AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Cette MAJ est optimisée pour Mozilla et Safari
nous faisons notre possible pour l'optimiser pour Google Chrome

Nous nous situons aux alentours de mai/juin 1556.
Il fait de plus en plus chaud les gens prennent plaisir à sortir dans les jardins.

Si vous souhaitez jouer un étranger, privilégiez les Espagnols et les Ecossais.
Nous recherchons aussi des membres du peuple.
N'hésitez pas à regarder les PV et scénarii en priorité.

Partagez|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Parfois la courtoisie est de mise feat James Stuart  Ven 3 Juin - 17:46


Parfois la courtoisie est de mise
FT. James Stuart

Parfois il avait des jours où rien n'allait et parfois on ne pouvait pas prévoir ce que la journée voulait nous réserver. Aujourd'hui était un jour comme ça, tout d'abord j'avais du me rendre au château du clan, tout simplement parce que je devais donner une leçon particulière et comme je ne pouvais me permettre de refuser, j'avais prévenu mes autres petits élèves. Au moins ça faisait la joie de certains mais, pas moi. Ce n'était pas tellement le fait d'aller au château qui me dérangé mais, c'était surtout le fait de devoir le faire pour un élève en particulier. Je ne trouvais pas tellement ça normal de devoir le faire au dépend des autres mais, bon je n'avais pas le choix.

Je préparais donc mes affaires et prit la direction du château, heureusement qu'il n'était pas si loin car, le froid était bien installé maintenant. Et la neige était bien tombé cette nuit, il arrivait d'ailleurs que je m'enfonce par endroit manquant de me faire tombé. Je fût soulagé d'ailleurs quand mes pieds se posèrent sur le pas de la grande porte du château. Je poussais la grande porte et une jolie servante m'accueillit, elle m'indiqua alors que le château était vide aucun enfant n'était présent ici et la famille n'était pas non plus présente.

C'était bien ma vaine moi qui venait d'affronter la neige, la servante du d'ailleurs sentir mon énervement car, elle me proposa aussitôt de venir me réchauffer dans la cuisine et de prendre un thé. Je la suivis et pris place dans la cuisine au coin du feu, je sentais la chaleur me réchauffer les muscles et ma frustration s'envola un peu. J'avais peut-être mal compris la demande, tant pis je repasserais plus tard après tout se n'était pas si loin. Je remerciais alors la servante et termina rapidement ma tasse de thé. Je n'avais pas l'intention de rester éternellement ici, je pris donc la direction de la grande porte. Alors que j'allais sortir, je me heurtais à un mur. Un homme tout en muscle se trouvait face à moi. J'avais déjà eu l'occasion de le rencontrer.

James Stuart, c'était un homme très grand, roux avec de magnifique yeux. Il était très attirant mais, avait une réputation des plus tumultueuse. J'avais entendu bon nombre d'histoire et surtout dans la bouche des dames. Je lançais un petit sourire et m'excusais sur le champ : "Pardonnez-moi ! J'avais la tête ailleurs et je n'ai pas fait attention que vous arriviez." Je ne comptais pas rester mais, je n'allais tout de même pas partir ainsi alors, je préférais attendre qu'il parle avant de prendre congé.
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Les Etrangers
♕ Métier : Fils des martyrs protestants Joane et Jaime Barrow ♕ Age : 21 ans ♕ Religion : Protestants ♕ L'avatar a été fait par : Coatlicue + Tumblr ♕ Mon nombre de messages est : 410 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 346 ♕ Je suis arrivé(e) sur TTB le : 03/05/2016 ♕ Mon pseudo web est : Serindë ♕ Mes autres visages : Evelyn Hawkins

MessageSujet: Re: Parfois la courtoisie est de mise feat James Stuart  Dim 5 Juin - 18:48
Il y a de cela une semaine j'avais annoncé ma venue au château des Campbell d'Argyll par une missive adressée à mon ami et beau-frère Lord Archibald Campbell, cet homme n'est nullement un homme très facile à vivre c'est un extrèmiste qui ne cache pas ses idées et il m'est parfois fort difficile de trouver que dire au gens lorsque ceux-ci me demande pourquoi je suis ami avec une telle bête des Highlands. Pour moi qui suis, en tout point conforme à la cour d'Edimburg, avoir un ami comme Archibald Campbell n'est pas chose aisée alors j'avoue que je me cache très souvent derrière le fait que ma soeur, Jane est son épouse et que je suis contraint et forcé de me montrer courtois et aimable avec se rustre. Cependant, en privé, nous sommes de veritables amis. Nous avons le même âge et partageons la même foi ardente et le même amour pour l'Ecosse. Le clan Campbell est l'un de mes plus grand soutien dans la course au trône d'Ecosse. J'aimerais bien entendu que ma montée sur celui-ci se déroule sans effusion de sang, je privilégie toujours les négociation mais je sais que si celles-ci échouent j'aurais tous les hommes du clan Campbell prêt à mourir pour moi et si les Campbell se soulève il est fort probable que les autres suivent car qui mieux qu'un écossais peut comprendre un écossais ?

Je galopais donc à vive allure en direction de Campbell castle, à cheval se voyage prends deux jours depuis Edimburg. Le froid était assassin, le vent mordant et la neige particulièrement humides, j'était donc plus que soulagé lorsque mon pied foula la cour du château. Soupirant, je donnais mes rênes à mon palefrenier qui m'accompagnait et abaissa ma capuche avant de faire mon entrée dans le palais.

« Laird Stuart ?! » S'exclama une domestique en me voyant, comme si j'étais un revenant « Monsieur Laird Archibald Campbell est parti chassé n'avez vous point été informé ? »

Je la regarde incrédule et il me fallut un leger instant pour comprendre ce qui ce passait. J'étais donc venu ici pour rien ? Il va m'entendre se fils de chien ! Comment a-t-il oser !!! Cependant je pris une profonde respiration car la pauvre servante n'y était pour rien et semblait terrifiée à l'idée que je passe ma colère sur elle.

« Madame apportez moi du Whisky et de quoi souper je dormirais ici ce soir, faites moi préparer une chambre il est hors de question que je reparte sans avoir vu votre maitre. »

Dis-je plus sèchement que je ne l'aurais souhaité. La petite dame roudouillette hocha la tête releva ses jupes et couru en cuisine afin de transmettre mes ordres. Alors que je m'apprêtais à l'aller m'installer dans un des petits salons du château. une petite créature aux pas pressés me heurta de plein fouet. La pauvre à dus se faire plus mal que moi. La demoiselle, charmante, au demeurant, se confondis en excuses. Je l'avais déjà croisée dans se château mais j'ignore qui elle était vraiment.

« Madame, j'espère ne pas vous avoir fait mal. James Stuart, pour vous servir »

Dis-je en m'inclinant légèrement et lui offrant un petit sourire en coin charmeur, s'est plus fort que moi je ne peu m'en empêcher.




Everything could happen between now and never. + N’oublies jamais ce que tu es, car le monde ne l’oubliera pas. Puise là ta force, ou tu t’en repentiras comme d’une faiblesse. Fais-t-en une armure, et nul ne pourras l’utiliser pour te blesser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Parfois la courtoisie est de mise feat James Stuart  Dim 5 Juin - 19:56


Parfois la courtoisie est de mise
FT. James Stuart

L'homme eut un sourire, certes très charmant mais, au vu de ce que j'avais appris, je n'avais pas tellement envie de succomber. Et puis, les hommes étaient bien tous pareil. J'en avait vu beaucoup me faire la cour et c'était toujours la même chose. Enfin pour l'heure, je me devais d'être polit surtout qu'il était important et sa soeur n'était autre que la femme du Laird Campbell. « Madame, j'espère ne pas vous avoir fait mal. James Stuart, pour vous servir » Je répondis donc poliment à son sourire et ignora son côté charmeur. Je savais qui il était mais, je n'avais pas tellement envie de lui dire. Pourquoi ? Pour ne pas lui donner trop d'importance et qui disais que je le connaissais, signifié que je m'intéressais à lui. Alors que pas du tout ! Même-ci le fait de l'avoir en face de moi faisait naître une certaine curiosité en moi.

"Ne vous en faites pas Monsieur Stuart, je n'ai rien sentis. Enchanté de faire votre connaissance, je suis Mademoiselle Douglas...Adélaïde Douglas." Je remarquais alors le bruit des servantes qui s'atteler à la tâche et je compris rapidement qu'il avait lui aussi eut la mauvais surprise de ne voir personne dans le château, du moins pas le propriétaire et sa petite famille. "Je ne sais pas si on vous a informé mais, le Laird n'est pas présent et sa femme ainsi que les enfants ne sont pas présent. Je devais m'occuper de donné la leçon aux enfants mais, j'ai moi aussi eut la mauvaise surprise de ne trouver personne."

En faite je me doutais bien qu'une servante avait du le mettre au courant surtout que ce n'était pas n'importe qui. Il était tout de même important, peut-être pour cela que bon nombre de femme du clan et d'autre clan avait succombé à son charme. En même temps, il avait quelque chose d'étrange dans son regard, quelque chose d'attirant et de mystérieux. Je me ressaisie alors, je n'allais tout de même pas tomber aussi bas surtout avec lui ! Non c'était hors de question ! Je m'écartais alors un peu pour lui faire comprendre que je souhaitais passé pour rejoindre ma maison.
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Les Etrangers
♕ Métier : Fils des martyrs protestants Joane et Jaime Barrow ♕ Age : 21 ans ♕ Religion : Protestants ♕ L'avatar a été fait par : Coatlicue + Tumblr ♕ Mon nombre de messages est : 410 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 346 ♕ Je suis arrivé(e) sur TTB le : 03/05/2016 ♕ Mon pseudo web est : Serindë ♕ Mes autres visages : Evelyn Hawkins

MessageSujet: Re: Parfois la courtoisie est de mise feat James Stuart  Mar 28 Juin - 18:26


Adelaide & James
   Parfois la courtoisie est de mise

J
’étais quelque peu désappointé, Campbell allait m’entendre ! Il me fais de déplacé par ce froid (j’ai d’ailleurs failli y laissé une bourse) et il n’est pas là pour m’accueillir. Chien qu’il est, je ne vais pas le laisser s’en tirer comme cela, ne suis-je pas son roi, c’est ce qu’il dit en tout cas ! J’avais donc envoyé cette pauvre domestique en cuisine, tremblante comme une feuille, ma fois je ne me savais pas si terrifiant. Mon jeune frère me trouve même plutôt comique. Je suppose que tout dépends des situations. Cela dit j’espère avoir une grande chambre pas le cagibi de la dernière fois…

J’étais tellement absorbé par toutes les insulte en gaélique que j’allais pouvoir craché au visage de mon ami et futur Laird de cette place forte (oui parce que, j’était venu voir Archi Campbell junior, et non pas son impotent de père) que je bousculai une jeune femme sans même mon apercevoir ce qui me contrit. J’étais incorrigible lorsque je me trouvais en présence d’une jolie femme, s’étais plus fort que moi il me fallait charmer. Mais la demoiselle de semblait pas ouverte à une telle mascarade. Je la trouvais presque austère. Pas autant que ma belle-sœur bien sur Agnès Leslie bat tous les records dans cette catégorie mais tout de même.

« Mademoiselle, c’est un honneur »

Dis-je en prenant sa main pour la baiser tout en lui faisant une courbette des plus gracieuse apprise à la Cour d’Edimbourg. Je me redressais, ma colère s’était presque totalement envolée maintenant.

« En effet c’est fâcheux car son fils est parti avec et s’était lui que j’étais venu voir. Quelle honte de vous avoir fait sortir par ce froid Madame, permettez-mois de vous invité à vous joindre à moi j’ai demandé aux servantes de me préparer une collation dans le petit salon. Une tempête de neige se prépare, vous n’allez tout de même pas ressortir ? »

Sur ce point je ne mentais pas, il faisait vraiment froid et cela me chagrinerais quelque peu que cette jeune femme préfère la compagnie du froid à la mienne, il me semble être tout me même plus éloquent que le vent. Et puis manger seul… je vais fortement m’ennuyer à ruminer tout ce que j’allais pouvoir dire de méchant à Archibald, en plus cela allait m’empêcher de digérer correctement





WILDBIRD




Everything could happen between now and never. + N’oublies jamais ce que tu es, car le monde ne l’oubliera pas. Puise là ta force, ou tu t’en repentiras comme d’une faiblesse. Fais-t-en une armure, et nul ne pourras l’utiliser pour te blesser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Parfois la courtoisie est de mise feat James Stuart  Lun 25 Juil - 14:26


Parfois la courtoisie est de mise
FT. James Stuart

Je ne savais quoi pensé de toute cette affaire comme-ci, tout ceci n'était pas du au hasard. Le Laird savait parfaitement que j'étais seule depuis bien longtemps et j'avais refusé bon nombre de prétendant mais, pourquoi vouloir ainsi me faire tomber dans les bras de ce Stuart ?! « En effet c’est fâcheux car son fils est parti avec et s’était lui que j’étais venu voir. Quelle honte de vous avoir fait sortir par ce froid Madame, permettez-mois de vous invité à vous joindre à moi j’ai demandé aux servantes de me préparer une collation dans le petit salon. Une tempête de neige se prépare, vous n’allez tout de même pas ressortir ? » Je posais mon regard sur l'extérieur, le vent soufflait déjà et il était vrai que quand je suis partie de chez moi, il faisait très froid mais, mes domestiques allaient être inquiets si je ne rentrais pas mais, en même temps si je sortais je risquais de mourir de froid et de ne plus jamais rentrer.

"Effectivement, il serait peut-être plus sage pour moi, de ne pas rentrer du moins pas tant que la tempête de neige s'abat sur nous...Cependant, vous ne trouvez pas étrange cette rencontre ?! Je pense que Archibald savait parfaitement qu'il ne serait pas présent aujourd'hui...Alors pourquoi nous avoir fait venir ici ? Surtout avec une tempête de neige...Si ce n'est pas un coup fourré, je ne sais pas ce que c'est !" J'étais persuadé qu'il l'avait fait exprès mais, comment pouvait il penser que je pourrais si facilement me jeter dans les bras d'un homme ? Je décidais tout de même d'être agréable et sympathique mais en gardant tout de même une certaine distance.

Je lui lançais un sourire agréable et me dirigeais vers l'intérieur de la maison en prenant le chemin pour me rendre dans la grande salle à mangé. Alors que je croisais une servante, je pris le temps de lui indiquer que je ne pouvais pas rentrer chez moi par ce froid et que je tiendrais compagnie à monsieur Stuart, je demandais également qu'on me prépare une chambre. Elle hocha la tête et je pris place sur une des chaises face à la grande table à manger. "Combien de temps allez-vous rester ici ? Je vous demande pour savoir si je reverrais rapidement le fils d'Archibald, il quelque peu en retard dans son éducation...Ce qui est plutôt fâcheux..." Je me tus subitement, réalisant alors que je devais être ennuyeuse au plus haut point. "Excusez-moi, je n'ai pas l'habitude de discuter avec des...hommes..." Je profitais qu'une servante apporte le premier plat pour ne pas reprendre la parole. Et le laisser reprendre la conversation comme il voulait.
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Les Etrangers
♕ Métier : Fils des martyrs protestants Joane et Jaime Barrow ♕ Age : 21 ans ♕ Religion : Protestants ♕ L'avatar a été fait par : Coatlicue + Tumblr ♕ Mon nombre de messages est : 410 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 346 ♕ Je suis arrivé(e) sur TTB le : 03/05/2016 ♕ Mon pseudo web est : Serindë ♕ Mes autres visages : Evelyn Hawkins

MessageSujet: Re: Parfois la courtoisie est de mise feat James Stuart  Dim 14 Aoû - 23:14


Adelaide & James
   Parfois la courtoisie est de mise

J
e connaissais bien peu le père Campbell, laird de se château pour l'instant encore. En réalité j'étais un proche ami de son fils ainé, mari de ma demi soeur et héritier du clan Campbell, bien que pour être franc Archibald crains plus que tous ses jeunes frères que son père préfère à lui. Il a peur de se retrouver déshérité ce que je peux comprendre finalement car il fait bien sûr tout pour mécontenter le patriarche. Mais contrairement à la jeune femme je doute que le vieux Archi veuille me marié car celui-ci ne m'aime guère quand à Archibald fils il est bien trop concentré sur les problème politique du pays et sur ma future accession au trône d'Ecosse. Non pour moi cette rencontre est le fruit du hasard car, nous ne fûmes pas appeler par la même personne. L'écouter me fis sourire, ma fois oui cela aurait été des plus cocasse mais cela m'étonnerais fort.

«Madame cette situation est des plus gênante je le reconnais mais je crains malheureusement qu'elle ne soit que le fruit du hasard, le Laird de ce chateau ne m'apprécie guère et j'ai été appelé par son fils ainé afin de parler de stratégie politique, si je ne m'abuse, vous enseignez aux fils et filles du Laird donc aux demi-frère du mari de ma soeur ? »

Les liens familiaux étaient toujours un sujet fort compliqué à mon avis mais lorsque l'on nait dans la famille Stuart, la complexité des liens de parentés on y est quelque peu habitué. Je la suivis dans le salon ou je m'étais précédemment installé la laissant donné ses indication à la gouvernante des lieus alors que je nous servais de verre de whisky afin de nous réchauffer alors qu'un feu se préparait dans l'âtre. Lorsqu'elle me rejoignis, par courtoisie je me levai, attendant qu'elle ne s'assoit puis me rassis, lui tendant son verre, celui que j'avais préparé quelques minutes plus tôt.

« D'après Archibald junior, son père n'est guère porté sur de très longues chasse, je suis presque sûr qu'ils seront de retour demain n'ayez crainte et vous aurez tout loisir de réprimander Colin pour son irrégularité à suivre vos enseignements. Enseignez-vous aussi à ses soeurs ? Janet et Margaret ? »

Je supposais que les deux jeunes filles citées devaient être quelques part avec leur mère dans le château, après tout, la chasse est une affaire d'homme. Le vieil Archi à donc emmenez ses deux fils à la chasse... Fort intéressant ma fois je n'ai guère la patience d'attendre pour entendre le récit d'Archibald concernant cette étrange proposition.

« Considérez vous que l'éducation ne m'intéresse point ? Je me bas pour que l'éducation se répande Madame. Lorsque je monterais sur le trône je souhaite que tous les jeunes écossais qui le souhaitent puisses développer leur savoir et devenir ce qu'il souhaite. Alors non, vous ne m'ennuyez nullement, je suis juste triste d'apprendre que Colin préfère les lances aux livres. »

Je portais le verre à mes lèvres, buvant une longue gorgée de ce liquide brun tellement délicieux. Le feu commençait à prendre et à diffuser une agréable chaleur autours de nous ce qui était fort bienvenu. J'espérais néanmoins que le souper ne tarderait pas, j'avais extrêmement faim et lorsqu'il s'agit de nourriture je suis très peu patient.





WILDBIRD




Everything could happen between now and never. + N’oublies jamais ce que tu es, car le monde ne l’oubliera pas. Puise là ta force, ou tu t’en repentiras comme d’une faiblesse. Fais-t-en une armure, et nul ne pourras l’utiliser pour te blesser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Parfois la courtoisie est de mise feat James Stuart  Dim 21 Aoû - 20:00


Parfois la courtoisie est de mise
FT. James Stuart

Il ne semblait pas trouvé que cette rencontre soit organisé par le laird et c'était quelque part une chose qui me rassurait. Je préférais savoir cette rencontre totalement, prévu par le destin plutôt qu'organise par quelqu'un et surtout par le laird. Je supportais beaucoup de chose mais, certainement pas qu'on pousse un homme dans mes bras. J'étais suffisamment grande pour me débrouiller seule. Bien entendu, je savais parfaitement ce que les gens du clan pensé. J'avais repoussé un nombre d'homme incalculable et la plus part commençait à désespérés de me voir heureuse mais, qui étaient ils pour ainsi vouloir me marier ?! Certes, le clan était comme une famille et qui d'autre qu'une famille aurait envie de voir l'un des membres heureux en mariage ? Seulement, ce n'était pas pour moi, je n'avais nullement envie de me marier et de partager ma vie avec quelqu'un, j'étais bien toute seule. J'avais déjà envisager de prendre un amant mais, personne dans les parages ne semblait faire l'affaire.

Je sortais de mes pensées lorsqu'un verre de whisky arriva sous mon nez. Je relevais la tête et attrapa le verre avant de lancer un sourire au jeune homme. J'allais passé ma soirée avec lui, il avait certes plus mauvaise compagnie mais, les nouvelles se répandaient vite dans le petit royaume des oiseaux et surtout dans le clan. Je savais déjà, que les bonnes étaient entrain de colporté la nouvelle. Je ne donnais donc pas chère de ma réputation en sortant d'ici demain. « D'après Archibald junior, son père n'est guère porté sur de très longues chasse, je suis presque sûr qu'ils seront de retour demain n'ayez crainte et vous aurez tout loisir de réprimander Colin pour son irrégularité à suivre vos enseignements. Enseignez-vous aussi à ses soeurs ? Janet et Margaret ? » Je hochais simplement la tête avant de trempé mes lèvres dans le liquide. Ses soeurs étaient bien plus en avance et n'avait donc aucun soucis lors des enseignements, c'était même très agréable de travaillé avec elles car, elles apprenaient toujours de nouvelle choses sans que j'ai à leurs demander.

« Considérez vous que l'éducation ne m'intéresse point ? Je me bas pour que l'éducation se répande Madame. Lorsque je monterais sur le trône je souhaite que tous les jeunes écossais qui le souhaitent puisses développer leur savoir et devenir ce qu'il souhaite. Alors non, vous ne m'ennuyez nullement, je suis juste triste d'apprendre que Colin préfère les lances aux livres. » Sur le trône rien que ça ?! Et bien, je lui souhaitais bonne chance car, pour l'heure, il était très bien gardé et par sur que la reine soit d'accord pour ainsi laisser sa place mais, si il venait à prendre place sur le trône se serait surement une chose bien ! "Les lances ont plus d'attrait que les livres, surtout pour les petits garçons ! Mais, une fois que j'aurais trouvé le livre parfait, je suis sur qu'il ne pourra plus s'en passer ! En tout les cas, ce serait honorable de votre part d'instauré un système d'éducation digne et noble de notre pays...Cela nous changerais quelque peu..." Fallait, bien le reconnaître l'éducation n'était pas une priorité et on se retrouvait avec des personnes incapable de voir plus loin que leurs nez. En tout cas, j'espérais ne pas l'avoir froissé avec mes propos, j'étais en général doué pour paraître aussi glacial que la tempête.

Le silence s'était installé et on pouvait entendre le vent sifflé, il n'était vraiment pas recommandé d'être dehors par un temps pareil. J'espérais sincèrement, que le Laird avait mis ses enfants à l'abri et au chaud. Une servante arriva dans le salon et nous indiqua que le dîner était servit. Je posais donc, mon verre sur un petit meuble et me levé pour prendre le direction de la salle. "Dites moi, Monsieur Stuart, comment envisagez-vous de prendre le trône ?" Les idéaux politique n'était pas mon fort mais, j'étais quelque peu curieuse de connaître sa stratégie. Il était rare de rencontré une personne suffisamment intelligente pour prendre le pouvoir mais, quelque chose me disait qu'il allait réussir un jour.

Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Les Etrangers
♕ Métier : Fils des martyrs protestants Joane et Jaime Barrow ♕ Age : 21 ans ♕ Religion : Protestants ♕ L'avatar a été fait par : Coatlicue + Tumblr ♕ Mon nombre de messages est : 410 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 346 ♕ Je suis arrivé(e) sur TTB le : 03/05/2016 ♕ Mon pseudo web est : Serindë ♕ Mes autres visages : Evelyn Hawkins

MessageSujet: Re: Parfois la courtoisie est de mise feat James Stuart  Mer 24 Aoû - 21:51


Adelaide & James
   Parfois la courtoisie est de mise

L
'idée que les Archibald Campbell puissent s'être ligués pour me trouver une épouse ou une maitresse m'amusais car je n'avais clairement pas besoin de leur aide pour cela et puis c'était totalement insensé Archibald junior déteste son géniteur plus que tout si bien que jamais il ne ferais alliance avec lui pour quelque chose d'aussi futile que le mariage. Il ne fallait pas voir des complots partout même si malheureusement il y en avait beaucoup autours de nous. C'est là le plus difficile, démêler le vrai du faux. C'est ce que je fais à longueur de journée lorsque je suis établi à Edimbourg. Je dois dire que ce travail est épuisant et que l'idée de passer quelques jours loin de la cour et de toutes ses manigances me réjouissait.

Je dégustais le liquide ambré en remarquant que la jeune lady Douglas n'avais que tremper ses lèvres dedans, peut-être n'avait-elle accepter le verre que par politesse afin de ne pas me froisser. C'est tout de même triste de gâché un aussi bon whisky des highlands. Je souris en l'entendant parler des lances pour les petits garçons, ce n'est pas faux, cela me faisait penser à mon petit frère, William qui attache bien plus d'importance au maniement de l'épée à la chevauchée plutôt qu'à la gestion de son domaine et au lieu de faire des enfants à sa femme, il préfère jouer au jeu de paume dans les jardin de Lochleven. Je tente de lui expliquer, lorsque je me rends à Lochleven, que non, il n'y a pas que le jeu dans la vie, que le devoir d'un Seigneur et de prendre soin de ses metayers et surtout assurer sa descendance. Mais le petit Willy fait la sourde oreille pour l'instant.

« Je ne peux que vous donner raison les petits garçon sont vraiment insouciant et ne pensent pas vraiment à leur avenir, j'étais pareil à son âge. ne lui en tenez as trop rigueur il finira par prendre conscience de l'importance de la connaissance, car la connaissance c'est le pouvoir. »

Elle ne m'avait pas vraiment froissé, enfin si peut être un peu car malgré mon sourire parfois enjôleur, je trouve que l'éducation est quelque chose de primordiale il est donc important pour moi que les écossais soient instruit. J'essayais de m'imaginer tout ce que je ne pourrais faire si je n'avais pas eus des précepteurs assidus à leur tâche.

En entendant la gouvernante, j'hoche la tête finissant d'une traite mon verre de whisky puis me lève tendant ma main à la jeune Lady Douglas pour l'accompagner à table. Comme tout bons gentleman, je lui tirai la chaise et l'aida à s'installer avant de prendre place en face d'elle, une servante nous servi du vin afin d'accompagner un repas simple mais qui allait être fort bourratif.

« Ah en voilà une question intéressante ! Et bien ma chère je compte sur le soulèvement du peuple contre la régence française. Après tout nous savons tous les deux que l'écossais n'aime pas les sassenachs pas vrai ? Cela m'étonnerait fort que Marie soit accueillie à bras ouvert alors que l'enfant n'a jamais vu l'Ecosse de toute sa vie. Pour gouverner et bien gouverner, il faut connaitre le peuple. Moi je le connais et je l'aime ! »

Dis-je en commençant à déguster mes morceaux de poulets buvant parfois une gorgée de vin, qui, soit dit en passant était simplement excellent.



WILDBIRD




Everything could happen between now and never. + N’oublies jamais ce que tu es, car le monde ne l’oubliera pas. Puise là ta force, ou tu t’en repentiras comme d’une faiblesse. Fais-t-en une armure, et nul ne pourras l’utiliser pour te blesser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Parfois la courtoisie est de mise feat James Stuart  Jeu 15 Sep - 20:24


Parfois la courtoisie est de mise
FT. James Stuart

James semblait approuver mon avis sur les petits garçons. Je lui lançais donc, un sourire amicale et fini mon verre de whisky, je ne savais pas vraiment apprécier cette boisson et pourtant c'était celle de tout les clans d'Ecosse. Une servante était donc venu nous chercher pour passer à table, James m'avait très poliment tiré la chaise et j'avais pris place face à la table. Je commençais à me détendre, c'était peut-être le whisky ou que sais-je. Alors que le jeune homme m'expliquait sa tactique pour reprendre le trône, je regardais la servante poser un grand plat contenant des poireaux, des pommes de terre, du chou et des navets ainsi qu'un autre plat contenant de la viande de poulet. « Ah en voilà une question intéressante ! Et bien ma chère je compte sur le soulèvement du peuple contre la régence française. Après tout nous savons tous les deux que l'écossais n'aime pas les sassenachs pas vrai ? Cela m'étonnerait fort que Marie soit accueillie à bras ouvert alors que l'enfant n'a jamais vu l'Ecosse de toute sa vie. Pour gouverner et bien gouverner, il faut connaitre le peuple. Moi je le connais et je l'aime ! »

Je reportais mon attention sur James, j'attrapais mon verre de vin et bu une gorgée. Il semblait avoir grand appétit, enfin c'était tout a fait normal après le voyage qu'il avait effectué. "Je suis tout a fait d'accord avec vous, il serait fort regrettable d'avoir des Sassenachs à notre gouvernement...Les anglais ne sont pas capable de comprendre nos traditions, nos valeurs et notre façon de vivre, et je n'aime pas tellement leur religion." Je reposais mon verre et commença à découper ma viande de poulet. "En tout cas, monsieur Stuart, si vous avez besoin de quoi que ce soit, n'hésitez pas. Je suis sensible aux personnes qui font attention à notre peuple et je serais heureuse de pouvoir vous aidez dans la lourde tâche." Je ne voulais pas que mon pays soit aux mains des anglais, non, je voulais que l'Ecosse reste aux écossais.

Je gardais un moment le silence profitant de la saveur de la viande, avant de finalement, reprendre la conversation. "Dites moi, serais-je trop curieuse de vous demandez ce que vous faites pour occuper vos longues journée, vous avez des passions ?" Je terminais mon verre et m'en servis un autre. Décidément l'alcool me rendait aimable. Cette situation était vraiment étrange, je posais mon regard sur la fenêtre. Le vent soufflait et la neige venait se poser violemment sur le verre, on ne distingué pas très bien le paysage fouettait par la météo déchaîné. Je reportais mon attention sur ma charmante compagnie et lui lancé un sourire. Une servante ré-apparût et posa un plateau contenant divers desserts du pays.

Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Parfois la courtoisie est de mise feat James Stuart  
Revenir en haut Aller en bas
Parfois la courtoisie est de mise feat James Stuart
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Let's try something together /feat James
» Un mensonge vaut parfois mieux que la vérité [Feat Yvan]
» Du café écossais à l'americano {Feat James}
» Il n'y a qu'une frontière qui nous sépare ♣ avec James Stuart
» James Stuart — "Just can't wait to be king"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Golden Age  ::  :: Archives de la saison 1 :: ♣ Archive RP-
Sauter vers: