AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Cette MAJ est optimisée pour Mozilla.

Nous nous situons aux alentours de mai 1558.
Il fait de plus en plus chaud les gens prennent plaisir à sortir dans les jardins.

Si vous souhaitez jouer un étranger, privilégiez les Espagnols et les Ecossais.
N'hésitez pas à regarder les PV et scénarii en priorité.

Partagez|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.wildatearth.tumblr.com
all we need is faith
♕ Métier : duc de Devonshire ♕ Age : 42 hivers, un âge bien avancé. ♕ Religion : catholique aux yeux de tous, mais a toujours eu un coeur protestant. ♕ L'avatar a été fait par : swan (avatar) / ASTRA (signature) (& BONNIE pour les icons) ♕ Mon nombre de messages est : 2192 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 5 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 26/02/2014 ♕ Mon pseudo web est : proserpina ♕ Mes autres visages : George Hastings

MessageSujet: antanasya & william (When sorrows come, they come not single spies)  Mer 13 Sep - 19:07
When sorrows come, they come not single spies
Chez Théodore, Londres, Angleterre
Nous avions peur, nous vivions dans cette appréhension constante et cette pression qui pesait sur notre épaule était lourde, très lourde. L'Homme pouvait être un monstre, et pouvait se cacher sous toutes ses coutures. Nous tentions de vivre dans le présent, au jour le jour, mais nous nous ressassions toujours le passé parce que nous sommes terrifiés par l'avenir. Les jours suivants l'arrestation de mon épouse, je me sentais inutile ces derniers temps, perdant de plus en plus espoir. Tout devenait si grisâtre, livide, sans vie. La vie de ma famille se trouvait bousculée du jour au lendemain. Mais, pour le meilleur comme pour le pire, nous souffrions. Je n'avais guère souvent de nouvelles d'Antanasya, emprisonnée pour sauver notre famille. Elle était si courageuse, si intrépide, et surtout intelligente. Je l'aimais tant pour ça. J'avais lâché prise à l'intérieur de moi-même, mais dans le même temps je me devais de rester fort, et de garder cette stratégie que je connaissais pas coeur et que je jouais presque à la perfection. Je me le devais, pour mes enfants surtout. Je me sentais seul depuis ce fameux jour, je ne sortais que très rarement, seulement quand je devais m'afficher à la Cour. Ah cette Cour de Londres, là où les masques sont de sortie, là où se joue la débauche sur une scène dorée à l'extérieur, pourrie de l'intérieur. J'en devenais presque épuisé. Petit à petit, ce petit espoir auquel je tenais commençait à s'effacer. J'étais sur le point de tomber à cause de cette inquiétude qui me traîne par le bas et je ne savais pas si j'allais me relever. Jusqu'à quand devions-nous vivre ainsi dans une telle tourmente ? Jusqu'à quand devions-nous nous cacher, et désormais vivre séparés. L'idée que je ne reverrais probablement plus Anya, ma chère et tendre épouse et la mère de mes enfants, m'horripilait. Je la chassais rapidement, et priais de plus en plus intensément. Cela pouvait surement laisser deviner une fin certaine, une fin proche. Je ne pouvais l'accepter, mes enfants restaient ceux qui me donnaient la force de continuer, de résister, de ne pas rester à genoux. Sans eux je n'aurais été qu'un pauvre homme sans défense. J'étais prêt à affronter les jours qui devaient arriver, les vices de la Cour que j'utilisais pour protéger ma famille, et surtout j'étais désormais prêt à résister dans l'ombre, là n'était que la seule solution. Ne rien changer. Attendre. Faire semblant. Je promettais aux enfants un avenir meilleur, et je me promettais à moi-même de tout faire pour éviter une condamnation certaine de celle qui a partagé ma vie.

Soudainement, une lueur d'espoir apparu. Je vis ce peu de lumière au bout du tunnel, cette petite lumière qui s'agrandissait petit à petit. Cette intrépide Antanasya ne serait donc plus cloîtrée entre ces fameux quatre murs sales et malfaisants. Une année s'écoulait, puis une autre. Peut-être allions-nous enfin voir ce bout du tunnel. Il me hâtait de retrouver discrètement mon épouse. Je marchais l'air presque confiant dans les rues pavées et sinueuses de Londres. Néanmoins le chagrin ne disparaissait pas de mon visage. Je me rendais dans une maisonnette de la capitale. Officiellement pour rendre visite à un homme d'Église. Officieusement pour retrouver Antanasya. J'entrais l'air crédule, et souriais à la vue de mon épouse. "Comme je suis heureux de te voir une nouvelle fois Anya." la saluais-je tout en avançant pour l'enjôler.





roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.wildatearth.tumblr.com
antanasya & william (When sorrows come, they come not single spies)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Arrestation du chef de gang William Baptiste alias "Ti
» William Delacroix [ Voleur ]
» William Sanders
» Nouvelle Garde [William]
» William Saule [validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Golden Age  ::  :: Les rues de Londres :: ♣ Les Habitations-
Sauter vers: