AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Cette MAJ est optimisée pour Mozilla.

Nous nous situons aux alentours de mai 1558.
Il fait de plus en plus chaud les gens prennent plaisir à sortir dans les jardins.

Si vous souhaitez jouer un étranger, privilégiez les Espagnols et les Ecossais.
N'hésitez pas à regarder les PV et scénarii en priorité.

Partagez|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
Admin
♕ Mon nombre de messages est : 956 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 1393 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 28/02/2012

MessageSujet: ❧ DEFI n°2 ♣ Tous à l'eau !  Jeu 29 Aoû - 20:55
Quand on a la poisse.

La journée était belle malgré le mois de décembre qui débuté. Les habitants de Londres en profitaient pour faire leurs courses, d'autres pour profiter de la douceur de l'hiver. Elizabeth Clinton faisait partie de ces personnes qui profitaient du soleil pour faire quelques emplettes, après un passage dans les diverses boutiques de Londres, elle se rendit sur les bords de la Tamise pour profiter de l'effervescence du fleuve. Les bateaux allaient et venaient transportant les merveilles d'autres mondes. Un autre personne se trouvait aux abords du fleuve, le soldat de la garde royale Lawrence Vaughn dans sa tenue militaire. Tous deux allaient bientôt se croiser, sans se parler, à moins que le destin en décide autrement.

Mise en place du défi ♠️ Faites une réponse chacun de mise en place de votre défi et The Majestic Rose reviendra à vous pour votre plus grand malheur. What a Face


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: ❧ DEFI n°2 ♣ Tous à l'eau !  Dim 15 Sep - 11:07
Les rayons de soleil caresse mon doux visage, il est temps pour moi de me réveiller, même si j’aurais aimé continuer à rêver et à profiter des quelques minutes de sommeil. Je m’étire et je me lève. Je vais dans la salle à manger et je déjeune, seule. Mon époux n’est pas là, il travaille à Londres, encore. Si seulement, il pouvait être plus libre, je pourrais profiter de lui. Or, ce n’est pas permis. Après avoir fini de déjeuner, je monte dans ma chambre et je me prépare, aidée de mes servantes. Je m’habille d’une robe qui convient à cette saison hivernale. Décembre est arrivé et avec lui, les saisons froides. Je souris. Un grand sourire. Aujourd’hui, c’est un jour particulier. Pourquoi ? Oh tout simplement car je vais faire quelques emplettes. Je ne sais pas pourquoi mais depuis quelques temps, j’ai envie d’acheter quelques habits, pas beaucoup, en effet, je ne vais pas dilapider toute la fortune de mon doux seigneur. Je ne veux pas que mon époux paye mes dettes, surtout si elles sont nombreuses. Je finis de me préparer, je me regarde dans un miroir. J’admire ma beauté, cette beauté juvénile. Pas encore quelques rides sur cette peau, mais, bientôt, ils seront là. Signe d’une vieillesse, du temps qu’il passe. Qu’est-ce que j’ai fait dans ce monde ? Oh pas grand-chose, j’en ai bien peur. Je n’ai rien fait de particulier, sauf, de changer de camp pour éviter de me faire décapiter ma tête. Mais ma pauvre amie, Jane est une de mes amies, elle était désignée pour devenir la Reine d’Angleterre, or, elle n’est restée que 9 neufs, ensuite, cette Mary Tudor a pris le pouvoir. Est-ce que j’aime cette Reine ? Je ne sais pas. Je me suis ralliée à elle pour sauver mon petit cou et éviter de mourir, égoïste ? Sans doute. J’aimerais tant revoir Jane et lui parler, mais, cela ne m’est pas permis. Les on dit sont terribles, n’est-ce pas ? En effet, et même si, je voulais parler aux sœurs de mon amie, je serais contrôlée. La vie à la cour est néfaste, nous sommes toujours surveiller par ce qu’on fait ou ne fait pas. On est contrôlée … Certaines personnes rapportent nos actions ou nos paroles à la Reine et ceux qui sont contre la reine peuvent finir leurs jours dans une prison, dorée ou grise. Cessons de parler de ceci, il n’est plus temps de s’intéresser à ça mais de partir, maintenant. Je sors de ma demeure, en apportant une petite somme avec moi, gardée dans un sac. Puis, je vais dans la calèche. La route vers Londres est plus ou moins longue, je m’endors, réveillée par moment par quelques secousses. Enfin, arrivée à Londres, je quitte la calèche et je remercie le cocher. Maintenant, je peux acheter ce que je souhaite, en étant raisonnable. Mais qu’est-ce que je veux acheter ? Hum, je ne sais pas, je pense des nouvelles tenues, des tissus, de nouvelles matières avec des nouvelles couleurs. Enfin, je veux plaire. Plaire à qui ? Mais, à mon époux. Je veux qu’il soit heureux de m’avoir choisi et j’avoue que j’ai besoin de savoir ce qu’il pense de moi, qu’il soit satisfait de ma modeste personne. Je marche dans les rues de Londres, en cherchant quelques échoppes. J’en trouve une et j’achète quelques tissus, j’achète quelques objets. Enfin, après avoir fini ma course, je vais sur la Tamise, qui est comme un fleuve. Enfin, je crois. Je me promène au bord de celle-ci, je suis calme, je ne dis rien. Je reste silencieuse, à quoi bon parler quand on ne trouve pas de sujet intéressant à dire ? Aucun et puis, je n’ai pas tellement envie de parler avec des personnes, pour le moment. Puis, soudain, je ne sais pas pourquoi, je me retrouve par terre et la foule me regarde avec une intensité. Qu’est-ce qui s’est passé ? Je ne sais plus. Mais, je vois un être disparaître de la foule, je me lève et quelqu’un s’approche de moi. Qui est-ce ? Je ne connais pas cette personne. Je souris, ne sachant quoi faire. Je préfère me taire et on verra plus tard, ce qui se passer. L’avenir nous le dira …

HJ : si cela ne va pas, dis moi le, je changerais Smile
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: ❧ DEFI n°2 ♣ Tous à l'eau !  Mer 18 Sep - 15:24
C’était jour de marché, jour où dames et coquettes sortent pour faire quelques emplettes. Une robe, un brocart, un joyau, aucune de ces précieuses parfois ridicules il faut bien l’avouer,  ne rentrait dans sa demeure, sans avoir auparavant fait quelques torts aux cordons de la bourse de leur époux.  Et qui dit argent coulant à flots dans les rues de Londres, ne pouvait signifier qu’une seule chose aux yeux de la garde royale : le danger. Depuis la matinée, Lyra revêtue de pieds en cap, d’un casque, d’une cotte de maille, et d’une épée à sa ceinture guettait  était déjà venue au secours de bon nombre d’imprudentes, laissant un peu trop reluire leurs écus d’or dans leur main. Une bousculade très adroite, voire des chutes, et le tour était joué, les voleurs partaient en poche avec le butin de plusieurs jours qui leur permettraient de manger ou plus souvent de boire dans les tavernes.  C’est bien pour cela que leur supérieur avant qu’ils ne quittent tous la caserne  aux premières heures, avait eu le besoin de leur rappeler :

«  Le diable ne dort jamais »

Et en effet, il ne dormait pas, c’était le moins que l’on puisse dire et on ne pouvait laisser parfois de très hautes dames du royaume se laissait voler. C’était du devoir de la garde royale de veiller à cela. Pour veiller, la belle brune le faisait et plutôt deux fois qu’une donc. Lyra n’avait guère pu avoir un seul instant de paix depuis qu’elle avait pris le tour de garde. Les yeux scrutateurs comme jamais, l’oreille aux aguets, elle était à l’affût du moindre petit cri, du moindre appel.

Soudain, ce n’est pas un de ces hommes jouant aux maladroits pour dérober une riche dame qui attira son attention mais un adolescent d’une quinzaine d’années.  Les bas quartiers avaient plus qu’un tour dans leur sac et ces frimousses d’ange étaient privilégiées pour se glisser dans les rues pour jouer au pickpocket. Mais le bambin que Lyra venait de voir était tout sauf un chérubin. La colonne vertébrale tordue, habillé de haillons, les dents cariées, il faisait davantage peur.  Mais c’était surtout son regard qui laissait prévoir ses intentions. La jeune femme décida de le suivre et s’engouffra donc dans la foule qui se pressait autour des étalages de tissus fins, Lyra décida après l’avoir vu voler une bourse bien garnie à quelqu’un de ne pas agir aussitôt. Il continua à le filer, elle ne désirait pas créer la panique autour d’elle, préférant un endroit plus propice à une arrestation en règles. Elle reviendrait  à la caserne en tenant par le col, un de ces brigands et on ferait passer l’envie du vol à ce garnement  par une petite frayeur bien méritée.  Il fallait parfois de la sévérité, même si Lyra compatissait de tout cœur avec ces malheureux des rues, obligés de mendier leur pain.

Après avoir bifurqué à gauche, et longé plusieurs impasses parfois boueuses d’ailleurs à cause de la pluie des derniers jours,  le garçon et Lyra se retrouvèrent sur les bords de la Tamise. C’était l’endroit idéal pour l’interpeler, mais une dame blonde et d’une grande beauté se trouvait seule non loin, elle attendrait de l’avoir dépassée pour mettre la main sur lui. Mais n’a-t-on pas toujours dit que tout ne se passe jamais comme prévu ? La poisse qui la poursuivait depuis ce matin par aucun instant de repos, allait-elle de nouveau frapper ? C’était à craindre, car la dame chuta tout à coup  à terre, Lyra aurait pu la maudire car elle allait lui faire perdre sa proie mais à cœur vaillant rien d'impossible, même si Lyra devait s'engouffrer dans les bas quartiers pour le retrouver, elle ne le laisserait pas filer. Cela dit, elle ne pouvait la laisser ainsi. Elle lui tendit donc la main pour la relever, bien décidée à ne pas s’attarder auprès de l’inconnue blonde et de rattraper le voyou.  

HJ : Tout était parfait, ne t'en fais pas. Smile
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
Admin
♕ Mon nombre de messages est : 956 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 1393 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 28/02/2012

MessageSujet: Re: ❧ DEFI n°2 ♣ Tous à l'eau !  Dim 22 Sep - 11:03
Quand on a la poisse.

Une dame tombe, il est donc normal pour le garde royal Lawrence Vaughn de venir la secourir, même si ce dernier avait grandement envie de courir après l'ingrat homme qui l'avait fait tomber. Aider les dames en détresse, c'était la mission principale d'un garde, mais personne ne savait que derrière l'uniforme se cachait une femme. Le déguisement était parfait pour ces circonstances. Enfin, comme je le précise bien, tout dépendait des circonstances. Qu'arriverait-il à Lyra Vaughn, si par un mauvais concours de circonstance, un groupe de gamin la/le faisait tomber à l'eau? La/le pauvre n'allait pas tardé à le découvrir, puisque c'est bien ce qui arriva. La Tamise était froide à cette époque, mais étant tombé sur les abords quelques brasses suffirent pour qu'il/elle rejoigne la berge, sous les yeux d'Elizabeth Clinton. Trempé jusqu'au os, le soldat ferait mieux de se changer, s'il ne voulait pas attraper la mort.

Mise en place du défi ♠️ Vos réponses sont totalement libres, tout comme votre destin. En tout cas, un peu de piment ne fait jamais de mal Lyra Razz Elizabeth profites en pour en ajouter une bonne petite couche Razz


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumgratuit.org
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: ❧ DEFI n°2 ♣ Tous à l'eau !  Ven 27 Sep - 22:40
Le pays de la Rose, pays de mes origines, pays auquel je tiens tant mais il n’est pas le pays dont je suis née … Oh patrie natale, tu me manques tant ! Peut-être qu’un jour, je retournerais là-bas, mais quand ? Un jour, peut-être. Pour le moment, je suis ici en compagnie de mon doux époux, Edward, mon second époux que j’aime tant. Suis-je folle d’aimer ainsi mon époux ? N’est-il pas permis d’aimer son mari, sans être désignée comme étant un paria ou une folle ? Plus précisément une personne qu’on considère comme folle à lier. Je souris, je vais m’acheter des vêtements, ou des tissus. Je ne sais pas quoi encore. Je verrais bien quand je serais à Londres pour faire mes achats, des petits achats sans gaspiller mon argent. Je ne veux pas dépenser des sommes astronomiques pour des choses futiles. Mon époux ne serait pas content, et cela peut créer des tensions entre notre nid d’amour. Sans doute, je ne sais pas. Je n’ai jamais essayé mais je ne veux pas l’essayer. J’ai si peur de lui déplaire …  Qu’il ne m’aime plus, qu’il ne veut plus me caresser ou poser un regard sur mon visage ou mon corps de femme. Ceci me toucherait beaucoup, je vous l’assure. Je ne pourrais pas le supporter. Je veux vraiment qu’il m’aime, quitte à faire un peu trop. Bref, cessons de parler de ça. A quoi ça sert de se tourmenter l’esprit ? A rien. Je passe mon temps à chercher des tissus après être descendue de ma calèche.  J’achète des tissus, de différentes matières, de différentes couleurs. Des tissus si doux au toucher, si précieux. Je suis heureuse, je pourrais demander à des gens de fabriquer mes robes, j’ai quelques notions de couture mais cela n’est pas aussi précis qu’une vraie couturière et puis … Qui a vu une dame faire une robe ? Personne et ce n’est pas recommandable de le faire, c’est même en dessous de notre classe, c’est dégradant. Bref, je longe la tamise, oh fleuve magnifique, fleuve que le roi ou la reine peut traverser le fleuve sur un bateau. Je crois que j’ai le souvenir d’avoir vu Henry VIII, le père de Mary et d’Elizabeth en train de voguer sur ce cours d’eau.  Je souris, je suis calme. Je suis heureuse, de vivre, surtout. Mais, une vie sans enfants. J’aimerais tellement que mon ventre porte le germe de l’amour qui unit mon époux et moi. Oh un enfant, un petit ange qui ne cesse de grandir dans mes entrailles qui commencent à pourrir … Pourrais-je donner encore la vie ? Peut-être plus. Ou que sais-je …. Je ne suis pas médecin mais simple femme. Une simple femme qui veut devenir mère de nouveau. Un rêve, un doux songe …. Oh mon Dieu, réalisez mon rêve. Je vous en prie. Pourquoi je ne parle pas aux autres ? Je n’ai pas envie de parler à des gens. Puis, quelqu’un me pousse, je tombe par terre. Une personne s’approche de moi, ça doit être un homme de la garde. Va-t-il m’aider ? Oh je ne sais pas. Il faut que j’arrête de me poser des questions. Je dois être patiente. Ce garde du corps me relève, je suis enfin débout. Je souris. Un large sourire.

Elizabeth ▬ Je vous remercie, jeune homme. Vous êtes comme un preux chevalier et c’est bien rare de nos jours ! Mais, je veux retrouver ma bourse.. Si cela, ne vous dérange pas ?

Nous sommes si tranquilles quand un groupe d’enfant se rapproche de nous. Que vont-ils faire ? Certains fouillent dans mes sacs que j’ai achetés. Je m’approche d’eux et je leur donne les affaires. Je pars d’un côté, puis j’entends un plouf quelques minutes après !  Que s’est-il passé ? Je ne sais pas. Je me rapproche du bord de la Tamise quand je vois le preux chevalier dans l’eau.

Elizabeth ▬ Avez-vous besoin d’aide ? Je pourrais vous passer quelque chose pour vous réchauffer ? Sauf si votre orgueil vous l’interdit !
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: ❧ DEFI n°2 ♣ Tous à l'eau !  Ven 25 Oct - 16:31
Un pour tous, et tous pour un ! Un stupide auteur écrira cette célèbre phrase quelques siècles plus tard, mais pour l'instant sur les berges de la Tamise, Lyra se retrouvait bien seule. Tandis qu'elle avait relevé la belle et blonde dame qu'on venait de bousculer, et  qu'elle venait juste de la quitter, la jeune Vaughn n'avait guère fait attention à la bande de petits gredins qui s'était approchée d'elle. Et si ce fut à cette minute précise un pour tous donc, car ces chenapans étaient bien sûr solidaires entre eux, ce fut plus encore tous contre une ! L'un d'entre eux la poussa assez violemment et Lyra bascula, ses bras brassant désespérément l'air durant quelques secondes pour tenter de retrouver son équilibre. Pourtant sa chute fut inévitable et retenant au dernier instant sa respiration, de l'eau glacée s'engouffra néanmoins jusqu'à ses poumons. Trempée jusqu'aux os, toussant comme jamais, les oreilles bourdonnant encore sous la pression, elle les entendait rire, se moquer d'elle ! Elle voyait rouge sous la colère, et elle aurait bien déculotté celui qui semblait être le chef pour lui administrer une sacrée raclée. Fort heureusement ce jour là, elle ne jouait pas à la muette. Cela aurait été bien difficile pour elle de retenir certains mots peu aimables, aussi elle ne se gêna absolument pas.

- Espèce de voyous ! Si je vous retrouve, vous pourrez aller pleurer dans les jupes de votre mère, c'est moi qui vous le dis ! Le diable ne dort jamais, que je mette jamais la main sur vous, je vous ferai passer l'envie de rire !

Et elle leur montra le poing, tandis qu'ils partaient en courant, mais toujours en riant. Lyra avait de quoi être en colère. Non seulement elle perdait de vue, l'homme qu'elle filait depuis une bonne demi heure mais qui plus est, son secret allait être mis en danger à cause de ces enfants de malheur ! Déjà la noble dame revenue sur ses pas et oubliant l'idée de retrouver sa bourse, s'assurait de son bien être.

" Avez-vous besoin d’aide ? Je pourrais vous passer quelque chose pour vous réchauffer ? Sauf si votre orgueil vous l’interdit ! "

Elle ne pouvait clairement accepter et refuser pouvait paraître grossier. Cette dame semblait être bien née, et peut-être avait-elle le bras long par des amitiés haut placées. En silence, le temps de réfléchir à une réponse, Lyra nagea quelques mètres pour sortir de l'eau. Elle n'avait rien d'un soldat à la stature épaisse et aux muscles développés, à la voir ainsi on l'aurait prise pour un damoiseau frêle. Quant à sa perruque aux cheveux court, elle menaçait de glisser à tout instant de sous son casque. Alors que faire ? Refuser toute aide donc ? Mais elle grelottait déjà sous le froid ! Accepter et prendre le risque qu'on aperçoive sa poitrine, ses hanches typiques d'une femme ?

- Madame, quelle honte ! Je suis au regret de vous être présenté après une telle mésaventure. Sans vous commander et puisque vous me le proposez si gentiment, une couverture ou votre cape ne serait pas de trop. Puis, si vous pouviez vous tourner pour préserver mon orgueil en effet ...

Elle rougissait, verdissait, pâlissait, mais c'était là une solution. Une cape ou une couverture pourrait dissimuler tout son corps, c'était des choses amples et ainsi elle pouvait à la fois préserver son secret et ne pas refuser à la dame. Dame d'ailleurs qu'elle ne connaissait pas et il fallait bien se donner une contenance dans ces cas là, faire la conversation pouvait être une bonne façon de dévier une conversation gênante.

- Je suis Lawrence Vaughn, à votre service Madame. Puis je savoir qui ai je eu l'honneur de secourir ?
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: ❧ DEFI n°2 ♣ Tous à l'eau !  Sam 9 Nov - 17:18
Je suis à Londres, sur les bords de la Tamise. Aujourd’hui, je suis venue dans la capitale pour m’acheter des tenues mais également pour être plus proche de mon doux époux. Or, la vie, nous réserve plein d’imprévu, des bons comme des mauvais. Comme celui d’aujourd’hui ! Quoi donc ? Je suis tombée sur le sol, un enfant a disparu et un être m’a sauvé de mon déshonneur ! Certaines vipères doivent rire mais cela n’est rien. Je remercie le jeune homme de m’avoir aidé mais je lui demande de m’aider à trouver la bourse ! Celle-ci contient plusieurs pièces et elles sont précieuses. Mais la personne ne m’entend pas. Un groupe d’enfant s’approche de nous, ce sont des misérables, des êtres affamés qui désirent vivre une belle vie. Or, ce n’est pas possible. Sauf, si des âmes charitables les aident. C’est ce que je fais. Je donne quelques tissus ou ce que je n’avais pas besoin, après tout quand on est noble, on a beaucoup de choses qu’on ne se sert pas. Je déclare aux enfants que si un jour, je repasse à Londres que je leur livrerais de la nourriture. Je suis généreuse avec les pauvres mais rarement avec les bâtards, je ne sais pourquoi je réagi ainsi. Je dois changer, sinon mon âme sera damnée et je ne veux pas vivre milles horreurs. Oh ciel, pardonnez moi, je vous en prie.
Puis un bruit se fait entendre ! Un plouf ! En effet, quelqu’un est tombé dans l’eau ! Qui ? Je ne sais pas encore qui est cette pauvre âme qui a du tomber, mais, elle risque d’avoir froid si personne ne lui vient en aide ! Je dois aller la sauver ! Je retourne sur mes pas, en oubliant ma bourse. Je préfère aider quelqu’un que plutôt me préoccuper de cet argent. Je me tourne et je vois que c’est cet homme qui m’a sauvé tantôt. Il est encore dans les eaux. Je lui propose mon aide mais va-t-il accepter ? Je l’ignore. Je souris en attendant sa réponse. Je le regarde avec un regard calme et posé.

L’inconnu ▬ Madame, quelle honte ! Je suis au regret de vous être présenté après une telle mésaventure. Sans vous commander et puisque vous me le proposez si gentiment, une couverture ou votre cape ne serait pas de trop. Puis, si vous pouviez vous tourner pour préserver mon orgueil en effet ...
Elizabeth ▬ Cela n’est rien mon cher ami, oui, je vais vous donner quelque chose pour vous couvrir et vous réchauffer. Un silence se fait. Je lui donne une couverture qui est dans mon sac et je lui donne. Tenez, ceci. Je lui souris et je me détourne.
L’inconnu ▬ Je suis Lawrence Vaughn, à votre service Madame. Puis je savoir qui ai je eu l'honneur de secourir ?
Elizabeth ▬ Je suis enchantée de faire votre connaissance jeune homme. Votre nom de famille m’interpelle mais je dois faire erreur sans doute. Lui-dis je en me tournant, je le regarde dans les yeux. Je plonge mon regard. Je me nomme Elizabeth Clinton. Avez-vous besoin d’autres choses Monsieur ? Lui dis-je en souriant. Du vin pour vous réchauffer ? Mon chauffer va bientôt venir me chercher, nous pourrions aller au palais pour vous donner des vêtements chauds, je crains que vous ne tombez malade après cette aventure. Mais, si vous recherchez les enfants, je crains que ce ne soit plus le cas, excusez moi, j’’ai fait perdre votre temps.


Je souris. Puis, des gouttes d’eau tombent, la pluie arrive. Je regarde le jeune homme avec un sourire. Je soupire. Les gens commencent à rentrer chez eux, je continue d’observer cet homme. Que faire ? Rentrer et se mettre au chaud.

Elizabeth ▬ Venez, entrons dans un endroit chaud. Excusez-moi, je peux paraitre directe ! J’espère que votre fiancée ne va pas me faire du mal quand je vous ai aidé, je ne souhaite pas avoir des problèmes. Lui-dis je amicalement. Puis, je me tais. Pardonnez-moi, je parle trop et je peux dire des paroles idiotes. Que voulez-faire ? Lui-je en commençant à avoir froid.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: ❧ DEFI n°2 ♣ Tous à l'eau !  Sam 25 Jan - 20:01
Grelottant comme jamais, les lèvres déjà bleues, les yeux de Lyra dont les cils perlaient d'eau restaient pourtant rivés sur l'inconnue. Elle passait au crible la moindre de ses réactions, craignant le pire à chaque instant ! On aurait pu croire à une statue de pierre tant elle était tétanisée par la peur, si son corps n'avait pas été secoué de tremblements intempestifs. Recroquevillée, les bras mis en croix protégeant sa poitrine pour ne pas que son secret soit trahi, elle attendait cette veste ou cette couverture comme le Messie. Heureusement, n'ayant encore jamais eu d'enfants, ses seins n'étaient pas si visibles et elle priait pour que le bouclier de ses bras, suffise à les cacher ! S'il n'y avait pas eu cette bande qui glissait immanquablement sous sa chemise, elle n'aurait pas été aussi stressée ! Car en effet, elle utilisait une ceinture faite de linge déchiré, pour les écraser afin de paraître homme aux yeux des soldats et de la cour. Mais cette ceinture improvisée, aujourd'hui pouvait la trahir !

- Cela n’est rien mon cher ami, oui, je vais vous donner quelque chose pour vous couvrir et vous réchauffer. Tenez, ceci.

Enfin, elle pouvait recouvrir ses épaules! La serviette n'était pas bien large, mais puisque la dame l'avait sortie de son sac, elle ne s'était pas attendue à ce qu'elle le soit. C'était mieux que rien ! Lyra profita du fait que la dame se détourne pour retirer définitivement la bande et la mettre en boule dans une de ses chausses. Elle ne garderait sur elle, que la serviette et cela devrait suffire à ce qu'on ne voit pas une seule partie de sa féminité, sous sa chemise trempée ! Du moins, elle l'espérait !

- Je suis enchantée de faire votre connaissance jeune homme. Votre nom de famille m’interpelle mais je dois faire erreur sans doute.

A peine, Lyra avait eu le temps de respirer, que cette réplique lui coupa à nouveau la respiration ! De quelle façon, son nom de famille l'interpelait, en tant que garde, elle n'était pas encore assez gradée pour qu'on la remarque, et même à la cour. Alors était-ce possible que cette dame ait rencontré Pryam et que Pryam ait pu prononcer son nom, son vrai nom et pas comme il le faisait toujours, son nom de scène : la grande Octavie ? La blonde lui donnait décidément envie de fuir, les jambes au cou ! Cette situation devenait de plus en plus dangereuse ! Cependant, partir n'aurait pas été prudent. Il fallait jouer le plus longtemps possible, la carte du naturel ! Heureusement, que ses quelques talents d'espionne mis au service de la reine, l'avait formée à l'art du mensonge !

- Sans doute l'avez-vous entendu dans les couloirs de la cour, j'y suis garde de la reine !
- Je me nomme Elizabeth Clinton. Avez-vous besoin d’autres choses Monsieur ? Du vin pour vous réchauffer ? Mon chauffeur va bientôt venir me chercher, nous pourrions aller au palais pour vous donner des vêtements chauds, je crains que vous ne tombez malade après cette aventure. Mais, si vous recherchez les enfants, je crains que ce ne soit plus le cas, excusez moi, j’’ai fait perdre votre temps.

Lyra ne put retenir un rire très gêné et surtout nerveux. Rentrer au palais dans cet état ? C'était sa perte assurée ! Il fallait trouver quoi répondre, sans paraître étrange ! Il est vrai qu'elle était transie de froid, refuser un verre ou d'aller dans un lien chaud, n'était pas envisageable.

- Ces garnements ne perdent rien pour attendre ! Je les retrouverai même s'ils vivent dans les égouts de Londres ! A coeur vaillant, rien d'impossible , madame ! Le diable ne meurt jamais, mais la justice non plus ! Je leur mettrai la main dessus tôt ou tard mais oui ça sera plus tard !

De toute façon, avait-elle le choix ? Les éléments et le sort étaient décidément contre elle, puisqu'il commençait à pleuvoir ! Lyra leva les yeux au ciel et dut se mordre la lèvre pour ne pas maudire Dieu qui la mettait dans un si grand embarras !

- Venez, entrons dans un endroit chaud. Excusez-moi, je peux paraitre directe ! J’espère que votre fiancée ne va pas me faire du mal quand je vous ai aidé, je ne souhaite pas avoir des problèmes. Pardonnez-moi, je parle trop et je peux dire des paroles idiotes. Que voulez vous-faire ?

Lyra s'étrangla dès qu'elle entendit prononcer le mot fiancée. Ayant avalé sa salive de travers, elle toussa à s'en fendre les poumons ! Heureusement, cela pouvait passer pour une mauvaise grippe qui commençait !

- Rassurez-vous madame, la vie de soldat a fait de moi un célibataire endurci, à la caserne nous avons un dicton : Un pour tous et tous pour un, mais nous ne mettons jamais ça au féminin ! Aucune jeune damoiselle ne se jettera sur vous par jalousie, ça aurait été d'ailleurs dommage car tordre un cou aussi gracieux que le vôtre serait un véritable péché ! Même un cygne vous l'envierait !

La galanterie était une solution comme une autre, pour détourner également l'attentation d'une dame ! Elle allait rougir peut-être, penser à ces belles paroles et ne plus se poser de questions sur lui, enfin sur elle ! Il fallait jouer toutes les cartes, qu'elle avait. En vivant avec des soldats, il était facile de les voir conter fleurette, pour une fois, que ça pouvait lui servir !

- Je connais une auberge très bien tenue, à quelques pas de là ! Allons y, enfin si cela ne vous met pas en retard !

Sortant péniblement et définitivement de l'eau, Lyra se dirigea à grandes enjambées vers le dit établissement. Une fois arrivée, elle ouvrit la porte pour laisser passer la dame, comme tout gentilhomme l'aurait fait puis se précipita vers la cheminée qui crépitait sous les bûches de bois. S'asseyant sur une chaise, elle retira ses bottes et ferma les yeux un instant, goutant à la chaleur des lieux !

- Deux verres de vin garçon, enfin sauf si vous désirez autre chose madame, je ne voudrais pas que votre époux m'accuse de vous avoir saoulée. Car Clinton, oui cela me revient, vous êtes en effet bien mariée. Peut-être que votre cocher devrait aller avertir votre mari ? Qu'il m'arrive malheur à moi, ce n'est pas grave, c'est mon métier, mais je m'en voudrais que ce soit à vous que l'on s'en prenne !

Pour la première fois, Lyra sourit ! Elle ne se doutait absolument pas que cette façon qu'elle avait trouvé de détourner l'attention de la dame, pourrait bientôt avoir des conséquences, qu'elle n'avait pas imaginées ! Pour l'instant, elle ne pensait qu'à sauver son secret.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: ❧ DEFI n°2 ♣ Tous à l'eau !  Ven 21 Fév - 21:34
Heureusement que ce valeureux chevalier est venu me secourir aujourd’hui. Je regarde l’inconnu qui commence à avoir froid. Je ne peux pas laisser un être comme ceci. Non, ce n’est pas acceptable ni de ma foi. En effet, laisser mourir quelqu’un quand il vous aide n’est pas respectueux. Non, c’est même … Je n’ai pas de mot. Indigne et ingrat. Et, je ne le suis pas. Je suis la fille d’un traitre et une traitresse aussi mais je suis reconnaissante des soins qu’on me donne. Je lui cherche une serviette et je lui donne pour qu’il puisse enfin se réchauffer. Je me détourne par pudeur. Je suis une Lady et je ne dois pas voir les autres hommes dénudés. Je suis mariée. Cette agréable personne me donne son nom, je me détourne et je la regarde avec un sourire. Je lui dis que ce nom me disait quelque chose. A cause d’une connaissance en commun ? Ou je ne sais pas. Il me dit quelque chose, j’en suis sûre. Je me présente par la suite. J’espère qu’elle ne va pas relier mon nom de ma famille à cette trahison … Trahison tragique. Quelle trahison ? J’ai trahi ma meilleure amie pour sauver ma modeste tête. Que dis-je d’autre ?
Lawrence - Sans doute l'avez-vous entendu dans les couloirs de la cour, j'y suis garde de la reine !
Je lui souris. Un garde de la reine ? Je peux lui accorder ma confiance. Je lui déclare que si cette personne voulait boire du vin ou se réchauffer, mon chauffeur allait venir et que je pourrais lui donner des vêtements chauds pour qu’elle n’attrape pas la mort ou une maudite maladie.

Lawrence - Ces garnements ne perdent rien pour attendre ! Je les retrouverai même s'ils vivent dans les égouts de Londres ! A coeur vaillant, rien d'impossible , madame ! Le diable ne meurt jamais, mais la justice non plus ! Je leur mettrai la main dessus tôt ou tard mais oui ça sera plus tard !

Elizabeth - J’aimerais bien vous aider, le pourrais-je ? Même si je ne pense pas que je serais d’une grande utilité ! C’est bien dommage que les femmes ne peuvent pas combattre, nous serions des véritables guerrières. Il me semble que dans l’histoire, j’ai entendue que les femmes étaient des guerrières surtout dans l’antiquité, enfin … Je ne suis pas sûre. Mais ce que je suis en sûre, c’est que Milord, vous allez réussir à rattraper ces garnements !

Le beau temps ne dure jamais une éternité … La pluie commence à arriver. Nous allons attraper une maladie si nous restons ici dans ce temps pareil. Il faut rentrer au sec pour se réchauffer. Je lui dis que nous devons rentrer au chaud et je m’excuse par la suite d’être aussi directe. C’est une certaine habitude chez moi de l’être. Je lui réplique aussi que je ne veux pas avoir de problèmes. Lawrence, le charmant chevalier de la reine tousse. Ai-je dis quelque chose de travers ? Je plonge mes prunelles bleutées sur lui.
Lawrence - Rassurez-vous madame, la vie de soldat a fait de moi un célibataire endurci, à la caserne nous avons un dicton : Un pour tous et tous pour un, mais nous ne mettons jamais ça au féminin ! Aucune jeune damoiselle ne se jettera sur vous par jalousie, ça aurait été d'ailleurs dommage car tordre un cou aussi gracieux que le vôtre serait un véritable péché ! Même un cygne vous l'envierait !
Elizabeth – Et bien, je suis déçue qu’une demoiselle ne vous ait pas choisis. Une demoiselle serait charmée par vos prouesses et votre aide. Je préfère garder mon cou pour l’instant. Ne dites pas cela, je ne suis pas un cygne. Je suis juste une pauvre femme qui veut vivre sa vie et avoir des enfants. { Je me tais, je reste silencieuse}. Enfin, si Dieu me l’accorde. { Je baisse ma tête un instant et je regarde le sol}

Lawrence - - Je connais une auberge très bien tenue, à quelques pas de là ! Allons y, enfin si cela ne vous met pas en retard !
Elizabeth – Allons y, mon cocher arrivera vers le début de soirée, il nous reste du temps.

Je lui souris et nous allons dans cette auberge. Est-ce recommandable qu’une dame de la noblesse s’installe dans une auberge surtout si c’est une sorte de taverne. J’emporte mes sacs et nous rentrons dans une auberge après que le jeune homme soit sorti de l’eau. Nous sommes enfin à l’intérieur, le feu crépite. Nous asseyons sur une chaise. J’avais peur qu’on me reconnaisse. Que faire ? Je ne sais pas. Un garçon se rapproche de nous, il va surement prendre notre commande.

Lawrence - Deux verres de vin garçon, enfin sauf si vous désirez autre chose madame, je ne voudrais pas que votre époux m'accuse de vous avoir saoulée. Car Clinton, oui cela me revient, vous êtes en effet bien mariée. Peut-être que votre cocher devrait aller avertir votre mari ? Qu'il m'arrive malheur à moi, ce n'est pas grave, c'est mon métier, mais je m'en voudrais que ce soit à vous que l'on s'en prenne !
Elizabeth - Je préfère prendre de l’eau s’il vous plait. { Mon visage devient blanc quand il annonce Clinton, et si des gens connaissaient mon époux, je serre doucement mon poing droit sur la table et je le regarde avec un sourire} Il se peut que je sois mariée. { Je lui ment mais je n’ai pas envie qu’on sache que je suis ici avec un homme qui n’est pas mon époux}. Je pense que je ne risquerais rien avec vous ? Pour mon cocher, il arrivera avant le début de la soirée.

Le mensonge ou la vérité … Je dois lui mentir. Je le regarde avec un sourire de courtoisie. Le garçon nous apporte nos boissons. Je bois cul sec. Je lui souris, que dire ? Je reste muette comme une carpe sans parole. Oh les mots sortent difficilement de ma bouche délicate.

Elizabeth – Parlez moi de vous. Est-ce difficile de sauver les demoiselles en détresses ?
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: ❧ DEFI n°2 ♣ Tous à l'eau !  Ven 11 Juil - 15:28
Lyra aurait volontiers commandé du vin chaud tant elle grelottait mais n’aurait-elle pas eu les idées perturbées après en avoir bu ? Et n’aurait-elle pas mis son secret en danger une fois son esprit un peu trop imbibé de cet alcool ? Non, il ne fallait pas prendre le risque et oui tant pis, il fallait continuer à trembler sous cette couverture en priant tous les saints que ses vêtements sèchent au plus vite grâce au feu de la cheminée !

- Je préfère prendre de l’eau s’il vous plait. Il se peut que je sois mariée. Je pense que je ne risquerais rien avec vous ? Pour mon cocher, il arrivera avant le début de la soirée.

La jeune femme baissa le regard ! Oh non … que voulait dire ce : Il se peut que je sois mariée. Pourquoi tant de mystère dans cette réponse ? Sa question pourtant n’aurait dû amener qu’une réponse claire : Oui ou non ! Alors forcément, Lyra commençait à craindre le pire … Cela ne se pouvait ! La dame était-elle tombée sous son charme comme certaines femmes le faisaient avec un héros volant à leur secours ? Quelle calamité si cela arrivait !

- En effet, moi vivant personne ne vous touchera ! N’est-ce pas mon rôle après tout ?

Pourquoi ces phrases lui échappaient ainsi ? Elles pouvaient être interprétées d’une telle façon que Lady Clinton puisse y voir de l’espérance pour une quelconque relation … Lyra s’en mordit les lèvres mais ne put détacher son regard inquiet d’elle tandis que cette dernière buvait cul sec. Son verre à elle resta dans sa main et heureusement qu’elle tremblait à cause du froid, car dans d’autres circonstances, son interlocutrice aurait tout de suite remarqué son trouble.

- Parlez-moi de vous. Est-ce difficile de sauver les demoiselles en détresses ?

Lyra rougit et pâlit sans doute en moins de quelques secondes d’intervalle. C’est maintenant ou jamais qu’elle devait faire attention à ce qu’elle allait dire. Elle prit par conséquent une gorgée de son vin pour se donner du courage. Parler d’elle ? Il fallait peut-être avancer un défaut !

- Ce n’est pas tous les jours faciles, nous avons souvent affaire à des ingrates ou bien à des hystériques qui ne résistent pas à l’appel du prestige de l’uniforme et après avoir été victimes, elles nous attaquent nous !

Voilà était-ce assez clair la petite allusion qu’elle venait de faire pour étouffer dans l’œuf les espoirs éventuels d’Elizabeth ? Et maintenant, il fallait partir … Elle avait tout l’air d’un chien mouillé, sentait la Tamise, mais qu’importait !

- Et ça aurait été un plaisir de parler un peu plus de moi, mais malheureusement je vois que le soleil commence à se coucher et je dois rejoindre ma garnison. Le service de la Reine est strict sur la ponctualité. Aubergiste !

Elle prit une voix presque virile tant elle était assurée puis lança plusieurs écus au tavernier.

- Prenez soin de cette dame jusqu’à ce que son cocher n’arrive !
- Comptez sur moi !

Comment fallait-il partir ? Elle ne pouvait se contenter d’un hochement de tête, ce n’était pas digne d’un gentilhomme comme on croise dans la garde. Alors elle se pencha pour baiser la main d’Elizabeth ! Voilà une sensation qu’elle n’avait connu qu’en dame, c’était si étrange …

- Bonsoir et que Dieu vous garde !

Et elle claqua les talons avant de sortir comme un tourbillon de l’auberge. Ouf, elle était sauve ! Mais jusqu’à quand ?
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: ❧ DEFI n°2 ♣ Tous à l'eau !  Sam 12 Juil - 20:52
Nous sommes maintenant dans une auberge, bien au chaud. La pluie est loin devant nous. Nous sommes assis, attendant que quelqu’un vienne prendre notre commande. Lawrence commence à parler. Il parle de mon époux enfin il doit rapprocher le lien qui m’unit à Clinton. J’ai peur, peur qu’il me reconnaisse. Je réponds à sa suite en demandant de l’eau. Je n’aimais guère du vin et je décide de prendre un peu d’eau. Je décide de lui mentir et de lui dire que je ne suis pas mariée. Je ne préfère pas que les vipères racontent que je suis avec un homme qui n’est point mon époux. Imaginez le scandale ! Je lui dis par la suite que mon cocher arrivera avant le début de la soirée.

Lawrence - En effet, moi vivant personne ne vous touchera ! N’est-ce pas mon rôle après tout ?
Elizabeth – Voilà des belles paroles Milord, vous êtes un homme qui n’hésitera pas à sortir l’épée et se battre contre les malfaiteurs. Promettez moi de ne pas vous faire du mal, je n’aimerais pas que votre visage soit abimée.

Je regarde le soldat, je bois une gorgée d’eau. Je vois mon sauveur en train de trembler. C’est sans doute à cause du froid. Il faut dire qu’on peut continuer à avoir froid après qu’on soit sortir de l’eau. Pauvre soldat. Si je n’étais pas mariée, je lui aurais touché la main pour lui apporter de la chaleur. Il doit mourir de froid. J’aimerais tant lui apporter de la chaleur dans son corps, juste un seul moment. Mais je suis unie à un homme devant dieu, je ne pourrais pas toucher cette personne sous peine qu’on me reconnaisse. J’ai si peur que des gens me jugent et colportent des rumeurs …. Imaginez …. Mon époux sera furieux. Et, je déteste ça. Je lui demande par la suite de parler de lui. Je voulais tout savoir de la vie d’un soldat. La curiosité est un défaut, je suis une Pandore qui va ouvrir la jarre des maux sauf que moi, aucuns maux sortiront de la jarre … Rien. Je vois le soldat pâlir et rougit. Qu’ai-je dit ? Je n’aurais pas du dire ceci. Je m’en veux. Je mordille ma lèvre. Je suis gênée, terriblement gênée. Oh que faire maintenant ?

Lawrence - Ce n’est pas tous les jours faciles, nous avons souvent affaire à des ingrates ou bien à des hystériques qui ne résistent pas à l’appel du prestige de l’uniforme et après avoir été victimes, elles nous attaquent nous !
Elizabeth – Je n’aimerais pas être à votre place ... Vous devez être l’objet d’un charme fou pour séduire ces femmes.

Est-ce le cas pour moi ? Non, je ne crois pas que je sois amoureuse d’un soldat comme lui. Non, je ne ressens rien. Enfin, je crois.

Lawrence - Et ça aurait été un plaisir de parler un peu plus de moi, mais malheureusement je vois que le soleil commence à se coucher et je dois rejoindre ma garnison. Le service de la Reine est strict sur la ponctualité. Aubergiste !

Je n’ai pas le temps de répondre que le soldat lance des sous à l’aubergiste. Il allait partir … Déjà ? C’était si rapide. Le soldat demande ou plutôt ordonne à l’aubergiste de prendre soin de moi jusqu’à ce que mon cocher arrive. Le jeune homme qui m’avait sauvé tantôt me baise la main. Je souris et je parviens à articuler que je le remercie et que Dieu le garde aussi. Dieu doit protéger les hommes comme lui … Ils sont si bon … Et, si chevaleresques. Et, il part … Mon cocher rentre dans l’auberge, il est temps pour moi de rentrer chez moi et de retrouver mon époux. Quand reverrais-je mon doux soldat ? Un jour.

FIN
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: ❧ DEFI n°2 ♣ Tous à l'eau !  
Revenir en haut Aller en bas
❧ DEFI n°2 ♣ Tous à l'eau !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» ❧ DEFI n°2 ♣ Tous à l'eau !
» Joyeux noel à tous!
» Defi pour futurs maires: les marches publics dans les rues
» "Tous ensemble seuls 2 - Demain c'est aujourd'hui" (Everybody's alone 2 - Tomorrow is now)
» [EVENT] Omnia, la fête de tous les dieux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Golden Age  ::  :: Archives de la saison 1 :: ♣ Archive RP-
Sauter vers: