AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Cette MAJ est optimisée pour Mozilla.

Nous nous situons aux alentours de mai 1558.
Il fait de plus en plus chaud les gens prennent plaisir à sortir dans les jardins.

Si vous souhaitez jouer un étranger, privilégiez les Espagnols et les Ecossais.
N'hésitez pas à regarder les PV et scénarii en priorité.

Partagez
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Antanasya L. Cavendish
Antanasya L. Cavendish
Admin ❧ « Duchesse de vos coeurs. »
♕ Métier : Duchesse ♕ Age : 30 ans ♕ Religion : Protestante ♕ L'avatar a été fait par : fassophy ♕ Mon nombre de messages est : 2572 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 0 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 06/10/2012 ♕ Mon pseudo web est : Mari-Jane ♕ Mes autres visages : Elizabeth - Constance - Edward "La vérité avant tout." avec Jasper. Tumblr_oam02miqEi1qdzfs0o2_250

"La vérité avant tout." avec Jasper. Empty
MessageSujet: "La vérité avant tout." avec Jasper.  "La vérité avant tout." avec Jasper. Icon_minitimeDim 5 Jan - 23:21

La vérité avant tout.



C’était il y a plusieurs mois, mais jamais Antanasya ne l’oublierait. Un cauchemar qui la laissait dans une impasse. Une terreur qui restait toujours au fond de son cœur. Une méfiance accrue envers tout le monde, puisque n’importe qui pouvait être le coupable. Cet évènement s’était déroulé en été, un peu avant la prise de pouvoir de Mary Tudor. La duchesse de Devonshire, comme à son habitude se promenait seule à cheval, non loin de Londres. Elle n’avait jamais eu pour habitude de prendre une garde rapprochée, elle avait trop confiance en les personnes, mais aussi en son épée, qui était toujours avec elle, quand elle sortait. La jeune femme pensait rien risquer, après tout elle était une femme aimait de beaucoup de monde, si un malheureux venait lui demander son aide, elle serait la première à lui fournir de l’argent. Jamais Anya ne s’était comportée comme une ingrate, elle était toujours là pour son prochain, le faisant passer avant elle, à chaque fois. Non, ce jour-là, jamais elle se serait doutée, qu’un homme surgirait de nulle part pour l’attaquer. La duchesse s’était arrêtée à un point d’eau, pour faire boire son cheval, quand un homme arriva, poignard en main pour la tuer. Dans son regard, il y avait de la colère, une colère que la brune ne comprendrait jamais. A ce moment-là, elle n’avait pas eu le temps de prendre son épée, si bien qu’elle s’était crue morte. Si la duchesse de Devonshire s’en sortit, ce fut grâce à l’intervention d’un homme masqué. L’homme, qui faisait partie des gardes royales, tua son assassin. Ce que la duchesse se demandait toujours aujourd’hui, c’était que pouvait bien faire ces deux hommes en cet endroit. Pour l’assassin, il voulait la tuer, mais pour le garde, il ne devait pas être là par le plus grand des hasards ? Au jour d’aujourd’hui, Antanasya n’avait toujours pas eu de réponse, elle avait découvert grâce à sa servante Lisbeth Andrews, que le garde masqué se nommait Jasper Riddle, un homme peu conventionnel, assez sombre. Sa servante avait aussi évoqué avec elle, la terrible histoire de son mari, qui impliquait le garde, ce qui avait provoqué sa mort. Anya n’avait donc pas cherché plus loin, elle ne voulait pas mêler sa servante à cette histoire. Antanasya continua donc ses investigations seule et traqua l’homme de loin, pour voir quelles étaient ses habitudes. Elle l’avait aperçu quelques fois près de la Tour, mais aussi dans les rues de Londres. Pas chance pour elle, Jasper Riddle était un homme qui attirait les regards et les rumeurs, elle n’avait donc eu aucun mal à le suivre, en interrogeant quelques orphelins et passants.

Antanasya était une personne têtue, elle n’avait donc pas révélée cette affaire à son mari, préférant chercher elle-même le coupable, en toute liberté. Connaissant William, l’homme aurait été capable de lui donner toute une horde de garde pour la protéger pendant ses déplacements. Pour éviter ces traquas, elle enquêta elle-même, d’abord sur Riddle, puis plus tard, une fois qu’elle l’aurait interrogé, elle s’occuperait de celui qui avait commandité son assassinat. Malheureusement pour la duchesse, Jasper Riddle était un homme qu’on pouvait qualifié d’inaccessible et il prenait grand soin de ne jamais prendre le même chemin et il avait tendance à fuir dans des dédales de rues toutes aussi sombres les unes que les autres. Une fois elle avait tenté de le suivre, puis d’autres fois s’étaient des servants, ou une autre fois un garde de son mari.

Aujourd’hui, tout n’était que hasard, Antanasya en ce début d’année 1554 se promenait sur les abords de la Tamise, en compagnie de deux servantes, avec qui elle venait de faire l’aumône aux pauvres. Il faisait froid à Londres en ce jour, mais la promenade n’en était pas moins agréable. Les trois femmes parlaient gaiement, enfin c’était plutôt la duchesse qui entretenait la conversation auprès de ses servantes qui n’osaient pas vraiment dire plus qu’il n’en fallait. Anya rapportait donc quelques anecdotes amusantes à propos de son enfance, quand soudain, elle le vit, surgir de nulle part : Jasper Riddle. La duchesse de Devonshire ne croyait pas en sa chance, elle demanda à ses servantes de l’attendre et elle s’approcha à grand pas de l’homme, prête à tout pour le questionner.

« Mr Riddle. » Disait-elle à l’intention de l’homme qui lui faisait dos.






    une guerrière portant des jupons
    code broadsword.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

"La vérité avant tout." avec Jasper. Empty
MessageSujet: Re: "La vérité avant tout." avec Jasper.  "La vérité avant tout." avec Jasper. Icon_minitimeSam 11 Jan - 16:16
    « D’où viens-tu? Allez, réponds! »

    Dieu qu’il avait été furieux. Il avait horreur, mais alors tout simplement horreur qu’on le suive. Déjà qu’il aimait assez peu la compagnie, et il ne pouvait s’empêcher de tiquer à cause de la servante qui était chez lui non seulement pour le ménage et aussi subvenir aux besoins d’Isabella, mais aussi pour les chaperonner, question de convenance. Rien que l’idée qu’il puisse toucher à sa nièce le dégoûtait. Mais il fallait bien s’en accommoder, et Isabella, encore officiellement aveugle, avait encore plus besoin d’une présence féminine à ses côtés… Et qu’une espèce d’hurluberlu le suive, et qu’il avait déjà vu, en plus, en train de faire de même, avait pour but de l’énerver encore plus. Il sentait bien que, depuis un certain temps, il était suivi. Mais fidèle à sa bonne vieille habitude, même lorsqu’il n’était absolument pas dérangé, de ne jamais prendre le même chemin et toujours changer de rue, il avait réussi à semer ses poursuivants. Cette fois-ci, le garçon avait été un peu plus tenace… Et en moins de quatre, il s’était lancé à sa poursuite, et n’avait pas tardé à le rattraper, pour le plaquer sur le mur le plus proche. Le pauvre diable, à présent, terrifié, ne se débattait plus comme un perdu, car à chaque mouvement, la poigne de fer de Riddle se faisait plus forte.

    - C’est… c’est la duchesse de Devonshire qui m’envoie… Elle m’a pas dit pourquoi…

    Hurlant de douleur devant la poigne qui se faisait plus forte et qui semblait menacer de lui broyer la main, le garçon sentit son visage empoigné en direction de celui du garde, qui le regardait dans les yeux. Le pire, c’est qu’aucune sorte de colère n’apparaissait dans les yeux de Riddle. Non, il aurait pu le tuer, le déchiqueter en morceaux, et garder cet air insensible qui lui donnait froid au dos. Il se demandait même s’il préférait affronter son regard ou encore voir ce qui se cachait derrière son masque, parcelle de peau à la hideuse déformation, vue de très peu de personnes, et rares étaient celles encore vivantes (à ce qu’on disait, en tout cas). Enfin, Riddle ne tarda pas à lâcher sa prise, comprenant que de toute façon, il ne tirerait pas grand-chose d’autre, permettant au garçon de s’esquiver aussi vite qu’il le pouvait.

    Il repensa à ce qu’il savait de la duchesse de Devonshire, Antanasya Cavendish. Une jolie jeune femme, de la haute noblesse, charmante, qui jouissait d’une réputation sans tache à la Cour. On disait d’elle qu’elle était charitable avec les pauvres, bonne épouse et bonne mère, traitant ses serviteurs avec gentillesse. Parlant de serviteurs, il avait appris, à force de l’observer, que Lysbeth Andrews, la femme de son défunt ami, John, avait trouvé une place chez elle. Même s’il n’avait pas fait grand-chose, Jasper était heureux de savoir que malgré tout, il avait tenu la promesse posthume qu’il avait faite à Andrews : s’assurer que Lysbeth ne manquerait de rien, peu importe la réaction de la dame. Elle lui en voulait toujours pour la mort de son mari, même si c’était plutôt indirectement de sa faute. Il espérait, au fond de lui, que la jeune femme finirait par lui pardonner, un jour…

    Mais pour revenir à Lady Cavendish… Tout s’était déroulé avant l’avènement de Mary, au temps du règne d’Edward VI, pour être plus précis. Jasper suivait un jour un homme qu’on lui avait présenté comme suspect, espérant que celui-ci le mènerait dans un rassemblement protestant dont il pourrait noter l’emplacement pour y revenir et faire une descente, mais avec davantage d’hommes. Mais son suspect avait d’autres plans en tête. Plutôt, il avait décidé de s’en prendre à la duchesse de Devonshire, pour la tuer, plus précisément. Il avait fallu l’intervention de Jasper, in extremis, pour empêcher ce malheur, bien que le presque assassin avait presque magiquement pris la clé des champs. Il avait eu beau interroger la duchesse, ce jour-là, sur ses hypothèses sur l’identité de son meurtrier, elle n’en avait pas la moindre idée, ne connaissant pas vraiment de personnes l’ayant réellement en haine. Et pour être honnête, Jasper n’était pas plus avancé qu’elle. Et depuis ce temps-là, pris par autre chose, Riddle n’avait pas vraiment eu le temps de repenser à tout cela. Certainement, il y pensait de temps en temps, mais c’était tout. Et que la duchesse se soit ainsi arrangée pour connaître ses allées et venues, c’était qu’à l’évidence, elle voulait le voir pour cette raison. Qu’elle en ait informé son mari était peu probable, comme rien n’avait changé dans ses habitudes. À l’évidence, elle allait avoir besoin de lui très bientôt…

    Histoire de se changer les idées du moins pour un temps, Riddle avait dirigé ses pas du côté de la Tamise. Arrivant au rivage, il fut heureux de constater qu’il n’y aurait pas d’autre imbécile qui viendrait le déranger, compte tenu du fait qu’il y avait assez peu de personnes qui s’y promenaient. L’hiver était peut-être un peu trop rude pour leurs pauvres petits corps frêles. C’était davantage au printemps, ou encore en été que les gens de Londres s’y attroupaient, profitant des reflets clairs de l’eau et surtout, des quelques pommiers en fleur qui s’y miroitaient. Même, pour être davantage caché, il avait trouvé un petit recoin où personne ne pouvait le voir, mais où lui pouvait tout voir, et surtout, tout entendre. Et ce fut grâce à cela que, quelques minutes à peine après son arrivée, il entendit une voix familière, sans pouvoir être capable de dire exactement de qui il s’agissait. Tournant la tête, il aperçut Antanasya Cavendish. Quel hasard.

    Sortant de sa cachette inaperçue, comme s’il se matérialisait dans les airs, son apparition fit quelque peu sursauter la duchesse de Devonshire, qui manifesta soudain son contentement de le voir à cet endroit. Tant mieux. Il allait avoir deux mots à lui dire concernant les imbéciles qui l’avaient suivi depuis un certain temps, et en même temps, peut-être éclaircir une bonne fois pour toutes cette affaire de tentative de meurtre qui la concernait.

    - Milady, commença Jasper, impassible. Qu’il y a-t-il pour votre service?

Revenir en haut Aller en bas
Antanasya L. Cavendish
Antanasya L. Cavendish
Admin ❧ « Duchesse de vos coeurs. »
♕ Métier : Duchesse ♕ Age : 30 ans ♕ Religion : Protestante ♕ L'avatar a été fait par : fassophy ♕ Mon nombre de messages est : 2572 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 0 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 06/10/2012 ♕ Mon pseudo web est : Mari-Jane ♕ Mes autres visages : Elizabeth - Constance - Edward "La vérité avant tout." avec Jasper. Tumblr_oam02miqEi1qdzfs0o2_250

"La vérité avant tout." avec Jasper. Empty
MessageSujet: Re: "La vérité avant tout." avec Jasper.  "La vérité avant tout." avec Jasper. Icon_minitimeSam 18 Jan - 22:42

La vérité avant tout.



Mentir, ce n’était pas chose aisé pour une femme mariée qui avait promis sincérité à son époux. Antanasya Cavendish n’était pas une femme conventionnelle, jamais William ne fera d’elle une épouse soumise, elle tenait bien trop à sa liberté, qui était l’une de ses valeurs. Le couple était donc un duo qui s’aimait et qui se battait ensemble pour ses convictions. William était la sagesse, Anya la femme emportée, celle qui se jetait au-devant du danger. Ensemble, ils se complétaient parfaitement. Cependant, cette affaire était la sienne, non celle de son mari et la duchesse de Devonshire ne voulait pas l’inquiéter, c’était à elle de dénouer tout cela et de découvrir, la personne qui avait tenté de l’assassiner. Antanasya craignait beaucoup de connaître l’identité du commanditaire, et si c’était Hélèna ? La jeune femme savait que sa sœur la détestait, mais serait-elle capable d’aller jusqu’au bout pour assouvir sa vengeance ? La brune espérait que non, au fond d’elle, elle aimait sa sœur et ne voulait pas croire le pire d’elle. Plusieurs années étaient passées depuis leurs mariages respectifs, mais la douleur d’Hélèna et sa colère n’étaient toujours pas passées, est-ce que cela arriverait un jour ? Anya en doutait. Le conflit entre les sœurs durait depuis si longtemps et rien ne semblait pouvoir l’apaiser. En plus, sa sœur n’avait pas d’enfant, ce qui intensifiait de plus en plus sa haine contre Anya qui en avait trois, bien à elle, dont un fils. Hélèna ne saura sans doute jamais mère, ce qui agrandissait un peu plus chaque jour le gouffre entre les deux sœurs. L’ainée n’était peut-être pas la criminelle, mais Antanasya devait le vérifier, dans cette affaire la justice devait régner et la mère de famille avait bien l’intention d’utiliser son statut pour tout découvrir. Jasper Riddle ne lui avait pas été d’une grande aide, surtout qu’il paraissait bien occupé par une autre affaire. Il avait auparavant malmené l’un de ses hommes, aujourd’hui, elle le verrait elle-même. Après tout, il n’oserait pas s’attaquer à une femme ? C’était sa chance et la jeune femme avait bien l’intention de la saisir, sinon l’homme allait lui filer entre les mains. Anya le salua et il en fit de même, avec politesse, même si la duchesse sentait qu’elle n’était pas la bienvenue. Ce n’était pas un homme dont le visage était à moitié masqué qui allait lui faire peur, elle était têtue et Jasper Riddle allait finir par connaître ce côté-là d’elle, s’il ne voulait pas coopérer. Antanasya voulait savoir qui avait tenté de la tuer. Sinon, plus jamais elle ne se sentirait en sécurité en sortant dans Londres. L’homme toujours impassible, lui demanda ce qu’il pouvait bien faire pour elle. La duchesse eut beaucoup de mal à garder son sourire, mais elle le conserva tout de même, dans l’espoir vain que cela amadoue l’homme.

« Et bien, Mr Riddle, je voulais savoir, si vous en savez plus à propos de mon affaire. Cependant, comme vous ne m’avez pas contacté, je doute que non. Donc, je vous recherchais pour vous soumettre quelques noms. » Commença la duchesse, sur un ton léger. « Vous en êtes venu comme moi, j’en suis certaine, à la conclusion que la personne qui a engagée cet homme, doit être riche. » Renchérit la jeune femme pour pousser l’homme à parler.

Jasper Riddle était un homme froid et Antanasya savait qu’il fallait le manier avec beaucoup de pincette, elle n’avait donc pas l’intention d’être désagréable avec lui, mais elle voulait des réponses, quoique cela lui en coûte, elle avait de l’argent et les moyens de payer l’homme pour ses investigations. La garde royale n’était-elle pas censée aider la couronne ? Et si cette personne voulait tuer un jour la reine ? Personne ne pouvait être en sécurité avec des individus qui pouvaient assassiner leur prochain avec quelques pièces d’or. Anya le savait, son mari n’était pas un saint, il avait déjà tué et aussi triché de nombreuses fois. Parfois, elle avait même participé à ses plans, mais cela elle l’assumait pleinement. Pour ses intérêts, la duchesse de Devonshire était capable de tout et encore plus pour la justice et la protection de ceux qu’elle aimait. Si un jour ces personnes s’en prenaient à ses enfants, jamais elle ne s’en remettrait, ils étaient trop précieux à ses yeux et leurs vies comptaient bien plus que la sienne.







    une guerrière portant des jupons
    code broadsword.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

"La vérité avant tout." avec Jasper. Empty
MessageSujet: Re: "La vérité avant tout." avec Jasper.  "La vérité avant tout." avec Jasper. Icon_minitimeMer 22 Jan - 19:19
    C’était l’évidence même que Lady Cavendish n’avait rien dit de son aventure à son mari. Si tel avait été le cas, sans doute qu’elle aurait été accompagnée bien autrement qu’avec deux de ses suivantes. Jasper ignorait la raison pour laquelle elle ne l’avait pas fait. Se méfiait-elle de son mari? D’après ce qu’il avait entendu dire du couple, ce n’était sûrement pas le cas. Peut-être voulait-elle simplement éviter de l’alarmer et se jugeait capable de régler son affaire toute seule. Aveuglement et sottise? Non, sûrement pas, car la duchesse de Devonshire était loin d’avoir l’air d’être une idiote. Peut-être était-ce un signe qu’elle était une femme intelligente et surtout, capable de se débrouiller seule, une qualité que Jasper avait toujours apprécié, surtout chez les personnes de l’autre sexe. Pas surprenant que Lisbeth soit devenue sa servante. Elles se ressemblaient beaucoup, notamment sur ce point-là. En tout cas, ce ne serait sûrement pas Jasper Riddle qui blâmerait Antanasya Cavendish de mentir ainsi à son époux, comme lui aussi savait ce que c’était d’avoir des secrets.

    Ce qu’il avait un peu moins apprécié, en revanche, c’est d’avoir été suivi. Certaines personnes semblent parfois ne pas se rendre compte que les gens ont une vie. Et, avec la révolte de Wyatt, Jasper avait été très occupé et n’avait pas eu trop de penser à l’affaire concernant la tentative de meurtre d’Antanasya. Heureusement (et il l’espérait), la décapitation de Jane Grey et de ses principaux complices, et la continuation de la réclusion d’Elizabeth Tudor à Hatefield House allaient sûrement mettre un frein à tout cela et lui permettraient de se concentrer sur autre chose. Mais Jasper, avant de devenir soldat, avait été un simple homme du peuple, un homme de Dieu pour être plus précis, et Lady Cavendish était de la haute noblesse. Même si l’envie était très forte, il ne pourrait pas vraiment montrer son humeur d’avoir été ainsi dérangé dans sa solitude, dont il avait tant besoin. Des années auparavant, son visage avait été exposé aux moqueries du monde, alors qu’il avait été chassé de son monastère, fermé par ordre d’Henry VIII. Et depuis ce jour, il avait voué son existence à la restauration du catholicisme en Angleterre, afin de venger le jour où on lui avait mis le nez encore plus bas que dans la poussière. Il craignait trop que cela se reproduise, et c’était pourquoi il tenait à être seul. Cela évitait pour lui bien des problèmes.

    Mais apparemment, la duchesse ne semblait pas trop le voir de cet œil, traitant son affaire avec un sourire et un ton plutôt enjoué, avec l’intention visible d’être aimable là où le garde ne l’était absolument pas. De toute façon, la garde royale n’était pas là pour badiner, non? Il ne servait à rien d’être aimable, comme d’ailleurs, pas grand-chose, en dehors de tout ce qui touchait ses croyances et de son sens du patriotisme, ne lui faisait chaud ou froid. Déjà, tout de même, elle n’avait pas lésiné de son côté, et semblait avoir une petite idée de qui aurait pu vouloir attenter à sa vie. Et c’était l’évidence même que celui qui avait payé l’assassin devait certainement être assez riche pour le faire. Un roturier? Cela aurait été du dernier ridicule, comme Antanasya avait la réputation d’être charitable envers les démunis, et tout bonnement suicidaire. Donc. Il était peut-être temps de commencer par faire le point avec la dame.

    - Vous excuserez mon retard, milady, commença Jasper calmement. Je dois dire que la Couronne, récemment, a été mise en péril et la garde royale a été plus qu’occupée dans des opérations dangereuses, et qui exigent la plus grande discrétion.

    Riddle insista légèrement sur le mot « discrétion », comme pour signifier indirectement à Antanasya le mécontentement qu’il avait eu à être suivi. Mais bon. Il était vrai qu’à sa place, il aurait probablement fait la même chose. Tout de même, cela avait été plus qu’agaçant, pour ne pas dire insupportable et il ne tenait absolument pas à ce qu’une telle situation se reproduise à nouveau. Jasper n’était pas du genre à s’emporter, sa sociopathie développée avec tant d’années de maltraitance faisant en sorte qu’il ne s’émouvait ni ne s’impatientait beaucoup, du moins en apparence. En revanche, lorsqu’il se mettait en colère pour de bon… Disons que ceux qui l’avaient expérimenté auraient préféré se jeter dans la Tamise plutôt que d’essuyer ses colères pour une deuxième fois. Mais, comme cela, en public, surtout lorsque son interlocutrice s’appelait Antanasya Cavendish, duchesse de Devonshire, il n’allait pas lui faire une… scène, disons.

    - Il est évident que ce n’est pas un simple roturier qui a voulu votre mort, milady. Je ne verrais également pas trop pourquoi ce serait le cas, étant donné que vous faites souvent la charité aux pauvres. Peut-être s’agit-il d’un ennemi de votre époux, qui a voulu l’atteindre par votre personne.

    Que ce soit quelqu’un qui pourrait éventuellement en vouloir à la vie de la Reine, Jasper ne le croyait pas. Il avait en tout cas bien du mal à voir le rapport entre Antanasya et William Cavendish et Mary Tudor. Cependant, l’affaire était intéressante, comme sur le coup, le coupable était un mystère total. Et cela pourrait sans doute lui permettre de pimenter un peu les jours de stabilité pour le royaume, mais d’ennui pour lui qui viendraient dans les prochains mois.

Revenir en haut Aller en bas
Antanasya L. Cavendish
Antanasya L. Cavendish
Admin ❧ « Duchesse de vos coeurs. »
♕ Métier : Duchesse ♕ Age : 30 ans ♕ Religion : Protestante ♕ L'avatar a été fait par : fassophy ♕ Mon nombre de messages est : 2572 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 0 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 06/10/2012 ♕ Mon pseudo web est : Mari-Jane ♕ Mes autres visages : Elizabeth - Constance - Edward "La vérité avant tout." avec Jasper. Tumblr_oam02miqEi1qdzfs0o2_250

"La vérité avant tout." avec Jasper. Empty
MessageSujet: Re: "La vérité avant tout." avec Jasper.  "La vérité avant tout." avec Jasper. Icon_minitimeJeu 30 Jan - 22:32

La vérité avant tout.



Depuis sa plus tendre enfance, Antanasya s’était jurée de rester toujours libre et de pouvoir combattre pour ses opinions. A l’époque, elle était une fillette sauvage, qui jouait avec les enfants du village proche de la demeure familiale et bien sûr, tous étaient des paysans. On avait beau lui interdire ce genre d’activité, plus on lui disait non, plus elle courait au-devant. Les années avaient passé et Anya n’avait jamais changé sa conduite, quand elles se rendaient auprès des pauvres, c’était pour les aider, en donnant de la nourriture, des vêtements ou encore de l’argent pour soigner leurs enfants. Quand elle eut l’âge de se marier, la jeune femme avait toujours eu la peur, que son mari ne l’interdise d’être ce qu’elle était et ne l’enferme dans son rôle de maîtresse de maison, d’épouse et de mère, comme toutes les femmes. En se mariant dix ans plus tôt, elle et William s’étaient découverts et avaient appris à vivre avec leurs défauts et leurs convictions. Par chance, ils étaient tous les deux protestants et faisaient tout, ensemble pour leur religion, mais en ce qui concernait les œuvres charitable, c’était le domaine d’Anya, qui ne se laissait jamais de dépenser, sans excès, l’argent de la famille.
Aider les pauvres, c’était sa spécialité, voilà pourquoi elle était certaine que la personne qui avait tenté de l’assassiner n’était pas le commanditaire. L’assassin, qui se cachait derrière tout ça, devait avoir de l’argent et les relations. Cette personne devait être un ennemi, soit de William, ou d’elle-même. Avant ce jour, Antanasya ne pensait pas avoir d’ennemi, mais désormais tout avait changé, elle restait sur ses gardes, faisant attention aux faits et gestes de tous. Quand elle sortait seule, elle avait toujours cette appréhension, elle craignait qu’un homme arrive à nouveau et que cette fois-ci, il n’y ait personne pour la sauver. La duchesse de Devonshire ne sortait plus jamais seule, elle ne voulait pas réitérer ses fautes, elle qui pensait être en sécurité partout, elle avait eu tort. Maintenant, il était temps pour la jeune femme de découvrir qui avait tenté de l’assassiner et elle espérait bien que Jasper Riddle reprenne son enquête. L’homme lui expliqua alors qu’il avait été fort occupé par les évènements qui s’étaient déroulés dernièrement. Anya pouvait le comprendre, mais son affaire à elle durait depuis plusieurs mois, ce qui n’était pas le cas de la révolte Wyatt. Au passage, la brune ne releva pas la petite remarque du garde, en ce qui concernait la discrétion, la duchesse préféra ne pas relever, elle avait bien compris que l’homme faisait allusion au fait qu’elle l’avait fait suivre.

« Je peux le comprendre Mr Riddle, vous êtes un homme important, mais voyez-vous, cette affaire dure depuis trop longtemps. Et si la personne qui avait tenté de me tuer s’en prenait à d’autres nobles ou à la reine ? » Renchérit la duchesse, tout en tentant de prendre le garde royal par les sentiments.

Depuis quelques temps, Antanasya avait compris que la couronne et la reine Mary Tudor comptait beaucoup pour de nombreux gardes, comme Jasper Riddle. Même si elle était très présente à la cour, Anya n’était pas une fervente partisane de la reine catholique. Cependant, elle avait appris à faire semblant et à afficher une mine heureuse en présence de la souveraine et d’autres catholiques. Jouer la comédie était l’unique moyen pour la jeune femme de survivre dans ce monde et de pouvoir continuer, en toute tranquillité, à se battre aux côtés des protestants. Anya savait trop bien qu’elle agaçait l’homme qui aurait sûrement aimé aller très loin et mettre le plus de distance avec elle, mais désormais, il n’était plus l’heure de reculer. L’homme confirma ses dires, pour lui le meurtrier était un noble et un ennemi de son mari. Antanasya le jaugea quelques instants, posant ses yeux bleus sur le visage masqué de l’homme étrange, puis elle finit par répondre :

« Ou l’un de mes ennemis, malheureusement, j’ai découvert, que j’en avais même dans ma propre famille. Voilà pourquoi je cherchais à vous voir, je souhaite orienter votre enquête vers une personne. » Disait la jeune femme, sans pour autant dévoiler l’identité de son suspect.






    une guerrière portant des jupons
    code broadsword.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

"La vérité avant tout." avec Jasper. Empty
MessageSujet: Re: "La vérité avant tout." avec Jasper.  "La vérité avant tout." avec Jasper. Icon_minitimeMer 26 Fév - 18:20
    Des ennemis dans la famille? Hmm. C’était le genre de situation dans laquelle on aurait tout donné pour ne jamais, au grand jamais s’y retrouver. Mais malheureusement, c’était une situation courante. Jasper ne le savait que trop bien. Dès sa naissance, il avait été la cause involontaire de la mort de sa mère, et son père et ses frères lui avaient voué une haine, alors qu’il n’était qu’un enfant qui ne demandait qu’à vivre. Devenu alcoolique, son géniteur, un soir qu’il était encore plus saoul et plus en colère que d’habitude, avait été capable de prendre un tison dans le foyer et de battre son propre fils avec, lui marquant le visage à jamais et le condamnant à être la risée du monde s’il ne cachait pas ses cicatrices. Et peu à peu, l’enfant avait tant souffert qu’il avait peu à peu développé ce qu’on appelle aujourd’hui la sociopathie. Pour se protéger, afin de moins souffrir, la partie mentale de lui-même s’était en quelque sorte immunisée contre la douleur. Mais cela voulait dire également qu’il ne semblait parfois pas réaliser qu’il pouvait aussi faire souffrir les autres. Mais comment pouvait-il ressentir de la compassion, alors qu’il n’y avait bien eu que des hommes de Dieu pour avoir pitié de lui et en qui il avait pu faire toujours confiance? Il ne fallait pas croire, cependant, que Jasper n’en était pas conscient. Oui, il avait remarqué qu’il ne réagissait pas de la même façon que les autres personnes. Et cela ne pouvait pas venir de Dieu. Et peu à peu, Jasper s’était mis à penser que c’était un démon qui l’avait possédé, et qu’en servant fidèlement Mary et en aidant à la réhabilitation du catholicisme en Angleterre, il retrouverait la paix. Mais de plus en plus, il commettait la violence, de telle façon que tout ne faisait qu’empirer. Oui, c’était sa famille, sa propre famille qui était derrière tout cela, et seule la douce et innocente Isabella, sa nièce, protégée du monde et de ses horreurs par l’aveuglement dont elle avait été atteinte dans sa jeunesse, trouvait grâce à ses yeux.

    La duchesse de Devonshire avait une position que l’on pouvait tout de même qualifier de très enviable. Cependant, elle n’avait pas l’air d’être de ces femmes qui négligerait sa famille, bien au contraire. Il était possible qu’elle ait offensé un frère ou une sœur sans le vouloir. Jasper connaissait trop bien ce genre de situation, et inutile de s’étaler davantage sur ce sujet. Ou peut-être, encore, était-ce un proche aux mains un peu trop avides pour son propre bien. Mais de là à vouloir la tuer… En tout cas, la dite offense devait être grave. Et, maintenant que le règne de Mary devenait de plus en plus stable de jour en jour, Jasper pouvait à présent s’intéresser à autre chose. Et de savoir qui était derrière cette affaire grave et en apparence très complexe l’intriguait au plus haut point.

    - Je puis dire qu’à présent, la paix commençant à s’instaurer à nouveau, je pourrais davantage vous aider. D’autant plus que cette personne pourrait frapper à tout moment, à présent. Il hésita, avant de commencer. Il détestait à avoir à parler de ce sujet, comme il dévoilait indirectement ses propres expériences, mais c’était nécessaire. Je sais que sur le coup, il est… difficile d’admettre une telle chose, mais il faut savoir que même un proche peut vouloir attenter à notre vie. Y aurait-il donc une raison pour qu’un frère, une sœur ou un cousin vous en veuille?

    Il était vrai qu’une personne qui avait tenté de tuer une fois, et qui avait échoué, ne restait pas là les bras ballants. Non. Furieuse d’avoir raté son coup (d’autant plus qu’elle aurait certainement bien tout calculé, et payer quelqu’un pour le faire aurait sûrement été dispendieux), elle ne se calmerait pas du tout. Non. Elle n’attendrait que le bon moment pour pouvoir recommencer et, cette fois-ci, réussir. Lady Cavendish avait eu, en apparence, l’heureuse idée de ne jamais sortir seule, et en des endroits plutôt fréquentés, ce qui réduisait considérablement les risques que l’on attente à sa vie. Mais à présent, on ne pouvait plus rester les bras ballants. Maintenant que la tourmente de la guerre se dissipait peu à peu, on pouvait se soucier de ses propres affaires à présent, sans craindre que la garde royale, par hasard, en enquêtant sur les rebelles, ne tombe sur une piste du meurtre sordide que l’on préparait en cachette. Il fallait agir. Et vite. Cependant, pour ce faire, Jasper avait ses conditions, qu’il fallait respecter à tout prix. Et il croyait Antanasya assez intelligente pour comprendre qu’elle devrait s’y soumettre, si elle voulait que son affaire arrive à quelque chose.

    - Je suis tout à vous pour votre affaire. Cependant, sauf le respect que je vous dois, milady, il y aura quelques… conditions qui, je pense, seront assez faciles à respecter tant que la bonne volonté y est. Et je crois que vous saurez deviner de quoi il s’agit.
Revenir en haut Aller en bas
Antanasya L. Cavendish
Antanasya L. Cavendish
Admin ❧ « Duchesse de vos coeurs. »
♕ Métier : Duchesse ♕ Age : 30 ans ♕ Religion : Protestante ♕ L'avatar a été fait par : fassophy ♕ Mon nombre de messages est : 2572 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 0 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 06/10/2012 ♕ Mon pseudo web est : Mari-Jane ♕ Mes autres visages : Elizabeth - Constance - Edward "La vérité avant tout." avec Jasper. Tumblr_oam02miqEi1qdzfs0o2_250

"La vérité avant tout." avec Jasper. Empty
MessageSujet: Re: "La vérité avant tout." avec Jasper.  "La vérité avant tout." avec Jasper. Icon_minitimeSam 8 Mar - 17:57

La vérité avant tout.



Dans cette situation, Antanasya savait qu’elle était en position de faiblesse. Une personne qui connaissait ses faits et gestes avait tenté de la tuer et la jeune femme ne savait pas qui s’était. La peur avait fini par l’étreindre pendant plusieurs mois, lui faisant craindre l’inconnu, mais désormais, elle était prête à prendre les choses en main, pour elle-même et ses enfants. Le coupable, la duchesse ne savait pas qui s’était, même après tous ce temps, elle n’avait que les doutes et des suspicions. Dans son esprit, elle s’était faite une liste, avec en tête, sa propre sœur, cependant Anya ne voulait pas que ça soit Héléna. Tout sauf sa sœur. Même si elles étaient en discorde depuis longtemps, elle ne voulait pas que ça soit elle, elle l’aimait encore. Malgré les années, malgré les disputes, elle aimait toujours sa sœur et Anya s’en voulait toujours de l’avoir fait souffrir il y a dix ans de cela. Si on avait laissé le choix à la jeune fille de quinze ans, qu’elle était, de fuir, elle l’aurait fait. Elle serait partie au loin et Héléna aurait pu épouser William. Cependant aujourd’hui, il était trop tard et recueillir le pardon de sa sœur était une chose quasi impossible, rien ne semblait apaiser sa colère. Surtout qu’Anya avait trois beaux enfants et que sa sœur restait à ce jour stérile. Cela faisait de la peine à Antanasya de voir que son ainée n’avait pas le loisir d’aimer un enfant et de jouer son rôle de mère, un enfant aurait pu faire fondre la glace autour de son cœur. Il était trop tard et maintenant, la duchesse devait subir les conséquences de ses choix, même dix ans après. Aujourd’hui, la duchesse de Devonshire voulait mettre toutes les chances de son côté pour trouver le ou la coupable et pour enfin pouvoir vivre en paix. Elle ne voulait plus avoir cette crainte quand elle sortait, elle ne voulait plus avoir ce sentiment qu’elle était épiée de partout. Elle voulait la vérité et elle mettrait le prix pour la connaître.
Jasper Riddle avait été peu enclin à l’aider, malgré que cela soit lui qui l’avait sauvé. Certes, il y avait eu le couronnement de la reine, la révolte et toutes ces choses bien trop importantes, pour se soucier d’une simple affaire de tentative de meurtre. Cependant, Antanasya était têtue et si l’homme voulait de l’argent, elle lui en donnerait. Elle avait largement les moyens de se payer ces services et la protection de sa famille valait bien tout l’or du monde.

« Je l’espère bien, même si les préparatifs du mariage de la reine, vont être une autre paire de manche pour vous. Mais vous devriez, faire plus attention à la reine, on sait jamais, si cette personne voulait s’en prendre aussi à d’autres gens de la noblesse. » Répondit la jeune femme qui était passée maîtresse dans l’art de la persuasion. Puis elle répondit aux interrogations de l’homme à propos d’un quelconque suspect. « En ce qui concerne le suspect, cela va peut-être vous paraître étrange, mais j’aimerai que vous enquêtiez sur la sœur ainée, qui me déteste depuis de trop nombreuses années. Héléna Sheridan, comtesse de Lancastre, je pense que vous la retrouverez facilement. » Déclara-t-elle non sans un léger pincement au cœur, d’en venir à devoir accuser sa propre sœur.

Antanasya voulait avant tout retrouver sa liberté de mouvement et pouvoir sortir seule à nouveau, sans avoir à craindre pour sa vie. Cependant, il semblerait que comme dans toute enquête, une seule chose prime l’argent. La duchesse de Devonshire y avait pensé et elle allait proposer à même chose au garde royal, pour le motiver un peu plus devant cette enquête. De toute façon, elle ne s’attendait pas à mieux de la part de l’homme, qui ne semblait pas avoir d’honneur, pour aider une femme, qu’on avait tenté d’assassiner. A l’entente de ces mots, elle se pinça les lèvres pour éviter de dire des paroles beaucoup trop déplacées et elle accepta son offre.

« Bien sûr. L’argent n’est certainement pas un problème pour moi et vous serez payés grassement pour vos services, dès que vous aurez trouvé le coupable. Mais, pour vous motiver un peu plus, je verserais une première somme d’argent. » Répondit-elle, avec un faux sourire sur les lèvres.






    une guerrière portant des jupons
    code broadsword.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

"La vérité avant tout." avec Jasper. Empty
MessageSujet: Re: "La vérité avant tout." avec Jasper.  "La vérité avant tout." avec Jasper. Icon_minitimeVen 28 Mar - 20:23
    Jasper n’eut aucun mouvement de surprise lorsque Lady Cavendish lui révéla que le principal suspect (ou ici, la principale suspecte) était sa propre sœur, Helena. Jasper ne la connaissait que de vue. Elle était comtesse de Lancastre, un titre magnifique, surtout quand on savait qu’il avait auparavant appartenu à la famille royale, pas plus tard qu’un siècle plus tôt. Mais jamais il n’aurait deviné qu’Antanasya Cavendish et Helena Sheridan étaient sœurs. Elles se ressemblaient si peu, pour ce qui était du physique… Déjà, avec ce point qui les séparait, d’une certaine manière, Jasper n’avait pas vraiment besoin de connaître la suite de cette histoire de famille, même s’il sentait qu’il allait être bien obligé de tremper dans tout cela. La famille… qu’est-ce que c’était, de toute façon? Oui, on répétait, encore et encore, à l’église, que c’était une belle et noble institution, établie par Dieu, où l’homme et la femme, par les liens sacrés du mariage, juraient de s’aimer jusqu’à la mort, de s’unir pour donner naissance à d’autres petits êtres qui contribueraient à l’édification du Royaume des Cieux sur la terre… Et Jasper avait beau réfléchir, il ne voyait aucune famille autour de lui qui répondait à ces exigences. Il n’y avait qu’à regarder la famille royale. Mais quel casse-tête! Henry VIII, avec ses six épouses, dont Anne de Clèves était la seule survivante et qui avait, c’était le cas de le dire, une position assez exceptionnelle. Mary, devenue la première Reine d’Angleterre, en dépit de tous les efforts de son père pour avoir un héritier mâle et qui, aujourd’hui, semblaient si désespérément inutiles. Elizabeth et Mary Tudor, auparavant liées par un lien tout fraternel, à présent, semblaient bien, du moins du point de vue de Jasper, jouer à qui donnerait le plus de coups de dent. Et les Grey, avec leur Jane qui servait de figure de proue, les Stuart, qui intriguaient pour mettre Margareth Douglas sur le trône et qui semblaient bien y parvenir… Où était Dieu, à présent, dans la vie des gens? La terre était-elle à ce point corrompue? Revenait-on à l’état où était l’humanité avant le déluge? Était-ce eux, les catholiques, restés fidèles au Pape, successeur de Saint Pierre, qui étaient chargés de cette lourde tâche du retour du règne du Christ?

    Mais ce n’était pas le moment de penser à tout cela.

    Jasper avait bien vu, par la façon dont elle avait parlé, que la duchesse de Devonshire était extrêmement réticente à l’idée de dénoncer sa propre sœur. C’était tout à fait normal, et, même si ce n’était pas son genre de s’apitoyer sur le sort des autres, mais alors, pas du tout, il ne put s’empêcher, avec l’ombre très furtive d’un sourire, d’ajouter, avec une certaine froideur, mais empreinte d’une douceur plutôt surprenante chez lui :

    - Les choses ne sont pas toujours comme on voudrait qu’elles le soient, non?

    Intérieurement, même s’il ne l’aurait jamais, au grand jamais avoué, même à la confesse, Jasper aurait aimé avoir le courage de pouvoir, un jour, pardonner du moins de façon posthume à ses frères et surtout, son père. Et, d’une certaine façon, même si c’était étrange, et surtout pour lui-même, Jasper ne pouvait pas s’empêcher, pour une fois, de montrer une ombre de compassion.

    Cette « presque » bonne disposition s’effaça cependant lorsque la duchesse se mit à parler d’argent. Alors, c’est qu’elle n’avait rien compris. Même s’il était conscient que c’était un peu gros de demander une pareille chose, Jasper tenait à ce qu’Antanasya lui laisse entièrement mener l’enquête, sans qu’une espèce de sycophante pas doué lui colle aux talons. Malgré l’excellente réputation de la duchesse, Jasper se préparait déjà mentalement à découvrir tout et n’importe quoi. Dans une affaire, les torts ne viennent pas nécessairement uniquement d’un côté. Et il avait bien assez d’expérience pour savoir une telle chose. Il détestait qu’on en sache trop. Ça le rendait fou, il avait l’impression d’être contrôlé, tout simplement. Et Jasper ne tenait pas à être surveillé par Antanasya. De toute façon, si elle se mettait à tout régenter de trop près, ce serait la preuve qu’elle lui cachait quelque chose… Restait à voir si elle serait assez rusée, ou assez idiote pour ne pas respecter ce qu’il lui dirait. Et le garde était persuadé que le premier qualificatif lui correspondait.

    - Je ne veux pas un penny, madame. Commença-t-il. Seulement, je crois que je suis dans l’obligation de vous faire comprendre que je ne tiens pas à être suivi comme ça a été le cas les dernières semaines. Vous serez mise au courant de l’avancée de l’enquête, évidemment, mais de ce que je jugerai utile de vous révéler.

    Se rapprochant légèrement, en chuchotant presque :

    - Si un secret d’État venait à être accidentellement divulgué, la situation serait fort délicate pour la Reine, mais pour moi aussi, et je ne tiens pas à perdre ma tête.

    Perdre sa tête? Avec l’horreur qu’elle portait sur un côté, ce ne serait pas trop une mauvaise chose, au fond. Même si, pour l’instant, Jasper était bien conscient que le pauvre pécheur qu’il était n’irait pas au paradis…

Revenir en haut Aller en bas
Antanasya L. Cavendish
Antanasya L. Cavendish
Admin ❧ « Duchesse de vos coeurs. »
♕ Métier : Duchesse ♕ Age : 30 ans ♕ Religion : Protestante ♕ L'avatar a été fait par : fassophy ♕ Mon nombre de messages est : 2572 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 0 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 06/10/2012 ♕ Mon pseudo web est : Mari-Jane ♕ Mes autres visages : Elizabeth - Constance - Edward "La vérité avant tout." avec Jasper. Tumblr_oam02miqEi1qdzfs0o2_250

"La vérité avant tout." avec Jasper. Empty
MessageSujet: Re: "La vérité avant tout." avec Jasper.  "La vérité avant tout." avec Jasper. Icon_minitimeVen 4 Avr - 21:47

La vérité avant tout.


La duchesse de Devonshire était une femme de caractère et elle n’aimait pas se savoir en danger, alors que d’autres voulaient la tuer, alors qu’elle se promenait ou pire quand elle se trouvait seule avec ses enfants chez elle. Cela faisait de trop nombreux mois que cette affaire traînée et elle voulait en savoir plus, faire payer à la personne qui avait commandité son assassinat. Un jour tout se payait et la duchesse était pour la justice. Les choses ne pouvaient pas être toujours comme elle le désirait, elle ne pouvait pas forcer l’homme à travailler pour elle et certainement pas le contraindre à enquêter sur sa sœur. Hélèna, si c’était elle derrière tout cela, Anya serait profondément déçue. Même si elles n’avaient plus les mêmes rapports qu’auparavant, on ne pouvait porter atteinte à sa propre famille. En tout cas, tels étaient les principes de la jeune femme. Sa sœur devait sûrement avoir moins de sympathie à son égard et pouvait peut-être franchir la limite pour se venger à tout jamais de sa cadette.
Le bord de la Tamise était calme, en tout cas, ce coin-là, il y avait quelques pêcheurs et la duchesse les observait du regard, comme si elle recherchait un traitre derrière leurs visages fatigués. Antanasya ne voulait pas que quelques oreilles indiscrètes entendent leur conversation, cela serait prendre trop de risques, vis-à-vis de la personne qui voulait lui porter atteinte. Si Jasper Riddle était prêt à l’aider, la brune ferait n’importe quoi pour le soutenir dans ses investigations. Cependant, il semblerait que l’homme aimait bien faire cavalier seule, ce qui n’était pas pour plaire à la jeune femme, qui aimait bien être au courant de ce qui pouvait se passer.

« Et non. C’est dans les plus grandes familles que se cachent les plus noirs secrets. » Déclara la duchesse. En effet, combien de grandes familles nobles cachaient dans des coffres des cadavres ou des trahisons. Toutes devaient avoir quelque chose, après tout, la vie n’était pas faite que de noir et de blanc, il y avait toujours un entre deux. Elle-même n’était pas une femme parfaite et elle était la première à s’emporter pour faire remporter son opinion face aux autres. Bornée et têtue, voilà ce qui pouvait le mieux la qualifier. Le garde semblait vouloir l’éloigner de cette affaire, si bien qu’il refusa l’argent qu’elle lui proposait pour le motiver un peu plus dans son enquête. D’ailleurs, il lui demanda aussi, de ne plus le faire surveiller, par ses gens, en contrepartie, il s’engageait à la tenir au courant des avancées de ses investigations. Cela aurait pu contenter Anya, mais elle remettait la parole de l’homme ne doute. Il n’avait pas avancé cette enquête pendant plusieurs mois et voilà que maintenant elle devrait lui faire confiance. Ce n’était pas possible, mais pour le moment, elle s’en contenterait.

« Bien sûr, dès lors que vous me promettez de retrouver la personne qui veut ma mort, je vous laisserai toute la tranquillité possible. » Disait la duchesse, tout en affichant un ravissant sourire. C’est alors que l’homme se rapprocha d’elle et lui murmura des paroles bien étranges, qui lui firent hausser les sourcils. « Sachez, que la discrétion est l’une de mes qualités, pour ce genre d’affaire. » Ajouta la jeune femme, loin de vouloir voir la tête de cet homme trôner sur le bout d’une pique. D’ailleurs la partie de son visage masquée l’avait toujours intrigué. La duchesse s’était toujours demandée, ce qui avait bien pu arriver à l’homme, sûrement comme beaucoup de monde. Cependant, personne n’avait dû oser lui demander. Jasper Riddle était un homme dangereux, dont il fallait se méfier, surtout quand il se trouvait à proximité de notre personne.





    une guerrière portant des jupons
    code broadsword.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

"La vérité avant tout." avec Jasper. Empty
MessageSujet: Re: "La vérité avant tout." avec Jasper.  "La vérité avant tout." avec Jasper. Icon_minitimeSam 3 Mai - 16:55
    Regrettait-il d’avoir laissé cette affaire trainer si longtemps? Non, pas vraiment. Jasper n’était pas vraiment homme à avoir des regrets, loin de là. Il avait toujours tout fait pour éloigner de lui tout souvenir pénible, à un point tel que c’en était devenu une maladie. Se souvenir fait mal. Trop mal. Bon, encore là, l’attaque sur la personne de la duchesse était, d’un certain point de vue, une broutille, comparativement à d’autres souvenirs beaucoup plus pénibles. Jasper avait été réellement occupé ces dernières semaines, et comme il ne s’inquiétait pas trop, pour dire vrai, du mariage prochain de la Reine, celle-ci ayant considérablement affirmé son autorité en écrasant Wyatt et ses rebelles, il pourrait aisément offrir ses services à Antanasya Cavendish. Mais malgré tout, même s’il était vrai qu’il avait un peu fait traîner le tout, il n’avait pas apprécié qu’on le suive, et, tout en restant courtois, le plus qu’il pouvait, malgré une certaine rudesse sous-entendue, il n’hésitait pas à le faire savoir. Une âme plus empathique et compréhensive aurait sans doute parfaitement compris ses intentions. Après tout, personne n’aime savoir que sa vie est potentiellement en danger, et pourrait très bien assumer qu’éventuellement, on pourrait s’en prendre à d’autres membres de sa famille… Jasper, en revanche, n’était pas vraiment ce qu’on appelait quelqu’un de compréhensif, c’était là la moindre des choses à dire… Mais il ne fallait pas croire qu’il était totalement sans cœur. Simplement pour vous en donner un aperçu… Si vous désirez un conseil d’ami, n’essayez pas de vous en prendre à Isabella. Vous allez probablement (bon, c’est sûr, en fait) le payer très cher. Non, pour tout résumer, attaquer sa nièce d’une façon ou d’une autre, c’est un pur suicide. Juste un conseil, vraiment.

    Jasper pouvait sentir la nervosité de la jeune femme, à voir les coups d’œil légèrement inquiets qu’elle lançait autour d’elle. Même la présence d’un garde ne semblait pas la rassurer. Il avait été habitué, en dépit de son propre manque d’émotions, de sentir celles des autres. À force d’enchaîner les interrogatoires, on devient plutôt doué dans le domaine… Il l’observa regarder nerveusement les pêcheurs qui étaient là, non loin, comme s’ils étaient des meurtriers potentiels. Ce n’était pas Jasper, qui battait probablement tout le monde pour ce qui était de la paranoïa, qui allait l’en blâmer. Mais personne n’aimait vivre ainsi, dans la peur… Et il était le premier à le savoir.

    Mais il fallait bien avouer que c’était un tandem plutôt étrange qui se formait entre le garde et la duchesse de Devonshire. Lui était bien résolument misogyne, misogyne à un point tel qu’il considérait les femmes comme une sorte de démons femelles, à quelques exceptions près, et il se retrouvait dans une affaire plutôt sordide avec une jeune dame plutôt obstinée (bon, obstinée, elle l’était, et pas pour rire), et au moins aussi têtue que lui. Le moins qu’on pouvait en dire, c’était qu’ils pourraient faire un tandem du tonnerre… Restait à savoir s’ils réussiraient à s’entendre. En fait, la réponse était plutôt négative. Il était sûr qu’ils allaient probablement se disputer tout le temps, dans une telle situation. Jasper ne se rendait pas nécessairement compte de cela, mais peut-être qu’une des raisons inconscientes qui le poussaient à travailler en solo était qu’il craignait la tête solide d’Antanasya.

    Cependant, pour l’instant, même si Jasper sentait bien, malgré son large sourire de façade, que les conditions ne faisaient pas nécessairement son affaire, la duchesse semblait accepter le fait qu’il allait pour l’instant lui laisser l’affaire à lui seul. Évidemment, si venait le cas qu’il aurait besoin de son aide pour une raison ou une autre, il serait bien obligé de la solliciter… Mais pour être honnête, le garde espérait que ce ne soit jamais le cas, et que le tout se règle au plus vite… bien que le tout semblait être un complot assez sordide, qui puisait jusque dans les racines familiales.

    Les familles… que serait le monde sans elles?

    Un sourire léger, très léger, presque imperceptible, apparut sur ses lèvres, devant la réponse positive de Lady Cavendish.

    - Tout est parfait, alors. Je m’y mets donc le plus vite possible.

    Il dut se retenir pour ne pas lui tendre la main pour un serrement. Avec une dame, c’était le genre de chose qui ne se faisait pas trop… Mais avec la discussion qui venait tout juste de se faire, Jasper n’avait pas vraiment l’impression qu’Antanasya Cavendish était une dame au sens usuel du mot, malgré sa naissance, son excellente réputation et ses titres. C’était le genre de dame qui lui forçait à montrer un certain respect, parce qu’elles étaient capables de se tenir au-dessus de lui, de cette impression de toute-puissance qu’il s’était créé pour sortir de l’enfer où il avait un jour vécu. Devant elles, bien malgré lui, il devait en quelque sorte baisser le nez, sans tout à fait avoir la tête basse, mais baisser le nez quand même.

    Comme Lisbeth Andrews, au fond.

    Était-ce une coïncidence si elle était entrée au service de la duchesse? Jasper ne croyait pas trop aux coïncidences, donc non. Au fond, elles se ressemblaient, toutes les deux.

Revenir en haut Aller en bas
Antanasya L. Cavendish
Antanasya L. Cavendish
Admin ❧ « Duchesse de vos coeurs. »
♕ Métier : Duchesse ♕ Age : 30 ans ♕ Religion : Protestante ♕ L'avatar a été fait par : fassophy ♕ Mon nombre de messages est : 2572 ♕ Mon nombre de Livres Sterling : 0 ♕ Je suis arrivé(e) sur TGA le : 06/10/2012 ♕ Mon pseudo web est : Mari-Jane ♕ Mes autres visages : Elizabeth - Constance - Edward "La vérité avant tout." avec Jasper. Tumblr_oam02miqEi1qdzfs0o2_250

"La vérité avant tout." avec Jasper. Empty
MessageSujet: Re: "La vérité avant tout." avec Jasper.  "La vérité avant tout." avec Jasper. Icon_minitimeSam 10 Mai - 23:28

La vérité avant tout.


C’était une affaire qui durait depuis trop longtemps et Antanasya Cavendish voulait la balayer au plus vite, pour ne pas à devoir inquiéter son mari. William n’était pas au courant de sa tentative d’assassinat et s’était tant mieux, à quoi bon le prévenir, alors qu’elle pouvait régler la chose elle-même. Elle avait toujours été une femme d’action et même si la maternité l’avait un peu restreinte, elle restait toujours la même. Cette affaire l’inquiétait depuis trop de temps et elle se demandait même si ce Jasper Riddle ferait l’affaire. Ne devrait-elle pas contacter une autre personne pour mener l’enquête ? Son cœur balancer de plus en plus pour cette seconde option, mais pour le moment, elle voulait encore laisser une chance à l’homme. Le garde devait être débordé en ce moment et cela n’irait pas en s’arrangeant. Cependant, cette tentative d’assassinat était grave et elle doit être résolue.
Derrière ce masque, la jeune femme s’était toujours demandé ce qu’il pouvait bien se cacher. Quel était le secret de cet homme si froid ? Le monde avait dû être bien mauvais avec lui pour qu’il devienne l’être qu’il était devenu. Elle le savait, s’il avait pu, il l’aurait étripé sur place pour son insubordination. Mais, Anya était une femme puissante, ce qui n’était pas le cas du garde pour l’instant. Jamais la duchesse de Devonshire ne remettrait en question les qualités de Jasper Riddle, grâce à elle, l’homme pourrait facilement grimper les échelons, s’il le désirait. Dans cette affaire, elle pourrait très bien se sentir toute petite, après tout, le soldat avait sauvé sa vie et elle lui en serait à jamais reconnaissante, puisque telle était sa nature. En la sauvant, l’homme avait eu la malchance de l’avoir dans son dos et cela continuerait encore. Riddle était un mystère à lui tout seul et Anya serait bien heureuse de faire plus ample connaissance, surtout que sa servante Lisbeth Andrews semblait bien le connaître. La duchesse avait déjà tenté de cuisiner la jeune femme, mais celle-ci n’avait jamais répondu à ses interrogations, disant qu’il était un simple ami de son mari. Antanasya ne voulait plus importuner sa suivante sur ce sujet, elle irait peut-être ennuyer le soldat un jour.
Le marché finit donc par être conclu entre les deux protagonistes, l’homme lui promettait de faire le nécessaire et Anya savait que le coupable finirait par être trouvé. D’ailleurs la duchesse s’en voulait presque de l’avoir mis sur la piste de sa sœur Héléna. Même si elles étaient en froid, elle n’arrivait pas à imaginer que sa sœur aurait pu vouloir la tuer. Héléna n’était pas remplie de haine au point de vouloir voir sa cadette morte. Cependant, il y avait toujours le doute, la petite chose qui lui disait qu’elle devait se méfier de sa sœur, qui ne se remettait toujours pas de sa trahison. Antanasya craignait de savoir la vérité, elle ne voulait pas apprendre un jour que la coupable était Héléna, mais elle ne voulait pas passer non plus à côté des réponses à ses questions. Jasper Riddle était le seul à pouvoir les lui apporter et elle lui laisserait carte blanche pour cela.

« Mr Riddle, si vous avez besoin de quoique ce soit, d’hommes ou d’argent, vous pourrez m’adresser une missive et vous l’aurez. Cependant vous devrez être le plus discret possible, je ne souhaite vraiment pas que mon mari découvre cette histoire.
» Chuchota Antanasya, comme si elle craignait que William sorte de nulle part pour la surprendre. « Sur ce, je vous souhaite une bonne fin de journée Mr Riddle. » Disait la jeune femme tout en inclinant la tête par respect et en se détournant de l’homme pour rejoindre Lisbeth. Maintenant que cette affaire était réglée, elle allait pouvoir être plus sereine quant à la suite des évènements, surtout en ce qui concernait son combat contre la reine d’Angleterre.






    une guerrière portant des jupons
    code broadsword.

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

"La vérité avant tout." avec Jasper. Empty
MessageSujet: Re: "La vérité avant tout." avec Jasper.  "La vérité avant tout." avec Jasper. Icon_minitime
Revenir en haut Aller en bas
"La vérité avant tout." avec Jasper.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» mes amies les bêtes [Yaoï ~ Hentaï]
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» [UploadHero] Le Grand Blond avec une chaussure noire [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Golden Age  ::  :: Archives de la saison 1 :: ♣ Archive RP-
Sauter vers: