AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Cette MAJ est optimisée pour Mozilla.

Nous nous situons aux alentours de mai 1558.
Il fait de plus en plus chaud les gens prennent plaisir à sortir dans les jardins.

Si vous souhaitez jouer un étranger, privilégiez les Espagnols et les Ecossais.
N'hésitez pas à regarder les PV et scénarii en priorité.

Partagez|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
Admin
♕ Mon nombre de messages est : 965 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 1393 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 28/02/2012

MessageSujet: ❧ EVENT n°5 ♣ Un noël au Majestic Rose.  Jeu 29 Aoû - 18:14


Un noël au Majestic Rose.




« Douce nuit. Tendre nuit de noël. »

24 décembre 1553. Des flocons dansaient et tourbillonnaient dans le ciel. Il neigeait pour la nuit du réveillon de noël. Un rêve pour tous les enfants du monde. Un cauchemars pour le peuple. Les temps étaient durs, le peuple avait faim, le peuple avait froid. Un climat d’insécurité régnait à Londres, et des rumeurs circulaient à propos d'une éventuelle révolte. Oui, le monde avait changé et changerait encore.

La reine avait donné une subvention aux gérants du Majestic Rose pour offrir un noël inoubliable aux Londoniens. Un billet avait été mit sur la place principale de Londres, et le bouche à oreille s'était chargé du reste. Tout le monde était convié dans le Majestic Rose, cette petite auberge chaleureuse qui, pour l'occasion avait installé de grandes tables pour permettent aux clients de s'asseoir et prendre part au repas de noël. Un repas gratuit pour les adultes, et une distribution de cadeaux pour les plus jeunes. La nuit du réveillon était froide, très froide. Mélody O'Neil, la gérante avait tout mit en œuvre pour que tous les invités, ceux qui cherchaient un bon repas, ou bien ceux qui ne voulaient pas être seuls en cette nuit qui devait être sous le signe de la joie, se sentent à leur aise et comme chez eux. Pour  l'occasion, un chapiteau avait été élevé pour agrandir l'Auberge et accueillir plus de monde. Des petits feux étaient disposés de ci de là pour permettre aux londoniens de se réchauffer. Tout était au rendez-vous pour passer le plus merveilleux des réveillons de noël avec le voisinage, les amis, ou de parfaits étrangers. Une ambiance conviviale et bon enfant régnait ici malgré les sujets de conversations plutôt dures voir épineuses.

Le peuple Anglais se hâtait devant l'entrée, tout le monde avait hâte d'entrer, de découvrir le menu, et de déguster ces succulents mets mis à la disposition de tous. Il y avait foule au portillon, si bien que lorsque les O'Neil ouvrirent les portes de leur auberge, une foule de londoniens entrèrent pour trouver une place confortable et pour toutes leurs familles.

♣ Information sur le jeu :
Voici un second évent en ce qui concerne les fêtes de noël, il est ouvert à tous même si je doute que la noblesse ou la famille royale veulent se mêler à la populasse ! Tenue chaude exigée car j'imagine qu'il fait froid dans le Majestic Rose mais avec le foule on se tiendra chaud :face:Un double évent pour permettre une meilleure cohésion de groupe, pour toutes questions n'hésitez pas. Il n'y a pas d'ordre de passage, vous répondez autant de fois que vous le souhaitez, pensez à intégrer les personnes seules, évitez les groupes, essayez d'intégrer tout le monde dans vos réponses ect... Le premier tour durera jusqu'au 14 septembre 2013. Nous sommes décalés entre les dates du forum, et la vie réel, veuillez nous excusez par avance. Sur TTB, c'est noël avant l'heure !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: ❧ EVENT n°5 ♣ Un noël au Majestic Rose.  Sam 31 Aoû - 0:19


Un noël au Majestic Rose.


Noël.

Décembre.

La neige.

Les flocons qui s’accrochent à ma fenêtre.

Les yeux pleins d’étoiles d’Elizabeth.

Tout cela n’avait pas de prix. Je n’aimais pas beaucoup l’hiver, en raison du fait que l’hiver était une période très difficile. Je savais que je n’avais pas les moyens d’offrir un bon repas à la branche Carey Knollys, à ma famille. J’avais proposé à Henry et sa femme, à Anne et le jeune homme de son cœur, à Constance aussi de venir me rejoindre au Majestic Rose pour qu’on puisse fêter ensemble les fêtes de noël. Tous, réunis au coin d’un bon feu chaud et d’un repas surement meilleur que si je l’avais moi-même préparé. En ce 24 décembre 1553, c’était l’effervescence dans ma petite maison de ville londonienne. Les enfants étaient agités et n’avaient qu’une hâte qu’on parte pour le Majestic Rose. Pour l’occasion, Mary m’avait coiffée, Elizabeth m’avait dis des nœuds dans les cheveux – pas du tout à mon gout, qu’on se le dise mais pour lui faire plaisir, j’étais prête à tout. Lettice avait déjà bien râlé comme quoi sa robe n’allait pas, ses chaussures se faisaient vieilles, et elle avait même osé me prendre un collier que je gardais précieusement.  J’étais coiffée avec amour, c’était le cas de le dire. Mes enfants étaient dans leur habits du dimanche, Richard m’annonça qu’il y avait des flocons dehors qu’une tempête de neige allait se lever et que nous devions nous dépêcher. Ah ces enfants alors. Quand tout le monde fut à peu près prêt. Lettice toujours en train de se plaindre que nous devions marcher dans le froid, et que si nous avions des cheveux, un carrosse, une voiture tout serait plus simple. Si nous avions … Je portais un panier, et j’avançais dans les rues de Londres, le vent glacial qui souffletait me fouetter le visage, mes enfants étaient à mes côtés et m’accompagnaient. Pourquoi le Majestic Rose ? Pour passer noël dans un endroit convivial, je n’imaginais pas le passé seule, sans Francis à la maison. Apparemment, des cadeaux seraient offerts aux enfants et un bon repas nous attendait. J’avais pu acheter à chacun un petit quelque chose pour noël, mes enfants auraient leurs cadeaux demain. Certes, ils n’auraient pas la merveilleuse toilette que Lettice souhaitait, ni les chevaux que les garçons voulaient, la liste était longue, et le porte monnaie était vide. J’avais quand même réussit  à acheter à chacun d’entre eux : un cadeau unique.

Une foule de gens s’amassait déjà devant le Majestic Rose, puis les O’Neil ouvrirent leurs portes et nous purent rentrer. Henry et William coururent pour trouver une table avec suffisant de chaises pour tout le monde, et si possible prés d’un feu car j’avais déjà froid. Frileuse, je m’occupais peu de moi et je m’oubliais en faveur de mes enfants. Ce fut Robert qui trouva une table parfaite pour nous accueillir. Je m’assis sur une chaise tranquillement, les garçons étaient déjà partie en vadrouille à travers l’Auberge tout en acquiesçant à mes recommandations de faire attention. Je restais avec mes trois filles parlant de ma coiffure dont Elizabeth était très fière, au moins si cela – cette simple petite chose pouvait ravir son cœur, cela réchauffait le mien. Je regardais le monde arrivait et s’installait. Nous ne serions pas seuls pour cette nuit de noël. J’avais hâte de découvrir le repas, de voir mes enfants prendre leurs petits présents, et de passer une bonne soirée. Mélody passa prés de ma table, je l’arrêtai  net en me mettant sur son passage, j’en profitai pour la remercier pour tout ce qu’elle faisait pour le peuple – sous entendu et les protestants. Mélody était profondément généreuse, et je me retrouvais en elle. Notre entrevue ne dura qu’un court instant mais je tenais à lui toucher quelques mots pour la remercier de ce qu’elle offrait en cette soirée du réveillon à tous les londoniens qu’ils le souhaitaient.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: ❧ EVENT n°5 ♣ Un noël au Majestic Rose.  Dim 1 Sep - 13:22


Let It Snow




« Oh the weather outside is frightful,
But the fire is so delightful,
And since we've no place to go,
Let It Snow ! Let It Snow ! Let It Snow ! »



   
   
   


J'avançais lentement, à travers les rues d'un Londres enneigé. Les flocons, tels de grosses billes de coton brillantes, flottaient par centaine dans l'air glacé. Des volutes de buée tourbillonnaient alors que j'expirais. La neige, une bien drôle de chose. Chez moi, à Florence, l'occasion de voir l'atmosphère chargée de cette pluie congelée ne m'avait pas souvent été donnée. Voire même pas du tout. Aussi, lorsque j'étais arrivée en Angleterre pour la première fois et que j'avais vécu mon premier Noël blanc, j'en étais restée coite d'émerveillement. On aurait dit que les nuages déchargeaient leur trop plein de paillettes immaculées pour ravir les enfants. Et embêter les adultes. Pour ma part, je trouvais cela charmant. Même si je trainais mes bottes, que ma cape pourpre trempait dans la gadoue et que je menaçais à tout instant de glisser sur une plaque de verglas, je ne pouvais m'empêcher d'être ravie. Malgré la bise frisquette qui colorait mes joues d'un vermeil prononcé, celles-ci brûlaient d'excitation. Tout autour de moi, la foule se pressait. Remontant leur lourd manteau au-dessus de leur nez, les hommes pressaient leurs doigts gantés sur le rebord de leur chapeau pour se protéger du souffle vicieux. Les femmes courraient après les enfants qui se courraient après en se jetant des boules de neige, riant aux éclats. Nous n'avions pas tout cela, en Italie. Même si les températures chutaient significativement, il ne faisait pas aussi froid. Nous n'avions pas le même plaisir à rentrer près du feu pour offrir nos paumes à la chaleur. L'humeur des gens changeait également. On s'adoucissait. On prenait soin des autres. Les églises étaient remplies de chants et de voix légères et pleines de joie. C'était magnifique. Enchanteur.

En remontant les ruelles, je remarquais que celles-ci se vidaient, peu à peu. On allait se réfugier dans son chez soi pour partager le repas de Noël. Que faisaient Père et Mère ? Eux, qui étaient si loin de moi... J'avais reçu une lettre d'eux, deux jours auparavant. Derechef, j'avais pris une plume et une feuille de parchemin pour leur répondre. Mais je doutais que mes mots leurs soient déjà parvenus. Ils me manquaient terriblement. L'année dernière fut particulièrement dure. Seule, au Majestic Rose, j'avais servi les familles et nettoyé la salle, une fois que le dernier client fut parti. Je m'étais sentie étrangement vide, dans l'auberge silencieuse, l'atmosphère muette de tout rire et de toute parole. Une fois minuit sonné, j'avais prié pour l'enfant Jésus et était partie me coucher sans un mot de plus. J'avais souhaité des «Joyeux Noël !» à des inconnus et eux m'avaient, le plus souvent, répondus chaleureusement. Cependant, cela n'avait pas vraiment de sens, n'est ce pas ? La proximité était désespérément absente.

Je m'engouffrais dans une allée plus que familière. Je l'avais empruntée, matin et soir, durant plus d'un an. Tout près, une auberge allumée laissait échapper exclamations et entrechoquements de pintes. Le Majestic Rose avait toujours été un endroit accueillant, où il faisait bon de résider. Aussi, je n'avais pas été étonnée de la subvention qu'avait versé la reine à l'établissement pour qu'il ramène chaleur et bienveillance dans le cœur des gens. Je m'étais empressée de demander son avis à la Comtesse de Lennox qui avait accédé à ma demande. J'étais à son service et j'aurais du rester avec elle et avec sa famille, mais je voulais retourner à l'auberge. Me trouver, ici, sur le pas de la porte me fit tout drôle. Je croyais redevenir la petite italienne perdue et affamée, balbutiant quelques maladroits mots d'anglais. Cette fille qui arrivait avec son fatras, ses peintures et ses doigts noirs de fusain. J'avais changé, en un an. J'avais grandi, en un an. J'étais devenue quelque d'autre, en un an. Mes rencontres étaient nombreuses, mes amis précieux. Ma carrière embryonnaire avait connu un sursaut inattendu. Je n'étais plus la fille de la bâtarde. Je n'étais plus la petite fille de Sandro Boticelli. Je n'étais plus la peintre des rues sans avenir. J'étais la dame d'honneur de Margaret Douglas, artiste à son service. J'étais Philippa Montechiaro.

La porte s'ouvrit à la volée sur un homme à l'haleine alcoolisée qui me dépassa sans me voir avant de se mettre à chanter, en plein milieu de la rue. Je profitais de l'occasion pour me glisser dans l'auberge au la chaleur ambiante me fit souffler d'aise. Je repérais immédiatement Melody O'Neil, mon ancienne patronne, qui veillait au bon déroulement de la soirée. Je me frayais un chemin jusqu'à elle. Inchangée, elle était toujours l'agréable femme qui était restée dans mon souvenir. Après l'avoir remerciée chaleureusement pour tout ce qu'elle avait fait pour moi et pour cette fête de Noël, je sortis de sous ma cape un petit présent, enroulé grossièrement dans du papier. Je n'avais jamais été douée pour faire les emballages... Après m'avoir promis qu'elle ne l'ouvrirait qu'à minuit, je la laissais à son rôle de chef de soirée.

Encore grelottante, et le cheveux parsemés de flocons glacés, je m'installais près d'une cheminée ou somnolaient quelques personnes. J'ébouriffais ma tignasse brune pour en chasser la neige et commençais à me réchauffer. La salle était déjà noire de monde et les conversations battaient leur plein. Pour ma part, j'attendais avec impatience les amis pour lesquels j'avais préparé mes cadeaux.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: ❧ EVENT n°5 ♣ Un noël au Majestic Rose.  Dim 1 Sep - 17:58
Un noël a Majestic Rose.

Le froid était arrivé sur Londres, comme beaucoup je n'aimais pas l'hiver. Il faisait froid et la neige rendait la circulation difficile, les chutes mortelles et les rues salissantes. C'était beau lorsqu'elle venait de tombée, mais c'était dangereux lorsqu'il fallait sortir. L'apoticairerie ne désemplissait pas, entre les chutes de certains et les maladies des autres tous venaient chercher des remèdes à la boutique. Je voyais ainsi pas mal de monde entrer et venir et je me sentais un peu moins seule bien-sûr, même si le malheur des autres ne me plaisait pas du tout cela nous donnait du travail.

Une fête de noël était organisée. J'étais ravie de pouvoir y participer. En écosse j'aurais sans doute fêter noël avec ma famille et quelques riches personnes. Cela ne me manquait pas du tout, je n'aimais pas tellement ces soirées organisées et je préférais voir ce qui se passait ailleurs. Je me préparais rapidement pour la fête au majestic rose. La robe que j'enfilais était épaisse et il valait mieux avec le froid qu'il faisait dehors. La neige tombait encore et la maison n'étant pas très isolée j'ai frissonné. J'ai pris une laine pour mettre sur mes bras avant de finir par enfiler une cape fourrée par de laine également. J'avais la chance d'avoir des vêtements chaud que je tenais de ma famille.

Une fois prête je suis sortie en prenant soin de tirer les rideaux et de fermer la porte en bois. J'ai marcher un peu pour rejoindre l'auberge.  Il promettait d'y avoir du monde et ça me rassurait un peu. Je n'aimais pas être toute seule un soir de fête. Je suis entrée dans l'auberge une fois arrivée. Il ne faisait pas très chaud non plus, mais c'était déjà mieux que dehors. J'ai levée la tête pour chercher des visages connus mais pour le moment je n'aperçus que quelques hommes assoupis auprès du feu et une demoiselle assise près de la cheminée.

Je me suis dirigée vers elle bien que je ne la connaisse pas vraiment. J'espérais que ce soir tout se passerait bien. Si mes déductions étaient bonne quelqu'un en voulait à notre reine, elle n'était pas présente ce soir et ne le serai sans doute pas, après tout c'était une fête du peuple bien qu'elle soit religieuse. Arrivé à la hauteur de la demoiselle je lui demandait:

« Bonsoir, joyeux noël, puis-je m’asseoir avec vous?.»


J'espérais qu'elle ne me trouve pas étrange et qu'elle accepte que je la dérange. Noël est après tout un rassemblement alors j'espérais vraiment passer un bon moment et me faire de nouveaux amis. Je ne pensais plus à Thomas qui ne m'avait pas envoyé de lettre depuis quelques temps même si ça commençait à m'inquiéter ce n'était pas le moment d'y penser, ce soir j'étais là moi.  
bohemian psychedelic


Dernière édition par Anna Danford le Mer 25 Sep - 14:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: ❧ EVENT n°5 ♣ Un noël au Majestic Rose.  Mar 3 Sep - 15:44


Cette nuit, les Anges chanteront

pour nous.

Holy Night

Le vent glacial et les flocons de l’hiver fouettaient son visage tandis que la blonde courait dans les rues de Londres. Il avait à tout prix fallu qu’elle achève ses dernières emplettes aujourd’hui de sorte que tout le monde reçoive un petit quelque chose ce soir pour le réveillon de Noël. Elle souhaitait satisfaire chaque membre de sa famille ainsi que l’élu de son cœur. Certes, ils ne seraient pas de riches présents au vu de la bourse vide d’Anne, mais ils avaient été faits avec le cœur et c’était ce qui comptait plus que tout l’or du monde. Elle était d’ailleurs tout particulièrement impatiente d’offrir leur cadeau à Catherine et Lorenzo dont elle était particulièrement fière, mais elle savait qu’il ne faudrait pas déroger à la coutume. Les paquets seraient ouverts en temps voulu.
Bravant le froid, Anne resserra un peu plus les pans de sa maigre cape sur ses épaules. Les flocons s’accrochaient dans sa chevelure de lin, la constellant de neige, comme des petits bouts de coton. Ses pommettes étaient rougies par l’air glacé. Sur le pas de course, elle prenait tout de même garde à ne pas glisser dans la neige ou le verglas qui recouvrait la route, d’autant que le jour se couchait tôt sur la capitale. La visibilité n’en était que plus réduite.
Son cœur se gonfla soudainement de joie à la perspective de passer Noël au Majestic Rose. Catherine lui avait assurée qu’elle avait invité Henry, son épouse ainsi que ses enfants et elle avait même fait parvenir une missive à l’ambassadeur italien. Anne avait été éberluée mais à la fois enchantée par cette décision. Sa sœur acceptait l’homme de son cœur et elle en était heureuse, après tout, la blondinette lui avait suffisamment rabattu les oreilles durant des semaines avec ce qu’il s’était passé lors de l’attentat. Il avait été un héros, Catherine voulait peut-être le remercier d’avoir sauvé la vie de sa sœur. Toutefois, pour être sûre de la venue de Lorenzo, elle avait aussi fait parvenir une lettre au jeune homme, l’invitant à se joindre à eux le soir de Noël. Certes le Majestic Rose n’était peut-être pas le lieu rêvé pour un habitant de la cour, mais elle voulait vivre ce moment à ses côtés. Après tout, il était l’unique détenteur de son cœur, de sa vie et de son âme.
La blonde parvint enfin jusqu’à la maison de Catherine où elle s’engouffra rapidement. Elle referma promptement la porte derrière elle pour que la neige n’y rentre pas et elle s’avança dans la maison. Elle se défit de sa cape qu’elle jeta sur une chaise et observa l’habitation vide d’occupants.

« Je suis rentrée ! » annonça Anne suffisamment fort pour que toute la maisonnée l’entende, mais le silence fut sa seule réponse.

Certainement Catherine était-elle déjà partie pour le Majestic Rose avec sa petite tribu. Il devait donc vraiment se faire tard et Anne devait se hâter si elle ne voulait pas être définitivement en retard. Elle alluma une bougie pour percer la pénombre de la maison et grimpa jusqu’à sa chambre. Là elle se délesta de ses vêtements couverts de neige et défit la coiffure sommaire qu’elle s’était faite pour sortir. Puis elle enfila la robe qu’elle avait prévu pour l’occasion. Avant que son père ne fuit l’Angleterre, Anne avait fouillé dans les affaires de la maison et elle avait trouvé de nombreuses toilettes et apparats qui appartenait autrefois à sa mère. Elle avait d’ailleurs parfois été étonnée de la richesse de certains costumes mais sa mère avait été à la cour dans sa jeunesse. Elle avait donc opté pour une sublime toilette blanche, rappelant la neige de l’hiver, brodée à quelques endroits de fils d’argent ou d’or, comme si elle avait été éclaboussée d’étoiles. La blonde était ravie par ce vêtement qui rappelait aussi sa féérie. Puis elle s’employa à coiffer sa longue chevelure blonde qu’elle sublima de quelques tresses et de petites perles qui ressemblaient à la nacre.
Et tandis qu’elle terminait de se préparer devant son miroir, son regard s’égara un instant sur sa commode où trônait plusieurs portraits. Bien entendu, il y avait toujours celui de sa mère qu’elle gardait précieusement, et juste à côté un de son frère Edward, mort bien trop jeune. Elle suspendit son geste et observa les deux gravures avec tristesse, regrettant qu’ils ne puissent être là pour partager Noël avec elle. Elle aurait tant souhaité qu’ils soient encore là avec eux. Puis ses prunelles se posèrent sur le portrait de son père. Mais à peine eut-elle posé les yeux dessus, elle s’empressa de retourner le dessin. Cela lui faisait bien trop de mal, elle qui n’avait encore compris pourquoi il l’avait abandonnée de la sorte. Où était-il désormais ? Allait passer Noël en compagnie de sa nouvelle famille ? Songeait-il seulement à elle ?
Anne sentit les larmes lui monter aux yeux, mais elle se reprit bien vite. Il ne fallait pas qu’elle soit malheureuse un jour comme celui-ci. Elle aurait son frère et sa sœur à son côté, ainsi que toute leur famille et surtout Lorenzo. Elle déplorait cependant qu’Elizabeth soit si loin en ce jour de Noël, mais Anne lui avait fait parvenir une lettre jusqu’à l’endroit où elle s’était retirée pour qu’elle lui souhaitait un merveilleux réveillon. D’ici peu, elle espérait d’ailleurs pouvoir lui rendre visite à Hartfield.
Mais pour l’heure, s’était au Majestic Rose qu’elle devait se rendre. Enfin apprêtée, elle s’envola donc de sa chambre ayant pris soin d’emporter ses cadeaux avec elle. Elle descendit jusque dans l’entrée où elle se revêtit de sa cape avant de s’éclipser de la maison. Une fois de plus, elle ne se priva pas de courir pour gagner la joyeuse auberge où Catherine devait déjà se trouver. Et en effet, elle y était.
A peine la blonde eut-elle pénétré dans la bâtisse, qu’elle repéra bien vite sa sœur en compagnie de ses trois filles devant la cheminée. Personne d’autres de sa connaissance n’était encore arrivé, hormis la belle Philippa à qui elle adressa un sourire affectueux. A pas de loups, elle s’approcha de la table et se plaça derrière Catherine sans qu’elle ne la voie. Elle avait tout d’abord fait un signe aux trois fillettes, leur indiquant de ne pas annoncer sa présence. Puis elle posa délicatement, ses mains devant les yeux de la mère avant de déposer un tendre baiser sur sa joue.

« Devine qui c’est. » rit Anne sur un ton espiègle.

Et comme sa sœur la reconnaissait, elle se plaça face à Catherine. Elle put ainsi admirer la coiffure qui avait été sans conteste faite par les petites mains habiles de ses nièces. Anne les félicita de leur petite œuvre, se disant tout de même que leur mère était bien bonne de la conserver même pour sortir. Mais pour avoir vécu auprès d’elle et avoir été élevée par les soins de Catherine, elle pouvait dire sans hésitation qu’elle était la meilleure mère du monde.

« Vous êtes partis bien tôt. A peine eu-je le temps d’aller faire une course que vous n’y étiez déjà plus. » fit remarquer la blonde dans un sourire avant d’ajouter. « En tout cas, tu es très belle ce soir Catherine. Plus encore que d’ordinaire. »

Anne avait dit cela avec une grande sincérité, prenant la main de sa sœur adorée dans la sienne.

« Et vous aussi petits anges. » ajouta-t-elle tendrement en s’adressant à ses trois nièces, avant de revenir vers sa sœur. « Je vais aller attendre Lo..messire Carafa. Dès qu’il sera là, nous reviendrons vers vous pour passer ce réveillon tous ensembles. » s’égaya-t-elle.

Elle se retira alors et sortit de l’auberge. Là elle se plaça sur le porche du Majestic Rose et attendit la venue de son cher et tendre, oubliant le froid tant son cœur était impatient de le revoir. Dans la pénombre constellée de neige, elle guettait sa silhouette.[/center]


Dernière édition par Anne Stafford le Mar 1 Oct - 23:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
LA FILLE DU BOURREAUle petit oiseau des rues.
♕ Métier : Ancienne serveuse au Flying Dutchman et désormais mère au foyer ♕ Age : 29 ans ♕ Religion : Catholique ♕ L'avatar a été fait par : 400 Lux ♕ Mon nombre de messages est : 1609 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 0 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 14/04/2013 ♕ Mon pseudo web est : Mari-Jane ♕ Mes autres visages : Antanasya, Elizabeth, Edward

MessageSujet: Re: ❧ EVENT n°5 ♣ Un noël au Majestic Rose.  Mar 10 Sep - 23:58


A vos risques et périls.

Au Majestic Rose.
24 décembre 1553
Si cela continuait, elle allait être en retard, ne pouvait-il pas rentrer chez eux tous ces ivrognes ? A chaque Noël, c’était la même chose, Constance n’arrivait pas à avoir une minute à elle au Flying Dutchman. Les clients n’arrêtaient pas d’aller et venir, au lieu de retrouver leurs familles ou bien d’aller écouter la messe. Constance était furieuse, mais elle ne pouvait pas laisser Louis et l’autre serveuse dans l’embarra. Elle n’attendait qu’une chose, un peu plus de calme pour pouvoir partir. Elle tapotait ses ongles sur le bois du comptoir et envoyait des regards à tous, si elle avait été crédible, elle aurait pu faire fuir les clients, mais son air boudeur était vite ignoré par tous. Pfff, à quoi bon vouloir être autoritaire et sévère, quand on était petite ? Après plus d’une heure, où elle passa son temps entre le bar et les commandes, elle put enfin partir. La jolie Constance passa vite à sa chambre pour se changer, elle enfila une robe couleur pourpre, se recoiffa et quitta la taverne pour se rendre au Majestic Rose. Dehors, la neige tombait à grands flocons et il faisait froid, la jeune femme se serra un peu plus et marcha à vive allure jusqu’à l’auberge. Depuis longtemps, elle connaissait les gérants du Majestic Rose qui étaient un couple sympathique et attentif à tous. Ce soir, grâce à des fonds qu’ils avaient récolté auprès de la couronne, un repas de Noël était donné à l’auberge pour les plus démunis. Depuis qu’elle connaissait l’évènement, la jeune femme n’avait eu qu’une idée en tête, s’y rendre pour aider et retrouver ses amis. Catherine Carey lui parla aussi de cet évènement et les deux femmes s’étaient données rendez-vous là-bas. Constance était heureuse de retrouver la petite troupe de son amie, qui avait de nombreux enfants.
Constance finit par arriver au Majestic Rose, heureuse de pouvoir aller se réchauffer à l’intérieur, dehors, elle était transie de froid et un bon feu de cheminée, tout comme la chaleur conviviale ne lui ferait pas de mal. Constance en entrant n’eut pas le temps de faire deux pas qu’une petite furie brune lui sauta dans les bras, c’était sa filleule Elizabeth. La jeune femme prit la petite dans ses bras, qui lui enserra le cou dans ses petits bras pour lui faire un câlin. Aussitôt, Constance chercha la mère de la petite et elle la trouva entourée de toute sa tribu. En chemin, la serveuse salua le couple O’Neil et les remercia pour ces fêtes de Noël.

« Catherine, tu es vraiment resplendissante ce soir. » Disait-elle tout en déposant Elizabeth sur un banc en compagnie de ses sœurs. Constance fit le tour de la tablée pour embrasser tous les enfants. « Au fait, j’ai cru voir Anne à l’entrée, elle va mourir de froid, si elle reste ainsi dehors. » Déclara-t-elle.

Quand elle regarda ensuite la pièce, Constance constata, qu’elle connaissait beaucoup de monde, en plus de la famille Carey, elle retrouvait Philippa Montechiaro et Anna Danford. Elle glissa à Catherine, qu’elle revenait rapidement et qu’elle allait juste saluer des amis. La petite Elizabeth qui comme à son habitude n’allait pas la quitter de la soirée, lui prit sa main et l’accompagna, après que Constance eut rassurée à Catherine, que ça ne la dérangeait pas. La serveuse avait toujours été doué avec les enfants, mais elle n’était pas sûre de pouvoir un jour gérer le rôle d’une mère, en tout cas pour le moment, elle préférait s’occuper de ceux des autres, comme de Catherine, le rôle de nourrice à mi-temps lui plaisait beaucoup aussi.

« Bonsoir, vous allez bien les filles ? » Demanda Constance à Philippa et Anna, tout en s’approchant d’elles, avec un grand sourire. Elizabeth qui lui tenait toujours la main décida de jouer les timides en se cachant derrière les jupes de sa marraine.


    l'ange des rues
    PETIT OISEAU S'ENVOLERA UN JOUR ET NAVIGUERA LOIN SUR LES OCEANS.
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: ❧ EVENT n°5 ♣ Un noël au Majestic Rose.  Jeu 12 Sep - 19:54


Let It Snow




« Oh the weather outside is frightful,
But the fire is so delightful,
And since we've no place to go,
Let It Snow ! Let It Snow ! Let It Snow ! »



   
   
   


Le salon tamisé de l’auberge était rempli d’allégresse, l’atmosphère emplie de cette exitation propre à la période de Noël. Les enfants courraient à travers la grande salle à manger en s’esclaffant, les femmes parlaient entre elles de choses et d’autres, désignant à la dérobée les cadeaux qu’elles avaient préparés pour leurs bambins et les hommes jouaient aux cartes, accoudés aux larges tables de bois. De temps à d’autres, l’un d’eux s’exclamait, hurlant à la tricherie, avant d’abattre ses cartes entre deux éclats de rire.

Je regardais tout ce petit monde d’un oeil bienveillant. Assise devant la cheminé, en compagnie d’inconnus qui, comme moi, se réchauffait, j’attendais patiemment l’arrivé de ceux que je considérais comme mes plus proches amis à Londres. Leurs présents me brulaient les doigts. J’avais tellement hâte de les leur donner pour voir leur visage ! Je craignais tout de même à peu qu’ils ne soient pas à leur goût, mais c’était l’intention qui comptait, n’est ce pas ? C’était ce que me répétait toujours Mère. Hé puis, ce n’étaient pas des choses extravagantes. Simplement de modestes petits cadeaux, histoire de marquer le coup et de faire plaisir. Du moins, j’espérais leur faire plaisir.

Plongée dans une léthargie douceâtre, je ne vis pas s’approcher la jeune femme dont la voix me fit sursauter. J’ouvris de grands yeux étonnés, face à se visage qui me toisait. S’adressait-elle à moi ? Je le pensais bien. Après tout, tous mes autres compères sommeillaient à moitié. Certains ronflaient même doucement.

_Bien sûr ! m’empressais-je de lui répondre, tout sourire. Joyeux Noël à vous aussi. Ne vous gênez surtout pas, prenez place !

Je lui désignais plusieurs fauteuils libres dont le cuir craquelé rougeoyait sous les étincelles de la cheminée. Je la regardais s’asseoir. Sans le vouloir, je la dévisageais. J’étais certaine d’avoir déjà vu cette femme quelque part. La question était de savoir où. A moins que cela n’eut été le fruit de mon imagination ? Je décidais de ne pas tergiverser et de mettre les pieds dans le plat. Cela n’était pas vraiment mon genre, mais j’étais curieuse de savoir si je pensais vrai ou si la brume anglaise me rendait vraiment folle.

_Pardonnez-moi de vous sembler si abrupte, m’excusais-je, mais j’ai l’impression de vous avoir déjà croisée. Votre visage m’est familier. Ou alors le vin chaud m’est-il monté à la tête ?

Je ris doucement en tentant toujours de me rappeler le lieu où j’avais pu voir cette inconnue, qui ne l’était pas tant que ça, en somme. Etait-elle une cliente du Majestic Rose ? Une commerçante ? Une connaissance d’une connaissance ? J’avais beau me creuser les méninges, mon cerveau refusait de fonctionner correctement.

Un courant d’air froid me fit frissonner et je tournais vers l’entrée où quelqu’un avait poussé la porte avant de se presser à l’intérieur, désireux d’échapper aux flocons de neige. A la blondeur de ses cheveux et à sa démarche gracieuse, je sus de suite que le nouvel arrivant était en réalité une nouvelle arrivante. Anne Stafford jeta un coup d’oeil circulaire à la salle, surement pour trouver quelques têtes familières. Elle dû m’apercevoir car je vis ses lèvres se plisser en un sourire chaleureux. Je lui rendis son salut en serrant une petite boite enturbannée dans un papier cadeau fait main. Je ne pourrais lui donner son présent qu’en présence de Lorenzaccio. J’espérais que celui-ci arrive rapidement. Je vis Anne saluer une autre jeune femme que je ne connaissais pas. Probablement quelqu’un de sa famille, aux vues de la proximité qu’elle entretenait avec elle et ses enfants. Etonnée, je la vis retourner dans la rue. Que diable allait-elle y faire avec ce froid ? Elle ferait mieux de rester à l’intérieur et de profiter de la chaleur qui y régnait ainsi que des mets préparés avec soin par les cuisiniers du Majestic Rose.

Je n’eu pas le temps de faire grandir mon inquiétude que déjà, la porte s’ouvrit à nouveau. Constance Bennet, radieuse, fit son apparition et se dirigea derechef vers la même femme qu’avait précédemment saluée Anne. qui était-elle ? Je me promis de me présenter à elle, si l’occasion se présentait durant la soirée. La jeune serveuse du Flying Dutchman s’approcha de la cheminée. Je me rendis compte que je ne l’avais pas revue depuis notre mésaventure au port. J’avais d’ailleurs préparé la robe qu’elle m’avait prêtée pour remplacer la mienne, couverte de boue, et m’éviter de traverser tout Londres comme une souillon. J’avais également un petit quelque chose pour elle. J’attendrais le repas pour le lui donner.

_Très bien, et toi ? lui répondis-je poliment. Je te souhaite un joyeux Noël !

Je remarquais alors qu’elle semblait connaître mon interlocutrice. Je sautais sur l’opportunité.

_Vous vous connaissez ? m’exclamais-je, réellement surprise. Je me demandais justement si je n’avais pas déjà croisée cette mystérieuse lady quelque part. Tu pourras nous introduire l’une à l’autre, alors ! m’émerveillais-je en tapant des mains.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
Admin
♕ Mon nombre de messages est : 965 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 1393 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 28/02/2012

MessageSujet: Re: ❧ EVENT n°5 ♣ Un noël au Majestic Rose.  Lun 16 Sep - 18:37


Un noël au Majestic Rose.




« Douce nuit. Tendre nuit de noël. »

24 décembre 1553. Un noël très féminin au Majestic Rose. Le repas fut dévoilé sur les grandes tables, un repas modeste mais assez pour fêter noël et pour certains c'était le repas tant attendu de l'année. Un repas bienvenue en cette froide nuit de noël. Non, la Reine ne serait pas de la partie ce soir. Elle devait fêter noël dans son majestueux palais, mais le peuple devait être reconnaissant d'avoir un repas et des cadeaux pour les enfants. D'ailleurs, le Majestic Rose était remplit de personnes. Le gérant courait partout pour trouver de nouvelles places. Un brouhaha incessant régnait dans l'Auberge, mais également une ambiance bonne enfant et chaleureuse. Les enfants couraient partout, tout excités à l'idée qu'ils allaient recevoir leur cadeaux.

Catherine Carey était arrivée dans les premiers, une maman très organisée comme toujours, accompagnée de sa tribu. Elle fut bien vite rejointe par Anne Stafford, sa soeur et Constance Bennett. Cette dernière alla voir son amie Philippa en charmante compagnie avec Anna Danford au coin du feu. La meilleure place, sans nul doute, en ce vingt quatre décembre. Mélody O'Neil prit la parole, assez difficilement d'ailleurs le bruit continuait autour d'elle mais elle invita tout le monde à se mettre à table et à profiter du buffet.

Un noël sous le signe des retrouvailles, et des rencontres. Quoi de mieux que de se rencontrer la nuit de noël ? Certains souffraient d'être seul, loin d'un être aimé en cette nuit, d'autres rêver car c'était ça aussi noêl, la générosité de pouvoir s'offrir un cadeau et faire plaisir à autrui. Les O'Neil l'avaient bien compris, ils avaient offert leur logis à tous les Londoniens qui le souhaitaient. Au moins, grâce à eux le noël au Majestic Rose serait réussie, et aura mit un peu de baume au coeur à ceux qui en avaient besoin.

♣ Information sur le jeu :
Voici le second tour de l'évent, il est ouvert à tous même si je doute que la noblesse ou la famille royale veulent se mêler à la populasse ! Tenue chaude exigée car j'imagine qu'il fait froid dans le Majestic Rose mais avec le foule on se tiendra chaud What a Face Il n'y a pas d'ordre de passage, vous répondez autant de fois que vous le souhaitez. Ce tour durera jusqu'au 29 septembre 2013. Nous sommes décalés entre les dates du forum, et la vie réel, veuillez nous excusez par avance. Sur TTB, c'est noël avant l'heure !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: ❧ EVENT n°5 ♣ Un noël au Majestic Rose.  Mer 25 Sep - 13:38

Un Noël au Majestic Rose.
- Maître, si tu me le permet, je ne suis pas certain que ta place se trouve dans cette auberge un soir de Noël!
- Je ne te le permet pas, et ma place est où elle me convient.
- Mais que dira son Eminence ton père ?
- La même chose que d’habitude, petit, il me tiendra son habituel discours à propos de mon insouciance et de ma bêtise, qui s’éternisera pendant deux ou trois pages manuscrites, rien de bien important, donc.

Nul n’est prophète en son pays, et encore moins Lorenzaccio Carafa, bâtard de l’Eglise romaine. Si l’Italie le haïssait, l’Angleterre l’avait accueilli bien plus chaleureusement, n’ayant jamais été témoin de ses frasques bien plus conséquents qu’avaient abrités les murs de Rome, la cité éternelle. Le jeune homme, surnommé Lorenzaccio, c’est à dire « le mauvais Lorenzo » d’une façon particulièrement méprisante par les romains, avait curieusement trouvé sa place dans les contrées lointaines – et d’un point de vue méditerranéen- austères du royaume des Tudors. Si l’on disait bien volontiers que pierre qui roule n’amasse pas mousse, le jeune ambassadeur avait prouvé le contraire,  ayant créé de nombreuses amitiés à Londres, prenant plaisir à rendre visite à Anna, l’apothicaire, à comploter avec Louise ou bien à parler d’art dans sa langue maternelle en compagnie de Philippa. Et surtout, il avait fait la connaissance d’Anne. Anne et son sourire. Anne et ses merveilleux cheveux blonds. Anne et sa gentillesse, sa touchante candeur, son optimisme, sa grâce, sa beauté, toutes ses qualités qui avaient touché son cœur au plus profond depuis bien longtemps à présent. Il se souvenait parfaitement de leur rencontre, qui avait eu lieu en septembre dernier, à l’occasion de la fête donnée pour l’anniversaire de la princesse Elizabeth.  Lorenzo le cynique avait tout d’abord eu l’idée de séduire cette adorable blondinette, dans le but de goûter aux spécialités anglaises, avant de se rendre compte qu’il eut été parfaitement incapable de faire le moindre mal à Anne. Après une longue période de remise en question pendant laquelle il n’avait cessé de courir les bordels et les tavernes en compagnie de son ami Owen, son aimée avait failli perdre la vie lors de la catastrophe de la Tamise, quelques temps auparavant, le poussant à lui déclarer ses sentiments.

Dés lors, il avait tempêté pour parvenir à obtenir de son père l’autorisation de demander sa main à la jeune fille. Le cardinal avait toutefois déployé un mur d’arguments solides : Anne ne possédait aucun titre, aucune dot,  des origines protestantes ainsi qu’un passé flou. Cependant, un Carafa engendrait un Carafa, ainsi, Lorenzo avait obtenu ce qu’il souhaitait : briser ses fiançailles de longue date avec une jeune vénitienne, ce pour quoi il avait curieusement reçu l’aide de sa mère, Giulia. En effet, celle-ci ayant mis au monde Lorenzo et sa petite sœur Chiara de façon illégitime, ne s’était jamais mariée. S’enchaîner à la femme qu’il aimait empêcherait son fils d’avoir recours à ce genre de méthodes pour le moins déconseillées, et l’assagirait sans aucun doute.

Ainsi, le jeune italien avait triomphé, et se trouvait maintenant en chemin vers le Majestic Rose, dans le but de demander sa main à l’élue de son cœur, ce pourquoi il se préparait depuis des jours, ressentant curieusement une certaine timidité, lui d’habitude si décontracté. La nuit, tous les chats sont gris, et les rues de la capitale se trouvaient être en plus battues par la neige, ce qui ne permettait tout bonnement aucune visibilité. Rattrapant par le bras son homme de main, Goffredo, qui trottinait derrière lui et venait de glisser sur une plaque de verglas, Lorenzaccio commençait à se demander si il ne s’était pas tout bonnement perdu dans le labyrinthe qu’était Londres. Une chose était sûre, cependant, il était en retard, Anne devait sans doute se demander ce qu’il fabriquait. Il avait reçu une missive de la part de Catherine, sa sœur – et donc future belle-sœur, comme c’était étrange de penser à cela-, suivie d’une autre, de son aimée, qui tenait à s’assurer de sa présence. Après avoir envoyé Goffredo porter une réponse à la maison habitée par les deux jeunes femmes, ce dernier lui avait rapporté le nombre de membres composant la famille, manquant de faire s’étrangler son maître avec le vin qu’il buvait au moment où il lui avait appris que Catherine avait dix enfants, une folie selon lui. Certes, il avait de l’argent à dépenser, mais trouver autant de cadeaux originaux – car en plus de la famille Carey, dont il fallait s’attirer les bonnes grâces, il comptait bien retrouver nombre de ses amis au Majestic Rose- lui avait valu, à lui et à son homme de main, de battre toutes les boutiques de Londres pendant plusieurs jours, et de presser bon nombre d’artistes italiens pour faire parvenir les différentes commandes à temps. Il en résultait un immense sac de toile remplis de présents sous le poids duquel Goffredo ployait presque à présent.
Enfin, l’auberge, de laquelle filtrait une lumière chaleureuse, s’offrit aux yeux des deux italiens. S’approchant, Lorenzo distingua Anne, qui trépignait devant la porte, dos à lui. Il fit signe à l’adolescent d’entrer, afin de les laisser seuls, et posa les mains sur les épaules de la jeune femme, afin de signaler sa présence.

- Ma chère Anne, vous devez être transie de froid, il n’est pas raisonnable de rester ainsi dans la neige !

Une curieuse façon de la saluer, certes, cependant l’italien se montrait toujours maladroit en sa présence, ne sachant pas vraiment quel langage ou quelle attitude adopter, presque intimidé par l’aura qui se dégageait de son aimée.

- Entrons avant de nous transformer en statues de glace, voulez-vous ?

Sur ces paroles, il entraîna sa belle dans l’auberge, impatient de se soustraire au froid qui régnait : en tant qu’italien, Lorenzo détestait la neige, malgré sa grande beauté, ainsi que le vent, l’humidité et la pluie. Le climat qui le satisfaisait réellement se trouvait en effet être celui de son pays, chaud et sec. Il avait donc revêtu un habit épais, ainsi qu’un manteau de fourrure pour se protéger de l’atmosphère glaciale. A l’intérieur de l’auberge, il faisait meilleur, mais pas assez pour décider l’ambassadeur à se débarrasser d’une seule couche de son attirail anti-froid. Il repéra rapidement Goffredo qui se réchauffait près de feu, ainsi que Philippa, vers qui il se dirigea :

- On meurt de froid, dans ce maudit pays, lui dit-il dans leur langue maternelle, avant d’ajouter : Joyeux Noël, tout de même, j’espère que tu ne souffres pas trop d’être loin de la maison. Et Joyeux Noël à toi aussi, Anna, reprit-il en anglais, et à vous de même, bien que je n’ai pas l’honneur de vous connaître, acheva-t-il en s’adressant à la jeune femme qui accompagnait ses deux amies.

Enfin, l’ambassadeur se laissa guider par Anne vers la table à laquelle se trouvait assise Catherine, en compagnie de ses trois filles. Ne sachant pas vraiment comment la politesse anglaise lui permettait de s’adresser à elle, du point de vue du titre qu’il devait employer, il opta finalement pour des salutations légèrement italianisées :

- Bonsoir, signora Carey, je vous remercie pour votre invitation et je me permet de vous souhaiter un Joyeux Noël.





codes par shyvana
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: ❧ EVENT n°5 ♣ Un noël au Majestic Rose.  Mer 25 Sep - 14:30
Un noël a Majestic Rose.

Une ambiance chaleureuse régnait dans la taverne, les gens entraient et s'installaient près du feu. C'était agréable de voir toutes ses personnes réunis pour la même fête, en Écosse j'aurais dû assister à de longue cérémonies entourés de personnes asociales qui ne se préoccupaient que de leur argent et de rien d'autre. J'aurais finie par quitté la table avant l'heure et me réfugier chez le baron Oswald où là la fête aurait été plus sympathique et moins pompeuse. Tout ça me manquait un peu, surtout mes moments passés avec les Oswald que je considérais comme ma deuxième famille. Pourtant j'étais aussi très heureuse d'être ici avec mes nouveaux amis qui pour le moment n'étaient pas encore là, mais noël est une fête propice aux rencontre et la demoiselle à qui j'avais demander si je pouvais m'assoir m'avait affirmée que oui. Je m'étais installée alors à ses côtés. Elle me demanda d'ailleurs si l'on ne s'était pas déjà croisé, c'était fort possible. Je traînais souvent à la boutique où dans Londres alors il n'était pas rare de me croiser.

Je ne lui répondis pas tout de suite intrigué par l'arrivée de Anne, toujours aussi charmante et délicate, elle s'en alla pourtant bien vite retournant dans le froid de l'hiver, puis ce fut au tour de Constance, ma première amie que je m'étais faite ici d'entrer, je souris en la voyant arrivé et la salua, la demoiselle à mes côtés sembla surprise que l'on se connaisse, je répondis enfin à sa question:

« C'est possible que l'on se soit déjà croisé, je travail à l'apothicairerie, je connais Constance depuis mon arrivée ici il y a deux ans Je m'appelle Anna, Anna Danford.»


Je doutais fort qu'elle reconnaisse en mon nom de famille la duchesse que j'étais autrefois. Je ne regrettais pas mon changement de vie et même le préférait à mon ancien. J'étais bien mieux ici même si mon Thomas me manquait fortement et ça même malgré toutes les lettres que l'on s'écrivait, mais je ne pouvais pas retourner en Écosse, sinon je savais bien que je ne pourrais revenir ici. Ce fut au tour de Lorenzaccio d'entrer accompagné d'Anne qui le suivait. Je souris en les voyant tous les deux, ne me doutant pas de ce qui se passait réellement entre ces deux êtres. Je me souvenais juste que Lorenzaccio était au courant pour moi et qu'il savait à cause de la lettre qu'il avait intercepté l'autre jour que j'étais une duchesse puisque j'avais fini par lui avouer. J’espérais de tout cœur qu'il garde ça pour lui. Il était avec Constance l'un des seuls à savoir ma vraie nature.

« Vous trouvez que j'ai l'air mystérieuse?»


Je ris à ces propos, je n'étais pas contre l'idée que Constance nous mette en relation elle était très douée pour cela et m'avait déjà bien aidée à m'intégrer dans cette communauté et j'en étais plus que satisfaite.
bohemian psychedelic
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
LA FILLE DU BOURREAUle petit oiseau des rues.
♕ Métier : Ancienne serveuse au Flying Dutchman et désormais mère au foyer ♕ Age : 29 ans ♕ Religion : Catholique ♕ L'avatar a été fait par : 400 Lux ♕ Mon nombre de messages est : 1609 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 0 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 14/04/2013 ♕ Mon pseudo web est : Mari-Jane ♕ Mes autres visages : Antanasya, Elizabeth, Edward

MessageSujet: Re: ❧ EVENT n°5 ♣ Un noël au Majestic Rose.  Sam 28 Sep - 21:54


A vos risques et périls.

Au Majestic Rose.
24 décembre 1553
Constance adorait les fêtes de Noël, même si elle n’était pas riche, elle aimait la convivialité de ce moment et adorait faire de cette journée et de la veillée de Noël un moment spécial. Elle se souvenait très bien des Noël, du temps où sa mère était encore vivante, c’était des moments conviviaux où la petite famille arrivait à mieux manger qu’auparavant. Bien souvent, sur la table, il y avait un morceau de viande et des légumes. Mais le mieux pour Constance, c’était le dessert, sa mère Emma faisait toujours une délicieuse brioche, qui au moment de la déguster sortait tout juste du four. Ces moments joyeux, elle les gardait tous en mémoire. Elle n’avait jamais eu de cadeaux, mais cette convivialité familiale et ce bonheur avait toujours valu tout l’or du monde. Plus tard, après sa fuite, Constance avait toujours veillé à faire de ses Noël un moment formidable, parfois, elle le fêtait dans des auberges, ou bien auprès de personnes qui l’avait accueilli. Cette fête, même religieuse avait toujours été un moment spécial pour elle, un jour inhabituel, pas comme les autres, en proie à beaucoup de féérie. Aujourd’hui, après quelques années où elle l’avait fêté au Flying Dutchman, elle se trouvait en compagnie des personnes qu’elle aimait au Majestic Rose. La nuit était froide, la neige sur le sol avait recouverte la saleté de la ville de Londres et les flocons tombaient toujours du ciel.
Avec la petite Elizabeth sa filleule, Constance avait rejoint Philippa et Anna qui se trouvaient toutes les deux près de la cheminée à converser. La jolie serveuse était heureuse de retrouver ses proches amis en cette soirée, ce Noël allait vraiment être fantastique, comme si sa grande famille était réunie en ce jour. Philippa qu’elle venait de saluer, lui retourna alors sa questions et très vite lui demanda si elle connaissait Anna, avec qui elle venait de faire connaissance.

« Je vais très bien, je suis si heureuse, j’adore les fêtes de Noël. En plus ma petite fée est avec moi pour ce jour. » Disait-elle en riant, en montrant la petite Elizabeth qu’elle prit dans ses bras. « Oui, nous nous connaissons, depuis qu’Anna est arrivée à Londres pratiquement. » Souriait Constance.

La suite, Constance l’écouta à peine, bien trop accaparé par sa petite filleule qui s’était mise à jouer avec ses cheveux, pendant quelques instants, elle la laissa faire, mais très vite, elle tenta de lui trouver une autre occupation, qui était d’aller voir le sapin, qui se trouvait juste à côté des jeunes femmes. Tandis que la petite admirée les décorations, Constance écoutait la conversation entre les deux jeunes femmes qui était assez étrange. Le repas finit par arriver, dressé sur les immenses tables et Constance proposa à ses amies de se joindre à la petite troupe qu’avait composée Catherine Carey avec ses enfants.

« Vous voulez vous joindre à nous, la table est assez grande pour nous tous. » Proposa la jeune femme pour réunir tout le groupe à la même tablée. La petite Elizabeth de son côté était partie rejoindre sa mère et ses sœurs, tout en sautillant joyeusement. Si seulement Constance pouvait redevenir un jour une petite fille, l’insouciance lui manquait.


    l'ange des rues
    PETIT OISEAU S'ENVOLERA UN JOUR ET NAVIGUERA LOIN SUR LES OCEANS.
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: ❧ EVENT n°5 ♣ Un noël au Majestic Rose.  Mar 1 Oct - 18:51
 

Cette nuit, les Anges chanteront

pour nous.

Holy Night

Anne se frotta les mains et souffla dessus pour tenter de les réchauffer. Le froid de la soirée enveloppait la ville et pénétrait les maigres couches de ses vêtements. Grelottante, son esprit éludait tout de même l’air glacé car il était tout dirigé vers un seul être : Lorenzo. Ses prunelles claires observaient le sombre horizon avec attention, attendant avec impatience que la silhouette de l’ambassadeur italien se dessine au loin. Son cœur était gonflé d’excitation, heureuse à la perspective de passer un heureux Noël aux côtés de son frère et de sa sœur, ainsi que de l’homme qui habitait constamment ses pensées.
Néanmoins, elle ne pouvait empêcher l’angoisse de monter en elle au fil des minutes qui s’écoulaient sans que l’italien n’apparaisse. Et si les lettres ne lui étaient pas parvenues ou qu’il refusait de passer le réveillon au milieu des gens du peuple dans une simple auberge ? Pouvait-il s’être égaré dans la pénombre des rues de Londres ? La neige et la glace avaient-elles provoqué un accident ? Et s’il lui était arrivé malheur ?
La blonde secoua la tête et préféra ne pas y songer. Elle bannit ses horrifiantes suppositions et astreint son esprit à croire seulement qu’il était en retard. Son corps se refroidissant progressivement, elle rabattit les pans de sa cape sur ses épaules et enfila sa capuche pour être le plus hermétique possible au vent de l’hiver. Elle se tourna un instant vers la fenêtre pour observer l’agitation à l’intérieur de l’auberge. Le feu crépitant de la cheminée lui faisait cruellement envie mais elle préférait attendre Lorenzo. Quand soudain, des mains se posèrent sur ses épaules et la jeune femme reconnut la douceur de l’homme qu’elle aimait. Un éclatant sourire ourla ses lèvres tremblantes de froid et elle se détourna promptement vers l’italien.

« Lorenzo ! Vous êtes venu. » s’exclama-t-elle avec soulagement ayant appréhendé qu’il n’arrive jamais. « J’ai craint un instant que vous n’ayez pas reçu nos lettres. »

Anne commença à lever sa main dans le but de caresser le visage de son aimé, puis elle se ravisa. Embrassée elle-même, elle ne voulait pas lui causer du tort en faisant montre de son affection en public comme elle avait pu le faire le jour de la parade. Ce fut le jour où Lorenzo s’était déclaré et depuis, son cœur était en fête. Une joie pure et profonde l’habitait, s’alliant à un amour invincible dont elle ne parvenait à cerner les limites. Jamais elle n’avait autant aimé. Mais dès lors que leurs sentiments avaient été mis à jour, une gêne palpable s’était installée entre eux. C’était une chose presque amusante de voir ses deux êtres être aussi intimidés par les émotions qui les étreignaient. Pudiquement, la blonde se contenta de l’admirer les joues en feu. Il lui paraissait un peu plus beau chaque jour que Dieu lui offrait.

«  Entrons avant de nous transformer en statues de glace, voulez-vous ? »

Anne hocha la tête à la proposition du jeune homme et s’accrocha à son bras, se sentant tout à coup toute puissante, portée par les ailes de l’amour. Ils retrouvèrent l’ambiance chaleureuse de l’auberge. La jeune fille ne parvenait à se départir de son sourire. Elle était heureuse et fière de paraître à ses côtés.
Elle se laissa guider par Lorenzo et ils se retrouvèrent bientôt en compagnie de la belle Philippa, d’Anna et d’une jeune femme qu’elle ne connaissait pas mais dont elle avait déjà entendu parler croyait-elle. Anne quitta la chaleur du bras de l’italien pour aller embrasser l’italienne avec affection ainsi que son amie Anna.

« Je suis si heureuse de vous voir et je vous souhaite un joyeux noël. J’espère que vous passez un heureux réveillon. Ainsi que vous, Constance c’est cela ? » leur sourit-elle avec engouement.

Ses yeux étaient emplis d’étoiles, comblée par une joie sincère, couplée à la magie qui se dégageait de cette nuit de Noël. Elle était comme une gamine à qui on vient de lui faire le plus beau cadeau du monde. Anne se détacha de ses deux amies et revint vers Lorenzo. Elle l’attrapa par le bras et l’entraîna avec lui à travers la taverne.

« Venez. Je vais vous présenter à ma sœur Cath et à mes nièces ! » s’enthousiasma-t-elle, les prunelles pétillantes de joie. « Je vous montrerai bien mes neveux, mais ces petits diablotins doivent sûrement courir dans tout le Majestic Rose à cette heure. » ajouta-t-elle en riant.

Ils retrouvèrent donc bientôt Catherine qui se trouvait attablée avec ses trois filles qui ne s’étaient pas détachées de leur mère. Anne s’approcha de sa sœur et prit sa main dans la sienne, pleine de fierté d’obtenir l’avis de celle qui était comme sa mère sur l’homme qui faisait battre son cœur.

« Nous voilà revenus, Cath. »

Elle laissa ensuite à Lorenzo le soin de s’introduire auprès de sa sœur avec toute la politesse dont il était de mise. L’usage de l’italien dans sa phrase fit sourire Anne comme à chaque fois qu’il était question de ce pays merveilleux. Ce Noël s’annonçait parfait et magique !
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: ❧ EVENT n°5 ♣ Un noël au Majestic Rose.  Sam 5 Oct - 14:44


Let It Snow




« Oh the weather outside is frightful,
But the fire is so delightful,
And since we've no place to go,
Let It Snow ! Let It Snow ! Let It Snow ! »



   
   
   


Alors que j’attendais avec impatience que la jolie inconnue me décline son identité ou que Constance fasse les présentations, je fus distraite par une nouvelle entrée. Une bourrasque glacée s’infiltra dans l’auberge, comme un serpent vicieux dans le terrier d’un rongeur, et fit vaciller les chandelles. Malgré le feu de cheminé devant lequel je me trouvais, je ne pus m’empêcher de frissonner avant de resserrer mon châle sombre autour de mes épaules. Je fus cependant rapidement réchauffée à la vue des nouveaux arrivants à la fête. Anne et Lorenzo se dépechèrent de refermer la porte derrière eux, désireux d’échapper aux tourbillons hivernaux qui balayaient les rues londoniennes. Ma pauvre amie devait mourir de froid ! Que lui était-il donc bien passé par la tête pour vouloir attendre l’italien au milieu de la neige ? Quelques fois, je me disais que je ne comprendrais jamais l’amour... Après tout, il vous faisait faire des choses tellement étranges et saugrenues ! Peut-être qu’il faisait véritablement perdre la tête, après tout.

Les deux tourtereaux nous repérèrent rapidement. Entendre Lorenzaccio maugréer dans sa barbe et râler comme un putois contre la météo m’arracha un rire que l’on ne pouvait pas vraiment qualifier de discret.

_Ce n’est pas du sang qui coule dans les veines de ces anglais, mais de la neige ! lui répondis en italien. Je me demande bien comment survivent-ils à cela tous les ans. Pour ma part, une seconde de plus dehors et je terminais en statue de glace.

Il nous souhaita un joyeux Noël et j’appris, de ce fait, le prénom de l’étrangère qui m’avait rejointe. Anna ? Cela ne me disait rien. J’avais probablement rêvé, après tout. Ce n’était pas la première fois que je m’imaginais des choses. Et surement pas la dernière. Mon imagination débordante me jouait souvent de sales tours. Anne m’embrassa chaleureusement, puis entraîna l’italien alors vers sa soeur, déjà attablée en compagnie de sa famille. Serait-ce... Une première rencontre ? Mon amie allait-elle le présenter pour la première fois ? L’empathie me fit angoisser pour eux et je croisais les doigts. Connaissant le bagou légendaire du Carafa, je ne me faisais pas trop de soucis. Il n’empêchait, lui qui était d’ordinaire si à l’aise, semblait un peu inquiet. Mais si la soeur aînée d’Anne lui ressemblait, tout se passerait en douceur.

Anna finit par me parler de la relation qui les liait, elle et Constance, et je fis de suite le lien.

_L’apothicaire ? Oh, il ne fait aucun doute que nos routes se soient croisées, alors ! J’ai surement dû passer dans votre boutique, souris-je. Je suis ravie de faire votre connaissance, Anna Danford. Maintenant que je connais votre nom, le voile mystérieux s’est levé !

Constance valida ses dires. Elle sembla cependant distraite par l’enfant qui entortillait ses cheveux avec un sourire satisfait. Mon amie ne protesta pas et finit par nous proposer de rejoindre la table pour profiter du buffet. Je mordillais mes lèvres en réfléchissant. Je ne voulais en aucun cas m’imposer auprès des connaissances de Constance. Noël était fait pour être célébré avec sa famille. Il y avait Constance, sa filleule et la mère de cette dernière était également la soeur d’Anne. Qui étais-je, moi, à part une simple connaissance ? Cependant, la perspective de rester seule, près du feu à les regarder ne m’enchantait guère. Je ne voulais en aucun cas me retrouver seule en cette soirée de Noël. Et Constance, Anne et Lorenzo était ceux que je considérais le plus comme ma famille. Bien sûr, la Comtesse de Lennox était comme une seconde mère pour moi, mais elle était à Whitehall, en ce moment même.

_C’est très gentil de ta part, Constance, merci beaucoup. Je ne voudrais pas vous imposer ma présence, mais... j’accepte avec plaisir. Je me sens comme au milieu des miens, parmi vous tous.

Je souris timidement, étonnée par ma propre audace à dévoiler ce que je ressentais. Peut-être (surement même) ne ressentaient-ils pas la même chose à mon égard, mais il me semblait important de leur dire à tous cela, surtout en cette nuit de Noël.

_Je pourrais alors soutenir ce pauvre Lorenzo, riais-je. Il me semble bien qu’Anne a décidé de le présenter à sa soeur... Et s’il faut défendre sa renommée ou sa réputation, je répondrais présente.

Partager un repas au Majestic Rose, l’endroit qui m’avait vu arriver, en compagnie des personnes que j’estimais le plus en Angleterre, me rendait presque euphorique. J’avais encore les cadeaux d’Anne, Constance et Lorenzaccio dans les poches de mon châle, mais j’attendrais le bon moment pour les leur donner. Le dessert, peut-être ?

_Vous joindrez-vous à nous, Anna ? demandais-je à la jolie apothicaire. Nous pourrions faire plus ample connaissance. Je me demandais justement comment vous et Constance vous étiez rencontrées. Comme je ne suis pas à Londres depuis très longtemps, nous pourrions discuter de nos expériences respectives... Ces londoniens sont si étranges, après tout ! lançais-je, malicieuse.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
Admin
♕ Mon nombre de messages est : 965 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 1393 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 28/02/2012

MessageSujet: Re: ❧ EVENT n°5 ♣ Un noël au Majestic Rose.  Mer 9 Oct - 20:48


Un noël au Majestic Rose.




« Douce nuit. Tendre nuit de noël. »

24 décembre 1553. Sur les tables on trouvait des mets inhabituels pour les gens du peuple, de la viande, de nombreuses volailles, des petits légumes, du pain chaud, des galettes de blé. Il y avait de quoi ravie les estomacs de tous et les remplir pour quelques temps. Tous étaient en train de déguster les mets tandis que Lorenzaccio Carafa faisait connaissance avec la famille de sa chère et tendre Anne Stafford. Anna Danford et Philippa Montechiaro se rencontraient, tandis que Constance Bennet les invitait à la rejoindre sur la grande tablée que tout ce beau monde formée.
Le repas se terminait tranquillement, dans la joie et la bonne humeur, tous avaient oublié leurs problèmes de tous les jours. Avant que les desserts ne soient servis, les époux O’Neil, ainsi que quelques dames riches de la bonne société londonienne connues pour leurs bonnes œuvres, arrivèrent dans la salle du restaurant, accompagnés de servants qui tenaient de gros sac en toile.

« Les cadeaux sont là. » Riaient les femmes d’une voix joyeuse.

Il ne fut pas bien longtemps pour que la plupart des enfants se précipitent joyeusement autour des sacs, attendant des cadeaux qui étaient peut-être rares dans leurs vies. Biscuits secs, friandises, les enfants reçurent chacun un petit sac contenant ces petits plaisirs qu’ils ne connaissaient pas. Les enfants riaient, retournaient auprès de leurs parents pour montrer leurs cadeaux.
Ces surprises étaient l’un de ces petits miracles de Noël, que l’on ne devait qu’aux prières et aux plus riches de ce monde qui pouvaient nous les offrir. Aujourd’hui, pour cette petite poignée de personne, ce Noël ne serait pas un jour comme les autres. Même les adultes avaient reçu leurs petits cadeaux, un peu d’argent pour améliorer le quotidien. Or qui venait des caisses personnelles de la reine. Au dehors, alors que la neige continuait de tomber, une étoile brillait haut dans le ciel et ceux qui la verraient, feront une prière pour espérer que la paix dure encore un peu plus longtemps.


♣ Information sur le jeu :
Voici le troisième tour de l'évent, il est ouvert à tous même si je doute que la noblesse ou la famille royale veulent se mêler à la populasse ! Tenue chaude exigée car j'imagine qu'il fait froid dans le Majestic Rose mais avec le foule on se tiendra chaud :face:Il n'y a pas d'ordre de passage, vous répondez autant de fois que vous le souhaitez. Ce tour durera jusqu'au 23 octobre 2013. Nous sommes décalés entre les dates du forum, et la vie réel, veuillez nous excusez par avance. Sur TTB, c'est noël avant l'heure !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
LA FILLE DU BOURREAUle petit oiseau des rues.
♕ Métier : Ancienne serveuse au Flying Dutchman et désormais mère au foyer ♕ Age : 29 ans ♕ Religion : Catholique ♕ L'avatar a été fait par : 400 Lux ♕ Mon nombre de messages est : 1609 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 0 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 14/04/2013 ♕ Mon pseudo web est : Mari-Jane ♕ Mes autres visages : Antanasya, Elizabeth, Edward

MessageSujet: Re: ❧ EVENT n°5 ♣ Un noël au Majestic Rose.  Sam 19 Oct - 22:54


A vos risques et périls.

Au Majestic Rose.
24 décembre 1553
« Je crois bien que son prince charmant aura plutôt affaire à Henry, Catherine pense qu’au bonheur de sa sœur, mais son frère, j’en suis moins sûre, par chance pour eux, il ne se trouve pas à nos côtés. » Fit remarquer la jeune femme, tout de même impatiente de rencontrer cet homme et surtout de voir à quoi il ressemblait.

Constance se trouvait à la table de Catherine Carey, rejointe par ses amies Anna et Philippa, tous formaient une joyeuse tablée, surtout avec les enfants de Cat qui étaient enchantés par cette convivialité. Constance était en train de passer l’un de ses plus beaux réveillons de Noël, avec une ambiance familiale et de l’amour dans l’air. En effet, la petite sœur de Catherine avait fini par amener son amoureux à la table, un italien, dont la serveuse n’avait pas retenu le prénom tellement il était long. En tout cas, c’était un homme qui paraissait important, il portait de beaux habits et s’il se trouvait ici, loin de son pays, c’était qu’il ne devait pas être rien. En ce qui concernait Philippa, elle devait très certainement connaître ce jeune homme, ils paraissaient proches, peut-être c’étaient-ils déjà rencontrés en Italie ? Pippa était une artiste incroyablement douée, elle aurait pu faire ainsi sa connaissance. Peu importe, Constance la questionnerait plus tard sur ce sujet, aujourd’hui, c’était le jour de la joie et de la bonne humeur, mais surtout des enfants.
Les mets sur la table était succulent, cela faisait longtemps que la jeune femme n’avait eu un repas aussi bon et aussi copieux, même si elle gagnait bien sa vie au Flying Dutchman, c’était une personne très économe, qui se contentait que de la simplicité. Constance avait été toujours marqué par ces jours douloureux où la faim tenaillait son estomac, où l’on n’avait qu’une maigre miche de pain pour se nourrir, ces moments, elle les avait connu avec ses parents, puis plus tard durant son passé de fugueuse. Ne voulant plus connaitre ce genre de problème, elle économisait, mettant de côté en cas de coup dur et surtout par peur de revoir ces jours arriver. Avant que le dessert ne soit servi, les époux O’Neil firent entrer plusieurs dames et leurs serviteurs, c’étaient les personnes qui avaient financé ce merveilleux Noël. On annonça alors la distribution des cadeaux et les enfants se précipitèrent tous auprès de leurs anges gardiens. Bonbons et petits gâteaux feraient le bonheur de leur estomac. La petite Elizabeth qui après avoir montré à sa mère ce qu’elle avait eu, vint voir à la suite Constance pour lui montrer. Tout ceci était vraiment merveilleux pour eux. Ensuite, ce fut le tour des adultes, pour eux, le cadeau était quelques pièces d’or, de quoi aider le quotidien. Quand on vint vers elle, Constance refusa tout de suite ce présent, elle n’était pas la plus à plaindre, elle n’avait pas besoin de tout cela.

« Non merci, donnez-le à l’une de ces pauvres familles. » Souriait-elle.

Constance n’acceptait pas la charité pour elle-même, elle avait toujours su se débrouiller seule et ce n’était pas maintenant qu’elle allait changer. Oh que non ! Elle pouvait accepter les emplois, les assiettes de nourriture, mais pas l’argent. Pour elle, l’or se méritait avec le travail et la jolie serveuse était très à même de se débrouiller seule pour survivre.


    l'ange des rues
    PETIT OISEAU S'ENVOLERA UN JOUR ET NAVIGUERA LOIN SUR LES OCEANS.
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
Admin
♕ Mon nombre de messages est : 965 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 1393 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 28/02/2012

MessageSujet: Re: ❧ EVENT n°5 ♣ Un noël au Majestic Rose.  Mar 2 Sep - 16:14


Un noël au Majestic Rose.




« Douce nuit. Tendre nuit de noël. »

24 décembre 1553. La neige continuait de tomber et les enfants déballaient les cadeaux, l'ambiance était bonne tout le monde joyeux même si c'était un noël simple, un noël de pauvres. Néanmoins, il en restait convivial et familiale. Les pauvres agissaient différemment de la noblesse, les pauvres étaient une seule et même famille contrairement aux riches qui se battaient entre eux. Oui, cette nuit-là au Majestic Rose la solidarité, le partage, la joie d'un repas de noël - tous ses sentiments étaient là et embaumaient le coeur de chacun, qu'en était-il au Palais ? Joyeux Noël au Majestic Rose.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: ❧ EVENT n°5 ♣ Un noël au Majestic Rose.  
Revenir en haut Aller en bas
❧ EVENT n°5 ♣ Un noël au Majestic Rose.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Event][Libre + Clyford] Après-midi à l'eau de rose
» event coupe du monde la semaine prochaine
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques
» - Event II.2 - La Faiblesse des Jedi
» Event 5 : Ecriture & Dessin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Golden Age  ::  :: Archives de la saison 1 :: ♣ Archive RP-
Sauter vers: