AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Cette MAJ est optimisée pour Mozilla.

Nous nous situons aux alentours de mai 1558.
Il fait de plus en plus chaud les gens prennent plaisir à sortir dans les jardins.

Si vous souhaitez jouer un étranger, privilégiez les Espagnols et les Ecossais.
N'hésitez pas à regarder les PV et scénarii en priorité.

Partagez|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Once upon a time - Anne de Clèves  Mer 26 Aoû - 16:55
J’ai commencé ma journée par le même rituel que les autres, en embrassant mon fils sur le front et lui disant d’être un gentil petit garçon. Il m’a fait signe et je suis parti travailler le laissant avec sa tante. J’ai eu du mal à croire que je vais accompagner Anne de Clèves aujourd’hui. C’est un grand honneur pour moi et quand on me l’a annoncé j’ai été très surpris. Je ne pensais pas qu’elle me connaissait. Elle a sans doute du entendre parler de mon nom de famille, après les hommes de ma famille ont tous fait partis de la garde, ils étaient tous protestants aussi, comme je le suis. Je dois me montrer prudent à présent, ce n’est plus une bonne chose avec la nouvelle reine. Je ne voudrais pas que mon fils soit mêlé à tout ça. Ce n’est pas ce monde que je veux qu’il voit, un monde cruel.

Je passe par la salle des gardes plus par habitude que par devoir, en réalité je m’y pose pour me détendre un peu. Je réfléchis à tout ça, pourquoi a –t-elle tenue à ce que ce soit moi qui l’accompagne ? Peut-être simplement qu’elle se sentira plus en sécurité du fait que je ne suis pas là par hasard, ni un jeune débutant et j’aime ce que je fais, tout le monde sait ça. Je suis ravi que ce ne soit pas Mark qu’elle ait choisi.

Je me relève et me hâte de me rendre à notre point de rencontre. J’arrive dans le hall quelques minutes avant qu’elle n’arrive. Je suis au poste lorsqu’elle arrive et j’avoue que je suis légèrement stressé. Je ne lui ai jamais parlé alors j’ai un peu peur de passer complètement à la trappe.

« Bonjour Madame. »

Je suis assez tendu de pouvoir parler à une aussi grande dame, pour moi elle est toujours et son époux était quoi qu’on puisse en dire un grand roi aussi. J’avoue d’ailleurs que j’aurais préféré travailler pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://flowerofscotland.forumgratuit.ch/
La presque Reine ♕
♕ Métier : Comtesse de Lennox ♕ Age : 43 ans ♕ Religion : Catholique ♕ L'avatar a été fait par : Mks ♕ Mon nombre de messages est : 328 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 30 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 19/05/2015 ♕ Mon pseudo web est : Elynore ♕ Mes autres visages : Elena d'Altafuente & Rosalie Woodley

MessageSujet: Re: Once upon a time - Anne de Clèves  Mar 1 Sep - 13:06


Once upon a time


Le petit jour se lève sur Richmond Palace et Anne de Clèves se réveille doucement auprès d'Hedwige qu'elle a veillé toute la nuit. La rousse n'est pas qu'une simple suivante, qu'une simple femme de compagnie pour la Duchesse de Clèves. Non elle est une amie fidèle qui a tout quitté pour elle un beau jour de l'an 1540. Les deux femmes ont presque le même âge. Hedwige est tout juste plus jeune que Anne, mais pour la maîtresse cela n'a pas d'importance. C'est pour cela qu'elle n'a pas hésité à la veiller alors que la rouquine se remettait doucement d'un mauvais mal. Un coup de froid sûrement. Sans faire le moindre de bruit pour ne pas réveiller la dormeuse, Anne de Clèves se lève sur la pointe des pieds. Elle jette un dernier coup d’œil sur son amie et finalement quitte la pièce la silence. Elle retourne dans ses appartements et commence à se préparer. Elle remonte ses cheveux comme souvent et les attache avec soins. Puis elle dégotte dans sa garde robe un ensemble bleu un peu turquoise. Maintenant que le printemps est là et bientôt avec lui l'été, ilest tant pour la Duchesse de Clèves de se parer de couleur. Elle ceint son cou d'un petit collier de perle nacré simple et élégant. Elle sort de ses appartements et retourne une dernière fois voir Hedwige. Cette dernière s'est levée et s'occupe comme elle peut. D'un simple regard la maîtresse des lieux au combien il est pénible pour sa suivante de ne pouvoir l'accompagner en ville. En effet après sa discussion au bord du lac avec la douce Catherine Carey, Anne de Clèves a décidé de remettre au goût du jour l'une des suites de Richmond Palace pour pouvoir accueillir dignement la petite Mary. Elle rassure une dernière fois Hedwige avant de partir. Dans le hall d'entrée de Richmond Palace elle attrape un chapeau. Il est du même bleu qu sa tenue, pas question de ne pas être accordée, c'est un devoir. Elle prends une paire de gants noirs et sort finalement dans les jardins. Son carrosse l'attend là et après y être montée, elle donne enfin le lieu de son désir.

Elle se rend dans le grand hall d'entrée des commerces de Londres. En chemin, elle se espère sincèrement que le garde auquel elle a donné rendez-vous sera là avant elle. Elle est un peu angoissée de ne pas être en compagnie d'Hedwige. C'est sans doute idiot à son âge, mais qu'importe. Il faut dire qu'elle n'en a pas l'habitude. Depuis toute petite elle a toujours été accompagnée d'une de ses Dames et encore ici en Angleterre une fois reine puis divorcée cela n'a pas changé. C'est une première pour l'ancienne reine consort d'Angleterre. En arrivant sur place, elle le voit là au poste. Un soupire de soulagement s'échappe de ses lèvres alors qu'elle s'apprête à descendre. Elle sort de son carrosse et donne quelques instructions au cocher avant d'aller rejoindre le garde royal. Il semble un peu nerveux, impressionnerait-elle encore les gardes royaux ? Elle s'en amuse un peu et tente de détendre l'atmosphère en affichant un sourire serein. Dominique Keenegan, c'est à cet homme qu'elle a demandé de l'accompagner pendant ses achats. Anne de Clèves connaît sa famille de nom, mais l'homme en lui-même, elle en a surtout entendu parler par Mark Earnshaw un autre garde royal. Ne pouvant pas demander à Mark de quitter ainsi son poste et se souvenant de la loyauté des Keenegan à l'égard de son défunt ex-époux le roi Henri VIII, c'est tout naturellement que la Duchesse de Clèves s'était tournée vers Dominique. Arrivant à sa hauteur, elle lui répond tout d'abord par une révérence. Puis elle ajoute sur un ton tout à fait chaleureux.

« Sir Keenegan. Je suis absolument ravie de constater que vous êtes venu en avance. Auriez-vous l’obligeance de m'accompagner dans mes achats très cher ? »

Certes en vérité il n'en a par vraiment le choix, mais la Duchesse tient à faire comme si l'homme pouvait refuser l'invitation. Elle lui sourit et d'un signe de tête l'invite à aller vers l'intérieur de la première boutique qu'elle veut visiter à savoir la parfumerie. Un petit cadeau pour son adorable filleule.

« Venez très cher votre avis me sera d'une grande aide. Sans compter que je me sentirai plus en sécurité à vos côtés. Londres n'est pas si sûre, même en plein jour hélas. »
FICHE ET CODES PAR ILMARË





Le sang des Tudor



Dernière édition par Anne de Clèves le Dim 6 Sep - 22:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://flowerofscotland.forumgratuit.ch/
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Once upon a time - Anne de Clèves  Dim 6 Sep - 14:30
La présence de Madame de Clèves m’est très étrange. Elle est aussi belle que de loin, si ce n’est encore plus. Je la trouvais déjà très élégante, mais aujourd’hui elle est de toute beauté. Je ne me permettrais de risquer un commentaire sur sa tenue de peur de la froisser ou de penser qu’elle puisse me trouver bien inopportun. C’est une femme très importante à mes yeux et pas seulement parce qu’elle était l’épouse d’un grand roi. Je ne devrais pas faire trop de manière étant donné les circonstances actuelles, je devrais même redouter d’être vu en sa compagnie, mais pour une fois je suis bien heureux d’être là et d’être comme je suis.

« Ce serait un honneur Madame pour moi de vous accompagner. »

Je suis plutôt très impressionné, pourtant elle a l’air d’être quelqu’un de simple et d’abordable, mais le fait qu’elle soit l’ancienne épouse du roi me remet très vite à ma petite place. Je n’ai pas le droit à l’erreur aujourd’hui. Il ne faudrait pas qu’il arrive quoi que ce soit, se serait désastreux pour moi. Je la suis alors ne la quittant pas des yeux une seule seconde. C’est toujours un peu stressant d’avoir quelqu’un d’aussi noble à protéger, mais je préfère rester moi-même et donc très prudent, comme à chaque fois que j’accompagne quelqu’un comme elle ou même des fois des personnes moins importants, même si tous les nobles le sont plus ou moins. Pour Anne de Clèves, c’est un peu différent à mes yeux, j’ai toujours été très admirative de sa personne alors forcément, je suis un peu tendu aujourd’hui. J’entre après elle dans la boutique de parfum, ce n’est pas vraiment un endroit où j’ai l’habitude de venir et les odeurs me font un peu tourner la tête. Je ne sais pas comment les dames peuvent supporter des odeurs aussi fortes, cela dit, cela sent toujours meilleur que les rues désastreuses de Londres.

« Vous n’avez rien à craindre Madame, je prends mon rôle très au sérieux et il n’est jamais rien arrivé de fâcheux aux autres dames que j’ai pu accompagner. Je ne devrais peut-être pas dire cela, mais il est vrai que les temps ne sont pas très sûr, mais avec moi vous ne craigniez rien.»

J’espère qu’elle ne prendra pas cela pour de la vantardise qui est de plus loin l’effet que je ne veux pas lui donner. Je veux juste qu’elle se sente en sécurité.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://flowerofscotland.forumgratuit.ch/
La presque Reine ♕
♕ Métier : Comtesse de Lennox ♕ Age : 43 ans ♕ Religion : Catholique ♕ L'avatar a été fait par : Mks ♕ Mon nombre de messages est : 328 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 30 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 19/05/2015 ♕ Mon pseudo web est : Elynore ♕ Mes autres visages : Elena d'Altafuente & Rosalie Woodley

MessageSujet: Re: Once upon a time - Anne de Clèves  Jeu 10 Sep - 15:02


Once upon a time


Anne sourit lorsque le garde accepte de l'accompagner. À ce moment-là, elle sait pertinemment que son choix est le bon. Cet homme prend son travail très au sérieux et même si cela n'est pas vraiment le cas, il a au moins la délicatesse de ne rien laisser paraître sur le fait que cela puisse le déranger d'accompagner une femme de son rang. Oh elle s'en doute bien, dans un certain sens c'est même très honorant, mais en même temps cela fait peur et elle le comprend facilement. Malgré le temps qui passe, elle reste toujours l'ancienne épouse d'Henri VIII, elle le restera jusqu'à sa propre mort. Non pas que cela la dérange, mais des fois elle aimerai qu'on la regarde comme étant simplement la Duchesse de Clèves et rien d'autre. Cela est bien suffisant non ?

Déjà la duchesse entre dans le magasin d'un pas sûr. Elle n'est pas de ces femmes qui entre sans savoir ce qu'elle veulent. Malgré tout elle se permet de flâner quelque peu dans la boutique, faisant mine de regarder attentivement tous les produits présentés. Elle sait pourtant déjà entre quels parfums elle hésite. Mais elle sait aussi à quel point c'est important de faire honneur, en quelque sorte, au travail du parfumeur qui cherche sans relâche de nouvelles odeurs et de nouveaux parfums à présenter à ses clients. Elle navigue entre les étales et le comportement du garde ne lui échappe pas. Elle s'approche de lui et sort un éventail qu'elle agite devant en lui en souriant.

« Seriez-vous incommodé par toutes ces odeurs Monsieur ? Si tel est le cas, sachez que je ne vous en tiendrez pas rigueur loin de là. Il est vrai que le mélange de tous ces parfums peut vous faire tourner la tête. Je peux tout à fait comprendre que vous ayez besoins de quitter ce lieu, mon cher. »


Elle range son éventail et sourit à nouveau en se dirigeant vers un étalage où elle savait trouver son bonheur. Elle espère que ses quelques mots on sut décider le garde sur le comportement qu'il va adopter. Anne de Clèves n'est pas une personne tyrannique et bien qu'elle souhaite que l'homme reste à ses côtés dans la parfumerie, elle se doute bien que toutes les odeurs peuvent devenir insupportable pour quelqu'un qui n'est pas habitué. Elle le laisse donc à sa réflexion et effleure de ses doigts quelques fioles. Puis elle va voir le propriétaire pour obtenir de subtile renseignements sur les différents parfums qu'elle a elle-même sélectionné. Puis en même temps, le garde revient vers elle et la rassure qu'en à sa sécurité. Selon ses dires aucune femme sous sa protection n' eu à se plaindre. Anne en est plus que ravie et le fait savoir. « Voilà une chose bien rassurante très cher. J'ai donc eu raison de faire appel à vous. » Le garde a l'air sûr de lui et en même temps, Anne dénote dans sa voix un petit quelque chose. Comme s'il ne voulait pas donner une mauvaise image de lui, comme s'il ne voulait pas se vanter et regrettait déjà ses mots. Il peut être rassurer, Anne n'en pense pas un mot. Et puis il y a cette réserve et cette affirmation au sujet de la sécurité dans Londres ces temps-ci. Anne quitte du regard le parfumeur et ses fioles et porte toute son attention sur le garde. Elle fait une petite moue légèrement sévère. Elle fait quelques pas vers lui, puis arrive à sa hauteur. Elle ne le dépasse pas tout de suite. Elle est là, à côté de lui et chuchote.

« Il y a des précisions que vous ne devriez pas donner très cher. Même si tout le monde le sait, le savoir et l'entendre de la bouche d'un garde n'est sommes toute pas la même chose. »

Elle lui jette un regard comme pour le persuader d'oublier cette partie de la conversation et ajoute plus haut. « Oh regardez là-bas ! Ce parfum semble exquis. » Elle se retourne vers le marchand et lui lance. « Serait-il possible de le sentir Monsieur ? » L'homme approuve d'un mouvement de têt et les rejoint aussitôt. Il prend un échantillon qu'il tend à la Duchesse. Anne s'en saisit avec délicatesse et le porte à son nez. Un doux parfum de fleur d'oranger, elle sourit et le donne au garde. « Tenez et dites-moi ce que vous en pensez. Oui vous n'êtes pas ici uniquement pour me servir de «garde du corps». Il se trouve qu'une jeune pousse va bientôt séjourner dans ma demeure et je tiens à ce qu'elle s'y sente bien. »

à l'évocation du séjour de Mary Knollys, sa filleule, les yeux de la Duchesse s'illuminent. Elle est plus que ravie d'accueillir cette jeune adolescente.

FICHE ET CODES PAR ILMARË



Le sang des Tudor

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://flowerofscotland.forumgratuit.ch/
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Once upon a time - Anne de Clèves  Mer 16 Sep - 19:35
Je souris lorsqu’elle me demande si les odeurs me dérangent. Elle a vu clair en moi, aussi clair que si elle avait lu une page de livre. J’ai été surpris en effet, je ne suis pas du tout habitué à ce genre d’endroit, mais plutôt aux exécrables odeurs de Londres, c’est surtout pour ça que j’ai été si surpris en entrant et qu’elle l’a remarquée. J’acquiesce donc et lui réponds :

«En effet, je ne suis pas habitué, mais ce n’est pas si désagréable une fois qu’on est entré, c’est même très agréable et je ne déroge jamais à mes obligations madame. »

Les mains derrière les dos je l’observe et regarde ces gestes. Elle m’impressionne toujours autant. Ses gestes sont si parfaits et tout semble mesuré en elle. Même le parfumeur la regarde comme si elle débarquait d’une autre région. Peut-être qu’il s’est rendu compte de qui elle était et je ne peux m’empêcher de sourire en voyant cela.

J’aurais sans doute dû me taire et tenir ma langue quant à mes précédentes remarques, mais j’ai parfois un drôle de caractère et je ne supporte pas les gens hypocrites alors j’évite de l’être. Cependant, il est vrai que mes propos entendus auprès d’une dame telle qu’Anne auraient pu me porter préjudices. Je sais cela dit que ça ne sera pas le cas.

«Pardonnez ma franchise Madame, cela ne se reproduira pas. »

Je n’ai aucun mal à tenir ma langue quand il faut. Je le fais presque tous les jours depuis que nous avons une nouvelle reine. J’aurais été l’un des premiers à la trahir si je n’avais pas peur pour la vie de mon fils. Je suis une fois de plus surpris qu’elle puisse me demander mon avis, mais pas mécontent à vrai dire. Je prends la bouteille qu’Anne me tends et la sent. Je ferme les yeux un instant en retrouvant des odeurs que je connaissais. Les vergers l’été ou nous courrions ma femme et moi lorsque nous étions enfant, les longues soirées d’été passés tous les deux. Elle avait ce genre de parfum et de le sentir à nouveau me fait repenser à notre vie. J’ouvre les yeux et une certaine tristesse s’empare de moi. Il y a beau avoir cinq ans qu’elle est morte, son absence m’est toujours insupportable. Je redonne la bouteille à Anne de Clèves et lui dit d’une voix qui ne laisse rien transparaitre :

«C’est un excellent choix. Je suis certain que votre jeune pousse sentira bien. »

J’ignore évidement de qui il s’agit quand elle évoque la « jeune pousse » mais je ne doute pas que cette demoiselle sera bien chez Madame de Clèves.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://flowerofscotland.forumgratuit.ch/
La presque Reine ♕
♕ Métier : Comtesse de Lennox ♕ Age : 43 ans ♕ Religion : Catholique ♕ L'avatar a été fait par : Mks ♕ Mon nombre de messages est : 328 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 30 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 19/05/2015 ♕ Mon pseudo web est : Elynore ♕ Mes autres visages : Elena d'Altafuente & Rosalie Woodley

MessageSujet: Re: Once upon a time - Anne de Clèves  Ven 18 Sep - 16:37


Once upon a time


Anne est heureuse. Non seulement le garde est un homme de parole, mais en plus de cela il n'est pas prêt de se défiler. Et les petites paroles qu'il prononcent le lui confirme. Malgré les odeurs qui peuvent parfois agresser son nez parce que trop nombreuses, il n'a pas l’intention de quitter la parfumerie. Elle le savait mais elle en a maintenant la preuve. Cet homme est réellement digne de confiance. Il s'excuse même pour ses paroles après sa petite remontrance. Anne sourit. Elle le lui a dit, elle n'en tiendra pas rigueur. À vrai dire, elle ne lui avait fait cette remarque juste pour l'informer du risque de panique en quelque sorte que cela pouvait provoquer. Alors elle ne revient pas la dessus et fait juste un petit signe de la tête discret pour lui faire remarquer que tout ceci est du passé.

Pour cela elle a assez vit porter son attention sur un parfum de fleur d'oranger qu'elle lui a fait sentir. Elle est curieuse de savoir ce qu'il en pense. Elle a déjà sa petite idée sur les parfums qu'elle pensent prendre pour sa filleule. Mais comme la Duchesse hésite, elle préfère lui demander ce qu'il en pense. Elle ne sait pas s'il est marié ou simplement fiancé ou célibataire bien qu'elle en doute. Mais dans tout les cas, il doit déjà avoir côtoyer ds femmes en commençant par sa mère. Les parfums des femmes parquent les hommes bien plus que ce que l'on peut imaginer. Anne le sait parfaitement, le parfum fait beaucoup et celui qu'elle allait offrir sa filleule devait lui aller parfaitement. Il ferait parti de sa parure. Il y a les bijoux que l'on porte un soir, un jour, pour impressionner et séduire les hommes. Et puis il y a le parfum qui est comme un vêtement que l'on ne quitte que très peu. C'est le parfum qui séduit à long terme. Le garde lui affirme qu'il s'agit là d'un excellent choix. Anne en est ravie. Elle garde en mémoire le nom du parfum et en demande un autre au vendeur. Comme pour le premier, elle le sent en premier. Cette fois ci, il s'agit d'une odeur plus proche des fleurs. Il y a un mélange de rose et d'angélique. Affichant un sourire satisfait, elle le tendit encore une fois au garde. « Que pensez-vous de celui-ci ? Contrairement à l'autre j'espère bien lui offrir. Il fera parti de sa toilette et nous savons combien les parfums sont importants. Elle est encore jeune et je pense que ce type de parfum ne pourrait que lui aller. »

Elle le regarda attentivement. Elle veut juste voir si l'homme qui l'accompagne que assez bien les femmes pour pouvoir avoir un avis convenable ce dont elle ne doute toute fois pas. Mais l'homme est un garde et si elle en crois ce que lui dit certain d'entre eux fréquentent régulièrement certain de ces établissements dont elle taira le nom. Mais elle espère bien que la connaissance de l'homme ne s'est pas faite dans ces types de lieu bien inconvenable. En attendant le verdicts de son garde du corps, Anne saisit un nouveau flacon qui, à cause d'un geste malheureux vient se fracasser au sol. De multiples bouts de verres viennent s'éparpiller par terre alors que la Duchesse de Clèves s'agenouille déjà pou en ramasser les plus gros morceaux, après avoir déganté ses mains pour ne point tâché et abîmer ses gants si précieux. « Alors qu'en pensez-vous ? » demanda-t-elle au garde tout en récupérant les morceaux du flacon. Mon dieu quelle étourderie que voilà. Il ne manque que cela, qu'elle se coupe légèrement laissant des gouttes de sang perler. Le parfumeur s'empresse d'aider la Duchesse qui le regarde faire en souriant avant de se relever et de porter à ses lèvres son doigt piqué.

FICHE ET CODES PAR ILMARË



Le sang des Tudor

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://flowerofscotland.forumgratuit.ch/
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Once upon a time - Anne de Clèves  Dim 4 Oct - 12:37
Anne de Clèves est décidément surprenante. Je ne doutais pas qu’elle serait compréhensible, après tout elle non plus n’a pas toujours été catholique. Je ne me suis toujours pas converti en ce qui me concerne, mais ça ne saurait tarder. Je ne tiens pas à avoir des problèmes, mon fils a besoin de son père. Il n’a que cinq ans, il a encore tellement de choses à vivre, que je ne pourrais me permettre de la mettre en danger. Quelques soit mes convictions, je préfère me conformer à ce que la reine désire, même si cela me déplaît. Je veux surtout garder mon poste et rester en vie parce que je suis père de famille et que ma femme n’aurait pas voulu que je fasse n’importe quoi. Sans elle tout me semble tellement différent, tellement fade. Je voudrais tellement qu’elle soit encore là et qu’elle me guide comme elle avait l’habitude de le faire.
L’ancienne reine me demande alors ce que je pense du nouveau parfum qu’elle me fait sentir. Je dois dire qu’il me plaît un peu moins que le premier. Plus floral et peut-être plus adapté à l’âge de sa jeune pousse, peut-être, cela devrait mieux lui convenir, mais que sais-je de tout cela ? Je ne suis qu’un homme qui n’a jamais connu qu’une seule femme dans sa vie. Mark serait sans doute mieux l’orienter, mais je dois dire que je suis plutôt ravi qu’il ne soit pas là et ravi qu’elle m’ait choisi moi.

« Eh bien, il a l’air bien plus adapté pour une jeune pousse. Plus délicat, peut-être, je vous avouerais que j’ai une préférence pour le premier, mais je ne suis pas expert en la matière. »

J’espère qu’elle ne me prendra pas pour ce que je ne suis pas. Je n’ai jamais eu l’étoffe d’un coureur de jupon et je ne voudrais pas qu’elle croit autre chose. J’aime les femmes, c’est une évidence, c’est simplement que je suis plutôt mal à l’aise lorsqu’il s’agit de faire des choix et d’évoquer certains de mes souvenirs. Je suis un homme bien plus sensible qu’il n’y parait. Un flacon se brisa alors qu’Anne voulait le prendre. Elle se baissa et ramassa les quelques morceaux tombés à terre et je m’accroupi pour l’aider et surtout pour qu’elle ne se blesse pas.

«Laissez-moi faire Madame. »

J’espère une fois de plus qu’elle ne le prendra pas mal, en tout cas même le parfumeur nous aidait. C’était sans doute déjà trop tard, elle s’était piqué le doigt. Les bouts de verres étaient désormais ramassés et nous étions à présent tous relevé. La duchesse s’était piquée, mais cela ne semblait pas trop grave.

« Ce n’est qu’une simple petit coupure on dirait. Vous n’avez pas mal ? »

J’ose à peine lui prendre la main pour jeter un œil à sa blessure, après tout c’est une grande dame et elle a sans doute vu pire que ça, comme moi d’ailleurs. Je ne m’inquiète pas vraiment pour cette petite blessure. J’espère juste que tout ça ne sera pas fâcheux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://flowerofscotland.forumgratuit.ch/
La presque Reine ♕
♕ Métier : Comtesse de Lennox ♕ Age : 43 ans ♕ Religion : Catholique ♕ L'avatar a été fait par : Mks ♕ Mon nombre de messages est : 328 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 30 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 19/05/2015 ♕ Mon pseudo web est : Elynore ♕ Mes autres visages : Elena d'Altafuente & Rosalie Woodley

MessageSujet: Re: Once upon a time - Anne de Clèves  Ven 4 Déc - 0:45


Once upon a time

Anne de Clèves n'avait pas fait plus attention que cela aux réponses du garde. Enfin elle les avait bien pris en compte mais n'avait porté aucun jugement sur ce qu'elle pouvait signifié sur son compagnon du moment. Anne n'aimait pas juger les hommes. Chaque personne était unique et elle le savait parfaitement, chaque réaction révélait une partie de l'âme de la personne qui avait agit ainsi.

Anne toujours son doigt à sa bouche remarqua la tension maintenant perceptible dans la boutique. Quelle idiote, c'était entièrement de sa faute si l'atmosphère avait été perturbée. Elle remercia le parfumeur pour son aide et le laissa aller chercher un autre flacon de ce parfum qu'elle voulait sentir. Mais Anne pense déjà à autre chose. Elle le sait à sans aucun doute mis mal à l'aise le garde royal. La Duchesse sourit à l'homme pour le rassurer et répondit à sa question. « Vous avez raison ce n'est pas grand chose. Elle cicatrisera vite, elle pique un peu mais sans plus. » L'ancienne reine consort d'Angleterre reprit son gant et le remit, mettant fin à cet incident. Puis elle se dirigea vers le parfumeur. « Bien nous vous prenons ces deux là je vous prie. » fait-elle en lui désignant les deux premiers parfums qu’elle a sentit et pour lesquels elle a demandé l'avis du garde royal.

Les paquets dans les mains, Anne se retourna et fit un discret clin d’œil au garde avant de poursuivre sur un ton des plus aimables. « Je vous remercie pour votre aide. Je prends les deux et le premier sera donc pour moi. » fit-elle en souriant. « Je suis navrée mais je vais sûrement avoir encore besoin de votre avis. Ces achats sont très important et sans Hedwige j'ai beaucoup de peine à prendre une décision. » Sur ces quelques mots, Anne sortit de la boutique faisant signe au garde de la suivre. Anne marche dans les rues de Londres. Elle regarda les différentes boutiques se demandant où elle allait aller après. L'ancienne reine consort d'Angleterre hésite un long moment entre la draperie et la librairie. Mais ses yeux s'arrêta un instant sur la boulangerie et le regard de la Dame s'émerveilla. « Que dites-vous de manger un petit quelque chose avant de poursuivre ces achats ? Nous pourrions en profiter pour parler un peu. Je connais un peu votre parcours, ce n'est pas pour rien que je vous ai demandé de m'accompagner. Mais j'aimerai mieux vous connaître. Je pourrai avoir encore besoins de vous vous savez. »

Anne se dirigea lentement vers la boulangerie et s'arrête sur le pas de la porte. « Je vous prends quelque chose ? » demande-t-elle. « Ah sinon si vous vous demandez pourquoi je vous ai choisi, c'est parce que Mark Earnshaw m'a parlé de vous. En bien je vous rassure. » fit-elle en rigolant. Puis Anne franchit le seuil de la boutique d'un pas décidé. L'odeur des pâtisseries emplissait son nez de magnifique senteur. La gourmande qu'elle était s'éveillait petit à petit. Si sa dame de compagnie avait été là, nul doute qu'elle aurait fait quelques petites remarques. Elle aurait dit à sa maîtresse que cela n'était pas raisonnable. Malgré tout, Anne en aurait sûrement encore fait qu'à sa te^te sans tenir compte des recommandations de sa Dame de compagnie.

FICHE ET CODES PAR ILMARË



Le sang des Tudor



Dernière édition par Anne de Clèves le Ven 25 Déc - 0:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://flowerofscotland.forumgratuit.ch/
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Once upon a time - Anne de Clèves  Jeu 24 Déc - 22:40
Anne de Clève avait toujours eu beaucoup de classe, selon moi en tout cas. Elle le prouvait encore aujourd'hui. Elle gérait ce petit incident avec une grande classe et une grande décontenance. Elle avait choisi ses parfums et je dois dire que je ne suis pas mécontent de sortir de la boutique. L'air m’embaumait trop l'esprit et les souvenirs de ma femme refaisaient encore surface. Cela a beau faire cinq ans, chaque jour sans elle est toujours une douloureuse épreuve. Je vis sans savoir combien de temps je mettrais à me remettre de sa mort. Heureusement que mon petit garçon est là et que son sourire me convainc de ne pas abandonner et de rester fort pour lui, mais chaque souvenirs est toujours une piqûre de rappel. L'ex reine consort me remercie de mon aide, je n'ai pas fait grand chose en réalité et je suis ravi d'avoir pu l'aider.

« Je suis là pour ça Madame.»

Je la suivrais ou qu'elle aille, c'est mon devoir de la protéger, de l'aider même dans des choses qui semblent si banales mais, qui pour elle sont très importante comme ça semble être le cas. Je ne fus pas mécontent de sortir de la boutique. Je me demande à présent où nous irons. Elle semble en tout cas prendre soin de mon avis et j'avoue que ça me flatte beaucoup.

« Ça ne serait pas de refus.»

Je suis cela dit intrigué par ce qu'elle vient de me dire, qu'elle s'est intéressée à mon parcours et que je ne suis pas là par hasard. Pourquoi est-ce que je l'intéresse ? Qui lui a parlé de moi? Je m'étais dis qu'elle devait me connaître depuis le temps que ma famille sert la royauté, mais visiblement il y a autre chose qui l'a intrigué et étant de nature curieuse j'ai du mal a cacher mon étonnement. Elle a du remarqué ma surprise puisqu'elle s'arrête un instant devant la boulangerie et m'avoue que si je suis là c'est à cause de Mark. C'est une blague. Je m'arrête un moment et me demande ce qu'il a bien pu lui raconter. Je n'ai aucune confiance en lui et je le vois mal dire du bien de moi. Tout cela me contrarie.

« Mark vous a parlé de moi?»

Je hausse les sourcils réellement surpris par cette annonce. Je ne vois pas ce qu'il aurait pu lui dire et je me demande tout à coup si elle ne s'est pas imaginé des choses.

«Qu'est-ce qu'il vous a dit exactement?»

Je préfère m'assurer qu'il ne lui a rien dit de fâcheux ou de faux, le connaissant ça aurait pu l'amuser de me mettre dans une situation embarrassante.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://flowerofscotland.forumgratuit.ch/
La presque Reine ♕
♕ Métier : Comtesse de Lennox ♕ Age : 43 ans ♕ Religion : Catholique ♕ L'avatar a été fait par : Mks ♕ Mon nombre de messages est : 328 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 30 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 19/05/2015 ♕ Mon pseudo web est : Elynore ♕ Mes autres visages : Elena d'Altafuente & Rosalie Woodley

MessageSujet: Re: Once upon a time - Anne de Clèves  Dim 24 Jan - 18:53


Once upon a time

Anne de Clèves était plus que ravie de le voir accepter sa proposition. Cette pause lui permettrait d'en savoir encore un peu plus sur le garde royal. Les peu de choses qu'elle savait ne lui suffisaient pas. Elle voulait en savoir plus et de sa bouche. Anne remarqua que sa petite attention ne passa pas inaperçue aux yeux du garde. Elle aimait faire plaisir et il fallait bien avouer que ce début d’emplettes creusait l’appétit. Il ne serait pas que l'ancienne reine consort d'Angleterre ne faisait pas attention à ceux qui l'accompagnaient. Même si la chose aurait été bien délicate, le garde aurait pu décliner la proposition ou bien recommander quérulente d'autre qu'il aurait jugé plus apte à servir Anne de Clèves. Or cela n'avait pas été le cas et l'Allemande y était sensible.

Anne allait rentrer dans la boulangerie mais elle s'arrêta juste avant de pousser la porte et de la franchir. Elle l'avait sentie que sa «déclaration» avait perturbé, ou chagriné le garde royal. La femme s'était retournée pour faire face à celui qui l'accompagnait depuis le début de ses courses. Elle le regarda fixement, cherchant à comprendre ce qui n'allait pas. Elle avait beau passer en revu ses paroles, l'ancienne reine consort d'Angleterre ne voyait pas. Ses pupilles trahissaient la question qui la taraudait. « Qu'ai-je dit pour que vous restiez interdit de la sorte ? » La réponse de tard pas et avec elle le nom de Mark. Anne de Clèves se détendit. Ce n'était que cela. Malgré tout elle ne comprenait pas pourquoi il se mettait dans un tel état. Il semblait inquiet et sa deuxième question le confirma. Mark Earnshaw, était-ce donc un problème qu'il lui est parlé ? Visiblement c'était le cas. Le garde avait haussé des sourcils. Anne décida de ne pas entrer dans la boutique et fit quelques pas un peu plus loin. Ce n'était pas la peine de boucher l'entrée de la boulangerie. De plus l'ancienne reine consort d'Angleterre ne voulait pas avoir une telle discussion un l'intérieure d'un magasin. Elle prit le ton le plus aimable qu'il soit pour répondre aux différentes interrogations de l'homme.

« Et bien je ne pensais que le fait que Mark Earnshaw m'ait parlé de vous vous déplaise. Mais comme je vous l'ai dit un peu plus tôt, il m'a parlé de vous en bien. Je sais que je peux lui faire confiance. C'est un homme bien vous savez. »

Anne marqua une pause. Elle observa le garde et ses moindres petites réactions. Elle avait apprit à décoder le moindre mouvement du corps qu'il soit masculin ou féminin. Cela lui avait été d'ailleurs fort utile à la Cour d'Henri VIII. Puis la duchesse de Clèves reprit sur le même ton.

« Pour répondre à votre question... il m'a dit que vous étiez un homme de confiance. Vous êtes professionnelle, je m'en doutais je connais votre nom. Mais Mark Earnshaw me l'a confirmé dans une de ses lettres. Et puis d'après-lui vous sortez peu. Je me trompe ? J'ai alors pensé que ce serait une bonne chose de vous demandez de m'accompagner ici. Cette demande change des requêtes que vous devez avoir en tant que garde royal. Du temps où j'étais encore reine d'Angleterre et de celui où j'étais reçue comme une sœur par sa Majesté Henri, la vie de garde royal n'était pas toujours rose. Un peu de légèreté ne fait de mal à personne. Vous ne trouvez pas ? »

Anne posa sur lui un regard bienveillant. Elle voulait qu'il comprenne qu'elle n'avait apprit que des choses en sa faveur puisque c'était sa principale inquiétude. Anne fit un grand sourire.

« Alors vous voyez. Il n'a rien dit de grave. Vous ne devriez pas vous inquiétez autant Mark est vraiment quelqu'un de bien. »

Anne parlait en connaissance de cause. Elle avait connu le garde royal pendant les quelques mois de règne. Elle avait ensuite tenté de garder un œil sur cet homme prometteur. Mais son éloignement de la Cour en avait eu raison. Mais une chose était certaine, ce n'était pas pour rien qu’elle l'avait personnellement recommandé à Mary.
FICHE ET CODES PAR ILMARË



Le sang des Tudor

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://flowerofscotland.forumgratuit.ch/
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Once upon a time - Anne de Clèves  Dim 31 Jan - 21:25
L’ancienne reine consort c’était arrêtée devant la boulangerie. Elle avait l’air intriguée par mes propos. Je fus des plus surpris lorsqu’elle me répéta que Mark lui avait parlé de moi et je le fus encore plus lorsqu’elle me dit que c’était un homme bien. Je me pinçais discrètement les lèvres, ne sachant pas trop quoi répondre à cela. Nous n’avons certes pas la même conception du mot bien en ce qui le concerne.

« Si je suis autant surpris, c’est que Mark et moi n’avons pas les même points de vus sur certaines choses, encore moins les mêmes habitudes. Nous ne sommes pas souvent d’accord en réalité. Je suis donc très surpris en effet. »


Je ne peux pas lui en dire plus que cela, ce ne serait pas digne d’un chevalier. Lui et moi avons une vie très différente, il court après les femmes, j’élève mon fils seul, je ne sais pas ce qu’il est allé lui raconter mais j’espère qu’elle ne se fait pas une fausse image de moi. Je suis resté presque bouché bé lorsqu’elle m’a raconté ce qu’il lui avait dit. Bon sang … si je m’étais attendu à ça. Je n’en reviens pas, ça cache sans doute quelque chose. Je n’arrive pas à me dire qu’il l’ait fait consciemment. Peut-être qu’il était soul.

« Je le pense aussi Madame, mais j’ai des responsabilités auxquelles je ne peu échapper. Je ne suis pas seulement chevalier de la garde royale. Je suis père. Mon fils à besoin de moi. C’est pour cela que je ne sors pas, quand je ne suis pas au château ou en mission je m’occupe de lui. »


Je n’aurais jamais imaginé me confier autant à elle, mais il semblerait que je n’ai pas vraiment le choix. Mark ne comprend pas ce que c’est, lui n’a pas encore d’enfants, et je ne veux pas que mon fils voit son père dans le genre d’endroit qu’il fréquente.

« Je suis surpris en effet de voir qu’il a certains côtés que j’ignorais et je vous remercie de m’avoir choisi, j’en suis très honoré. »


J’ai évidement des tas d’autres questions à lui poser, pourquoi moi ? Pourquoi maintenant ? Est-ce seulement parce que Mark lui a conseillé ou y a-t-il d’autres raisons ? Mais je me garderais de les lui poser.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://flowerofscotland.forumgratuit.ch/
La presque Reine ♕
♕ Métier : Comtesse de Lennox ♕ Age : 43 ans ♕ Religion : Catholique ♕ L'avatar a été fait par : Mks ♕ Mon nombre de messages est : 328 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 30 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 19/05/2015 ♕ Mon pseudo web est : Elynore ♕ Mes autres visages : Elena d'Altafuente & Rosalie Woodley

MessageSujet: Re: Once upon a time - Anne de Clèves  Mer 9 Mar - 0:40


Once upon a time

Anne avait presque laisser tombé l'idée de la boulangerie. Le tournant de sa conversation avec le garde royal prenait un chemin qui s'avérait fort intéressant. Surtout que l'homme avait maintenant piqué sa curiosité. Et puis elle devait bien admettre qu'il était une charmante compagnie pour la femme qu'elle était. Elle avait beau avoir atteint la quarantaine elle ne restait pas moins une femme qui pouvait se retrouver charmer par un homme. Elle continua alors d'avancer et laissa ses yeux se perdre sur les devantures des magasins. Le temps passait lentement et elle n'arrivait toujours pas à croire que le garde royal puisse être aussi surpris pas autant de révélation. Sa mésentente avec Mark était-elle si présente ? Oh chaque homme était différent, elle le savait bien mais à un tel point. Lorsqu'elle l'entendait parler de Mark elle avait tellement l'impression qu'il parlait d'un autre. Était-il possible qu'ils se connaissent aussi mal tous les deux ? Manifestement oui, elle devait l'admettre. Mais d'un autre côté, le voir ainsi lui donnait un air tout à fait charmant et à son goût.

La duchesse de Clèves eut dû mal à ne pas rire en l'entendant signaler qu'ils n'avaient pas les mêmes habitudes. C'était dit avec tellement de pudeur. Mais l'ancienne reine consort d'Angleterre n'était pas née de la dernière pluie. Elle connaissait les rumeurs et tout ce qui se disait sur Mark. Elle les écoutait mais n'y prêtait que peu d'attention. Elle connaissait l'homme qu'il était et du moment qu'il n'avait pas de comportement préjudiciable en présence de la princesse Elizabeth Anne s'en fichait bien. En revanche la suite l'intéressa nettement plus. À l'évocation de son fils, la Duchesse de Clèves lui offrit un large sourire. Ses prunelles se mirent à briller avant qu'un voile sombre vienne les recouvrir. Elle aurait tant aimer avoir des enfants à elle, rien qu'à elle. Oh bien évidemment qu'elle aimait les princesse d’Angleterre qu'étaient Mary et Elizabeth à l'époque. Mais le temps était passé et elle, elle n'avait jamais enfanté. Alors comme cela il avait un fils. Anne reprit contenance et étancha sa soif de curiosité.

« Oh je vois. C'est bien normal dans ce cas de rester auprès de sa famille, de ses enfants et de votre épouse dans votre cas lorsque nous le pouvons. Sachez que c'est tout à votre honneur de servir dans la garde royal en étant père de famille. »

Anne de Clèves hésita à poursuivre. Elle se tut un instant laissant son compagnon poursuivre la première conversation. L'homme la remercia encore une fois de l'avoir choisi. La Duchesse sourit en l'entendant. Elle fit un petit signe négatif de la tête.

« Ne me remercier pas ainsi. Cela serait plutôt à moi de vous remercier d'accepter d'accompagner une pauvre femme toute seule telle que moi. Faire des courses ne doit pas être très agréable j'en conviens, j'en conviens. »

La blonde hésita, tendit ses mains, les ramena vers son corps et finalement glissa un court instant celles du garde dans les siennes en souriant.

« Pourriez-vous m'en dire plus sur vitre fils. Je n'ai pas eu d'enfant mais je les adore tellement. » Et c'était vrai. Même encore maintenant, cela lui arriver de considérer Mary comme la jeune fille qu'elle avait été. Mais le pire était pour Elizabeth qu'elle ne voyait que trop souvent comme une petite fille.
FICHE ET CODES PAR ILMARË



Le sang des Tudor

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://flowerofscotland.forumgratuit.ch/
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Once upon a time - Anne de Clèves  Mar 26 Avr - 13:04
Madame de Clèves était décidément aussi charmante que je me l’étais imaginé et bien plus à l’écoute que certaines personne et c’était agréable, même si je ne pensais pas me confier autant, surtout à quelqu’un que je connais finalement peu, même si tout le monde la connaît. On ne connaît jamais vraiment quelqu’un tant qu’on ne lui a pas réellement parlé ou que l’on n’a pas passé du temps avec. Le fait qu’elle me parle de ma femme comme si elle était encore là me perturba légèrement. Cela fait cinq ans qu’elle est more, l’âge qu’à notre fils aujourd’hui et pourtant c’est comme si c’était hier. Je souris timidement et fini par ajouter histoire d’éviter un autre malaise :

« En réalité il n’y a plus que mon fils et moi, ma femme est morte à sa naissance. C’est sans doute pour ça que j’ai du mal à comprendre Mark. C’est comme si j’étais toujours marié … »

Je n’ai pas tellement accepté d’être séparé par un coup du sort, je n’en veux à personne et surtout pas à mon fils qui est le plus beau cadeau que j’ai pu avoir. Je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour qu’il vive bien et qu’il ne manque de rien. Je souris à la remarque de l’ancienne reine consort et lui répondis :

« Je suis là pour vous protéger. Alors vous pouvez aller partout où il vous plaira, je vous suivrais, c’est mon devoir de veiller à ce qu’il ne vous arrive rien. »

Elle aurait pu faire une simple baladé en forêt ou autre chose je l’aurais suivi et j’aurais accepté cette mission. Ma famille a veillé à protéger les membres de la cours et j’en fais autant, c’est un devoir pour mon de protéger les autres, qu’ils soient d’ailleurs des membres de la famille royal ou non. Je suis étonné qu’elle veuille que je lui parle de mon fils, mais pas rebuté bien au contraire.

« Il s’appelle William, il a cinq ans. Il est adorable. C’est sa tante qui s’occupe de lui quand je ne suis pas là. Je voudrais l’envoyer chez quelqu’un de bien pour qu’il ait une bonne éducation, mais je ne sais pas encore où l’envoyer et l’idée de devoir m’en séparer est encore dure pour le moment, il est si jeune. »

Il faudra pourtant un jour qu’il ai un précepteur et qu’il devienne un homme, c’est dans la nature des choses.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://flowerofscotland.forumgratuit.ch/
La presque Reine ♕
♕ Métier : Comtesse de Lennox ♕ Age : 43 ans ♕ Religion : Catholique ♕ L'avatar a été fait par : Mks ♕ Mon nombre de messages est : 328 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 30 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 19/05/2015 ♕ Mon pseudo web est : Elynore ♕ Mes autres visages : Elena d'Altafuente & Rosalie Woodley

MessageSujet: Re: Once upon a time - Anne de Clèves  Sam 30 Avr - 13:49


Once upon a time
Lorsque le garde royal lui avoua que sa femme était morte, Anne de Clèves frémit. Elle n'aurait pas dû lui poser la question, en parler tout simplement. La duchesse de Clèves chercha du regard un point auquel se raccrocher. Un sujet pour détourner l'attention. Faire oublier sa maladresse était devenue une priorité absolue. Comment pouvait-elle s'en sortir ? L'ancienne reine consort d'Angleterre était mal à l'aise et cela devait se voir. Elle n'avait jamais vraiment su cacher tout cela. Elle était bien trop «nature» comme on disait de son temps à la Cour pour désigner son manque de savoir cacher ses émotions avec déférence pour ne pas vexer celle qui avait été pendant six courts mois à la tête de l'Angleterre. Alors ne parvenant pas à cacher sa gêne, Anne de Clèves tenta de s'excuser pour cette maladresse.

« Veuillez pardonner ma curiosité déplacée. J'ignorais tout ceci et je ne souhaitai en aucun cas ouvrir à nouveau une blessure qui, je le sais , met du temps à guérir, quand elle guérit. »

Oh elle parlait en connaissance de cause, Anne de Clèves. Même quand ce n'était pas votre époux, parfois la mort d'un être cher était difficile à accepter. Le temps jouait en la faveur des hommes, heureusement. Finalement l'atmosphère se détendit à nouveau. La conversation dévia plus sur le métier de garde et cela alla à merveille à Anne de Clèves qui reprenait contenance. L'homme lui sourit et la femme se mit à rougir comme une enfant. Décidément la compagnie du garde lui était très agréable. Il affirma qu'il la suivrait n'importe où. Anne de Clèves rigola discrètement.

« C'est entendu. Je vous appellerait à chaque fois que j'aurai besoin qu'on m'accompagne. Cela soulagera un peu Hedwige, j'en suis persuadée. » fit la duchesse de Clèves en souriant. Finalement, Anne revient à sa première conversation. Savoir que le garde élevait son fils sans sa mère perturbait l'instinct maternelle de la duchesse. Elle qui aurait tant aimé enfanté était curieuse et sincèrement touchée par l'histoire du garde. Le garde royal dévoila un peu de sa vie. Son fils s’appelait William, un nom charmant pour un enfant. William, cela sonnait comme les prénom de rois. Cinq ans, il avait, Anne sourit en l'apprenant. Cinq ans, c'était à peu près l'âge qu'avait la princesse Elizabeth quand Anne de Cèves débarqua dans sa vie. Elizabeth était un peu plus âgée à l'époque mais cela importait peu. La Duchesse comprenait parfaitement la réaction de l'homme. Ainsi il confiait son fils à sa tante. Choix judicieux que le sien, les enfants avaient besoin d'une présence féminine pour grandir. Anne de Clèves l'avait toujours pensé et le pensait toujours. C'était aussi pour cette raison qu'elle avait autan pris soin de rester auprès des deux princesses, Mary et Elizabeth. Anne sourit au garde.

« Je vous comprends tout à fait. Votre fils est encore jeune. Pourtant, l'éducation, lorsqu'elle commence quand l'enfant est jeune est parfois plus productive. Néanmoins, avez-vous déjà envisager de faire venir quelqu'un au lieu de l'envoyer dans une famille qu'il ne connaît pas. Ou vous pourriez aussi le faire mais avec des périodes où il serait avec vous. Le séparer ainsi de vous de façon brutale n'est pas bon. Je l'ai toujours pensé, déjà lorsque feu mon ancien époux roi d'Angleterre s'est séparé de ses filles. Mais je suis persuadée que vous finirez par trouver des personnes de confiance. La Cour en regorge lorsque l'on sait la regarder de près et de la bonne façon. »

Anne de Clèves n'ajouta rien de plus. Cependant, elle avait bien quelques petites idées en tête. Elle pourrait tout à fait faire jouer ses dernières relations encore existantes et de confiances pour aider le garde royal. Elle ne lui en toucha aucun mot pour le moment. Mais le temps passait si vite. Bientôt elle devrait retourner à Richmond Palace.

« Je vais rentrer à Richmond Palace. Mais nous pourrions nous revoir qui sait. Si cela ne vous dérange pas naturellement. » fit l'ancienne reine consort d'Angleterre.
FICHE ET CODES PAR ILMARË



Le sang des Tudor

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://flowerofscotland.forumgratuit.ch/
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Once upon a time - Anne de Clèves  
Revenir en haut Aller en bas
Once upon a time - Anne de Clèves
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin
» la Crazy Time recrute!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Golden Age  ::  :: Archives de la saison 1 :: ♣ Archive RP-
Sauter vers: