AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Cette MAJ est optimisée pour Mozilla.

Nous nous situons aux alentours de mai 1558.
Il fait de plus en plus chaud les gens prennent plaisir à sortir dans les jardins.

Si vous souhaitez jouer un étranger, privilégiez les Espagnols et les Ecossais.
N'hésitez pas à regarder les PV et scénarii en priorité.

Partagez|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
De Rosea Westmorland
♕ Métier : Servante de Lavinia Tyburn ♕ Age : 21 hiver ♕ Religion : Catholique, mais je suis tolérente ♕ L'avatar a été fait par : Vent_nocturne ♕ Mon nombre de messages est : 174 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 39 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 22/08/2016 ♕ Mon pseudo web est : Elynore ♕ Mes autres visages : La Duchesse Andalouse & La Comtesse de Lennox

MessageSujet: Rosalie Woodley - La rose de Westmorland  Ven 28 Juil - 11:11


Rosalie Woodley

Pourquoi vivre pour soit quand on peut vivre pour les autres !




TON PERSONNAGE
PRÉNOM & NOM ♕ Rosalie Woodley
AGE ♕ Le temps passe et les hiver aussi, 21 ont déjà vu la brun fouler les terres anglaises
DATE DE NAISSANCE ♕ Rosalie est née le 18 février 1537.
ORIGINE ♕ Fille du peuple, elle est née et a grandi en Angleterre.
SITUATION FAMILIALE ♕ Orpheline et célibataire elle est pourtant éprise d'un jeune garçon
MÉTIER ♕ Servante et elle ose le croire, amie de la duchesse Lavinia Tyburn
GROUPE ♕ Le peuple anglais
CRÉDITS ♕ Zuz'.




LE JOUEUR
PSEUDO ♕ Elynore
AGE ♕ Un quart de siècle déjà.
OU AS-TU CONNU LE FORUM? ♕ J'étais déjà là sur l'ancienne version TTB.
TON AVATAR ♕ La très belle Kaya Scodelario.
VOTRE PERSONNAGE EST-IL HISTORIQUE OU FICTIF? ♕ Fictif, c'est un scénario choupie de Lavinia


Audience devant la Reine.



QUELLE EST VOTRE RELIGION ET QUE PENSEZ-VOUS DES CHANGEMENTS RELIGIEUX DU PAYS? ♕ Roslie est une jeune femme catholique. Du moins elle l'était jusqu'à ce que la reine Mary se mettent à brûler les protestants. Elle a grandi et a été élevée dans la foi catholique par ses parents. Malgré tout, elle n'est pas ce que l'on pourrait appeler une fervente pratiquante de la religion. Rosalie est bien plus modérée que d'autres anglais. Elle ne sait pas trop que penser des différents changements religieux qui ont secoué l'Angleterre ces dernières années. Rosalie est une femme du peuple et elle fait en sorte de ne pas trop se faire remarquer. Tout ce qu'elle espère c'est que toux ces bûchers disparaîtront de la capitale du royaume. Et s son cœur lui crie de rester catholique pour sa survie, en réalité elle ne sait plus vers q'elle religion se tourner. Le catholicisme de sa famille ou le protestantisme martyr.

COMMENT VOUS SENTEZ-VOUS EN APPRENANT LA MALADIE DE LA REINE ? ♕ Apprendre que son souverain est malade est une tragédie. Même si rosalie n'a pas vraiment eu l'occasion de croiser la reine, et si elle sait tout le mal qu'elle a fait à son propre peuple, elle ne peut se réjouir de cela.
Après tout, la maladie n'est jamais là pour puni les êtres. Dieu la rappellera peut-être lui et si tel était le cas alors l'Angleterre devra se choisir une nouvelle souveraine ou un nouveau souverain. Ce que sait Rosalie, c'est qu'il y a peu de chance que s propre vie change quoi qu'il advienne. Elle est et restera au service de la duchesse Lavinia Tyburn c'est son horizon.


QUELLE HERITIERE SOUTIENDREZ-VOUS ? ♕ Rosalie ne sais quelle héritière sera la mieux. En tant que Catholique, Rosalie serait bien évidemment tentée de soutenir une Catholique comme Margaret Douglas. Mais d'un autre côté, elle veut donner une chance à cette princesse dite bâtarde, Elizabeth Tudor. elle est la sœur de la reine Mary après tout et cela semble parfaitement légitime qu'elle lui succède. Mais Elizabeth est protestante et Rosalie craint qu'elle agisse comme sa sœur contre les catholiques. Par vengeance ou par crainte que les Catholiques ne se révoltent. Quoi qu'il en soit, il est fort à parier que la jolie brune ne choisisse le camp qui lui assurera le meilleur avenir.

AGISSEZ-VOUS DANS L'OMBRE POUR VOTRE CAUSE OU VOTRE FOI, SI OUI QUE SERIEZ-VOUS PRÊT A FAIRE ? ♕ Pourquoi agir dans l'ombre. Rosalie est une bonne catholique. Cependant, elle avoue à demi-mot qu'elle n'a rien contre les protestants. Elle pourrait même en aider quelques uns si cela était nécessaire. Dans ce cas, elle agirait dans l'ombre pour assurer sa propre survie. Mais elle n'en est pas là et pour le moment rien ne sert de se cacher des autres et de la reine Mary Tudor.





Dernière édition par Rosalie Woodley le Sam 29 Juil - 14:35, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
De Rosea Westmorland
♕ Métier : Servante de Lavinia Tyburn ♕ Age : 21 hiver ♕ Religion : Catholique, mais je suis tolérente ♕ L'avatar a été fait par : Vent_nocturne ♕ Mon nombre de messages est : 174 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 39 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 22/08/2016 ♕ Mon pseudo web est : Elynore ♕ Mes autres visages : La Duchesse Andalouse & La Comtesse de Lennox

MessageSujet: Re: Rosalie Woodley - La rose de Westmorland  Ven 28 Juil - 11:12


L'histoire du bourgeon devenue Rose

Guidée par l’instinct et l'envie de s'élever



C'était le mois de février 1537. Déjà quelques mois que le roi Henri VIII avait fait exécuter sa deuxième femme Anne Boleyn. Cela avait fait grand bruit dans tout le royaume. Mais la mort de la reine fut vite jetée aux oubliettes avec le mariage pas moins de dix jours après avec Jeanne Seymour. Mais non loin de la Cour et de son effervescence, en ce début de règne la troisième reine consort d'Angleterre, une autre histoire se jouait.

Dans le nord de la ville, à la limite de ses campagnes, une famille était sur le point de s'agrandir. La mère transpirait et le père de famille tenait éloigner le garçon qui regardait sa mère souffrir, apeuré. L'attente de la délivrance était longue et l'on craignait pour l'enfant et la mère. Une fillette s'approcha du lit et épongea le front de la pauvre femme. Le père fit finalement sortir tout le monde et seule l'accoucheuse resta auprès de l’alitée. Les heures passaient et le silence fut brisé par les cris d'un nouveau-né. Une petite fille faisait connaissance avec le monde qui l'inondera de ses joies et de ses peines. Une petite fille aux cheveux bruns, comme son frère. Et très vite après la délivrance, le reste de la famille se précipita dans la chambre. Il y avait même cette fillette de 7 ans. Elle était de la famille Woodley sans vraiment en faire partie. Elle ne partageait pas leur sang, mais leur quotidien depuis maintenant 3 ans. Une petite orpheline que les Woodley avaient recueilli. Entre gens du peuple, il fallait bien se soutenir un peu. Elle se nommait Claire. Ses cheveux blonds contrastaient parmi ceux plus foncés de la famille. Pourtant elle y avait sa place et déjà elle prenait son rôle de grande sœur très à cœur.

Les Woodley étaient catholiques, ils l'ont toujours été. Mais pour plaire et surtout pour rester en vie, ils firent semblant de s'être converti à l'anglicanisme du roi Henri VIII. L'homme était peut-être un bon roi pour l'Angleterre, mais il faisait peur. Alors la petite famille fit en sorte de ne pas se faire remarquer. La mère de famille a rapidement retrouvé un travail, du moins dès que cela lui fut possible. Une bouche de plus à nourrir ce n'était pas rien. Woodley père était un maître verrier reconnu à Londres, mais son seul salaire ne suffisait plus. Mrs Woodley s'était faite embauchée comme nourrice chez une petite bourgeoise qui venait elle aussi d'avoir un enfant. La famille déménagea alors dans un petit appartement plus proche du centre de Londres situé au-dessus d'un local vide. Le père y déplaça son atelier. Il était hors de question de perdre sa clientèle.

Le temps passa et la petite Rosalie grandit. Elle devint rapidement une petite fille très curieuse et sage. Respectueuse, la fillette fit tout pour aider la petite famille. Rosalie grandit et fut élevée avec l'enfant de la petite bourgeoise qu'avait engagé sa mère. Elle s’entendit très bien avec sa sœur de lait et prit vite goût à cette vie un peu privilégiée. Ce fut comme cela que la petite fille devint un peu coquette même si ses parents n'avaient pas les moyens. Mais la fillette de dix ans, maintenant, était bien décidée à obtenir ce quotidien dont elle avait vite pris goût. Il fallait dire que la jeune bourgeoise de Londres avait pris sous son aile la petite Rosalie et lui permettait d'avoir quelque leçon contre l'aide de sa propre mère qui resta au service de la jeune femme en tant que servante. Son père, lui, continuait son travail de maître verrier.

Tout bascula dans un cauchemar interminable quand le maître verrier perdit la vie. L'homme contracta une maladie et malheureusement, on ne put le sauver. De tristesse et de chagrin, la mère de famille suivit quelques mois plus tard son époux dans la tombe. Les cérémonies furent des plus belles, à la hauteur de leur maigre moyen. La famille avait quelques économies et une grande partie passa dans les deux cérémonies d'enterrement. La jeune femme bourgeoise tenta bien de prêter quelque argent mais le frère aîné et désormais chef de famille refusa. Claire, la petite orpheline chercha du travail sans grand succès. Rosalie, âgée de 12 ans vivait aux crochets de son aîné qui avait repris le métier de son père. Mais le garçon était aussi un joueur invétéré. Le jeune homme finit par parier l'ensemble des économies restantes. Si seulement il avait pu gagner ! Mais le sort semblait s'acharner sur eux. Il perdit tout et ne supportant pas son geste, il se pendit dans l'atelier. Ce fut la petite Rosalie qui découvrit avec effroi le corps pendu au bout d'une corde de son frère aîné. Aidé de Claire, la Brune n'eut d'autre choix que de descendre son aîné. Un troisième enterrement fut célébré moins d'un an après les deux autres.

Claire, pour protéger sa cadette de cœur, alla trouver du travail dans la rue. Trois ans, cela dura trois ans. Et puis la jeune femme de 22 ans disparue sans laisser de trace. Rosalie, ne voulant pas se retrouver à faire le même métier que Claire, elle se mit à mendier dans les rues de Londres. Ce fut ainsi qu'elle rencontra sa future employée. Pourtant ce ne fut pas chose aisée. Un jour, elle vit passer dans la rue une femme richement vêtue. L’œil aiguisé de l'adolescente de 15 ans remarqua rapidement qu'il s'agissait d'une femme appartenant à la noblesse. Elle l'interpella et lui demanda de l'engager mais cette dernière refusa. Alors que Rosalie pensait sa chance s'être envolée, ce fut une jeune femme aux longs cheveux blonds qui vint lui parler et lui proposer un emploi à son service. Tout sourire, Rosalie accepta bien évidemment. Cette jeune femme la sortait de la rue et lui faisait prendre un autre chemin qu'elle se voyait déjà emprunter.

Et voilà comment Rosalie s'était retrouvée à servir Lady Lavinia Tyburn. La Brune avait 15 ans et elle trouva rapidement en Lavinia une maîtresse agréable. La jeune femme qui avait un caractère fidèle et loyal, remit entre les mains de la belle écossaise son avenir et sa vie entière. En échange, sans même qu'elle n'ouvre la bouche, Rosalie reçut des robes, des parures et des bijoux de la part de sa bienfaitrice. Ces gestes renforcèrent le sentiment de Rosalie. Sans Lavinia, Rosalie se serait perdue sur le chemin de la prostitution. En lui offrant ce travail, la Comtesse l'une avait offerte une nouvelle vie. Rosalie n'allait certes pas sans plaindre. Elle avait de l'ambition et de la détermination. Aux côtés de Lavinia Tyburn, Rosalie espérait ainsi se trouver un bon parti comme un garde royal. La servante était devenue petite à petite bien plus qu'une simple servante. Elle était devenue une espèce de dame de compagnie et une amie des plus sincère pour Lady Tyrburn dont la belle-mère lui faisait vivre un enfer.

Mais ses rêves ambitieux s'estompèrent avec l'arrivée audacieuse d'un jeune palefrenier aux services de la Comtesse, Oliver Barrow. Un jeune homme, il aura suffi d'un jeune homme pour que tout s'écroule ou presque. Ce n'était qu'un inconnu mais il semblait s'intéresser à elle. Elle, Rosalie Woodley, la servante de Lavinia. Elle n'était pas insensible à son charme, mais elle avait d'autres ambitions et il n'en faisait pas parti. Malgré tout, les deux jeunes gens se rapprochèrent. Rosalie ignorait tout du passé d'Oliver, de son père, de son triste sort. Et puis le temps passa, Rosalie était toujours aux services de Lavinia, aux premières loges pour entendre ce qui se racontait sur sa maîtresse et le roi Philippe. Elle n'en prêta qu'une une oreille distraite. Et si Lavinia veille un peu sur elle, Rosalie se fait maintenant un devoir de protéger sa maîtresse, sa bienfaitrice, son amie des racontars de la Cour de Mary Tudor.

Elle aura tout fait pour aider Lavinia. Elle a aussi finalement accepté cet amour qu’elle avait pour Oliver. Ce fut grâce à Lavinia qu’elle en prit pleinement conscience. Mais cet amour embarrassa grandement la jeune fille. Son ambition allait contre ce sentiment. Un palefrenier, cela ne la ferait pas grimper dans l’échelle sociale. Un dilemme s’offrait à elle et Rosalie ne savait comment régir. Elle apprit avec étonnement et tristesse l’arrestation de la mère d’Oliver. Elle l’aimait bien et étrangement, la mère la soutenait un peu dans ses sentiments. Peut-être parce que cela obligeait aussi Rosalie à garder un œil sur son bien-aimé. Mais Rosalie perdit cet amour d'un coup, sans prévenir. Oliver avait disparu en 1556.

Puis les années passèrent et maintenant la jeune Rosalie a 21 ans. Elle est toujours au service de la comtesse Lavinia, comment la quitter. Elle est toujours éprise de ce jeune homme qui fut un temps palefrenier auprès de la comtesse. Oliver est parti un beau jour et Rosalie n’a plus eu aucune nouvelle. Elle espère le revoir, voir s’il y a changé. Elle oui, elle a changé. Elle est devenue une femme plus fière de ce qu’elle avait vécue. Elle femme plus forte aussi. Mais avant tout, une jeune femme perdue et écartelée entre deux religions. Catholicisme et protestantisme, comment faire son choix. La première est celle de son enfance, de ses rêves, l’autre est nouvelle et attirante, attirante et dangereuse. Etre protestant c’est risqué surtout sous le règne de Mary, mais cette religion semble faire naître l’espoir dans l’âme de ceux qui y croit. Rosalie, elle ne semble plus croire en rien hormis en sa bienfaitrice.






Dernière édition par Rosalie Woodley le Ven 4 Aoû - 15:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
De Rosea Westmorland
♕ Métier : Servante de Lavinia Tyburn ♕ Age : 21 hiver ♕ Religion : Catholique, mais je suis tolérente ♕ L'avatar a été fait par : Vent_nocturne ♕ Mon nombre de messages est : 174 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 39 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 22/08/2016 ♕ Mon pseudo web est : Elynore ♕ Mes autres visages : La Duchesse Andalouse & La Comtesse de Lennox

MessageSujet: Re: Rosalie Woodley - La rose de Westmorland  Sam 29 Juil - 15:08
J'ai fini mes petits chats Smile



Les fleurs du mal

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Les Etrangers
♕ Métier : Fils des martyrs protestants Joane et Jaime Barrow ♕ Age : 21 ans ♕ Religion : Protestants ♕ L'avatar a été fait par : Coatlicue + Tumblr ♕ Mon nombre de messages est : 411 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 5 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 03/05/2016 ♕ Mon pseudo web est : Serindë ♕ Mes autres visages : Evelyn Hawkins

MessageSujet: Re: Rosalie Woodley - La rose de Westmorland  Mar 8 Aoû - 21:53
Je te valide jolie Rosie




Everything could happen between now and never. + N’oublies jamais ce que tu es, car le monde ne l’oubliera pas. Puise là ta force, ou tu t’en repentiras comme d’une faiblesse. Fais-t-en une armure, et nul ne pourras l’utiliser pour te blesser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Rosalie Woodley - La rose de Westmorland  
Revenir en haut Aller en bas
Rosalie Woodley - La rose de Westmorland
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Rosalie Hale-Cullen Alias Rose (serpentard)
» Oscar et la dame Rose
» La fête de la rose à Chaalis
» Rose gage d'amour éternelle et des lys gage de tendresse [Viktor]
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Golden Age  ::  :: L'Audience avec la Reine :: ♣ Bienvenue en Angleterre-
Sauter vers: