AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Cette MAJ est optimisée pour Mozilla.

Nous nous situons aux alentours de mai 1558.
Il fait de plus en plus chaud les gens prennent plaisir à sortir dans les jardins.

Si vous souhaitez jouer un étranger, privilégiez les Espagnols et les Ecossais.
N'hésitez pas à regarder les PV et scénarii en priorité.

Partagez|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://flowerofscotland.forumgratuit.ch/
La presque Reine ♕
♕ Métier : Comtesse de Lennox ♕ Age : 43 ans ♕ Religion : Catholique ♕ L'avatar a été fait par : Mks ♕ Mon nombre de messages est : 320 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 30 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 19/05/2015 ♕ Mon pseudo web est : Elynore ♕ Mes autres visages : Elena d'Altafuente & Rosalie Woodley

MessageSujet: Margareth Douglas - l'Ambition est ma couronne  Sam 29 Juil - 22:26


Margareth Douglas

L'ambition n'est un poison que pour ceux qui ne savent pas l'utiliser




TON PERSONNAGE
PRÉNOM & NOM ♕ Margareth douglas, fille de Archibalb Douglas second époux de Margaret Tudor sœur du roi Henri VIII d'Angleterre. elle est la cousine de Mary et Elizabeth Tudor. Elle est aussi la demie-sœur de Jacques V d'Ecosse (épouse de Marie de Guise)
AGE ♕ 43 ans
DATE DE NAISSANCE ♕ Margareth est née le 8 octobre 1515
ORIGINE ♕ Anglaise, de père écossais
SITUATION FAMILIALE ♕ Écrire ici.
MÉTIER ♕ Contesse de Lennox et héritière présomptive du trône d'Angleterre
GROUPE ♕ La famille royale
CRÉDITS ♕ poison Ivy




LE JOUEUR
PSEUDO ♕ Elynore
AGE ♕ 25 ans
OU AS-TU CONNU LE FORUM? ♕ grâce à mes autres moi Razz
TON AVATAR ♕ Charlize Theron
VOTRE PERSONNAGE EST-IL HISTORIQUE OU FICTIF? ♕ Historique, Margareth a bel et bien existé huhu


Audience devant la Reine.



QUELLE EST VOTRE RELIGION ET QUE PENSEZ-VOUS DES CHANGEMENTS RELIGIEUX DU PAYS? ♕ Margareth est catholique, elle l'a toujours été. Elle a été élevée par Margareth Tudor dans la foi catholique et n'a pas changé de religion. Elle n'a jamais renié sa foi, elle a simplement composé avec celle de son oncle Henri VIII et de ses successeurs. Avec le couronnement de sa cousine Mary, Margareth fut enchantée de voir le catholicisme enfin revenir en Angleterre. Les changements de religion ne lui font pas peur. Margareth est une femme pleine d'ambition et elle saura toujours jouer des apparences pour sauver sa vie et garder sa tête sur ses épaules.

COMMENT VOUS SENTEZ-VOUS EN APPRENANT LA MALADIE DE LA REINE ? ♕ La maladie de la reine Mary a plongé Margareth à la fois dans une profonde tristesse et une immense joie. Evidemment, la cousine tout aussi catholique qu'elle de la reine fut touchée par cette annonce. Et si la tristesse l'envahit un temps, elle fut bien vite chassée par un regard enflammé. Margareth, la cousine de Mary Tudor, la fille de l'ancienne reine d'Ecosse et fille de roi d'Angleterre, Margareth Tudor, la petite fille du roi Henri VII, voyait là sa chance d'enfin ceindre la couronne d'Angleterre. Alors oui, cette nouvelle accentua le caractère ambiguë de la belle Comtesse de Lennox.

QUELLE HERITIERE SOUTIENDREZ-VOUS ? ♕ Quelle héritière soutiendra-t-elle ? Elle bien sûr, Margareth se place en tant que digne héritière de la reine Mary Tudor. Et ce n'est pas uniquement parce u'elle est sa cousine ou parce qu'elle est la fille de la sœur du roi, Margareth Tudor. Non Margareth Douglas, Anglaise par sa mère et Écossaise par son père est une fervente catholique. Elle a toujours soutenu les décision que prenait sa cousine, même les plus sanglante. Margareth trouvera et se fera ds alliés dans les rangs des catholiques et de ceux qui ne veulent pas de cette petite bâtarde qu'est Elizabeth. Quant à leur cousine Catherine Grey, les Grey sont protestants mais c'est avant tout une famille traître. Mary aurait dû faire périr les sœurs Grey et leur mère, Frances Brandon, cela aurait causé moins de souci à l'Angleterre.

AGISSEZ-VOUS DANS L'OMBRE POUR VOTRE CAUSE OU VOTRE FOI, SI OUI QUE SERIEZ-VOUS PRÊT A FAIRE ? ♕ Margareth se doit d'agir un peu dans l'ombre. Toute ambitieuse qu'elle est, elle tient à rester en vie et en liberté. Margareth Douglas n'est pas idiote, elle se doute bien que si elle affiche trop son ambition, Mary, sa cousin pourrait bien l'envoyer séjourner à la Tour de Londres. Elle n'a pas hésiter à y emprisonner sa sœur alors une cousine ! Et puis une grande dame doit savoir agir dans 'ombre et en douce. Elle doit savoir se mouvoir parmi les lions sans se faire manger.






Dernière édition par Margareth Douglas le Jeu 3 Aoû - 23:22, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://flowerofscotland.forumgratuit.ch/
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://flowerofscotland.forumgratuit.ch/
La presque Reine ♕
♕ Métier : Comtesse de Lennox ♕ Age : 43 ans ♕ Religion : Catholique ♕ L'avatar a été fait par : Mks ♕ Mon nombre de messages est : 320 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 30 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 19/05/2015 ♕ Mon pseudo web est : Elynore ♕ Mes autres visages : Elena d'Altafuente & Rosalie Woodley

MessageSujet: Re: Margareth Douglas - l'Ambition est ma couronne  Sam 29 Juil - 22:27


Le Sang des Tudor

Fille de reine, petite-fille et nièce de rois !



Margareth Douglas, une femme noble connue de tous à la Cour. Elle est parfois admirée parfois crainte. Son ambition fait peur, mais Margareth s’en moque. Margareth Douglas est de sang royal et c’est bien cela qui compte.

Margareth Douglas a vu le jour le 8 octobre 1515 dans le Nord de l’Angleterre. Fille de l’ancienne reine d’Ecosse Margaret Tudor et de Archibald Douglas, la jeune Margareth a grandi à Harbottle Castle dans le Northumberland. Enfant joyeuse et studieuse, elle eut une enfance dès plus agréable. Éduquée comme une vraie Lady, voire peut-être une future reine si elle parvenait à faire un bon mariage, Margareth apprit la danse, la couture, l’étiquette aussi et tout ce que devait savoir une bonne Lady de son rang. Petite princesse dans l’âme, elle admirait sa mère qui avait porté un temps la couronne écossaise. Elle adorait d’ailleurs se rendre en Ecosse pour voir son demi-frère James qu’elle appréciait mais qu’elle ne voyait que trop peu. Cette famille bien trop royale, affirma le caractère parfois capricieux de l’enfant. Elle aimait surtout que sa mère lui compte les histoires de sa famille. Si son père était écossais, toute sa famille maternelle était de sang royal, du sang des Tudor, roi d’Angleterre. En effet, Margaret, sa mère, n’était autre que la sœur aînée de Henri VIII, le roi d’Angleterre. Le roi, un oncle qu’elle côtoya bien rapidement. Dès 1529, à l’âge de 14 ans, elle fut envoyée à la Cour par sa mère. Margaret voulait que sa fille poursuive son éducation de Lady auprès de la Cour de son oncle et des grandes dames du royaume.

C’est à la Cour que la jeune Margareth, devenue Dame d’honneur de la nouvelle maîtresse du roi, Anne Boleyn, apprit le jeu des intrigues et les jeux de dupes. Au départ, la jeune Margareth resta une jeune fille réservée et aimée de son oncle. Un roi qui l’adorait et qui voyait en elle une seconde fille. Margareth s’entendait d’ailleurs très bien avec sa très chère cousine, la princesse héritière, Mary Tudor. Les deux jeunes filles avaient en commun leur foi catholique et Margareth aimait priée en sa compagnie. Après tout, elles étaient du même sang. Le même sang qu’elles partagèrent bien vite avec la princesse protestante, Elizabeth.

Elizabeth, la fille de Anne Boleyn, une femme que Margareth avait en horreur. Et si la jeune dame d’honneur prit sur elle pour rester dans les bonnes grâces de son oncle elle n’en pensait pas moins sur la deuxième épouse du roi. Mais Margareth doit lui reconnaître une chose. Anne avait un cousin bien charmant, Thomas Howard, un homme brillant et séduisant dont elle tomba follement amoureuse. Les deux jeunes gens commencèrent une correspondance importante. Des lettres à n’en plus finir qu’ils s’échangeaient à l’abri des regards indiscrets. Ils le savaient, Henri VIII seraient contre cette union. Et la disgrâce de la reine Anne Boleyn n’arrangerait rien.


« Ma chère amie,
Que de temps passé loin de vous. Que je ne donnerai pour vous voir chaque jour. Et pourtant, ma tendre amie, nous devons rester ainsi. S’il l’apprenait je gage qu’il en souffrirait à un point que je ne veux point connaître.

Mon tendre amour, je vous ai quitté hier bienheureux. Comme toujours, votre personne était bien faite et je me suis perdu dans votre regard d’azur. J’aimerai tant vous retrouvez encore. Nos échanges me sont si précieux. Un jour je parerai vos courbes et vos cheveux d’un voile d’un blanc immaculé. Et tel Amour emportant Psyché, je vous ravirai à cette Cour qui vous enchaîne. Je vous vois, ô ma douce amie. Tantôt joyeuse, tantôt si triste, votre esprit, vos mouvements ont besoin de plus d’espace pour que l’on puisse apprécier leurs grâces.

Ö ma douce Margareth, ne cessez à jamais de m’écrire et de me sourire. Un geste, une parole, ne serait-ce qu’un regard de vous, ma tendre amie et je serai à vous à jamais.
Votre tendre et dévoué ami
T.H. »


« Mon tendre ami,
Que je fus heureuse de recevoir votre lettre. Mais je vous en conjure, ne répondez point à celle-ci. J’ai peur que tout ne soit découvert. Le roi, la Cour, tout me paraît étrange et dangereux. Ses colères sont à craindre mon aimé. Votre cousine en disgrâce je ne sais qui elle entraînera dans sa chute. Soyons plus discret. Et je vous en conjure restez prudent.

Mon cœur vous appartient,
Votre Psyché, M. »


Thomas fut arrêté et emprisonné en 1536 tout comme Anne Boleyn et Margareth après que leur histoire fut découverte par le roi. La jeune femme passa plusieurs semaines à la Tour de Londres et crut son heure arrivée. La reine Anne fut décapitée pour inceste et trahison et Margareth sauva sa propre vie en renonçant à son amour pour Thomas. Que n’était-on pas prêt à faire pour sauver sa propre vie ! Mais la lumière qui brillait dans toute cette sombre histoire, était la mort de cette reine qu’elle ne supportait plus. Mary et Elizabeth ayant été déclarées bâtardes, Margareth Douglas était désormais la première dans l’ordre de succession au trône de son oncle. Un premier pas vers la couronne qu’elle espérait sans trop vouloir l’obtenir. Mais bien qu’héritière, Henri VIII ne se priva pas de l’envoyer au couvent. Maigre punition contenue de ce qu’elle avait risqué avant. Entre vie de recluse un temps et la mort à vie, Margareth eut vite fait d’accepter sans broncher cet exile de la Cour. Au couvent, la jeune Margareth s’assombrit dans cette vie dès plus austère. Elle rêvait de revenir à la Cour ou de pouvoir au moins retourner dans le Nord auprès de sa mère. Et le 31 octobre 1537, sa vie finie de basculer. Thomas Howard était mort de maladie à la Tour de Londres. Margareth pensa quelques jours à aller le rejoindre. Ce furent la lettre que lui envoya sa mère qui la décida à rester en vie.

« Ma chère petite fille, mon trésor, le joyau de mon cœur, ne songe jamais à prendre congé des hommes avant que le seigneur de te rappelle à lui. Ta peine est grande faisant une force. N’oublie jamais que le Sang des Tudor coule dans tes veines, que c’est le sang des rois et des reines qui ont combattu pour leur Couronne. Combat ce monde qui t’a ravi un être cher, élèves-toi plus haut que tes ennemis et écrases-les s’il le faut. N’oublie pas que tu es femme et petite-fille de roi ! »

Margareth Tudor avait été reine et par un jeu de malchance, ou parce qu’elle n’avait pas assez mordu, un homme de John Stuart lui avait ravi la régence de son fils. Il était hors de question que sa fille perde sa place d’héritière du trône d’Angleterre.






Dernière édition par Margareth Douglas le Jeu 3 Aoû - 23:43, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://flowerofscotland.forumgratuit.ch/
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://flowerofscotland.forumgratuit.ch/
La presque Reine ♕
♕ Métier : Comtesse de Lennox ♕ Age : 43 ans ♕ Religion : Catholique ♕ L'avatar a été fait par : Mks ♕ Mon nombre de messages est : 320 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 30 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 19/05/2015 ♕ Mon pseudo web est : Elynore ♕ Mes autres visages : Elena d'Altafuente & Rosalie Woodley

MessageSujet: Re: Margareth Douglas - l'Ambition est ma couronne  Lun 31 Juil - 17:02


L’ambition comme seule couronne

Devenir reine, voilà mon espérance



Margareth Douglas s’éloigna de la Cour ou plus exactement, elle fut exilée sur ses terres du Nord de l’Angleterre l’année 1537. Elle ne revint à la cour qu'en 1539 pour accueillit la nouvelle et 4ème épouse de son oncle Anne de Clèves. Mais désormais, elle n’était plus l’héritière d’Henri VIII. En 1537, Jane Seymour, celle qui succéda à la sulfureuse Anne Boleyn avait mis au monde un fils, Edward. Margareth avait vécu la naissance de loin et sa demeure du Nord de l’Angleterre avait pu entendre ses cris de rages. Mais si Margareth n’a pas pu connaître Jane, ce ne fut pas le cas de Anne de Clèves. Margareth entra même à son service en tant que Dame d’Honneur. Les deux femmes devinrent vite amies. Margareth appréciait cette femme pleine de douceur. Anne avait un charme et une élégance qui lui rappelait sa mère. Oui, aux yeux de Margareth, Anne ressemblait à la sœur aînée du roi. Ce fut peut-être aussi pour cela qu’elle fut titrée après son divorce, la sœur bien-aimée du roi.

Lorsque Anne et le roi divorcèrent, Margareth regretta rapidement cette quatrième épouse. La nièce du roi ne supporta plus Katherine Howard que Anne Boleyn. Et malheureusement pour elle, elle devint sa Dame d’Honneur. Mais quand la reine fut soupçonnée d’adultère, Margareth ne fit rien pour aider la souveraine. Elle alla même jusqu’à confirmer les crantes du roi. Mais ce qu’elle n’avait pas vu venir, ce fut que sa relation avec Charles Howard et puis avec le frère de la reine Katherine. Margareth tomba alors à nouveau en disgrâce. En 1541, Margaret Tudor trépassa et sa fille se fit un devoir de devenir une femme digne d’elle. Son ambition ne fit que grandir surtout que le jeune Edward était de constitution fragile. Ce fut alors à l’écart de la Cour que Margareth Douglas pensa à son avenir.

Elle revint à nouveau en grâce auprès de son oncle sous l’impulsion de sa sixième épouse, Catherine Parrr. Une femme admirable qu’elle servit en qualité de dame d’honneur. Une femme qui eut aussi le bon goût de survivre à son époux et que Margareth tenait en haut estime. Chose plus que rare au vu du caractère ombrageux et difficile de la presque princesse. Ce fut sous ce règne de Catherine que Margareth fit la connaissance de son époux, Lord Mathew Stewart, un Ecossais en exil en Angleterre. L’Ecosse et ses terres, Margareth les avait toujours aimées. Et il fut difficile de savoir si elle tomba amoureuse de l’homme, de son ambition ou bien du fait qu’il était écossais, sûrement un beau mélange de tout cela. Quoi qu’il en fût, Margareth Douglas épousa en 1544 Mathew et le couple se trouva bien vite un pont commun, l’ambition. Mathew est beaucoup de chose pour la jeune femme. Confident, soutient, ami, amant des plus demandeur aussi, il est aussi le père de ses deux enfants Henry et Charles.

Margareth donna naissance à Henry le 7 décembre 1545, un an après son mariage. Henry, son premier né, un enfant qu’elle a aimé plus qu’elle n’aurait pu aimer quelqu’un d’autre. Un enfant brillant qui resta longtemps le seul héritier du couple. Margareth offrit beaucoup d’amour a son aîné et en fit un garçon capricieux et colérique. Caractère que son père tenta désespérément de tempérer. La naissance dix ans plus tard de leur second enfant Charles n’arrangea rien. Surtout qu’en 1555, Margareth était de retour à la Cour après une longue absence sur ses terres et plus déterminée que jamais à ceindre la couronne.

Deux ans avant cette naissance, Margareth Douglas, Comtesse de Lennox revenait à Londres et accueillait la nouvelle reine d’Angleterre, sa charmante et tant aimée cousine, Mary Tudor. La Comtesse s’installa d’ailleurs dans e palais de Westminster. Après trois règne protestant, la vraie foi catholique embrassait enfin à nouveau la belle Angleterre. Seul ombre au tableau, l’arrivée de ces maudit s espagnols sur le sol britannique. Il fallait s’y attendre avec le mariage de Mary et Philippe mais Margareth ne les supporte pas. Elle ne se priva d’ailleurs pas de leur faire remarquer. Alors doucement, ‘araignée tisse sa toile. D’autant plus que Mary prévoit de la mettre première dans la ligne de la succession si elle ne parvenait pas à avoir d’héritier. Un héritier qui ne vient toujours pas et que l’on peine à espérer avec le temps qui passe.

Plus le temps passe et plus Margareth voit la couronne se rapprocher de sa tête. Elle œuvre alors doucement dans l’ombre. Surtout qu’elle ne peut imaginer la fille d’Anne Boleyn monter sur le trône d’Angleterre. Cette petite bâtarde ne peut porter la couronne des rois. Oui Margareth fera tout pour que la fille de celle qui causa la mort de son premier amour ne devienne jamais reine. Mais avec la maladie de la reine, Margareth se sent fébrile. La politique de Mary envers les protestants, qu’elle a ardemment soutenue, à effriter sa popularité auprès du peuple. Ce même peuple parmi lequel de plus en plus de protestant scandent le nom de la princesse Elizabeth.

Pour parvenir à ses fins, Margareth est prête à tout, y compris utiliser ses fils pour conclure des alliances avantageuses. Pour le moment ses deux fils sont encore un peu jeune. Mais lorsqu’il sera tant de les marier, Margareth, aider de son époux, calculera chaque pièce avancer sur le grand échiquier menant au pouvoir et au trône de son grand-père.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://flowerofscotland.forumgratuit.ch/
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Peuple Anglais
♕ Métier : Gérante de l'établissement de plaisir : Le Red Lantern ♕ Age : 30 ans ♕ Religion : catholiques ♕ L'avatar a été fait par : fassylover ♕ Mon nombre de messages est : 195 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 0 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 14/08/2016 ♕ Mon pseudo web est : Serindë ♕ Mes autres visages : James O. Wakefield

MessageSujet: Re: Margareth Douglas - l'Ambition est ma couronne  Mar 8 Aoû - 21:51
Tellement cool tu es validée Smile


Tears aren't a woman only weapon, the best one is between your legs. + N’oublies jamais ce que tu es, car le monde ne l’oubliera pas. Puise là ta force, ou tu t’en repentiras comme d’une faiblesse. Fais-t-en une armure, et nul ne pourras l’utiliser pour te blesser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Margareth Douglas - l'Ambition est ma couronne  
Revenir en haut Aller en bas
Margareth Douglas - l'Ambition est ma couronne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Sondage pour Saga: après Kirk Douglas, qui va integrer ma bande !
» Arrivée d'un Comte prétendant à la couronne...
» La chasse à la couronne ou comment une journée tranquille peut se transphormer en panique totale [PV Crémalia Sarwen, Eden Wills, Molly Penderwick]
» La Couronne des 4 Elements.
» ❝Quelle est votre ambition dans la vie ? Devenir immortel et mourir.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Golden Age  ::  :: L'Audience avec la Reine :: ♣ Bienvenue en Angleterre-
Sauter vers: