AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Cette MAJ est optimisée pour Mozilla.

Nous nous situons aux alentours de mai 1558.
Il fait de plus en plus chaud les gens prennent plaisir à sortir dans les jardins.

Si vous souhaitez jouer un étranger, privilégiez les Espagnols et les Ecossais.
N'hésitez pas à regarder les PV et scénarii en priorité.

Partagez|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur Wayne
the sword in the darkness
♕ Métier : Soldat de la garde royale, second du capitaine John Herbert. ♕ Age : 26 ans ♕ Religion : Catholique ♕ L'avatar a été fait par : Poison Ivy ♕ Mon nombre de messages est : 982 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 88 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 27/06/2013 ♕ Mon pseudo web est : BloodyWonder ♕ Mes autres visages : Lavinia Tyburn & Théodore Wolmar Administratrice en uniforme de garde royale.

MessageSujet: Un avenir incertain - avec Constance  Mer 16 Aoû - 18:04
Un avenir incertain

Mai 1558

Arthur Wayne avait pour habitude de chérir les repas en famille car il n’avait tout simplement pas toujours l’occasion de dîner à la maison. Certains jours, il devait rester en service jusque tard dans la nuit. D’autre fois, son service commençait même la nuit. Cela était tout de même assez rare, car il était le second du capitaine John Herbert et que les horaires de services les plus pénibles étaient attribués le plus souvent, aux plus jeunes recrues, ce qu’il avait été un jour. Mais il fallait tout de même de bons éléments pour veiller sur la sécurité de la reine la nuit, et Arthur devait donc parfois en être.

La journée avait été particulièrement dure. Arthur était inquiet depuis plusieurs jours au sujet de la reine, mais aujourd’hui, il avait cerné la gravité de la situation. John avait eu à la rencontrer et il n’avait pas l’air positif concernant son état. « Tu penses qu’elle va s’en sortir ? », lui avait demandé Arthur. « Sincèrement, je ne sais pas. », avait répondu son supérieur et ami.

Arthur tâchait de ne plus penser à tout cela et de masquer son inquiétude lors du dîner. Il avait écouté Constance et Jane-Ann discuter de tout et de rien, sans vraiment les interrompre. Cela ne sortait cependant fondamentalement pas de l’ordinaire. Arthur n’était pas de nature bavarde et pouvait très bien écouter sans donner son avis à tout bout de champs. Cela avait toujours été le cas.

Cependant lorsque sa femme lui demanda comment s’était passée sa journée, Arthur commit l’erreur d’offrir une réponse un peu trop brève et de changer immédiatement de sujet.

« Bien. Rien de très intéressant. », répondit-il. « La soupe est vraiment très bonne. »

« C’est moi qui l’aie faite. »
, précisa Jane-Ann. Arthur était fier de la jeune fille que devenait Jane-Ann. Ce n’était peut-être pas sa fille, mais il la considérait presque comme tel, après tout.
« Oh, vraiment ? Et bien, c’est une réussite. »

« J’ai acheté les légumes après la messe. J’y avais emmené les filles avec moi. Elles ont été très sages, toutes les deux. Enfin, Mary commençait à s’impatienter à la fin, mais elle n’a pas pleuré.»

L’église était très proche de la maison. Arthur avait d’ailleurs choisi la maison en fonction de la proximité avec le lieu de culte quand il l’avait achetée. Cela ne nécessitait donc pas de questions. Cependant, en temps normal, Arthur aurait toutefois posé la question de l’endroit où Jane-Ann était partie acheter les légumes. Il n’aimait pas qu’elle s’éloigne trop. Elle devenait une jolie jeune femme, et les intentions des hommes étaient parfois très obscures.

Il sourit à ses jumelles, assises côte à côte. « C’est très bien, les filles. », dit-il tout en se levant pour pouvoir tendre le bras assez loin que pour se resservir de la soupe. Il en profita, au passage, pour embrasser Emma sur le front et ébouriffer les cheveux de Mary. Il adressa également un sourire à son épouse, occupée à nourrir leur fils.

« Avez-vous prié pour la santé et la sécurité de la famille ? », avant d’approcher sa cuillère de soupe à ses lèvres.
« Oui », répondit naturellement Jane-Ann.
« Et pour celle de la reine ? »
« Mmh… », Jane-Ann hésita. « Non… », répondit-elle finalement. « Nous aurions dû ? »
« Et bien, nous devons toujours penser à prier pour notre reine, n’est ce pas ? Elle est la meilleure souveraine que l’Angleterre ait eue depuis longtemps et elle s’est montrée très bonne avec moi et avec notre famille. Nous ne devons pas l’oublier. », répondit Arthur. Il faisait référence à ses nombreuses promotions et surtout, à son récent titre de chevalier.

Après le dîner, Arthur ne laissa cependant pas vraiment le temps à sa femme de l’interroger sur son attitude plus « absente » qu’à son habitude. Il prit l’initiative d’aller faire un petit tour dans le quartier avec Thomas pour l’aider à dormir. En réalité, Arthur avait surtout besoin d’être seul un moment. Après avoir arpenté quelques rues avec son fils dans ses bras, le soldat revint finalement à la maison, son fils endormi contre lui. Son épouse était toujours dans la cuisine. Cela ne sentait pas bon. Elle avait visiblement terminé de ranger, pourquoi donc restait elle dans la cuisine ?

Arthur alla cependant déposer Thomas dans son berceau avant de revenir vers son épouse.

« Les filles sont dans leurs lits ? », demanda-t-il premièrement. « Tu ne veux pas aller te coucher ? »




the sword in the darkness
IRON ✖️ I'm riding up the heights of shame. I'm waiting for the call, the hand on the chest. I'm ready for the fight and fate. ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
LA FILLE DU BOURREAUle petit oiseau des rues.
♕ Métier : Ancienne serveuse au Flying Dutchman et désormais mère au foyer ♕ Age : 29 ans ♕ Religion : Catholique ♕ L'avatar a été fait par : 400 Lux ♕ Mon nombre de messages est : 1622 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 3 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 14/04/2013 ♕ Mon pseudo web est : Mari-Jane ♕ Mes autres visages : Antanasya, Elizabeth, Edward

MessageSujet: Re: Un avenir incertain - avec Constance  Mer 23 Aoû - 13:23
Un avenir incertain
Constance & Arthur

Constance Wayne se plaisait dans sa vie de famille. Quand elle regardait en arrière, elle voyait le chemin qu’elle avait parcouru depuis ce temps où elle vivait de vagabondage. Ce passé était loin maintenant. Aujourd’hui, elle connaissait le bonheur de pouvoir être une épouse et également la mère de trois magnifiques enfants. Constance était heureuse et sans sa rencontre avec Arthur Wayne, elle n’aurait jamais pu connaître ce bonheur. Désormais, la jeune femme était devenue plus forte, elle était une mère capable de tout pour protéger sa joyeuse progéniture. Elle était une femme qui affrontait avec courage les épreuves. La mort de Mary-Ann, cette amie, cette belle-mère qu’elle avait tant aimée, avait été une épreuve. En la perdant, Constance avait eu le sentiment de perdre une autre mère, mais, ses jumelles nouvellement nées lui avait permis de surmonter cette peine. Mary-Ann avait pu voir ses petites filles avant de disparaître et cela avait suffis à combler le cœur de cette grand-mère malade. Mary-Ann avait embarqué sur le navire de son amant et plus jamais on ne les avait revus. C’était triste, mais une magnifique fin pour cette femme qui avait tant subit. Une dernière fois, elle avait pu connaître le bonheur du voyage et de mourir avec une personne qu’elle aimait. Lors de l’hiver 1557, Constance perdit une autre personne qui lui était chère, son père Hans Bennet. Ce décès avait été soudain, du jour au lendemain, Hans était tombé malade et il avait succombé à la fièvre deux jours plus tard. Le médecin, qu’Arthur avait engagé, n’avait rien pu faire. Constance avait ressenti un profond regret en assistant son père, celui de ne pas avoir pu profiter assez de lui et de ne pas lui avoir pardonné plus tôt. Hans qui délirait à ce moment-là n’avait pas pu rassurer son unique fille. Ce deuil aurait pu briser Constance, mais en voyant ses jumelles Emma et Mary, elle avait retrouvé le sourire. La vie était devant elle, à travers ces deux ravissantes enfants et également à travers sa petite pupille Jane-Ann. Quelques mois après cette perte, Constance découvrait qu’elle était de nouveau enceinte. Puis en janvier 1558, elle donna naissance à un fils, son petit Thomas.
Malgré les peines, Constance faisait tout pour que sa maison transpire le bonheur et c’était le cas. Chaque jour les rires des enfants nourrissaient la joie. Eduquer ses enfants était un rôle qui plaisait à la jeune femme, même si par moment, quand elle regardait à travers la fenêtre, elle regrettait son ancienne vie aventureuse, où chaque jour était un jour nouveau. La jeune femme ne regrettait nullement ses enfants, ni le bonheur d’être une femme mariée, ce qui lui manquait actuellement, c’était un peu de piment, pour combler pleinement sa vie.

Ce soir-là, quand Arthur rentrait de sa journée de travail, Constance avait servi le repas que tous mangeaient en babillant. Jane-Ann jouant son rôle de grande sœur à la perfection, veillait à ce que les jumelles tiennent correctement leurs cuillères, tandis que Constance mangeait tout en donnant le sein à son fils. C’était un joyeux tableau familial, mais Constance avait remarqué dès l’entrée d’Arthur dans la maison que quelque chose n’allait pas. Arthur était plus sombre, quelque chose semblait le contrarier. Pendant le temps du repas, Constance continua sans se préoccuper de cela, elle aurait tout le loisir de questionner Arthur une fois tous les enfants dans leurs lits. Quand Arthur demanda aux filles si elles avaient prié pour la santé de la reine, cela interpela aussitôt Constance. Elle comprit alors que les soucis d’Arthur étaient également ceux de leur souveraine. Pourtant, elle ne montra rien, elle continua de sourire et alimenta la conversation en évoquant les progrès du petit Thomas de la journée et également des ravissants dessins que les jumelles ont exécuté au cours de la journée.
Après le repas, tandis que Constance et Jane-Ann débarrassaient la table et lavaient la vaisselle, Arthur prit le petit Thomas dans ses bras et quitta la maison. Constance haussa un sourcil, mais ne releva pas la chose devant Jane-Ann. Puis une fois la maison propre, elle prépara les jumelles et les mit au lit. Jane-Ann vint l’embrasser à son tour et alla dans la chambre pour se coucher. Constance retourna dans la cuisine et s’installa à la table et regarda un livre qui appartenait à Jane-Ann. Constance ne savait pas lire, mais avec l’aide de sa pupille et d’Arthur elle savait déchiffrer les mots et en comprendre un peu le sens.
Quand Arthur revint, il sembla étonné de retrouver son épouse dans la cuisine et il déposa leur fils dans son berceau avant de lui demander si les filles étaient couchées et si elle ne se sentait pas fatiguée. Constance referma le livre et regarda son mari avec un léger sourire aux lèvres.

« Tout le monde dort à point fermé. Les filles ont récité leurs prières avant de se coucher et en ont adressé une à la reine comme tu leur as demandé. » Le regard de la jeune femme devint un peu plus dur. « Pourquoi doivent-elle prier pour la santé de la reine ? Est-ce qu’il se passe quelque chose au palais ? Tu es si sombre depuis que tu es rentré. Et cela ne sert à rien de me mentir, je le vois quand quelque chose ne va pas. » Arthur ne pouvait désormais plus rien cacher à son épouse et encore moins lui mentir. Constance était une femme attentive et elle connaissait son mari par cœur, ce soir, il ne pourrait pas se dérober.


Made by Neon Demon


    l'ange des rues
    PETIT OISEAU S'ENVOLERA UN JOUR ET NAVIGUERA LOIN SUR LES OCEANS.
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur Wayne
the sword in the darkness
♕ Métier : Soldat de la garde royale, second du capitaine John Herbert. ♕ Age : 26 ans ♕ Religion : Catholique ♕ L'avatar a été fait par : Poison Ivy ♕ Mon nombre de messages est : 982 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 88 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 27/06/2013 ♕ Mon pseudo web est : BloodyWonder ♕ Mes autres visages : Lavinia Tyburn & Théodore Wolmar Administratrice en uniforme de garde royale.

MessageSujet: Re: Un avenir incertain - avec Constance  Jeu 24 Aoû - 19:31
Un avenir incertain

Plus jeune, Arthur n’avait jamais imaginé qu’il épouserait une femme comme Constance, au caractère fort, qui disait tout haut ce qu’elle pensait et n’appréciait pas s’effacer. Il s’était au contraire plutôt visualisé en compagnie d’une femme plutôt docile qui comme lui, parlerait peu. Isabelle avait été ce type de femme. Mais Arthur n’avait jamais su si cela faisait partie de sa personnalité ou si les circonstances l’avaient rendue ainsi. Son silence semblait plutôt cacher une tristesse permanente, mais résiliente, qu’Arthur avait tenté d’effacer. Il n’aurait pas dû faire cela. La femme de son frère était la première femme qu’il avait vraiment aimée. Et elle était pourtant si différente, finalement, de la femme qu’il avait choisi d’épouser. Constance était aussi brune qu’Isabelle était blonde, aussi bavarde qu’Isabelle était silencieuse, aussi indomptable qu’Isabelle était calme et soumise.

« Tout le monde dort à point fermé. Les filles ont récité leurs prières avant de se coucher et en ont adressé une à la reine comme tu leur as demandé. »

« Bien. », se contenta de répondre Arthur. Il s’était douté que si Constance n’était pas allée se coucher et avait préféré l’attendre là, c’était parce qu’elle lui réservait une sorte d’interrogatoire. Elle n’y alla pas par quatre chemins.

« Pourquoi doivent-elle prier pour la santé de la reine ? Est-ce qu’il se passe quelque chose au palais ? Tu es si sombre depuis que tu es rentré. Et cela ne sert à rien de me mentir, je le vois quand quelque chose ne va pas. »

Arthur soupira. Il n’aimait pas parler de son travail avec son épouse. Quand il le faisait, la plupart du temps, il finissait par se sentir terriblement incompris et seul car les choses finissaient d’une manière ou d’une autre par dériver sur le cas des protestants et que Constance…prenait leur défense plutôt que la sienne.
Constance n’aimait pas non plus en parler. Arthur savait pertinemment qu’elle n’était pas fière de tout ce qu’avait fait son mari dans sa carrière. Elle avait été sincère, il n’en doutait pas, lorsqu’elle s’était dite fière de lui à son retour de Calais, quand il avait été fait chevalier pour sa bravoure en affrontant les français. Mais l’aurait-elle été s’il avait été fait chevalier en raison de son combat contre les ennemis internes au pays ? En raison d’arrestations qu’il avait menées à biens ou des exécutions qu’il avait surveillées ? Tristement, il pensait que non.

Arthur avait cessé d’informer Constance des détails de son service il y a deux ans, après la mort de Joane Barrow. Il ne lui disait plus lorsqu’il était mobilisé pour surveiller une exécution ou aller conduire quelqu’un de la Tour à l’échafaud. Cela le pesait car ce n’était pas des choses faciles à faire en gardant tout pour soi. Mais c’était mieux de ne rien dire que de se sentir incompris par son épouse. Parfois, avant de partir pour ces dures journées là, Arthur embrassait Constance et lui donnait un simple conseil. « Evite la place du marché, aujourd’hui. Une exécution est planifiée, ce ne sera pas beau à voir. » Il l’embrassait alors sur le front et elle ne posait pas plus de questions. Elle préférait sans doute ignorer ce qu’elle ne voulait pas accepter.

Le père de famille soupira légèrement. D’une voix douce, tentant d’apaiser son épouse, il répondit :
« La journée a été un peu dure au travail, cela arrive parfois. Mais tout va bien, Constance. Tu n’as à te préoccuper de rien. Je ne voulais pas t’inquiéter. »




the sword in the darkness
IRON ✖️ I'm riding up the heights of shame. I'm waiting for the call, the hand on the chest. I'm ready for the fight and fate. ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Un avenir incertain - avec Constance  
Revenir en haut Aller en bas
Un avenir incertain - avec Constance
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Allons implorer dieu pour un avenir meilleur [Katherine Grey]
» Jeunesse haitienne: Quel espoir??? Quel avenir???
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» L'avenir démocratique d'Haiti est menacé...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Golden Age  ::  :: Les rues de Londres :: ♣ Les Habitations-
Sauter vers: