AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Cette MAJ est optimisée pour Mozilla.

Nous nous situons aux alentours de mai 1558.
Il fait de plus en plus chaud les gens prennent plaisir à sortir dans les jardins.

Si vous souhaitez jouer un étranger, privilégiez les Espagnols et les Ecossais.
N'hésitez pas à regarder les PV et scénarii en priorité.

Partagez|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
Admin
♕ Mon nombre de messages est : 965 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 1393 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 28/02/2012

MessageSujet: ♕ L'EGLISE  Ven 4 Aoû - 15:44


L'Eglise

Dieu leur pardonne.




Autre grande puissance du royaume, l'Eglise est pourtant un domaine bien troublé, surtout depuis le retour au catholicisme. Entre prêtres catholiques et anglicans, la guerre a commencé dès le début du règne de Mary. Le royaume est de nouveau catholique et aucune autre religion ne doit primer en Angleterre. Le culte anglican a été interdit, de même que tout autre type de protestantisme. Mary Tudor mène une politique de répression sans pitié à l'égard de ceux qu'elle appelle hérétiques.Mais la roue pourrait tourner...


Liste des Personnages


♕ Mélody O'Neil feat Hayley Atwell ▬ libre
♕ Isabelle Marelle feat Jennie Jacques ▬ libre
♕ Alice de Vere feat Claire Foy ▬ libre

♕ John O'Neil feat Sean Bean ▬ libre
♕ Patrick Bergman feat Joe Doyle ▬ libre
♕ George Hastingsfeat Aidan Gillen ▬pris






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
Admin
♕ Mon nombre de messages est : 965 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 1393 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 28/02/2012

MessageSujet: Re: ♕ L'EGLISE  Ven 4 Aoû - 17:29


Melody O'Neil

Aubergiste



AGE ♕ 34 ans
DATE DE NAISSANCE ♕ 12 novembre 1524
ORIGINE ♕ Anglaise
SITUATION FAMILIALE ♕ Elle est mariée à John O'Neil et elle est mère.
QUALITÉS ♕ Forte, tendre, généreuse.
DÉFAUTS ♕ Soumise, méfiante, curieuse.
RELIGION ♕ Protestante, sans être contre le catholicisme pour autant. Selon Melody, chacun devrait pouvoir vivre sa religion dans la paix.
QUELLE EST ALLÉGEANCE DE VOTRE PERSONNAGE ♕ Elle est pour l'Angleterre peut importe son souverain.
CRÉDITS ♕ Athéna


HISTOIRE ♕
Melody naquit dans une bonne famille de Londres, un charmant couple d’artisan joaillier, qui confectionné les bijoux des rois. C’est entouré de pierreries et d’amour que la belle grandit, une enfance heureuse d’une enfant unique à qui on donnait tout ce qu’on pouvait. Elle reçut une éducation complète de la parfaite femme au foyer, catholique et très pratiquante, elle se destinait enfant à devenir religieuse, pour ne point trop encombrer ses parents. Mais bien vite, avec l’anglicanisme d’Henry VIII, elle dut revoir ses plans et oublier sa carrière de religieuse, elle ne pouvait désormais plus pratiquer et avec dépit, elle se réfugia dans les thèses de Luther, découvrant ainsi une toute autre religion. Elle se donna alors corps et âme pour aider ses parents, mais aussi pour des œuvres de charités, donnant son temps aux plus pauvres, comme elle l’aurait fait en tant que religieuses. Lors des épidémies, elle était la première présente pour aider les plus démunis et soigner les malades.
Melody avait toutes les qualités pour devenir une épouse parfaite, si bien que ses parents avec leur maigre fortune tentèrent de lui faire une dot. Malheureusement, un incendie finit par frapper tout le quartier et ses parents périrent dans les flammes. Elle n’avait qu’une vingtaine d’année et se trouvait démunie sans argent et logement. Ce fut ainsi, qu’elle rencontra son sauveur, John O’Neil, un pasteur protestant qui prêché la bonne parole. Il trouva la jeune femme dans la rue et l’accueillit chez lui. Plus tard, une histoire d’amour finit par naître, ils se marièrent et ils eurent des enfants. Melody retrouva enfin le bonheur avec sa famille, tout en partageant la foi de son mari, elle continua ses actions charitables.
Mais un bonheur à toujours une fin et la vie de Melody est étroitement liée à celle de l’Angleterre. En 1553, l’Angleterre changea de reine, mais aussi de religion. Même si Mrs O’Neil n’était pas contre le catholicisme, son mari oui et Melody voulait tout faire pour le soutenir et le protéger. Ensemble, ils firent des messes protestantes clandestines, en toute discrétion. Et ils dirigent aussi une petite auberge pour mieux faire oublier leur passé. Les risques étaient pourtant trop grand et la chasse aux hérétiques bien trop proche. En ce début d'année 1555, Melody vit ses premiers amis périrent dans les flammes, en raison de leur religion. Effrayée, elle voulut partir du pays, mais face à l'intransigeance de son mari, ceci ne resta qu'un souhait. Melody vit aujourd'hui dans le peur, de perdre à nouveau tous ceux qu'elle aimait dans les flammes de la mort.
Apprendre la maladie de la reine est un soulagement pour Melody. Jusqu'à aujourd'hui, sa famille a échappé au malheur. Cependant, elle sait qu'il ne faut pas se réjouir trop tôt, tout pouvait encore arriver tant que la reine n'avait pas rendu son dernier souffle.

CEUX QUI ONT MARQUÉ SA VIE ♕ Melody est l'épouse de John O' Neil qu'elle aime profondément et qu'elle cherche à protéger en raison de son existence dangereuse. Elle a peur pour son époux et espère qu'il ne fera pas une folie qui causera sa perte. Par le passé, elle a rencontré Margaret Douglas, l'une des cousines de la reine. Margaret était déterminée à devenir une bonne personne, mais avec le temps elle a fini par abandonner cette idée, ce qui désole beaucoup la jolie Melody. Melody connait très bien Antanasya Cavendish et elle est d'autant plus proche d'elle depuis que cette dernière doit vivre cachée. Antanasya dite Ann Ashby est une femme très gentille qui aide parfois Melody à l'auberge. Malgré sa noblesse, elle a su se fondre dans la masse et Melody admire beaucoup son courage.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
Admin
♕ Mon nombre de messages est : 965 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 1393 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 28/02/2012

MessageSujet: Re: ♕ L'EGLISE  Ven 4 Aoû - 17:29


John O'Neil

Tenancier de l'auberge Majestic Rose et secrètement, prêtre protestant



AGE ♕ 44 ans
DATE DE NAISSANCE ♕ 12 novembre 1514
ORIGINE ♕ Irlandais
SITUATION FAMILIALE ♕ Il est marié à Melody O'Neil et père de plusieurs enfants.
QUALITÉS ♕ Battant - Généreux - Doux
DÉFAUTS ♕ Provoquant - Têtu - Mystérieux
RELIGION ♕ Protestant. Il approuve les écrits de Luther.
QUELLE EST ALLÉGEANCE DE VOTRE PERSONNAGE ♕ Il est contre Mary Tudor à cause de son intolérance religieuse
CRÉDITS ♕ fassophy


HISTOIRE ♕
Ce fut dans cette mystérieuse terre irlandaise que John naquit, il y a voilà quarante-trois ans. Fils de fermier, il était le premier enfant à naître de la famille O’Neill. Choyé, aimé par ses parents, sa famille fut un véritable bonheur pour lui, surtout après l’arrivée de sa petite sœur, trois années après lui. Il le savait, plus tard, il serait fermier, comme son père et son grand-père avant lui. Ce n’était pas par manque d’ambition, non John ne connaissait pas un autre mode de vie que celui-ci. Son éducation, il n’en eut pas vraiment, à part auprès du prêtre du village, qui lui apprit à lire et à écrire, de quoi pouvoir aider la famille, administrativement parlant. John n’était pas bien intelligent, en fait, il ne vivait que pour la ferme et aider ses parents. Pourtant, la guerre vint à arriver. Henry VIII le nouveau roi anglais avait dans l’idée de gouverner l’Irlande, s’octroyant le titre de roi de cette terre. Il avait les soldats, les irlandais pas grand-chose. Le village de John fut brûlé et ses habitants tués, il ne put que sauver sa petite sœur à temps, regardant au loin sur une colline, sa vie partir en flamme.
Il choisit alors de fuir vers l’ennemi, l’Angleterre. Il ne savait pas comment lui et sa sœur survivrait, mais il savait qu’il pouvait le faire. Cependant, un nouveau malheur frappa le jeune enfant, alors qu’il marchait vers Londres, sa sœur fut prise d’une violente fièvre et mourut. Désespéré, il pensait tout abandonner, mais il rencontra un homme, celui qui deviendrait son presque père. C’était alors qu’il venait de s’évanouir dans les rues, sous une pluie battante, qu’un homme ayant pitié de ce petit garçon, l’emporte. Quelle ne fut pas la surprise de John, quand il se réveilla dans une paillasse, avec une couverture bien chaude. Père Erik Barton, un homme généreux, qui adopta presque John, c’était un prêtre catholique, mais qui avait de grandes tendances protestantes, grâce aux écrits de Luther. Avec cet homme, John découvrit la foi et voulut se battre pour la cause protestante. Il passa son temps avec Erik, avec qui il travailla dans une petite église de Londres, tout en donnant clandestinement des messes protestantes.
Les années passèrent et contre toute attente, Henry VIII rompit avec le catholicisme, John put enfin pratiquer comme il l’attendait. Il en profita même pour se marier avec une jeune femme qu’il avait rencontrée depuis quelques années et avec qui il entretenait une relation secrète. Désormais, il pensait pouvoir oublier les heures sombres de sa vie. Pourtant, il fallut d’un conflit de succession entre Jane Grey et Mary Tudor, pour que tout bascule à nouveau. Pour sa vie et celle de sa femme, John abandonna son église pour continuer à mener une vie paisible avec son épouse et leurs enfants. Il se mit alors à travailler dans une auberge avec sa femme et dans laquelle il pouvait donner quelques messes clandestines. Cependant, John savait qu’il allait devoir faire attention pour le bien être de sa famille.
En 1555, les premiers protestants périrent dans les flammes, pour la plus grande peine de John qui vit ses premiers amis mourir. L'homme dévasté dans un premier temps reprit son courage et s'allia avec une jeune duchesse, Antanasya Cavendish, pour rejoindre son groupe de protestant anti-Bloody Mary. John sait qu'il court de nombreux dangers, mais il n'en a que faire, il refuse de voir mourir d'autres de ses amis, quitte à finir lui-même sur le buché.
Maintenant que la reine est malade, John ne compte pas s'arrêter en si bon chemin, la reine n'est pas encore morte et elle peut très bien continuer à faire le mal autour d'elle. Jusqu'à ce qu'elle rende son dernier souffle, John continuera le combat.

CEUX QUI ONT MARQUÉ SA VIE ♕ John a épouse Melody depuis quelques années, mais il est toujours amoureux de son épouse. Ils ont une belle famille et il sait qu'il peut compter sur sa femme pour vivre de bons moments. Melody sait le sortir de son quotidien de guerre et sans elle, il ne sait pas s'il serait encore en vie. John est en contact avec Théodore Wolmar depuis que la reine Mary a commencé à mettre sur le buché des protestants. Ces deux hommes de valeur ne comprennent pas cette situation, ni cette purification, voilà pourquoi ils mènent le combat ensemble. Pour le moment, ils écrivent de nombreux pamphlets contre la reine, les diffusent à travers le pays et ils aident également certains protestants à fuir le pays. John a rencontre Elizabeth Tudor lors du dernier séjour d'Elizabeth à Londres. Une rencontre secrète dont ils sont les seuls à en garder le secret. Une nuit dans les jardins du palais, John est venu à elle pour lui jurer son allégeance et lui promettre que dès qu'elle serait sur le trône, il la protégerait. C'était la première fois que le protestant se prononçait en faveur de la jeune femme. Elizabeth pleine de gratitude promis de tout faire pour que les protestants soient en sécurité une fois qu'elle serait sur le trône. Un pacte secret, mais qui sera sûrement le précurseur d'un brillant avenir pour la réforme. John a eu une fière chandelle que Samuel Baker découvre un jour son nom parmi de nombreux papiers de perquisition. Un nom sur une liste parmi tant d'autre, mais Samuel savait ce que ça représentait pour O'Neil. Si on découvrait quelque chose de compromettant chez lui, il finirait très certainement au buché. Le feuillet disparu, Samuel l'a apporté à John pour l'informer d'être plus discret. En effet, même si Samuel est là, il ne sera pas toujours en mesure de protéger l'ancien pasteur protestant.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
Admin
♕ Mon nombre de messages est : 965 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 1393 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 28/02/2012

MessageSujet: Re: ♕ L'EGLISE  Ven 4 Aoû - 17:30


Isabelle Marelle

Sœur Isabelle



AGE ♕ 34 ans
DATE DE NAISSANCE ♕ 12 Octobre 1524
ORIGINE ♕ Française
SITUATION FAMILIALE ♕ Célibataire, mariée à dieu. Elle a des frères e sœurs en France
QUALITÉS ♕ Vaillante - Douce - Généreuse
DÉFAUTS ♕ Timide - Sensible - Froide
RELIGION ♕ Catholique
QUELLE EST ALLÉGEANCE DE VOTRE PERSONNAGE ♕ Isabelle est présente en Angleterre pour aider les catholiques à ramener la vraie religion dans le pays. Elle est favorable à la reine Mary.
CRÉDITS ♕ Aslaug


HISTOIRE ♕ Il y a trente-quatre ans, Isabelle Marelle naquit à Paris, en France, dans une famille de modestes bourgeois. Entourée de ses parents et de ses frères et sœurs, elle eut une enfance heureuse et une éducation sommaire. Elle apprit à lire, écrire et compter, grâce à la persévérance de sa mère, qui voulait inculquer des valeurs à ses enfants. Très catholique, la famille Marelle se rendait toujours à l’Eglise et voyait en Dieu un saint protecteur. Assez rapidement, Isabelle ne voyait son avenir que dans la dévotion, elle voulait devenir religieuse et rester pure à jamais, pour se consacrer qu’à Dieu. Dans un premier temps, sa famille tenta de l’en dissuader, mais bien vite, tous comprirent que les envies d’Isabelle n’était pas qu’un caprice. A l’âge de quinze ans, la jeune femme finit par entrer dans un couvent où elle passa toutes les étapes pour devenir une religieuse. Très vite, elle ne revit plus sa famille, puisque sa nouvelle condition le lui interdisait. Isabelle était heureuse dans cette demeure de Dieu et elle aimait par-dessus tout vivre dans la dévotion et la paix. En compagnie des autres religieuses, la jeune femme accomplissait de nombreuses générosités, elle participait aux aumônes, mais aussi s’exerçait en tant qu’infirmière. Elle aimait aussi s’occuper des jeunes orphelins qui venaient parfois peupler le couvent. Cette vie parfaite, Isabelle ne pensait pas la quitter, pourtant, elle qui avait peur de la vie en extérieur, dû partir à tout jamais. Elle venait tout juste d’avoir vingt-sept ans, alors qu’elle accomplissait son travail de la journée, qui était de rendre visite à une pauvre famille, elle fit une mauvaise rencontre. La rue était étroite sombre, Isabelle ne put rien faire et se fit violer. Brisée, celle qui voulait à tout jamais rester vierge erra quelques temps dans les rues de Paris, avant de trouver le chemin de la maison, qu’elle n’avait franchi le seuil depuis son départ. Apathique, aphone, Isabelle ne mangeait plus, et restait de longues heures prostrées dans son coin, ce qui commençait à faire peur à sa famille. Les seuls moments où elle daignait parler, c’était pour réciter une quelconque prière. Après plusieurs jours de ce régime, son frère ainé finit par se rendre au couvent et on vint chercher Isabelle, qui retourna dans sa seconde famille. Au couvent, les sœurs tentèrent tant bien que mal de lui rendre sa joie de vivre, mais rien ne fonctionna. Ce ne fut qu’après plusieurs mois, que la jeune femme se remit à parler clairement, évoquant son désir de partir du pays. Elle ne voulait plus rester ici, dans cette ville qui lui avait causé tant de malheur. La mère supérieure accéda à sa requête et Isabelle quitta Paris pour Rome. Là-bas, la jeune femme se confessa et avec l’aide d’une autre sœur finit par reprendre confiance en elle. La française passa quelques temps en Italie, avant de se voir confier une mission : partir en Angleterre pour soutenir la nouvelle reine Mary Tudor et faire revenir la vraie foi dans ce pays perdu. Isabelle accepta avec joie et pensait vraiment que cette mission d’évangélisation, lui accorderait le pardon de Dieu.

Cela fait maintenant 4 ans qu’elle est à Londres. Elle a réussi tant bien que mal à se faire une petite place dans ce chaos religieux. Elle a évidemment soutenu dans l’ombre les décisions de la reine. Les hérétiques s’ils ne reviennent pas à la vraie foi, ne peuvent que la retrouver dans la mort. Dieu pardonne toujours. Isabelle a repris confiance en elle maintenant et continue sa mission d’évangélisation. Mais avec la maladie de la reine, Isabelle va devoir faire face à de nouveaux changements. Personne n’est encore capable de dire qui sera la nouvelle souveraine d’Angleterre. Rien ne garantit qu’elle sera catholique.

CEUX QUI ONT MARQUÉ SA VIE ♕ Robert Dudley, un cas désespérant pour Isabelle Marelle qui tentait de le ramener dans la vraie foi. Mais c’était une tâche bien difficile à faire avec un homme qui vous fait régulièrement des allusions sexuelles. Pourtant, à la Tour de Londres, Isabelle ne voulait pas baisser les bras. Et maintenant que le jeune homme est sorti de prison, même s’ils se voient peu, elle ne parvint pas à l’oublier.
Isabelle a rencontré John Herbert alors qu’elle rendait visite à un mourant. John en mission la trouva tétanisée dans une ruelle, prétendant avoir suivie. Le soldat n’en trouva aucune trace. La religieuse finit par lui avoue son viol. Depuis, le capitaine l’accompagne dès que possible. Mais si sa compagnie la rassure, être vue avec un homme n’est pas toujours bien perçu et la religieuse ne sait plus si elle doit renoncer ou non à cette présence rassurante.
Une présence rassurante, elle en aurait besoin face à l'ombre imposante de Margareth Douglas. Margareth douglas, Isabelle ne l'a vu qu'une seule fois alors que la cousine de la reine allait se confesser. Son regard, sa prestance, la religieuse se sentit soudainement toute petite. Elle lui fait peur voilà tout. Et lorsque l'on connait le personnage, cela n'est pas très étonnant. Ce qui' l'est plus, c'est que Margareth s'est renseignée en secret sur la religieuse venue tout droit de Rome. Ce qu'il l'est encore plus, c'est qu'elle en a fait réellement sa petite protégée dans le plus grand des secret. Jamais elle ne le montrera, mais Isabelle peut désormais compter sur l'aide de la comtesse de Lennox.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
Admin
♕ Mon nombre de messages est : 965 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 1393 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 28/02/2012

MessageSujet: Re: ♕ L'EGLISE  Ven 4 Aoû - 17:30


Alice de Vere

Ce que la religion m'a pris, Dieu me le rendra pour mon salut



AGE ♕ 34 ans
DATE DE NAISSANCE ♕ Alice naquit en 1524 à une date inconnue.
ORIGINE ♕ Anglaise
SITUATION FAMILIALE ♕ Célibataire, Alice a fait il y a longtemps vœux de chasteté.
QUALITÉS ♕ Généreuse - Sensible - Pieuse
DÉFAUTS ♕ Fragile - Mythomane - Imprudente
RELIGION ♕ Catholique
QUELLE EST ALLÉGEANCE DE VOTRE PERSONNAGE ♕ L'allégeance d'Alice va pour son protecteur, mais également la reine Mary, seule protectrice du Seigneur en Angleterre
CRÉDITS ♕ Mari-Jane


HISTOIRE ♕ Alice de Vere naquit il y a trente quatre ans, dans une famille de haute naissance, la famille de Vere. Nièce du comte d’Oxford, elle n’a jamais manqué de rien tout au long de son enfance. Alice était fille unique, sa mère était morte en la mettant au monde et son père mourut plusieurs années plus tard, au combat, en se battant pour le roi Henry VIII. Alice vécut alors toute sa vie en compagnie de son oncle John de Vere et de ses cousins.
Quand son oncle mourut en 1540, ce fut au tour de son cousin, un autre John de Vere, de prendre soin d’elle. Par ces deux hommes, Alice reçut une bonne éducation, mais elle était comme prisonnière. Aucune dot pour se marier, pas d’héritage. Alice devait passer sa vie enchaînée à la famille de Vere, avec pour différents rôles, dame d’honneur de la comtesse, gouvernante des enfants qui viendraient au monde.

Alice vécut durant vingt-neuf année ainsi, au crochet de cette famille. Très pieuse, très catholique, elle ne trouvait que le repos dans la religion. Pour elle, l’arrivée de Mary d’Angleterre sauva le royaume et la sauva elle-même. Alice voyait en cette reine une sainte, une guerrière venue pour sauver l’Angleterre. Ce fut alors, que lady de Vere eut comme idée, pour soutenir la reine de prédire de fausses prédictions. Seule, elle commença à se rendre dans de petites églises, prêcher la bonne parole, la bienveillance de la reine et surtout elle se mit à aider les pauvres, dépensant le peu de pension qu’elle avait. Son attitude commença à être remarquée par beaucoup. Le comportement pieux de la jeune femme, sa virginité en firent presque une sainte auprès des plus pauvres. Encouragée dans son mensonge, Alice continua à prédire, disant que ses visions lui provenaient d’une sainte.

Son comportement inquiéta sa famille, qui voulut l’éloigner de tout cela, mais Alice s’enfuit auprès d’un nouveau protecteur, un évêque qui n’avait aucun scrupule pour l’utiliser et attirer du monde dans sa paroisse. Alice était aimée, mais combien de temps son petit mensonge allait-il durer ? Elle ne savait et pour l'heure il n'avait pas encore été découvert. Grâce à ses prédictions, elle rencontra des nobles, des femmes puissantes. Et Alice de Vere se plait dans ce nouveau terrain de jeu. Elle a l'impression d’œuvrer pour la reine. Alors apprendre que Mary Tudor est malade fut un choc pour la jeune femme. Elle tourne bons nombres de ses prières vers dieu pour le rétablissement de la reine. Elle craint plus que tous que la couronne ne revienne à la sœur bâtarde de Mary, la protestante Elizabeth.

CEUX QUI ONT MARQUÉ SA VIE ♕ Margareth Douglas ne croit pas en les prédictions de cette femme, mais elle l'amuse et son influence intrigue beaucoup la petite fille d'Henry VII. Elle se prête donc au jeu et s'amuse à l'inviter lors de diné, pour que la jeune femme amuse tout le monde. Margareth ne l'aime pas, elle se moque seulement de la pauvre Alice qui a le sentiment d'avoir trouvé une protectrice en la cousine de la reine. L'avantage pour Alice, c'est qu'elle rencontre beaucoup de monde et elle gagne de l'argent pour ses venues.
George Hasting admire son aplomb d'Alice de Verre à pouvoir jouer aussi bien la comédie. Elle est forte la petite et George est prêt à la protéger, ce qu'il fait depuis maintenant quelques années. George l'a présenté aux plus grands et il a su tirer profit de cette menteuse. Cependant, il ne sait pas encore pour combien de temps le mensonge pourra durer et si Alice aura la capacité de ne pas chuter. Alice de son côté adore son protecteur, mais il se pourrait bien qu'elle l'abandonne si un jour elle venait à découvrir les penchant libertin de l'homme.
Alice de verre a rencontré la jeune Rosalie Woodley par hasard dans une église. Les deux femmes ont un peu discuter et Alice a su trouver les mots justes pour redonner l'espoir à Rosalie de retrouver sa sœur de cœur. Elle lui a même prédit qu'elle la retrouverait à Londres. Rosalie a dû mal à croire à cette prédiction, mais l'espoir lui réchauffe le cœur. Depuis, la servante et la religieuse se retrouvent parfois à l'église. Et puis Alice connait des nobles ce qui pourrait servir encore un peu plus les ambitions de Rosalie.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
Admin
♕ Mon nombre de messages est : 965 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 1393 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 28/02/2012

MessageSujet: Re: ♕ L'EGLISE  Ven 4 Aoû - 17:31


Patrick Bergman

Dieu à n'importe quel prix



AGE ♕ 35 ans
DATE DE NAISSANCE ♕ Patrick est née le 25 septembre 1523
ORIGINE ♕ Anglaise
SITUATION FAMILIALE ♕ Célibataire, il n'a jamais été intéressé par aucune femme avant de prononcer ses vœux.
QUALITÉS ♕Passif - Patient - Serviable
DÉFAUTS ♕ Sensible - Faible - Naïf
RELIGION ♕ Catholique
QUELLE EST ALLÉGEANCE DE VOTRE PERSONNAGE ♕ Son allégeance va pour Dieu, Reginald Pole et donc la reine Mary d'Angleterre.
CRÉDITS ♕ Mari-Jane


HISTOIRE ♕ Il y a trente-cinq années naquit Patrick Bergman Jr, de l’union entre Patrick Bergman Sr et de son épouse Elizabeth. La famille était nombreuse puisqu’elle comptait pas moins de huit enfants, dont six fils. Patrick était un garçon parmi tant d’autres et il grandit sous l’influence de ses ainés. Le père de famille était un petit bourgeois, un avocat que l’on voyait régler tantôt des affaires de la noblesse, ou sinon les histoires des petites gens.
Le jeune Patrick fut un garçon éduqué, mais fragile, faible quand on le comparait à ses autres frères. Il était très sensible et il enchaînait les phases de dépression et de bonne humeur. Aujourd’hui, on dirait que Patrick est une personne bipolaire. Patrick trouva le réconfort dans les paroles du Seigneur et son père fit en sorte de le faire entrer dans les Ordres. Le jeune garçon qu’il était débuta d’abord comme enfant de chœur, tout en étudiant en même temps, le latin, la théologie… Les études, les prières l’aidèrent beaucoup.
Patrick eut un parcours honorable dans les ordres, il voyagea, en France pour fréquenter l’université de Paris. En Espagne où il suivit un évêque en mission, en tant que secrétaire. Il était travailleur, mais par moment, sa mélancolie était trop forte et Patrick avait tendance à se laisser aller aux larmes et à la peine. Il doutait beaucoup de lui, alors que ses capacités intellectuelles étaient très bonnes pour l’époque.
A Rome, il rencontra Reginald Pole qui souhaita l’avoir à ses côtés. A partir de ce moment-là, Patrick devint son secrétaire, son homme de confiance et il le suivit dans tous ses déplacements, comme pour son retour en Angleterre. Cela faisait dix ans que Patrick n’avait pas revu ses proches et le choc était immense. Sa famille avait évolué sans lui, ses frères s’étaient mariés, ils avaient eu des enfants et ses parents étaient morts. Trop de changement, c’était trop lourd à supporter pour Patrick qui pensa même à se mettre la mort. Une main passa par-là, un visage d’ange le tira de sa déprime et depuis le jeune homme revit.

CEUX QUI ONT MARQUÉ SA VIE ♕ Patrick n'est pas un homme qui se fait facilement des amis, pourtant il connait très bien Arthur Pole, qui partage la foi catholique et il apprécie son ambition et son intelligence. Pour Patrick, Arthur est un bon ami et il lui fait entièrement confiance. Patrick admire beaucoup Reginald Pole qui est son mentor. Il apprécie suivre l'homme dans ses réflexions et également être proche du pouvoir, ce qui lui permet de voir celle qui fait chavirer son coeur. Quand il croisa Amy Robsart pour la première fois, Patrick cru voir un ange. Il est tombé littéralement amoureux de cette jeune femme et son plus grand malheur, c'est qu'elle soit mariée. Un jour, en la voyant pleurer, il s'est permis de lui envoyer une rose, celle-ci redonna le sourire à la jeune femme, bien que ce don soit anonyme. Il aime la voir et la regarder, néanmoins, il sait qu'il ne peut rien espérer d'elle.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
Admin
♕ Mon nombre de messages est : 965 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 1393 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 28/02/2012

MessageSujet: Re: ♕ L'EGLISE  Ven 4 Aoû - 17:31


George Hastng

La religion n'est qu'un passe temps pour l'homme, l'excès fait vivre l'homme.



AGE ♕ 50 ans
DATE DE NAISSANCE ♕ George est né le 18 avril 1508 dans le comté de Hundington
ORIGINE ♕ Anglaise
SITUATION FAMILIALE ♕ Célibataire parce que Dieu le veut, mais sinon George a de nombreuses maîtresses.
QUALITÉS ♕ Passionné - Aimable - Patient
DÉFAUTS ♕ Menteur - Fourbe - Arnaqueur
RELIGION ♕ Catholique
QUELLE EST ALLÉGEANCE DE VOTRE PERSONNAGE ♕ En tant que catholique, l'allégeance de George va pour Mary d'Angleterre. Néanmoins, il est un homme modéré et il serait plus du genre à prôner pour un catholiques moins intransigeant.
CRÉDITS ♕ Arte


HISTOIRE ♕George Hastings naquit en l’année 1508 au sein de la famille du comte de Hundington. George n’était pas le premier fils, mais le second. Malheureusement pour lui, son frère était en excellente santé et jamais il ne lui laissa sa place d’héritier. Comme vous le comprendrez, George n’a jamais aimé son frère aîné. Toujours comparé à lui. Constamment en rivalité. George qui avait un tempérament calme prit cette situation avec philosophie. De toute façon, même s’il aurait bien voulu les terres de son cher père, jamais il n’aurait voulu partir à la guerre et se battre. Il était nul avec les armes, il se tenait très mal à cheval. Enfant, il se dirigea vers les études, mais le glas tomba, quand son père lui annonça que sa destinée était entre les mains de Dieu. George se refusait à une telle vie et pourtant il n’eut pas le choix, surtout quand son père le fit envoyer à Rome, à l’âge de douze ans. A partir de ce moment-là, il quitta le confort du château familial, pour une vie modeste, dans une petite école romaine. Son père n’avait jamais voulu gaspiller son argent, pour en faire un grand ecclésiastique. Cependant, encore une fois, George ne fit pas de lui ce qu’on attendait. Esprit fin, intelligence vive, il attira rapidement l’œil d’un cardinal qui voulut lui donner plus. Grâce à cet homme, George put obtenir beaucoup plus et accumuler les connaissances.

Après avoir travaillé auprès des plus grands, George quitta Rome pour la France et travailla auprès de l’évêque de Reims. Loin de la solennelle Rome, il commença à prendre goût à la frivolité, à la richesse, mais surtout aux femmes. George les avait toujours aimée. Avant de faire ses vœux, il avait bien fréquenté quelques bordels et depuis, il n’avait jamais pu oublier la douceur féminine.

La France changea cet homme qui apprit à concilier plaisirs et carrière religieuse. Ce fut seulement trente-trois ans après son départ, qu’il revint en Angleterre, à la demande du pape, pour prendre un diocèse, dans l’Oxfordshire. George ne se formalisa guère avec son frère, nouveau comte de Hundington. Il alla simplement le saluer, puis il prit place dans son nouveau domaine. A défaut de gouverner sur la terre, il gouvernait sur les esprits. Même avec une reine intransigeante, George parvient à maintenir ses petites activités. Il participe également à de nombreuses festivités où il se trouve être très apprécié par la noblesse, notamment par les femmes. Sans titre, sans terre, George est parvenu à se faire une place dans le monde et il n’est pas prêt de la céder.

Mais avec l'annonce de la maladie de la reine Mary, George va devoir sans aucun doute mener de nombreuse batailles. Les temps annoncent difficiles. L'incertitude sur l'héritière amènera sûrement de nouveaux jeux. Mais il y aura sans aucun doute quelques plaisirs à tirer de tout cela.

CEUX QUI ONT MARQUÉ SA VIE ♕ George Hastings connait très bien le prodige qu'est Thomas Tallis. L'homme a déjà joué plusieurs fois de l'orgue dans sa cathédrale et sur le coup, tous les deux ce sont très bien entendus. Cependant, cela c'était avant que Thomas découvre que George n'est pas l'évêque aussi pieu qu'il prétend l'être. Thomas l'a déjà vu dans les bras d'une maîtresse et en grand timide il ne s'est pas quoi faire de cette information. Doit-il informer la reine du comportement peu catholique de son évêque ou doit-il se taire ? George pour le moment ignore que son secret a été dévoilé et il n'a aucunement conscience du danger. Gerorge a rencontré Robert Dudley dans un bordel. Les deux hommes s'entendent très bien et Robert garde le secret de l’évêque. Quant à George, il a fait en sorte que Dudley ait des conditions décentes en prison. Depuis la libération de Robert, les deux hommes se voient et boit des verres de vin en charmante compagnie de belle maîtresse.
George admire son aplomb d'Alice de Verre à pouvoir jouer aussi bien la comédie. Elle est forte la petite et George est prêt à la protéger, ce qu'il fait depuis maintenant quelques années. George l'a présenté aux plus grands et il a su tirer profit de cette menteuse. Cependant, il ne sait pas encore pour combien de temps le mensonge pourra durer et si Alice aura la capacité de ne pas chuter. Alice de son côté adore son protecteur, mais il se pourrait bien qu'elle l'abandonne si un jour elle venait à découvrir les penchant libertin de l'homme.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: ♕ L'EGLISE  
Revenir en haut Aller en bas
♕ L'EGLISE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Voie de l'Eglise
» Communiqués de l'Eglise de la Lumière
» Les personnalités de l'Eglise d'Altamira
» Eglise de Dax
» Armorial des Clercs de l'Eglise Pascalienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Golden Age  ::  :: Les titres de Noblesses :: ♣ Les Postes Vacants-
Sauter vers: