AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Cette MAJ est optimisée pour Mozilla.

Nous nous situons aux alentours de mai 1558.
Il fait de plus en plus chaud les gens prennent plaisir à sortir dans les jardins.

Si vous souhaitez jouer un étranger, privilégiez les Espagnols et les Ecossais.
N'hésitez pas à regarder les PV et scénarii en priorité.

Partagez|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur Wayne
the sword in the darkness
♕ Métier : Soldat de la garde royale, second du capitaine John Herbert. ♕ Age : 26 ans ♕ Religion : Catholique ♕ L'avatar a été fait par : Poison Ivy ♕ Mon nombre de messages est : 982 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 88 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 27/06/2013 ♕ Mon pseudo web est : BloodyWonder ♕ Mes autres visages : Lavinia Tyburn & Théodore Wolmar Administratrice en uniforme de garde royale.

MessageSujet: La serveuse et le soldat ♣ [Constance & Arthur]  Dim 6 Avr - 20:15
La serveuse & le soldat





Presque un mois s’était écoulée depuis la bataille qui avait laissé à Arthur une cicatrice au niveau du bras droit. Cicatrice qui ne le répugnait guère cependant. Elle avait été désinfectée à temps, sur le champ de bataille, par une apothicaire qui se trouvait là. Depuis ce jour, Arthur était retourné la voir dans sa boutique, et elle lui avait refais ses bandages. La marque était donc discrète. Et puis surtout, elle était le symbole de sa bravoure. Dans la garde depuis quelques jours seulement, il avait combattu vaillamment et était maintenant véritablement pris au sérieux par ses collègues plus âgés. Monseigneur Gardiner ne regrettait guère d’avoir accepté de faire de lui un soldat important aussi vite, au contraire, il paraissait même agréablement surpris par tant de motivation de la part du jeune homme.
Quant à sa mère…Elle trouvait qu’il s’investissait trop. C’était peut être vrai, mais c’était normal. Etre soldat n’est pas un métier comme les autres, car cela implique un devoir constant et des responsabilités importantes. On ne peut pas être soldat si on ne s’investit pas dans son métier, car c’est plus qu’un simple métier. Mais les femmes ne sont pas les mieux placées pour comprendre cela…
Quoi qu’il en soit, sa mère avait récemment mis le sujet sur la table, argumentant qu’aussi honorable étaient les causes qu’il défendait et aussi admirable était la ferveur avec laquelle il travaillait, il lui serait bénéfique de trouver une femme afin d’avoir aussi autre chose dans la vie, que les épées et les armures. Certains se seraient enfuis à cette idée, préférant les prostituées et la liberté de coucher avec autant de femmes différentes que possible sans bafouer aucune loi divine…Cependant, même si évidemment, comme tout homme célibataire, Arthur fréquentait des prostituées de temps à autre, il ne comptait pas passer sa vie dans des bordels. Et encore moins à déshonorer l’une ou l’autre femme mariée, loin de lui une telle pensée. Arthur comptait bien se marier un jour, et dès ce moment là, assumer son devoir de mari comme il assumer son devoir de soldat. Dans les règles de l’art. Fidèle et exemplaire.

Ainsi, sa mère lui avait parlé d’une jeune femme célibataire et catholique, qu’elle appréciait et qui selon elle, plairait à Arthur. Elle avait finit par le convaincre de la rencontrer.

Quand ce matin là il avait quitté ses appartements de soldat de la garde en disant à son collègue qu’ « une amie « lui avait organisé un rendez vous avec une femme, celui-ci s’indigna.
« Ahhhh, Wayne ! Dans quel merdier tu cherches à te retrouver ? Les femmes aiment les armures, les épées et les récits de combats. Moi si je risque ma vie comme ça, c’est bien pour pouvoir les avoir dans mon lit. Tu ne vas quand même pas priver plein de femmes rêvant de brave soldat comme toi pour te réserver à une seule d’entre elle, non ? Ce serait gâcher sa vie. Et tu finirais par le regretter amèrement, moi je te l’dis... »
« Ce ne serait pas gâcher ma vie, mais vivre honorablement. Contrairement à toi, ce n’est pas pour avoir des femmes dans mon lit que j’ai voulu devenir soldat. Sur ce, passe une bonne journée l’ami. », lui avait il répondu.

Il devait la rencontrer dans une taverne qu’il avait déjà fréquenté deux ou trois fois, car une très belle et noble italienne aux cheveux blonds l’y avait déjà invité. Peut-être que c’était vrai, ce que son ami lui disait. Peut-être que les armures et les épées, ça rendait véritablement un homme irrésistible aux yeux des femmes…Après tout, il n’avait jamais autant attiré l’attention de la gent féminine que depuis qu’il était soldat. Avant, il était toujours au second plan. Derrière Edmond. Et encore avant, derrière Charles. Si Charles pouvait le voir aujourd’hui soldat de la garde royale, quelle tête ferait il ! En voilà encore un autre qui d'ailleurs lui aurait dit de profiter de la diversité des bordels avant de penser à s’engager…

Apparemment, la femme qu’il devait rencontrer s’appelait Constance et avait les cheveux bruns. D’ordinaire Arthur préférait largement les blondes, mais bon…Il avait tenté de faire abstraction de ce détail. Cette rencontre ne l’engageait à rien et il y allait surtout par curiosité et pour faire plaisir à sa mère qui avait volontairement omis, d’ailleurs, de lui dire que la jeune femme était en fait serveuse dans cette taverne. En bref, elle ne lui avait pas dit grand-chose. « Si je te parle trop d’elle, vous n’aurez plus rien à vous dire. Je crois simplement qu’elle te plaira.», lui avait elle répondu quand il avait posé l’une ou l’autre question. Sa mère savait décidément comment attisé sa curiosité…Il faut dire que Mary-Ann Paton était une femme intelligente. Elle avait fait la même chose avec Constance, argumentant en lui disant qu’elle connaissait un beau jeune soldat célibataire, qu’elle était persuadé qu’il lui plairait et qu’elle passerait devant quelque chose si elle refusait de le rencontrer car à son âge, elle devrait penser à se marier… Et elle n’avait rien dit d’autre sur son fils que le strict minimum. A savoir qu’il s’appelait Arthur et qu’il était un soldat qui s’était entre autre illustré durant la rébellion de Wyatt.

Quant Arthur poussa la porte de la taverne, il n’y avait personne. Pas étonnant, il était encore très tôt…Mais il n’y avait même pas de serveuse derrière le bar et ça, c’était plutôt bizarre car il aurait pu se servir une bière gratuitement qu’on ne l’aurait même pas vu ! Mais il n’était pas un voleur, il n’en fit donc rien. La serveuse devait surement être dans la cave à ranger des bouteille car en général, à cette heure, il n’y avait personne à accueillir. Il s’assit donc au bar et patienta. Il commanderait sans doute un verre en attendant Constance, quand la serveuse serait de retour. Les femmes n’étaient pas souvent ponctuelles parce qu’elles mettaient toujours plus de temps que prévu pour se préparer, c’était bien connu…





the sword in the darkness
IRON ✖️ I'm riding up the heights of shame. I'm waiting for the call, the hand on the chest. I'm ready for the fight and fate. ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
LA FILLE DU BOURREAUle petit oiseau des rues.
♕ Métier : Ancienne serveuse au Flying Dutchman et désormais mère au foyer ♕ Age : 29 ans ♕ Religion : Catholique ♕ L'avatar a été fait par : 400 Lux ♕ Mon nombre de messages est : 1622 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 3 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 14/04/2013 ♕ Mon pseudo web est : Mari-Jane ♕ Mes autres visages : Antanasya, Elizabeth, Edward

MessageSujet: Re: La serveuse et le soldat ♣ [Constance & Arthur]  Ven 11 Avr - 22:59

La serveuse et le soldat.


De toute son existence, Constance Bennet n’avait jamais à proprement parlé rencontré l’amour. Des hommes, elle en avait vu venir et sortir dans sa vie, mais ce n’était que de simples amourettes de passages. En amour, la jeune femme ne connaissait pas grand-chose, en dehors des conversations qu’elle pouvait entendre. La serveuse savait ainsi que beaucoup de femmes étaient des filles faciles et que de nombreux couples mariés avaient des amants. La tromperie semblait être chose courante, ce que Constance ne trouvait pas normal. Pour elle, la vie de couple et le mariage ne pourrait se faire qu’avec un homme de confiance et pour le moment, elle était loin de l’avoir rencontré. Depuis les mensonges de son propre père, elle avait beaucoup de mal à croire en les hommes. Même si elle avait rencontré plusieurs partis potentiels, jamais elle n’avait pu passer le cap du petit flirt. Avec cette vie de solitaire, Constance était devenue la personne à marier pour beaucoup de ses connaissances, surtout depuis qu’elle avait la petite Jane-Ann sous tutelle. Ses amies ventaient ses qualités, telle que sa joie de vivre et son joli minois. Plusieurs fois, la serveuse avait été surprise de voir des jeunes hommes se présenter à elle, au nom de telle ou telle amie. A chaque fois, Constance mourrait d’envie d’assassiner ses proches, mais elle leur pardonnait bien vite. C’était cela le problème quand on était entouré de beaucoup de monde. La dernière personne en date à vouloir la mettre en couple, et sûrement aussi la faire marier à l’église, est Mary-Ann Paton, sa bonne amie et maquerelle du Red Lantern. La femme ne s’était jamais préoccupée de sa vie sentimentale, mais depuis quelques temps, elle ne cessait de vouloir lui présenter un jeune soldat, qui selon ses dires, allait lui plaire. Septique, Constance répondait toujours par l’affirmative, repoussant toujours savamment le moment de la rencontre. Pour le moment, elle avait échappé à tout et elle en était bien heureuse. La jolie brune désirait surtout se concentrer sur Jane-Ann, qui méritait toute son attention. D’ailleurs, au matin de bonne heure, Constance avait conduit sa petite protégée, chez une de ses amies, qui vivait dans son ancien quartier. La serveuse ne voulait pas couper la fillette de son ancien environnement et régulièrement, elle la conduisait, chez d’anciens amis ou voisins. Après avoir conduit l’enfant, elle retourna en courant jusqu’au Flying Dutchman, pour prendre son service. Louis avait fait preuve de beaucoup de générosité en accueillant Jane-Ann et Constance ne voulait en rien le décevoir.

Tôt, elle prit son service, mais bien sûr, la taverne était vide, rares étaient les clients qui venaient de bonne heure, bien souvent, ils étaient en train de dormir ou de se dessaouler de la veille. Donc, en attendant le client, la jeune femme fit un peu de ménage, ce qui ne pouvait pas faire de mal à cette taverne, toujours pleine d’hommes, qui ne se caractérisaient pas toujours par leur propreté. Un balai dans une main, un chiffon dans l’autre, Constance épousseta les tables une à une et elle passa un coup sur le sol, pour le rendre plus propre. A elle-même, elle se disait, qu’elle faisait une vraie petite femme d’intérieure. Ce fut alors qu’elle vit une souris, roder non loin de là. Pour elle, c’était impensable, il ne pouvait pas y avoir de souris ici, sinon, elles pourraient se rendre dans l’arrière cuisine, qui contenait un bon nombre de stock de nourriture. La jeune femme n’attendit pas une seconde et se lança à la chasse à la souris, dans toute la taverne. Cependant, la petite bête pouvait passer partout, ce qui n’était pas le cas de la serveuse, ainsi, la souris alla se cacher, sous le comptoir. Constance bien ennuyée, alla chercher, quelques grains de blés, pour attirer la bête et mieux l’attraper. A quatre pattes derrière le comptoir, la serveuse se transforma en créature des plus silencieuses et attendit patiemment que la souris sorte de sa cachette, pour se laisser prendre au piège. Tellement prise dans sa chasse, elle n’entendit pas que quelqu’un était entré dans la taverne. Après quelques petites minutes de patience, Constance parvint à amadouer l’animal, qui sortit petit à petit de sa cachette, ni une ni deux, la serveuse l’attrapa tout de suite et lança un cri de victoire.

« Je t’ai eu maudite bête ! Ahah, alors qui est la plus forte entre nous deux ? » Jubilait-elle tout en se redressant et en faisant face à un jeune homme. Constance fit un bond en arrière, tout en gardant bien la souris dans ses mains, intérieurement, elle se félicitait à nouveau pour s’être encore mise dans une situation, tout bonnement ridicule.




    l'ange des rues
    PETIT OISEAU S'ENVOLERA UN JOUR ET NAVIGUERA LOIN SUR LES OCEANS.
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur Wayne
the sword in the darkness
♕ Métier : Soldat de la garde royale, second du capitaine John Herbert. ♕ Age : 26 ans ♕ Religion : Catholique ♕ L'avatar a été fait par : Poison Ivy ♕ Mon nombre de messages est : 982 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 88 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 27/06/2013 ♕ Mon pseudo web est : BloodyWonder ♕ Mes autres visages : Lavinia Tyburn & Théodore Wolmar Administratrice en uniforme de garde royale.

MessageSujet: Re: La serveuse et le soldat ♣ [Constance & Arthur]  Dim 13 Avr - 21:20
La serveuse & le soldat



Attendant l’arrivée de la serveuse, Arthur balayait l’endroit du regard. Il était déjà venu, mais à chaque fois, il y avait eu bien trop de monde autour de lui pour qu’il perde son temps à détailler les quelques décorations qui pouvait se trouver dans la pièce.
« Je t’ai eu maudite bête ! Ahah, alors qui est la plus forte entre nous deux ? »
Une jeune femme était soudainement apparue devant lui, une souris dans la main et le voyant, sursauta, probablement car elle n’avait pas soupçonné sa présence. A vrai dire, Arthur non plus ne s’attendait pas à ce que quelqu’un surgisse de sous le bar, mais il ne sursauta pas malgré l’air étonné avec lequel il la dévisagea un court instant. Un air qui se transforma rapidement en sourire amusé, puis en léger rire.
« Mes excuses si je vous aie effrayée, ce n’était pas intention. », finit par dire le soldat.
Il était étonnant de voir une femme tenir une souris sans la moindre once de peur ou de dégout. La plupart en avait peur, en fait.

« Donnez moi la bête, je vais vous en …. », commença Arthur en tendant la main pour prendre la souris, regardant la serveuse qui lui faisait face. Mais il ne termina pas sa proposition et fronça les sourcils. Ce visage lui était familier. Il était persuadé de l’avoir déjà vu quelque part. Cela aurait pu lui paraître évident, étant donné qu’il était déjà venu dans cette taverne, mais il était persuadée de l’avoir déjà rencontrée ailleurs qu’à l’endroit où il se trouvait.

Sans doute tenait-il cela de sa mère, mais Arthur avait une très bonne mémoire photographique en ce qui concernait les visages des gens. Et on pouvait dire que, comme pour sa mère, cela lui était utile dans son métier. Il retomba donc assez vite sur les circonstances de sa première rencontre avec la femme qui lui faisait face. Il ne connaissait pas son nom, mais il connaissait son visage. Il l’avait observée plusieurs minutes durant quand Anna Danford le soignait, il y a plusieurs semaines de cela, quand l’hérétique s’était revolté contre la reine. C’était encore très frais dans sa mémoire, forcément. Sa première bataille. Comment peut on oublier le moindre détail de sa première bataille ?

« Je me souviens de vous…La révolte de Thomas Wyatt... Vous êtes l’amie d’Anna, n’est ce pas ? Elle m’a soigné. »

Arthur esquissa un sourire aimable en disant cela. Il était content de revoir cette jeune femme car elle lui avait proposé son aide, elle aussi. Il avait revu Anna plusieurs fois, s’étant arrangé pour retrouver sa boutique et lui rendre visite afin que ce soit elle qui continue à s’occuper de sa blessure pour qu’elle ne s’infecte pas. Mais il n’avait jamais revu la brune qui l’accompagnait ce jour là. Il ne savait d’ailleurs même pas quel était son prénom et ignorait, avant aujourd’hui, qu’elle était serveuse. Il était donc bien loin de se douter qu’elle était la personne qu’il était venu attendre ici…

« Je m'appelle Arthur Wayne. Je suis soldat, j'ai été blessé ce jour là... », ajouta-t-il pour se présenter, se demandant si son interlocutrice se rappelait de lui. Puis il prit conscience que la souris était toujours dans la main de la serveuse, gigotant pour tenter de s'enfuir et tendit à nouveau la main comme pour signifier à la jeune femme qu'il se portait toujours volontaire pour l'en débarrasser.





the sword in the darkness
IRON ✖️ I'm riding up the heights of shame. I'm waiting for the call, the hand on the chest. I'm ready for the fight and fate. ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
LA FILLE DU BOURREAUle petit oiseau des rues.
♕ Métier : Ancienne serveuse au Flying Dutchman et désormais mère au foyer ♕ Age : 29 ans ♕ Religion : Catholique ♕ L'avatar a été fait par : 400 Lux ♕ Mon nombre de messages est : 1622 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 3 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 14/04/2013 ♕ Mon pseudo web est : Mari-Jane ♕ Mes autres visages : Antanasya, Elizabeth, Edward

MessageSujet: Re: La serveuse et le soldat ♣ [Constance & Arthur]  Mer 23 Avr - 19:05

La serveuse et le soldat.


Le ridicule ne tuait pas, sinon il y a bien longtemps que Constance aurait été puni de sa maladresse, cependant, ce qui la gênait d’autant plus était de se ridiculiser devant un beau garçon. La jeune femme avait toujours sa souris à la main, une mèche folle devant les yeux, un sourire victorieux sur les lèvres qui s’évapora rapidement. C’était indéniable, l’homme allait la prendre pour une folle. De ses grands yeux couleurs chocolat, elle ne cessait de l’observer, attendant une réaction de sa part. La souris commençait à s’agiter dans sa main, elle allait devoir la mettre dehors, mais elle attendait toujours l’homme. Il n’était pas bien grand, mais tout de même plus qu’elle, il était brun, les cheveux mi- long et vêtu assez élégamment, selon elle. Après quelques instants, Constance osa lui faire une sourire, puis il lui rendit, affichant un air amusé, l’homme s’excusa alors de l’avoir effrayé, alors que c’était plus elle qui avait joué les hystériques avec sa souris.

« Non c’est ma faute, vous devez me prendre pour une folle à crier ainsi et surtout avec cette souris dans les mains. » Souriait-elle tout en montrant la bête.

Heureusement qu’il n’y avait personne autour d’eux, sinon la scène serait encore d’autant plus humiliante pour la jeune femme. De toute façon, il n’y avait qu’elle pour se mettre dans des situations si bizarres. L’homme allait reprendre la parole, débutant sur le fait qu’elle lui donne la souris, mais il s’arrêta aussitôt, scrutant son visage. En cet instant, Constance se sentait vraiment gênée, elle n’avait pas pour habitude d’être observée comme ça, sauf par quelques marins ivrognes en mal de femme. Quand c’était ainsi, la jeune femme leur indiqué comment se rendre au Red Lantern et que les hommes indiquent qu’ils venaient de sa part, à Mary-Ann Paton, la tenancière. Parfois ils arrivaient à bon port, parfois non. Cependant, cette fois-là, l’homme n’était pas un ivrogne, il semblait la connaître et soudain, ils eurent l’idée en même temps. La révolte de Wyatt ! Cet homme était le soldat blesse qu’Anna Danford, son amie avait soigné. Constance était ravie de le voir en pleine forme, mais aussi étonnée de le voir là de bon matin. Venait-il la voir personnellement ? Mais avec l’aide de ses propos, elle comprit que le soldat était tout aussi étonné de la voir ici. L’homme en profita pour se présenter comme étant Arthur Wayne. En dehors de cette révolte, son nom ne lui disait rien, ce qui était plutôt un bon signe.

« Oui c’est moi, j’aidais un peu Anna à ce moment-là. Je suis heureuse de voir que vous êtes en bonne santé. J’ai longuement pensé à la bataille qui a eu lieu et toutes ces victimes, je suis contente de voir que vous n’en faites pas parti. » Répondit Constance, toujours avec un sourire aux lèvres. « Oh attendez ! »

La souris gigotait de plus en plus dans sa main, du coup la jeune serveuse se rendit jusqu’à la porte de la taverne et la déposa un peu plus loin sur le chemin. Elle lava ses mains dans un tonneau qui se trouvait dehors et elle entra à nouveau dans la taverne, toute souriante. L’homme n’avait pas fuis, elle ne devait pas faire aussi peur que cela. Elle ajusta alors correctement son tablier, puis elle se présenta elle aussi.

« Je m’appelle Constance, Constance Bennet et comme vous pouvez le voir, je suis serveuse ici. » Disait la jolie brune. « Au fait ! Vous désirez quelque chose ? » Ajoute-t-elle tout en sortant une choppe. Après tout si l’homme était ici, c’était bien pour se désaltérer de bon matin.





    l'ange des rues
    PETIT OISEAU S'ENVOLERA UN JOUR ET NAVIGUERA LOIN SUR LES OCEANS.
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur Wayne
the sword in the darkness
♕ Métier : Soldat de la garde royale, second du capitaine John Herbert. ♕ Age : 26 ans ♕ Religion : Catholique ♕ L'avatar a été fait par : Poison Ivy ♕ Mon nombre de messages est : 982 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 88 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 27/06/2013 ♕ Mon pseudo web est : BloodyWonder ♕ Mes autres visages : Lavinia Tyburn & Théodore Wolmar Administratrice en uniforme de garde royale.

MessageSujet: Re: La serveuse et le soldat ♣ [Constance & Arthur]  Sam 3 Mai - 13:05
La serveuse & le soldat



Arthur sourit en entendant son interlocutrice lui dire qu’elle était contente de voir qu’il ne faisait pas partie des victimes de la bataille.

« Vous m’en voyez ravi. », répondit il, d'un air gentiment et légèrement amusé.

Il était content, lui aussi, de revoir cette jeune inconnue. Elle lui paraissait fort sympathique, et il lui était toujours reconnaissait pour l’attitude digne d’une bonne catholique qu’elle avait eu lors de la bataille.
La jolie brune s’occupa de se débarrasser de la souris avant de revenir vers lui. Arthur la trouvait très belle, même si habituellement sa préférence en matière de femme allaient toujours vers les blondes.
Après avoir ajusté son tablier, elle se présenta à lui :

« Je m’appelle Constance, Constance Bennet et comme vous pouvez le voir, je suis serveuse ici. »

L’étonnement submergea Arthur. Constance n’était pas un prénom très courant, il en déduisit donc qu’il s’agissait très certainement de la jeune femme dont sa mère lui avait parlé et qu’il avait presque failli oublier. Il tenait donc la raison de sa venue devant lui, mais celle-ci ne semblait pas avoir été mise au courant qu’elle avait rendez-vous avec lui. Et en plus, visiblement, sa mère avait « oublié » de lui dire que la jeune femme qu’il devait rencontrer au Flying Dutchman, travaillait au Flying Dutchman, ce qui aurait simplifié bien des choses.

Le soldat essaya de réfléchir au plus vite à ce qu’il allait faire. Sa mère l’avait mis dans une situation bien embarrassante et il détestait cela. Il passerait la voir, plus tard, et lui exprimerait son mécontentement. C’était bien la dernière fois qu’il cédait à ce genre de demande de sa part !
En attendant, comme il détestait avoir l’air ridicule, il lui fallait prendre une décision et vite. Il n’allait toute de même pas annoncer à Constance que justement, il avait rendez-vous avec elle si sa mère lui avait menti et n’en avait rien dit à la serveuse. Il n’avait donc pas le choix ; le mieux était de faire comme si leur rencontre dans cette taverne était un pur hasard et qu’il était venu boire une bière à…9 heure du matin.

« Au fait ! Vous désirez quelque chose ? », lui demanda-t-elle justement.

Arthur tâcha de paraitre naturel et acquiesça.

« Je prendrais deux verres, si vous acceptez mon humble compagnie. Un verre de ce que vous désirez boire et pour moi, une bière, peut importe laquelle. De préférence pas trop acide. », dit il, souriant légèrement.

Arthur ne passait pas beaucoup de temps dans les tavernes comparés à un grand nombre de ses collègues de la garde mais il avait cependant déjà franchi le seuil de cette taverne, en compagnie de Gerolama Orsini, la noble italienne qui, pour une raison que Dieu seul sait, appréciait visiblement sa compagnie et ne ratait pas une occasion pour l’inviter à diner avec elle.

« C’est étrange, je ne vous ai jamais vu ici. Pourtant je suis déjà venu, une fois ou deux. J’avais eu affaire à un homme d’une cinquantaine d’année pour prendre ma commande…En tout cas, je suis vraiment ravi de vous revoir, Constance. Et j'ignore si on vous l'a déjà dit, mais vous portez un bien joli prénom. », ajouta-t-il.




the sword in the darkness
IRON ✖️ I'm riding up the heights of shame. I'm waiting for the call, the hand on the chest. I'm ready for the fight and fate. ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
LA FILLE DU BOURREAUle petit oiseau des rues.
♕ Métier : Ancienne serveuse au Flying Dutchman et désormais mère au foyer ♕ Age : 29 ans ♕ Religion : Catholique ♕ L'avatar a été fait par : 400 Lux ♕ Mon nombre de messages est : 1622 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 3 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 14/04/2013 ♕ Mon pseudo web est : Mari-Jane ♕ Mes autres visages : Antanasya, Elizabeth, Edward

MessageSujet: Re: La serveuse et le soldat ♣ [Constance & Arthur]  Jeu 8 Mai - 22:28

La serveuse et le soldat.


Comme de nombreux soldats, l’homme qui était face à elle aurait pu mourir durant la révolte de Wyatt, par chance, malgré une grave blessure, il avait pu s’en sortir en raison des premiers soins qu’Anna lui avait prodigués. Constance était bien contente de le voir à nouveau face à elle, même si elle se posait beaucoup de question quant à sa venue, après tout le Flying Dutchman était plus une taverne qu’on fréquentait la nuit, plutôt que le jour. D’ailleurs, seuls les ivrognes étaient du genre à boire de bon matin et cela ne devait pas être le cas de ce soldat de la garde royale. La jeune femme resta suspicieuse quelques instants, puis elle prit quelques verres pour les essuyer et les ranger sur les étagères. Louis était peut être un bon tavernier, mais il n’était pas une fée du logis, heureusement pour lui, Constance était là pour mettre au peu d’ordre au Flying Dutchman. De temps en temps tout de même, la jeune femme jetait des regards vers l’homme, qui à l’annonce de son nom parut très étonné. Constance devient de plus en plus intriguée, se demandant pourquoi son prénom avait pu susciter un tel étonnement à l’homme. En tout cas, son nom ne lui disait rien Arthur Wayne, en dehors de cette révolte, ne lui disait absolument rien. La brunette lui demanda alors si elle pouvait lui servir quelque chose, après tous les deux protagonistes se trouvaient tous les deux dans une taverne. Le soldat lui demanda alors une bière et un autre verre pour elle-même, la jeune femme ne put s’empêcher de sourire. Ce n’était pas rare qu’un client souhaite l’inviter à sa table, d’habitude elle refusait toujours, mais comme ils étaient de bon matin, elle n’allait tout de même pas refuser un peu de compagnie.

« Volontiers. Installez-vous là, je prépare tout et je vous rejoins. » Disait la jeune femme tout en souriant.

Constance prit au bar une chope de bière, qu’elle remplit d’un liquide doux, tout droit venu d’Ecosse. La bière anglaise était bonne, mais elle n’était malheureusement pas la meilleure. Pour elle-même, la jeune femme se servit un petit verre de vin, qui n’était pas très alcoolisé, cela serait suffisant pour ce matin. La brune prit un plateau en bois et elle y déposa les boissons avant de se diriger jusqu’à la table où se trouvait le jeune homme.

« C’est la meilleure bière d’Ecosse, j’espère qu’elle vous plaira, nous avons reçus quelques tonneaux il y a deux jours. » Racontait Constance, tout en déposant la chope face au soldat.

Le jeune homme lui avoua être venu à la taverne plusieurs fois, sans pour autant l’avoir vu. C’était étonnant, puisque Constance y était presque toujours présente, sauf quand elle s’occupait de la petite Jane-Ann, ce qui arrivait plus souvent en ce moment. Peut-être qu’Arthur Wayne était venu à ce moment-là. La jeune femme ne put s’empêcher de rougir quand le soldat la complimenta à propos de son prénom, elle lui adressa un simple merci, tout en buvant une gorgée de vin, avant de continuer la conversation.

« Je devais être absente à ce moment-là, j’ai eu quelques occupations dernièrement, mais sinon je suis ici chaque soir, cela va faire deux ans que je travaille ici. Et vous, vous êtes de la garde depuis longtemps ? » Demanda la jeune femme pour engager la conversation.

Ce fut à ce moment-là que la serveuse se rappela des envies de Mary-Ann Paton pour lui faire rencontrer un soldat. Ce pourrait-il que la fourbe ait osé amener cet homme jusqu’à elle. Dans cette histoire, elle et lui semblait être le dindon de la farce, mais comment en être sûr que cela soit la maquerelle qui ait conduit le jeune homme jusqu’à elle ? Pour avoir des réponses à ses questions, Constance allait devoir se montrer subtile, pour ne pas passer à nouveau comme une folle, comme ce fut le cas pour la souris.




    l'ange des rues
    PETIT OISEAU S'ENVOLERA UN JOUR ET NAVIGUERA LOIN SUR LES OCEANS.
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur Wayne
the sword in the darkness
♕ Métier : Soldat de la garde royale, second du capitaine John Herbert. ♕ Age : 26 ans ♕ Religion : Catholique ♕ L'avatar a été fait par : Poison Ivy ♕ Mon nombre de messages est : 982 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 88 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 27/06/2013 ♕ Mon pseudo web est : BloodyWonder ♕ Mes autres visages : Lavinia Tyburn & Théodore Wolmar Administratrice en uniforme de garde royale.

MessageSujet: Re: La serveuse et le soldat ♣ [Constance & Arthur]  Sam 10 Mai - 10:18
La serveuse & le soldat



« Je devais être absente à ce moment-là, j’ai eu quelques occupations dernièrement, mais sinon je suis ici chaque soir, cela va faire deux ans que je travaille ici. Et vous, vous êtes de la garde depuis longtemps ? », demanda Constance après avoir apporté les boissons à leur table.

« Un peu plus d’un mois seulement. Je venais d’entrer dans la garde quand Wyatt et son armée ont tenté de renverser la reine. », répondit il avec un léger sourire.

Il se doutait bien que cela étonnerait. D’abord car, sans se vanter, il était un bon duelliste. Il s’était aussi bien battu que d’autres soldats qui avaient plus de trois ans d’expérience dans la garde. Ensuite, parce qu’il avait déjà pris ses marques, qu’il était déjà très bien intégré au sein de la garde comme un soldat qui y travaillerait depuis au moins un an. Et finalement, parce qu’il avait l’allure d’un soldat. L’armure et l’épée lui allaient bien. On aurait facilement pu croire qu’il était fils de soldat, et qu’il était devenu soldat dès qu’il avait eu l’âge requis. Sa loyauté et son savoir faire ne passait de toute évidence pas inaperçue. Il était destiné à grimper les échelons plus vite que les autres gardes. Il les grimpait déjà... Stephen Gardiner l’avait choisi lui, parmi les autres.

« Je viens de Bristol. », ajouta-t-il, comme explication. « Quand le roi Edouard est mort et que la reine Mary est montée sur le trône, je me suis trouvé un nouveau but. J’ai voulu la soutenir. Je me suis donc entraîné pendant plusieurs mois à me battre à l’épée. Et quand j’ai jugé que j’étais assez entrainé pour avoir une chance d’être accepté comme soldat, je suis venu à Londres. J’ai prié Dieu pour qu’une chance me soit donnée, pour que je puisse prétendre à l’honneur de défendre la reine. Et j’ai été engagé. », termina-t-il en souriant.

Arthur prit sa choppe de bière en main et en but une gorgée avant de la reposer sur la table, la tenant toujours pas le manche alors qu’il regardait son interlocutrice dans les yeux. Il la trouvait jolie, et elle dégageait quelque chose d’inexplicablement sympathique et agréable.

En vérité, le soldat ne venait pas de Bristol. C’était bien sûr difficile de reconstruire tout sa vie sur un nouveau nom et des tas de mensonges. De tracer une croix sur toute une partie de sa vie, de son enfance heureuse avec ses frères comme des souvenirs difficiles qui le hanterait à jamais... Mais c’était le seul moyen.

Par chance, Arthur n’avait pas encore été reconnu par qui que ce soit pour l’instant. Cela aurait pu être le cas, car après tout, il était né à Londres et ses parents en avaient connus des gens… Il craignait d’ailleurs que l’une ou l’autre personne ne fasse le rapprochement un jour, entre sa mère et lui… Les amis les plus proches qu’ils avaient eus ici, le reconnaîtrait il s’il le croisait ? Il ne pouvait qu’espérer que non.
Par chance, Arthur n’avait jamais été le fils que l’on remarquait. Les gens connaissaient tous Charles, ça oui. Thomas, on s’en souvenait comme du petit dernier adorable. Et Arthur était juste…Le troisième fils. Il ne s’en était jamais plaint, et n’avait jamais vraiment jalousé ses frères aînés. Sa place dans la famille lui convenait bien. Il n’était pas très extraverti, comme garçon, et pensait bien plus qu’il ne parlait, alors c’était très bien comme ça. Il regrettait beaucoup cette famille qu’il avait eu. Il regrettait son père, ses deux frères décédés et Edmond, avec qui il avait brisé le lien à jamais pour la douceur d’une femme qu’il avait aimé…

Il lui arrivait souvent d’ailleurs de se demander ce que la vie serait si Charles n’était pas mort. Si Charles l’aurait vu aujourd’hui en armure, sachant se battre à l’épée… Il aurait été fier, sans aucun doute. Il lui aurait surement lancé une réplique du style : « Tu vas finir par me voler la vedette avec les filles, petit frère ! » Charles lui manquait beaucoup…Il aurait voulu pouvoir le sauver. C’était difficile de vivre sans ses frères, pour lui qui avait toujours été entouré par eux…

« Parlez-moi de vous, Constance… Comment êtes vous devenue serveuse ici ? » , demanda ensuite Arthur, préférant en apprendre sur elle que parler de lui. Arthur Paton ne parlait déjà pas beaucoup de lui… Arthur Wayne, encore moins.




the sword in the darkness
IRON ✖️ I'm riding up the heights of shame. I'm waiting for the call, the hand on the chest. I'm ready for the fight and fate. ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
LA FILLE DU BOURREAUle petit oiseau des rues.
♕ Métier : Ancienne serveuse au Flying Dutchman et désormais mère au foyer ♕ Age : 29 ans ♕ Religion : Catholique ♕ L'avatar a été fait par : 400 Lux ♕ Mon nombre de messages est : 1622 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 3 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 14/04/2013 ♕ Mon pseudo web est : Mari-Jane ♕ Mes autres visages : Antanasya, Elizabeth, Edward

MessageSujet: Re: La serveuse et le soldat ♣ [Constance & Arthur]  Mer 14 Mai - 22:15

La serveuse et le soldat.


Cette rencontre intriguait la jeune femme, elle avait vraiment le sentiment qu’elle n’était pas le fruit du hasard, mais pour le moment elle préférait se taire, les langues se déliraient bien assez tôt. Entre temps, elle préférait faire connaissance avec ce jeune homme, qui était comme tombé du ciel. Le jeune homme lui expliqua, suite à ses questions, qu’il était entré dans la garde royale il y a un mois, au moment de la révolte de Wyatt. Etait-ce son premier combat ? En tout cas Arthur Wayne s’était montré très courageux durant cette bataille, il voulait même retourner dans le feu, alors qu’il était blessé. Si la reine avait que des hommes comme ça dans son armée, elle serait sauve. L’homme continua son histoire, expliquant qu’il venait de Bristol et qu’à l’arrivée de la reine Mary au pouvoir, il eut trouvé enfin son but, il voulait la soutenir. Constance, le regarda avec des étoiles pleins les yeux, elle ne rencontrait pas souvent des personnes qui aimaient tant la reine. Cet homme avait beaucoup sacrifié pour faire partie de sa garde et il y était arrivé. C’était beau, si elle avait été un homme, elle aurait fait pareil. Avant ce jour, il n’y avait qu’Emeric avec qui elle pouvait parler avec autant de dévotion de la reine, mais maintenant, il y avait cet homme, ce nouvel arrivant, qui en plus protégé la reine et risquait sa vie pour elle.

« Vous êtes vraiment quelqu’un de courageux, je ne pense que vos collègues ne sont pas beaucoup à être aussi dévoué pour notre reine. » Souriait la jeune femme, assez admirative.

Bien sûr Constance ne savait pas qu’une partie de la vie de cet homme était un mensonge, mais bien sûr, elle ne comptait pas non plus lui raconter toute la vérité sur elle-même. Elle n’allait certainement pas se vanter que son père était un bourreau qui avait déjà une dizaine d’année d’exécution à son actif. Non elle n’était pas prête et surtout elle ne voulait pas que son secret fasse fuir un potentiel ami. En ce qui concernait Anna, elle lui avait révélé la vérité, bien après leur rencontre, quand elle fut sûre que la blonde ne partirait pas en courant. Son ami d’enfance était lui aussi au courant de son secret, mais Constance avait confiance en lui et elle espérait bien que jamais il ne la trahirait, en avouant à son père où elle se trouvait. D’ailleurs, elle n’avait plus de nouvelles de lui depuis quelques jours, elle se demandait bien pourquoi. La jeune femme s’en doutait bien, l’homme voulait en savoir plus sur elle, il avait raconté une partie de son histoire, c’était à elle de le faire aussi. La jolie brune hésita quelques instants, elle en profita pour boire une gorgée d’alcool, puis elle commença, tout en affichant un air naturel.

« J’ai perdu mes parents assez tôt et à l’âge de quatorze ans je me suis retrouvée seule. J’ai donc décidé de quitter Londres plusieurs années et je suis revenue. Après tout, on n’oublie jamais sa véritable maison. » Souriait la jeune femme. « Puis j’ai rencontré Louis, le propriétaire de cette taverne et il m’a engagé. Mon histoire est vraiment banal vous avez. Alors que la vôtre ne l’est pas. Vous devez souvent voir la reine maintenant que vous la protégez. » S’exclama Constance, pour retourner la conversation dans le sens du jeune homme. En plus, elle voulait vraiment en savoir plus sur le travail d’Arthur Wayne, mais aussi sur sa très chère reine.





    l'ange des rues
    PETIT OISEAU S'ENVOLERA UN JOUR ET NAVIGUERA LOIN SUR LES OCEANS.
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur Wayne
the sword in the darkness
♕ Métier : Soldat de la garde royale, second du capitaine John Herbert. ♕ Age : 26 ans ♕ Religion : Catholique ♕ L'avatar a été fait par : Poison Ivy ♕ Mon nombre de messages est : 982 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 88 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 27/06/2013 ♕ Mon pseudo web est : BloodyWonder ♕ Mes autres visages : Lavinia Tyburn & Théodore Wolmar Administratrice en uniforme de garde royale.

MessageSujet: Re: La serveuse et le soldat ♣ [Constance & Arthur]  Sam 17 Mai - 13:07
La serveuse & le soldat



Arthur s’était contenté de sourire au compliment que Constance lui avait adressé sur son courage. Il était bien plus modeste que la plupart des gardes de la reine et ne savait pas vraiment comment accueillir les compliments de ce genre, comment y répondre. C’est pourquoi il s’était contenté de ce sourire aimable, qui remerciait silencieusement son interlocutrice, avant de l’interroger sur sa vie à elle.

« J’ai perdu mes parents assez tôt et à l’âge de quatorze ans je me suis retrouvée seule. J’ai donc décidé de quitter Londres plusieurs années et je suis revenue. Après tout, on n’oublie jamais sa véritable maison. », répondit-elle.

« On le dit… », fit Arthur, avec un léger sourire. En ce qui le concernait, Bristol ne lui manquait pas car Bristol n’avait jamais été sa véritable maison. Il était né à Londres, et c’était dans cette ville qu’il s’était imaginé faire sa vie. Il n’oublierait jamais sa véritable maison, non, mais elle avait été vendue. Et des gens qui y vivaient autrefois, seule lui restait sa mère. Il n’oubliait pas non plus les gens qu’il avait connu à Londres, mais il priait pour qu’eux l’aie oublié. C’était parfois douloureux de devoir espérer avoir été insignifiant dans la vie des autres. Mais il le fallait. Arthur avait commencé une nouvelle vie, la vie qu’il avait choisie. Il n’aurait pas pu faire autrement. Il n’aurait pas pu vivre en étant le fils d’une maquerelle. Après tout, quand on y réfléchissait, c’était sa mère, par son changement de vie, qui l’avait poussé à changer de vie à son tour. Bien sur, il pouvait la comprendre aujourd’hui…Il avait essayé de mettre la rancune de côté, parce que c’était la reine Mary que sa mère servait…

« Je suis désolé pour vos parents. Je sais à quel point cela peut être difficile… », ajouta poliment le soldat. Il avait perdu son père à l’âge de seize ans, et l’avait connu malade pendant plusieurs années. Mais il ne précisa pas sa pensée. Encore une fois, il n’était pas de nature très prolixe quand il s’agissait de parler de ses sentiments ou de sa propre personne…

« Puis j’ai rencontré Louis, le propriétaire de cette taverne et il m’a engagé. Mon histoire est vraiment banal vous avez. Alors que la vôtre ne l’est pas. Vous devez souvent voir la reine maintenant que vous la protégez. »

L’histoire d’Arthur était en vérité encore plus originale que ce que Constance s’imaginait, mais il se garderait bien de la lui conter. Il eut un léger rire quand elle suggéra qu’il devait sans doute souvent voir la reine et lui répondit, la regardant sourire aux lèvres :

« Je la vois parfois, mais je n’ai pas encore eu l’honneur de lui adresser la parole pour l’instant. Je suis persuadé que si j’allais lui parler, elle m’accorderait un peu de son attention car elle est une reine très proche de son peuple…Mais je ne pourrais faire une telle chose. La reine est une femme occupée et je le ressentirais comme un manque de respect si j’allais lui parler sans raison valable. Je ne peux encore prétendre à cet honneur… Bien sûr, j’espère le mériter un jour. Faire partie de sa garde rapprochée me plairait beaucoup. Je pourrais ainsi la défendre de plus près encore. Mais, il faut que je fasse mes preuves… »
Arthur prit sa choppe de bière en main et la rapprocha de ses lèvres. Mais avant de boire, il jugea bon, finalement, de rajouter quelque chose.

« Elle a vraiment tout d’une reine, vous savez. D’une très bonne reine. Elle mérite son trône… »

Sur ces mots, qu'il avait prononcé d'un air pensif et intimement convaincu, il but une gorgée de bière. Il avait hâte d'y être. De faire partie de la garde rapprochée de la reine. Il savait que cela arriverait, c'était son destin. Il n'avait qu'à continuer à bien faire son travail et à attendre. Et cela arriverait...





the sword in the darkness
IRON ✖️ I'm riding up the heights of shame. I'm waiting for the call, the hand on the chest. I'm ready for the fight and fate. ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
LA FILLE DU BOURREAUle petit oiseau des rues.
♕ Métier : Ancienne serveuse au Flying Dutchman et désormais mère au foyer ♕ Age : 29 ans ♕ Religion : Catholique ♕ L'avatar a été fait par : 400 Lux ♕ Mon nombre de messages est : 1622 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 3 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 14/04/2013 ♕ Mon pseudo web est : Mari-Jane ♕ Mes autres visages : Antanasya, Elizabeth, Edward

MessageSujet: Re: La serveuse et le soldat ♣ [Constance & Arthur]  Dim 25 Mai - 21:14

La serveuse et le soldat.


Depuis toujours, Constance Bennet avait toujours eu une facilité pour parler aux inconnus, ce qui était une chose, qui l’avait toujours aidé dans son métier de serveuse. La jeune femme était une personne agréable, qui aimait les gens, elle adorait parler avec les marins anglais, même les plus bougons, tout comme les enfants. Elle n’était pas du genre à repousser son prochain, elle l’accueillait à bras ouvert, sauf en ce qui concernait son père. La générosité et la bonté la caractérisé, ainsi personne ne peut se douter qu’au fond d’elle, elle cache un terrible secret. Il y a longtemps qu’elle avait forgé une barrière entre son passé et son présent, elle préférait oublier son père, pour pouvoir mieux avancer dans la vie et ne plus avoir peur de prendre des décisions importantes, comme en ce qui concernait la petite Jane-Ann. Elle adorait s’occuper de cette enfant, et elle l’aimait comme une grande sœur. Ensemble, malgré la douleur de la petite, elles formaient un duo joyeux, elles étaient deux petits agneaux perdus, qui venaient de se trouver, pour mieux survivre dans ce monde cruel.
Ainsi, Constance n’avait aucun mal à parler à cet inconnu, ni à lui mentir à propos de son passé, après tout, elle l’avait toujours fait depuis sa fugue, elle n’avait pas peur de cela. Le soldat fut charmant avec elle, présentant ses excuses pour ses parents. Constance était touchée, même si elle n’était pas réellement orpheline, puisque son père était toujours en vie à ce jour.

« C’est gentil de votre part, mais c’était il y a longtemps. » Souriait la jeune femme, pour passer à autre chose.

La conversation de ces deux personnes s’orienta naturellement vers la reine Mary, qui était à chacun, l’un de leur sujet favori. Sans le savoir, ils aimaient tous les deux leur souveraine et nourrissait une profonde admiration envers elle. Constance questionna alors le jeune homme, pour savoir s’il avait déjà vu la reine. Arthur raconta qu’il la voyait souvent et qu’un jour il espérait pouvoir changer quelques mots avec elle. Il était très tenté de le faire actuellement, mais il ne voulait certainement pas lui manquer de respect. Ce qui était normal pensa la jolie Constance. Il espérait ainsi, pouvoir mériter un jour, le droit d’échanger quelques mots avec cette femme exceptionnelle. Constance buvait les paroles du soldat, comme si son discours était celui de la reine elle-même. Après avoir bu un peu de sa bière, le jeune homme continua en évoquant le fait, que Mary méritait son trône.

« Oui, elle le mérite, je n’ai jamais vu une personne aussi battante qu’elle. » Souriait la jeune femme, le regard rêveur. Elle se souvient alors, du jour où elle avait pu l’approcher, dans l’abbaye de Westminster. « Il y a quelques mois j’ai pu la voir de près, je m’occupais d’une petite fille dont la mère était gravement malade et la reine était son dernier recours. On est donc parti vers une église où la reine devait se rendre pour guérir les malades. J’ai cru que jamais on ne pourrait l’approcher, jusqu’à ce qu’il y ait une catastrophe, un homme a voulu tuer la reine et peu après elle a parlé à son peuple. Avec ma petite Jane-Ann on a donc tenté le tout pour le tout et on est allé à sa rencontre. Elle a fait une prière pour la mère de la petite. Même si Dieu n’a pas écouté notre reine, la petite et moi nous n’oublierons jamais ce moment. » Continua la jeune femme.

Constance était contente de partager ce récit avec quelqu’un qui était aussi passionnée qu’elle de la reine. Surtout un garde. Parfois, elle avait le sentiment de ne pas être comme les autres, pour aimer autant sa reine, mais depuis qu’elle avait parlé avec Emeric et maintenant avec cet homme, elle se sentait moins seule. La reine Mary avait beaucoup de soutien, son peuple l’aimait et son règne serait le plus grand de toute l’histoire de l’Angleterre, pour cela, Constance en était certaine.




    l'ange des rues
    PETIT OISEAU S'ENVOLERA UN JOUR ET NAVIGUERA LOIN SUR LES OCEANS.
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur Wayne
the sword in the darkness
♕ Métier : Soldat de la garde royale, second du capitaine John Herbert. ♕ Age : 26 ans ♕ Religion : Catholique ♕ L'avatar a été fait par : Poison Ivy ♕ Mon nombre de messages est : 982 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 88 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 27/06/2013 ♕ Mon pseudo web est : BloodyWonder ♕ Mes autres visages : Lavinia Tyburn & Théodore Wolmar Administratrice en uniforme de garde royale.

MessageSujet: Re: La serveuse et le soldat ♣ [Constance & Arthur]  Jeu 29 Mai - 10:24
La serveuse & le soldat



Arthur était ravi de voir que la serveuse partageait la même opinion que lui en ce qui concernait la reine Mary. Il s’en était douté, bien sûr, étant donné qu’elle avait été présente pour soigner les blessés de la garde de la reine lors de la révolte de Wyatt. Mais ce regard rêveur le confirmait davantage.
Il l’écouta raconter le jour où elle avait échangé quelques mots avec la reine, oubliant même qu’à la base, ce rendez-vous était organisé, et que sa mère l’avait bien dupé puisqu’elle l’avait envoyé rencontrer une femme qui n’était même pas au courant de cette rencontre.

Il avait été présent dans les rues, lui aussi, ce jour là, pour apercevoir sa reine. Il n’en avait pas eu l’occasion malheureusement, vu ce qui s’était passé avec le lépreux qui avait menacé la reine. Il n’avait rien vu, car il attendait dans une rue éloignée que la reine arrive, mais sa mère lui avait compté l’événement quand elle était venue le rejoindre.

Arthur était désolé d’apprendre que la prière de la reine n’avait pas porté ses fruits mais il avait parfois l’impression, malgré son catholicisme sincère, que face à la maladie, même Dieu était parfois impuissant. Son frère cadet, Thomas, était mort d’une pneumonie lorsqu’il avait douze ans. Il n’avait rien fait pour mériter cela, et à moins que Dieu aie voulu punir Charles et Edmond de leur disputes incessantes en rendant Thomas malade, ce qui lui parait absurde, cela signifiait bien que parfois, en effet, Dieu ne pouvait rien faire contre les fléaux de ce bas monde.
Le soldat se demandait néanmoins pourquoi Constance parlait de cette petite fille en disant « ma petite Jane-Ann ». Elle avait dit qu’elle s’occupait de cette petite quand sa mère était malade, cela signifiait sans doute que le père de l’enfant n’était déjà plus présent pour assurer sa responsabilité. L’avait-elle recueillie, alors ?

« C’est une des choses que j’aime beaucoup chez la reine, elle aime vraiment son peuple et veut le meilleur pour son pays, et cela se voit. », répondit Arthur. « Je suis cependant désolé d’apprendre que ses prières n’aient pas suffit à sauver la mère de cet enfant. La maladie est une chose terrible… », ajouta-t-il. « Qu’est il advenu de cette petite aujourd’hui ? », s’intéressa-t-il ensuite.

Constance avait l’air d’une personne généreuse et très gentille, cela ne l’étonnerait donc nullement d’apprendre qu’elle avait recueilli l’orpheline. Devant des actes comme celui-là, il beaucoup d'admiration. Le peuple de Londres comptait encore de nombreuses âmes sincèrement catholiques, c’était certain. Et cela faisait plaisir à entendre.




the sword in the darkness
IRON ✖️ I'm riding up the heights of shame. I'm waiting for the call, the hand on the chest. I'm ready for the fight and fate. ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
LA FILLE DU BOURREAUle petit oiseau des rues.
♕ Métier : Ancienne serveuse au Flying Dutchman et désormais mère au foyer ♕ Age : 29 ans ♕ Religion : Catholique ♕ L'avatar a été fait par : 400 Lux ♕ Mon nombre de messages est : 1622 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 3 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 14/04/2013 ♕ Mon pseudo web est : Mari-Jane ♕ Mes autres visages : Antanasya, Elizabeth, Edward

MessageSujet: Re: La serveuse et le soldat ♣ [Constance & Arthur]  Jeu 5 Juin - 21:15

La serveuse et le soldat.


Leur ferveur pour la reine était une passion que les deux jeunes gens partageaient. Constance était heureuse de rencontrer une personne qui avait la même opinion qu’elle sur la souveraine, qui plus est, qui travaille pour cette dernière. Après Emeric, Arthur Wayne était la deuxième personne, qu’elle connaissait, qui travaillait à la cour. A force, elle commençait à en connaître du beau monde et elle en était vraiment heureuse. Comme la chope de l’homme commençait à se vider, elle se leva pour la remplir à nouveau. Depuis toujours, elle appliquait la politique de Louis Fontaine, qui était de ne jamais laisser un verre vide, à un homme, surtout quand il était encore sobre. Cette devise était assez folle, surtout que bien souvent, les hommes trop saoulent, ont tendance à engager des rixes, ce qui cause beaucoup de dégâts dans la taverne. Quand elle servit la chope remplie à l’homme, elle se dit tout de même, qu’elle ferait mieux de ne pas l’enivrer, sinon il pourrait être dans une fâcheuse posture pour ce qui est de son métier. Oui, il valait mieux ne pas risquer la vie de la reine, cette chope serait la dernière qu’il aurait. Toujours avec un sourire aux lèvres, elle bavardait avec le jeune homme, qui ne semblait pas s’ennuyer avec elle. Tant mieux, parce que parfois, la jolie serveuse avait tendance à trop parler, ce qui pouvait agacer certains interlocuteurs, surtout quand ils n’étaient pas d’humeur aux bavardages. Alors qu’elle lui racontait l’histoire de la petite Jane-Ann, l’homme se montra désolé pour elle, ce qui toucha beaucoup Constance. Puis, avec intérêt, il demanda ce que la petite était devenue.

« Jane-Ann est avec moi, sa mère m’a nommé, avant sa mort, comme tutrice de la petite. J’étais la seule à être assez proche d’elles, pour pouvoir m’en occuper. » Souriait la jeune femme. « Donc, nous habitons toutes les deux ici, c’est assez modeste, mais nous nous en sortons bien et la petite adore la taverne. Je dois avouer, que les débuts n’ont pas été faciles, mais nous avons finis par prendre nos marques… Désolé, je parle vraiment beaucoup trop. » Riait la jeune femme.

Il était vrai que tout ceci n’avait pas été simple pour Jane-Ann et Constance. La petite qui venait de perdre sa mère avait été du jour au lendemain confrontait à un nouvelle environnement. Pour ce qui était de la jolie serveuse, elle n’avait tout simplement pas été instruite pour devenir une mère et pour s’occuper à temps plein d’une fillette. Même si elle avait déjà pris soin d’enfants, elle n’avait jamais eu le rôle de tutrice et de mère. La jeune femme termina alors son verre et le laissa vide sur le table. Après tout il n’était jamais bon de boire trop, surtout de bon matin.

« Et vous, est-ce que vous avez des enfants ? » Demanda la jeune femme, tout en rougissant, après cela, réalisant qu’elle venait encore de parler trop vite. Questionner ainsi un jeune homme, cela ne se faisait pas et s’était inconvenant ! Mais avait-elle suivi un jour les conventions ? Jamais, Constance n’était pas une jeune femme comme les autres et le jeune soldat allait vite le découvrir.




    l'ange des rues
    PETIT OISEAU S'ENVOLERA UN JOUR ET NAVIGUERA LOIN SUR LES OCEANS.
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur Wayne
the sword in the darkness
♕ Métier : Soldat de la garde royale, second du capitaine John Herbert. ♕ Age : 26 ans ♕ Religion : Catholique ♕ L'avatar a été fait par : Poison Ivy ♕ Mon nombre de messages est : 982 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 88 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 27/06/2013 ♕ Mon pseudo web est : BloodyWonder ♕ Mes autres visages : Lavinia Tyburn & Théodore Wolmar Administratrice en uniforme de garde royale.

MessageSujet: Re: La serveuse et le soldat ♣ [Constance & Arthur]  Mar 10 Juin - 21:04
La serveuse & le soldat



Arthur écouta attentivement le récit de Constance. Ainsi, elle avait recueilli l’enfant après la mort de sa mère. Une attitude très catholique qui méritait toute son admiration. La serveuse s’excusa alors de parler trop mais Arthur ne trouvait pas que c’était le cas. Ce que Constance lui racontait l’intéressait véritablement, d’ailleurs il trouvait la compagnie de la jeune femme fort agréable et même si admettons, elle venait à parler un peu « trop » avec lui, cela ne le dérangerait pas. D’ordinaire, il ne parlait pas beaucoup, alors il fallait bien compenser. Il préférait d’ailleurs écouter les femmes parler que leur raconter sa vie.

« Non, rassurez vous, vous ne m’ennuyez nullement ! », répondit donc Arthur, sincère, le sourire aux lèvres. « Et c’est un acte admirable que vous avez fait là. »

Comme Constance avait de nouveau rempli sa chope de bière, Arthur but une nouvelle gorgée. Cependant, il nota mentalement de poser sa main au sommet de la chope la prochaine fois que la serveuse tenterait de le resservir. Ce n’était pas question d’argent, la ruse de la serveuse qui vient remplir les verres sans qu’on n’y fasse trop attention pour payer plus que prévu au final, Arthur connaissait et il avait d’ailleurs de quoi payer plusieurs verres. Mais il tenait à être aussi efficace qu’à son habitude durant son service comme à l’entrainement, c’est pourquoi il ne comptait pas abuser sur la boisson.

« Et vous, est-ce que vous avez des enfants ? »

Voilà donc que la conversation s’orientait à nouveau vers lui et avec une question que bon nombre de femmes n’auraient pas osé poser. Le soldat eut un sourire amusé. Cette serveuse était décidément une personne intéressante…
Concernant les enfants, il n’en avait pas non, mais il en voulait à l’avenir. Il repensa un instant au fils de son frère, ce bébé adorable qui aurait pu être le sien si le destin n’avait pas voulu que la femme dont il était tombé amoureux soit celle de son ainé. Mais cette page était aujourd’hui tournée, car Arthur était venu mener une nouvelle vie. Isabelle appartenait au passé et si le jeune homme l’avait véritablement aimée, il avait maintenant fait son deuil de cette histoire qui avait été une erreur. Ainsi va la vie. Et Isabelle et Edmond ne faisaient plus partie de la sienne désormais…

« Non, je n’en ai pas. Je ne suis pas encore marié. Enfin,… bons nombres d’hommes ont des enfants illégitimes, il est vrai, mais ce n’est pas mon cas. Je crois en certaines valeurs qui ont tendance à se perdre. L’institution du mariage est une chose importante à mes yeux alors…J’aimerais avoir des enfants à l’avenir quand j’aurais trouvé la bonne personne et que je l’aurais épousée devant Dieu.», expliqua le jeune homme, avec sincérité. Telles étaient ses convictions et il les assumait pleinement.

Il sourit alors à Constance et termina le reste de sa bière. Elle avait dit « qu’elles vivaient à deux » dans cet endroit. Elle n’avait donc pas de mari, visiblement. Par conséquent, lui retourner la question et lui demander si elle avait d’autres enfants, à part la petite fille qu’elle avait recueillie, était dépourvu de sens puisqu’il connaissait la réponse, et que cela viendrait à lui faire croire qu’il ne l’écoutait pas réellement lorsqu’elle lui parlait. Il engagea donc un autre sujet.

« Ca doit être difficile de travailler ici… Bons nombres de mes collègues doivent vous donner du fil à retordre j’imagine. Quand ils sont vraiment saouls, ils sont parfois incapables de soulever une choppe de bière sans en verser la moitié à côté ! », dit il en riant légèrement. Plus sérieusement, Arthur pensait vraiment que le travail de serveuse devait être difficile et dévalorisant pour une femme. Les hommes saouls lui faisaient sans doute de nombreuses avances osées, d’autant plus qu’elle était jolie. En tout cas, s’il avait une épouse, il se débrouillerait pour travailler suffisamment de sorte à ce qu’elle n’aie point à devoir rester éveillée tard le soir pour servir de la bière à des tables entières d’hommes saouls…




the sword in the darkness
IRON ✖️ I'm riding up the heights of shame. I'm waiting for the call, the hand on the chest. I'm ready for the fight and fate. ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
LA FILLE DU BOURREAUle petit oiseau des rues.
♕ Métier : Ancienne serveuse au Flying Dutchman et désormais mère au foyer ♕ Age : 29 ans ♕ Religion : Catholique ♕ L'avatar a été fait par : 400 Lux ♕ Mon nombre de messages est : 1622 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 3 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 14/04/2013 ♕ Mon pseudo web est : Mari-Jane ♕ Mes autres visages : Antanasya, Elizabeth, Edward

MessageSujet: Re: La serveuse et le soldat ♣ [Constance & Arthur]  Dim 15 Juin - 22:17

La serveuse et le soldat.



Au fil de la conversation qu’elle entretenait avec le jeune homme, Constance Bennet se sentait toute chose, quelque chose d’inexplicable se produisait en elle, comme le jour où elle avait pris conscience qu’en s’occupant de la petite Jane-Ann, sa vie allait totalement changer. L’homme n’était pas exceptionnellement beau, mais il était très agréable à regarder, d’ailleurs, ce qui plaisait beaucoup à la jolie Constance, c’était ses yeux, ils étaient expressifs, mais à l’intérieur, on pouvait voir une part de mystère que la jeune femme avait bien envie de découvrir. Nom de Dieu ! Mais elle était folle de penser à cela ! Elle connaissait à peine cet homme et voilà qu’elle se prêtait à rêver devant son regard. Il était vrai que beaucoup de ses amies tentaient de la mettre en couple, mais voilà, elle ne pouvait pas, même si ce jeune homme était très agréable, qu’il aimait sa souveraine et devait donc être catholique, toute relation était impossible. Vraiment ? Voilà encore de fausses excuses que Constance se donnait pour ne pas affronter la réalité de la vie. La peur l’habitait depuis longtemps, l’empêchant à chaque fois de s’engager avec quelqu’un. Quand l’homme complimenta son action envers la petite Jane-Ann, la jolie brune se mit à rougie et bafouilla un petit merci. Il était rare qu’on la complimente sur son geste, la plupart de ses connaissances la pensaient folle, elle qui n’avait ni mari, ni maison à elle, mais Constance savait que c’était la meilleure des solutions. Sans réfléchir, la jolie serveuse demanda au soldat s’il avait des enfants, avant de se rendre compte, que ce genre de chose ne se demandait pas. Elle bafouilla des choses incompréhensibles qui franchirent à peine la barrière de sa bouche, puis préféra se taire avant de paraître encore plus ridicule.
Arthur Wayne, contre toute attente, lui répondit. Il évoqua que contrairement à d’autres hommes, il n’avait pas de bâtard et surtout qu’il croyait beaucoup en les valeurs du mariage. C’était un homme de qualité rare, peu réagirait comme lui. Constance connaissait beaucoup d’infidèles et nombreux étaient les hommes qui se vantaient, ici au Flying Dutchman de tromper leurs femmes. Le jeune soldat conclut ses paroles en disant qu’il attendait la bonne épouse et qu’une fois trouvée, il l’épouserait devant Dieu.

« Je ne connais pas beaucoup d’homme comme vous Arthur Wayne, il me semble même que je n’ai jamais entendu un homme tenir un tel discours. » Souriait la jeune femme. « La jeune femme qui sera votre épouse aura beaucoup de chance. » Constance pour mieux cacher son visage rougissant se leva et alla nettoyer la chope qu’elle avait utilisé pour elle-même et elle rangea la bouteille. Elle avait l’impression de se comporter comme une idiote, alors qu’elle n’avait plus vraiment l’âge de ce genre de chose. Enfin si, sauf qu’à son âge elle devrait déjà être mariée et avoir des enfants. L’homme termina à son tour la bière et comme elle le faisait en plein service, la serveuse récupéra sa chope pour la nettoyer et ensuite l’essayer. En la voyant travailler Arthur supposa que son métier ne devait pas être facile tous les jours, surtout quand ses collègues venaient à la taverne pour s’hydrater. Constance ne put s’empêcher de sourire et s’attarda sur le visage du jeune homme qui avait l’air de beaucoup s’intéresser à elle.

« En fait, ce n’est pas si compliqué. J’ai peut-être l’air petite, mais je sais me servir d’une poêle à frire et j’ai beaucoup de caractère, si bien que ces messieurs se taisent très vite. Je crois que c’est pour ça que Louis m’a engagé, j’ai beaucoup de caractère. En plus, j’aime mon métier, ce qui rend le quotidien plus facile. La reine gouverne de son palais, mais ici, c’est un peu mon petit royaume à moi. » Souriait la jeune femme tout en expliquant à Arthur.





    l'ange des rues
    PETIT OISEAU S'ENVOLERA UN JOUR ET NAVIGUERA LOIN SUR LES OCEANS.
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur Wayne
the sword in the darkness
♕ Métier : Soldat de la garde royale, second du capitaine John Herbert. ♕ Age : 26 ans ♕ Religion : Catholique ♕ L'avatar a été fait par : Poison Ivy ♕ Mon nombre de messages est : 982 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 88 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 27/06/2013 ♕ Mon pseudo web est : BloodyWonder ♕ Mes autres visages : Lavinia Tyburn & Théodore Wolmar Administratrice en uniforme de garde royale.

MessageSujet: Re: La serveuse et le soldat ♣ [Constance & Arthur]  Lun 23 Juin - 11:26
La serveuse & le soldat



« Je ne connais pas beaucoup d’homme comme vous Arthur Wayne, il me semble même que je n’ai jamais entendu un homme tenir un tel discours. La jeune femme qui sera votre épouse aura beaucoup de chance. » , dit la serveuse avant de se lever, nettoyant sa choppe et la rangeant ensuite.

« De même que l’homme qui vous épousera, j'en suis sûr. », répondit Arthur, souriant. Comme il avait lui aussi terminé sa bière, Constance reprit la choppe et la nettoya aussi. Le jeune homme la regarda faire, pensif. Il ne savait pas souvent quoi dire, en compagnie d’une femme. Il n’était pas non plus très prolixe avec les hommes, quoi que, avec eux ils pouvaient parler de politique ou de combat. Mais dans tout les cas, il préférait écouter les gens que se confier à eux. Il engagea finalement la conversation sur le travail de serveuse de la jeune femme.

« En fait, ce n’est pas si compliqué. J’ai peut-être l’air petit, mais je sais me servir d’une poêle à frire et j’ai beaucoup de caractère, si bien que ces messieurs se taisent très vite. Je crois que c’est pour ça que Louis m’a engagé, j’ai beaucoup de caractère. En plus, j’aime mon métier, ce qui rend le quotidien plus facile. La reine gouverne de son palais, mais ici, c’est un peu mon petit royaume à moi. » , lui répondit elle.

Arthur doutait fort du fait qu’une femme comme Constance puisse réellement apprécier travailler dans une taverne. Elle n’avait pas l’air du genre à chercher l’attention sur elle, à chercher à ce que les hommes saoul la draguent ou se montre peu courtois avec elle. Mais il ne releva pas. Sans doute disait-elle ça pour ne pas se plaindre. Oh bien sûr, il ne doutait pas que la jeune femme avait du caractère et savait se faire respecter, ce qu’il trouvait assez amusant alors qu’elle avait l’air si fragile en apparence, mais bon, de là à aimer travailler ici…Il y avait une marge.

« Je vois. Vous vous armez d’une poêle à frire, moi je m’arme d’une épée. Nous ne sommes pas si différent...», répondit il avec un léger sourire, ne sachant que dire d’autres. « Mais contrairement à vous, je n’ai pas de royaume. Je passe beaucoup de temps à m’entrainer avec mes collègues, dans la cour d’entrainement, il est vrai, mais je vais surtout où l’on m’ordonne d’aller. Mon métier est d’obéir et de servir le royaume, après tout. », déclara-t-il.

A ces mots, Arthur se leva à son tour et s’approcha de la serveuse. Il la trouvait très belle et aimait discuter avec elle, même s’il ne savait pas souvent quoi dire. Il voulait la connaitre mieux, la revoir une autre fois. Il sortit son argent et le déposa sur le comptoir. Il avait effectué un rapide calcul mental pour deviner la somme qu’il devait à la serveuse et avait donné un peu plus que cela, histoire de lui laisser un pourboire et de montrer aussi, par la même occasion, qu’il n’était pas du genre radin, chose qui faisait surement bonne impression auprès d’une femme.

« Je vais bientôt devoir y aller, mon service reprend dans une heure et il me faut faire le chemin jusqu’au palais à pied, étant donné que je ne possède pas de cheval à moi. Mais, je suis très heureux de vous avoir revu, Constance. Et je suis reconnaissant pour l’aide que vous m’avez apporté avec votre amie, quand j’étais blessé...J'aimerais d'ailleurs vous prouver ma reconnaissance. Accepteriez vous de diner avec moi ?... Cela me ferait vraiment plaisir, j’aime beaucoup discuter avec vous et je suis navré de ne pas pouvoir continuer à le faire aujourd’hui, à cause du travail… », dit Arthur, sincère. Il en avait oublié la rancune envers sa mère qui avait prétendu lui avoir organisé un rendez vous avec une femme qui n’avait visiblement pas été mise au courant. Les choses s’étaient finalement bien passées, peut-être même mieux que si leur rencontre avait été organisée des deux côtés.






the sword in the darkness
IRON ✖️ I'm riding up the heights of shame. I'm waiting for the call, the hand on the chest. I'm ready for the fight and fate. ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
LA FILLE DU BOURREAUle petit oiseau des rues.
♕ Métier : Ancienne serveuse au Flying Dutchman et désormais mère au foyer ♕ Age : 29 ans ♕ Religion : Catholique ♕ L'avatar a été fait par : 400 Lux ♕ Mon nombre de messages est : 1622 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 3 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 14/04/2013 ♕ Mon pseudo web est : Mari-Jane ♕ Mes autres visages : Antanasya, Elizabeth, Edward

MessageSujet: Re: La serveuse et le soldat ♣ [Constance & Arthur]  Mar 1 Juil - 15:14

La serveuse et le soldat.


L’homme qui l’épousera ? Constance était persuadée qu’elle ferait une bien piteuse femme. Ancienne fugueuse, fille d’un bourreau, serveuse à la vie étrange, qui voudrait bien l’avoir pour femme ? Personne, ça elle en était persuadée, même si de nombreux hommes lui faisait des avances, ils ne seraient pas beaucoup à vouloir plus qu’une nuit et ça Constance s’y refusait. Si elle devait être avec un homme, ce n’était pas pour une nuit, mais pour la vie. Bien sûr, avant de se marier encore faudrait-il rencontrer la bonne personne. Même si Arthur Wayne semblait être le mari parfait, sous toutes ses apparences, la jeune femme n’était pas sûre, qu’il souhaite d’une personne comme lui. De même qu’elle ne savait pas ce que l’avenir allait lui apporter plus tard, après tout à vingt-six ans, Constance n’entrait plus du tout dans la catégorie femme à marier.

« Oh, croyez-moi, je ferais une bien piteuse épouse. » Riait la jeune femme, pour se moquer d’elle-même.

Elle ne savait pas ce que l’homme pensait d’elle, cette rencontre était si étonnante et depuis ses premières minutes, elle semble avoir chamboulée toute sa vie. Constance aimait bien bavarder avec Arthur Wayne et même si elle ne disait pas toute la vérité à propos de sa vie, elle avait été heureuse de parler avec lui de la reine et de sa petite Jane-Ann. Quand elle regardait ses yeux, son cœur battait un peu plus, tant elle y voyait de la gentillesse et de la sincérité. Elle aimait rire avec lui et malgré l’allure assez réservée de l’homme, il était très ouvert face à son humour. Arthur sembla être amusé de l’entendre parler de sa poêle à frire, qu’elle cachait sous le bar. En effet, ce n’était pas anodin, surtout venant d’une femme, mais Constance avait toujours été unique et n’avait peur de rien. D’ailleurs, le soldat leur trouva des similitudes, puisque tous les deux étaient armés, puis il évoqua légèrement son quotidien, ses entraînements en compagnie de ses compagnons d’arme. Sa vie ne devait pas être facile tous les jours. Arthur devait être à chaque fois confronté aux dangers. Comme durant la révolte. Constance se souvenait encore du sang qu’il avait sur lui, de sa blessure. Arthur risquait sa vie pour la reine, ce qui faisait de lui un homme admirable.

« Je crois qu’il n’y a pas de travail plus honorable, que le vôtre en ce monde. Vous risquez chaque jour votre vie pour notre reine, mais aussi pour nous, c’est admirable ce que vous faites Arthur. » Disait la jeune femme, les yeux pétillants.
Constance fit une mine triste, quand le jeune soldat lui avoua qu’il devait partir puisqu’il reprenait le travail dans une heure. Elle aurait tellement aimé que ce moment dure encore plus longtemps, mais bientôt la joie reprit, quand l’homme l’invita à diner. Elle aurait même dansé sur plus quand il lui dit qu’il aimait lui parler et qu’il aurait aimé que ce moment continue, mais Constance se retient. Elle était heureuse, mais ne voulait pas trop le montrer non plus de peur de passer pour une folle. Déjà qu’elle s’était bien compromise avec sa souris, autant ne pas aggraver plus la situation.

« Oh je serais vraiment contente de diner avec vous, si vous voulez je connais une bonne petite auberge, les patrons sont des amis. » Souriait la jeune femme, tout en pensant au Majestic Rose. L’auberge était un endroit familial et convivial, ce qui serait parfait pour un petit diné.




    l'ange des rues
    PETIT OISEAU S'ENVOLERA UN JOUR ET NAVIGUERA LOIN SUR LES OCEANS.
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur Wayne
the sword in the darkness
♕ Métier : Soldat de la garde royale, second du capitaine John Herbert. ♕ Age : 26 ans ♕ Religion : Catholique ♕ L'avatar a été fait par : Poison Ivy ♕ Mon nombre de messages est : 982 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 88 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 27/06/2013 ♕ Mon pseudo web est : BloodyWonder ♕ Mes autres visages : Lavinia Tyburn & Théodore Wolmar Administratrice en uniforme de garde royale.

MessageSujet: Re: La serveuse et le soldat ♣ [Constance & Arthur]  Lun 21 Juil - 10:32
La serveuse & le soldat



« Je crois qu’il n’y a pas de travail plus honorable, que le vôtre en ce monde. Vous risquez chaque jour votre vie pour notre reine, mais aussi pour nous, c’est admirable ce que vous faites Arthur. »

Arthur sourit aux paroles de la serveuse. Un peu de reconnaissance, c’était rare, mais ça ne faisait pas de tort. Même si le jeune homme partageait l’avis de Constance sur le fait que son travail était des plus honorables, il demeurait modeste avec lui-même. Il n’avait pas fait que des choses honorables dans sa vie, c’était un fait. Mais seul Dieu le savait. Sa propre mère elle-même ignorait la réelle raison de sa dispute avec son frère Edmond. Jamais il ne pourrait parler de cela à quiconque comme il l’avait fait au prêtre qu’il avait rencontré à son départ de Bristol. Cependant, cette histoire appartenait au passé. Commettre une erreur dans sa vie ne pouvait pas faire d’un homme un mauvais catholique pour l’éternité. Et puis, Arthur se rachetait amplement aujourd’hui.

Le jeune soldat ne sachant jamais quoi répondre à ce type de compliments, il se contenta de sourire avant d’annoncer à Constance qu’il devait malheureusement reprendre son service dans une heure. Mais avant de partir, il lui proposa également de dîner en sa compagnie, espérant véritablement qu’elle accepte. Il lui trouvait quelque chose de particulier. Un petit quelque chose inexplicable mais qui lui plaisait beaucoup. Elle était jolie et intéressante. Il aimait la regarder et l’écouter parler. Et en plus, elle partageait ses opinions sur la reine, ce qui était très important pour lui. La femme idéale devait, en effet, à ses yeux avoir une foi véritable en la religion catholique et apprécier leur souveraine actuelle, sa majesté la reine Mary.

« Oh je serais vraiment contente de diner avec vous, si vous voulez je connais une bonne petite auberge, les patrons sont des amis. », lui répondit elle.

« Cela me convient tout à fait, nous dinerons où vous le désirez. Et je serais ravi de faire la connaissance de vos amis. », dit il. « Que diriez-vous de jeudi ou samedi prochain ?»

Arthur regarda Constance dans les yeux, souriant légèrement.
« J’ai déjà grand hâte de vous revoir, Constance. », lui avoua-t-il.
Il inclina ensuite légèrement la tête en guise de salutation. « Passez une bonne journée », ajouta-t-il avant de s’en aller pour reprendre la route vers le palais.




the sword in the darkness
IRON ✖️ I'm riding up the heights of shame. I'm waiting for the call, the hand on the chest. I'm ready for the fight and fate. ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
LA FILLE DU BOURREAUle petit oiseau des rues.
♕ Métier : Ancienne serveuse au Flying Dutchman et désormais mère au foyer ♕ Age : 29 ans ♕ Religion : Catholique ♕ L'avatar a été fait par : 400 Lux ♕ Mon nombre de messages est : 1622 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 3 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 14/04/2013 ♕ Mon pseudo web est : Mari-Jane ♕ Mes autres visages : Antanasya, Elizabeth, Edward

MessageSujet: Re: La serveuse et le soldat ♣ [Constance & Arthur]  Sam 26 Juil - 19:48

La serveuse et le soldat.


Le cœur a ses raisons et souvent la raison que l’on ignore. En ce qui concernait cette histoire, le cœur de Constance, la jolie serveuse du Flying Dutchman, avait décidé de battre un peu plus pour le beau soldat Arthur Wayne. Le jeune homme avait tout pour plaire, il était soldat, catholique, mignon, modeste et ne se vantait surtout pas de ses exploits. Constance qui avait déjà entendu de nombreux hommes se vanter de leurs faits d’armes était heureuse de constater qu’Arthur n’était pas de ce genre-là. La jolie serveuse n’avait pas beaucoup l’occasion de rencontrer des hommes honnêtes, bien souvent, même si le Flying Dutchman n’accueillait pas que des mécréants, la taverne avait aussi son lot de clients malhonnêtes.
Aux yeux de Constance, cette rencontre était le fruit du hasard, même s’il était inhabituel pour quelqu’un de venir à la taverne aussi tôt. D’ailleurs, Mr Wayne n’y avait pas trouvé la personne qu’il devait rencontrer. A moins que… Non ce n’était pas possible, toute façon, elle ne l’avait rencontré qu’une fois auparavant, sur le champ de bataille, alors que son ami Anna Danford s’occupait de ses blessures. Cependant, c’était la fin de leur deuxième rencontre et même si Constance avait déjà beaucoup d’informations sur cet homme, elle voulait en savoir plus. Pour cela, elle était bien heureuse de l’entendre lui proposer un nouveau rendez-vous. Un repas tranquille, pour faire plus ample connaissance. La serveuse qui connaissait déjà de nombreux endroits en ville, savait déjà où conduire Arthur, ça serait au Majestic Rose, là où l’on servait les meilleurs repas de toute la ville.

« Jeudi prochain cela sera parfait, samedi soir je suis de service ici, cela risque d’être compliqué pour pouvoir m’absenter. » Souriait la jeune femme, le cœur battant à la chamade.

Le soldat finit alors par partir et franchit le pas de la porte de la taverne, sans oublier d’indiquer à l’intention de Constance, qu’il avait hâte de la revoir. La brune ne put s’empêcher de sourire bêtement et de lui accorder un petit signe d’au revoir, les joues aussi rouges qu’une rose. Ce fut à ce moment-là que la petite Jane-Ann arriva dans la taverne, regardant Constance de ses grands yeux couleur chocolat.

« Constance, pourquoi tu as les joues aussi rouge ? »




    l'ange des rues
    PETIT OISEAU S'ENVOLERA UN JOUR ET NAVIGUERA LOIN SUR LES OCEANS.
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: La serveuse et le soldat ♣ [Constance & Arthur]  
Revenir en haut Aller en bas
La serveuse et le soldat ♣ [Constance & Arthur]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Baromas, soldat d'Arnor.
» Un article pour le Roi Arthur !!!
» [Scénario] Il faut sauver le soldat Ryan
» ENFANT SOLDAT
» comment est habillé un soldat?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Golden Age  ::  :: Archives de la saison 1 :: ♣ Archive RP-
Sauter vers: