AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Cette MAJ est optimisée pour Mozilla.

Nous nous situons aux alentours de mai 1558.
Il fait de plus en plus chaud les gens prennent plaisir à sortir dans les jardins.

Si vous souhaitez jouer un étranger, privilégiez les Espagnols et les Ecossais.
N'hésitez pas à regarder les PV et scénarii en priorité.

Partagez|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
the lioness still has claws
♕ Métier : Comtesse douairière de Westmorland ♕ Age : 22 ans. ♕ Religion : Catholique ♕ L'avatar a été fait par : Alaska ♕ Mon nombre de messages est : 694 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 35 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 15/06/2014 ♕ Mon pseudo web est : BloodyWonder ♕ Mes autres visages : Arthur Wayne & Théodore Wolmar

MessageSujet: Retour à la cour - ft. Rosalie Woodley  Dim 13 Aoû - 9:01
Retour à la cour.

Mai 1558.

Peu de temps avait passé depuis que Lavinia Tyburn s’était à nouveau éloignée de la cour. Elle était retournée dans ce sublime manoir de campagne, non loin de la capitale, qui lui avait été offert par Philippe II d’Espagne en personne durant l’été 1557. Le roi avait reçu ce manoir en cadeau de mariage lorsqu’il avait épousé Mary Tudor, et pourtant, il avait décidé de le céder à Lavinia. Une des nombreuses preuves d’amour, et de jalousie, qu’il lui avait faite.

« Mon cœur ne peut tolérer que d’autres hommes puissent vouloir faire de vous leur épouse »


Les mots écrits par le roi étaient lourd de sens. Lavinia ne pouvait être sienne mais il ne saurait tolérer qu’elle appartienne à un autre homme, pas même un espagnol qui lui était aussi loyal qu’Alvaro Osorio. Ces mots étaient ceux d’un homme amoureux et souffrant d’une distance à laquelle il ne pouvait échapper. La royauté n’est pas synonyme de liberté.

« Votre fidélité et votre patience finiront par être récompensée, Lady Lavinia, cela, je peux vous l’assurer »

Les mots écrits par le roi résonnaient dans la tête de Lavinia, telle une ode à la victoire. Ses rêves de couronnes ressuscitaient. Philippe ne l’avait aucunement oubliée, comme elle avait pu le penser depuis que ses lettres s’étaient faites si rares. La situation politique, cette guerre avec la France et la perte de Calais, n’avait pas laissé à Philippe de Habsbourg le temps d’écrire à la femme qu’il devait tenter d’oublier. Mais, aujourd’hui, plus que jamais, il exprimait son désir de l’avoir pour reine à ses côtés.
Une nouvelle lettre était arrivée des mains d’un espagnol et Lavinia s’était assise dans les sublimes jardins pour la lire avec attention. Cela lui avait permit de surveiller Nicholas en même temps, le jeune garçon ayant entrepris de cueillir un bouquet identique à celui qu’il avait offert à sa mère pour Rosalie, qui s’occupait elle aussi si bien de lui.


« Nicholas, mon chéri, tu as terminé ton bouquet pour Rosie ? »


Nicholas, qui allait bientôt avoir 4 ans, s’approcha de sa mère avec le bouquet pour le lui montrer.
« Je pense que oui », dit-il. Lavinia le prit et l’observa. « Tu as raison, je pense qu’il est très bien. », déclara-t-elle avec un sourire.

Nicholas reprit son bouquet et s’apprêtait déjà à aller l’offrir à Rosalie, qui se trouvait dans le manoir. « Nicholas ! », appela Lavinia. Le petit garçon se retourna. « Par la même occasion, amène Rosalie ici, mon chéri. Je dois lui parler. »
*
Ps : désolé, ce post n'est pas super mais j'étais en panne d'inspiration. ^^"


« THE LIONESS »

« THE KING'S QUEEN »

You've got a fetish for my love. I push you out and you come right back. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
De Rosea Westmorland
♕ Métier : Servante de Lavinia Tyburn ♕ Age : 21 hiver ♕ Religion : Catholique, mais je suis tolérente ♕ L'avatar a été fait par : Vent_nocturne ♕ Mon nombre de messages est : 178 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 33 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 22/08/2016 ♕ Mon pseudo web est : Elynore ♕ Mes autres visages : La Duchesse Andalouse & La Comtesse de Lennox

MessageSujet: Re: Retour à la cour - ft. Rosalie Woodley  Mer 16 Aoû - 23:09
Le printemps revenait sur l’Angleterre et avec lui, les beaux jours. Rosalie Woodley était toujours auprès de la Comtesse Lavinia Tyburn et s’en trouvait fort satisfaite. Depuis presque maintenant deux ans, la jeune femme voyageait entre la Cour et le manoir offert par Philippe à sa maîtresse au grès des intrigues et des revirements de situations. Mais si cela était un brin compliqué à suivre, cela avait le mérite de lui aire oublier l’homme qu’elle aimait. Oliver Barrow, le fils de Joane, cet homme qui l’avait laissée derrière lui sans même ne lui en donner le moindre choix. Elle lui en avait d’abord voulu, puis elle s’était dit qu’il avait dû avoir raison, qu’il savait ce qu’il faisait. Et maintenant, elle le détestait plus qu’autre chose. Elle n’était pas une pauvre chose, une pauvre femme que l’on ne veut pas faire souffir. Elle était assez adulte pour prendre ses decisions sans que quiconque ne les prenne à sa place.

Et si la jeune femme en était sortie plus forte et plus grandi, elle avait maintenant d’autres choses à penser. Le roi Philippe n’avait jamais réellement cessé d’envoyer des lettres à sa maîtresse. Et s ices derniers jours ells s’étaient faites moins nombreuses, la toute dernière était Claire. Il n’avait visiblement pas renoncé à la belle Lavinia. Oh bien sûr, elle n’avait jmais eu sous les yeux le contenu d’aucune de ces lettres. Mais elle n’en avait pas besoin pour savoir si les messages étaient positifs ou non. Elle n’avait qu’à lire sur le visage de la Comtesse. Et si Rosalie soutiendrai toujours Lavinia, elle devait avouer que cette fois c’était peut-être légèrement different. Evidemment, elle ne pouvait aller contre la jeune femme, mais son statut si particulier au près d’elle lui autoriserai peut-être à lui en toucher deux ou trois mots.

Rosalie Woodley était entrain de coudre lorsque le fils de Lavinia Tyburn, Nicholas déboula dans le petit salon. Il tenait à la main un magnifique bouquet de fleur qu’il tendit en voyant la servant. Rosalie posa alors son ouvrage et alla à sa rencontre. Elle prit délicatement les fleurs et embrassa sur la joue le garçon. “Elles sont magnifiques. Merci Nicholas.” Fit la jeune femme en souriant. Puis le petit garçon l’informa que sa mère souhaitait lui parler. Rosalie suivit alors Nicholas et alla rejoindre Lavinia Tyburn à l’extérieur. “Vous vouliez me voir, Lady lavnia?” demandant-t-elle en inclinant poliment la tête devant sa maîtresse et amie. “Je suppose que cela est important pour que vous envoyez le petit Nicholas me prévenir tout en m’offrant son magnifique bouquet de fleurs.” Ajouta Rosalie.



Les fleurs du mal

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Retour à la cour - ft. Rosalie Woodley
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» retour de la droite dure en Suisse
» Jacques Bernard , un retour avec le plein pouvoir ou presque...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Golden Age  ::  :: Autour de Londres :: ♣ Les Champs et Prairies-
Sauter vers: