle fut enfin à quelques pas, elle se stoppa. Elle voulut partir, mais sa curiosité était trop forte. Elle voulait savoir ce qui torturait tant Edward. Alors, doucement, pas par pas, elle franchit l'espace qui les séparait. Les deux oubliés étaient côte à côte, dos au monde qui les entourait et Katherine n'osa pas croiser le regard du jeune Seymour. Dans un certain sens, ce qu'elle pourrait y voir l’effrayait. Elle se pencha donc à son tour pour ramasser un caillou beaucoup moins gros que ceux qu'avait pu lancer Edward et l'envoya aussi loin qu'elle put. « Je crois bien que mes tourments sont bien moins éprouvants que ceux qui hantent votre cœur. » commença-t-elle dans un rire aussi léger que bref tandis que son projectile sombrait dans le lac dans un lamentable « plouf ». « Edward ? Vous pouvez me parler vous savez. » continua-t-elle quelque peu hésitante.

© 2981 12289 0


Dernière édition par Katherine Grey le Ven 23 Déc - 16:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La Noblesse Anglaise
♕ Métier : Noble et chef de la famille Seymour ♕ Age : 19 ans ♕ Religion : Protestant ♕ L'avatar a été fait par : Eledhwen ♕ Mon nombre de messages est : 1071 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 0 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 14/05/2013 ♕ Mon pseudo web est : Mari-Jane ♕ Mes autres visages : Antanasya - Elizabeth - Contance

MessageSujet: Re: Quand le soleil n'est plus là ☼ avec Katherine Grey  Mer 9 Nov - 16:38
Katherine ∞ Edward


Edward, morose, ne s’était pas attendu à avoir de la visite, ni que cette personne soit la douce Katherine Grey. Les deux jeunes gens qui étaient du même âge ne s’étaient jamais vraiment côtoyés. Edward avait ses obligations de jeune homme, Katherine de jeune fille et elle avait été beaucoup plus proche de sa sœur Margaret que de l’héritier Seymour. Edward ne connaissait pas vraiment cette jeune femme, elle était une Grey, la fille d’une famille qui avait retiré de son rang son père, la fille de ceux qui avaient condamné à mort son père. Si les mains de Dudley et de son complice Grey n’étaient pas passées par là, Edward Seymour père serait toujours en vie et il aurait pu voir ses nombreux enfants grandir et ses deux dernières filles naître. Au début, il lui en avait voulu, à elle, à tous ceux qui portaient les noms Dudley et Grey, puis, en voyant la déchéance de ces famille, en assistant à la mise à mort de Jane et Henry Grey, il avait pris en pitié cette jeune femme. Après tout, ils n’étaient pas si différents, ils avaient tous les deux perdus leur père de la même manière. D’après Margaret, Katherine était une fille sympathique, intelligente, douce et serait une merveilleuse épouse pour l’homme qui serait son mari, elle avait tout pour elle, sauf le nom, un nom maudit, un nom détesté par beaucoup de monde dans le royaume.
Au début, il ne l’avait pas entendu arriver, il vit un caillou rejoindre les siens dans le lac du palais de Whitehall, cela le mit tout d’abord en colère, puisqu’en principe, il était venu en ce lieu pour ne pas être dérangé. Quand il se retourna, il vit le visage de la jeune fille et il se radoucie aussitôt, ne voulant pas se montrer brusque avec une dame. Même s’il venait de se faire briser le cœur par une autre jeune fille, il ne devait pas faire payer le prix de sa colère à Katherine. Elle avait compris qu’il était tourmenté, seul un imbécile ne pouvait pas voir sa colère, elle lui disait qu’il pouvait lui parler, mais Edward n’était pas prêt à se confier, surtout pas à une jeune femme qu’il connaissait à peine. Il ramassa une pierre plate et il la jeta de manière à faire quelques ricochets. La pierre fit trois rebonds avant de tomber définitivement dans les eaux sombres du lac.

« Sans vouloir vous offenser lady Katherine, un homme ne parle guère de ses sentiments, surtout par à une dame. » Il voulait faire l’homme fort, alors qu’il n’avait que seize ans et qu’il était en train de vivre une déception amoureuse. Il pensait à Agnès, à ses magnifiques cheveux bruns, à son parfum. Maintenant elle était à un autre, alors que lui, il aurait pu tout lui offrir. Depuis leur rencontre, il avait retrouvé une partie de ses terres, il voulait repartir à la conquête des titres de son père, tout ça pour lui offrir un confort de vie digne d’une princesse. Tout ce qu’il lui avait demandé, c’était de l’attendre. Rageusement, il lançant une autre pierre, mais avec la colère, la précision n’existait pas et celle-ci fit un petit rebond avant de s’enfoncer dans l’eau.
« Lady Katherine, pourquoi n’êtes-vous pas à l’intérieur avec les autres ? Toutes les jeunes filles aiment les danses et je suis certains qu’un soupirant doit vous attendre à l’intérieur. » Disait-il espérant que sa question fasse partir la jolie Grey. Il reprit une pierre plate, regarda un point vers l’horizon, mit en position sa main et la jeta. Quatre rebonds ! Il se tourna vers Katherine qui regardait les ricochets et lui sourit assez satisfait de sa performance. « Vous voulez apprendre à faire des ricochets ? » Demanda-t-il en voyant le regard intéressé de la jeune femme.
code by Silver Lungs


    le fils de sa mère
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La Famille Royale
♕ Métier : Lady Katherine Grey, potentielle héritière de la couronne d'Angleterre ♕ Age : 17 années ♕ Religion : Protestante ♕ L'avatar a été fait par : zuz, tumblr & .TITANIUMWAY ♕ Mon nombre de messages est : 563 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 45 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 05/10/2013 ♕ Mon pseudo web est : Eris

MessageSujet: Re: Quand le soleil n'est plus là ☼ avec Katherine Grey  Ven 23 Déc - 16:27

❝But a voice inside her whispered : there are no heroes❞Quand le soleil n'est plus là.
Peur. Haine. Colère. Rancune. Toutes ces émotions que Katherine avait jadis endurées nuits et jours à cause de l’ambition dévastatrice de son père, elle les percevait toujours chez Edward. Tous deux avaient vécu des choses qu’aucun enfant, qu’aucune personne au monde ne pouvait endurer sans en garder quelques séquelles. Ils avaient dû affronter la mort d’un proche, subir la déchéance de leurs familles respectives et pourtant ils se retrouvaient à présent au même point de départ, aux côtés des personnes qui avaient participé à leur destruction. D’ailleurs, le père de Katherine n’avait-il pas lui-même joué un rôle décisif dans l’exécution du patriarche Seymour ? Un acte que la jeune fille n’arrivait pas à lui pardonner. Un acte qui faisait croitre en elle une culpabilité qui n’était pas sienne et pourtant qui la rongeait tout autant. Chaque fois qu'elle apercevait lord Edward, elle se rappelait à quel point l’ambition dévastatrice de son géniteur avait causé le chaos bien au-delà de la sphère familiale. Elle en avait souvent pleuré, à tel point que parfois, ses yeux bleus n’avaient plus été que deux abîmes translucides, vide de toute émotion. Suite à la mort de sa sœur ainsi que son divorce, elle n’avait plus été qu’une coquille vide, loin de la fillette pleine de vie qu’elle avait eu l’habitude d’être. Elle avait dû se battre pour récupérer le peu de félicité qui lui restait au fin fond de son être. De cette période trouble, elle ne gardait qu’un souvenir plein d’amertume. Or, Katherine avait réussi à surmonter ce ressentiment, ce qui n’était pas le cas d’Edward. Il était dénué de terres comme elle l’était de nom et ça il ne pouvait le supporter. Alors, pour tromper son monde, le jeune lord faisait montre d’une fierté sans pareille. Une attitude qui trompait peut-être la Cour, mais sûrement pas la fille Grey. Fragile elle l’était, naïve également, mais sûrement pas aveugle.
Ainsi, l’adolescente se contenta de baisser humblement la tête, lorsque Edward lui fit remarquer qu’un homme ne confiait guère ses sentiments. Dans un autre monde, peut-être aurait-elle souri face à cette constatation. Un sourire moqueur, plein de raillerie. Un sourire digne de la Katherine d’avant. Une Katherine à qui toutes les portes semblaient s’ouvrir. Cependant, cette période était révolue et la jeune fille du présent était loin d’être aussi téméraire que par le passé. Elle savait à présent nettement ce qu’un homme attendait d’une femme : qu’elle se taise et obéisse. Elle se doutait bien que lord Edward n’était pas ce genre d’homme, du moins elle se l’imaginait. Après tout, ils ne se connaissaient à peine et la jeune fille avait beau penser le connaître à travers leurs épreuves communes, elle demeurait à ses yeux une parfaite étrangère et inversement. Ah ! si seulement Jane Seymour avait été là ! Elle aurait su conseiller Katherine !

Soudain, son cœur se serra et ce d’une telle violence qu’elle cessa l’espace d’un instant de respirer. Edward Seymour n’aurait pu dire pire chose. Elle se mordit violemment la joue, refusant de céder à ce désespoir qui l’envahissait dès qu’elle repensait à la triste vie de célibataire qui l’attendait. Mary, elle, s’en contentait joyeusement. Probablement car la nature ne l’avait guère gâtée. Mais Katherine, elle, revêtait tous les atouts de la femme parfaite : grande beauté, caractère docile, immense fortune. Or, ces qualités étaient toutes éclipsées par son nom : Grey. Un nom de traitre. « Je … j’avais besoin de prendre l’air voyez-vous. Et, sauf votre respect lord Edward, je ne pense pas que quiconque m’attende à l’intérieur excepté Sa Majesté. » Lui répondit-elle, une fois qu’elle fut en pleine possession de ses moyens. Plus les années passaient, plus elle parvenait à faire abstraction de ses émotions qui l’assaillaient dès que le sujet se rapportait à elle, à son passé ou son futur. Un léger mensonge qu’elle s’empressât de dissimuler en admirant avec intérêt les splendides ricochets qu’avait réussis le jeune homme. Au grand jamais, elle n’aurait pu lui révéler qu’elle l’avait suivi par curiosité. À coup sûr, il aurait fui sans jamais lui reparler de nouveau.
Le regard qu’il posa par la suite sur sa personne la fit rougir, tout comme son sourire éveilla en elle un vieux sentiment, qu’elle avait autrefois éprouvé à la vue de celui qui fut un temps son époux. Mais elle savait pertinemment qu’aucun des deux ne lui était directement destiné. Edward était seulement fier que quelqu’un puisse admirer ses exploits et cela se voyait. Néanmoins, le sourire aux lèvres Katherine ne put qu’approuver. « Vraiment ? Vous voudriez bien m’apprendre ? S’exclama-t-elle. Ma sœur Mary a toujours su faire des ricochets, père le lui avait appris et j’en étais jalouse. » Elle se pencha, ramassa une pierre à peu près plate comme elle avait vu sa sœur et son père le faire des dizaines de fois et observa attentivement l’objet. « Ne trouvez-vous pas incroyable qu’une pierre puisse rebondir sur de l’eau ? Ce phénomène m’a toujours intrigué. »

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Quand le soleil n'est plus là ☼ avec Katherine Grey  
Revenir en haut Aller en bas
Quand le soleil n'est plus là ☼ avec Katherine Grey
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Quand le soleil illumine ton visage et que tu ressembles à une ange tombée du ciel
» Quand le soleil brillera, je me lèverai ~ Pétale de Muguet ||UC||
» Quand le soleil se lève sur les MONTS D’ARREE
» Evoluer Bulbizarre?
» Quand le Soleil se lève [PV : Ashton]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Golden Age  ::  :: Archives de la saison 1 :: ♣ Archive RP-
Sauter vers: