AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Cette MAJ est optimisée pour Mozilla.

Nous nous situons aux alentours de mai 1558.
Il fait de plus en plus chaud les gens prennent plaisir à sortir dans les jardins.

Si vous souhaitez jouer un étranger, privilégiez les Espagnols et les Ecossais.
N'hésitez pas à regarder les PV et scénarii en priorité.

Partagez|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Peuple Anglais
♕ Métier : Gérante de l'établissement de plaisir : Le Red Lantern ♕ Age : 30 ans ♕ Religion : catholiques ♕ L'avatar a été fait par : fassylover ♕ Mon nombre de messages est : 200 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 5 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 14/08/2016 ♕ Mon pseudo web est : Serindë ♕ Mes autres visages : James O. Wakefield

MessageSujet: Le vent tourne { Joan  Mer 6 Sep - 21:24
J'étais assise à mon bureau, dans une de mes fameuses robes rouge, cette couleur qui me rendais si populaire en ville. C'est grâce à cela que les gens des rues me reconnaissait, au début c'était un pur hasard, puis finalement je m'étais créer tout un personnage. La grande dame blonde habillée de broccard rouge et or, il n'y en avait pas beaucoup qui vivaient à Londres, je le certifie. Je fixais la fenêtre, mes pensées vagabondant, j'étais inquiète. La reine était malade, il ne fallait pas être médecin pour savoir qu'elle n'en aurait plus pour longtemps que bientôt elle mourra et que l'Angleterre sera perdue et en crise de succession car cette femme n'a pas été capable de faire ce pourquoi elle avait été crée, c'est à dire des enfants ! Moi je voudrais bien que mes filles ne puissent pas enfanter ou tomber enceinte, cela m'enlèverait bien des désagréments. Ne pas enfanter n'a d'avantages qu'en travaillant dans le milieu de l'amour.

J'étais profondément catholique. Je n'ai pas toujours approuvé les choix de Marie Tudor, mais je me sentais en sécurité avec elle au pouvoir. Mon commerce l'était aussi puisse que je transmettais des informations parfois très sensible à ces gardes. Si elle meurs et que Elizabeth sa soeur cadette monte sur le trône j'ai peur, non seulement pour mon entreprise mais aussi pour ma vie. Après tout ce qu'é vécu cette pauvre fille, si elle obtient enfin le pouvoir ultime elle pourrait se montrer encore plus féroce que son ainée. Richard et Duncan pensent que je me fais du souci pour rien. Ce sont des idiots s'ils ne s'inquiètent de rien !

Une de mes protégée frappa soudain pour m'apporté son petit pécule. je le pris en hochant la tête, je compterais plus tard. Je savais avec qui elle était la nuit passée un habitué, je ne m'inquiétais pas sur le fait qu'il payait bien et juste.

« Peux-tu je te prie aller dire à Eliott que j'ai faim et si tu vois ma fille. Je parle de Joan, dis lui aussi de venir. »

Je souhaitais partager la cruelle vérité de notre situation et comme Joan piaillait depuis des années afin d'être considérée comme une adulte, bien qu'elle aie agit de façon idiote envers la petite protégée d'Arthur, chose qui m'avais mis hors de moi au point que je l'ai giflée en l'apprenant, je suis une femme très sanguine et je suis terrifiée à l'idée de perdre ce que j'ai construis ici alors une attitude aussi peu réfléchie de la part de Joan m'avait fortement déçue. Mais je n'étais pas une femme rancunière. Quand elle était petit Eleanor me comparait à l'orage. Ça gronde comme le tonnerre pendant quelques instant puis ça laissait place au soleil. Cette description était plutôt jolie et juste aussi.

« Mon coeur ! » Lançais-je en voyant ma fille entrer dans mon bureau qui était aussi ma chambre. « J'ai demandé à Eliott un petit en-cas tu en veux aussi un ? »

Demandais-je la faisant s'assoir en face de moi et en lui servant un verre avant de rejoindre ma propre chaise.

« Je me demandais ma toute douce, tu es mon bras droit à présent et je voulais discuter avec toi de la situation actuelle de l'établissement par rapport à la situation politique. »


Tears aren't a woman only weapon, the best one is between your legs. + N’oublies jamais ce que tu es, car le monde ne l’oubliera pas. Puise là ta force, ou tu t’en repentiras comme d’une faiblesse. Fais-t-en une armure, et nul ne pourras l’utiliser pour te blesser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Joan Hawkins
Pudding d'amour de Mary Tudor
♕ Métier : Bras droit de la gérante du Red Lantern ♕ Age : 16 ans ♕ Religion : Catholique ♕ L'avatar a été fait par : avengedinchains ♕ Mon nombre de messages est : 41 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 52 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 19/08/2017 ♕ Mon pseudo web est : Nim's

MessageSujet: Re: Le vent tourne { Joan  Mer 13 Sep - 22:14
LE VENT TOURNE
Evelyn ft. Joan


Joan entendit quelqu’un frapper à la porte de sa chambre alors qu’elle était plongée dans une lecture passionnante. Elle réalisait à chaque fois qu’elle était privilégiée, chanceuse de savoir lire à une époque où trop peu étaient éduqués. Une des protégées du Red Lantern se glissa dans sa chambre. « Votre Mère voudrait vous voir, dans son bureau. » Joan répondit par un hochement de tête avant de remercier la messagère. En un instant, elle fut prête à rejoindre sa mère, déambulant d’un pas léger dans le Red Lantern, elle ne tarda pas à rejoindre la chambre de sa mère. S’arrêtant devant sa porte, elle replaça sa robe d’un coup de main avant de s’interroger sur son invitation. Il lui était arrivé de regretter d’avoir croisé sa mère parfois. A vrai dire, leurs caractères étaient similaires et Evelyn pouvait ainsi s’emporter rapidement et de corriger tout aussi vite les erreurs que sa fille pouvait faire. Pendant quelques secondes, elle se demanda donc si elle avait fait quelque chose de stupide dernièrement. Lorsqu’elle fut sûre que non, elle frappa doucement avant de rentrer dans le bureau de sa mère.

« Mon cœur ! J’ai demandé à Eliott un petit en-cas tu en veux aussi un ? » Visiblement, elle n’avait eu aucun raison de douter de l’invitation de sa mère qui semblait d’humeur agréable. Tout en s’asseyant, elle sourit à Evelyn. « Volontiers. » Répondit-elle en attrapant son verre pour le porter à ses lèvres. Après avoir bu une courte gorgée elle le reposa et posa un regard intrigué sur sa mère. A vrai dire, elle n’eut pas le temps de demander à sa mère le pourquoi de son invitation. Joan se doutait que ça n’était pas pour savoir comment elle se sentait en ce beau jour de mai. « Je me demandais ma toute douce, tu es mon bras droit à présent et je voulais discuter avec toi de la situation actuelle de l'établissement par rapport à la situation politique. » La demande de sa mère lui tira un nouveau sourire.

Entendre Evelyn lui dire qu’elle était son bras droit et réaliser qu’elle abordait des sujets plus que sérieux avec elle flattait Joan. Bien entendu, cela faisait longtemps qu’elle affirmait à sa mère qu’elle était adulte et qu’elle pouvait lui faire confiance, il était désormais temps de le prouver. Elle prit quelques secondes pour réfléchir à ce que sa mère venait de lui demander. La situation du Red Lantern était en effet délicate et la question de la succession était de ce fait assez - voire très - importante. « J’ai bien peur que la prochaine Reine nous mette en difficulté. Mais si l’on continue à fournir des informations, nous devrions toujours être à l’abri, non ? » Elle avait essayé de ne pas trop s’inquiéter de l’avenir, mais la réaction de sa mère la forçait à se plonger dans le problème : elle n’avait plus le choix.

code by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le vent tourne { Joan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Cinéma - Autant en emporte le vent.
» Double nationalité: Une promesse dans le vent ?
» Petit Faucon [ Vent ] [PRIORITAIRE]
» Port-Salut, un vent d’espoir souffle
» Allez viens j't'emmène au vent || Brooke ♣

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Golden Age  ::  :: Tavernes, Auberges & Bordels :: ♣ Red Lantern-
Sauter vers: