AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Cette MAJ est optimisée pour Mozilla et Safari
nous faisons notre possible pour l'optimiser pour Google Chrome

Nous nous situons aux alentours de mai/juin 1556.
Il fait de plus en plus chaud les gens prennent plaisir à sortir dans les jardins.

Si vous souhaitez jouer un étranger, privilégiez les Espagnols et les Ecossais.
Nous recherchons aussi des membres du peuple.
N'hésitez pas à regarder les PV et scénarii en priorité.

Partagez|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Noblesse Anglaise
avatar
♕ Métier : Dame de la Cour, Mécène et Comploteuse. ♕ Age : 26 ans. ♕ Religion : Protestants. ♕ L'avatar a été fait par : Maquizz ♕ Mon nombre de messages est : 284 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 0 ♕ Je suis arrivé(e) sur TTB le : 17/03/2013 ♕ Mon pseudo web est : Menthe. ♕ Mes autres visages : Thomas Howard

Message (M) HUGH DANCY ✤ Sir Henry Sidney ✤ "I would not wish any other companion in the world but you" (LIBRE) ♦ écrit Mer 7 Aoû - 13:30
Henry Sidney
feat ♦ Hugh Dancy




AGE ♦ 27 ans
DATE DE NAISSANCE ♦ 20 juillet 1529
ORIGINE ♦ Anglaise. Les Sidney ont possédé des terres dans le Sussex, le Surrey, et le Kent. Le manoir de Penshurst (Kent) est d’ailleurs devenu la demeure familiale.
SITUATION FAMILIALE ♦ Marié à Mary Sidney (née Dudley) et père depuis le 30 novembre 1554.
MÉTIER ♦ Autrefois Premier Gentilhomme de la Chambre sous le règne d'Edward VI, Henry a occupé un rang moindre auprès de Philippe de Habsbourg et est actuellement vice-trésorier d'Irlande auprès de son beau-frère Thomas Radclyffe.
QUALITÉS ♦ Amical – Fidèle – Discret – Loyal – Diplomate
DÉFAUTS ♦ Manipulateur – Timide – Jaloux – N’accorde pas sa confiance facilement – Tendance donneur de leçons
RELIGION ♦ Bien que protestant et très croyant, Henry songe parfois à une fausse conversion, par mesure de sécurité. En revanche, hors de question d'élever son fils dans la religion catholique, même si c'est celle de son royal parrain.
QUELLE EST ALLÉGEANCE DE VOTRE PERSONNAGE ♦ Henry a autrefois soutenu corps et âme Edward VI, et à la mort de ce dernier, il n’a guère suivi sa belle-famille qui voulait mettre Jane Grey sur le trône. Aujourd’hui, il tolère plus qu’il n’apprécie le règne de Mary I. Il préfèrerait voir régner Elizabeth, même si Edward lui manque.
GROUPE ♦ Noblesse anglaise. Il possède le titre de ‘Knight of the Garter’ (Chevalier de la Jarretière).
CRÉDITS ♦ timemarauder & Menthe



Préface

Sir Henry Sidney est l’unique fils de Sir William Sidney et Anne Pagenham, les autres enfants du couple étant quatre filles : Mary (morte en 1542), Lucy, Anne, et Frances. Son père fut autrefois introduit à la cour avec l’aide de Sir Thomas Brandon, sous le règne d’Henry VIII, et y occupa diverses fonctions importantes. Avant de suivre ses traces, Henry Sidney reçut un enseignement humaniste poussé, notamment en langues. Il excelle aujourd’hui en Latin, Français, Italien et Espagnol, et connaît bien les codes et les usages de ces différentes nations.

Il fit ses premiers pas en politique à 18 ans en siégeant pour Brackley au parlement, puis pour le Kent en 1553, mais c’est son amitié sincère envers le jeune roi Edward VI qui lui fera gravir les échelons à la cour. A l’avènement d’Edward en 1547, il fut immédiatement nommé Gentilhomme de la Chambre. Malgré leurs 8 ans d’écart, Henry devint le compagnon de jeu et confident du souverain, mais n’en demeura pas moins dans l’ombre d’Edward Seymour, Duc de Somerset, et par la suite dans celle de John Dudley, alors Comte de Warwick. A l’époque cela ne le gênait guère, d’autant qu’il commença à courtiser secrètement la fille de Dudley, Mary.

Après de longs mois peuplés d’échanges de lettres et de visites discrètes, le jeune couple finit par se sauver pour se marier en petit comité et sans le consentement officiel de leurs familles le 29 mars 1551 à Esher (Surrey). Ils répétèrent plus tard la cérémonie de manière officielle à Ely House, demeure londonienne des Dudley, afin de ‘ratifier’ leur situation aux yeux de tous. John Dudley, d’abord furieux en apprenant que sa fille s’était sauvée pour épouser un ‘simple’ Sidney au lieu d’un Comte ou d’un Duc, accepta finalement Henry comme gendre, jugeant sa proximité avec Edward VI particulièrement avantageuse. Chez les Sidney, on ferma bien volontiers les yeux sur cette intrigue amoureuse une fois le mariage ratifié, tant la famille bénéficia de la puissance du clan Dudley à la cour, et en tira de nombreux bénéfices. En octobre 1551, Henry fut fait Chevalier de la jarretière et Premier Gentilhomme de la Chambre du roi, tandis que son beau-père devint Duc de Northumberland.

John Dudley l’envoya en mission diplomatique en France au début de l’année 1553 afin qu’il puisse sonder le roi Henri II à propos d’une possible médiation anglaise entre la France et le Saint-Empire. Henry apprécia particulièrement cette entrée en politique étrangère qui lui permit de mettre à profit ses talents de polyglotte et sa finesse en matière de négociation. Néanmoins, l’éloignement de son épouse lui pesa et il finit par obtenir la permission de rentrer en Angleterre.

Les évènements de l’été 1553 où John Dudley plaça Jane Grey sur le trône (elle avait épousé son fils Guildford) après la mort d’Edward VI, marquèrent un tournant décisif dans l’existence d’Henry. Bouleversé par le décès de son royal compagnon, mort, dit-on, dans ses bras, il ne participa pas au ‘coup d’état’ de sa belle famille et ne fut que brièvement soupçonné de complicité par Mary Tudor avant d’être relâché grâce à l’aide de sa sœur Frances qui, usant de son influence auprès de la reine, clama l’innocence de son aîné.

En dépit de son affiliation malheureuse aux Dudley et de son refus de se convertir au Catholicisme, Henry parvint miraculeusement à garder une place à la cour, du fait de ses bons conseils et de son sérieux, des qualités faisant de lui un excellent conseiller pour un monarque. Ce fut d'ailleurs grâce à ses talents unanimement reconnus en matière de diplomatie ainsi qu’à sa maîtrise de l’Espagnol, qu'il participa à l’expédition anglaise se rendant en Espagne au début de l'année 1554 pour organiser les termes du mariage de Mary I avec Philippe de Habsbourg. En dépit de ses craintes de voir l’Angleterre s’effondrer sous le joug de l’Espagne Catholique, il tissa néanmoins des liens sérieux avec plusieurs membres de la noblesse Espagnole et entretient depuis d’excellentes relations avec Philippe de Habsbourg, ce dernier étant d'ailleurs devenu le parrain de son fils.

Loin de partager la soif de pouvoir parfois démesurée de sa belle-famille, Henry a toujours préféré œuvrer pour préserver les siens et continue de se servir de ses relations en ce sens. A ce jour, son amitié avec le roi consort lui a permis de faire libérer les frères de son épouse (en octobre 1554), alors enfermés à la Tour depuis leur arrestation en 1553. Et s'il ne tire aucune gloire de ses habiles—et discrètes—manœuvres politiques, il n'est pas rare qu'il se retrouve parfois gagné par une certaine ambition, lui qui demeura autrefois si longtemps dans l’ombre des Dudley.

Dame Fortune aurait-elle fini par deviner ses souhaits informulés ? Voilà qu’en 1556 son beau-frère Thomas Radclyffe, Comte de Sussex, est nommé Lord Deputy of Ireland et qu’en dépit de ses relations en dents de scie avec Henry, c’est ce dernier que proposa Sussex comme Vice-trésorier à la reine, qui trouva l’idée excellente. Mauvaise nouvelle ou opportunité ? Henry l’ignore encore mais il se prépare désormais comme il peut à cette nouvelle fonction et à ce voyage qui l’emportera, lui et son épouse, vers une terre encore inconnue, pour servir sous les ordres d’un homme des plus antipathiques.

Liens



Mary SidneyContrairement à beaucoup d’unions, le mariage de Mary et Henry Sidney est bel et bien une affaire d’amour, et non de politique ou d’héritage. Les jeunes gens se sont rencontrés lors de l’ascension fulgurante de John Dudley auprès du roi Edward VI et ont très vite sympathisés en discutant timidement—chacun étant de nature discrète—d’art, de sciences, ou en conversant en langues étrangères. L’éducation humaniste qu’avait reçue Mary piqua l’intérêt d’Henry qui ne s’attendait pas à rencontrer de telles connaissances chez une femme. Néanmoins, ce n’était pas pour lui déplaire, et après des mois d’une cour discrète, il finit par demander Mary en mariage. Ce fut d'abord une union secrète, plus tard ratifiée au cours d’une deuxième cérémonie faisant officiellement de Mary une Sidney, et de Henry, un allié des Dudley. Plusieurs années se sont ensuite écoulées avant que ne vienne au monde leur premier enfant, Philip, le fils tant attendu côté Sidney. Bien évidemment, on fêta cette naissance presque inespérée avec autant de magnificence lors des célébrations du baptême que s'il s'agissait d'un héritier royal. Les époux Sidney, jusque-là très unis, n'en sont devenus que plus complices. Ce tableau de la petite famille aurait alors pu demeurer sans tâche si Mary n'avait pas décidé de mener une guerre silencieuse contre la nouvelle reine à l'insu d'Henry. Depuis les évènements de 1553, elle se rend en secret chez des imprimeurs pour faire publier anonymement des pamphlets rayant l'autorité royale ou dénonçant les excès religieux, et n'hésite pas à s'associer à James Stuart pour tenter de mettre Elizabeth sur le trône et rétablir le Protestantisme en Écosse. Henry est pour l'instant bien loin d'imaginer les activités de son épouse, mais a néanmoins remarqué qu'elle côtoyait discrètement le Comte de Moray et commence à croire que ce dernier fait une cour discrète à son épouse.

Frances RadclyffeFrère et sœur, Henry et Frances s'entendent à merveille depuis leur plus tendre enfance, partageant un goût prononcé pour les études et une insatiable curiosité intellectuelle. Depuis le décès de leur père en février 1554, Henry a pris la tête de la famille Sidney, étant l'unique héritier mâle de Sir William. S'il arrive souvent à Frances de remettre en question le patriarcat, elle est néanmoins ravie de voir son frère obtenir de nouvelles responsabilités. D'ailleurs, elle aimerait bien le voir gravir les échelons à la cour, et fait tout pour favoriser son éventuelle ascension. Depuis qu'elle est parvenue à faire entendre l'innocence de son aîné lors du coup d'état des Dudley et des Grey pour mettre Jane Grey sur le trône, elle sait qu'elle a l'oreille de la reine et joue de son influence et de sa faveur auprès de celle-ci pour hisser son frère au sommet. De son côté, Henry sent bien toute l'aide que Frances lui apporte et si les perspectives qui s'offrent à lui le grisent, il reste néanmoins hésitant et demeure la plupart du temps le courtisan sage et discret qu'il a toujours été, préférant étendre son influence en nouant petit à petit des contacts et amitiés avec les Espagnols. Sans vraiment se quereller, frère et sœur se reprochent parfois mutuellement leurs actions, Frances se montrant trop ambitieuse, et Henry trop timide. A cela s'ajoute une autre difficulté, puisque Frances se dispute très souvent en privé avec son époux, Thomas Radclyffe, ce dernier l'accusant de plus favoriser son frère que lui, et les relations entre Radclyffe et Henry son terriblement tendues.





Dernière édition par Mary Sidney le Sam 30 Juil - 0:09, édité 25 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La Noblesse Anglaise
avatar
♕ Métier : Dame de la Cour, Mécène et Comploteuse. ♕ Age : 26 ans. ♕ Religion : Protestants. ♕ L'avatar a été fait par : Maquizz ♕ Mon nombre de messages est : 284 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 0 ♕ Je suis arrivé(e) sur TTB le : 17/03/2013 ♕ Mon pseudo web est : Menthe. ♕ Mes autres visages : Thomas Howard

Message (M) HUGH DANCY ✤ Sir Henry Sidney ✤ "I would not wish any other companion in the world but you" (LIBRE) ♦ écrit Mer 7 Aoû - 13:33

Salut à toi, curieux lecteur !  
Et merci de t’attarder sur ce scénario ! Comme tu auras pu le constater, Henry Sidney, en plus d’être attendu avec impatience par son épouse, est un personnage intéressant qui offre pas mal de possibilités en RP.

Si ce scénario t’intéresse, j’ai néanmoins quelques exigences :

Le nom et le prénom ne sont pas négociables puisqu’Henry Sidney est un personnage historique.

L’avatar est très peu négociable. Hugh Dancy a joué dans la série BBC Elizabeth I (avec Helen Mirren) et je trouve qu’il ne dénote pas trop dans un contexte Renaissance. De plus il a cette facette un peu timide et réservée d’Henry, tout en paraissant plus froid à d’autres instants.

Concernant l’histoire et la personnalité d’Henry, j’ai fait des recherches approfondies pour essayer de coller un maximum à la réalité ; mais devant le manque de détails occasionnel ou l’absence d’information, il m’est arrivé de devoir déduire ou imaginer certains traits à partir de données ou anecdotes historiques. N’hésite pas à t’approprier le personnage en ajoutant ou développant certains éléments (comme des centres d’intérêts, des anecdotes, etc…), mais sans trop t’éloigner des grandes lignes et en essayant de rester logique.

Concernant le niveau de RP, j'aimerais un joueur ou une joueuse qui maîtrise bien la langue française et soit en mesure de rédiger des posts de 800-1000 mots ou plus sans pondre une faute d’orthographe ou de grammaire tous les trois mots.

Enfin, si tu décides de prendre ce personnage, je pense qu’il serait bien de faire quelques recherches rapides sur les Dudley (John Dudley, duc de Northumberland a quand même joué un rôle majeur dans l’accession au trône de Jane Grey), et les Sidney. Ce n’est pas la peine de savoir leur généalogie sur le bout des doigts, c’est juste pour situer un peu le personnage d’Henry.

Et au cas où tu ne le savais pas, Henry et Mary Sidney furent parents de plusieurs enfants parmi lesquels on trouve Sir Philip Sidney qui devint un poète particulièrement célèbre, Mary (Sidney) Herbert, comtesse de Pembroke, qui fut elle aussi reconnue et célébrée en tant que femme de lettres, et Robert Sidney, premier comte de Leicester, qui lui aussi écrivit de la poésie. C'est une famille plutôt sympathique, non ? tongue 

Pour tout renseignement complémentaire ou si tu souhaites discuter d’un point particulier dans la bio d’Henry, n’hésite pas à me contacter par MP. Je ne mords pas et je serais ravie de t’aider.  


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
(M) HUGH DANCY ✤ Sir Henry Sidney ✤ "I would not wish any other companion in the world but you" (LIBRE)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» DERNIERE HEURE !DERNIERE HEURE ATTANTAT MANQUE CONTRE MARC AK HENRY ...
» Thierry Henry [Barcelone]
» JEAN HENRY CEANT N'EST PAS TOTALEMENT INOSANG !VIVE LUNITE DES FAMILLES
» Mark Henry vient parler
» Sidney Crosby

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Thorn Birds ::  :: Les titres de Noblesses :: ♣ Les Scénarii des Membres :: ♣ Les Lords-
Sauter vers: