AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Cette MAJ est optimisée pour Mozilla.

Nous nous situons aux alentours de mai 1558.
Il fait de plus en plus chaud les gens prennent plaisir à sortir dans les jardins.

Si vous souhaitez jouer un étranger, privilégiez les Espagnols et les Ecossais.
N'hésitez pas à regarder les PV et scénarii en priorité.

Partagez|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCG1AedRYpW4jHVW5FMrgJHQ
knowledge is power
♕ Métier : évêque d'Oxfordshire et frère cadet du comte d'Hundington ♕ Age : 48 ans, je ne me fais pas tout jeune ♕ Religion : catholique, mais il n'est pas un puriste. Il reste tolérant à l'égard des protestants. ♕ L'avatar a été fait par : fassylover (ava) & astra (signa) & frimelda (icons) ♕ Mon nombre de messages est : 1084 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 11 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 12/10/2014 ♕ Mon pseudo web est : proserpina ♕ Mes autres visages : William Cavendish

MessageSujet: George Hastings ♱ pardonne-nous nos offenses.  Jeu 10 Aoû - 17:57


George Hastings

« It is not in the stars to hold our destiny but in ourselves. » Shakespeare




TON PERSONNAGE
PRÉNOM & NOM ♕ George Hastings, un nom mérite sa propre réputation.
AGE ♕ 48 ans, bientôt la cinquantaine. Surement bien trop vieux pour la vie décadente qu'il mène, mais il n'en tient pas rigueur.
DATE DE NAISSANCE ♕ 18 avril 1508, un jour de printemps.
ORIGINE ♕ anglaise, plus précisément, il est né dans le comté d'Hundington.
SITUATION FAMILIALE ♕ c'est un célibataire endurci, surement destiné à ne pas avoir sa propre descendance. C'est le second fils du comte d'Hundington, son grand-frère étant l'héritier du comté, il est toujours resté dans l'ombre au sein de la famille. C'est ce qui a causé en grande partie leur très grande rivalité qui ne s'est jamais effacée.
MÉTIER ♕ Évêque dans l'Oxfordshire
GROUPE ♕ L'Église
CRÉDITS ♕ proserpina.




LE JOUEUR
PSEUDO ♕ proserpina
AGE ♕ 22 ans, et ouai bientôt le quart du siècle Arrow
OU AS-TU CONNU LE FORUM? ♕ c'est un DC What a Face
TON AVATAR ♕ Aidan Gillen
VOTRE PERSONNAGE EST-IL HISTORIQUE OU FICTIF? ♕ Écrire ici.


Audience devant la Reine.



QUELLE EST VOTRE RELIGION ET QUE PENSEZ-VOUS DES CHANGEMENTS RELIGIEUX DU PAYS? ♕ J'ai toujours été élevé dans la religion catholique, et est même devenu évêque d'Oxfordshire, malgré moi par ailleurs. Je n'avais guère le choix de confier ma vie à Dieu, feu mon père me l'avait ordonné en m'envoyant à Rome. Au fil du temps je suis devenu un homme modéré, portant peu d'importance réellement aux croyances d'autrui. Le pays ne cesse de basculer entre l'anglicanisme de feu notre Roi Henry VIII et le catholicisme un peu trop extrémiste à mon goût de la Reine Mary aujourd'hui. Je ne fais que suivre son cours.

COMMENT VOUS SENTEZ-VOUS EN APPRENANT LA MALADIE DE LA REINE ? ♕ Les temps sont durs, le ciel s'assombrit. Londres est envahit par sa traditionnelle brume. Quelque soit le souverain, quand la fin est proche, le Royaume plonge dans une sorte de désolation, voire de nostalgie. Puis cette grisaille nous encombre tellement qu'il est facile pour nous, simples sujets du Royaume d'Angleterre, de désespérer. D'autres vont plutôt penser que la maladie de la Reine est une bonne nouvelle. Je n'irais pas jusqu'à prêcher cette parole. Il est vrai que j'ai quelques désagréments avec la Reine, mais en aucun cas je ne souhaite sa mort prématurée. Que Dieu la garde, je prierais pour sa santé.

QUELLE HERITIERE SOUTIENDREZ-VOUS ? ♕ Cette question semble aisément hâtive, mais en même temps raisonnablement préventive. Il est vrai qu'il est nécessaire de désigner clairement un ou une héritière. Si, par malheur, la Reine vint à mourir dans les prochains jours, il est certain que dès cet instant je me devrai de soutenir la princesse Elizabeth, à mon humble opinion la plus légitime pour s'assoir sur le trône d'Angleterre. Cependant, je connais les intentions du Royaume de France et d'Écosse, j'espère bien avoir tord à leur sujet.

AGISSEZ-VOUS DANS L'OMBRE POUR VOTRE CAUSE OU VOTRE FOI, SI OUI QUE SERIEZ-VOUS PRÊT A FAIRE ? ♕ Je n'ai jamais agit dans l'ombre pour ce en quoi je crois, cela n'est en aucun cas dans mon intérêt. En tant qu'évêque catholique, je me dois de suivre ce que dicte ma foi, ce que dictent les lois du Royaume, voilà tout. Mais ce pour quoi j'agis dans l'ombre sont les femmes, ce que je ne pourrais jamais avouer au vu de ma profession. Je voyage librement de lits en lits selon mon bon plaisir sans que cette vérité ne se sache, et tout le monde tombe dans le panneau. Secrètement, j'espère être le sujet d'un souverain plus modéré que la Reine Mary, et n'est pas aussi intransigeant qu'elle en tant qu'évêque.





Dernière édition par George Hastings le Sam 12 Aoû - 0:32, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCG1AedRYpW4jHVW5FMrgJHQ
avatar
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCG1AedRYpW4jHVW5FMrgJHQ
knowledge is power
♕ Métier : évêque d'Oxfordshire et frère cadet du comte d'Hundington ♕ Age : 48 ans, je ne me fais pas tout jeune ♕ Religion : catholique, mais il n'est pas un puriste. Il reste tolérant à l'égard des protestants. ♕ L'avatar a été fait par : fassylover (ava) & astra (signa) & frimelda (icons) ♕ Mon nombre de messages est : 1084 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 11 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 12/10/2014 ♕ Mon pseudo web est : proserpina ♕ Mes autres visages : William Cavendish

MessageSujet: Re: George Hastings ♱ pardonne-nous nos offenses.  Jeu 10 Aoû - 17:59


the time of life is short

Il n’est pas de vice si simple qui n’affiche des dehors de vertu.




21 avril 1554, à Londres.

Très chère Margaret,
Veuillez pardonnez mon impossibilité de vous envoyez de nombreuses lettres. N'y voyez pas en mon comportement un signe de bassesse de ma part, loin de là. Vous me connaissez mieux que quiconque, et vous savez à quelle point il ne se passe pas un seul jour où je ne pense guère à vous. Je prends le temps de vous écrire depuis la capitale, où je suis venu passez quelques jours. Le voyage depuis l'Oxfordshire fut assez aisé, l'avantage d'une certaine proximité. Vous vous demandez assurément pourquoi je me trouve dans l'Oxfordshire. Je suis revenu de France à peine après trois années à Reims, une ville dans l'Est de la France, bien loin des agitations de Paris. Le Pape lui-même m'avait en effet confié le diocèse d'Oxfordshire, il y a maintenant quelques mois seulement. Vous me manquez chère amie, j'espère pouvoir enfin vous revoir bien assez tôt. Cela fait une éternité que je n'avais pas revu votre visage que je n'ai point oublié. L'Angleterre me manquait également, et je suis fort heureux de me trouver sur ses terres à nouveau. Enfant, je me trouvais chagriné quand feu mon père m'envoya à Rome, m'éloignant de vous. Ce sont malheureusement les désavantages d'être un cadet d'une famille comtale. Mais je me trouve être un homme heureux désormais, malgré le fait que je reste sans titre et sans terre. Je n'étais point fait pour cela, me direz-vous. Je me souviens encore des nombreuses fois où je suis tombé de cheval, remarquant que vous riez à plein poumon. Vous avez surement été le seul rayon de soleil de ma vie, vous avouerais-je.

Mais j'aimerais par cette présente lettre vous raconter mes voyages qui ont fait l'homme que je suis aujourd'hui. Ces voyages furent fort instructifs, et m'apportèrent tant de connaissances. Cette vie de religieux n'était pas celle que j'avais espéré, en réalité, et cela se confirma quand je passais d'une vie de château à une vie beaucoup plus humble, en toute simplicité. Mais je ne reculais devant rien, mon calme ayant toujours pris le dessus. J'avais donc à coeur d'en apprendre plus, et de me passionner pour la théologie. Je n'avais seulement que douze ans, mais je savais dès cet instant que mon chemin était déjà tout tracé. Si j'étais obligé de le suivre, autant le faire dans l'excellence. Je restais de très nombreuses années à Rome, presque toute ma vie. J'appris rapidement le latin, et le grec ancien. Tout ce travail paya quand un cardinal important décida de m'apporter un grand avantage qui me permettait d'approfondir mes connaissances théologiques, et de rencontrer de plus en plus de gens important de l'Église romaine, jusqu'au plus grands de Rome. Je vivais paisiblement à vrai dire, et m'épanouissait. Je ne m'arrêtais guère là, et entreprit un voyage jusqu'à Reims en France et y rencontra l'évêque, le célèbre Charles de Lorraine, duc de Guise. Ce fut un tout autre atmosphère, pensais-je, face à l'austérité de Rome. J'avais pris l'habitude de vivre dans un tel milieu, mais je ne vous cache pas que ce fut avec une certaine joie que je pris plaisir à vivre dans un environnement bien plus enjoué, dirais-je. La France est un pays que j'apprécie énormément, j'aurais tellement aimé vous faire découvrir sa culture si attirante. Cela me changea grandement de Rome.

Je retiens quelques mots pour pouvoir vous les raconter lors d'une future rencontre. J'espère que vous êtes, de votre côté, heureuse. J'espère recevoir très bientôt votre réponse, mes amitiés les plus sincères.

Que Dieu vous garde,

George

Je rangeais ma plume, et scellais la lettre. Dans quelques jours j'allais me retrouver dans ma cathédrale d'Oxfordshire, une bien belle cathédrale où j'avais pu rencontrer de nombreuses autres personnes depuis toutes ces années. Je prenais goût à cette vie que je menais désormais. J'avais par ailleurs rencontré un prodige, une rencontre qui me marqua. Le talent de Thomas Tallis quand il jouait de l'orgue dans ma cathédrale m'impressionna réellement. J'affectionnais tout particulièrement chaque moment où je pouvais l'entendre, et je ne pouvais m'en lasser. Je quittais alors l'endroit où je me trouvais pour marcher dans les rues de Londres, enfin surtout en direction d'un bordel, tout en discrétion. Il est vrai qu'en tant qu'évêque, cela reste impensable de me faire remarquer, cela serait bien inconvenu. Je repensais à Robert Dudley, avec qui j'entretenais une relation amicale malgré notre différence sur l'interprétation de la foi chrétienne, dirais-je. Je passais outre ce genre de détail, étant au fond de moi un homme tolérant. Et pourtant, nous nous étions rencontré dans un tout autre environnement : le bordel le plus connu de la ville. On s'était rapidement reconnu, nos visages n'étant pas si inconnus que cela. Nous devenions amis, lui gardant le secret de mes allers et retours aux bordels, et moi lui ayant permis de vivre un peu plus convenablement que les autres quand il se retrouvait emprisonné. Nous étions assez proches, et avions un goût certain pour les femmes, reconnaissais-je. Je fus alors bien heureux de le retrouver en dehors de la Tour, un homme libre avec qui j'avais plaisir de converser autour de plusieurs verres, bien entendu tous deux en bonne compagnie. Ce fut surtout en France où je commençais à voir de plus en plus les femmes, et à prendre plaisir à la débauche, presque. À travers mes nombreux voyages, je reconnaissais que je trouvais les anglaises rousses les plus belles de toute l'Europe, jusqu'à ma rencontre avec une ravissante espagnoles rousse, qui répondait au doux nom méditerranéen Geillis Sanchez à qui je donnais la confession. J'étais par ailleurs impressionné par sa capacité à parler parfaitement notre langue. Je prétextais alors avoir besoin de plantes médicinales pour pouvoir la voir plus souvent, en plus de mon envie de me prémunir contre une quelconque maladie baladeuse, ce dont j'avais le plus peur. Étant assez connu auprès des grands nobles, j'en rencontrais presque chaque jour, m'ayant fait une place dans le monde des grands noms, une vie que je n'étais pas prêt de quitter. En me rendant dans l'Oxfordshire pour la première fois, je rencontrais le comte John de Vere, et par la même occasion Alice de Vere, sa nièce. J'admirais énormément cette jeune femme qui m'épata. Je la prenais dès lors sous mon aile, déterminé à la montrer aux plus grands du Royaume, elle qui maîtrise l'arnaque et la comédie à la perfection. Je la protège alors depuis plusieurs années, désireux de ne pas la laisser et la voir partir, ce serait un tel gâchis.

Ma tolérance et ma conduite causeront peut-être ma perte, mais je n'y prêta guère attention en réalité. J'entendais de plus en plus que l'avancée des protestants était assez importante face à la politique bien trop intransigeante de la Reine Mary en qui j'étais loyal. Mais un autre nom commençait à s'entendre sur presque toutes les bouches anglaises : sa demi-soeur cadette la princesse Elizabeth, est présentée comme une meilleure Reine. Je ne pouvais pas passer à côté de toute cette histoire, cette pauvre princesse était enfermée au palais de Woodstock, dans l'Oxfordshire, là où je résidais. Je redoutais cependant que le protestantisme total allait éloigner le Royaume de Rome, ce que je ne voulais absolument pas. J'espérais seulement qu'un souverain laisse cohabiter tout anglais, tout étranger, sans le menacer d'aller au bûcher à cause de sa foi. J'étais certes catholiques, un évêque qui plus est, mais comme le prouvait mon amitié avec le fameux Robert Dudley, je n'allais pas aller jusqu'à les traiter violemment d'hérétiques tout en les conduisant jusqu'aux flammes. Nous étions tous chrétiens après tout, cela restait principalement une question d'interprétation, pensais-je. Alors peut-être que la princesse Elizabeth, si elle accède un jour au trône puisqu'il n'y a aucun signe d'un quelconque héritier en vue, saura se comporter de la sorte pareillement.

Quand je repensais à la rétrospective de ma vie, je ne pouvais m'empêcher de sourire. Il est vrai que j'en étonnais beaucoup, et me sentis réellement fier de tout ce que j'avais accompli. Ce ne fut pas facile, reconnaissais-je. Je n'étais qu'un cadet, synonyme de bon à rien, ne servant qu'à servir de remplacement de l'aîné s'il arrivait malheur. Mais mon grand-frère lui, ne lui arrivait jamais de malheur, alors je restais cet éternel cadet, envoyé loin du domaine familial du comté d'Hundington. Alors ce ne fut pas étonnant de voir que je ne le portais pas dans mon coeur à vrai dire. Je ne vivais pas si confortablement que cela au début, j'étais fier face à ce que pouvait penser feu mon père à cette époque, qui ne s'attendait surement pas à ce que je devienne un évêque. Je ne parlais guère à mon frère aîné, devenu comte d'Hundington suite au décès de notre père, et pour moi, ma présence ne restait qu'une formalité, c'est pourquoi je me tins à le saluer, sans plus. Au final, au fil du temps, gérer une terre ne m'aurait guère convenu, et préférais tromper l'esprit.

Le temps file, le temps se défile. Nous sommes là, las, acteurs de notre propre autodestruction. 1556, année de sacrifices, de vices, nous préparons les calices. On tente de répéter l'Histoire, pour toujours vivre dans le passé, et puis on s'y accroche à notre passé, en espérant d'avoir un meilleur futur qui n'existe pas finalement. Quand notre heure arrive, ce passé nous rattrape et demain disparait. Puis nous voilà, recommençant encore et encore.








Dernière édition par George Hastings le Ven 11 Aoû - 1:30, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCG1AedRYpW4jHVW5FMrgJHQ
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Admin ♛ « Princesse et bâtarde d'Angleterre. »
♕ Métier : Princesse d'Angleterre ♕ Age : 25 ans ♕ Religion : Celle que me dictera ma souveraine. ♕ L'avatar a été fait par : fassophy ♕ Mon nombre de messages est : 3524 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 11 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 11/09/2012 ♕ Mon pseudo web est : Mari-Jane ♕ Mes autres visages : Antanasya Cavendish - Constance Bennet - Edward Seymour

MessageSujet: Re: George Hastings ♱ pardonne-nous nos offenses.  Jeu 10 Aoû - 18:14
George Bon ne t'approche quand même pas trop de moi, Littlefinger fait peur pale



princesse Elizabeth
(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La mélancolie s'appelle Andalousie
♕ Métier : Duchesse de Malaga y del Infantido et Dame de compagnie de la reine Mary Tudor ♕ Age : 29 ans ♕ Religion : Catholique ♕ L'avatar a été fait par : Indi, Poison, M-J, castamere rains ♕ Mon nombre de messages est : 419 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 30 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 19/04/2015 ♕ Mon pseudo web est : Elynore ♕ Mes autres visages : Rosalie Woodley || Margaret Douglas

MessageSujet: Re: George Hastings ♱ pardonne-nous nos offenses.  Jeu 10 Aoû - 18:38
Oh Georgeeee



L'Espagne:
 

juillet2015:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCG1AedRYpW4jHVW5FMrgJHQ
knowledge is power
♕ Métier : évêque d'Oxfordshire et frère cadet du comte d'Hundington ♕ Age : 48 ans, je ne me fais pas tout jeune ♕ Religion : catholique, mais il n'est pas un puriste. Il reste tolérant à l'égard des protestants. ♕ L'avatar a été fait par : fassylover (ava) & astra (signa) & frimelda (icons) ♕ Mon nombre de messages est : 1084 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 11 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 12/10/2014 ♕ Mon pseudo web est : proserpina ♕ Mes autres visages : William Cavendish

MessageSujet: Re: George Hastings ♱ pardonne-nous nos offenses.  Jeu 10 Aoû - 22:21
ELIIIIII /me lui fait plein de papouilles What a Face je t'apprendrais à ne plus avoir peur t'inquiètes pas (par contre je t'avouerais que je ne regarde pas GOT, faut que je rattrape mon retard d'ailleurs Arrow donc j'ai rien suivi de littlefinger Arrow )

elenaaa la belle espagnole
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCG1AedRYpW4jHVW5FMrgJHQ
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
the protestant wolf
♕ Métier : Père Clinton Ashby. En réalité, érudit allemand autrefois professeur, notamment à l'université de Tübingen. ♕ Age : 30 ans ♕ Religion : Protestant luthérien, se faisant passer pour un prêtre catholique ♕ L'avatar a été fait par : Lilday ♕ Mon nombre de messages est : 420 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 39 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 10/08/2016 ♕ Mon pseudo web est : BloodyWonder ♕ Mes autres visages : Arthur Wayne & Lavinia Tyburn Administratrice révolutionnaire protestant

MessageSujet: Re: George Hastings ♱ pardonne-nous nos offenses.  Jeu 10 Aoû - 22:24
Je vois que George a répondu à l'appel pour me tirer de ma solitude dans le groupe Eglise ! Razz Bienvenuuuuuuuu




♠️ THEODORE, from the greek « gift of the gods » | the protestant wolf  ♠️ A time to love and a time to hate, a time for war and a time for peace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCG1AedRYpW4jHVW5FMrgJHQ
knowledge is power
♕ Métier : évêque d'Oxfordshire et frère cadet du comte d'Hundington ♕ Age : 48 ans, je ne me fais pas tout jeune ♕ Religion : catholique, mais il n'est pas un puriste. Il reste tolérant à l'égard des protestants. ♕ L'avatar a été fait par : fassylover (ava) & astra (signa) & frimelda (icons) ♕ Mon nombre de messages est : 1084 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 11 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 12/10/2014 ♕ Mon pseudo web est : proserpina ♕ Mes autres visages : William Cavendish

MessageSujet: Re: George Hastings ♱ pardonne-nous nos offenses.  Jeu 10 Aoû - 22:26
TOUJOURS AU POSTE

merci merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCG1AedRYpW4jHVW5FMrgJHQ
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
the protestant wolf
♕ Métier : Père Clinton Ashby. En réalité, érudit allemand autrefois professeur, notamment à l'université de Tübingen. ♕ Age : 30 ans ♕ Religion : Protestant luthérien, se faisant passer pour un prêtre catholique ♕ L'avatar a été fait par : Lilday ♕ Mon nombre de messages est : 420 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 39 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 10/08/2016 ♕ Mon pseudo web est : BloodyWonder ♕ Mes autres visages : Arthur Wayne & Lavinia Tyburn Administratrice révolutionnaire protestant

MessageSujet: Re: George Hastings ♱ pardonne-nous nos offenses.  Sam 12 Aoû - 8:50


Félicitations !

tu viens de rejoindre les fous



Ta fiche est géniale *-* Tu écris tellement bien, c'était vraiment très agréable à lire I love you

Bravo à toi, tu viens de passer la redoutable épreuve de la fiche de présentation. Tu es également parvenu à convaincre le staff de choc de ce forum. Encore bravo ! Cependant, n'oublie pas, le pire t'attend encore, entre les décapitations, les buchés, la peste et autres joyeusetés de cette époque, tes chances de survies sont maigres pale
Bon si tu insistes vraiment pour nous rejoindre, nous t'invitons à faire tes fiches de liens et de RP par (ICI). Puis, tu devrais jeter un petit coup d'oeil à notre système de point qui va te permettre d'acquérir des compétences sur le forums et de nombreux lots comme un toit sur la tête, un rang, un double compte ou encore un scénario supplémentaire. En effet, tu as le droit à un scénario gratuit et le reste tu devras le payer. Pour en savoir plus, nous t'invitons à lire ces topics : ICI

Ensuite, comme nous sommes des petits fous, tu peux rejoindre notre flood Et également couper des têtes en RP On aime couper les têtes sur le forum, tu verras c'est trop drôle

En tout cas, bienvenue à toi et nous espérons que tu vas t'amuser sur The Golden Age









♠️ THEODORE, from the greek « gift of the gods » | the protestant wolf  ♠️ A time to love and a time to hate, a time for war and a time for peace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: George Hastings ♱ pardonne-nous nos offenses.  
Revenir en haut Aller en bas
George Hastings ♱ pardonne-nous nos offenses.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» ce que nous faisons : les sauts en image
» Lettre de George Sand à Musset.
» KI LE WAP SA LAKAY NOU
» Et si nous fermions la frontière avec la RD ?
» Il nous a quittés.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Golden Age  ::  :: L'Audience avec la Reine :: ♣ Bienvenue en Angleterre-
Sauter vers: